Revue de presse — juin 2012

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, Nÿco et Bruno Michel. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
17
6
juin
2012
Presse

Ceux qui ne sont pas encore passés chez leur marchand de journaux ce mois-ci peuvent actuellement trouver en kiosque une déferlante toute fraîche de pangolins, tous plus précis les uns que les autres :

  • Planète Linux n°70 ;
  • Linux Pratique Essentiel n°26 ;
  • Linux Inside n°5 ;
  • Et Linux Identity Kit n°19 pour ceux qui veulent uniquement les CD/DVD de la distribution, dans toutes ses déclinaisons.

Et pour les autres que la vague orange ne tente pas plus que cela, vous trouverez tout de même de quoi lire :

  • GNU/Linux Magazine n°150 ;
  • GNU/Linux Pratique hors-série n°24 sur Javascript.

Et toujours trouvable en kiosque pour les retardataires, GNU/Linux Pratique n°71, GNU/Linux Magazine hors-série n°60 dédié à Android et MISC n°61.

Bonnes lectures

NdM : la revue de presse est ouverte et collaborative. Si vous voulez parler de votre magazine préféré, ou prendre en charge un magazine spécifique, n'hésitez à nous rejoindre sur l'espace de rédaction de LinuxFr.org . Nous pourrons même vous faire gagner un abonnement au magazine choisi !

C'est Planète Linux n° 70 qui dégaine le premier dans la presse papier sur Precise Pangolin. avec un dossier de cinq articles et le CD de la distribution :

  • l'inévitable tour du propriétaire (enfin, façon de parler)
  • l'installation en duo avec Windows ou sur un disque externe
  • la gestion des logiciels avec la nouvelle version de la Logithèque Ubuntu, les PPA tiers et le bon vieux apt-get.
  • comment utiliser d'autres bureau qu'Unity qui n'est pas du goût de Planète Linux : Cinnamon et Gnome-shell
  • les inévitables trucs et astuces (valables pour les versions précédentes aussi pour la plupart)

À côté de ce dossier, vous trouverez le dernier quart du quatuor d'articles sur l'installation d'une Slackware aux petits oignons, un test d'une tablette sous Android, la Galaxy Tab 10.1, le test d'hubiC, le cloud grand public d'OVH, sous Linux et tout un tas de tests logiciels ou de tutoriels (ChromeOS dans VirtualBox, un peu de Bluetooth, l'optimisation de Tracker, etc.)

Linux Pratique Essentiel n° 26 lui emboîte le pas avec aussi un dossier spécial sur Ubuntu 12.04. Après là aussi l'incontournable tour du proprio, pas moins de huit articles pour personnaliser votre version :

  1. très fort dès le début avec la création de votre propre Ubuntu (à la SUSE Studio) avec Ubuntu Builder
  2. on revient sur du plus calme avec la personnalisation de l'environnement (UbuntuTweak, MyUnity, Gnome Tweak tools et CompizConfig)
  3. le changement de bureau ; ici, les choix sont différents de Planète Linux : KDE, XFCE, LXDE ou encore e17
  4. la gestion de votre logithèque
  5. l'adaptation à un usage « familial » (gestion des comptes, gestion des accès au PC et à Internet, logiciels éducatifs, etc.)
  6. Ubuntu et ses outils pour Internet et les réseaux sociaux
  7. transformation en Media Center
  8. Weight Watchers pour Ubuntu

Ce n'est la seule distribution abordée. Vous aurez aussi un très bref aperçu de Fedora 17 et trois articles sur Mageia 2, Slitaz, distro taillefine qui n'a pas besoin de Weight Watchers et PC-BSD, l'alternative BSD pour le desktop. En marge, vous retrouverez du logiciel pour GNU/Linux (RSIBreak, Krusader, Trinity, Empathy, Tomboy, BleachBit, etc.) pour Android (Pixlr-o-matic, Zedge, Wikipédia, etc.) et le test du dernier Linutop 4.0.

LinuxInside n°5 ferme le ban avec son propre dossier sur la distribution de Canonical, centré pour sa part sur les différentes déclinaisons officielles, actuelles ou à venir : Ubuntu TV, Ubuntu for Android et Unity pour les gouverner toutes. À l'instar de Planète Linux, la distribution est fournie sur le DVD, avec 4 autres distributions.

GNU/Linux Magazine n° 150 : du sysadmin, du dev, de la bidouille, de l'embarqué (mais pas trop), un numéro qui ravira les fans et devrait mettre tout le monde d'accord cette fois ! Le magazine titre sur OpenVPN, dont la mise en œuvre vous est proposée de manière très pragmatique : après quelques rappels de base, vous vous attaquerez aux clefs et certificats et à l'installation côté serveur et clients (Unix & Windows). Parmi les autres gros morceaux du mois :

  • PostgreSQL, mais du côté administration. L'installation par défaut n'est pas forcément optimale, loin de là. Vous aurez ici les retours d'un DBA sur la gestion de la mémoire, l'utilisation de VACUUM, la maintenance et la sauvegardes des bases ainsi que la réplication.
  • Android sous le capot. Vous pensiez avoir affaire à un système GNU/Linux faisant tourner du bytecode Java ? Ces deux articles, qui initient une série plus longue sur le sujet en se basant sur ICS, vous proposent de découvrir réellement l'architecture logicielle d'Android, brique par brique en commençant par le noyau Linux façon Google et Bionic, la bibliothèque C faîte maison.
  • Côté embarqué, quelques nouvelles du concours LinuxEmbedded et la mise en œuvre d'un module GSM Siemens T35C, à moindre coût au vu de la chute de prix récente des SMS.

Enfin, côté dev, deux langages (ou extensions de langage) un peu exotiques (plus pour longtemps ?) à découvrir : Opa, dérivé de Ocaml au service du développement web et Erlang, tous deux sous licence libre au passage.

Linux Pratique hors-série n° 24 est dédié à Javascript. Si vous souhaitez vous y mettre, c'est le moment car ce hors-série est une initiation qui part des bases du langages, incluant une petite explication fondamentale sur le DOM, des bonnes et mauvaise pratiques, pour très vite partir vers l'usage de jQuery. Comme rares sont désormais ceux qui font du pur javascript sans l'utilisation de frameworks, vous découvrirez aussi :

  • Node.js pour faire du Javascript côté serveur,
  • AngularJS, un jQuery-like
  • PhoneGap / Cordova pour faire du développement multi plateforme pour les mobiles
  • l'utilisation de javascript au sein de l'environnement Enlightenment
  • # prix papier vs prix électronique

    Posté par . Évalué à 4.

    j'ai acheté la version papier de linux magazine N°150 à 7€50 car la version électronique à 7€50 n'apportais rien de plus.

    • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En dehors des avantages (archivage, recherche, gain de place, etc) et inconvénients (liseuse électronique requise, confort de lecture, bilan écologique difficile à faire, etc.) propres au format électronique, je vous invite à lire ce thread issu de la précédente revue de presse qui aborde le sujet des coûts papier vs électronique.

      Ensuite, c'est une question de choix personnel.

      • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

        Posté par . Évalué à 4.

        niveau écologique, c'est effectivement difficile de dire quel système est le mieux.

        au niveau cout, le livre électronique est plus cher à cause de la liseuse mais on s'en fout, ça concerne le client ça.

        alors ça coute de faire une version électronique d'un livre ? j'ai un doute car en voyant le pdf sur le site de linux magazine, on dirait un pdf tout prêt à imprimer ??

        je reste convaincu que le pdf de linux magasine N°150 qui sera envoyé à l'imprimeur ne coute pas plus cher à créer que le pdf de linux magasine N°150 qu'on achète sur le site web.
        je reste convaincu que la production/transport de 500 copie papier du pdf de linux magasine N°150 coutera toujours plus cher que la production/transport de 500000 copies du pdf de linux magasine N°150.
        j'attend toujours les preuve du crontraire….

        alors ok, il y à la tva mais quand même, le fait que ça coute rien à dupliquer est une formidable opportunité pour baisser les prix et augmenter ainsi le volume des ventes non ?

        Et ceci la grande majorité des éditeurs… ceci dit, je continuerais d'acheter linux magazine!

        • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

          Posté par . Évalué à 1.

          Je reste convaincu que la production/transport de 500 copie papier du pdf de linux magasine N°150 coutera toujours plus cher que la production/transport de 500000 copies du pdf de linux magasine N°150.

          Mais prends-tu en compte l'infrastructure qui permet de mettre ces PDF en ligne ? Ces serveurs qui consomment de l'electricite payante 24h/24 pour que tu puisses l'acheter a toute heure ? Ces logiciels qui tournent dessus, avec, a defaut de licence payante, au moins des contrats de support payants ? Ces gens qui montent la plateforme de vente (elle est montee, mais il a bien fallu le faire, meme si c'est probablement mutualise), qui la tiennent a jour, qui s'assurent que tu pourras acheter ton PDF avec n'importe quel appareil connecte, ces gens qu'il faut remunerer ? Sans compter le service clients que certains contacteront parce que le transport du PDF s'est mal passe entre la plateforme et leur liseuse… Et j'en oublie certainement !

          Tout ceci est complementaire et il n'est pas question de faire le choix entre l'un ou l'autre : il faut les deux. Mais il ne faut pas l'oublier dans le prix du pdf !

          Le bonjour chez vous…

          • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Enfin, une appli Web qui sais gérer un panier … c'est pas la mère à boire … et mm si on souhaite le faire à la main …. cela doit prendre pas bien longtemps …

            Le nombre de vente à la seconde des Linux mag ne doit quand mm pas nécessiter une infra exceptionnelle … c'est pas Voici :D

            Surtout que le site existe … il faut juste envoyer un mail … au lieu d'un magazine … c'est vrai que c'est plus compliqué …

            Enfin, ce n'est même pas polémique …, quelque soit l'objet, le numérique est rarement avantageux financièrement.

            Film en location (le DVD en borne est souvent oins cher)
            Livre, Musique …

            A croire que ceux qui construisent ces marchés ont des actions chez Hadopi ..;

          • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

            Posté par . Évalué à 2.

            Mais prends-tu en compte l'infrastructure qui permet de mettre ces PDF en ligne ? Ces serveurs qui consomment de l'electricite payante 24h/24 pour que tu puisses l'acheter a toute heure ? Ces logiciels qui tournent dessus, avec, a defaut de licence payante, au moins des contrats de support payants ? Ces gens qui montent la plateforme de vente (elle est montee, mais il a bien fallu le faire, meme si c'est probablement mutualise), qui la tiennent a jour, qui s'assurent que tu pourras acheter ton PDF avec n'importe quel appareil connecte, ces gens qu'il faut remunerer ? Sans compter le service clients que certains contacteront parce que le transport du PDF s'est mal passe entre la plateforme et leur liseuse… Et j'en oublie certainement !

            c'est vrai que dit comme ça, on pourrais croire qu'une plateforme de vente en ligne coute plus cher qu'un réseau de distribution/vente avec tout ces livreurs et millier de points de ventes (avec autant de personnes à payer donc)

            • [^] # Re: prix papier vs prix électronique

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Sauf que le réseau de distribution papier est mutualisé. Et la TVA est bien plus élevée sur la version PDF.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.