Le code source de Seenthis est disponible

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Nÿco, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
22
8
juil.
2013
Internet

Seenthis. Sous ce nom barbare se cache en fait un Twitter à la française ou plutôt un système de billets courts (« short-blogging »), sans limitation de caractères, mais avec un intérêt tout aussi important (et vous pouvez le déployer/gérer chez vous en ces périodes de #PRISM). La barrière des 140 caractères est ainsi franchie.

Basé sur SPIP 2.1 (mais à aucun moment vous n'aurez à l'utiliser dans son coté spipien), Seenthis vous permet à la manière d'un Twitter ou d'un Google+ de taguer, partager, insérer des images, documents ou vidéos directement dans votre contenu.

Mais ce n'est pas tout : Seenthis facilite aussi votre travail de veille, grâce aux hashtags utilisés dans vos contenus en les regroupant par thèmes, classifie vos liens en les hiérarchisant…

On y trouve d'ailleurs des noms connus de la toile francophone : dont Le monde diplomatique, reflets.info, feu owni.fr, etc. qu'il est d'ailleurs très facile de suivre.

Seenthis est toujours en cours de développement et s'améliore chaque jour.

Un système à découvrir, un lieu à explorer !

Tyrs, un client de micro‐blogging en console

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
21
7
nov.
2011
Internet

Tyrs est un client de micro‐blogging, supportant les services Twitter et Status.net (identi.ca), le tout en console et surtout utilisant ncurses pour Python. Je profite de la sortie de la version 0.5.0 pour en faire une présentation sur LinuxFr.org.

Les objectifs de Tyrs sont d’obtenir une bonne interactivité, avec une interface assez intuitive que peut offrir un support ncurses. Tyrs essaye de ne pas imposer de choix à l’utilisateur, en proposant un fichier de configuration tant pour les fonctionnalités, que pour l’affichage et les touches par défaut. Les bordures ne vous plaisent pas, trop d’espaces entre les notices, les couleurs vous font mal aux yeux ? Le tout est configurable, avec un fichier ressemblant à un fichier INI.

C’est vraiment pour le fun que j’ai commencé Tyrs, n’ayant pas de bagage spécifique dans le domaine. J’ai choisi de démarrer ce projet parce que je l’utilise, mais également à titre pédagogique. En outre, contrairement à ce qu’on pourrait croire, je ne suis pas un gros utilisateur de Twitter, simplement un petit utilisateur régulier, voulant se faire plaisir à écrire un programme. Les premières lignes datent de mai.

La licence utilisée est la GPL v3, son développement s’effectue sur ce dépôt de GitHub. Tyrs est donc un logiciel libre.