Ubuntu pour Android

Posté par (page perso) . Modéré par j. Licence CC by-sa
Tags :
45
22
fév.
2012
Android

Canonical a annoncé « Ubuntu pour Android ». C'est une distribution logicielle de Unity tournant sur un noyau Android : elle est active lorsque l'appareil est branché à un dock et une télévision. Un environnement de bureau est donc disponible entièrement sur l'appareil de poche portable, avec tous les fichiers qui vous suivent.

Smartphone, dock, écran, clavier

Les smartphones Android haut de gamme sont effet de plus en plus puissants, avec déjà une foultitude de dual-core sur le marché, et les quad-core qui n'attendent que leur heure. C'est donc une machine puissante qui se trouve dans la poche.

Unity

Les petits plus

Un des gros avantages par rapport à un laptop, c'est un gain de masse considérable, puisque l'on se sépare de son sac à accessoires (chargeur, souris, câble de sécurité, etc.) : il tient dans la poche intérieure du manteau.

Un autre avantage évident est tout de même de disposer de toutes les données sur l'appareil, à transporter soi-même : contacts, agenda, etc. Ce qui va un peu dans le sens opposé des entreprise du net à ce jour, qui consiste à tout pousser vers le « cloud ». Cela n'empêche en rien la sauvegarde, de rigueur, dans tous les cas. Cela dit, le cloud est la sauvegarde du fainéant.

Pas toujours évident d'avoir le wifi, en revanche plus facile d'avoir l'accès internet par le réseau mobile (GPRS, EDGE, 3G, 4G, 5G, etc.).

Notification

Autre truc sympa, c'est d'avoir les notifications en grand, comme les appels entrants, sans doute le type de notification le plus important sur un « téléphone » (n'est-ce pas ?), mais aussi les SMS/MMS et toutes autres.

Le processeur est donc la clé, puisque le fossé entre smartphones et laptops se resserre : les smartphones deviennent plus puissants et les laptops consomment moins. En revanche, c'est en mémoire que l'on risque d'être un peu court pour les applications gourmandes de bureautique et développement.

Ce type d'appareil n'est pas tout à fait nouveau, puisqu'on avait déjà le smartphone Motorola Atrix, avec son dock/laptop, ou encore le Cotton Candy, dongle USB.

Technique

Les applications par défaut sont :

  • Chromium web browser
  • Google Calendar
  • Google Docs
  • Thunderbird email client
  • Gwibber
  • VLC Player
  • PiTiVi
  • Ubuntu Music Player
  • Ubuntu Photo Gallery
  • Android dialler

Cet environnement nécessite au minimum :

  • Android 2.3 Gingerbread
  • Un processeur dual-core cadencé à 1 GHz
  • 512 Mo de RAM
  • Stockage de 2 Go de libre pour l'image OS
  • Accélération vidéo : shared kernel driver with associated X driver; Open GL, ES/EGL
  • HDMI : video out with secondary frame buffer device
  • USB host mode

Techniquement, Ubuntu pour Android ne tourne pas sous Dalvik, mais il se partage le noyau Linux sous-jacent avec ce dernier.

Voici pour terminer une petite vidéo de démonstration.

  • # Chromium OS

    Posté par . Évalué à -2.

    Vu les applications par défaut et l'espace disque sur Cloud, c'est comme un dual-boot android/chromium OS.

    • [^] # Re: Chromium OS

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je trouve ça terrible!

      Reste plus qu'à installer gcc et git pour avoir un environnement de developpement mobile quoi.

      • [^] # Re: Chromium OS

        Posté par . Évalué à 9.

        A condition de compiler avec un serveur distant ! :D

        ou d'aimer les compilations de 5 heures :D

        • [^] # Open Office

          Posté par . Évalué à -4.

          L'an dernier, mon ordinateur principal mettait à peu près ça pour le compiler. Je me demande ce que ça donnerait avec un téléphone.

          • [^] # Re: Open Office

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Seulement 5H pour OpenOffice ?! Il est surpuissant, ton PC !

            De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

  • # Pas mal !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est vraiment pas mal ! Il faut le dock qui va bien.

    En mobilité, il faut trouver un écran à squatter. Il faut aussi se balader avec une souris et un clavier.

    Mais en résident, ça peut déjà être très pratique comme "pc secondaire" pour faire tourner un CRM et des applications de callback/chatback ainsi que Twitter & co.

    • [^] # Re: Pas mal !

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 22/02/12 à 17:31.

      ça fait tjs drôle lorsque ce qu'il y a qq années on nommait "un pari nostradmus" devient réalité :-))

    • [^] # Re: Pas mal !

      Posté par . Évalué à 7.

      et des applications de callback/chatback ainsi que Twitter & co.

      C'est une super idée, le top ça serait que les téléphones puissent le faire, comme ça en plus de chez soi, les djeunz pourraient le faire partout!
      Et même chez soi, plutot que le faire assis à un bureau, on pourrait le faire depuis son canapé ou en même temps que quelqu'un nous parle d'un truc dont on a rien à foutre! On pourrait même le faire au cinéma pendant un film chiant pleins d'explosions déjà vues! Ou au bureau!
      Ca serait la liberté! On pourrait passer son temps à écrire des trucs qui passioneraient le mond entier pour ne pas sentir passer tous ces moments inintéressants, Et en bougeant!
      C'est la mobilerté!

      • [^] # Re: Pas mal !

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 23/02/12 à 09:36.

        Tu as parfaitement raison !

        (Et en plus du gain de mobilerté il ne faut pas oublier que chaque message envoyé est comme une offrande au dieu de la croissance de notre merveilleux pays.)

        C'est tellement si bien la mobilerté que ça devrait être obligatoire.

        Si j'étais président, je ferais poser partout des affiches ! Dans le métro, dans les journaux, dans les boites aux lettres, sur les grands bâtiments ! Partout partout pour que personne ne soit pas privé de mobilerté par sa bête résistance au changement. Et puis je ferai que tout le monde peut le mettre à la portée de sa bourse avec des prêts faciles que tu peux rembourser quand il sera plus pauvre.

        Et pis après, je pourrais télécommander tout le monde.

        • [^] # Re: Pas mal !

          Posté par . Évalué à 9.

          Et puis je ferai que tout le monde peut le mettre à la portée de sa bourse avec des prêts faciles que tu peux rembourser quand il sera plus pauvre.

          Mais ce principe est révolutionnaire! Il faudrait l'appliquer aux pays eux mêmes, ainsi grace à la croissance infinie et perpétuelle, tous les pays deviendraient riches, et les pays riches deviendraient plus riches, et les riches des pays riches deviendraient plus riches que des pays. Et on remboursera les prêts par des prêts!
          Et on détruira les structures de contrôles et les règles de commerce, parce qu'on n'en a plus besoin, ce sont des gênes pour la croissance infinie, gloire à elle, gloire à la mobilerté, vive l'anarchie !
          C'est l'île aux enfants! Le grand bobsleigh sans piste! la cavalerie infinie! Le tout sans risque! Et même les points d'exclamation sont gratuits désormais!!!

          • [^] # Re: Pas mal !

            Posté par . Évalué à 5.

            Oui !

            Rejoins-nous !

            Et que les pisse-froid qui auraient peur pour leur petite personne ridicule se rassurent : une appli pour limiter les abus des capitalistes est déjà en cours d'écriture.

        • [^] # Re: Pas mal !

          Posté par . Évalué à 3.

          Si j'étais président, je ferais poser partout des affiches ! Dans le métro, dans les journaux, dans les boites aux lettres, sur les grands bâtiments ! Partout partout pour que personne ne soit pas privé de mobilerté par sa bête résistance au changement.

          N'oublie pas les caméras de vidéoprotection pour s'assurer que personne n'est insensible à la pédagogie gouvernementale.

          • [^] # Re: Pas mal !

            Posté par . Évalué à 1.

            N'oublie pas les caméras de vidéoprotection pour s'assurer que personne n'est insensible
            à la pédagogie gouvernementale.

            Qui devrait être rebaptisée "pédémagogie", bien évidemment.

            The cake is a lie.

  • # userland

    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 22/02/12 à 17:28.

    un noyau Android

    à partir de 3.3 (ou 3.4 ?) cela ne sera plus nécessaire : "un noyau Android". Le noyau vanille pouvant booter un environnement android. 'l'expression "noyau android" n'ayant alors du sens que pour les ..blobs binaires).

    Bon, moi aussi je vais utiliser Ubuntu :-))

    • [^] # Re: userland

      Posté par . Évalué à 6.

      Si j'ai bien compris, il sera possible de le faire tourner mais au dépend de l'autonomie car certains développement introduis par Google pour améliorer la consommation ne sont pas prévu d'être intégrés (du moins tel quels et donc pas immédiatement) car trop intrusifs.

      Donc delà à dire que ce sera intéressant d'utiliser du Vanilla.....

      • [^] # Re: userland

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Si tu es branché à un écran (via un dock ou autre), la conso n'est plus un problème.

        • [^] # Re: userland

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui mais la consommation sera un problème durant tout le temps ou tu utilises ton téléphone juste comme un téléphone mobile, vu que tu auras ton android utilisé sur un kernel a priori moins optimisé pour l'autonomie.

    • [^] # Re: userland

      Posté par . Évalué à 3.

      Ouf, j'ai eu peur...
      En fait Android 5 intégregra probablement cette fonctionnalité par défaut, pour les appareils compatibles/capables. Chouette :-)

      android desktop

  • # Accès au file système ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    D'après la vidéo, l'Ubuntu embarqué a accès aussi bien aux photos, vidéos, contacts, applications Android, etc..., qui sont stockés dans l'Android. Comment est-ce que cet accès est-il possible ? Comment l'Android export-il son FS vers l'Ubunu ? Via un partage réseau du style NFS ou SMB ?

  • # Redde Caesari quae sunt Caesaris

    Posté par . Évalué à -9.

    En français: "Rendez à César ce qui appartient à César"
    Je n'ai pas vu le mot "Debian" sur cette page, et Ubuntu étant basé sur Debian, une (bonne) partie de Debian est donc arrivée sur Android
    http://doc.ubuntu-fr.org/debian_ubuntu_comparaison

    "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

  • # Le début de la convergence

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Cela fait quelques années que je me dit que le futur ne verra plus des fixes, des gros portables PC, et des smartphones, mais beaucoup de smartphones "dockable", qui se transforme en PC sur leur dock connectés à une souris, un clavier et un écran.

    En passant, c'est la raison pour laquelle Microsoft est l'IBM année 80 d'aujourd'hui, car ils sont monopolistiques sur un marché en train de mourrir.

    Ça a donc l'air d'un gadget, mais cette annonce est un prélude à une révolution dans les modes d'utilisations futurs. Cela va mettre du temps à se mettre en place, mais une fois que l"on aura des ARM à la puissance d'un core i5 d'aujourd'hui, soit dans pas longtemps, ce sera une puissance suffisante pour beaucoup.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Le début de la convergence

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Sauf qu'il y a une grosse différence avec les années 1980 : avec l'architecture ARM montante, il n'y a aucune plate-forme standard. Tout comme l'informatique pré-PC, ça implique une duplication de travail et des prises en charge et des mises à jour erratiques.

      À l'époque, IBM avait laissé le PC, qui a fait gagner des années à l'informatique. Si le PC décroît, on va le regretter amèrement…

      • [^] # Re: Le début de la convergence

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Certes, mais il y a une grosse différence par rapport à cette époque.
        Certes oui, on va avoir deux architectures principales à gérer : x86_64 et ARM. Cela fait deux plateforme standard.

        La grosse différence est qu'à l'époque on codait encore beaucoup en assembleur, ne serait-ce que pour des raisons de perfs et d'architecture différente du hardware autour, alors qu'aujourd'hui, ces différences d'architectures (MMU processeur, moyen d'accès aux I/O) ne sont plus visibles qu'en C et encore, assez peu (merci l'OS).

        Souviens toi, de la situation à l'orée de l'ère PC. Je cite Stroustrup qui l'explique mieux que moi :

        Before C, there was far more hardware diversity than we see in the industry today. Computers proudly sported not just deliciously different and offbeat instruction sets, but varied wildly in almost everything, right down to even things as fundamental as character bit widths (8 bits per byte doesn’t suit you? how about 9? or 7? or how about sometimes 6 and sometimes 12?) and memory addressing (don’t like 16-bit pointers? how about 18-bit pointers, and oh by the way those aren’t pointers to bytes, they’re pointers to words?).

        Aujourd'hui rien de tout cela.
        Les mainteneurs des OS ont du travail, les quelques développeurs qui écrivent des applications en C vont à la limite avoir quelques détails à traiter car le long en C sur ARM n'a peut être pas la même taille que celui du x86_64, à part ça, tout se code pareil, et les gens codent en Java/C#/JS sur les périphériques mobiles.
        Sans compter les navigateurs.

        Tout cela pour dire, que je pense que le pattern que tu pointes n'aura pas pas du tout la même importance qu'à cette époque.

        « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

        • [^] # Re: Le début de la convergence

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Il ne parle pas de la différence du jeu d'instruction qui n'est pas très génante (il suffit de voir les multiples distributions sur autre chose que x86) mais du noyau (sans parler du bootloader) qui doit être spécifique à chaque plateforme ARM.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Le début de la convergence

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ce que je voulais dire plus haut, c'est que ce problème de noyau sur chaque plateforme ARM est un problème pour les types qui bossent sur le noyau Linux et Android.

            L'immense masse des développeurs qui codent des applications pour M. toutlemonde, ils ne voient pas la différence, ou à peine.
            Or, ce sont EUX qui compte, ce sont eux qui codent les applications multiplateforme.

            Les problèmes de noyaux à adapter sur les différentes archi ARM/Intel, ça concerne quoi ? 500 ingénieurs dans le monde ? Certes, ils sont parmis les plus pointus, certes c'est un travail titanesque, mais ça n'a que peu de conséquence sur le reste du marché.

            « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

            • [^] # Re: Le début de la convergence

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Les problèmes de noyaux à adapter sur les différentes archi ARM/Intel, ça concerne quoi ?

              Ça concerne tous les utilisateurs (avertis) qui ne pourront pas installer ce qu'ils veulent comme système. Puisque ça ne dépend pas que des développeurs qui adaptent le noyau mais aussi du fabricant qui doit donner des informations pour le faire (ou qui le fait lui-même).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Le début de la convergence

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                On a pas le même débat là..

                Tu parles des gens comme nous qui veulent tuner leur machine (0,1% du marché), moi je te parle de l'avenir du marché de masse.
                Les développeurs qui développent des applis pour le marché de masse, vu les outils multiplateforme qu'ils ont, ils s'en tappent que ça soit ARV v6, A9, whatever

                « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

      • [^] # Re: Le début de la convergence

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si le PC décroît, on va le regretter amèrement…

        Pas forcément, vu que le support multi-plateforme est justement un des points forts du libre. Quand tout le monde a un processeur différent, ça devient beaucoup plus difficile de vendre des .exe qui ne tournent que sur un seul de ces processeurs. Et l'intérêt d'un "apt-get install" qui marche sur toutes les plateformes devient beaucoup plus évident pour tout le monde.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.