Revue de presse - été 2015

27
8
juil.
2015
Presse

Alors que l'été démarre par une énième canicule, il convient de se mettre à l'ombre et de lire tranquillement les magazines actuellement disponibles chez les marchands de journaux. En deuxième partie vous trouverez les analyses de :

  • Planète Linux n°85
  • Linux Pratique n°90
  • Open Silicium n°15
  • GNU/Linux Magazine n°184
  • Hackable Magazine n°7
  • 100% Android n°16
  • Cahier de vacances spécial PHP
  • Open Silicium n°15
  • MISC n° 13
  • La Recherche n°501

Les sommaires de ces magazines sont liés ci-dessous :

Sommaire

Planète Linux n°85

… fait le point sur les distributions sorties dernièrement : Debian 8, Ubuntu 15.4 et Mageia 5. Si vous n'avez pas envie de choisir, un autre article vous aidera à mettre en place un chargeur d'amorçage adéquat ou alors de les virtualiser avec Boxes de Gnome. La rubrique bricolage vous propose de créer un NAS ou un MediaCenter avec un Raspberry Pi. Une tribune revient aussi sur la "dégooglisation" à outrance.

Linux Pratique n°90

… consacre son article phare à la mise en place d’un serveur Asterisk, une solution de VoIP pour la maison ou le bureau. Plus original, un article soulève la problématique de la synchronisation des agendas. Un autre dossier explique comment concevoir un service DynDNS pour Livebox depuis un Raspberry Pi. Un gros article fait le tour des solutions de synchronisation d'agenda avec les formats standard, ce qui n'est pas une mince affaire. Parmi les autres logiciels abordés, notons, Redmine, Powerline Shell, le CMS Mezzanine ou encore le générateur de site statique Hugo. Enfin, on appréciera l'article de Tris sur l'historique de la "Crypto-War".

Open Silicium n°15

… toujours aussi pointu, propose une initiation au réseau temps réel avec Xenomai et RTnet. Un feuillet aborde les différentes licences des logiciels libres et souligne les perspectives d'utilisations.

GNU/Linux Magazine n°184

… change de formule et son 184e numéro vous invite à décompiler une application Android afin de la personnaliser. Mais ce n'est pas tout. Ce numéro d'été est un véritable éclectique super valable : vous y trouverez du Latex (et le dessin de repères cartésiens), de l'implémentation d'IPv6, la configuration d'un serveur PostgreSQL, Django 1.8 ou encore Pelican pour générer votre site statique (encore !). Du côté des articles moins techniques mais tout aussi intéressant, un retour sur le récent plan numérique à l'école et les origines d'UNIX.

Hackable Magazine n°7

Le dernier né consacré au DIY fait la part belle à l'Arduino avec pas moins de 4 articles qui abordent cette carte et un peu au Raspberry Pi en v1 et v2. Parmi les autres solutions matériel, vous trouverez des montages sur Intel Galileo (avec Windows) et la calibration d'un récepteur RTL SDR. Les solutions libres ne sont pas en reste avec la structure de Raspian (Debian pour Raspberry) décortiquée et la mise en œuvre de Seafile sur Raspberry pour faire sa propre solution nuagique.

Vous serez peut-être également intéressés par la nouvelle formule de 100% Android dont le numéro 16 détaille les nouveautés de la prochaine version de ce système (Android M) ou encore par le cahier de vacances spécial PHP (hors-série Linux Pratique) afin de préparer la rentrée. À destination des débutants, vous saurez normalement programmer en 7 jours !

Misc n°13

… se concentre sur la sécurité de Windows pour son dossier bimestriel, fait un test d'intrusion couplé physique et logique, une introduction à Immunity Debugger et IDA Pro (pour débuter le reverse engineering sans utiliser radare2). Côté moins technique, il s'interroge sur les politiques et motifs des mots de passe, revient sur les stratégies "Machin as a Service" à la mode dans les entreprises et les questions juridiques des menaces persistances avancées, aka APT.

La Recherche n°501-502

… consacre un très très gros dossier aux « révolutions quantiques » dans le domaine de l'informatique. Dans un ordinateur quantique un qubit (un bit quantique) peut se retrouver dans l'état 0, 1 ou dans ces deux états en même temps ("états superposés") ; théoriquement, un ordinateur quantique pourrait manipuler simultanément plus de données que le nombre de particules dans l'univers. Si ça vous fait rêver, c'est peu dire qu'on n'y est pas encore… et que les ordinateurs quantiques vendus par la société D-Wave sont pour l'instant décevants pour les physiciens. Loin des microprocesseurs du futur, l'informatique quantique se limitera d'abord à la cryptographie, avec une sûreté imparable.

Plus loin, sur ce même sujet de la vie privée, le chercheur Yves-Alexandre de Montjoye explique le danger actuel représenté par la conservation des méta-données : preuve a été faite qu'à partir de quatre méta-données du même domaine comportant des informations géographiques et temporelles, prises au hasard pour chaque personne, on peut identifier 90% des individus. Ces métadonnées pouvant aussi bien venir de votre banque que de Twitter.

Le hasard éditorial apporte deux autre articles passionnants :

Le premier, sur un papier de jeunesse d'Alexandre Grothendieck : Résumé de la théorie métrique des produits tensoriels topologiques (document PDF), dont le théorème principal sur la généralisation des espaces de Banach a des implications dans beaucoup de domaines : la constante de Grothendieck serait un objet naturel, une constante fondamentale de la nature, et l'inégalité de Grothendieck dans laquelle figure cette constante, est utile à l'informatique théorique sur la complexité algorithmique. Mais ce n'est pas tout ! on retrouve les espaces de Banach dans de nombreux domaines informatiques, comme par exemple les problèmes de compression d'image.

Et hop, je saute de l'image aux pixels astronomiques ! Le deuxième article brosse le portrait d'un astrocodeur, Emmanuel Bertin, trop modeste astrophysicien dont les logiciels d'analyse d'image font autorité en astronomie (voir http://www.astromatic.net). Cerise sur les étoiles, tout ce beau code devrait apparaître sur Github.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.