Journal Création du Parti Pirate Anglais

Posté par .
Tags : aucun
13
15
août
2009
Un nouveau parti a été reconnu officiellement le 11 août en Angleterre : Pirate Party UK.

Il se veut l'homologue britannique du Piratpartiet en Suède et défend 3 positions principales :

- la réforme de la propriété intellectuelle (copyright et brevets).
- la diminution de la surveillance et du fichage qu'ils viennent du gouvernement ou d'entreprises.
- l'extension de la liberté d'expression.

Cette création semble une nouvel étape vers l'apparition d'une Internationale Pirate dont on peut suivre l'émergence sur le site PPInternational qui recense les partis pirates dans le monde.

En France il existe le Parti Pirate.

http://www.pirateparty.org.uk/
http://www.piratpartiet.se/
http://www.pp-international.net
  • # Portail du parti-pirate français

    Posté par . Évalué à 3.

    http://partipirate.org:80/blog/index.php

    On peut y découvrir des choses intéressantes.
    Partisanes certes, mais intéressantes.
    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

      Posté par . Évalué à 10.

      En France, y'a surtout 3 partis pirate. Et j'ai pas l'impression qu'ils aient une légitimité, c'est pas des gens qu'on a vu dans les derniers combats, je doute qu'on les croise à l'Assemblée pendant HADOPI...
    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

      Posté par . Évalué à 4.

      Les visiteurs internationaux sont invîtés à découvrir les autres partis pirates ou participer sur le forum du parti pirate international

      Ça fait tout de suite très crédible en plus.
    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

      Posté par . Évalué à 8.

      > Partisanes

      En même temps, ça me paraît plutôt normal pour un parti justement...
    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Des choses intéressantes comme rejoignez nous sur facebook?
      • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

        Posté par . Évalué à 10.

        Ou la radio en Flash?
        http://partipirate.org:80/radio/

        Quel est le rapport entre les kikoolols du téléchargement illégal et le logiciel libre?

        Quel est le rapport entre la promotion des logiciels libres et le téléchargement en torrent de "Call Of Duty 4"?

        Quel est le lien entre la lutte contre les brevets logiciels et les Divx en H264 + AAC?

        Pourquoi prendre le risque de nourrir l'amalgame "libre = pirate" en établissant des ponts entre le mouvement du logiciel libre et la râlerie des téléchargeurs illégaux, qui trouvent anormal qu'on leur empêche de télécharger gratuitement un "blockbuster" hollywoodien qui a coûté des millions en effets spéciaux et en campagne marketing (sans laquelle ils ne l'auraient pas téléchargé)?

        Y a-t-il encore une place pour la lutte contre Hadopi, contre le spyware proprio, contre la présomption de culpabilité, sans se retrouver systématiquement mêlé aux adeptes de niaiseries comme "Télécharger Photoshop sur la mule c'est partager la culture" et "Vive la licence globale"?

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

          Posté par . Évalué à 7.

          Autant je n'adhèrerai jamais à un tel parti, et je suis assez d'accord que le mouvement du ll ne doit pas être amalgamé avec le mouvement pirate, autant il faudrait être aveugle pour ne pas voir que des ponts s'établissent naturellement entre les deux mouvements.

          Ils s'attaquent quand même aux même problématiques : brevets et droit d'auteur, vie privée. Les deux mouvements sont nés et vivent à la même époque, celle de l'informatique moderne, qui induit de gros bouleversement dans la diffusion des conaissances et des oeuvres d'art numérisables, et il y en a.

          Bref, l'amalgame "libre=pirate" il est certe à combattre, après il y a des points communs et ce serait stupide de le nier.
          • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            >Ils s'attaquent quand même aux même problématiques : brevets et droit d'auteur, vie privée.
            Ces personnes là se foutent de la vie privée, puisqu'ils ont un groupe facebook, ils chient sur le droit d'auteur car ils téléchargent (de la merde) comme des boeux, et ils ignorent ce que c'est qu'un brevet.

            Non franchement il n'y a aucun rapport entre ceux qui veulent faire de l'informatique libre(ment), c'est à dire sans mouchard filtrant, sans DRM, sans 'trust computing' en préservant la neutralité du net, et ceux dont la seule ambition dans la vie c'est de blindé leur pod avec 160Go de musique pris sur la mule sous prétexte de "liberté d'expression"
            • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

              Posté par . Évalué à 3.

              Un groupe facebook, ça donne quoi comme info sur la vie privée ? Que tu es un sympatisant du parti pirate, ce qui peut très bien être une information publique si tu le veux.

              Pour le reste, sur facebook ou autre, tu mets les infos que tu souhaites y mettre, et t'as quand même des restrictions d'accès qui petmettent de dire que la problématique facebook vie privée n'est pas du tout la même que la problématique mouchard filtrant vie privée. Sauf à faire des gros amalgames et à prendre un gros sac et à tout mettre dedans.

              Certe c'est effectivement des aspects vir privée mais c'est quand même très différents.


              Pour le reste, tu caricatures quand même pas mal. Ne serait-ce que parce que le monde idéal du libriste (certe, pas de tous), celui dans lequel tout est libre et librement utilisable, diffusable, ressemble quand même pas mal dans l'esprit au monde idéal du pirate, dans lequel ... tout est librement utilisable et diffusable.


              Non, je ne nie pas les différences, l'aspect "code source" par exemple qui est globalement complètement absent du mouvement pirate, par exemple, l'aspect respect des lois en vigueurs, aussi, et pleins d'autres.
              • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Facebook est l'exemple type du non-respect de la vie privée, c'est, en caricaturé, le grand méchant du respect de la vie privée. Donc pour être conséquent, un parti qui lutterait contre les entreprises qui la baffouent, n'a rien à faire sur facebook. De par leur présence sur ce site, ils soutiennent les entreprises qui utilisent des informations privées des utilisateurs pour les revendre sous différentes formes.

                C'est comme si tu vas chez un paysan pour des produits bio et le premier étalage propose des produits Monsanto.

                "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

                • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Sauf qu'ils ne collectent pas à ton insue les informations, tu le fais en toute connaissance de cause, et tu maîtrise quand même un peu les informations que tu y dévoile. Ils ne font pas une collecte systématique d'informations que tu pourrais avoir envie de garder secrètes dans le but de les retourner contre toi. Tu peux aussi supprimer ton compte.

                  En terme de grand méchant il y a quand même plus inquiétant. Il y a peut être des abus possible, certe, mais il me semble quand même possible de pas mal limiter la casse et de garder le contrôle en faisant un peu attention.
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > Sauf qu'ils ne collectent pas à ton insue les informations, tu le fais en toute connaissance de cause.

                    Toi et moi (dans un univers parallèle, où je suis inscris sur Facebook) on le fait en toute connaissance de cause. Mais le problème de facebook, c'est que Kevin et Vanessa qui sont sur facebook, twitter, dailymotion/youtube ne se rendent pas compte du danger et des informations qu'ils laissent passer.

                    Knowing the syntax of Java does not make someone a software engineer.

                    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ouais enfin à un moment il faut arrêter de traîter les gens comme des irresponsable, c'est très facile de trouver des infos sur facebook un peu partout, y compris sur le site même. T'as de gros battages médiatiques, il est de notoriété publique que les recruteurs sont susceptibles de googler ton nom et de le retrouver sur facebook ou autre part.


                      Le reste c'est une histoire d'éducation.
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Tu peux aussi supprimer ton compte.
                    Non, tu peux le désactiver. Ton compte est gardé, tu peux même le réactiver quand tu le souhaites en te connectant une fois dessus.

                    Ils ne font pas une collecte systématique d'informations que tu pourrais avoir envie de garder secrètes dans le but de les retourner contre toi.

                    La collecte est systématique, dans un sens, vu que les informations sont sur leur base de données avec des informations supplémentaire. Par exemple ils croisent les informations facebook et les informations de hotmail/msn pour savoir qui est en relation avec qui.

                    Ensuite facebook n'a pas l'intention de se retourner contre toi, mais par contre c'est les entreprises/gouvernement/... qui achètent les informations qui pourraient le faire, facebook est juste un collecteur d'informations, rien d'autre.

                    Il y a un article intéressant sur ce sujet dans le CRYPTO-GRAM d'août 09 : http://www.schneier.com/crypto-gram-0908.html

                    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

          • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

            Posté par . Évalué à 7.

            Le seul point commun est technique: le libre et les téléchargeurs illégaux profitent du fait que l'information numérique est copiable à l'infini sans perte de qualité.

            Après, tout les oppose: le respect des licences, la nécessité d'intéropérabilité, le rapport à la loi..

            Le projet GNU n'a jamais eu pour but de rendre légales les copies de Windows XP crackées, ce qui est l'équivalent logiciel des demandes "culturelles" des différents "Partis Pirates".

            À quand un mouvement de la "culture libre" qui soit à l'image du logiciel libre? Informer le consommateur, sensibiliser les artistes aux licences libres, encourager la diffusion des oeuvres via des formats ouverts et libres, dénoncer les aspects nauséabonds de Hadopi sans pour autant défendre le téléchargement illégal.. il y a de quoi faire.

            Certes, c'est moins vendeur auprès des d'jeuns.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

            • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

              Posté par . Évalué à 4.

              Je t'ai plussé, mais autant je pense que sur la partie logiciel effectivement t'as pas mal de différences, autant sur la partie "art et musique", pour citer leur site :

              We want to legalise non-commercial file sharing and reduce the excessive length of copyright protection, while ensuring that when creative works are sold, it's the artists who benefit, not monopoly rights holders.

              Les différences s'estompent quand même pas mal : quelle différence fondamentale avec l'art libre ? Dans l'art libre, le partage de fichier est par définition autorisé, les artistes sont moins dépendant du distributeur, et doivent se débrouiller pour faire de l'argent en faisant confiance à leur public, par les concerts ...


              Reste le viol de la loi, grosse différence fondamentale.
              • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                Posté par . Évalué à 6.

                Reste le viol de la loi, grosse différence fondamentale.

                Qui ne contourne pas la DADVSI pour lire des fichiers avec DRM, des DVD, etc. ?
                • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Tu marques un point pour la lecture de DVD, d'aucun pouvant faire remarquer que pour être parfaitement dans la légalité il faut utiliser un logiciel possédant une licence css, ce qui le rend automatiquement non libre en l'état actuel des choses.

                  Certains dans le mouvement du libre choisissent aussi de ne plus regarder ce genre d'oeuvre soumises à ce genre de protection. D'autres utilisent leur platine de DVD. D'autres considèrent qu'ils devraient pourvoir utiliser comme ils veulent un contenu acquis de manière légale sur leur plate-forme.

                  Le mouvement du libre n'est pas si homogène, il existe des différences, t'as des intégristes, parfois pour des raisons différentes, des moins intégristes. Tu as peut être même aussi des pirates qui utilisent du libre. Tu en as qui utilisent du libre principalement pour l'aspect technique (mouvement open source) et grâce aux libertés appartenant au logiciel. Mais, globalement, le mouvement du libre tient à rester dans la légalité.


                  Du côté "pirate", maitenant, pour aller plus loin on peut y voir aussi beaucoup d'hypocrisie : t'as des tas d'opportunistes qui tentent de profiter du système non pour le libérer mais pour faire de l'argent par tout les moyens possible. Le côté très lié au milieu du porno, les systèmes comme rapidshare dont le but est de fournir du contenu pirate contre rémunération, les cracks virussés, et j'en passe, pas forcément besoin de détailler.
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Du côté "pirate", maitenant, pour aller plus loin on peut y voir aussi beaucoup d'hypocrisie : t'as des tas d'opportunistes qui tentent de profiter du système non pour le libérer mais pour faire de l'argent par tout les moyens possible. Le côté très lié au milieu du porno, les systèmes comme rapidshare dont le but est de fournir du contenu pirate contre rémunération, les cracks virussés, et j'en passe, pas forcément besoin de détailler.

                    Je pense que c'est la pénalisation du partage d'œuvres qui fait vivre ces gens là. Et plus les politiques s'attaqueront au système, plus ce sera intéressant pour eux (sachant que un certain nombre de gens sont prêt à mettre jusqu'à 20 EUR par mois). À mon avis l'étape ultime sera le jour où des pays qui ne suivent pas l'OMPI, annonceront publiquement leur statut de paradis digital.
                    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                      Posté par . Évalué à 2.

                      J'aurai aussi pu parler de l'hypocrisie de celui qui, sous couvert de grandes idées de partage et de philantropie, veut surtout profiter de tout sans rien payer, au risque d'oublier complètement les créateurs du circuit (après tout, c'est à eux de se bouger pour faire de l'argent).

                      Et il y en a, j'en suis persuadé, y compris des qui se mentent à eux même. C'est plus facile de tenir ce genre de positions quand t'es "du bon" côté. Et ça, t'en a parmis les "piratistes" et chez les libristes, aussi ;)
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par . Évalué à 2.

                    <cite>Certains dans le mouvement du libre choisissent aussi de ne plus regarder ce genre d'oeuvre soumises à ce genre de protection. D'autres utilisent leur platine de DVD. D'autres considèrent qu'ils devraient pourvoir utiliser comme ils veulent un contenu acquis de manière légale sur leur plate-forme.

                    Le mouvement du libre n'est pas si homogène, il existe des différences, t'as des intégristes, parfois pour des raisons différentes, des moins intégristes.</cite>

                    Je ne sais pas qui tu appelles "intégristes", mais en mettant en rapport tes deux paragraphes, on peut voir un bel exemple d'intégrisme de la part des producteurs de support matériel pour le contenu audiovisuel: vendre un DVD chiffré dont seuls les éditeurs de logiciels en contrat possèdent la clef de déchiffrement, c'est de l'intégrisme pur et dur.

                    Tu imagines un logiciel libre qui refuserait de s'exécuter si tu n'adhères pas à l'APRIL? On hurlerait à l'intégrisme pur et dur. Pourtant, ce type d'intégrisme fourmille dans le milieu de l'audiovisuel. Les DRM sont la forme la plus radicale d'extrémisme logiciel.

                    Ce serait bien d'éviter de sortir le terme "intégriste" hors de propos, surtout quand il s'agit de la volonté d'un individu de pouvoir accéder à une ressource (contenu, matériel, protocole, format..) sans se faire imposer un logiciel propriétaire. Car, pour le coup, c'est le diffuseur qui impose une technologie propriétaire afin d'accéder à quelque chose qui fait preuve d'intégrisme, le refus de certains utilisateurs n'étant qu'un juste retour des choses.

                    Si on me dit "Tu n'as pas le droit de profiter de la 3D de cette carte graphique sans accepter d'utiliser notre blob binaire avec sa licence et son code fermé", j'ai la sensation d'avoir affaire à un intégrisme. De même s'il s'agit de "Tu n'as pas le droit de profiter du contenu haute définition sans une puce HDCP sous licence Intel dans ton matériel."

                    Comme tu l'auras deviné, je fais partie des libristes qui tendent à se détacher des oeuvres sous licence propriétaire: soutenir Hadopi par mes achats, non merci. Je fuis les logiciels propriétaires, ce n'est pas pour lire du contenu propriétaire. Surtout que le monde de l'audiovisuel propriétaire n'est pas tendre avec le milieu du libre:
                    - spyware proprio de Hadopi,
                    - diffusion quasi systématique d'oeuvres plombées par des DRM,
                    - utilisation de codecs proprios,
                    - sites Web totalement merdiques, qui nécessitent du plugin proprio plein le navigateur.

                    Je zone sur Jamendo en cherchant la bête rare et en contribuant de mes deniers quand ça vaut le coup. Sur Jamendo, à part l'appli Flash (dont on peut se passer), je me sens chez moi. Ils proposent même du Ogg :)

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Par tes propos je te classe dans les intégristes. C'est assez simple, tu refuses tout ce qui n'est pas libre. C'est un courant parmis d'autre dans le logiciel libre, le terme est péjoratif mais je l'emploie surtout parce que c'est ce qu'on entend d'habitude. Tu n'es pas prêt à faire de concession, et tu classes dans les intégristes exactement ce qui t'obligerait à faire des concessions.

                      Voila, c'est juste pour expliquer, c'est un courant dans le libre, et je tiens pas forcément à commenter le reste, du coup, c'est pas le but.
              • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                Posté par . Évalué à 2.

                Les différences s'estompent quand même pas mal : quelle différence fondamentale avec l'art libre ?

                La différence est colossale, tellement énorme que tu ne la vois pas ;)

                Le mouvement du logiciel libre cherche à produire et promouvoir du contenu libre. Ce contenu est libre car ses auteurs (développeurs) le décident.

                A contrario, le mouvement des "partis pirates" voudrait légaliser le téléchargement illégal d'oeuvres, alors même que leurs auteurs ont choisi de ne pas le rendre légal.

                Autrement dit, le logiciel libre dit "Vos licences elles puent, nous on va faire du logiciel aussi, avec des licences gentilles."

                Les partis pirates ont plutôt comme discours "Vos licences elles puent donc on ne les respecte pas."

                Au passage, le lobbying qui tend à vouloir faire "tomber" les licences propriétaires, contre la volonté des artistes, me rappelle cette phrase malheureuse du SNEP et de la SCPP, aux auteurs de logiciels libres "concernés" par DADVSI:
                Vous allez changer vos licences

                4 ans plus tard, la roue a tourné. Ce ne sont plus les ayants droits qui veulent piétiner allègrement les licences libres en interdisant "le libre qui lit les DRM donc les rend inutiles", ce sont les téléchargeurs qui veulent piétiner allègrement les licences propriétaires des artistes en réclamant "le droit de télécharger même si l'auteur ne veut pas qu'on télécharge".

                Et l'attitude qu'ont aujourd'hui les téléchargeurs illégaux est aussi dégoûtante que celle qu'avaient les ayants-droits hier.

                THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Les partis pirates ont plutôt comme discours "Vos licences elles puent donc on ne les respecte pas."

                  C'est un peu simpliste quand même. Si tu te plonges dans l'historique du copyright, tu vois que c'est un droit très récent (et donc pas forcement quelque chose de "naturel", en tout cas si on le compare au droit de propriété) et qui a souvent fait l'objet de débat (Beaumarchais vs. Condorcet par exemple) notamment sur l'opposition entre les droits du public et les droits des auteurs.
                  On retrouve le même genre de chose derrière les débats originaux des brevets (qui étaient fait pour favoriser la diffusion de la connaissance).

                  De la lecture:
                  Carla Hesse - "The rise of intellectual property, 700 B.C. - A.D. 2000: an idea in the balance"
                  http://www.amacad.org/publications/spring2002/hesse.pdf
                  http://scinfolex.wordpress.com/2009/08/13/saint-finnian-et-l(...)

                  Une vidéo qui part un peu dans le n'importe quoi, mais qui apporte des éléments interessants sur la création artistique:
                  http://www.ted.com/index.php/talks/elizabeth_gilbert_on_geni(...)
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Mon discours est simpliste, mais l'attitude des artistes l'est tout autant: "Je signe afin de donner tous mes droits à des majors qui fonctionnent avec des méthodes du siècle dernier, se comportent comme des mafias et piétinent tout ce qui leur semble dangereux".

                    L'artiste produit de la notoriété, du contenu, de l' "envie d'accéder à l'oeuvre", ce qui représente un pouvoir immense pour un artiste connu, et file le tout en vrac à des boîtes comme Universal, dont on connait la politique.

                    C'est peut-être une façon de ne pas se casser la tête à gérer ses droits soi-même, mais quand un artiste se simplifie la vie même si cela a pour conséquences de faire voter des lois ineptes, de placer des dispositifs de contrôle dans chaque carte graphique, écran, lecteur BlueRay (qui d'autre que les majors aurait le pouvoir d'imposer HDCP?), je n'ai pas envie de faire dans la nuance en essayant de comprendre le pourquoi du comment.

                    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je la voit tellement pas, la différence, que je l'ai déja évoqué plusieurs fois :)


                  Les téléchargeurs'a illégaux ont toujours eu cette attitude, sauf ceux qui n'étaient pas au courant, mais ça fait quand même au moins depuis avant l'affaire Napster qu'il est de notoriété publique que le téléchargement peut être illégal. Les ayant droits/ artistes (certains) ont d'ailleurs réagis à cela.
                  • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    La différence, c'est que les libristes veulent produire du contenu libre. Un libriste n'encourage pas à télécharger windows et de divulguer ses sources. Il veut que les gens utilisent du libre mais n'oblige pas les gens à produire du libre.

                    Un téléchargeur illégal rend la production culturelle libre à l'encontre de ce que ceux qui l'ont produit (ceux qui ont les droits) ont décidé.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Pour citer RMS - un libriste non négligeable :

                      Software Should be Free

                      I have shown how ownership of a program—the power to restrict changing or copying it—is obstructive. Its negative effects are widespread and important. It follows that society shouldn't have owners for programs.


                      http://www.gnu.org/philosophy/shouldbefree.html

                      Pour RMS, le logiciel libre est (devrait être) une obligation éthique et morale. Le copyletf est presque pour lui si je lis bien cet essais une manière de contourner le système mal fichu.
                      • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        C'est (presque) bien ce que je dis, il veut que tout le monde utilise du libre mais il ne dit pas que tout les logiciels sont libres et que tu peux télécharger windows ou mac os gratuitement mais qu'il faut utiliser des alternatives libres.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

            Posté par . Évalué à 8.

            Oué c'est vrai, et c'est pareil pour tous ces barbus intégristes qui se servent de Linux; sous-prétexte de liberté et de vie privée, tout ce qu'ils veulent c'est que Microsoft crève la gueule ouverte pour imposer au reste du monde leurs logiciels qu'ils croient meilleurs, parce que c'est sûr, c'est eux qui ont raison.

            Tu as vu, moi aussi je sais faire des raccourcis débiles et l'assimilation d'un groupe de personnes à un seul comportement.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Portail du parti-pirate français

            Posté par . Évalué à 5.

            Oups, désolé je me suis trompé, mon commentaire devait répondre à vincent_k...

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # faux !

    Posté par . Évalué à 3.

    On ne se fout pas simplement de leur licence, on propose une alternative adaptée à l'ère numérique qu'est le mécénat globale.
    • [^] # Re: faux !

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est bien. Et si ils n'en veulent pas de cette alternative ? On s'en fout et on télécharge tout ce qu'on peut ?
      • [^] # Re: faux !

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est un petit peu ce qui s'est passé avec les éleveur de chevaux, il n'en voulaient pas de la locomotive...
        Bon à part cette analogie foireuse, je vais essayer d'être constructif. Le soucis actuel de la musique en ligne, tient en pas mal de points.
        Du coté de la vente légale
        * Coût prohibitif fourni par les plateforme payante
        * Offre limité, (non pas en quantité, mais en choix)
        * Interface d'achat plus lourde que la concurrence des logiciels p2p qui eux n'en ont pas.

        Du coté du partage
        * On prête bien un CD/DVD, pourquoi pas un mp3 sur clé usb? On filait bien des cassettes à un pote pour qu'il copie son CD dessus non ?
        * Coût: Une partie de l'abonnement internet (mais lui ne change pas selon l'usage qui en est fait, et est de toutes façon nécessaire)
        * Offre : largement plus vaste que ce que propose les médias.
        * Interface simple
        * Qualité identique ou meilleurs que ce que l'on peut trouver légalement.

        Les majors ont refusé de s'adapter au net, quand elles n'ont plus eu le choix, elles ont pratiqué des coût semblable au CD pour des morceaux non pérennes, et maintenant que les gens ont trouvés des alternatives mieux à tout point de vue, elles continuent à vouloir verrouiller toute la chaine, et d'une manière qui ne me plait pas.

        Ceux qui téléchargent illégalement m'indiffèrent, par contre les majors m'horripilent
        si elles avaient évolué à l'époque de Napster on en serait pas là.
        Ceux qui veulent réformer le droit d'auteur (pour réduire la durée d'exclusivité ou le rendre plus intelligent), eux ont toutes ma sympathie.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: faux !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est un petit peu ce qui s'est passé avec les éleveur de chevaux, il n'en voulaient pas de la locomotive...

          On ne les a jamais obligé à prendre le train pour autant.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: faux !

            Posté par . Évalué à 5.

            En effet, par contre ils ont tenté de nous empêcher de le prendre... Il n'ont pas réussi :D
            Par contre leur nombre à grandement diminué...

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: faux !

          Posté par . Évalué à 0.

          * Coût prohibitif fourni par les plateforme payante
          Je ne sais pas. Je ne connais pas tout les coûts de mise en oeuvre pour définir si c'est prohibitif ou pas. Et puis ils sont là pour faire rentrer de l'argent aussi.

          * Offre limité, (non pas en quantité, mais en choix)
          Il leur manque quoi précisément, je ne traine pas trop sur ces sites ?

          * Interface d'achat plus lourde que la concurrence des logiciels p2p qui eux n'en ont pas.
          Super argument : Passer à la caisse c'est moins pratique que juste partir sans payer


          * On prête bien un CD/DVD, pourquoi pas un mp3 sur clé usb? On filait bien des cassettes à un pote pour qu'il copie son CD dessus non ?
          Ce qui gène c'est l'échelle je pense. A l'époque il fallait acheter les cassettes, faire la copie, changer le cd lancer une autre copie... Ça prenait plus de temps et de sous que de cliquer sur un lien. Du coup à part pour les pro, c'était quand même beaucoup moins industriel. Et puis la copie privée est une exception au droit, pas un droit inaliénable il me semble.

          * Coût: Une partie de l'abonnement internet (mais lui ne change pas selon l'usage qui en est fait, et est de toutes façon nécessaire)
          Oullala quand on paie pas c'est moins cher !

          * Interface simple
          Forcement, il n'y a aucune contrainte à gérer (paiement, classement rationnel des titres pour faciliter la recherche, etc)

          * Qualité identique ou meilleurs que ce que l'on peut trouver légalement.
          La plupart des fichier qu'on peut trouver sont du mp3 il me semble. C'est inférieur à la qualité d'un CD en général.

          Ceux qui téléchargent illégalement m'indiffèrent, par contre les majors m'horripilent

          Moi c'est l'inverse, les téléchargeurs m'horripilent parce que leur comportement sert de justification difficile à contredire pour passer des loi comme Hadopi par exemple.
          Les majors, si on trouve que ce qu'ils produisent c'est de la merde, il suffit de ne pas acheter. Pour ne pas acheter, l'interface de paiement est encore plus simple qu'avec le P2P et on a un choix illimité de truc à ne pas acheter !
          • [^] # Re: faux !

            Posté par . Évalué à 2.


            * Coût prohibitif fourni par les plateforme payante
            Je ne sais pas. Je ne connais pas tout les coûts de mise en oeuvre pour définir si c'est prohibitif ou pas. Et puis ils sont là pour faire rentrer de l'argent aussi.

            C'est le soucis de la dématérialisation du support, la reproduction est illimité et coûte quasiment rien. Seul le coût de production initial tient, mais visiblement, soit il est sur évalué, soit y en a qui tente de faire trop de marges...


            * Offre limité, (non pas en quantité, mais en choix)
            Il leur manque quoi précisément, je ne traine pas trop sur ces sites ?

            Exemple sur deezer, pas de Metallica, sur amazon tu auras des trucs que tu n'as pas sur itunes et vice versa.


            * Interface d'achat plus lourde que la concurrence des logiciels p2p qui eux n'en ont pas.
            Super argument : Passer à la caisse c'est moins pratique que juste partir sans payer

            En même temps quand les logiciels p2p se sont mis en place, avec la configuration à faire, et les diverses paramètre, où pouvait on acheter de la musique en ligne?
            On peut très bien avoir un truc léger, qui permet d'écouter comme sur deezer, et faire tiens ça me plait j'achète, via un clic (et à la rigueur une confirmation). (Et un historique de ce que l'on a acheté pour retélécharger au cas où l'ordinateur décède)



            * On prête bien un CD/DVD, pourquoi pas un mp3 sur clé usb? On filait bien des cassettes à un pote pour qu'il copie son CD dessus non ?
            Ce qui gène c'est l'échelle je pense. A l'époque il fallait acheter les cassettes, faire la copie, changer le cd lancer une autre copie... Ça prenait plus de temps et de sous que de cliquer sur un lien. Du coup à part pour les pro, c'était quand même beaucoup moins industriel. Et puis la copie privée est une exception au droit, pas un droit inaliénable il me semble.

            Oui et à notre époque, il faut acheter des CD/DVD clef usb, disque durs, et ça coûte des sous aussi.


            Moi c'est l'inverse, les téléchargeurs m'horripilent parce que leur comportement sert de justification difficile à contredire pour passer des loi comme Hadopi par exemple.
            Les majors, si on trouve que ce qu'ils produisent c'est de la merde, il suffit de ne pas acheter. Pour ne pas acheter, l'interface de paiement est encore plus simple qu'avec le P2P et on a un choix illimité de truc à ne pas acheter !

            Tu te trompes de cible. Si le téléchargement à cette ampleur aujourd'hui, c'est uniquement parce que les majors ont refusé d'évoluer. Elles se sont cramponnées à un business model dépassé, ont voulu enfermer les gens dans des offre limités.
            Tu l'as dit toi même c'est un prétexte, et le difficile à contredire est faux; il suffit avoir un peu d'esprit critique de regarder ce qui s'est déjà passé, d'avoir un petit bagage technique et de constater.
            Si les téléchargeurs m'indiffèrent c'est simplement parce qu'ils sont la conséquence logique de la politique des majors. Personnellement j'ai pas besoin de télécharger la médiathèque à coté recevant tellement peu de requêtes achète tout ce qu'on lui demande :D

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: faux !

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est le soucis de la dématérialisation du support, la reproduction est illimité et coûte quasiment rien
              Le stockage, la bande passante, les serveurs, ça coute un peu quand même...

              Oui et à notre époque, il faut acheter des CD/DVD clef usb, disque durs, et ça coûte des sous aussi.
              Une cassette de 60 minutes coute plus cher qu'un cd et la densité n'est pas la même. C'est moins cher et plus pratique aujourd'hui de stocker des copies que dans ma jeunesse (merde je suis vieux, le monde va trop vite)

              Tu te trompes de cible. Si le téléchargement à cette ampleur aujourd'hui, c'est uniquement parce que les majors ont refusé d'évoluer
              Ça ne justifie en rien le téléchargement illégal. Si leur business model est pourri, trouves-en un meilleur et met le en pratique, tu gagneras des sous sans contourner la loi et en respectant le travail des artistes. S'il est vraiment meilleurs, tu les fera même couler, ces saletés de major.
              • [^] # Re: faux !

                Posté par . Évalué à 2.

                Le stockage, la bande passante, les serveurs, ça coute un peu quand même...
                comparé au stockage + livraison + tout le reste pour vendre l'équivalent en CD, c'est ridicule


                Une cassette de 60 minutes coute plus cher qu'un cd et la densité n'est pas la même. C'est moins cher et plus pratique aujourd'hui de stocker des copies que dans ma jeunesse (merde je suis vieux, le monde va trop vite)

                Et? Il faudrait compliquer le tout pour que ce soit acceptable?

                Ça ne justifie en rien le téléchargement illégal
                J'ai pas dit que ça le justifiait, simplement quand tu pisses sur la pelouse du voisin, il vient te foutre une beigne, même si c'est pas légal. On a eu des rois qui gouvernaient mal, on en a décapité un c'était pas légal non plus de le destituer. Quand on fait une connerie faut assumer.

                Si leur business model est pourri, trouves-en un meilleur et met le en pratique
                Je sais pas vitrier c'est pas mal non ? Le temps et les technologie évolue, ce qui ne s'adaptent pas disparaissent, parfois on prolonge (minitel), parfois on fait des lois à la con en:Locomotive_Act, d'autres fois on fait rien.

                tu gagneras des sous sans contourner la loi et en respectant le travail des artistes. S'il est vraiment meilleurs, tu les fera même couler, ces saletés de major.
                Mais j'en ai rien a battre de tout ça, je me contente d'écouter sur deezer, jiwa, jamendo et autre, si les majors coulent et entrainent deezer et jiwa il me reste jamendo. Pour le reste ma musique viens des cadeaux et de la médiathèque, et de prêt de pote ou de la famille.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: faux !

                  Posté par . Évalué à 1.


                  Et? Il faudrait compliquer le tout pour que ce soit acceptable?


                  Non, c'était juste un argument pour expliquer la différence entre le piratage avant et après le net que tu as fait semblant de ne pas comprendre dans le post plus haut.

                  J'ai pas dit que ça le justifiait, simplement quand tu pisses sur la pelouse du voisin, il vient te foutre une beigne, même si c'est pas légal.

                  Ouais, et il y a des loi pour régler ce genre de différent. Que les pirates ne viennent pas se plaindre, ils savent pertinemment que ce qu'il font n'est pas légal, comme le voisin en question qui ne s'étonnera pas d'un dépôt de plainte.

                  On a eu des rois qui gouvernaient mal, on en a décapité un c'était pas légal non plus de le destituer. Quand on fait une connerie faut assumer.
                  Les majors ont fait quelle connerie ? Ça ne les intéressent pas de diffuser par internet, il n'ont pas le droit ? Internet est tout puissant et dicte les lois, si on est pas avec on est contre ? Extremiste va.

                  Je sais pas vitrier c'est pas mal non ?
                  C'est bien de faire le cretin, ça fait avancer les idée. Le marché est là pour virer ceux qui ne s'adaptent pas. Monte une boite de prod et distribue sur internet, si c'est meilleur que ce qui se fait aujourd'hui, tu gagneras et ce sera beaucoup plus constructif que de soutenir le téléchargement illégal.
                  • [^] # Re: faux !

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Non, c'était juste un argument pour expliquer la différence entre le piratage avant et après le net que tu as fait semblant de ne pas comprendre dans le post plus haut.
                    Ha ben mince, c'est devenu plus simple d'enregistrer, alors faudrait arrêter?

                    Ouais, et il y a des loi pour régler ce genre de différent. Que les pirates ne viennent pas se plaindre, ils savent pertinemment que ce qu'il font n'est pas légal, comme le voisin en question qui ne s'étonnera pas d'un dépôt de plainte.
                    Ça tombe bien, c'est justement ce que j'attends qu'ils fassent! Comme tu le fais remarquer il y a déjà des lois contre, pas la peine d'en rajouter une!

                    C'est bien de faire le cretin, ça fait avancer les idée. Le marché est là pour virer ceux qui ne s'adaptent pas. Monte une boite de prod et distribue sur internet, si c'est meilleur que ce qui se fait aujourd'hui, tu gagneras et ce sera beaucoup plus constructif que de soutenir le téléchargement illégal.
                    Tous les métiers ne sont pas destinés à être remplacé. Et je ne soutiens pas le téléchargement illégal, je maintiens simplement ce que j'ai dit : Les majors sont les responsables de ce se passe en ce moment sur la toile, alors qu'elles assument, sans balancer des lois du style HADOPI. Qu'elles attaquent les téléchargeurs en contrefaçon, et qu'elles me laissent tranquille.

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: faux !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            La plupart des fichier qu'on peut trouver sont du mp3 il me semble. C'est inférieur à la qualité d'un CD en général.

            Mais tu trouve facilement du mp3 320kbits, ce qui est assez proche d'un cd. De plus, il n'y a pas de drm (ils sont presque parti des plateformes légales mais ça ne leur pas fait de la pub quand ils étaient présents).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: faux !

            Posté par . Évalué à 2.

            > Les majors, si on trouve que ce qu'ils produisent c'est de la merde, il suffit de ne pas acheter.
            Mais tu payes quand même une taxe dès que tu achètes un CD, une clef usb, ou un disque dur externe.
            • [^] # Re: faux !

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui une taxe. Justifiée par quoi ? Par le téléchargement.
              Merci les parti pirate, grâce à vous je paie pour stocker mes photos de vacances.
              • [^] # Re: faux !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pas du tout, elle est justifiée par la copie privée. C'est d'ailleurs parce qu'elle prenait en compte le téléchargement qu'elle a été revue (ils ont changer les chiffres mais le résultat est le même).

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: faux !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Oui, enfin ça c'est ce qu'ils répondent à « je paye donc il n'y a pas de raison que je n'en profite pas », mais je doute que ce soit l'idée initiale. Cela m'étonnerait bien que sans le téléchargement une telle idée leur serait venue.
                  • [^] # Re: faux !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Mais le fait est là, c'est justifié comme ça donc la taxe restera même si le téléchargement illégale s'arrête. À mon avis, l'idée est arrivée dès que la copie de cd a commencé a se répandre.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: faux !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Mais le fait est là, c'est justifié comme ça donc la taxe restera même si le téléchargement illégale s'arrête.

                      Et alors ? Je sais, c'est pas le propos...
                      • [^] # Re: faux !

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Juste comme ça, en passant, il s'agit d'une redevance, pas d'une taxe.

                        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

              • [^] # Re: faux !

                Posté par . Évalué à 3.

                Merci les parti pirate, grâce à vous
                Encore une fois tu te trompes de cible!!!

                On l'a bien vu lorsqu'on leur à fait remarqué qu'il ne fallait pas prendre en compte l'usage fait par le partage, ils ont juste dit "oui mais les taux de compressions on augmenté depuis... pour laisser la taxe au même niveau.

                Ce n'est qu'un prétexte, quel que soit son ampleur les majors auraient fait la même chose.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: faux !

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est un petit peu ce qui s'est passé avec les éleveur de chevaux, il n'en voulaient pas de la locomotive...

          Oui, mais les gens qui trouvaient que la locomotive c'est mieux, n'allaient pas "emprunter" un cheval à l'éleveur, en expliquant qu'ils le rendraient dans quelques heures et que de toute façon ça faisait de la pub à l'éleveur.

          Non, les gens qui préfèreraient la locomotive prenaient le train.

          La toute moderne locomotive de l'audiovisuel, c'est la culture libre. Donc au lieu de cracher dans la soupe puis de la manger, téléchargez de la culture libre.

          Car la merde que nous envoient les majors (DRM, lois liberticides, assimilation de la contrefaçon à un acte de piraterie) ne tombe pas du ciel.

          Si l'artiste X a signé à la Sacem, chez une "world company" et se prononce pour Hadopi, il ne reste en fait que deux possibilités:
          - l'artiste X est un con. Vous avez le droit d'écouter de la musique de cons et de regarder des films de cons, mais ce n'est peut-être pas une raison pour en faire un parti politique.
          - l'artiste X n'est pas un con. Il a bien fait de choisir la Sacem, la World Company et de soutenir Hadopi, premièrement parce que ce n'est pas un con donc il fait des bons choix, deuxièmement parce que des gens méprisent le choix qu'il a fait (donc il est bien obligé de se défendre).

          Je vous attends dans la locomotive ;)

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Et alors, ils sont anarchistes ou bien… ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Non parce que pour rappel, la piraterie est l'un des symboles de l'anarchisme (drapeau noir, démocratie directe, partage des richesses, résistance à l'ordre social et moral imposé par la société, toussa…)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.