Songwrite 2 0.2 : version "flûte à dix sous"

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
10
30
nov.
2008
Son
Songwrite 2 est un éditeur libre de partitions musicales et de livres de chant, en particulier destiné aux musiciens qui ne maîtrisent pas le solfège (comme moi !). Songwrite 2 peut éditer des portées, mais aussi des tablatures (pour guitare, basse, banjo...) ; il gère aussi les paroles des chansons.

La version 0.2 de Songwrite 2 apporte le support des doigtés de flûte (des petits schémas indiquant les trous à boucher sur l'instrument) et notamment des flûtes à dix sous (aussi appelées flûtes irlandaises ou tin whistles), ainsi que d'autres fonctionnalités fort utiles en musique irlandaise : support des rythmes 6/8 et des gigues (ou Jig ?), import des fichiers au format ABC couramment utilisé pour ce type de musique. Les doigtés de flûtes à bec sont aussi disponibles. Le logiciel permet de rédiger ses propres partitions, de les jouer et de les imprimer, mais aussi de traduire les partitions d'une notation à une autre : par exemple transformer une portée que vous ne parvenez pas à déchiffrer en doigté de flûte ou en tablature, ou au contraire transformer des doigtés en portées pour les échanger avec d'autres musiciens !

Pour ceux qui ne connaissent pas la flûte à dix sous, il s'agit de l'un des instruments les plus faciles à apprendre (beaucoup plus facile que la flûte à bec que l'on a pu vous faire apprendre au collège), et aussi l'un des moins chers (compter 10 €). Et grâce à Songwrite 2, vous n'aurez plus besoin de connaître le solfège pour jouer de cet instrument... bref vous n'avez aucune excuse pour ne pas vous y mettre ! Songwrite 2 0.2 apporte aussi un nouveau filtre d'export en PDF indépendant de Lilypond (contrairement à celui des versions précédentes). L'abandon de Lilypond est justifié par le mauvais support des notations autres que les portées (tablature, doigté...) dans Lilypond, et par les incompatibilités fréquentes entre versions de Lilypond.

Songwrite 2 est un logiciel libre sous licence GNU GPL, écrit en langage Python. Pour l'installer, vous aurez besoin du module Python EditObj 0.2. Il vous faudra aussi un interpréteur Python, les modules Python pour Gtk et Cairo, ainsi que Timidity pour jouer les partitions (vous devriez pouvoir trouver tout cela dans toute bonne distribution Linux).

En guise de conclusion, j'aimerais faire un parallèle entre la musique traditionnelle et le logiciel libre. En musique traditionnelle, les musiciens reprennent des airs traditionnels qui forment une sorte de “culture commune”, et les modifient à leur manière, en changeant les ornementations, en modifiant le rythme, en déplaçant une note... Chaque interprétation enrichit alors la culture commune et sert d'inspiration pour les autres musiciens, sans qu'il n'y ait d'appropriation de l'oeuvre, puisqu'il est bien souvent impossible de dire qui est l'auteur du morceau originel. Les musiciens traditionnels ont-ils inventé une forme de musique libre il y a des siècles de cela ?
  • # A propos du lien vers Wikipédia...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le lien vers Wikipédia sur "flûtes irlandaises" n'est pas bon : il pointe vers une page qui parle de ce que les anglophones appellent "Irish flutes", et que l'on traduit en français plutôt par "flûtes traversières".

    Il semblerait qu'au final il n'y ait PAS de page Wikipédia sur les "flûtes à dix sous" en français... du moins pour l'instant ! Ce qui est dommage pour un instrument assez répandu.
    • [^] # Re: A propos du lien vers Wikipédia...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et la page Wikipédia sur les gigues est aussi foireuse... à ma connaissance en musique traditionnelle une gigue est une danse à 3 temps, et non quatre.
      Je vais corriger ça.

      Note aux modérateurs : ça serait bien si les auteurs pouvaient relire les corrections / ajout de lien fait par les modérateurs :-)
  • # Félicitation

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ave,

    Sincères félicitation pour ce projet conséquent mais pourtant si utile ! Y'a-t-il de prévu un support pour les notation carrés ?

    Une seule critique : l'interface mériterai d'être revue. C'est pour l'instant assez confus !

    Cordialement
    Étienne.
  • # Générer de chouettes partoches

    Posté par . Évalué à 1.

    C'est pas vraiment en rapport avec Songbird (mais pas entièrement hors sujet non plus), j'ai lu l'essai sur comment Lilypond fonctionne pour créer des partitions de qualité et j'ai trouvé ça très intéressant. C'est disponible (en français qui plus est) là : http://lilypond.org/web/about/automated-engraving/index.fr.h(...)

    C'est bien expliqué, et ça permet de comprendre un peu mieux le sens du détail qu'on peut apporter au rendu d'une partition.
    • [^] # Re: Générer de chouettes partoches

      Posté par . Évalué à 2.

      abcm2ps n'est pas aussi puissant que lilypond, mais il permet de rendre plus simplement des partitions de grande qualité : http://moinejf.free.fr/

      De plus il est possible de créer avec ce programme des partitions de doigté pour tin whistle.

      (on avait évoqué l'auteur de ce logiciel qui est devenu un grand contributeur au noyau linux cf. http://linuxfr.org/2008/10/10/24559.html )

      L'article sur lilypond est intéressant, c'est vrai que cela permet d'avoir un beau rendu de partitions, un peu comme LaTeX par rapport à MS Word.

      Le fait que Songwrite permette d'importer de l'ABC va me faire jeter un oeil de ce côté.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Générer de chouettes partoches

        Posté par . Évalué à 2.

        je viens de l'installer, après avoir récupéré le paquet pour archlinux.

        Cela me semble très ingénieux, surtout le fait de pouvoir "jouer" réellement sur l'instrument, et d'obtenir les notes ainsi. Par contre je n'ai pas réussi à importer des fichiers abc, ou autre chose, il me dit "untitled filter" et on ne voit aucun fichier quand on parcourt les dossiers.

        Est-ce qu'à terme un export abc est prévu ? (au pire des cas on peut toujours exporter en midi et utiliser un convertisseur midi>abc)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Générer de chouettes partoches

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Effectivement il y a une erreur dans le filtre des noms de fichier, qui fait que les "bons" fichiers n'apparaissent pas.

          Je viens de le corriger dans le SVN ; en attendant une nouvelle version tu peux contourner le problème en faisant l'import en ligne de commande :

          ./songwrite2/songwrite2 --import abc fichier.abc
  • # diato ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Et l'accordéon diatonique, c'en est où ? :)

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

  • # SUPER !!!

    Posté par . Évalué à 2.

    Je me suis mis a la flute irlandaise il y a peu. Effectivement, c'est un iinstrument facile a apprendre, bien plus que la flute a bec du college. Et son prix est tres actractif: pour 10 € on a une MEG de chez Clarke en ré, tres bonne pour commencer.
    Je cherchais un logiciel de tablature, mais je n'avais rien trouvé, et pensais en faire un moi meme !
    Je suis donc bien content de lire ce journal.

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la flute irlandaise, voici quelques liens:
    en français:
    http://forum.hardware.fr/hfr/Discussions/Musique/whistle-irl(...)

    en anglais:
    des cours en videos: http://www.tinwhistler.blogspot.com/
    des tablatures au format divers (dont ABC): http://www.thesession.org/
    http://www.whistlethis.com

    Sinon, pour ecouter a quoi ressemble le son, tapez sur youtube et consort "tin whistle".
    • [^] # Re: SUPER !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le tin whistle est certes un instrument facile à apprendre comparativement à de nombreux autres instruments, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de technique à acquérir pour le manier.
      Beaucoup de gens jouent du tin whistle comme de la flute à bec : avec des coups de langue et en séparant bien les notes ; en vérité, le tin whistle se doit d'imiter le son d'une cornemuse : un son continu et mélodieux entrecoupés par quelques rolls entre changements de notes.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.