Thème cloud computing / infonuagique

7
6
avr.
2014
Paris Open Source Summit

Cette année le thème Cloud Libre du salon Solutions Linux, Libres et Open Source (20 & 21 mai 2014 - CNIT - Paris La Défense) va s'orienter vers les déploiements effectifs de projets de l'IaaS au PaaS en passant par l'orchestration. Retours d'expériences, solutions émergentes, quelles sont les différentes technologies pour monter et industrialiser ses déploiements et la gestion de son infrastructure ?

Le thème comprend une table ronde du IaaS au PaaS : un écosystème de solutions libres ! et sept conférences spécifiques (mots-clés cloud ouvert, Prism, ownCloud, dpdk.org, Solum, OpenStack, Shinken, Hadoop) détaillées en seconde partie de dépêche.

Sommaire

13h00-14h00 : table ronde du IaaS au PaaS : un écosystème de solutions libres !

Lors de cette table ronde nous ferons un tour d'horizon des différents projets qui permettent de passer du IaaS au PaaS. Nous nous interrogerons notamment sur l’interopérabilité entre les outils, le rôle l’existence de standards et la possibilité de piloter des projets multi-environnements.

Intervenants :

  • Christophe SAUTHIER, CEO, Objectif Libre
  • Hervé LERCLERC, Directeur Technique, Alter Way
  • Michel-Marie MAUDET, Directeur Général, Linagora
  • Frédéric AATZ, Responsable de Stratégie Interopérabilité et Open Source et Marc GARDETTE, Senior Business Dev Manager, Microsoft

Animateur : Jonathan LE LOUS, meneur de pratique Cloud conputing, Savoir-faire Linux

Conférences spécifiques

  • 14h10-14h40 : Pourquoi et comment un Cloud Ouvert, par Jean-Pierre LAISNE, CEO, CompatibleOne
  • 14h45-15h25 : Living in a Cloudy Post-Prism World – the User Data Manifesto, par Frank KARLITSCHEK, ownCloud project Creator & owncloud.com, CEO, ownCloud
  • 15h30-16h10 : Indicateurs de haut niveau et supervision niveau métier : nouveaux défis de la supervision à l’ère du cloud, par Rodrigue CHAKODE, Ingénieur R&D, SysFera et RealOpInsight Labs
  • 16h15-16h55 : dpdk.org- le cœur de la performance réseau sur les systèmes virtualisés, par Vincent JARDIN, CTO 6WIND
  • 17h00-17h40 : Solum : le PaaS arrive dans OpenStack, par Julien VEY, DevOps, Numergy
  • 17h45-18h25 : La supervision dans les nuages avec OpenStack et Shinken, par Thibault COHEN, Leader de pratique supervision, Savoir-faire Linux
  • 18h30-19h00: Hadoop as Service, OpenStack + Hadoop, par Charly CLAIRMONT, CTO, ALTIC

Résumé des interventions :

  • 14h10-14h40 : Pourquoi et comment un Cloud Ouvert, par Jean-Pierre LAISNE, CEO, CompatibleOne
    Clouds hybrides, fédérations de cloud, places de marché, bourse de services cloud, tous ces termes se recouvrent une même réalité. Dans les faits ils décrivent les différentes formes plus ou moins complexes d'évolution possible des architectures cloud. Lors de cette présentation, nous nous proposons d'exposer les points communs et les relations qui peuvent être établies entre ces différentes architectures. Grâce à des cas d'usage et des retours d'expérience, nous étudierons en particulier les standards ouverts et les logiciels libres permettant de gérer la complexité de ces nouvelles architectures massivement distribuées.

  • 14h45-15h25 : Living in a Cloudy Post-Prism World – the User Data Manifesto, par Frank KARLITSCHEK, ownCloud project Creator & owncloud.com, CEO, ownCloud
    In this session Frank Karlitschek, founder of the ownCloud project and creator of the User Data Manifesto, will discuss steps individuals and businesses can take to protect their own data – as well as the responsibility we share to assure our own privacy and data protection.
    People have become increasingly worried about the privacy of their information, revelations have surfaced that the NSA – and other state-controlled agencies (and businesses and black hatters?) – are spying on businesses and individuals. Karlitschek founded the ownCloud project and more recently created and began publicly discussing the User Data Manifesto, defining basic rights for people to control their own data in the internet age.

  • 15h30-16h10 : Indicateurs de haut niveau et supervision niveau métier : nouveaux défis de la supervision à l’ère du cloud, par Rodrigue CHAKODE, Ingénieur R&D, SysFera et RealOpInsight Labs
    Le but de cet exposé sera de présenter les enjeux et les nouvelles problématiques de la supervision des environnements IT actuels. Notamment dans un contexte où la vision cloud, de plus en plus présente, impose aux responsables de supervision de passer outre les indicateurs de bas niveau pour s’intéresser davantage à la qualité de service fournie aux utilisateurs finaux ainsi qu’aux applications tierces.

  • 16h15-16h55 : dpdk.org- le cœur de la performance réseau sur les systèmes virtualisés, par Vincent JARDIN, CTO 6WIND
    La communauté dpdk.org a été lancée l'année dernière par 6WIND afin de soutenir les projets nécessitant du traitement de paquet à très haut débit (200Mpps, 200Gbps) en environnement cloud pour les solutions NFV.
    Cette communauté est devenue très active en quelques mois.
    Plusieurs projets open source (Openvswitch, rump) et sociétés spécialisées dans les télécoms (Cisco, vmware, NEC, etc.) utilisent maintenant les librte de dpdk.org afin de booster leurs performances. Elles contribuent sur dpdk.org.

  • 17h00-17h40 : Solum : le PaaS arrive dans OpenStack, par Julien VEY, DevOps, Numergy
    Solum, L’un des projets d'Openstack en phase de prototypage dite “StackForge”, peut se décrire ainsi: “Transformer le code en une application managée tournant sur OpenStack en un clic de bouton”. Il s’agit bel et bien d’une solution de PaaS (Platform-as-a-Service). Solum tire partie des dernières solutions technologiques en matière de PaaS, avec notamment le projet Docker, utilisé au coeur de la plateforme. Partant d’une nouvelle base de code, sans historique à gérer, comme cela peut être le cas pour des solutions concurrentes telles que OpenShift ou CloundFoundry, Solum avance vite, poussé par des acteurs tels que RedHat ou Rackspace et l’essor de la communauté OpenStack.
    Dans cette présentation, nous détaillerons les aspects techniques du projet Solum, les composants OpenStack dont il tire partie, l’intégration de Docker… Nous présenterons également les différentes roadmaps du projet, quels langages vont être supportés, quel est l’horizon de sortie…

  • 17h45-18h25 : La supervision dans les nuages avec OpenStack et Shinken, par Thibault COHEN, Leader de pratique supervision, Savoir-faire Linux
    Nous commencerons cette conférence par une courte présentation d'OpenStack et de Shinken. Ensuite nous montrerons les possibilités d'ingrégration de ces deux solutions. Pour finir, nous exposerons quelques exemples de supervision de différentes couches de la solution OpenStack: que ce soit au niveau du service final, des applications de gestion de la plateforme OpenStack, des systèmes d'exploitation, ou du matériel.

  • 18h30-19h00: Hadoop as Service, OpenStack + Hadoop, par Charly CLAIRMONT, CTO, ALTIC
    Il existe de nombreuse questions sur le caractère prête à l'emploi du Big Data. Beaucoup d'interrogation quant à la manière de monter des architectures, ou à la souplesse d'étendre son cluster à mesure de ses besoins.
    Un projet open source c'est proposé de résoudre cette problématique d'"Hadoop élastique". Il s'agit du projet Savana, qui s'incrit comme un plugin pour OpenStack et qui permet aux organisation de bénéficier tant de la puissance de calcul d'Hadoop que de la flexibilité que peut délivrer OpenStack.
    Dans cette présentation, il s'agit de montrer à tous à quel point il est simple grâce à Savana d'avoir du "Hadoop à la demande". Après une brêve introduction et avoir détaillé les principaux composants du projet, une légère démonstration pour conclure.

  • # LE CLoud ? non.

    Posté par . Évalué à -5.

    … ce n'est pas que mes compétences ne me permettent pas de comprendre ou mettre en œuvre ce genre d'infra. MAIS …

    Le cloud est un asservissement des peuples : je ne suis par pour cela. Et par conséquent le clouuuuddd ne me fait pas rêver du tout.

    Je boycott à mon niveau (j'ai peut être tord mais c'est mon choix)

    BOnne journée.

    • [^] # Re: LE CLoud ? non.

      Posté par . Évalué à 2.

      Le cloud est un asservissement des peuple

      Peux-tu argumenter stp ?

      • [^] # Re: LE CLoud ? non.

        Posté par . Évalué à 0.

        On va essayer.(je suis un peu fatigué là ;-) )

        Confier ses données personnelles, privées, ses créations (artistiques), ses "codes secrets" (etc.) chez un tiers n'est pas un acte anodin.
        Cela suppose une confiance quasi aveugle à accorder à ce tiers.

        As tu lu les CGV , CLUF etc de site comme :

        • google,
        • iCloud,
        • Azure etc etc ?

        Parlons FaceBook , tweeter, youtube etc. : il est clairement écrit que ce que tu places chez eux … leur appartient une fois l'upload effectué ! (Affaire Instagram pour les photos ?)

        Leur vison sur l'utilisation et la propriété de mes données n'est pas ma vision.

        Un fois que tout sera en ligne , car ne nous faisons pas d'illusion : les "géants" de ce monde veulent que toutes nos données soient en ligne (je ne parle même pas des jeux vidéos car là je vais m'ennerver), tu n'auras d'autres choix que de … payer ou tout perdre.

        Des exemples j'en ai à la pelle , j'ai même subis (Ex. : mon engouement pour la musique en ligne, sur l'itunes store à ses début … )

        Non, sérieusement fuyez le cloud, il vous bouffera votre boulot (je suis du métier, je sais de quoi je parles , et architecte système de surcroit donc .. je sait pourquoi nous sommes le bras armés de la haute finance : ce n'est pas pour rien !!!))

        Après ce n'est que mon opinion.

        Note : Depuis octobre 2013 j'ai définitivement basculé sous Debian, j'ai mon nas syno chez moi , et mon Owncloud (javais déjà tout mes données chez moi depuis les années 2000) .
        Je ne me suis jamais senti aussi libre niveau informatique.

        Et le fait ne pas bifurquer sur les technos coud me conforte encore plus dans ce choix.

        • [^] # Re: LE CLoud ? non.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Attention à l'interpretation des CGV, il est souvent écrit que tu les autorises à copier (dupliquer, …) tes données. Ils sont juste obligés de se protéger juridiquement contre ceux qui ne comprendraient pas le principe du cloud. Pour offrir du PRA, CDN, multi-zones, ils doivent bien copier les données sur d'autres serveurs, ça ne veut pas dire qu'ils font une exploitation de tes données.

          Les reproches que tu fais sont dirigés vers les fournisseurs de services, pas le cloud. Tu peux très bien monter ton infra cloud chez de nombreux hebergeurs - datacenters.
          Github, Bitbucket, Amazon AWS, Microsoft Azure, offrent des services cloud et ne s'attribuent pas la propriété de tes données.

          Pour les autres services en exemple, il suffit d'un peu de jugeote, ce sont des services gratuits, évidemment qu'il y a des contreparties !
          J'ai même entendu dire que de généreux mécènes logeaient gratuitement de jeunes étudiantes …

        • [^] # Re: LE CLoud ? non.

          Posté par . Évalué à 3.

          La news ne fait pas référence aux services orientés grand public mais plutôt aux technologies associées aux "cloud" (buzzword detected) dans le monde de l'entreprise.

          Cela inclut par exemple la virtualisation massive des infrastructures (serveurs, réseaux, stockage) et il faut bien avouer que cela offre pas mal de possibilités (et de nouvelles problématiques).

          Et rassure toi le cloud ne va pas faire disparaitre le métier d'architecte système ou d'admin système, cela va probablement le faire évoluer un peu (pilotage d'infra via API), j'en sais quelque chose je suis du métier :)

        • [^] # Re: LE CLoud ? non.

          Posté par . Évalué à 4.

          As tu lu les CGV , CLUF etc de site comme :
          google,
          iCloud,
          Azure etc etc ?
          Parlons FaceBook , tweeter, youtube etc. : il est clairement écrit que ce que tu places chez eux … leur appartient une fois l'upload effectué ! (Affaire Instagram pour les photos ?)

          Ce qui n'a rien à voir avec des choses comme OpenStack. Le mot "cloud" ne veut rien dire. On peut prendre n'importe quel site / outil / technologie, et dire que c'est du cloud, à partir du moment ou ca fait intervenir une connection reseau.

          Non, sérieusement fuyez le cloud, il vous bouffera votre boulot (je suis du métier, je sais de quoi je parles , et architecte système de surcroit donc .. je sait pourquoi nous sommes le bras armés de la haute finance : ce n'est pas pour rien !!!))

          Par ce que le seul truc important, c'est conserver ton boulot, et peu importe qu'il existe des techniques plus efficaces qui permettent de donner moins de travail pour obtenir le meme resultat ?

        • [^] # Re: LE CLoud ? non.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Eh ben…

          Tu confonds les technologies de cloud (et là je pense IaaS, PaaS) et le fait d'avoir un service hébergé.

          Dropbox c'est peut-être du cloud d'un point de vue marketing, mais à part ça, ce n'est qu'un service d'hébergement de fichiers.
          Amazon Web Services (AWS) de son côté c'est du cloud (cf. ressources disponibles à la demande, APIs, etc.) et c'est un service hébergé; du cloud public quoi.
          OpenStack est un logiciel libre qui fournit la même genre de chose qu'AWS, sauf que comme c'est libre tu l'installes où tu veux. C'est du cloud, mais pas forcément hébergé par un tiers (cloud privé).

          On peut tout à fait trouver très intéressantes (voire même en faire son métier) les technologies de cloud, et militer contre les services hébergés qui privent les utilisateurs du contrôle de leur données.

          Merci donc d'arrêter d'entretenir la confusion.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.