Utiliser HeeksCAD, c'est déjà possible ! Un Tutoriel sur Linuxgraphic rénové

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
18
10
mar.
2010
Doc
HeeksCAD est un logiciel de CAO basé sur la bibliothèque OpenCascade qui fut libérée il y a 11 ans déjà.
Dan Heeks est le créateur et le leader de ce projet qui avance très vite. La liste de diffusion est très active et les versions se suivent à un rythme rapide.

André Pascual qui suit attentivement le projet et assure sa localisation en français vient de publier sur linuxgraphic.org un didacticiel qui montre comment utiliser Heekscad. Pour cela, il crée une pièce assez complexe, en l'occurrence, un corps de compresseur. Il avait déjà créé cette pièce en 2001 avec SolidWorks, un logiciel qui est une référence dans le domaine de la CAO. Son verdict est clair : Heekscad est déjà parfaitement utilisable pour créer sans encombre cette pièce avec une facilité approchante de celle de Solidworks.

Le tutoriel est un longue page HTML abondamment illustrée. Mais rassurez-vous, il est plus long de décrire comment faire que de le faire. Blender et HeeksCAD
Pour le néophyte, la différence entre Blender et HeeksCAD peut ne pas paraître évidente car ces deux logiciels créent des objets en trois dimensions.
La différence est cependant assez simple : Blender crée des objets pour les représenter alors que HeeksCAD crée des objets pour les réaliser, c'est-à-dire précis et exacts. D'ailleurs HeeksCAD comprend un module CNC (Computer Numerical Control) pour piloter des machines à commande numérique.

En deux mots : Blender c'est pour voir, HeeksCAD c'est pour réaliser.

À propos de Linuxgraphic
Ce site a été attaqué par des personnes malveillantes. Il a été refait par Olivier Saraja, Michel Armand et Aurore avec Joomla. Les travaux de reconstruction ne sont pas encore terminés.
André Pascual est l'un des créateurs de LinuxGraphic et y a toujours très activement contribué. Il est aussi l'auteur des livres QCAD et XaraLX chez Eyrolles.
  • # CAO

    Posté par . Évalué à 6.

    En deux mots : Blender c'est pour voir, HeeksCAD c'est pour réaliser.

    J'ajouterais qu'en fait les logiciels de CAO ont aussi la possibilité de faire de la mise en plan semi automatique.

    Je ne sais pas si HeeksCAD le gère mais je vais creuser, ce logiciel m'intéresse grandement. Ca à l'aire d'être le premier logiciel de CAO réellement utilisable. Une très bonne nouvelle.
    • [^] # Re: CAO

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est effectivement quelque chose qui manquait beaucoup à l'arsenal de l'ingénieur open source: un logiciel de CAD moderne et évolué.

      Et je me dis aussi: ENFIN!!
      ENFIN opencascade est repris pour faire des logiciels accessibles par le commun des mortels!
      • [^] # Re: CAO

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Comme dit à la fin du tutoriel, il manque quand même pas mal de choses. Et c'est normal car c'est un logiciel en développement.

        Il va falloir attendre encore un peu.

        Envoyé depuis mon lapin.

  • # juste une question

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    le logiciel tourne sous linux ?

    Je n'ai trouvé en téléchargement qu'une version .exe

    Merci de votre réponse.
    • [^] # Re: juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Vu le commentaire sur la dernière photo du tutoriel sur LinuxGraphic j'ai l'impression que oui ;)
      http://www.linuxgraphic.org/images/stories/tutoriels/CAODAO/(...)
      • [^] # Re: juste une question

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas de distribution source à première vue (c'est ballot pour les distros), néanmoins, tu peux les récupérer via le svn.
        D'ailleurs, l'image que donne philippe lafaye indique la version avec laquelle le HeeksCAD utilisé dans le tutoriel a été compilé.
    • [^] # Re: juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      André utilise une Mandriva 2010.0. C'est écrit sur la dernière image de son didacticiel.
      Il y a quelques mois, j'avais compilé OpenCascade + HeeksCAD sur une 2009.1. C'est un peu long, mais c'est efficace.

      Actuellement, je crois me souvenir que André a installé le RPM de SuSE sur Mandriva 2010.0 ou un RPM trouvé en Italie.
      Je n'arrive pas à joindre André et après une petite recherche, je viens de trouver ceci : http://linux.softpedia.com/progDownload/HeeksCAD-Download-51(...) Il est possible que ce soit la bonne réponse.

      Il faut garder à l'esprit qu'il s'agit d'une version en cours de développement. Il faut attendre un peu encore pour que Heekscad soit intégré dans les distributions majeures.
    • [^] # Re: juste une question

      Posté par . Évalué à 2.

      Il existerait des paquets pour Ubuntu: http://code.google.com/p/heekscad/wiki/InstallingOnUbuntu

      Il y a plus d'infos sur le wiki de Hekscad: http://code.google.com/p/heekscad/w/list
    • [^] # Re: juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Réponse d'André Pascual :

      Il existe une version HeeksCAD précompilée pour Ubuntu : http://celer.oni.biz/~celeron55/automation/heeks/
      Je ne l'ai jamais essayée parce que, d'une part, je n'utilise pas Ubuntu mais Mandriva et que, d'autre part, je compile chaque nouvelle version qui arrive dans le SVN. Sur une Mandriva 2010 64 bits, l'opération est assez rapide.

      Mandriva ne propose ni OpenCascade ni HeeksCAD. J'ai donc installé les rpm venu de Suse ou (OpenSuse, je ne sais plus) que voici :
      OpenCASCADE-6.3.0-40.1.x86_64.rpm
      OpenCASCADE-devel-6.3.0-40.1.x86_64.rpm

      Pour les devel, je ne sais plus si je me suis contenté du paquet Suse ou si j'ai fait un mélange avec des devel debian (ou ubuntu) ci dessous :

      libopencascade-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb
      libopencascade-foundation-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb
      libopencascade-modeling-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb
      libopencascade-ocaf-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb
      libopencascade-ocaf-lite-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb
      libopencascade-visualition-dev_6.3.0.dfsg.1-4_all.deb

      Pour les autres bibliothèques nécessaires (wxWidgets, Python 2.6 etc...) ce sont celles de ma distribution.
    • [^] # Re: juste une question

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Les paquets existent pour Arch (dans AUR), mais je n'ai pas essayé.
  • # OpenCascade nunca fue liberado

    Posté par . Évalué à 5.

    Bien que la licence d'OpenCascade puisse être considéré comme étant open source, elle n'est pas libre (clause de publicité, obligation de remonter les patchs aux développeurs).
    Raison pour laquelle, OpenCascade n'est pas distribué dans Fedora et que Debian la distribution dans non-free.

    http://www.opencascade.org/getocc/license/

    In short, Open CASCADE Technology Public License is LGPL-like with certain differences. You are permitted to use Open CASCADE Technology within commercial environments and you are obliged to acknowledge its use. You are also obliged to send your modifications of the original source code (if you have made any) to the Initial Developer (i.e. Open CASCADE S.A.S.). Complete text of the license is given below.
    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ajouterais que les sources de certaines versions ne sont même pas disponibles publiquement.
    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

      Posté par . Évalué à 5.

      La clause de publicité seule n'implique pas que la licence est non libre; elle implique juste que ce n'est pas compatible GPL (et que c'est pénible).
      • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

        Posté par . Évalué à 1.

        exact pour la clause de publicité, elle est juste chiante, reste qu'OpenCascade n'est pas libre.
        • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

          Posté par . Évalué à 0.

          Pour dire qu'il n'est pas libre ?

          J'ai les sources, je peux les modifier, je peux utiliser le logiciel ou je veux et je peux filer les sources à qui je veux.

          Les contraintes en échange de l'énorme travail ?

          Une clause de publicité. C'est chiant tu trouves ? Vraiment rien de bien dramatique je trouve.

          Obligation de remonter les patchs ? Ok, c'est chiant, mais bon... Rien de bien dramatique non plus.

          Clairement, le but de la licence c'est l'appropriation et le fork.

          Je suis un fan de la BSD, donc forcement, c'est moins libre que la BSD. Mais si ça c'est pas libre, la GPL avec la restriction non plus !
          • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Comme dit plus bas, si le projet meurt, il est impossible de remonter les sources et tu ne respecte pas la licence. Mais il suffit que l'adresse mail change sans que tu sois au courant pour le même résultat.

            Et puis envoyer les modifs, si tu veux respecté l'esprit, c'est pas simplement envoyé un mail avec le diff mais justifier tes choix, ça prend vite du temps.

            Et quand une partie des sources est utilisée dans un autre logiciel que tu modifie, tu la clause de publicité des 2 logiciels et la remontée des patchs des deux logiciel et il faut distinguer quelle partie renvoyé à qui. Ça devient vite ingérable

            C'est quand même beaucoup plus contraignant que la GPL

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par . Évalué à 1.

              Mais est-ce que c'est moins gérable qu'un logiciel ou l'on a pas les sources ?

              Pas le droit de le modifier ?
              De le redistribuer ?

              Si la licence ne plait pas, l'hypothétique malheureux qui veut développer un truc avec les sources de ce et de ça, il est moins malheureux que si il devait tout commencer à zéro...!

              Si le projet meurt, une entré en contact avec l'auteur peut être fructeuse.

              Franchement, il y a quelques d'exemple de développeur laisé par la GPL (Nessus, Nagios me viennent en tête), ici l'auteur se couvre pour ne pas se faire "voler" son investissement par une communauté et surtout d'autre boite qui pourrait develloper des plugins dans leurs coins ou pas (encore un fois,voir nessus et nagios) Mais ça reste libre. Aussi libre que la GPL par rapport à la BSD.

              ps : Tout ce que je dis sur l'auteur n'est que supputation, je ne le connais pas du tout !
              • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Pas le droit de le modifier ?

                Comme je l'ai dit, ça complique beaucoup la reprise d'une partie du code. Ça rend impossible (sans beaucoup de moyen) d'utiliser plus de 2-3 logiciel sous cette licence. Imagine qu'à chaque patch, tu dois faire la liste des projets impacté pour savoir à qui tu envoies le code, ça diminura beaucoup ta productivité.

                ici l'auteur se couvre pour ne pas se faire "voler" son investissement par une communauté

                Je vois pas en quoi ça empêcherait une société de vendre le produit à son nom. Surtout que juste faire un fork, c'est tout-à-fait tenable, c'est surtout la réutilisation du code ailleurs qui est beaucoup moins tenable.

                Aussi libre que la GPL par rapport à la BSD.

                Avec la GPL, tu ne dois rien aux auteurs, seulement à tes utilisateurs.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par . Évalué à 4.

              Et puis envoyer les modifs, si tu veux respecté l'esprit, c'est pas simplement envoyé un mail avec le diff mais justifier tes choix, ça prend vite du temps.

              Et si tu respectes la lettre et la loi, tu envoies tes patchs et tu t'en tapes si ils sont integre ou pas. Si jamais tu veux les avoir dans le projet upstream que ce soit avec un licence style opencascade ou GPL tu dois de tout de maniere justifie tes choix et le pourquoi du patch. Enfin je ne connais pas de projet ou les patchs sont accepte aveuglement. Donc en pratique cela ne change rien par rapport a la GPL.
              • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                Posté par . Évalué à 3.

                Personne ne parle d'intégrer les patchs en question, la licence t'impose de les documenter.
                En général, même si ce n'est pas obligatoire, remonter les patchs à upstream constitue en bonne pratique mais certains patchs sont typiquement inutilisables donc on ne les remonte pas.
                Là, tu n'as pas le choix.
    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      1- liberté d'utiliser : aucune limitation
      2- liberté de connaître et d'étudier : aucune limitation
      3- liberté de modifier : oui, elle est effective mais il faut informer Opencascade
      4- liberté de redistribuer : oui

      La licence LGPL autorise à lier avec du propriétaire. Je pense que la clause de publicité n'a vraiment de sens que dans ce cas, car avec des logiciels libres, on ne peut pas cacher que l'on utilise OpenCascade.
      Le fait de remonter les modifications est aussi dû à la même raison. Un entreprise qui utilise OpenCascade sans y avoir contribué et y apporte des améliorations est ainsi obligée de participer à l'effort commun.

      Très sincèrement, je ne vois là pas de quoi fouetter un chat !
      • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

        Posté par . Évalué à 1.

        > 3- liberté de modifier : oui, elle est effective mais il faut informer Opencascade
        En pratique, ça rend impossible tout fork durable du projet ===> sapusaipalibre.
        Le but c'est d'empêcher toute concurrence d'émerger et c'est contraire aux principes du logiciel libre.
        Si je veux forker OpenCascade parce qu'on refuse mes patchs ou que la direction du projet me déplait, il faudrait qu'à chaque modification, je fasse remonter celles-ci. Ça deviendrait rapidement intenable sur le long terme.


        > Un entreprise qui utilise OpenCascade sans y avoir contribué et y apporte des améliorations est ainsi obligée de participer à l'effort commun.
        Avec la (L)GPL, la société indélicate serait obligé à fournir les sources, patchs compris si elle distribue une version modifiée du logiciel. La licence actuelle d'OpenCascade n'apporte rien de plus à ce niveau.


        > Très sincèrement, je ne vois là pas de quoi fouetter un chat !
        Certes, mais on ne peut pas parler de libération dans le cas d'OpenCascade et la licence d'OpenCascade n'est pas presque libre, elle ne l'est pas du tout.
        • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

          Posté par . Évalué à 10.

          Si je veux forker OpenCascade parce qu'on refuse mes patchs ou que la direction du projet me déplait, il faudrait qu'à chaque modification, je fasse remonter celles-ci. Ça deviendrait rapidement intenable sur le long terme.

          Bof tu pourrais faire ça en mode antisocial et script l'envoi d'un mail à opencascade à chaque commit sur ton svn perso ^_^
        • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          vi, c'est le cas de l'île déserte[1] identifié dans les DFSG[2] ou tout simplement la disparition du consortium OpenCascade : plus personne à qui remonter les patchs, tu ne respectes plus la licence ipso facto ou comment se tirer une balle dans le pied sur le long terme pour les participants :/

          [1] en français sur http://blog.effraie.org/post/2008/01/03/Les-licences-et-la-n(...)
          [2] http://en.wikipedia.org/wiki/Debian_Free_Software_Guidelines(...) (non traduit sur la page en français de wikipedia :/)
          • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mouaif, en cas de disparition du consortium, une page qui liste les patchs en indiquant qu'ils sont disponible pour tout repreneur... je ne vois pas qui pourrais aller t'attaquer (surtout si c'est le consortium qui a disparu et que c'est lui qui avait les droits sur le soft)...

            Ceci dit, si quelqu'un pense que la license d'OpenCascade est un frein pour le développement de son propre logiciel, il est libre de ne pas l'utiliser. Faut juste avoir un peu conscience du boulot et de l'expérience qu'il y a derrière et de ce qu'il qu'il va falloir recoder et tester.
            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par . Évalué à 3.

              You document all Your Modifications, indicate the date of each such Modifications, designate the version of the Software You used, prominently include a file carrying such information with respect to the Modifications and duplicate the copyright and other proprietary notices and disclaimers attached hereto as Schedule "B" or any other notices or disclaimers attached to the Software with your Modifications.

              La licence d'OpenCascade précise bien qu'il faut dater, signer, documenter toutes les modifications et fournir tout les documents propriétaires inclus, pas juste de balancer un gros tas de patchs mal ficelés. On peut imaginer d'automatiser une partie de ces contraintes, ça reste très lourd quand même.

              La différence avec la GPL est que les contraintes induites par celle-ci garantissent non seulement les droits des utilisateurs mais également une égalité de droits entre les contributeurs.


              Quoique vous en pensez, la position de la FSF est très claire: OpenCascade n'est pas libre, point barre.

              OpenCascade est open-source, la licence est très souple et permet de faire des logiciels de CAO de qualité sous licence libre (avec une dépendance qui l'est beaucoup moins). Dans son domaine, ça constitue déjà en soi une avancée remarquable.


              > Mouaif, en cas de disparition du consortium, une page qui liste les patchs en indiquant qu'ils sont disponible pour tout repreneur...

              En général, la propriété intellectuelle d'une entreprise n'est jamais perdu pour tout le monde, soit elle est récupéré par une autre entreprise, soit par les anciens propriétaires de celle-ci.
              Légalement, ça ne te dispense pas de l'obligation de fournir les patchs aux détenteurs des droits sauf si vraiment, il n'y a plus personne (cas peu probable).
              • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Open Source ? Selon qui ? Sûrement pas l'OSI, dont la définition est la même que celle de Debian, je vous rappelle.
                • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je me référais à l'acceptation la plus répandue du terme (sources disponibles, librement redistribuables, modifiables dans une certaine mesure, etc ...). Je me réfère rarement à l'OSI assimilable à un ersatz de la FSF en moins bien, et créé initialement pour satisfaire l'égo d'ESR.


                  Est-ce que la licence d'OpenCascade est compatible OSI, à priori non, mais à peu de chose près: l'obligation de renvoyer les patchs au consortium, le reste est similaire à l'APSL 1.x qui est reconnue par l'OSI. Avec l'OSI et ses critères parfois à géométrie variable, ça pourrait éventuellement passer en l'état.
            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par . Évalué à 4.

              un truc qui est souvent oublie c'est que opencascade a la base est un logiciel matra rachete par dassault et libere suite a l'abandon du logiciel Euclid par ce dernier. Sachant que dassault est lui meme editeur d'autre logiciel concurrent c'est pas si mal de leur part d'avoir libere les sources. Pour une fois qu'un marchand d'arme fait un truc a peu pres bien c'est bien de le signaler...
              • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Précision : Dassault a racheté Euclid si mes souvenirs sont bons mais Matra avait déjà mis en route OpenCascade qui est la suite de Cascade (une peu comme OpenGL <- GL).

                Dassault a tué Euclid qui était plus que prometteur. Cependant, dans le contrat de rachat, le consorsium OpenCascade avait interdiction de faire une logiciel de CAO avec cette bibliothèque (il leur aurait en effet facile de refaire Euclid avec).

                Bref, je pense que la licence un peu merdique vient de cette origine un peu particulière. Aujourd'hui, je crois qu'on a dépassé la date imite dans la clause initiale et celle-ci pourrait peut-être être modifié.
                • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ah oki je ne savais pas cela. Euclid etait plus que promotteur et regulierement utilise dans pas mal de projet que je connais.
                  • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    régulierement utilise

                    hmmm, vraiment ? des choses publiables ?
                    bon je n'ai vu Euclid que sur Bull DPS 2000 (pas sûr du modèle) et station SGI/Irix en école, il y a plus de 15 ans, mais bon ça m'intéresse. en:BRL-CAD ne me semble, malheureusement, pas encore au niveau de ce qui était possible avec Euclid déjà à mon époque...
                    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

                      Posté par . Évalué à 2.

                      regulierement c'etait il y a presque 10 ans maintenant. Aujourd'hui je ne sais pas trop ce qu'ils utilisent a l'endroit en question. Autrement publiable et construit vu que c'est tout de meme le premier but d'un logiciel tel que celui ci.

                      Euclid fonctionnait tres bien sur du linux si mes souvenirs sont bons. Rien de bien specific en tout cas ca s'est sur.
    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

      Posté par . Évalué à 1.

      Négatif opencascade n'est pas dans non-free pour Debian, il est dans main ...
      • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

        Posté par . Évalué à 2.

        • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

            Posté par . Évalué à 3.

            Je me suis renseigné sur la question, apparemment le texte de la licence fourni avec les sources d'OpenCascade 6.3 ne comporte plus le préambule. Ça a suffit à Debian pour déplacer cette version dans main, probablement à tort selon Fedora Legal et les avocats de Red Hat.

            D'après la revue de Fedora Legal, la licence d'OpenCascade reste non libre y compris sans le préambule.
            http://www.opencascade.org/org/forum/thread_15859/ (lire les réponses de Tom Spot Callaway)

            Fedora Legal leur a recommandé d'utiliser une licence existante et de demander conseil au SFLC, mais pas de réponse depuis.
        • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il est passé dans main pour squeeze.

          Voir le fil de discussion de debian-legal :
          http://lists.debian.org/debian-legal/2007/12/msg00066.html

          En résumé :
          * Oui, la clause de publicité est chiante, mais elle ne rend pas le logiciel non-libre.
          * Bien que le résumé de la licence parle de remonter les modifications, la licence n'en parle pas. Voir http://lists.debian.org/debian-legal/2007/12/msg00132.html .

          Il y a des discussions intéressantes sur le forum OCC, mais rien de concluant :
          http://www.opencascade.org/org/forum/thread_17697/
          http://www.opencascade.org/org/forum/thread_15859/
          http://opencascade.blogspot.com/2008/12/license-to-kill-lice(...)

          À partir de ces discussions, le mainteneur Debian a décidé que c'était du logiciel libre, et l'a passé en main pour squeeze.
          • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

            Posté par . Évalué à 2.

            > À partir de ces discussions, le mainteneur Debian a décidé que c'était du logiciel libre, et l'a passé en main pour squeeze.

            Si il s'est basé sur cette discussion, c'est une décision tout à fait arbitraire voire unilatérale, parce que la seule chose qui se dégage de cette discussion, c'est que la situation est très confuse.

            > Bien que le résumé de la licence parle de remonter les modifications, la licence n'en parle pas
            relis, non lis le texte de la licence, paragraphe 4

            You document all Your Modifications, indicate the date of each such Modifications, designate the version of the Software You used, prominently include a file carrying such information with respect to the Modifications and duplicate the copyright and other proprietary notices and disclaimers attached hereto as Schedule "B" or any other notices or disclaimers attached to the Software with your Modifications
            De plus, les mainteneurs ont confirmé à Aurélien Jarno qu'il était très clair qu'il fallait obligatoirement remonter les modifications en upstream ==> sapusaipalibre

            Alors qu'upstream et debian legal sont incapables de confirmer le caractère libre d'OpenCascade, je vois mal comment Debian a pu permettre ça. Tout ce que je vois, c'est qu'un mainteneur a voulu très très fort intégrer OpenCascade au point de décider arbitrairement que c'était libre. C'est ce que l'on appelle prendre ses désirs pour des réalités.

            > http://www.opencascade.org/org/forum/thread_17697/
            Inintéressant, on félicite OpenCascade pour ses dix années d'open source (et pas de free software) et on leur demande de clarifier la situation.

            > http://opencascade.blogspot.com/2008/12/license-to-kill-lice(...)
            Un mec d'OpenCascade qui reconnait à demi-mot que la licence d'OpenCascade n'est pas libre tout en noyant le poisson: open-source, permissive, etc... Anecdote amusante, c'est lui qui a proposé d'accoler le LGPL-like alors qu'en fait, ça ne l'est pas du tout.
            C'est très clair.

            > http://www.opencascade.org/org/forum/thread_15859/
            J'ai posté ce même lien 3h (pile poil) plus tôt, et c'est très clair, Spot a clairement résumé la situation: sapusaipalibre et les mecs d'OpenCascade continuent à faire les autruches.
            Si les juristes disent que c'est pas libre, ben ça ne l'est pas.
            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je ne faisais qu'un résumé de dian-legal, je ne donnais pas mon avis.

              Si tu n'es pas content de la décision du mainteneur Debian, écris lui. C'est inutile de s'époumonner sur linuxfr.

              Le paragraphe de la licence que tu cites est libre, même Tom Callaway ne dis rien dessus.
              Par contre, il énumère 2 points bloquants remontés par Redhat legal :
              * La divergence entre la note de début (remonter les patchs upstream) et le texte de la licence. Donc, pas libre tant que pas clarifié.
              * un flou dans la licence quant à la possibilité d'offrir des services payants autour du logiciel.

              En passant, les développeurs actuels de OCC n'ont peut-être pas la possibilité de changer la licence, et ils peuvent mettre les notes qu'ils veulent, ça ne change pas la licence.

              Si je distribue un logiciel sous GPL, et que, en dehors de la licence, je dis 'vous devez remonter vos patchs documentés à moi', ben, on s'en fout, ça ne fait pas partie de la licence, ça reste libre.

              Enfin, je suis d'accord avec toi, il n'y a pas de garanties suffisantes pour le passer en main. Si j'y pense, j'écrirai au mainteneur debian.
          • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            merci d'avoir parcouru debian-legal, je l'ai refait cette après-midi (je connaissais déjà m'étant abonné il y a quelques temps : j'ai tenu 3 mois et ai fini par me désabonner au bout de 6 mois après confirmation que je n'étais pas fait pour le capillotractage à ce niveau, qui ferait passer un troll avec Zenitram ou le trio pBpG/Albert/briaeros comme gentillet). Je n'ai jamais regretté les 10% intéressant de cette ML, mais c'est fatigant (et pourtant j'y suis habitué, j'ai côtoyé un gars qui a fait 5 ans de droit, tout le reste de travers et qui avait une étagère remplie de bouquins de droit, lourde et nous avons souvent discuté^Wbataillé^Wergotté).

            Pour ceux qui ont essayé :
            - IANAL : en:IANAL vous donnera des indications sur TINLA et IANYL
            - IANADD : I Am Not A Debian Developer


            GeneralZod< tu crois pas qu'il faudrait faire comme debian qui a visiblement expurgé les aspects non libres, en virant des fichiers des sources (faudra réimplémenter ensuite) en se basant sur http://lists.debian.org/debian-legal/2007/12/msg00078.html qui indique que le préambule ne constitue pas la licence, il serait possible d'avoir OpenCascade dans RHEL 6 ? Certains ont commencé le travail, un peu comme debian "sur un malentendu, ça pourrait le faire" (et rien ne l'empêche d'après le texte de la licence) : http://sharkcz.livejournal.com/4432.html
            Cela me semble important pour des logiciels comme [[Salome_%28logiciel%29]] qui pourraient être intégrés au bon moment (en pensant à Scientific Linux et peut-être au LHC aka Large_Hadron_Collider).
            • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

              Posté par . Évalué à 2.

              Le problème ne se résume pas à quelques fichiers douteux, si on peut les enlever, on le fait.
              Même sans préambule, la licence elle-même pose problème, Fedora Legal a demandé une clarification à OpenCascade mais pas de réponse.

              L'intervention de Spot dans un des liens précédents était lié à une tentative d'empaquetage d'OpenCascade.
              https://bugzilla.redhat.com/show_bug.cgi?id=458974
              Le problème, c'est que tant légalement ça coince, ça ne pourra pas être intégré dans Fedora, ça bloque les paquets qui en dépendent, ça bloque l'initiative de fournir un environnement de travail complet pour OpenMoko basé sur le spin Fedora Electronic Lab.

              Reste l'éventualité qu'upstream n'ait pas le droit de modifier la licence d'OpenCascade et dans ce cas, ils ont tout intérêt à le dire sinon, c'est particulièrement imbécile de leur part de ne pas changer la licence.
              Un logiciel n'est libre que si la licence et le sens qu'en donne les auteurs l'est. Un exemple bien connu est Pine: une licence BSD-like mais l'université de Washington affirme qu'il est interdit de distribuer une version modifiée. Debian a aussi passé Pine dans Main parce que ça peut passer sur un malentendu ? Les développeurs d'OpenCascade ont bien affirmés que la licence exigeait de remonter toutes modifications, même on feint que la licence est permissive, on se retrouve dans le même cas que Pine.
    • [^] # Re: OpenCascade nunca fue liberado

      Posté par . Évalué à -1.

      OPEN CASCADE is an Information Technology Company of EURIWARE group, which is a subsidiary of AREVA group.

      Beurk, AREVA qui envoie ses déchets en Russie ; je fuis à toutes jambes et n'utiliserai pas Heekscad !
  • # FreeCAD

    Posté par . Évalué à 4.

    Qqun a déjà eu l'occasion de comparer avec FreeCAD ( http://free-cad.sf.net ) ?

    Les deux soft ont l'air très similaires: OpenCascade, python, ... Qt pour l'un, wx pour l'autre.

    Quid des fonctionnalités ?
    • [^] # Re: FreeCAD

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Réponse de André Pascual :

      J'ai essayé FreeCAD ; bien qu'habitué au DAO et à la modélisation ( j'ai formé foule d'élèves sur AutoSketch, DMT 2D et 3D, SolidConcept et, pour finir, sur SolidWorks), je ne suis pas arrivé à faire grand chose avec. De plus, je le trouve lourd et ressemblant plus à une usine à gaz qu'à autre chose. Il faut préciser que je ne lis jamais une documentation de logiciel afin d'en évaluer la facilité d'acquisition. HeeksCAD m'a permis d'obtenir dans ces conditions ce que décrit le didacticiel, FreeCAD non.
      • [^] # Re: FreeCAD

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        >> je ne lis jamais une documentation de logiciel

        tu dois considéré que blender est une sacré merde. Et en fait, non.
        • [^] # Re: FreeCAD

          Posté par . Évalué à 4.

          Et il doit bien être emmerdé quand il se retrouve sous vi pour rattraper un système sur lequel il aura foutu le bazar.
  • # CAD ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Puisque le sujet du jour est le CAD : connaissez vous un logiciel libre pour le dessin de plan 2D de maison ou d'appartement ? QCAD me semble un peu compliqué pour tracer de simples murs sur en indiquant l'épaisseur et la matière par exemple.
  • # Super nouvelle, mais allons plus loin

    Posté par . Évalué à 8.

    Merci à toi de m'avoir fait découvrir ce projet.

    Je vais me dépécher de le compiler et de l'installer sur ma distribution (checkinstal). Je vais le tester et le faire tester à l'AI (assistant ingénieur) en conception mécanique qui bosse avec moi. Je pourrais ainsi avoir l'avis d'un professionnel (travail quotidient sur SolidWorks et formation prochaine à Catia).
    Ce logiciel est clairement plus avancé que FreeCad. La puissance du l'interface python en fera un sérieux adversaire des solutions propriétaires si les points soulevés par André PASCUAL sont corrigés. S'il ne le sont pas j'essayerais de réunir des équipes pour dégager un budget pour implémenter les fonctions manquantes en usant des CDD.

    A tous les membres de l'éducation nationale et du CNRS de la région Nord Pas de calais qui sont intéressés par ce projet et qui disposent de budget, je vous propose de monter un groupe de recherche la mise en oeuvre d'outils pour l'ingénieur Opensource. J'ai défriché pas mal de domaines et je suis aujourd'hui capable de proposer des solutions acceptables dans la plupart des thématiques scientifiques et technique que je connais. Je pense que tout ce qui existe est plus que suffisant pour mettre en place une solution de recherche et de pédagogie totalement OpenSource de Bac +3 à Bac+8.
    J'ai la chance d'avoir la responsabilité de changer toute l'architecture d'une salle info (4 postes) pour la passer de windows à linux avec les outils pour les chercheurs et étudiant (même si cela n'est qu'un aspect marginal de mon travail), je vais me servir de cette salle comme incubateur et verrai la réaction des différents utilisateurs.

    Il faut absolument que je rédige des billets sur tout ce que j'ai fait depuis mon arrivée à Lille au sein du CNRS pour fédérer des personnes compétentes et débloquer des budgets.

    J'invite toute personne intéressée à me contacter sur ma boite mail professionnelle :

    Jean_+tiret+_francois_+point+_witz_+chez+_ec_+tiret+_lille_+point+_fr

    J'en profite également pour vous remercier car je ne serais pas là aujourd'hui sans la communauté linuxienne.

    PS : je suis toujours aussi nul en naurteaugraffe donc pas taper.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.