Sortie de sesam viewer

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par j.
0
1
juil.
2007
Médecine
Sortie de sesam viewer, un logiciel permettant de visualiser de façon structurée le contenu des fichiers B2 et NOEMIE utilisés par les logiciels de professionnels de santé. Ce programme distribué sous licence GPL tourne bien entendu sous Linux et aussi sous Windows, il utilise GTK. C'est à ma connaissance le seul programme disponible sous Linux à proposer ce service.

La norme B2 permet « de traiter des flux magnétiques en provenance de l'une des professions suivantes (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures, dispensaires centres de santé, laboratoires, centres thermaux, transports sanitaires, ensemble prescripteur : généralistes, spécialistes, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, structures de scanographie, pharmaciens et fournisseurs, cliniques privées et hôpitaux, fournisseurs) à destination d'une CPAM , d'une CMSA , d'un organisme gestionnaire du régime d'Assurance Maladie des Professions Indépendantes, d'un régime spécial membre de l'UNRS »

La norme NOEMIE « définit la norme d'échanges avec les Sections locales mutualistes (S.L.M.), ainsi que les conditions de sa mise en place pratique ».

NdM : ce type de logiciels dans le monde de la santé est particulièrement important pour notre plateforme préférée, l'offre étant rare comme ce journal l'an dernier le faisait remarquer. On peut noter parmi les autres logiciels dans la santé MedinTux ou Debian Med. Voir aussi la partie médecine des prochaines RMLL.
  • # Tu m'étonnes que c'est important...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    ...c'est un des premiers logiciels (en GPL de surcroît !) dont j'entends parler qui s'occupe un petit peu du système sesame-vitale sous linux, qui outre être une sacrée arnaque, est peu, voire pas supporté sous nux !

    D'ailleurs, pour éviter de me faire couper la tête par ma femme à la fin de l'été, je cherche toujours désespérément un moyen de lui permettre de télétransmettre sans windows, et sans bouger les oreilles.
    Hélas, qui a entendu parler d'un driver pour lecteurs de cartes Vitale, et, doux rêve, d'un logiciel de télétransmission des feuilles de soin (FSE) ? (mon journal d'août 2006 à ce sujet : http://linuxfr.org/~elow/22431.html et rien n'a vraiment évolué depuis...)

    Je patauge, toujours et encore... et je veux pas installer windows à la fin de l'été... ou me faire taper par mon épouse.

    En tous les cas, bravo pour ce logiciel qui a son importance, une belle avancée, ça rassure.
    Par contre, je ne sais pas trop (ma femme me le dira peut-être... ah, on me fait dire que non) mais à quoi cela peut-il servir de "lire de façon structurée" les fichiers B2 et NOEMIE ?
    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Pourtant tu peux trouver des logiciels sous Linux sur http://www.cnda-vitale.fr/Listes/F_ListAgre130.htm (sélection SE = Linux). Pas en libre en revanche je crois

      Il y a les environnements supportés : http://www.sesam-vitale.fr/editeurs/fsv_env.asp dont Linux

      Lecteurs de cartes, je cite http://www.sesam-vitale.fr/ps/user/equipement_lirevitale.asp "En plus d'un ordinateur, les logiciels de consultation fonctionnent avec différents types de lecteurs de cartes : lecteurs Vitale homologués, lecteurs monofentes NF-CPS ou lecteurs PC/SC (utilisables uniquement sous Windows)." => donc yen a peut-être qui marchent avec Linux ? (bon si c'est de l'usb, ce n'est pas gagné).

      Il y a l'air d'y avoir pas mal de docs sur http://www.sesam-vitale.fr/oct/oct_3.asp

      Bon, après, je pense qu'en libre c'est pas forcément gagné... mais sous Linux ça doit être faisable : généralement tu as un prestataire qui te fournit l'intégralité, il doit falloir trouver le bon fournisseur.
      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas en libre en revanche je crois
        ->Un logiciel de télétransmission ne PEUT PAS être libre.

        mais sous Linux ça doit être faisable
        ->C'est faisable, mais c'est très long.
        Dans l'équipe MedinTux/Association Informatique Libre Et Santé, nous avons choisi de mettre le développement entre parenthèse pour se consacrer à des choses médicalement utiles.

        Voir ici la position de l'association.
        http://www.delafond.org/ailes/sesam.html
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à 1.

          ->Un logiciel de télétransmission ne PEUT PAS être libre.

          C'est possible de préciser pourquoi?
          Merci d'avance, et merci de faire avancer Medintux.
          • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Pour qu'un logiciel ai le droit de télétransmettre il faut que la société éditrice l'ai fait homologué par le cnda ( http://www.cnda-vitale.fr ), c'est une procédure bien longue avec entre autres signature d'un protocole d'agrément dans lequel l'éditeur prend certains engagements, dépôt d'un chèque de caution et surtout plus de 500 tests unitaires à realiser sur le logiciel en question (du plus simple au plus tordu, ils sont décris dans des cahiers de tests que l'on trouve sur http://www.cnda-viquelques tale.fr/telecharg/telechargBIS.htm ).
            Une fois que la version est homologuée elle est deposée au cnda et un numéro d'agrément unique lui est attribué, elle ne doit ensuite plus être modifiée, c'est donc sûrement ça qui est évoqué dans le post précédent: même si tu as accès aux sources tu n'as pas le droit de les modifier et de les utiliser ensuite pour télétransmettre sans avoir à repasser cet agrèment.
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à 2.

          Il va falloir étayer un peu :

          >Un logiciel de télétransmission ne PEUT PAS être libre.
          heuu, un logiciel a des sources. Des sources peuvent toujours être publiées sous licence libre. point.

          >->C'est faisable, mais c'est très long.
          >Dans l'équipe MedinTux/Association Informatique Libre Et Santé, nous avons choisi de mettre le développement entre parenthèse pour se consacrer à des choses médicalement utiles.

          Parce qu'une télétransmission libre n'est pas utile ?

          Attention, je ne critique pas la position, seulement les réponses, trop courtes et qui pour ma part n'expliquent rien.

          Je connais les problèmes de sesam vitale pour avoir travailler avec, et je suis totalement pour une réforme (enfin seulement si des gens ayant une once de compétence se penchent sur le problème). Mais je ne peux pas laisser passer ca :)
          • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

            Posté par . Évalué à 3.

            >Un logiciel de télétransmission ne PEUT PAS être libre.
            heuu, un logiciel a des sources. Des sources peuvent toujours être publiées sous licence libre. point.

            -> Non. C'est un accord signé.
            Le développeur n'a accès à la documentation de développement qu'à la condition de ne pas diffuser ni ces informations ni le source de son programme.

            >Dans l'équipe MedinTux/Association Informatique Libre Et Santé, nous avons choisi de mettre le développement entre parenthèse pour se consacrer à des choses médicalement utiles.
            Parce qu'une télétransmission libre n'est pas utile ?

            ->Parce qu'une télétransmission ne fait pas de médecine. Quand on aura développé un module d'interactions médicamenteuses, de tracé de courbes de croissance, de gestion de cahier de vaccinations, etc., ça sera utile de développer Sesam-vitale (si ça existe encore).

            Pour info, notre principal développeur a avancé l'argent pour avoir le kit de développement de sa poche.

            Pour info aussi, personne dans le monde médical ne nous soutient. Nous n'avons accès à aucun journal ni à aucun congrès. Nous sommes bien plus connus dans le monde informatique que dans le monde médical.
            • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

              Posté par . Évalué à -1.

              Pour info aussi, personne dans le monde médical ne nous soutient. Nous n'avons accès à aucun journal ni à aucun congrès. Nous sommes bien plus connus dans le monde informatique que dans le monde médical.

              Je suis désolé d'avance, mais après cette remarque, je me sens obligé de donner une critique qui ne va pas être agréable :

              Il va falloir faire un effort sur la com'

              Parce que la clairement c'est pas possible, J'ai titillé un peu exprès pour essayer de ramener tout ca a une discussion constructive et intéressante, mais au final j'ai l'impression d'avoir a faire a une aigreur/rencoeur des plus morbides. Il _faut_ être un peu sexy, ca ne demande pas beaucoup d'efforts et c'est plus agréable pour tout le monde.
              • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                Posté par . Évalué à 8.

                "Il va falloir faire un effort sur la com'"

                OK.

                On écrit aux journaux pour les inviter à des manifestations : ils ne viennent pas
                S'ils viennent : ils ne publient pas d'article (petite explication : les journaux médicaux sont contrôlés par l'industrie pharmaceutique, qui contrôle aussi les logiciels médicaux)
                Les sociétés savantes, l'université : pas besoin, ils sont déjà équipés
                Les hôpitaux ? pas assez cher, mon fils !...
                Les congrès ? tous commerciaux. Minimum 1 500 ¤ pour un strapontin.
                Bref, on fait des installations à droite à gauche, on participe à de petites manifestations.
                Cependant, nous avons des contacts avec des gros sites avec qui tous les espoirs sont permis.

                Maintenant, c'est quoi être sexy ? Se promener en string ? Et tu penses que ça suffira pour compenser le verrouillage du marché ?

                Explique-nous ton plan com, on est preneurs.
                • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je ne parlais justement pas de tout ce que tu me liste, mais exactement de comment est rédigé ton commentaire.

                  C'est le troisième commentaire d'affilé écrit a la va vite et agressif, mon "effort sur la com", c'est juste pour pointer du doigt qu'écrire comme ca sous son vrai nom sur un site grosse audience, c'est peut être pas très approprié ... m'enfin rien n'indique que ce soit une habitude non plus.

                  Sinon, par exemple, moi, je ne suis pas lié au médical, sauf que j'ai développé un peu dans le milieu, mais si on m'avait parlé gentillement j'aurais bien vaguement pensé à aider. Maintenant je suis sûr que si je veux contribuer j'irais voir ailleurs. C'est ca être sexy ... ou pas.

                  C'est quelque chose qu'il faut faire tout le temps/partout/systématiquement si on veut espéré être reçu ou recevoir de la visite.
                  • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    bon je pense qu'il doit y avoir une incompréhension quelque part, on va arriver a rien, tout ceci restera un mystère, je le craint ;)
                    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Bon, on ne va pas se disputer, vu qu'on pense la même chose.

                      Oui, j'ai tendance à faire des messages courts.

                      Mais c'est difficile d'agir sur tous les fronts en même temps : boulot, développement, promotion, etc.

                      Je disais simplement que je constate qu'il est assez facile pour un logiciel libre de faire son trou dans les milieux de l'informatique libre (nous sommes accueillis partout à la satisfaction de tous), alors que c'est très difficile dans le milieu médical.

                      Cela ne veut pas dire que rien ne sera fait. J'ai une oreille très attentive d'un des plus grands syndicats (j'ai passé 1h il y a quelques jours avec ses dirigeants), certains gros groupes médicaux vont probablement adopter nos logiciels bientôt, j'ai des contacts très avancés avec un grand laboratoire, etc.

                      L'évolution de la demande des médecins est assez surprenante.

                      Il y a quelques années, tout le monde me contactait pour avoir un logiciel médical pour Linux. La réponse était toujours la même : attendez !

                      Maintenant qu'on a quelque chose, la demande semble s'être écroulée.

                      En revanche, j'ai découvert récemment un nouveau créneau : celui des médecins équipés en informatique, mais non équipés en logiciel médical (peur de perdre leur indépendance, manque de finances, etc.)

                      J'ai fait plusieurs installations bénévolement chez ce type de médecins, et c'est très facile, car on n'a pas à gérer l'existant.

                      Je précise donc : je suis preneur de toute place dans un salon ou des conférences, mais maintenant, je suis conscient que ce sera difficile.
                      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Merci en tous les cas pour ces infos, c'est assez intéressant dans la mesure où après de longues heures et journées passées à écumer tout ce que google pouvait me sortir avec toute une combinaison de mots-clé (sesam, vitale, linux, etc...), je n'ai pas obtenu 10% des infos que tu donnes, notamment de ton expérience, des avancées passées et en cours, et des mentalités actuelles dans le domaine médical. D'autant que pour ma part, je ne suis absolument pas dans le médical, mais je tente d'apporter à mon épouse les conseils les meilleurs pour qu'elle soit le plus à l'aise possible, que l'on puisse économiser le millier d'euros annuel que lui coûteraient ces logiciels souvent plus prétentieux qu'efficaces (pour les avoir essayés).

                        Bref, concrètement, nous, informaticiens connaissant pas ou peu le domaine médical, outre programmer dans notre trou (j'aime bien ça, un geek aime être au chaud dans sa grotte fibrée, mouarf), que peut-on faire ? as-tu des idées, des pistes, des choses qui pourraient enfin permettre à Linux de réellement pénétrer le milieu médical, avec nos humbles compétences, et le peu de temps en trop que nous avons pour la plupart ?

                        Moi je suis chaud, mais je ne sais pas faire grand chose...
                        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          En fait le milieu médical est super particulier vis a vis de l'informatique. La concentration d'amateur d'informatique parmi les gens du médical est très impressionnante, et d'ailleurs moulte toubibs se sont lancé dans le développement de leur propre soft. (souvent des grandes catastrophes d'ailleurs, le médical partie de ces classes de métiers ou l'on pense que tous les autres métiers son de la gnognote, et une approche du développement genre "ca doit pas être bien compliqué" peut difficilement donner de bon résultats)

                          Sinon pour le sesam vitale, il y a une clause de non divulgation très stricte, c'est pourquoi on ne voit rien sur le net. Mais je crois me rappeler que j'ai une copie des spec de la librairie de lecture des cartes vitale (oups, j'ai rien dit) et aussi un bout de code gérant tout cela dans un coin de disque dur. Mais rien est a moi, et pas question de le diffuser, malheureusement. (rhololo si vous saviez comment c'est une pourriture innommable ce truc). Enfin tout ca date de 2003, peut être que ca a changé depuis. En tous cas a l'époque, il y avait un bout de code proprio obligatoire pour accéder au lecteur de carte (homologué évidement). Une drame de bout en bout cette affaire.
                          • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            -le problème des médecins développeurs :
                            ton analyse n'est pas tout à fait exacte.
                            Certes, des logiciels se sont joyeusement plantés pour cause de manque d'infrastructures (hot line, etc.), mais des logiciels écrits par des médecins ont largement passé le cap de la professionnalisation (ordogest, mediclick, etc.), et inversement, de nombreux programmes d'informaticiens ont été des catastrophes totales lors de leur disparition, du fait de l'utilisation de bases de données "maison", ce qu'aucun amateur n'a jamais fait.
                            Quant à ton analyse sur ce que pensent les médecins, c'est un avis personnel.

                            -le problème vitale :
                            tout à fait d'accord
                            • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Décidément on doit pas être fait pour discuter ensemble :)

                              quand je disais "classe de métier" je ne voulais justement pas dire "tout le monde". Je parle de cela parce que c'est une tendance que j'ai vue ailleurs, et même entre certaines spécialités en informatique. C'est un truc naturel, tous les métiers relativement difficile poussent ceux qui les pratiquent a devenir aveugle devant la complexité du travail de voisins, tellement ils ont l'impression que le leur est complexe. C'est un grand classique d'auto valorisation, tout naturel mais bien difficile de s'en débarasser. (dans la même série tu as le boss qui commence a coder son petit outil, etc, etc lire worsethanfailure pour en savoir plus :) )

                              Enfin, pour continuer sur les appréciation personnelles, "professionnel" et "qualité" son pour moi presque antinomique, surtout dans les domaines spécialisés. C'est un constat personnel, hein, et j'ai pas dit que c'était systématique. Mais plus c'est cher, plus c'est pro et plus c'est spécialisé, plus y'a du souci a se faire. Pour ma part j'ai constaté ca en 2003 dans le médical, et jusqu'à aujoud'hui dans la cartographie. Pour préciser ma pensée, professionnel rime souvent avec : moche, anti ergonomique, mal foutu, comportants quelques bug connus bien casse pieds, fonctionnalité manquantes de 15 lignes de code figurant dans le pack ++ a 3000¤. Après l'idée projetée dans le cerveau de l'utilisateur c'est que c'est complexe, donc ca doit être très dur de faire un logiciel bien fini. A tel point que c'est limite plus dur de vendre un beau soft bien foutu 2x fois moins cher et 2x plus complet que l'équivalent pourri antédiluvien, parce que ca fait pas sérieux (!).

                              Et même quand on le sait on peut se faire avoir.

                              PS: Mais quel métier de merde, pourquoi j'ai choisi ca ! ;)
                              PPS: Je suis très exigeant avant d'être satisfait d'un soft. Pour moi un soft qui fait son boulot c'est la première condition requise sur le chemin du bon soft, mais c'est de très loin la plus facile a avoir alors que beaucoup s'en contentent - pour ressituer un peu ma tirade sur le logiciel "pro".
    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

      Posté par . Évalué à -1.

      ou alors tu changes d'épouse...

      bon ok, je ----> [ ]
    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

      Posté par . Évalué à 4.

      Salut!
      Ma copine est également orthophoniste et j'ai longtemps cherché une solution libre pour la télétransmission, sans succès.
      [pub] (finalement, on a opté pour soins2000, regarde les tarifs, ils sont vraiment plus intéressants que la concurrence. Le logiciel est déroutant au début mais très pratique finalement, et ils sont très réactifs.) [/pub]

      Sinon, si un jour tu arrives à faire fonctionner un logiciel de télétransmission sous linux, ça m'intéresse! Pour ma copine, il n'est pas question que j'expérimente de la virtualisation ou du bricolage sous Wine, donc je n'ai jamais pu essayer de faire fonctionner entièrement son logiciel sous linux. L'interface fonctionne sous wine en tout cas (désactiver les effets), mais je n'ai pas essayer avec un lecteur de carte. Peut-être qu'il faudrait que j'insiste...

      Bonne chance!
      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sinon, si un jour tu arrives à faire fonctionner un logiciel de télétransmission sous linux, ça m'intéresse!


        À ma connaissance, il ne peut pas exister de logiciel de télétransmission libre.

        J'ai un jour dépanné un médecin, qui m'a appris que, pour des raisons de « sécurité », la sécu. ne publie pas les spécifications du protocole de télétransmission. Elle ne et ne les donne qu'aux sociétés éditrices de logiciels, et certainement pas aux rédacteurs de logiciels libres, puisque cela équivaudrait à publier les specs.

        D'ailleurs, à l'avènement de la télétransmission, il me semble qu'une multitude de logiciels ont vu le jour, produits par des sociétés d'amateurs, et qu'au moins la moitié de ces logiciels sont morts avec tout leur support, depuis. Et, comme tout bon logiciel d'amateur complet, ils utilisent des formats qui sont tout sauf interopérables, un vrai régal pour la préservation des données des médecins.

        Il y a un an, je crois, quelques médecins ont lancé un projet pour créer un logiciel pérenne de télétransmission. Sur leur site, dans la FAQ, ils expliquaient que ce n'était pas un logiciel libre, autrement dit, que rien ne leur permettait d'affirmer que leur projet serait plus stable que les autres du même genre…

        Bref, merci la sécu. pour cet aperçu de ce que l'informatique de doit pas être.
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à 3.

          "La sécurité par l'obscurantisme, y a que ça de vrai!"

          Merci la Sécu \o/
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à 4.

          "la sécu. ne publie pas les spécifications du protocole de télétransmission"



          En même temps, ça evite de voir comment leur travail est mal fait...parce qu'à la secu, c'est pas des champions.
          • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui enfin à ce que je me souviens, sesam-vitale est un GIE... donc essentiellement du côté entreprises privées.
          • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

            Posté par . Évalué à 1.

            @ Nicolas Cornu
            -- "la sécu. ne publie pas les spécifications du protocole de télétransmission"

            -- En même temps, ça evite de voir comment leur travail est mal fait...parce qu'à la secu, c'est pas des champions.



            Bonjour,

            je vous invite à venir visiter ma CPAM (Sécu), vous verrez dans quelles conditions nous travaillons. Certes nous ne sommes pas des champions, mais nous progressons vers le monde libre. Je sais que nous avons une mauvaise image, mais même le Medef, quand nous l'invitons à venir voir de près notre fonctionnement est étonné de se trouver dans une entreprise moderne et compétitive.

            Pour ce qui est des logiciels de télétransmissions et gestion du cabinet, je suis très intéressé car les professionnels de santé (médecins, infirmières, ...) qui s'installent sont souvent assez désarmés face à l'informatique et se laissent embarquer dans des achats chers et démeusurés par rapport à leurs besoins. Je vais essayer de leur proposer une offre locale la moins chère possible avec un PC en configuration simple monté en linux avec les logiciels adaptés, même si pas forcément libres (souvent problème de maintenance ou de MAJ de version).
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à -2.

          "la sécu. ne publie pas les spécifications du protocole de télétransmission"



          En même temps, ça evite de voir comment leur travail est mal fait...parce qu'à la secu, c'est pas des champions.
      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'une de mes filles est kinésithérapeute. Elle et son assistant voudraient bien ne travailler qu'avec Linux mais ils ne le feront que lorsque la transmission sera intégrée.

        Je pense qu'il serait plus pragmatique de mettre en place une transmission avec le système actuel de façon à avoir un parc installé important. Cela permettrait ensuite d'avoir du poids pour demander la mise en place d'un système de transmission correct.
    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

      Posté par . Évalué à 2.

      je cherche toujours désespérément un moyen de lui permettre de télétransmettre sans windows
      ->Il existe des solutions de télétransmission ne faisant pas appel à l'ordinateur (Intellio, In'Di). Cela évite de polluer un ordinateur avec un logiciel non libre.
      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est pas faux (Perceval est dans la place), mais je serais même preneur d'une solution non libre, le soucis, c'est qu'elle ne semble pas exister; en tous les cas, je n'en ai trouvées que pour la radiologie et les pharmacies. Je ne pense pas pouvoir adapter cela à l'orthophonie, et c'est pas concevable de payer plusieurs centaines d'euros un logiciel dont je vais me servir que des 5% consacrés à la télétransmission.
        • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

          Posté par . Évalué à 3.

          Désolé de me répéter, mais une solution libre Sesam Vitale ne peut pas exister, sauf si le développeur ne respecte pas son contrat de confidentialité avec le GIE, ce qui l'exposerait à de lourdes retombées juridiques.

          Tu parles de plusieurs centaines d'euros de logiciels. C'est ce que coûte une solution autonome (800¤ à la louche).

          En sachant que ces solutions savent aussi gérer la carte bleue et sont transportables. Elles peuvent ainsi se payer toutes seules en facilitant les rentrées d'argent et en évitant la resaisie des actes faits à domicile.
      • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

        Posté par . Évalué à 2.

        Bonjour,

        Il existe différents moyen de télétransmettre sans Windows, certes pas gratuit et surtout pas libre, de type Flow Manager ou Mailfse (mails cryptés) utilisant une interface Web (serveur apache avec base de données Mysql).

        Exemple:
        http://www.prologue.fr
    • [^] # Re: Tu m'étonnes que c'est important...

      Posté par . Évalué à 3.

      Si j'avais à choisir, je préférerais me faire taper dessus par mon épouse...
      question de fierté personnelle, sans doute! :-)
  • # Excellent premier pas.

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Petit rappel à l'usage des béotiens.

    Avant le système Vitale, la consultation d'un prestataire de service médical conventionné donnait lieu à la réalisation d'une feuille de soins aussi couramment appelée "Feuille de Maladie", permettant d'en obtenir la remboursement par le système de sécurité sociale.

    Le principe est de dématérialiser la feuille de soins.

    Le système vitale utilise la carte vitale du patient, ainsi que la carte du professionnel de santé. Sur ces deux cartes se trouvent la clé publique de chacun. Ces deux clés publiques servent à crypter l'acte réalisé (le type, la somme perçue par le professionnel).

    La caisse d'assurance disposant des clés privées des 2 intervenants peut décrypter l'acte tout en étant sûre de la source.

    Quand tout fonctionne, c'est très bien pour deux choses:
    * Le remboursement du patient, sensé être plus rapide.
    * suivre au plus près l'activité du professionnel de santé (comprendre, pour refiler l'info aux impôts).

    Depuis la version 1.40 (du protocole) de janvier 2006 (laquelle a intégré la classification/cotation des actes techniques CCAM), générer un acte demande 26 secondes de cryptage sur un terminal Sagem ETF20s.

    Une solution sous Linux serait bienvenue.
  • # Linux à l'hôpital

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je viens de passer quelques jours à la maternité. Comme j'entendais le personnel se plaindre, j'ai jeté un oeil sur les écrans.
    C'est partout du Windows 98, sur des vieux machins. Des scanners ordinaires (bonne qualité tout de même), des postes assemblés par le vendeur du coin.
    Les postes semblent servir à peu de choses, il n'y a que des logiciels métiers, et très peu (pour ce que j'en ai vu), assez simples: gestionnaire de scans, visualisation des radios, ... et sans doute un peu de bureautique sur certaines bécanes.
    Ce genre de services pourrait passer à Linux sans problème, en fait ça ne dépend que des fabricants (les programmes sont vendus avec le matériel) ou de Wine - mais dans ce cas, il faut évidemment tester, et à fond, et pour tester ça, il faut être dans les maternités... c'est un cercle vicieux.
    Il manque un peu de lobbying auprès des hôpitaux sans doute.

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Linux à l'hôpital

      Posté par . Évalué à 5.

      L'ennui, c'est que très peu d'editeurs de logiciels hospitaliers proposent une alternative libre. Si tu regardes bien, même Mac est ecarté. C'est clairement du windows à fond.
      J'irai même plus loin en disant que la plupart des applications que j'ai vu dans le domaine hospitalier ont bien 10 années de retard.



      En plus de cela, les DSI des CHU qui auraient le poid pour faire basculer cela, se fichent pas mal du libre (experience personnelle et pas faut d'avoir essayé avec le peu de pouvoir que j'avais).



      A l'heure actuelle, si les grands ne se bougent pas le ***, on est pas prêt d'avoir du nux sur les postes clients.
      Par contre, au niveau serveur, c'est une autre histoire...et heureusement :)
      • [^] # Re: Linux à l'hôpital

        Posté par . Évalué à 3.

        "En plus de cela, les DSI des CHU qui auraient le poid pour faire basculer cela, se fichent pas mal du libre (experience personnelle et pas faut d'avoir essayé avec le peu de pouvoir que j'avais)."

        Faudrait déjà qu'ils aient conscience de l'existence du Libre en général et de Linux en particulier... Et ça, c'est loin d'être gagné AMHA.
        Quand on imagine combien tous les hôpitaux de France et de Navarre claquent en licences MS Office, par exemple.
        Rien que le prix _ET_ le produit libre _ET_ le format libre (qui devient de plus en plus incontournable en Europe et particulièrement dans les administrations/gouvernements), ça fait 3 raisons largement valables.
        • [^] # Re: Linux à l'hôpital

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Comme je l'ai dit, j'ai un jour dépanné le système informatique d'un médecin généraliste. Il utilisait une logiciel de télétransmission et de gestion de cabinet non libre (évidemment, puisqu'il n'en existe pas de libre). Or, il était planté.

          Coup de chance, la tout petite boîte qui avait codé avec les pieds^W^W^Wproduit ce logiciel existait toujours. Sauf que : elle ne supportait que la dernière version du logiciel, qui ne fonctionnait qu'avec Windows XP, ce qui demandait au pauvre médecin de ;
          – sauvegarder les données du logiciel ;
          – changer d'ordinateur (pas assez puissant…) ;
          – acheter Windows XP ;
          – acheter la nouvelle version du logiciel en question ;
          – insister suffisamment auprès de l'éditeur pour qu'ils viennent le dépanner (de loin le plus difficile).

          Évidemment, tout ça était complètement irréalisable. Et comme les données du logiciel était dans un format binaire aussi éloigné que possible des formats connus, il a fallu dire adieu à toute la gestion cabinet.

          Bref, plein de bonnes raisons d'utiliser du libre quand on peut. Et une démonstration de l'abrutissement complet des pauvres types de médecins qui ont lancé pour ce genre de raison un projet de logiciel « prérenne » de logiciel de ce type… non libre également !
          • [^] # Re: Linux à l'hôpital

            Posté par . Évalué à 0.

            "Et une démonstration de l'abrutissement complet des pauvres types de médecins qui ont lancé pour ce genre de raison un projet de logiciel « prérenne » de logiciel de ce type… non libre également !"

            Je vois qu'on connait les mêmes personnes.

            Une piste : il y a un @ dedans ;-)
        • [^] # Re: Linux à l'hôpital

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai travaillé 3 ans dans un hopital, voivi les barrières que le libre n'a pas pu franchir (dans le désordre) :

          - le personnel informatique n'est pas formé à l'utilisation de Linux (la moitié du personnel du SI n'a pas de formation informatique) il est donc difficile de l'installer sur les serveurs

          - les 3 logiciels sur le marchés français capables de fournir une solution complete de gestion hospitalière en 2006 utilisaient des bases proprio, la partie client n'existait que pour Windows, l'integration de la bureautique utilisait la suite Office.

          - il y a beaucoup d'autre logiciels utilisés dans l'hopital qui ne tournent que sous windows (imagerie medicale, gestion des chimiothérapies, gestion de la pharmacie, suivi epidémique, suivi des formations via l'ANFH, etc...), je ne sais pas s'ils ont tous des equivalents libres ou fonctionnant sous linux.

          - les lecteurs de carte vitale ne fonctionnent que sous windows.

          - on avait envisagé de passer la bureautique sous OpenOffice, mais, outre l'interaction avec les logiciels metiers, il fallait reformer (ou réformer) tout le personnel, ce qui pose deux problèmes : le manque de temps dû au manque d'effectif et le manque de volonté. Si les français ont tendances a etre réfractaires au changement, dans un hopital de province il est difficile de faire bouger les choses si elles n'apportent pas un mieux immédiat et sans contre partie.

          J'ai quand meme noté que les applis metier s'orientaient vers des clients web, donc il deviendra peut etre possible de migrer les postes clients si d'autre navigateurs qu'IE sont supportés et si l'intégration de la bureautique ne se fait uniquement avec MS Office. Et si on peux former le personnel à l'utilisation de Linux...
          • [^] # Re: Linux à l'hôpital

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.


            J'ai quand meme noté que les applis metier s'orientaient vers des clients web, donc il deviendra peut etre possible de migrer les postes clients si d'autre navigateurs qu'IE sont supportés et si l'intégration de la bureautique ne se fait uniquement avec MS Office.


            La plupart ne fonctionnant malheureusement qu'avec IE:
            -> javascript pourrave
            -> css pourrave
            -> utilisation d'activex
            • [^] # Re: Linux à l'hôpital

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              dommage, ils ne fonctionneront sans doute pas avec le IE de vista non plus donc... une occasion d'évaluer le passage à GNU/Linux en même temps.
    • [^] # Re: Linux à l'hôpital

      Posté par . Évalué à 2.

      Je viens de passer quelques jours à la maternité.

      Tu es né ? C'était comment ?
  • # kradview pour fichiers DICOM

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je tombe par hasard sur Kradview
    http://www.orcero.org/irbis/kradview/
    un visualiseur de fichiers DICOM (Digital Imaging and COmmunications in Medicine), c'est à dire les fichiers d'imagerie médicale.
    Plein d'explications et de copies d'écran sur le site de l'auteur.

    On notera qu'il est en GPL3 et pas en GPL2!

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.