Sortie d'openSUSE 11.2

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
21
12
nov.
2009
Suse
C'est la période de sortie des distributions majeures et en ce jeudi 12 novembre, c'est au tour du caméléon de Nüremberg de révéler sa nouvelle mouture. Onze mois de gestation auront été nécessaire pour délivrer cette version d'openSUSE, numérotée 11.2. Cette nouvelle version d'openSUSE propose en standard :
  • Noyau Linux 2.6.31.5
  • Bureaux KDE 4.3.3pre (par défaut) & GNOME 2.28
  • Server X 1.6.5
  • GCC 4.4.1
  • Mozilla Firefox 3.5
  • OpenOffice 3.1
Proposant aussi bien les bureaux GNOME que KDE et profitant de l'une des meilleures intégration actuellement disponible, openSUSE représente une très bonne alternative parmi les distributions ciblant l'utilisateur final, qu'il soit débutant ou utilisateur averti.

openSUSE 11.2 est disponible pour architecture x86 et x86_64, en deux versions Live-CD ou DVD. Une version boîte contenant un DVD double couche (x86, x86_64) sera prochainement proposée à la vente (60 €). Elle sera prise en charge pendant 18 mois.

NdM : Merci à Benoit Monin pour sa CSS spéciale openSUSE. Vous pouvez gérer vos CSS depuis la page dédiée. La distribution
  • Le cycle de publication de la distribution, plus ou moins flexible pour les dernières versions, sera dorénavant fixé à 8 mois, une période de 6 mois étant jugée trop courte pour atteindre le niveau de qualité attendu par les utilisateurs. Ce cycle entre en vigueur dès maintenant pour la prochaine version.
  • Par ailleurs, le cycle de vie de la distribution passe de 24 à 18 mois (soit 2 releases plus 2 mois) afin de garantir un recouvrement suffisamment long dans une perspective de maintenance, donnant assez de temps pour mettre à jour les machines vers les nouvelles versions. Aussi, les ressources libérées pourront être investies ailleurs dans le projet.
  • Les médias pour l'architecture PPC ne sont plus mis à disposition, les statistiques montrant que cette architecture ne représente que 0.3% des installations. Un effort communautaire pourrait voir le jour pour créer et maintenir une telle version dans le Build Service.
  • Le noyau 2.6.31.5 livré avec cette mouture d'openSUSE est installé par défaut dans une saveur « Desktop » pour plus de réactivité. Le système de fichier par défaut passe d'ext3 à ext4.
  • Comme toujours, une attention particulière a été apportée sur l'intégration des différents composants au sein des environnements de bureaux, tel que l'usage de boîtes de dialogue KDE par Firefox et OpenOffice ou un design consistant utilisé par toutes les applications principales. Les utilisateurs du bureau GNOME remarqueront le nouveau look de l'interface utilisateur, désigné Sonar. Le bureau KDE 3 n'est désormais plus inclus sur les médias bien qu'il soit toujours disponible dans les dépôts en ligne et maintenu par la communauté.
  • L'interface Qt du centre de contrôle YaST est désormais écrite complètement avec Qt4 et s'intègre ainsi bien mieux dans KDE. En plus des interfaces Qt, GTK et ncurse existantes, une nouvelle interface web est disponible pour YaST, facilitant l'administration à distance. L'interface graphique du gestionnaire de paquets est dès à présent paramétrable selon les besoins et habitudes de l'utilisateur. À noter également l'introduction de Yastie, l'oryctérope du Cap (ou aardwark) en tant que mascotte YaST.
  • Les mis à jour de version en version dites « à la Debian » sont désormais supportées officiellement. Ce type de mise à jour était possible depuis quelques versions avec plus ou moins quelques effets de bord, mais c'est la première fois que cette méthode est amplement testée par les développeurs de Novell. Le gestionnaire de paquets ZYpp et l'infrastructure en ligne correspondante gagnent en robustesse et fiabilité, il est désormais possible de télécharger tous les paquets avant de les installer.
  • Le passage à la version RPM upstream 4.7.1, comportant d'important correctifs et améliorations, met un terme à la version 4.4.2.x « cul-de-sac » utilisée par SUSE jusqu'alors et annonce un renforcement de la collaboration avec le projet communautaire de Red Hat.
La communauté
L'année 2009 semble plutôt avoir mal démarrée pour openSUSE. Novell, touché par la crise économique, se voit dans l'obligation de couper dans ses effectifs. Parmi le personnel affecté par les mesures figurent une vingtaine de développeurs travaillant sur SUSE/openSUSE. Le Projet openSUSE continue donc de s'ouvrir de plus en plus à la communauté, permettant à celle-ci de s'impliquer plus activement :
  • En Janvier apparaît openFATE, un outil de suivi des demandes et de l'implémentation des fonctionnalités en remplacement du traditionnel et mal adapté Bugzilla. openFATE est une évolution du système interne FATE de SUSE, adapté pour les requêtes communautaires, et est une étape supplémentaire dans l'ouverture totale de l'infrastructure openSUSE.
  • L'annonce en mai du programme Ambassador d'openSUSE, destiné à faire connaître openSUSE et à encourager plus de personnes à faire partie de la communauté openSUSE, sur un modèle similaire à l'initiative de Fedora.
  • La décision finale de sélectionner le bureau KDE par défaut reflète la volonté de Novell d'être de plus en plus un contributeur au projet openSUSE, tout en donnant plus d'espace décisionnel à la communauté. Pour rappel, à la fin juillet, la demande de fonctionnalité #306967 invitant à la sélection par défaut de KDE à l'installation est mise en avant très rapidement par la communauté, devenant la fonctionnalité la plus demandée en seulement quelques jours. Un accroissement d'un facteur 10 du volume mensuel des messages échangés sur la liste de diffusion du projet traduit les inquiétudes des utilisateurs de l'environnement GNOME, tandis que les utilisateurs KDE désapprouvent l'« avantage » du bureau concurrent d'avoir été mis à égalité après le rachat de SuSE GmbH par Novell, alors même que la majorité des utilisateurs openSUSE utilisent KDE. Ce changement n'est valable que pour l'installateur DVD d'openSUSE, GNOME restant le bureau par défaut sous SUSE Linux Enterprise, et n'implique en rien un changement d'effectif au sein des équipes Novell assignées à KDE et GNOME. L'écran d'installation remanié déclare explicitement qu'aucun des deux bureaux n'est considéré comme « citoyen de seconde zone » par openSUSE.
  • Grâce aux évolutions apportées au Build Service en juin, les contributeurs peuvent désormais participer directement à Factory, la version de développement d'openSUSE, sans devoir passer par un employé Novell pour inclure les changements. Le développement de Factory est désormais divisé en divers sous-projets (KDE, GNOME, Education, Java, etc.) plutôt que de suivre un modèle de management en pyramide plus classique. L'idée est de permettre au diverses équipes de s'auto-organiser et de permettre à tous les contributeurs d'avoir un pied d'égalité en termes de pouvoir de contribution à Factory. Les privilèges d'accès seront fondés sur le mérite et non plus sur le fait qu'une personne est employée par Novell ou non.
  • Aussi, openSUSE 11.2 est la première version d'openSUSE où la communauté openSUSE sera impliquée dans le processus de mise à disposition des mises à jour de sécurité officielles. Dans le passé, l'équipe de maintenance de Novell travaillait en arrière plan et fournissait les nouvelles mises à jour, les décisions étant entièrement un processus interne. Désormais, celui-ci sera plus transparent et la communauté pourra participer.
  • Annoncée en août, la « Boosters Team » est constituée d'une quinzaine d'employés Novell ayant des compétences allant dans toute la distribution et l'infrastructure du projet. Contrairement à la majorité des employés Novell qui partagent leur tâches entre openSUSE et SUSE Linux Enterprise, cette nouvelle équipe est dédiée uniquement au développement d'openSUSE et travaille en étroite collaboration avec la communauté. Le but est de travailler à la croissance de la communauté openSUSE, en éliminant les barrières d'entrées et en permettant aux contributeurs de contribuer de la manière dont ils le souhaitent. L'équipe travaillera sur divers projets en « sprint » de 2 semaines sur un modèle vaguement emprunté à la méthode de programmation agile.
  • Du 17 au 20 septembre à eu lieu la conférence openSUSE 2009 à Nüremberg. En marge de cette première conférence communautaire (voir le programme) réunissant développeurs et employés chez Novell et contributeurs externes, a été organisé le RPM summit 2009.
  • La seconde élection de la Board openSUSE est prévue pour le mois de décembre. En plus des deux sièges désormais vacants, un siège communautaire supplémentaire sera disponible. La Board openSUSE sera donc constituée d'un nombre équivalent d'employés Novell et de membres communautaires. Stephen Shaw (employé Novell) et Bryen Yunashko (communauté openSUSE) terminent leur mandat d'une année, tandis que Henne Vogelsang (Novell) et Pascal Bleser (communauté) resteront en place pour une année supplémentaire en compagnie de Michael Löffler, actuel chairman de la Board. Les nouveaux membres seront élus par les membres openSUSE, reconnus pour leur contribution active au Projet openSUSE, et resteront en place 2 ans afin de garantir un renouvellement partiel chaque année.
Parmi les projets annexes à la distribution elle même, citons :
  • Goblin, une intégration plus poussée d'openSUSE avec l'interface pour Netbook Moblin par le membre communautaire Andrew Wafaa.
  • L'openSUSE Software Portail (OSP) continue son petit bonhomme de chemin. Ce nouveau portail en ligne, combinant les meta-données des paquets avec des informations supplémentaires fournies par les utilisateurs eux-mêmes devrait à terme remplacer le moteur de recherche de paquets actuel.
  • Susestudio, l'application web permettant de créer facilement et rapidement des images d'un OS complet ou minimaliste sur les fondations d'openSUSE ou SUSE Linux Enterprise, est finalement disponible en version finale 1.0. Puisqu'il est plus facile que jamais de créer des versions personnalisées d'openSUSE/SUSE Linux Enterprise et de l'intérêt grandissant dans l'élaboration de distributions dérivées, le projet openSUSE publie les "Trademark Guidelines" afin de clarifier l'utilisation des marques openSUSE et de rendre plus facile la redistribution des projets basés sur openSUSE.
Si cette nouvelle version d'openSUSE n'offre pas d'importantes nouveautés et est plutôt un changement dans la continuité, la réduction d'effectif place le projet sous le signe de la réorganisation. Le travail de la « Booster Team » promet un travail tourné vers la communauté plus efficace et peut être un profond renouveau au sein du projet.
  • # La css...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pourquoi je n'arrive pas a remettre celle par défaut :(

    Je reviens systématiquement à la css openSuse dés que je reviens à la page des dépêches.
    • [^] # Re: La css...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Je crois qu'il faut cliquer sur le lien "Refuser toute CSS spéciale".
    • [^] # Re: La css...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai cru que j'avais fait une typo dans l'URL!!!
    • [^] # Re: La css...

      Posté par . Évalué à 1.

      mon nanavis_à_2cents

      Non seulement cette css est magnifique, mais en plus il y a correction de bugs sur linuxfr en même temps (dans la visualisation prélable du commentaire en passe d'être posté, dorénavant ça ne bugge plus, chouette [et merci])
    • [^] # Re: La css...

      Posté par . Évalué à -1.

      Et pourquoi il n'y a pas eu de CSS pour Mandriva 2010 ?
      Il y aurait-il une cabale anti-Mandriva sur DLFP ?

      Ah, décidément, DLFP c'était mieux à vent !
      • [^] # Re: La css...

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Et pourquoi il n'y a pas eu de CSS pour Mandriva 2010 ?
        Tout simplement parce que personne n'a proposé de CSS mandriva, et que je ne suis pas très doué pour en faire une moi-même.
        • [^] # Re: La css...

          Posté par . Évalué à 1.

          Pff si on obtient des réponses sérieuses un vendredi, où va-t-on?
  • # CSS

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Félicitation pour la CSS, même si elle est un peu trop claire à mon goût. Elle sépare bien les différentes parties toute en les mettant en évidence.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: CSS

      Posté par . Évalué à 1.

      Les espacements sont gigantesques, faut scroller 2x plus qu'avec un css ordinaire. (sauf dans la preview)
      • [^] # Re: CSS

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pas de scroll dans les commentaires, les touches ">" et "<" suffisent :)
        • [^] # Re: CSS

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Je vais probablement passer pour un con, mais ça fait des années que je vais de commentaire non lu en commentaire non lu en cliquant sur les "<" et ">" dans la barre du bas. Et que je râle parce que c'est quand même petit.
          Tu viens de changer ma vie. Merci.
    • [^] # Re: CSS

      Posté par . Évalué à 3.

      En plus, ce thème est bon pour ma ligne. En 1 heure j'ai déjà vomi trois fois.

      Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

      • [^] # Re: CSS

        Posté par . Évalué à 3.

        bah, c'est pas la pire. Je trouve qu'elle est plutot bien réussie et conviendrait pour une CSS par défaut (modulo quelques petites retouches). Ce que je trouve moche par contre c'est de mélanger Orange et Vert .... Pour l'espacement ça doit facilement se corriger. LE plus important c'est que le site reste lisible.
        • [^] # Re: CSS

          Posté par . Évalué à 5.

          ouvre le sous lynx

          Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

      • [^] # Re: CSS

        Posté par . Évalué à 3.

        Si tu veux accélérer ton régime, il y a aussi le site de Ségolène Royal!


        ----------------> [ ]
        • [^] # Re: CSS

          Posté par . Évalué à 3.

          Sauf si tu parles du couscous. Oula non, pardon, identité nationale : sauf si tu parles d'un jambon beurre. Oula non, beurre ca peut porter à confusion... ca existe un cassoulet royal ?

          Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

  • # Alionet

    Posté par . Évalué à 2.

    [instant pub annexe]
    Et n'hésitez pas à aller sur alionet.org : c'est la communauté française opensuse ! :)
    [/instant pub annexe]
    • [^] # Re: Alionet

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      powered by IPS.Board : ÇAPUCESTPASLIBRE !!!! Aucun doute il s'agit bien de la communauté française d'OpenSuse :)
      • [^] # Re: Alionet

        Posté par . Évalué à 1.

        Tiens, c'est justement en discussion... viens donc en parler sur le site, je suis bien d'accord avec toi, mais tu dois savoir comme il est difficile de passer d'un forum à un autre...
        • [^] # Re: Alionet

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est pour ça qu'il faut bien réfléchir avant de choisir des outils et pas prend le premier truc qui brille un peu.
          • [^] # Re: Alionet

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est le problème de l'interopérabilité : on y pense seulement quand on utilise un logiciel non-interopérable ...
      • [^] # Re: Alionet

        Posté par . Évalué à 1.

        Au fait, j'ai pas trouvé les sources d'openFATE.
        Elle est où "l'ouverture totale de l'infrastructure openSUSE." ?
  • # Merci

    Posté par . Évalué à 5.

    Merci pour cette dépêche, un modèle, selon/pour moi. A la fois claire et concise, tout en étant simple. Ca donne clairement envie d'essayer OpenSuSe.

    Yast est en full Qt 4 ? ça donne envie d'essayer.
    Le bureau 'desktop' est Kde et celui 'entreprise' Gnome ? ça aussi ça donne envie d'essayer ! Même si je met toujours dans la balance l'excellence de Kde pour la facilité d'adaptation d'un côté et de l'autre le support Gnome.

    Question :
    OpenSuSe et Novell prevoient ils d'intégrer Spice dans leurs prochaines releases ?
    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 3.

      Si par spice tu entends Simulation Program with Integrated Circuit Emphasis, il n'est pas disponible dans la version de base d'openSUSE. Par contre ngspice est dans le dépôt science du build service : [http://software.opensuse.org/search?baseproject=openSUSE%3A1(...)]

      C'est donc facilement installable avec le lien 1-click install.
      • [^] # Re: Merci

        Posté par . Évalué à 2.

        Spice :

        SolidICE : http://www.qumranet.com/products-and-solutions
        http://www.linux-kvm.com/content/redhat-acquires-qumranet
        http://linuxfr.org/~IsNotGood/28502.html

        Acquisition de la technologie de Qumranet pour libération par Redhat. Qumranet est à l'origine de KVM (même si ce dernier est pas mal basé sur le travail de Mr Bellard il me semble bien...). Spice est une des (la ?) technologie la plus performante en terme de "session server" ou plus simplement de partage de bureau sur le réseau. Si sur le papier ça ret emoins bien que Tarentella (sun global secure desktop aujourdhui), dans les fait ça bouffe pas plus de bande passante pour un résultat supérieur je crois bien (pas encore testé de mes mains, contrairement à tarentella)

        Désolé d'avoir manquer de précision, je ne connaissais pas les softs que tu as cité.
        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à 3.

          Et désolé d'avoir répondu à coté. Apparemment il n'y a pas de trace du spice de qumranet chez openSUSE pour le moment car j'ai cherché spice et les seules réponses sont ng-spice et gspiceui.

          Encore une collision de nom...
        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Spice c'est génial, Spice c'est ceci... Moi, j'attend de voir dans la vraie vie et pour le moment, je ne connais personne qui a vu pour de vrai sur son poste de travail.

          NX, ca existe, c'est libre depuis des années et cela marche. Merci NoMachine d'avoir montré qu'on pouvait optimiser le flux X-Window alors que plus personne n'y croyait !
  • # Cookie opensuse

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    J'ai beau avoir supprimé tous mes cookies linuxfr, toute information sauvegardée, changé le style css par défaut, et je refuse à chaque page le cookie d'opensuse (c'est un bug volontaire ? c'est un peu moyen pour faire de la pub).. je reste avec cette feuille de style hideuse :(
    • [^] # Re: Cookie opensuse

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Au temps pour moi, il faut refuser toute CSS spéciale (je pensais que ça désignait les feuilles de style personnalisées..), tout est rentré dans l'ordre, mes yeux revivent :D
  • # Trop court?

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est moi ou 18 mois (2 releases + 2 mois), c'est un peu bref ?

    Je dois avouer que j'ai peu de notions en ce qui concerne la maintenance d'un parc informatique, mais 2 mois après la 2ème release, ça fait une mise à jour tous les ans et demi, avec seulement 2 mois de battement ... suis-je le seul que ça choque ? En omettant la version non communautaire de la distrib bien sur...

    Et même en ce qui concerne la Mme Michu que son voisin qui lui aura installé une petite openSuSE parce que le nom de sa boisson préférée est dedans, qu'il est allergique aux épices africaines ou parce qu'il aura lu en dépèche sur DLFP qu'elle ciblait aussi l'utilisateur final débutant, tout le monde sait qu'une mise à jour à une version ultérieur se passe rarement sans encombre ...
    • [^] # Re: Trop court?

      Posté par . Évalué à -1.

      Faut voir. 18mois, c'est considéré comme déjà assez long en informatique.
      D'ailleurs, il suffit de regarder les autres distros grands publics:
      - Mandriva: ???
      - Ubuntu LTS: 2ans sûr, et après?
      - Mac OS: ???

      - Windows: jusqu'à la prochaine version + 1an + {temps qu'un nombre critique d'utilisateurs continuent à gueuler}
      (et du coup ça les met en bonne position... sauf qu'après il faut raquer!)

      Sinon, faut passer à Debian: 5ans entre deux versions stables, ça suffit non?
      ---------------> [ ]
      • [^] # Re: Trop court?

        Posté par . Évalué à 2.

        Sinon, faut passer à Debian: 5ans entre deux versions stables, ça suffit non?

        Ce troll-là est presque mort maintenant que debian est passée à un cycle de deux ans pour le freeze.
      • [^] # Re: Trop court?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ubuntu LTS, c'est 5 ans, pas deux.
        • [^] # Re: Trop court?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est le cycle de développement qui est de deux ans. Sinon non, LTS c'est 3 ans, c'est pour les serveurs que c'est 5 ans.
    • [^] # Re: Trop court?

      Posté par . Évalué à 2.

      Stratégiquement c'est bien pensé. Doublement.
      Le cylce de release des projets majeurs est quasiement partout à 6 mois maintenant, ainsi que celui des autres distributions. En injectant ce décalage dans les releases (décalage qui ira en augmetant, jusqu'à boucler à +1, puis ré-augmenter, et ainsi de suite), OpenSuSe s'assure quasmiment à coup sûr de pouvoir travailler avec des softs parfaitement stables, et érpouvés par les autres distros d'abord.
      Le doublement parcceque ça casse le grand rêve d'un millionaire très sympa et fort intelligent, mais quelque peu mytho et egocentré sur sa distro : OpenSuSe, en ayant un coup de retard sur les news, aura un coup sur le marché. Et paf :p
      mes 2 cents
      • [^] # Re: Trop court?

        Posté par . Évalué à 3.

        foula..., désolé :(

        Stratégiquement c'est bien pensé. Doublement.
        Le cylce de release des projets majeurs est quasiment partout à 6 mois maintenant, ainsi que celui des autres distributions. En injectant ce décalage dans les releases (décalage qui ira en augmetant, jusqu'à boucler à +1, puis ré-augmenter, et ainsi de suite), OpenSuSe s'assure quasiment à coup sûr de pouvoir travailler avec des softs parfaitement stables, et éprouvés par les autres distros d'abord.
        Le doublement parceque ça casse le grand rêve d'un millionaire très sympa et fort intelligent, mais quelque peu mytho et egocentré sur sa distro. OpenSuSe, en ayant un coup de retard sur les news, aura un coup d'avance sur le marché.
        Et paf :p

        bon voilà, mais du coup mon rapport signal/bruit baisse encore (encore désolé)
      • [^] # Re: Trop court?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bien sûr, c'est un plan secret pour dominer le monde. Bien vu, cortex !

        Non sérieusement ton argument ne tient pas la route.

        Déjà, tu sous-entend que plus on avance dans le temps, plus les logiciels sont stable, ce qui n'est pas vrai.

        Mais admettons. Dans ce cas, si Fedora sort une release en octobore, Opensuse sort une release en décembre (+2 mois), bah la prochaine fedora sortira en avril de l'année suivante et sera donc encore plus stable que l'opensuse précédente. On peut attendre longtemps le passage à la prochaine version avec toi...
    • [^] # Re: Trop court?

      Posté par . Évalué à 3.

      Chez Madame Michue, la mise à jour se passe toujours sans encombre (du moins avec une Mandriva). Parceque Mme Michue, elle a même garder le style d'origine, tout juste changer son fond d'écran pour y mettre un diaporama des plus belles photos de sa famille. Elle a touché à rien au niveau du système, et n'utilise que les logiciels installés par défaut. Parceque la personne qui a installé le Linux de Mme Michue, au lieu de faire une partition /home, elle a fait une partition /mnt/Documents, parceque le /home, on s'en fout... Juste s'assurer que ~/.mes_mails (kmail/thunderbird) pointe bien vers /mnt/Documents/MAILS, ainsi que toute la clique xdg (Documents, Musiques, Vidéos, blabla) pointe aussi vers /mnt/Documents. Donc les applis qui stockent leurs configs dans le /home ben on s'en cogne, surtout Mme Michue, qui au contraire n' aura pas les contraintes d'une migration d'un fichier de conf qui aurait radicalement changer de la version x à y, seulement le plaisir de découvrir les nouveautés des applis qu'elle utilise, et de se refaire son fond d'écran : "ouhai elle est super la nouvelle version, c'est plus joli".

      Donc chez Mme Michue (sur une mandriva (bis) installée comme ça) la mise à jour de 2009.1 à 2010 se fait en un coup de cd ou d'urpmi, puis un reboot.

      Là où ça "hic" c'est chez les bricolos qui s'installent des apache/perl sans filets, ou qui se compilent des trucs à la toc sans chroot préalable : c'est bien, mais ça ce sont plutôt des habitudes de serveurs, de machines qui ne bougent que peu, et lorsque migration il y a, grand soin y est donnée. Bref le hic c'est chez 'les gens comme moi', quoi :p (pas chez mme michue). Ou encore chez l'utilisateur qui se configure son bureau aux petits ognions, puis qui rale parcequ'un fichier de conf a évoluer : "zut pkoi ils sont passés au xml, salauds !" Bref encore des gens comme moi, et toujours pas mme michue.

      mes 2 cents
      • [^] # Re: Trop court?

        Posté par . Évalué à 1.

        mouais bizarrement depuis la 2010, pulseaudio déconne avec ma carte son (il la désactive parce qu'un truc que lui renvoie alsa ne semble pas lui plaire).

        Note que ce n'est pas lié spécifiquement à mandriva, ubuntu a le même problème sur ce type de carte la et leur dernière release. J'imagine que c'est lié à un bug de cette version de alsa (ou du driver en question).

        Donc voila, quoique tu fasse, et quelque soit la distro ou même l'OS, il peut toujours y avoir des mises à jours qui se passent mal.

        Alors ton mandrivaçaitmieuxçamarchetoujours, tu peux te le garder ;-)
        • [^] # Re: Trop court?

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui je suis bien d'accord, mais ça, cela ne fait pas partie de la problématique de la mise à jour d'une version x d'une distro vers la version x+1.

          Il s'agit d'un problème de logiciels, plus précisement de regression sur un logiciel. Si cela impacte bien entendu le fonctionnement global de la machine, cela n'est pas du tout en rapport avec le process constituant la mise à jour elle même.

          Enfin je n'ai pas fait ni dit de "mandrivaçaitmieuxçamarchetoujours" sur cette dépêche, je me suis contenté de parler de ce que je connais, sans même faire un point de comparaison entre les deux distro.

          cdlt.
    • [^] # Re: Trop court?

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui, beaucoup trop court !
      Pourquoi être obligé de changer de version de distribution tant que l'on ne change pas de matériel ?

      Pour moi, tant que l'on garde la même version de compilateur et bibliothèques associées, tout le reste peu évoluer au tour GNOME/KDE ne sont que des applications donc elles peuvent changer de version majeure sans problème (si l'installation est bien organisée).
      Si les capacités de disque ne passent pas d'un disque 10 giga à un 9000 téra ou plus (ça reste à inventer) pourquoi changer de système de gestion de fichier EXT2 fonctionne toujours bien.

      Il n'est pas normal d'être obligé de réinstaller une version majeure de SE sur une configuration stable, certaines mises à jour nécessite de recharger le système lors de mise à jour de kernel comme les particuliers sont rares à laisser leur ordinateur fonctionner 24h/24 et 7jours/7.

      Avec un effacement du noyau précédent après plusieurs rechargement et une trentaine d'heures de fonctionnement une distribution devrait pouvoir tourner toute la durée de vie de la bécane.

      C'est vrai, dans les conversations de salons ça fait mieux de dire je tourne sous OpenBSD-4.6 avec OOo-4 en alpha-1... que je suis un ringard j'ai une SuSE-8.1 pro sur un engin P4 sans USB (c'est la m...e pour changer de souris - COM2)

      Non ce n'est pas moi, j'ai un Athlon est une SuSE-10 !
      @+
  • # Qualité de l'intégration

    Posté par . Évalué à 4.

    Je n'ai pas tésté cette derniere version, mais je dois dire que j'ai toujours été impressionné par la qualité de l'intégration àla suse.

    Je pense autant au bureau qu'a Yast (qui s'y intègre très bien). Ces deux derniers donnent vraiment une impression de finition poussée. Yast permet de configurer une liste assez impressionnante de choses ( même si ça des fois il est plus simple d'y aller à coup de $EDITOR fichier). ça a l'inconvénient de parfois alourdir le système mais je n'ai jamais eu cette impression avec une autre distrib.

    C'est un peu trop lourd pour moi (et mes besoins d y aller souvent à coup d'$EDITOR) donc je ne l utilise pas au quotidien, mais je la recommande souvent au "powerusers" de windows...

    En attendant, pour ceux qui débutent sous Linux et qui trouve leur système actuel, peu fini, bancal, c'est je trouve, un très bon choix.

    En connaissez vous une qui fasse aussi bien ?
    Mandriva (pas testée depuis longtemps) ?
    RHEL (pas fedora ni centos en tout cas) ?
    Debian (non, je l utilise au quotidien, on en est loin) ?
    Ubuntu (clairement mouarf) ?

    (de l'art de finir en beauté, enfin, j espère).
    • [^] # Re: Qualité de l'intégration

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le dernière fois que j'ai testé openSuSE (11.0 je crois) j'ai beaucoup aimé l'intégration de l'ensemble, mais j'ai malheureusement été déçu par le manque de paquets (surtout si on se risque sur le bizarre). Je l'ai aussi trouvé assez lourde. Je ne sais pas si ses deux aspects se sont améliorés depuis.
      • [^] # Re: Qualité de l'intégration

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Côté paquets, la situation a progresivement changé depuis l'ouverture du Build Service, puisqu'il est relativement aisé de construire des paquets non-dispo dans les paquets de base.

        Ca a aussi progressé au niveau "légèreté" à chaque version depuis 11.0. Je n'ai pas encore testé la 11.2, mais les premiers retours semblent indiquer que les optimisations desktop se font remarquer... a comparer avec une distribution concurrente.
    • [^] # Re: Qualité de l'intégration

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En attendant, pour ceux qui débutent sous Linux et qui trouve leur système actuel, peu fini, bancal, c'est je trouve, un très bon choix.

      En connaissez vous une qui fasse aussi bien ?
      Mandriva (pas testée depuis longtemps) ?
      RHEL (pas fedora ni centos en tout cas) ?
      Debian (non, je l utilise au quotidien, on en est loin) ?
      Ubuntu (clairement mouarf) ?.


      Parmi les distributions majeures, Mandriva est probablement celle qui s'approche le mieux de SUSE en terme de finition. Je n'ai pas testé les toutes dernières versions, mais je me rappelle qu'une 2009.x (ou 2008.x?) m'avait agréablement surpris.
    • [^] # Re: Qualité de l'intégration

      Posté par . Évalué à 1.

      Quel est le problème d'intégration avec Fedora ? Kde ? Parce que pour ce qui est du bureau Gnome, je ne vois pas.
  • # sur opensuse

    Posté par . Évalué à 1.

    Après 2 heures d'installation , tous les codecs ad hoc installés, toutes les prescriptions suivies, alionet épluché,
    je me retrouve avec un vlc qui foire sur les chaines TV et une police de caractères affreuse.


    Donc mon sentiment : une grosse usine à gaz - avec des fuites aussi.
    • [^] # Re: sur opensuse

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Police de charactères : http://opensuse-community.org/1-click-collection (Fonts).

      Le subpixel hinting est désactivé par le projet freetype upstream, pour cause possible de violation de brevet Microsoft.

      Pas d'idée pour VLC, je n'utilise pas ce logiciel.
      • [^] # Re: sur opensuse

        Posté par . Évalué à 0.

        oui ! mais justement j'ai bien utilisé ce lien !
        Et j'utilise vlc pour regarder via mon fai,les chaines TV en TNTHD.

        Enfin bref. Je vais tester la sidux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.