Distribution Sortie de Manjaro Linux 0.8.2

Posté par . Édité par Davy Defaud, Christophe Guilloux et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags : aucun
15
11
nov.
2012
Distribution

Manjaro Linux est une distribution basée sur le système Arch Linux, et par conséquent totalement compatible avec (dépôts, etc.). Les dépôts de cette distribution sont gérés avec un outil maison, Boxlt, spécialement conçu dans ce but.

C’est donc ce 10 novembre 2012 que l’équipe en charge du projet (Roland Singer, Guillaume Benoit, et Philip Müller) a annoncé la sortie de la distribution dans sa version 0.8.2, avec son lot de corrections et nouveautés.

Bien que l’installation du système Arch Linux demande quelque expérience, l’intérêt et les objectifs fixés par Manjaro sont d’être une distribution simple à l’usage, actualisée, rapide, conviviale, et calquée sur les principes du K.I.S.S. Particulièrement déployée sous un environnement de bureau léger mais puissant comme Xfce, Manjaro est également disponible avec les versions de GNOME et KDE.

Un problème majeur concerne la bibliothèque graphique libgl, et son conflit avec les paquets catalyst et nvidia. C’est pourquoi Manjaro propose une installation prenant en compte les pilotes propriétaires pour les dernières cartes NVidia® (technologie Optimus) et gérée par mhwd (gestionnaire de périphérique Manjaro), ou alors une installation utilisant des pilotes libres (pour un meilleur résultat, il est préférable de choisir ce type d’installation).

Source et plus d’informations concernant Manjaro : http://blog.manjaro.org.

Liste des changements depuis la version 0.8.1

  • Ajout des paquets concernant la bibliothèque graphique Mesa (lib32-)mesa-demos pour avoir glxinfo, et inxi (script d’information système pour le chat IRC entre autres : https://code.google.com/p/inxi/)

    • KDE :
  • langue anglaise par défaut pour le système de notification yapan, et correction concernant les réglages du bureau plasma ;

  • ajout de plus de fichiers de configuration pour skel.

    • CD autonome :
  • correction de quelques fichiers comme group, passwd et shadow.

  • ajout de depmod.

    • Ajout de la variable de navigateur dans /etc/environnement (BROWSER=/usr/bin/firefox)
    • Noyau Linux : mise à jour en version 3.4.18-1 (version 3.6.6 possible, probablement dans la version testing que je n’ai pu tester).
    • Ajout d’une documentation Guide pour débutants (je ne l’ai pas trouvée sur le bureau, ni dans le menu).
    • Ajustement de la liste des paquets pour les versions Xfce, GNOME et KDE.
    • GNOME :
  • mise à jour de Cinnamon en version 1.6.4 ;

  • ajout de greffons pour Nautilus ;

  • GPK (GNOME Package Kit) est supprimé.

    • GNOME, KDE et XFCE :
  • ajout de kalu et pacman-gui (pour mise à jour du système, entre autres) ;

  • version de GNOME disponible en 3.4.2 ;

  • version de KDE disponible en 4.9.2 ;

  • version de Xfce disponible en 4.10.

    • Ajout de l’italien dans les entrées de sysmenu (menu qui apparaît au début de démarrage du CD autonome), et quelques corrections concernant le démarrage du bureau.
    • Installateur :
  • pour la version stable, correction concernant la génération du grub.cfg ;

  • correction pour la traduction des paquets d’installation ;

  • simplification de l’installation par l’intermédiaire d’un fichier de fonctions commun ;

  • ajout du choix entre une installation stable ou expérimentale ;

  • mise à jour de paquets de langues pour l’installation ;

  • suppression du splash (écran d’accueil au démarrage) si plymouth n’est pas indiqué dans le fichier de configuration de GRUB ;

  • ajout de l’option resume dans grub.cfg ;

  • ajout et correction du défilement automatique (lorqu’une étape de l’installation est terminée, l’étape suivante est automatiquement sélectionnée) ;

  • activation du chiffrement du disque dur ;

  • ajout du gestionnaire de démarrage syslinux et grub2-efi ;

  • activation de la configuration réseau ;

  • ajout du support des systèmes de fichiers Btrfs, NILFS, LUKS, GPT, EFI, LVM et RAID logiciel ;

  • correction de bogue pour l’édition des fichiers de configuration ;

  • activation de vconsole (agencement clavier) et de l’installation des locales.

    • Xfce :
  • correction de bogues concernant la mise en veille/hibernation sur les portables ;

  • kalu démarré en mode automatique (non installé pourtant dans la version testée) ;

  • ajout de catfish pour la recherche sous Thunar ;

  • ajout des paquets pkgbrowser et kalu.

    • MHWD-DB (gestionnaire de périphériques) :
  • mise à jour et correction de la configuration pour VirtualBox ;

  • mise à jour de la configuration pour Optimus (technologie propriétaire de NVidia) ;

  • busID dorénavant converti en entier (précédemment en hexa).

    • Paquets :
  • systemd-195, catalyst-legacy-12.6-stable, catalyst-12.10 et nouveau-1.0.3 ;

  • mise à jour des outils AUR (gestionnaire de paquets pour Arch Linux) pour les changements liés au HTTPS ;

  • ajout de paquets supplémentaires concernant les réglages système.

    • ISO :
  • versions pré‐compilées disponibles pour : i686 GNOME, KDE et XFCE et x86_64 GNOME, KDE et XFCE. La liste complète est disponible ici : http://sourceforge.net/projects/manjarolinux/files/release/0.8.2/.

    • Désactivation des rangs de miroirs (installation) : le serveur anglais est sélectionné par défaut.
    • Activation des services Bluetooth
    • Ajout de systemd, read ahead (applications chargées en mémoire pendant le démarrage du système). Pour plus d’infos : https://wiki.archlinux.org/index.php/Readahead.
    • Plymouth est supprimé (beaucoup de bogues).

Configuration du CD autonome

  • nom utilisateur par défaut / mot de passe : manjaro / manjaro ;
  • mot de passe root : manjaro.

Quelques étapes illustrées dans l’installation de cette nouvelle version

ecran installation

ecran installation2

ecran installation31

ecran installation3

ecran installation4

ecran installation5

ecran installation6

  • # Ce qu'il faut, c'est un ArchLinux ARM avec Openbox intégré.

    Posté par . Évalué à  -9 .

    Ce qu'il faut, c'est un ArchLinux ARM avec Openbox intégré.

    CTKArck est abandonné. ArchBang est moche. Il faut un ArchLinux ARM puisque ARM est l'avenir pour le plug-computer et le µPC. De plus, Openbox est un très bel environnement de bureau lorsqu'il dispose du style graphique de CrunchBang. A vous de voir si vous voulez bien me développer ça. Je me contente donc de OS X 10.8 ;)

  • # Pilote graphique

    Posté par . Évalué à  5 .

    Un problème majeur concerne la bibliothèque graphique libgl, et son conflit avec les paquets catalyst et nvidia. C'est pourquoi Manjaro propose une installation prenant en compte les pilotes propriétaires pour les dernières cartes Nvidia® (technologie optimus), et géré par mhwd (gestionnaire de périphérique manjaro), ou alors une installation utilisant des pilotes libres (pour un meilleur résultat dans l'installation, il est préférable de choisir ce type d'installation).

    Deux questions/remarques :

    • on pourrait comprendre que c'est le bordel d'installer l'un ou l'autre pilote sous Arch, ce qui n'est bien sûr pas du tout le cas. On installe le pilote qu'on veut, et pacman (le gestionnaire de paquet) propose comme un grand de remplacer la libgl par la lib nvidia ou vice-versa, je ne comprends pas l'avantage de Manjaro sur ce point ? C'est fait dès l'install' ok, on économise une ligne de commande, c'est « juste » ça ?
    • j'ai entendu dire que nvidia commençait à implémenter le support d'optimus sur ses pilotes à destination de Linux, mais c'est pas encore sorti si je dis pas de bêtise ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.