Sortie de FreeCAD 0.16

Posté par (page perso) . Édité par palm123, teoB, Benoît Sibaud, tankey, Lucas, Xavier Claude et vaxvms. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
53
14
mai
2016
Technologie

Un an après la sortie de la version 0.15, la version 0.16 de FreeCAD a été publiée le 18 avril 2016. Cette nouvelle version apporte de nombreuses fonctionnalités et corrections de bugs, la nouveauté phare de cette version est l'introduction du système d'Expressions.

Icone FreeCAD

CoreXY3DPrinter

Les nouveautés

Le système d'Expressions a été introduit, il permet de définir des relations entre les objets par des formules. La prise en charge des expressions est une avancée majeure pour créer de meilleurs modèles paramétriques avec FreeCAD. La prise en charge des expressions offre une interface simple pour créer des modèles pilotables avec une feuille de tableur.

Expression

  • On peut par exemple stocker l'opération « 520 mm + 15 cm », la valeur de la propriété sera le résultat et l'opération pourra être éditée.
  • On peut aussi faire référence à une propriété d'un autre objet, par exemple définir le rayon d'une sphère comme étant égal à la longueur d'un cube.
  • En renommant une contrainte dans le Sketcher on peut accéder à sa valeur et la piloter.
  • En spécifiant un alias à une cellule d'une feuille de calculs on peut y faire référence.
  • On peut donc définir des valeurs à partir d'opérations basées sur différentes valeurs issues d'autre objets.

L'atelier FEM pour Méthode des Éléments Finis a bénéficié d'un nombre impressionnant de nouveautés et d'améliorations. De nombreux nouveaux contributeurs sont arrivés pour travailler sur cet atelier. Il est utilisé professionnellement par certains d'entre eux.

Fem.

L'atelier Path développé suite à un crowfunding (voir Dépêche FreeCAD 0.15) a été introduit dans FreeCAD. Il implémente une base solide pour générer du GCode à partir d'un projet FreeCAD. Il manque encore de fonctionnalités et contient des bugs mais le développement reste très actif dans une branche séparée.

Fem

Trois nouveaux modes de navigation ont fait leur apparition, notamment le mode Gesture qui offre d'une part la compatibilité tactile (malheureusement sur Ubuntu à part la rotation qui fonctionne, le zoom et la translation avec deux doigts ne fonctionne pas) et d'autre part simplifie les mouvements de la caméra avec la souris car il n'y a pas besoin de presser une touche du clavier.

La liste complète des nouveautés est disponible dans les Notes de version 0.16 (une liste des bugs et fonctionnalités est disponible).

Des ateliers/modules complémentaires :

Les modules complémentaires continuent de fleurir chaque année. Nous avons créé un dépôt sur Github qui regroupe ces modules et propose une macro pour les installer facilement depuis l'interface de FreeCAD.
https://github.com/FreeCAD/FreeCAD-addons

L'atelier Fasteners permet de générer toutes sortes de vis, écrous, tiges filetées, rondelles paramétriques et offre quelques fonctionnalités comme le placement et le perçage automatique.
fasteners

L'atelier Lattice permet de créer des « réseaux » complexes et paramétriques d'objets.
lattice

L'atelier GeoData permet de récupérer une portion de carte sur OpenStreetMap, de l'importer dans FreeCAD et génère de manière assez simple le volume des bâtiments (basé sur l'information du nombre d'étages), on peut aussi récupérer la topologie du terrain.
lattice

La suite

Part design Next : c'est le nom du nouvel atelier Part Design. En effet celui-ci a été recodé, il s'agit d'un changement majeur tant du point de vue des fonctionnalités que pour l'interface. Le changement majeur est la mise en place d'un objet Body qui regroupe les objets et les opérations qui définissent la forme de la pièce à modéliser. Cet atelier permet de créer des esquisses dans n'importe quels plans et d'effectuer des opérations jusqu'alors difficiles. Cet atelier sert aussi de base pour le futur atelier Assemblage officiel.

part-design-next

Python3 : le passage à Python 3 est bien avancé, on attend de corriger les conflits apporté par Part Design Next pour intégrer les changements liés à Python 3.

Qt5 : quelques contributeurs préparent le terrain pour le passage à Qt5. Quel binding python allons nous utiliser ? PyQt5 ? PySide2 ? QtPy ? Au moins on a le choix, ce qui est plutôt rassurant.

OCE/OCCT : le développement d'OCE semble ralentir, et le retard pris par rapport à OCCT devient handicapant. FreeCAD utilise actuellement OCE 17 qui est basé sur OCCT 6.8 qui date de novembre 2014. La discussion se pose de basculer sur OCCT et passer en version 6.9.1. Enfin OCCT est passé en version 7.0.0 qui n'est plus compatible avec les versions précédentes et va donc demander certains changements dans le code de FreeCAD.

Google Summer Of Code 2016

Pour la première fois FreeCAD participe au Google Summer Of Code sous l'égide de BRLCAD.
Nous avons eu 3 propositions et seulement une a été retenue. Mandeep Singh va donc tenter de développer un installeur de plugins. Il existe déjà quelques essais dans ce sens plus ou moins intrusifs et plus ou moins multi plateforme, espérons que Mandeep saura utiliser le meilleur de ces macros pour développer le gestionnaire de plugins ultime.
Mandeep est tutoré par deux mentors Ickby et Yorik, deux développeurs très actifs de FreeCAD.

Offres d'emploi

Nous avons créé une section Offre d'emploi (Jobs offer) sur le forum où nous avons régulièrement des demandes de développement spécifique ou de modélisation.

  • # Whaou !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Par simple curiosité j'ai juste survolé FreeCAD il y a quelques mois pendant 10 minutes. J'étais loin d'imaginer tout ce qu'il fait.

    Une remarque à propos de la copie d'écran de l'atelier FEM :
    J'imagine que la zone en rouge est celle où l'effort est le plus important. Or cela ne colle pas avec la réalité (les efforts de flexion et de cisaillement sont distribués à peu près régulièrement sur toute la longueur libre de la partie à droite), ni avec l'image (la pliure est plus importante dans la zone verte, alors que la barre reste droite sur la zone rouge : l'effort est donc faible sur la zone rouge. D'une part ce n'est pas possible physiquement, et d'autre part une zone de faible effort ne devrait pas s'afficher en rouge).
    Bon bref, il y a un truc que je ne pige pas. Quelqu'un a une explication ?

    • [^] # Re: Whaou !

      Posté par . Évalué à 3.

      Si l'échelle de couleurs correspond à la valeur de déplacement (en Z par exemple) ça me semble correct.

    • [^] # Re: Whaou !

      Posté par . Évalué à 1.

      L'effort est bien localisé à l'endroit où l'on appuie, c'est-à-dire en bout de poutre.
      L'« effort » dont tu parles s'appelle contrainte.
      Sinon, je pense que la capture d'écran représente plutôt la flèche de la poutre.

    • [^] # Re: Whaou !

      Posté par . Évalué à 4.

      salut

      D’après ce que j'ai compris dans ces liens :
      freecadweb.org/wiki
      calculix
      La couleur correspond au déplacement, et les 2 barres ne semblent pas être dans le même matériaux

    • [^] # Re: Whaou !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C’est sûr que 10 minutes c’est un peu court pour découvrir un logiciel de CAO 3D ;)

      Concernant les résultats visibles de l’atelier FEM, il s’agit effectivement des déplacements. C’est avec les valeurs de déplacements qu’on peut ensuite calculer différents choses (à l’aide d’autre logiciels) comme le taux de travail de la pièce.
      L’atelier FEM permet aussi d’obtenir la valeur du critère de von Mises (ou critère de plasticité).

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 16/05/16 à 12:07.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Testé et approuvé pour la conception d'une mini borne d'arcade!

    Posté par . Évalué à 4.

    Je l'ai utilisé récemment pour réaliser ce projet de mini bartop, et c'est parfait !
    (projet sous licence Creative Commons).

    Le seul manque pour moi, et qui semble être en développement, c'est un atelier d'assemblage par contraintes pour réunir plusieurs pièces entre elles.
    Je l'ai fait manuellement du coup : export en STEP de chaque pièce, import dans un document dédié à l'assemblage, et positionnement des pièces avec les coordonnées et angles qui vont bien. Pas ultra pratique du coup à ce niveau, mais ça se fait.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.