Journal Retour d'expérience Brother HL-2037

Posté par .
Tags : aucun
12
1
sept.
2009
Cher journal,
me faisant un peu chier en ce retour de vacances, j'ai décidé de te raconter ma vie mes aventures avec cette imprimante en espérant que ça serve à d'autres.

En ayant assez des imprimantes jet d'encre (coût des cartouches, têtes d'impressions qui se bouchent, encre qui sèche si on ne s'en sert pas assez souvent, etc), je me suis intéressé aux imprimantes laser. Leur coût à la page est très attractif, leur prix a bien baissé et finies les séances de débouchage de têtes avec impression de moult pages de test pour déboucher la merde à prix d'or l'encre. Parmi les modèles d'entrée de gamme je me suis intéressé à la Brother HL-2037, petite laser monochrome qu'on trouve à moins de 70 EUR. On trouve des toners officiels à 35 EUR (1500 pages) et au même prix des compatibles mais 2500 pages. C'est basique (pas de fioritures, d'écran de contrôle, ni de recto verso automatique) mais ça me convient. Elle n'était pas listée sur l'OpenPrinting database mais semblait à vue de nez quasi identique à la 2035 (gris foncé alors que le 2035 est gris clair) elle-même évolution de la 2030, qui elles sont listées. J'ai tenté de l'ajouter après mes différents essais mais l'ajout d'imprimante est "temporairement désactivé" (le temporaire semble l'être depuis plusieurs mois).

Il existe plusieurs pilotes fonctionnels. Brother fourni des pilotes (propriétaires) sous forme de tarball, rpm et deb. Il y a deux parties : Un pilote lpr binaire et un wrapper cups sous GPL. Ces drivers ne sont disponibles que pour x86 or je suis sous Debian testing en x86_64. Pour x86_64, ils recommandent... de les installer à la porc via un --force-all (!). On va essayer d'éviter. Le pilote contient quelques scripts shells (avec des chemins en dur, mais bon ça peut se corriger), des fichiers binaires qui semblent être les caractéristiques des différentes imprimantes, des librairies et un binaire avec des chemins en dur dans "/usr/Brother". On verra s'il y a moyen de corriger ça en dernier recours.

Je me suis donc lancé et j'en ai acheté une. Déballage, branchement, et surprise elle semble reconnue d'emblée. Un "lsusb" me trouve bien un périphérique "Brother HL-2030 Series". Bon début. Je tente de l'ajouter via l'interface web de cups. Le pilote proposé est "Brother HL-2060 Foomatic Postscript". Un peu louche vu qu'elle ne supporte normalement pas le Postscript mais juste le PCL. Je tente une page d'essai et c'est le drame : L'imprimante me sort des piles de pages blanches.

Après recherche sur le web et divers forums, il semble que la 2030 et la 2060 soient très proches. La 2060 est supportée par deux pilotes "Foomatic/hpijs" et "Foomatic/hl1250". Le pilote "hl1250" est apparemment un pilote assez générique qui marche pour un grand nombre d'imprimantes. Je retente d'abord avec le pilote "hpijs". Ca fonctionne même si la qualité est moyenne. Les graphiques et images manquent de précision, les tirages sont trop sombres et les pages débordent : L'impression d'une page m'imprime un minuscule bout de ligne sur une deuxième page. Je tente avec l'autre pilote "hl1250". C'est toujours moyen au niveau précision mais au niveau teinte c'est beaucoup mieux et le format de page (A4) est bon. Comme il y a parmi les drivers disponibles d'autres drivers "HL-2060 Foomatix/xyz" je décide d'en tenter d'autres, sans grand succès. L'un ne fait rien du tout, un autre provoque carrément l'arrêt de l'imprimante.

Faute de mieux je me résout à tenter le pilote Brother. Je n'avais pas envie de l'installer selon la méthode "recommandée" (aux forceps). J'ai découvert que ce driver avait été empaqueté dans Ubuntu en x86 ET x86_64 (dépot multiverse). Après inspections, ces paquets ne sont pas très propres (il suffit de les rebuilder en tant qu'utilisateur non-root via fakeroot pour voir le nombre d'erreurs) mais bon si ça marche, je pourrais toujours corriger ça après. Premier test pas très concluant : Ca n'imprime rien. Après enquête, le paquet installe les librairies 32bits dans /usr/lib et Debian s'attends à les trouver dans /usr/lib32. En ajoutant des liens symboliques (de /usr/lib vers /usr/lib32) ça fonctionne parfaitement : Image fine, teinte bonne et format de page correct. Dans les dégradés, on voit quand même de légers effets de bandes (le dégradé n'est pas parfaitement progressif) mais bon c'est très mineur et ça semble être courant sur les lasers.

N'étant pas pleinement satisfait d'avoir à passer par ce blob 32bits, je décide de retenter ma chance avec le driver "hl1250" qui semblait prometteur hormis le manque de précision. Et là je me rends compte de ma connerie : Les drivers libres impriment par défaut en 300 dpi (300, 600 et 1200 dpi sont proposés). Le driver Brother, lui, imprime par défaut en 600 dpi (idem 300, 600, et 1200 possibles). En réglant la résolution par défaut sur 600 dpi, j'obtiens... exactement le même résultat qu'avec le driver Brother. En regardant les résultats côte à côte, impossible de faire la différence.

Moralité, pas besoin de s'emmerder avec ce gros blob (qui est probablement un portage vite fait du driver Windows puisqu'il semble y avoir des fichiers communs). Le driver libre "Brother HL-2060 Foomatic/hl1250" fonctionne à merveille. Je me demande pourquoi Brother ne recommande pas simplement d'installer le pilote libre. Leur pilote ne semble rien proposer de plus. Mais bon, si ça leur fait plaisir, je m'en fout un peu tout fonctionne très bien sans.
  • # Autre imprimante, même constat

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Lexmark E120n (comme la E120, mais avec une interface réseau en plus). C'est une imprimante PostScript pour vraiment pas cher.

    Fournie avec, comme « pilote d'impression », un serveur d'impression binaire de plusieurs dizaines de mébi-octets, compilé pour HP-UX, Linux x86, et d'autre systèmes.

    PPD ? Pas fourni. Ah, si, dans le machin pour MacOS X. Et ça marche plutôt bien, et sûrement infiniment mieux que leur horreur binaire. Seul souci, cette imprimante n'a pas les polices standard PostScript. Ah, elle prend aussi le PCL6. Et ça fonctionne à merveille.

    Bref, pour les appareils photos, les modems-routeurs de FAI et les imprimantes, une seule chose à retenir : n'utilisez pas les outils fournis par le vendeur. Si des outils libres, amateurs existent, utilisez-les, ils sont de meilleure qualité.
  • # HP :)

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Toutes les imprimantes HP marchent sous linux, compatible CUPS et tout le toin toin.

    http://h20338.www2.hp.com/enterprise/cache/309906-0-0-0-121.html

    Ils ont aussi une belle UI pour la gestion des imprimantes, scanner ...

    Perso, j'en ai acheté une qui marche en réseau. 3 cliques plus tard, sans rien tapez au clavier, l'imprimante était installée et fonctionnelle, prêt à imprimer un pdf depuis evince :)
    Que du bonheur.
    • [^] # Re: HP :)

      Posté par . Évalué à 2.

      Les imprimantes HP sont en général de bonne qualité mais au niveau coût de revient on n'est pas dans la même catégorie. HP est parmi les plus constructeurs les plus chers en terme de coût à la page, aussi bien sur les jets d'encre que les lasers.
      Sur les lasers, celles que j'ai vu c'était au minimum 75 EUR le toner noir 1500 pages voir plus pour les modèles plus haut de gamme, pour le même nombre de pages. C'est d'ailleurs assez drôle : La même quantité de poudre est vendue à des prix différents proportionnels au prix de l'imprimante. Pas assez cher mon fils...
      • [^] # Re: HP :)

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour ma part j'ai acheté ma 2e HP Laser (N&B) d'occasion .....

        Ca marche très bien, et je pense que j'en ai pour un bon moment avant de finir le toner.

        Quand elle sera vidée, je me renseignerai sur le prix du toner et si ça me coute plus cher que d'acheter l'imprimante d'occaz, je me débarasserai de la mienne pour en acheter une autre.
      • [^] # Re: HP :)

        Posté par . Évalué à 1.

        Les cartouches de toner HP intègrent égalementle tambour, consommable ayant son rôle à jouer dans la qualité d'impression, d'où la différence de prix avec les concurrents, dont les cartouches ne contiennent que le toner (tu dois par ailleurs régulièrement changer le tambour sur ces imprimantes également).

        Dans la plupart des comparatifs que j'ai pu voir, les imprimantes laser HP sont au contraire les mieux classées au prix à la page en incluant le prix d'achat, les consommables et les différents frais inhérents à l'utilisation de la machine dans des conditions de test intensives.

        Par contre, elles sont souvent plus chères, ça c'est un fait, mais incomparablement plus simples à installer et utiliser généralement aussi. Après, tout le monde n'a pas les mêmes besoins.
        • [^] # Re: HP :)

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ttt ttt ttt, en modèles de base, point de PostScript, chez HP. Chez Lexmark, si.
          • [^] # Re: HP :)

            Posté par . Évalué à 2.

            c'est quoi le rapport avec le prix de la cartouche de toner ? :P
        • [^] # Re: HP :)

          Posté par . Évalué à 1.

          tu dois par ailleurs régulièrement changer le tambour sur ces imprimantes également

          Effectivement, le tambour s'use aussi mais il n'a pas la même durée de vie que le toner. Sur la mienne le tambour est donné pour 15000 pages, soit une dixaine de toners. Ca laisse le temps de voir venir.

          C'est un peu du gâchis de changer à chaque fois un truc qui marche encore. Je vais faire mon vieux grincheux mais on prend un peu trop l'habitude de gaspiller, on est à l'ère du tout jetable, même les téléphones portables deviennent des produits kleenex. Idem pour les imprimantes, les constructeurs d'imprimantes prennent le même chemin pour les laser que pour les jets d'encre : Changer le toner sur certaines (notamment couleur) coûte plus cher que d'acheter une imprimante neuve. Et après ces boites viennent parler de "Green IT"...
          • [^] # Re: HP :)

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour le tambour, ça dépend des constructeurs et des modèles, chez Brother les tambours sont en général donnés pour 12000 pages de mémoire, dans la réalité, j'ai souvent eu à changer des tambours Brother bien avant cette limite chez des clients (environ tous les 2 ou 3 changements de toner).

            Du côté de HP, les cartouches sont recyclées (en particulier le tambour) : chaque cartouche neuve achetée est fournie avec un emballage pré-rempli et pré-affranchi pour retourner la cartouche remplacée.

            En ce qui concerne le fait de changer quelque chose qui fonctionne, ça s'appelle de la maintenance préventive, et c'est au fabricant qu'il appartient de déterminer une fréquence adaptée à la qualité de son matériel. Là où un particulier ne sera pas trop ennuyé par un tambour en panne ou défectueux, une entreprise le sera beaucoup plus (mais bon, en général elles ont des cartouches de toner, des tambours et divers consommables d'avance justement).

            Sinon, sil faut se méfier des imprimantes neuves qui reviennent moins cher que de changer un toner, car les imprimantes neuves ne sont bien souvent équipées que de cartouches partiellement remplie (demi voire tiers de charge), et l'opération est bien souvent loin d'être aussi rentable qu'on pourrait le croire.

            Tout cela ne retire rien au fait que les fabricants ont toujours vendu leur encre à prix d'or (de mémoire, j'avais vu un article qui avait estimé le prix de l'encre à 5000 € le litre en moyenne), c'est sur les consommables qu'ils font le gros de leur marge, et ça explique pourquoi leurs cartouches ne peuvent pas être rechargées (du moins facilement), pourquoi elles changent d'un modèle à l'autre d'imprimante (forme, détrompeur, etc.), pourquoi elles disposent de puces qui vont jusqu'à les empêcher de fonctionner une fois la date de péremption atteinte, etc.

            Une dernière chose, bien avant le coût de l'imprimante, il faut regarder son coût d'utilisation (consommable, consommation, maintenance, usure, etc.), car les Lexmark jet d'encre étaient par exemple connues pour être les moins chères du marché à une époque, mais pour revenir 3 fois plus cher en encre à la page. En quelques centaines de pages imprimées l'imprimante revenait plus chère que toutes ses concurrentes.
            • [^] # Re: HP :)

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Question recyclage, c'est vite vu : si mon fournisseur programme ses cartouches pour cesser de fonctionner alors qu'elles sont encore chargées, et les vend à prix d'or, il est hors de question que je lui facilite la vie. À l'incinérateur, les cartouches usagées, qu'ils baissent les prix s'ils veulent les récupérer.
              • [^] # Re: HP :)

                Posté par . Évalué à 2.

                Ouais, tres constructif comme attitude.

                Surtout si tu ne leur dit pas pourquoi tu les fais chier.
                Et surtout qu'ils ne vont meme pas s'en rendre compte que tu les fais chier.

                M'enfin, si ca te donne l'impression d'etre important et d'avoir du pouvoir, pourquoi pas, chacun son truc...
            • [^] # Re: HP :)

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Sinon, sil faut se méfier des imprimantes neuves qui reviennent moins cher que de changer un toner, car les imprimantes neuves ne sont bien souvent équipées que de cartouches partiellement remplie (demi voire tiers de charge), et l'opération est bien souvent loin d'être aussi rentable qu'on pourrait le croire.

              Sur le site de HP, pour la P1005 (à 80€ à la fnac, 73€ le toner/tambour), il est bien écrit fourni avec un toner de 700 pages (celui qu'on peut acheter en fait 1500€).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Similaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Au boulot, on reçoit une imprimante Lexmark dont j'ai oublié le modèle...

    A l'époque, mon poste était sous Kubuntu 9.04, je vais dans cups, il trouve l'imprimante sur le réseau, me propose le bon driver... Sauf que, à l'utilisation, une fois sur deux, l'imprimante se bloque quand j'envoie une impression et met 3 minutes à gérer un job.

    A la rentrée, je décide de retrouver mes premiers amours (Debian Sid) et je me retrouve donc avec l'imprimante à réinstaller... Pareil CUPS la détecte, j'arrive sur la page de driver et la je n'ai que Postscript (Debian fraîchement installé), a tout hasard, je le sélectionne et : Ça fonctionne...

    Mais surtout, depuis, plus aucun problème, l'impression est parfaite. Moralité, toujours se méfier des choix par défaut de CUPS ;)
    • [^] # Re: Similaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      J'aurais plutôt dit : "Moralité : préférer Debian à Ubuntu"...
      • [^] # Re: Similaire

        Posté par . Évalué à 10.

        J'aurais plutôt dit : « Moralité : préférer Debian ».

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Brother

    Posté par . Évalué à 3.

    Je suis très content de Brother.

    J'ai commencé par une HL720. A l'épouqe (plus de 10 ans), qu'on m'avait promis qu'elle ne pourrait par définition par marcher sous autre chose que Windows (c'était la première génération d'imprimantes low-cost qui embarquaient un processeur rikiki, laissant l'UC faire quasiment tout le boulot). Ca a été vrai un temps, puis fonctionnement nickel sous Linux.

    Un peu plus tard j'ai refilé cette HL720 à mes parents, et j'ai pris une HL1440. J'utilise d'ailleurs sans soucis ce fameux pilote HL1250, à 600 et 1200 dpi.

    En lisant ton témoignage, il est clair que si je rechange d'imprimante (pour un postscript reseau ?), je reste chez Brother.

    Et pour rester généralement sur les lasers, je me refuse absolument d'acheter un jet d'encre. Un abonnement à des encres hors de prix, à des soucis de buses bouchées ou autre, je n'en veux pas. Quand je veux imprimer une page en couleur... bin je ne le fait pas, et quand je veux imprimer une photo, j'ai trouvé un bon photographe en ville qui me fait de bons tirages pour qques dizaines de centimes.
  • # Les pilotes brothers sont en GPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    http://solutions.brother.com/linux/en_us/download_src.html

    Tu parle de blob binaire... Mais tu oublie de préciser que les pilotes de brothers sont en GPL (en tout cas, pour ma DCP340CW, il me demande d'accepter la GPL). Il est vrai qu'il n'est pas évident de trouver l'URL pour télécharger le code source sur leur site (je suis passé par Google), mais il n'y a pas vraiment de distinction à faire entre pilote libre et non libre car ils sont tous les deux libre...

    Personnellement, pour mon imprimante, l'installation des .deb m'a permis d'imprimer et scanner en quelques clics... Au moins, je les remercie d'avoir penser à faire des .deb, on voit trop souvent uniquement des .rpm, quand ce ne sont pas des binaires d'installation (genre les pilotes nvidia ou google earth)...

    Donc, je te trouve un peu dur avec Brother... Euh, au moins il font un effort et il faut le souligner !
    • [^] # Re: Les pilotes brothers sont en GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est surtout le tar.gz qu'il faut pour tout ceux qui n'ont pas de système de paquet rpm ou deb (ou pas la même distrib deb ou rpm que celle du paquet) (donc pas le même nom des dépendance)

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Les pilotes brothers sont en GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pas du tout, c'est seulement l'enrobage CUPS du pilote LPR qui est sous GPL. Le pilote LPR lui même est un blob.

      D'ailleurs tant qu'on est à critiquer brother, la mienne (DCP-750CW) à la désagréable habitude de se rallumer toute seule pour faire tourner ses mécaniques dans le vide. Très agréable quand vous êtes entrain de dormir juste à coté. La seule manière de la faire tenir tranquile c'est de débrancher le secteur. Y a vraiment des trucs louches dans leurs firmware.

      Je sus sûr qu'il y a des trucs pas clairs dans le binaire du pilote aussi.
      • [^] # Re: Les pilotes brothers sont en GPL

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Mon ancienne imprimante IBM (je ne sais plus la référence, c'était un gros cube bien carré) faisait pareil. Le manuel expliquait que c'était pour protéger le mécanisme et éviter d'aplatir les rouleaux.
        Ça explique peut être la courte durée de vie des imprimantes récentes qui finissent toujours par ne plus prendre correctement le papier.
        Mon vieux machin a fait six ou sept ans dans un département avant de finir chez moi. Elle marchait encore au bout de plus de dix ans. Je l'ai jetée parce que l'on ne trouvait plus les cartouches.
      • [^] # Re: Les pilotes brothers sont en GPL

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Au temps pour moi, je n'avais pas fait attention...

        La mienne aussi se "réveille" de temps en temps, pour nettoyer les têtes. Ça surprend la nuit. Par contre, débrancher l'imprimante est une mauvaise idée, car dans ce cas, l'encre va sécher dans les têtes d'impression, et tu seras obligé de faire une dizaine de nettoyage des têtes pour avoir une impression correcte. C'est le problème quand on n'imprime pas beaucoup. J'en ai fait l'amer expérience :-(
  • # HL 2150N

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    j'ai acheté pour ma mère une HL 2150N la semaine dernière. Je suis passé par l'usb (il y a aussi de l'ethernet). Imprimante detectée directement avec sa ubuntu. 3 clics plus tard, l'imprimante fonctionnait. Petit détail, les marges ne sont pas correctes et le bord droit sort de la feuille... Mais pour son utilisation, c'est largement suffisant, et super reposant. "aller, on se revoit dans 1500pages!". Et quelle rapidité d'impression !
  • # Tiens, en parlant d'imprimante …

    Posté par . Évalué à 2.

    Aucun rapport, mais est-ce que ça existe, des lasers portables (ou au moins transportables) ?
    La plus petite que j'ai vue, c'est celle-là, de Samsung :
    http://www.numerama.com/comparer-les-prix/251536-Samsung-SCX(...)
    (qui fait en plus scanneur, ce qui est encore mieux).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.