Revue des nouveautés de Glances 2.2

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
39
15
déc.
2014
Supervision

Glances permet de juger l'état de sa machine, ou d'une machine distante, à l'aide d'un tableau de bord en mode console/terminal ou Web. La version 2.2 a été mise en ligne et apporte son lot de nouveautés que nous allons parcourir ensemble dans cette dépêche:

  • installation simplifiée ;
  • centralisation de la supervision de vos machines à partir d'un mode "super client" ;
  • amélioration de la fonction de graphe ;
  • nouvelle fonction de tri des processus ;
  • amélioration de l'interface console/terminal.

Simplification de l'installation

En plus, des classiques installations via Pypi et par paquet (Debian, Fedora, Arch Linux, Mac OS…), il est maintenant possible d'installer et de mettre à jour Glances à partir d'un script. Il suffit donc de saisir les commandes suivantes dans un terminal:

curl -L http://bit.ly/glances | /bin/bash

Introduction au mode browser ("super client")

Jusqu'à cette version 2.2, Glances pouvait superviser la machine hôte avec la commande:

$ glances

ou superviser une machine distante (serveur Glances ou démon SNMP si le serveur Glances n'est pas trouvé) avec:

$ glances -c <hostname>

De nombreux utilisateurs l'ayant demandé, une amélioration de ce dernier mode a été introduite. Elle permet de superviser plusieurs machines distantes à partir d'un même client. Pour cela, il suffit de lancer, sur le client, la commande:

$ glances --browser

Ainsi, Glances va se mettre en écoute des serveurs Glances disponibles sur son réseau local et en afficher une liste:

Mode browser

La déclaration automatique des serveurs Glances sur le réseau est faite à partir du protocole multicast Zeroconf, il est donc limité aux réseaux locaux. En plus de ce mode automatique, il est possible de déclarer statiquement les machines à superviser en utilisant le fichier de configuration de Glances (voir ici, un exemple de déclaration).

Note: cette nouvelle fonction est encore à l'état expérimental et sera améliorée dans les prochaines versions. N'hésitez par à remonter les demandes d'améliorations sur le dépôt officiel du projet.

Faire des graphes de ses statistiques

Introduite dans la version 2.1, la fonction de graphe permet de générer des fichiers contenant les courbes des principaux indicateurs disponible dans Glances (CPU, MEM, LOAD, Net IO…). L'empreinte mémoire de Glances étant plus importante quand cette fonction est utilisée, il faut préciser le paramètre suivant au lancement de Glances pour l'activer:

$ glances --enable-history --path-history /tmp

Glances va alors se lancer en conservant en mémoire les statistiques écoulées. L'appui sur la touche 'g' générera les fichiers (au format PNG) dans le répertoire demandé (/tmp). La touche 'r' (reset) permet de remettre à zéro cette mémoire.

Exemple de graphe

Les prochaines versions de Glances se focaliseront sur les interfaces externes vers des services de logs/graphes existants (voir la fiche suivante), notamment Influxdb, Statsd et Rsyslog.

Nouvelle fonction de tri des processus

Il est maintenant possible de trier les processus en fonction de la colonne CPU times (touche 't') qui donne un bon indicateur de la consommation CPU d'un processus.

Cpu times

Il est également possible de masquer la barre de statistique de gauche pour donner plus d'espace au processus (en pressant la touche '2').

Effet de la touche '2'

Amélioration de l'interface console/terminal

D'autres petites améliorations de l'interface Curse, avec l'apparition de la touche 'F' au niveau du greffon système de fichiers, pour forcer l'affichage de l'espace disponible (en lieu et place de la taille occupée) et l'affichage de statistiques étendues (CPU affinity, open threads et network IO…) pour le processus en haut de la liste avec la touche 'e' (en minuscule).

Conclusion

En plus de ces nouvelles fonctions, Glances 2.2 corrige un bon nombre de problèmes et grâce à la contribution d'Alessio Sergi et de Maxime Desbrus, une optimisation du code a également été effectuée. Ainsi Glances 2.2 consomme moins de CPU que les versions précédentes.

Pour finir, le projet est toujours à la recherche de contributeurs, notamment pour les passerelles vers les services de logs présentées dans cette dépêche. N'hésitez pas à contribuer !

  • # Windaube

    Posté par . Évalué à -6.

    Je croyais que j'étais le seul à appeler mon Windows (une VM dans mon cas) windaube ! :-)

    • [^] # Re: Windaube

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      certains l'appellent window$s mais ils ont eu des problèmes, moi je l'appelle oinoin (autre prononciation de winwin), mais tu pleures… tellement c'est inutilisable au jour le jour.

    • [^] # Re: Windaube

      Posté par . Évalué à 5.

      Moi personnellement je trouve ça irrespectueux. C'est comme ci j'appelais une installe Linux "moisix" parce que j'ai déjà eu un problème avec…

      Je n'ai jamais compris cette "gueguerre", je travaille aussi bien sous Windows, Linux, MacOSX et chaque OS a ses qualités/défauts.

      • [^] # Re: Windaube

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 23/12/14 à 02:39.

        Je compare quotidiennement la différence entre mon ordi au boulot sous Windows 7 (Windows XP ne s'en sortait pas mieux) et mon ordi perso sous Debian.

        Et en l'occurrence je tendrais aussi à surnommer Windows "Windaube" parce que je n'ai pas eu un problème avec, mais j'ai un problème par jour avec, quand j'en ai un par an avec Debian…

        J'étais sous Windows 3.1, Windows 3.11, Windows 95, Windows 98, Windows XP, Windows Vista et Windows 7. Puis j'ai testé Linux (Debian en l'occurrence) et là j'ai pleuré en repensant aux centaines d'heures passées à configurer, paramétrer, installer, réinstaller, formatter, reformatter, nettoyer les virus, renettoyer les virus, etc. etc. etc., pour finalement recommencer.

        "Windaube" je trouve ça un peu enfantin comme nom c'est vrai, mais à l'usage c'est exactement ça. Je n'arrive toujours pas à lui trouver un avantage sur Linux, si ce n'est peut être qu'il est installé sur 90 % des PC et donc que c'est très pratique quand on veut péter la sécurité d'un système.

        Simple exemple : désigner des lecteurs par des lettres comme "C:" au lieu de fichiers, ça rend tout le système complexe à maintenir et incompatible avec plein de trucs, ne serait-ce que pour les liens entre mes fichiers Excel au boulot. Quand un collègue bosse avec un fichier stocké sur R: et que moi il est déclaré en P: et bien c'est le bordel, il faut se taper l'actualisation des liens un par un à chaque fois (bien sûr on ne peut rien changer). C'est quand même très con et ça fait perdre des dizaines de minutes pour rien chaque semaine. Même logique avec les lettres des lecteurs réseaux qui sont remplacées automatiquement sans prévenir par quelque chose comme "//mon/emplacement/réseau". Bref, Windows me gave et ce n'est pas du fanatisme, pour moi c'est une réalité quotidienne que je dois subir.

        Là je donne un exemple de quelque chose de relativement bénin, mais j'ai été confronté à des cas d'emmerdement où j'avais juste envie de brûler mon PC sur place. En toute honnêteté, je n'arrive pas à voir en quoi Windows peut être mieux que Linux. Au mieux je peut concéder l'unicité de l'environnement de travail pour une version donnée qui permet à tous les utilisateurs de s'y retrouver lorsqu'ils passent d'un poste de travail à un autre, mais ça s'arrête là.

  • # glances -w (et authentification ?)

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour, j'utilise le mode serveur de Glances et je me demandais s'il était possible de rajouter un identifiant et un mot de passe de connexion avec le lancement de la commence glances -w
    Merci d'avance,

  • # Glances

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'adore Glances, c'est un petit moniteur système fort pratique, que j'utilise sur tous mes serveurs. Vu que j'utilise Slackware, j'ai fait des paquets pour cette distrib (14.0 et 14.1, 32-bit et 64-bit) :

    http://www.microlinux.fr/slackware

    Voir dans server-* dans slackware{64}/ap

    Dyslexics have more fnu.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.