Zoom sur Munin 2.0

30
4
juin
2012
Supervision

Voila, plus de 8 ans après la version 1.0, munin, le célèbre logiciel de supervision est sorti en version 2.0. La première version alpha de la 2.0 est sortie en août 2010 et donc a mis près de 2 ans et plus de 7 versions candidates pour maturer.

Munin, si vous ne le connaissiez pas encore, est un logiciel en Perl basé sur RRDTool permettant de suivre via une série de graphiques, l'évolution des paramètres de vos machines.

Le serveur principal (Munin-master) récupère ces informations des différents nœuds (munin-nodes). Ceux-ci travaillent avec un bon nombre de plugins pour récupérer leurs informations (espace disque, utilisation CPU, nombre de requêtes PostgreSQL, etc.).

Il est très facile de construire de nouveaux plugins dans le langage de votre choix (bash, perl, etc.)

NdM : merci à Yves Bourguignon pour avoir activement participé à la rédaction de cet article.

Munin

Au menu des modifications :

  • Une intégration complète de IPV6.
  • La gestion native des transports via SSH (plus besoin de configuration alambiquée).
  • La possibilité de zoomer sur les graphiques. L'interface est encore un peu brute, mais fait ce qu'elle doit.
  • Un nouvel aspect pour les pages, les graphiques et les couleurs pour permettre une meilleure visibilité.
  • Meilleure capacité à monter en charge avec entres autres :
    • Intégration (Fast)CGI.
    • Fichiers d'états binaires permettant un démarrage et un stockage des états très rapide.
    • Meilleure intégration de rrdcached réduisant donc les entrées-sorties.
    • Corrections de nombreux composants.

Bien que riche en changements, cette nouvelle version reste compatible avec vos nœuds restés sur des anciennes version (1.2, 1.4).

Évidemment cette version est la première de cette série, et des bugs sont déjà en cours de correction. Par conséquent, l'équipe annonce que les versions de correction apparaîtront de manière plus ou moins hebdomadaire tant que c'est nécessaire.

  • # CGI

    Posté par . Évalué à 2.

    Meilleure capacité à monter en charge avec entres autres

    C'est peu dire, la différence est flagrante… le graphcgi/htmlcgi devraient être mis en place par défaut.

    L'interface reste sobre mais devient plus complète.

    • [^] # Re: CGI

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 04/06/12 à 18:38.

      le graphcgi/htmlcgi devraient être mis en place par défaut.

      Le graphcgi est de fait par défaut, vu que c'est la seule solution pour générer les graphiques, le mode cron n'existe plus. Pour le html, j'ai pas l'impression que les ressources soient monstrueuses, mais il est vrai que le mode cron par défaut n'est pas logique.

      Ces CGI sont biens pour le passage à l'échelle, c'est certain. Mais je considère personnellement que c'est une régression pour certains usages. Le client doit maintenant patienter que les graphiques se génèrent, ce qui sur une machine à CPU moyen est très chiant (alors qu'avant, un cron pour les générer toutes les heures, et c'était réglé).

      C'est également un peu emmerdant quand on utilise un serveur un peu alternatif. J'utilise Ocsigen pour distribuer des pages statiques, et il m'a fallu un peu de temps pour trouver comment configurer les CGI avec.

      En bref, j'aurai bien aimé que la génération par cron continue d'exister.

      Pour les autres modifications, ça semble assez sympa. J'ai personnellement une solution bricolée chez moi pour faire l'équivalent du « Asynchronous polling support ». Si ça marche bien et n'est pas trop une usine à gaz, ça peut être agréable. Le SSH natif aussi c'est cool.

      • [^] # Re: CGI

        Posté par . Évalué à 0.

        Bonjour,

        A tout hasard, avez-vous réussi à configurer correctement munin 2 pour une distribution ubuntu version 10.04 ou 11.04 ? C'est un peu galère :)

      • [^] # Re: CGI

        Posté par . Évalué à 0.

        A partir de la 2.0.2 la génération par cron est revenue, justement pour les utilisateurs qui préfèrent les pages statiques.

        Il faut simplement noter que la fonction zoom nécessite du CGI pour fonctionner.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.