Une année bien remplie – Groupe Transcriptions de l’April

32
4
jan.
2017
Communauté

Le bilan du groupe Transcriptions de l’association April bat, semble‐t‐il, tous les records. Ce sont au total 48 heures et 17 minutes de transcriptions qui ont été finalisées et publiées au cours de l’année 2016. Ce chiffre est à comparer à celui de l’année 2015 : on en comptabilisait 18 heures et 36 minutes.

Transcrire consiste à transformer des vidéos et des fichiers audio concernant le logiciel libre, et les libertés numériques en général, en texte afin :

  • d’augmenter leur indexation sur les moteurs de recherche ;
  • d’améliorer leur accessibilité aux personnes porteuses de handicap ;
  • de permettre leur ré-utilisation par d'autres.

Le début d’année est la période propice aux bonnes résolutions : si transcrire vous intéresse, si vous vous sentez motivé(e), si vous disposez d’un peu de temps libre, n’hésitez pas à participer, voire à rejoindre le groupe Transcriptions de l’April.

  • # Arguments

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Transcrire consiste à transformer des vidéos et des fichiers audio concernant le logiciel libre, et les libertés numériques en général, en texte afin :
    d’augmenter leur indexation sur les moteurs de recherche ;
    d’améliorer leur accessibilité aux personnes porteuses de handicap ;
    de permettre leur ré-utilisation par d'autres.

    Et surtout de ne pas passer 30 minutes à visionner une vidéo qu'on ne mettrait que 10 minutes à lire sous forme de texte.
    Ou même 2 minutes, le temps de se rendre compte que ce n'est pas notre niveau, ou que ce n'est pas ce qu'on pensait.

    • [^] # Re: Arguments

      Posté par . Évalué à 10.

      J'allais dire exactement la même chsoe. J'ai l'impression de passer parfois pour un vieux con, mais pour les "jeunes" qui donnent leurs avis ou qui partagent leur expérience sur Youtube : Je sais lire. Et plus exactement, je sais lire 5 ou 10 fois plus vite que vous savez parler, je sais sauter un paragraphe, revenir en arrière, relire une phrase que je n'ai pas comprise.

      Bref, transcrire une vidéo en texte, ça se sert pas qu'aux handicapés, ça multiplie aussi ses chances de toucher les gens qui savent lire.

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par . Évalué à 10.

        Bien d'accord avec toi. Il faudrait aussi rappeler cela aux concepteurs des MOOCs ultra-tendance en ce moment. Je discutais récemment avec une personne me disant que les MOOCs étaient une grande révolution de ces dernières années. Je lui ai rétorqué que le principe des MOOCs existaient déjà depuis longtemps, et qu'on n'a pas attendu cela pour voir des gens partager du savoir librement, et sous format texte, et qu'en somme, le format vidéo n'était pas une amélioration, mais plutôt une dégradation de ce qui se faisait avant.

        En plus de ce que tu dis, le format texte permet la recherche de mots-clés (idéal pour retrouver un passage compliqué) plutôt que de revisionner toute la vidéo pour un passage de 30s.

        • [^] # Re: Arguments

          Posté par . Évalué à 10.

          Au passage, il n'y a aussi pas besoin de fibre et d'ethernet gigabit pour y accéder, ni de bourrer les tuyaux du FAI pour accéder à une toute petite info.

          Le visionnage de vidéos est une activité passive. On se fout devant son écran, et on écoute ou pas, on regarde dehors, on va pisser en montant le son. On peut dire "j'ai fait le MOOC machin truc, une formation de 37h de cours" sans pour autant s'être jamais concentré.

          Attention, hein, je ne dis pas que c'est inutile. Déja, ça permet une certaine créativité autour de la compétition atrocement féroce que se livrent les internautes qui souhaitent communiquer. Ça a permi par exemple de faire émerger une génération très prometteuse de vulgarisateurs scientifiques de "nouvelle génération", qui pourraient finalement donner à la culture scientifique une visibilité qu'elle n'a jamais connu à la télévision, par exemple, faute de bons communicants. Par ailleurs, ça permet aussi de toucher des gens qui ne seraient pas touchés par un document écrit, pour plein de raisons, y compris culturelles. En discutant avec les plus jeunes au boulot, on s'aperçoit que même ceux d'entre eux qui sont cultivés et intéressés par le monde qui les entoure n'ont pas du tout le même rapport avec les livres ou le support écrit ; ils ne savent pas lire en diagonale, ils n'ont pas l'intuition de comment on utilise un bouquin de référence (index, recherche rapide), et d'une manière générale ils ont l'habitude d'avoir l'info qui vient vers eux plutôt que d'aller chercher l'info où elle se trouve (y compris, par exemple, lire la doc d'un logiciel…).

          • [^] # Re: Arguments

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Bon, on ne pourrait pas trouver tout de même des avantages aux vidéos ? :-)

            Pour des choses purement intellectuelles (donc pas besoin de démonstration pour visser un écrou) :
            - c'est plus rapide de faire une vidéo vite-faite que d'écrire un texte correct (mais dans ce cas, il faudrait comparer avec un texte vite fait)
            - on peut faire passer de l'humour de manière différente (pas utile)
            - comme dit plus haut, ça permet de toucher un public différent. Très utile pour la vulgarisation. Mais lorsqu'on est au delà de la vulgarisation, ça tient toujours ou pas ?
            - … vous avez des arguments de meilleur qualité que les miens ?

            • [^] # Re: Arguments

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              • c'est plus rapide de faire une vidéo vite-faite que d'écrire un texte correct (mais dans ce cas, il faudrait comparer avec un texte vite fait)

              Mouais, une vidéo cela demande beaucoup plus de travail qu'un texte selon moi. Ne serait-ce pour avoir un contenu regardable. Sinon tu zappes vite fait, un peu comme un texte avec trop de fautes d'orthographe.

              Il y a d'autres avantages aux vidéos :

              • C'est plus visuel, pour montrer des manipulations c'est donc sans commune mesure plus efficace (tu vois tous les gestes, les positions des éléments, éventuelle la force ou le dosage appliqué sur les choses) ;
              • Justement c'est passif, pour apprendre un peu des connaissances annexes c'est bien pratiques ;
              • Tu peux avoir les avantages d'un cours magistral avec un prof avec une mise en scène ou présentation originale qui peuvent capter l'attention ;
              • Les vidéos sont efficaces quand tu es jeunes et que tu ne sais pas trop lire encore ou que cela t'épuise (tu crois que C'est pas sorcier aurait eu le même impact chez les jeunes en version texte ?).

              Il y a de l'intérêt à faire du contenu en vidéo, après c'est bien aussi d'avoir des versions textes du même contenu ou d'autres choses. Chaque médium est adapté à son public.

              • [^] # Re: Arguments

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Je me souviens d'une vidéo passée à la télévision scolaire il y a 50 ans : c'était une leçon de géométrie sur les cycloïdes et les épicycloïdes. Il y avait des animations et la compréhension était immédiate.
                Je m'en souviens encore, preuve de son efficacité.

                Je pense que certaines matières comme la géographie et l'histoire pourraient être avantageusement enseignées avec l'aide de vidéos. Le professeur aurait alors pour mission de compléter et de contrôler la compréhension des images. mais le « mammouth « a beaucoup de mal à vivre avec son temps.

                Textes, images et vidéo sont complémentaires. l'un n'exclut pas les autres.

            • [^] # Re: Arguments

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              • en texte tu peux faire de l'ascii-art, mais pas trop des animations 2D ou 3D permettant de tourner autour d'une molécule, d'engrenages, etc.
              • en vidéo, tu peux montrer l'infiniment petit/grand/loin ou le fictif comme de la SF ou du prévisionnel
              • tu peux jouer sur l'image animée, les voix, la musique, les effets spéciaux, etc. (et maintenant le 360°)
              • en vidéo tu ne peux détailler pas des arguments ou expliciter trop en détails, ça devient trop académique/chiant. C'est plus facile à l'écrit (surtout que tu peux sauter facilement un paragraphe, plus facilement que l'équivalent vidéo)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.