Une caisse autonome au logiciel 100% libre.

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123, Christophe Guilloux, Florent Zara, Nils Ratusznik et ZeroHeure. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
20
22
mar.
2015
Commercial

Sur le site de Laurux on trouve depuis quelques années une caisse connectée avec l'ERP/PGI libre (GPL) Laurux servant de back-office.

Depuis peu une caisse autonome nommée LX.pos est disponible.

NdM : il existe d'autres outils libres de caisse évoqués régulièrement ici même (avec ou sans ERP) comme Pastèque, openbravo pos, phppointofsale, Tryton/Odoo/OpenERP.

LX.pos est une caisse enregistreuse tactile destinée aux commerces de détail non vestimentaire. Elle est autonome dans le sens où elle n'a pas besoin d'un ERP/PGI pour fonctionner. Il n'y a donc pas de back-office et donc on ne retrouvera pas certaines fonctions proposées par Laurux.pos. Pas de table articles (on utilise des touches familles pré-définies), pas de gestion des cartes de fidélité, disparition de la notion de caisse nomade, pas de gestion des clients en compte, pas de supervision des statistiques horaires depuis un serveur etc…

Cependant, cette caisse existe pour répondre à certains besoins de simplification du front-office grâce à une mise en œuvre simplifiée et une utilisation extrêmement rapide. LX.pos offre évidemment toutes les fonctions classiques d'une caisse. Mise en attente des tickets, gestion des avoirs et des acomptes, règlements multiples, gestions des remises etc…

Afin de répondre aux exigences de l'administration française, lors de l'impression de la bande Z, LX.pos génère un fichier au format PDF contenant la bande Z et l'ensemble des tickets de la journée. Ce fichier est copié sur un répertoire défini par l'utilisateur et constitue de fait l'historique à conserver pendant 3 ans imposé par l'administration fiscale.

Laurux.linuxTribe.fr propose du matériel avec LX.pos.

  • # Désolé

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pendant quelques secondes j'ai cru que ça parlait de voiture autonome.
    Et je me suis dit: «Qu'est ce que les auteurs de cette dépêche écrivent mal».

    J'en suis désolé.

    • [^] # Re: Désolé

      Posté par . Évalué à 1.

      J'espère que ma caisse va bien rouler et qu'elle fera une bonne moyenne sur la route des ERP.
      PS. Tu n'as pas a être désolé du manque de clarté des autres.

      • [^] # Re: Désolé

        Posté par . Évalué à 0.

        Cela s'appelle jouer sur les mots pour faire un titre aguicheur… sans pour autant qu'il y ait vraiment de l’ambiguïté puisque l'on est dans un contexte écrit soit évitant tout langages familier.

  • # 100% libre???

    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 23/03/15 à 13:30.

    Bonjour,

    je me permet ce commentaire car le titre me parait totalement trompeur, a moins que je ne me trompe sur le point suivant: le hardware est aussi totalement libre?

    Car pour moi annoncer un objet "100% libre" revient a inclure le hardware et le software dans l'annonce. Je vous rassure je ne suis en aucun cas une extremiste levant le drapeau de l'affront, je trouve juste que "100% libre logicielement" / "logiciel de caisse 100% libre" serait bien plus adapté et surtout bien moins litigieux.

    Voila :)

    • [^] # Re: 100% libre???

      Posté par . Évalué à 3.

      Bonjour et merci pour votre pertinence.
      Je suis développeur et conséquemment dans mon esprit il n'est question que de lignes de code. Je vous accorde qu'il aurait été plus judicieux de parler de logiciel 100% libre. Mea culpa. Les arcanes de la dialectique m'échapperont toujours.

  • # commerces de détail non vestimentaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pure curiosité : C'est quoi la spécificité des magasins de fringues qui fait que le logiciel est adapté pour tout commerce sauf ceux-là ?

    • [^] # Re: commerces de détail non vestimentaire

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 25/03/15 à 02:15.

      Certainement la gestion des tailles ou des couleurs pour un même article, autrement dit les déclinaisons ; j'ai déjà vu ça sur Prestashop si ma mémoire est bonne. Sinon ça obligerait à créer une entrée pour chaque article…

      • [^] # Re: commerces de détail non vestimentaire

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, le vestimentaire requiert des spécifications comme les tailles et les couleurs. Et comme je connais mal ce milieu, j'ai utilisé cette formule "d'usage".
        Cependant, comme il n'y a pas de gestion de stock dans cette caisse enregistreuse autonome, je pense qu'elle pourrait s'utiliser dans tous les domaines.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.