Version 2.11 de la billetterie e‐venement

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Pierre Jarillon et Nÿco. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
21
19
juil.
2017
Culture

e‐venement est un logiciel libre de billetterie informatisée sous licence GPL. La version 2.11, XI.I Samhain, est sortie fin juin 2017.

Moins technique sur les usages que les précédentes, elle augmente l’expérience de l’utilisateur au travers d’ajouts ergonomiques, de personnalisation des données affichées, d’aides à la saisie et de stockage d’informations pertinentes à son métier.

Cette nouvelle version d’e‐venement apporte comme toutes les précédentes son lot de nouveautés et de corrections de bogues. Mais elle amorce à elle seule le virage vers le futur d’e‐venement. On notera en particulier l’apparition d'une API de vente en ligne.

De nouvelles orientations

Des choix importants se sont profilés au cours de son développement et ont amené à repenser les actuels et futurs développements.

De nouvelles fonctionnalités, mises en place au travers de services internes et en particulier utilisées par de nouvelles API (dont une API de vente en ligne), offrent de nouvelles perspectives en termes d’innovation et de continuité avec les futures versions d’e‐venement. Nous nous rapprochons doucement mais sûrement de la version 3 d‘e‐venement.

Le tournant est pris, la volonté suit. Que cette nouvelle mouture d’e‐venement apporte à tous, utilisateurs, intégrateurs et développeurs, l’envie d’aller toujours plus loin dans ce métier passionnant qu’est la billetterie.

  • # Vente en Ligne

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    On notera en particulier l’apparition de la vente en ligne.

    La Vente en Ligne est déjà présente depuis la version 1 d'e-venement… Il s'agit plus là d'une nouvelle mouture de la vente en ligne, passant par une API Rest et permettant le développement de front-ends très spécifiques.

    En tout cas bon boulot et belle annonce.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.