Journal Internet m'a tuer anonymement

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
32
19
juin
2010
Comme chacun, j'ai mes défauts : par exemple j'ai pas de blog. Donc quand j'ai besoin de râler je squatte donc la tribune que je fréquente le plus...

Je ne zappe pas non plus quand la première chaîne propose un reportage sensation sur les rumeurs lancées sur Internet :
Connaissant le contexte actuel de tentative de suppression de l'anonymat sur Internet par le sénateur Jean-Louis Masson, j'ai choisi de regarder jusqu'à la fin ce reportage proposé par une émission people.

Eh bien ça n'a pas manqué :

L'exemple servant fil rouge de ce reportage est Bernard Montiel qui, il y a quelques semaines, à été déclaré Bronsonisé sur Internet. Trois secondes suffisent pour voir qu'il est très remonté, et c'est compréhensible car une telle nouvelle peut faire des frayeurs a son entourage.

Première phase : Internet sert au rumeurs parce-qu'un utilisateur de Twitter à annoncé la mort d'une célébrité, que ça a été relayé sur ce réseau social pour finir sur la page Wikipedia ! Vous vous rendez compte, Wikipédia la connaissance sacrée et universelle ! Sans parler de l'exagération sur le fait que la page à été éditée 42(!) fois en une heure rien que pour apporter des détails sur sa mort ( les gens ne savent plus compter ?)... Suivi d'une autre couche sur les dégâts que font de telles rumeurs avec l'exemple de plusieurs autres célébrités

Deuxième phase : Internet c'est des rumeurs anonymes que c'est très dur à trouver qui est derrière parce-que les gens sont anonymes(sur fond de bureau de police ou gendarmerie avec des ordinateurs). Mais heureusement un projet pourrai enlever cet anonymat et empêcher ces fausses rumeurs. Présentation du projet de loi par Jean-Louis Masson lui même ( ô surprise!)

Troisième phase : Les anonymes ils sont la pour déclencher une guerre civile... Exemple de la rumeur de Noisy le grand avec deux exemples de d'jeuns, qui ont reçu le fameux message annonçant la mort de 3 fillettes écrasées par une voiture de police, et que ça aurai pu mal tourner et que c'est dramatique tout ça...

Je vais arrêter de dire tout ce que je pense de la promotion de ce projet de loi par un reportage sur l'insécurité sur Internet surtout après avoir lu ce très intéressant billet de maître Eolas.

Mais juste souligner que je trouve ironique, que les premières personnes à croire et colporter les rumeurs sur Internet (ou autres supports) sans les vérifier, sont ces mêmes personnes qui seront convaincues par ce type de reportage et par le contrôle d'un média aussi dangereux qu'Internet.

Sur ce, bonne soirée !
  • # Nourjal

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ahhh enfin un nourjal qui dénonce ;-)
  • # Droit de vote

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    les premières personnes à croire et colporter les rumeurs sur Internet [...] sont ces mêmes personnes qui seront convaincues par ce type de reportage et par le contrôle d'un média aussi dangereux qu'Internet.
    Ce sont également les mêmes qui votent pour le candidat qui passe le mieux à la télé, ou celui qui annonce qu'il fera baisser le chômage.
    Bienvenu dans un pays où le QI de l'électeur moyen est de 100 (attendons les remarques crétines à ce sujet).
    • [^] # Re: Droit de vote

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Un Qi moyen ça ne veut rien dire.
      Pour ce qui est de la rumeure, c'est pas les kékos qui regardent TF1 qui lancent des rumeures sur internet...mais des "journalistes"
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Un Qi moyen ça ne veut rien dire.
        Alors qu'un QI médian ça en jette tout de suite plus.
        • [^] # Re: Droit de vote

          Posté par . Évalué à 5.

          En regardant la symétrie de la courbe des QI [1], j'ai l'impression que QI moyen et médiant doivent être identiques.

          Par ailleurs dans wikipedia (Quotient_intellectuel) on parle d'un QI moyen de 100 par construction :
          L'étalonnage fixe par construction la moyenne (ou l'espérance), l'écart type et la distribution a priori associée à ces contraintes dans la méthodes bayésiennes (c'est-à-dire la seule n'introduisant pas d'information ajoutée) se trouve être la courbe de Gauss. C'est donc sur elle qu'on étalonne le test. Tous les tests fixent la moyenne à 100. L'écart-type est le plus souvent fixé à 15 (on parle alors de QI Standard), parfois à 16 ou même à 24 (Cattell).

          [1] [http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f7/IQ_curve.(...)]
          • [^] # Re: Droit de vote

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le QI, quotient intellectuel étant, à l'origine, défini comme une approche du rapport de l'âge mental sur l'âge réel – multiplié par cent, pour faire des pour-cents, en fait –, c'est un peu normal.
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Un Qi moyen ça ne veut rien dire.
        Ben... ben non :-)
        En fait je voulais dire "les x% de personnes équitablement situées autour de la valeur médiane". Valeur médiane qui, par définition, est 100. Reste à définir combien vaut x. Si x=50 alors c'est un QI de 85 à 115 selon les tests courants. Si x=96% alors c'est 50 à 150.
        Reste à savoir si oui ou non ce fichu QI est important. L'épreuve de philo est passée, trop tard.

        Question dont je ne connais pas la réponse: vu la construction de la "courbe" de QI, quelles sont les QI de la personne la plus faible et la plus forte de l'ensemble ?
        J'ai l'impression que par définition ça ne peut qu'être zéro et l'infini.
        Attention: ce n'est pas une courbe mathématique, mais une série de valeurs. Ca change tout.
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pour ce qui est de la rumeure, c'est pas les kékos qui regardent TF1 qui lancent des rumeures sur internet...mais des "journalistes"

        C'est justement ça le problème.

        Répandre la rumeur est un boulot de journaliste.
        C'est quelque chose de sérieux, qu'il faut contrôler...

        Les médias traditionnels ne vont pas laisser n'importe qui, ayant une connexion internet, remettre en cause cet état de fait.
        Ou pire encore, toutes ces rumeurs en trop grand nombre pourraient mettre en évidence ce qu'est une rumeur, du grand n'importe quoi pour faire parler.
        Et ainsi discréditer une bonne partie du métier de journaliste.
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        c'est pas les kékos qui regardent TF1 qui lancent des rumeures sur internet...mais des "journalistes"

        Encore un qui n'est pas encore rentré dans un bar ou un autre commerce...
    • [^] # Re: Droit de vote

      Posté par . Évalué à 9.

      Bonjour

      attendons les remarques crétines à ce sujet

      J'ai un qi d'électeur moyen (j'attends des remarques crétines à ce sujet) et je me sens insulté par ta remarque.

      J'ai beau subir le poids de ma condition, ce n'est pas pour ça que je vais faire ce genre de bêtises :
      - déjà je ne regarde pas la télé du coup je suis pas mal à l'abri du danger,
      - et je ne m'intéresse pas vraiment aux genres de sujets concernés par les rumeurs (je bloube trop aussi),
      - ni en fait non plus à ce qui ne me concerne pas vraiment, je suis moyen, faut pas m'en demander trop non plus.
      Je me limite sur internet aux tribunes et aux journaux (ceux d'ici, pas les ersatz des machins en papier qu'on vendait au siècle dernier dans les débits de tabac avant qu'ils soient concurrencés par le développement de moltonelle). Ça et la vie sociale, ça remplit très bien le quota pour ne pas avoir à faire plus de bêtises. C'est même très souvent excédentaire.

      Bref, j'exprime mon profond mécontentement vis-à-vis de ce jugement à l'emporte-pièce. Nous autres moyens, nous sommes évidemment cons mais pas forcément au point de faire ce que tu dis.
      Puis quid de la pêche le dimanche (si encore le vote était en semaine avec le boulot, là c'est dimanche et dimanche --> pêche).


      Ceci était un communiqué de la lutte pour le crétinisme raisonné.
    • [^] # Re: Droit de vote

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      il vaudrait mieux supprimer le droit de vote tout de suite.

      Ou alors changer la communication audio-visuelle pour essayer de donner l'habitude de réfléchir (je sais c'est dur)
    • [^] # Re: Droit de vote

      Posté par . Évalué à 7.

      En même temps, que mesure un test de QI à part la capacité d'un individu à résoudre un test de QI ?
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par . Évalué à 3.

        que mesure un test de QI à part la capacité d'un individu à résoudre un test de QI ?

        Le Q.I. ? /o\
      • [^] # Re: Droit de vote

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est justement là le problème :-)

        La légende dit ceci:
        Qu'est-ce que l'intelligence ? "C'est ce que mesure mes tests", aurait répondu Alfred Binet !! On voit tout de suite la limite. Actuellement, par exemple, il n'y a pas de consensus autour de la définition même d'intelligence

        Une autre version est:
        Qu'est-ce que le QI ? "C'est ce que mesure mes tests."
    • [^] # Re: Droit de vote

      Posté par . Évalué à 2.

      de 100 ?
      de 100 quoi ? Avec quel outil ? le swiz ? le wisk ? de quelle révison ? 1970 ? quelles conditions de mesures ?

      "premio" : un test ne test que ce qu'il test au moment où il le test.

      "deuzio" : ces tests ont été réalisés non pour l'individu mais pour l'individu dans le société. ils s'agit de psycho-sociale. Ce qui n'a rien à voir avec la mesure des divers Q.I que l'on peux proposer de nos jours à l'individu.

      mais +1 quant même
      je ->
  • # alors que c'est l'inverse

    Posté par . Évalué à 7.

    Je profite de ce journal pour rebondir sur une autre forme de pression contre l'anonymat : l'obligation de donner son identité lors d'un achat par exemple.

    Ca peut paraître anodin, mais j'ai déjà été confronté à un vendeur d'une enseigne d'éléctroménager, à qui j'ai refusé de donner mes informations personnelles (nom, adresse, téléphone, et même date de naissance!) et qui m'a répondu qu'il ne pouvais pas conclure l'achat si je ne donnais pas ces informations, car, je cite : "le programme demande ces informations, et je n'ai pas le choix".

    Je me tâte toujours à donner de fausses informations, mais ai-je seulement le droit ?

    J'ai essayé de rechercher un peu sur le net quel était la législation sur le sujet, mais j'avoue que je ne sais pas trop ou chercher. Je sais que la CNIL oblige les possesseurs de base de donnée personnelle à retirer les informations à la demande d'une personne contenu dans cette base, mais est-ce qu'elle permet de ne *pas* stocker l'information dans cette base.

    Qu'en savez-vous?
    • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

      Posté par . Évalué à 4.

      Le contrôle et la vérification d'identité sont encadrés par des lois [http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1036.xhtml]. Il est donc fortement probable que donner des informations erronées sur notre identité lorsqu'un tiers non autorisé en demande n'est pas interdit.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça je n'en suis pas sûr. C'est pas parce que la personne en fasse de toi fait quelque chose d'illégal que tu peux faire ce que tu veux.
        Parce qu'en transposant ce que tu dis, tu peux arriver à "traverser au rouge est interdit, il est donc fortement probable que tu puisses modifier ta trajectoire pour bien chopper le piéton".

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

        • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

          Posté par . Évalué à 2.

          > Ça je n'en suis pas sûr. C'est pas parce que la personne en fasse de toi fait quelque chose d'illégal que tu peux faire ce que tu veux.

          Il ne s'agit pas de faire ce qu'on veux mais de ne pas répondre à sa demande. Et de le faire avec plus de finesse qu'avec un « je refuse de vous donner mon identité ».

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je suis dubitatif. Les articles de loi auxquels renvoie ce lien autorisent certains services de l’État en certaines circonstances au contrôle d’identité. Mais rien n’y indique qu’en d’autres circonstances d’autres services n’y sont pas habilités.

        Ou alors, c’est une impasse : comment les services municipaux pourraient-ils délivrer une carte d’identité s’il leur est interdit tout moyen de la contrôler, cette identité ?

        Idem pour le permis de conduire, la délivrance d’un visa, l’inscription au concours...

        Et en dehors des contrôles explicites, on dévoile son identité chaque fois qu’on signe un chèque ou un contrat ou une pétition, qu’on veut bénéficier d’une assurance ou d’une garantie.

        Les contrôleurs dans le train, le facteur qui délivre un recommandé ?

        Les lois obéissent toutefois à des principes communs, et l’un de ces principes est celui de proportionnalité. Faute de connaître les textes, il m’étonnerait fort qu’un commerçant soit autorisé à soumettre la vente à la condition d’un contrôle d’identité que rien ne justifie.

        Reste à vérifier si en se prêtant au jeu on a le droit de donner de faux renseignements.

        Sinon, c’est qui, Bernard Montiel ?
      • [^] # d'identité est exigée.

        Posté par . Évalué à 2.

        En France il est même possible de mentir quant à son vrai nom et sa vraie adresse pour une vraie embauche. Il n'y a que certains cas pour certaines responsabilités où la vérification d'identité est exigée. Dans les faits c'est impossible, car chez nous, tout passe par la banque. Avoir un compte est obligatoire, et il faut donner sa vraie identité pour cela. Pour les entrées, il n'est plus matériellement possible de dire "payes moi en liquide" : trop d'ennuis potentiels pour l'employeur. C'est légal, mais impossible : bien joué.
        • [^] # Re: d'identité est exigée.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          En France il est même possible de mentir quant à son vrai nom et sa vraie adresse pour une vraie embauche.

          À part la légion étrangère, je doute. Tu as une référence ?
    • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je me tâte toujours à donner de fausses informations
      Tu ne devrais pas :-)

      L'objectif est d'envoyer des publicités "ciblées" et/ou de revendre les informations. Dans les deux cas je fuis cela.

      Pour ma part j'aime bien donner des informations fantaisistes.
      Par exemple Karl ABRUNI, 19 rue du Poteau rose, 45700 patelin-du-coin
      En général la personne écarquille les yeux dès la seconde ligne, et entre les données sans rien dire.

      Si je vois que c'est un chiant, je donne quelque chose de plus réaliste. L'objectif est de ne pas perdre de temps avec des pénibles (le premier pénible est celui qui a décidé de récolter ces informations, le second est parfois celui qui les demande).

      Lorsqu'on me demande mon code postal, je l'indique. La seule bonne réponse est déjà sur ma boîte à lettre: "Pas de pub, merci".
    • [^] # Re: alors que c'est l'inverse

      Posté par . Évalué à 4.

      Si tu achètes une télé le vendeur se doit de prendre tes coordonnées pour les transmettre aux services de la redevance audiovisuelle, donc, dans ce cas je pense que, oui le programme du vendeur lui oblige à rentrer les données. Parfois c'est aussi pour la garantie (celle ci pouvant ne pas être transférable, il faut pouvoir identifier l'acheteur initial).

      Il faut aussi noter qu'il y a une différence entre justifier son identité et se faire contrôler son identité.
  • # rien que le titre

    Posté par . Évalué à 5.

    Rien que le titre est à vomir :
    > suppression de l'anonymat sur Internet

    En titrant comme cela ils participent à la manipulation mentale "l'anonymat est facile", "l'anonymat engendre l'impossibilité de sanctions à l'encontre des colporteurs, bonimenteurs et autres insulteurs"... Bullshit

    Ils nous la jouent plus fine que outre-atlantique, où la guerre contre le terrorisme a servi à briser les droits élémentaires de vies privées des citoyens (ils peuvent la ramener sur la corée du nord, tiens... la diff n'étant que "tu as le droit de prendre le risque de dire que tu n'es pas d'accord"... ou avec google "zut qu'est ce qu'on aimeraient avoir cette techno, alors on va en dire du mal"), mais la finalité est la même : fliquer jusqu'au trou du cul du web absolument tout mouvement, surveiller et pouvoir identifier toutes pensées qui s'exprimeraient un peu trop fort.

    L'anonymat ?
    ils peuvent tout savoir sur moi : où je suis au mêtre prêt, les mots que je recherche, les sites que je fréquente, des gens avec lesquels je communique, et tout ça, en temps réel. OK. Mais franchement ils vont avoir l'air très cons, d'une part avec l'effet "echelon" : trop d'info pas assez de tri. Et d'autre part, il me suffit de me raser, de mettre une casquette, une capuche et des baskets pour être totalement irreconnaissable par des caméras, et mêmes des proches me croisent sans me reconnaitre (déjà vécu plusieurs fois). Je pose mon téléphone, ou lui fait faire un trou de voiture avec un pote, et pendant ce temps je vais dans un cyber café de fac. Point barre. Qu'ils arretent de nous faire chier avec nos vies privées sous un petit dénominateur commun pour rassembler plein de monde autour de ce qui sera totalement liberticide. Où alors ça va leur faire bizarre.
    • [^] # Re: rien que le titre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu as une curieuse façon de l'expliquer, mais en effet, si un truc comme ça passe, ce dont je doute, ceux qui veulent vraiment rester anonymes le seront pour de vrai, pour le coup.

      Parce qu'actuellement, n'importe qui peut publier des œuvres sans dévoiler son nom aux gens. Et en cas de problème, son nom est révélé à la justice. Tout va bien.

      Ajoutez à ça l'obligation de l'afficher, le nom. Et bien ceux qui ne veulent pas, là où, avant, ils ne le faisaient pas, mais restaient à la disposition de la justice, et bien ils contourneront. Et là, en cas de problème, ah ben zut, pour le coup il est vraiment anonyme, ce con-là…
  • # L'émission ?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai peut être lu un peu vite mais je n'ai pas trouvé de quelle émission il s'agissait, sinon que c'était une émission people de TF1.

    Vidéo Gag ?
  • # Journalistes 2.0 ?

    Posté par . Évalué à 1.

    premières personnes à croire et colporter les rumeurs sur Internet (ou autres supports) sans les vérifier

    C'est triste ta définition de journaliste ; )
    • [^] # Re: Journalistes 2.0 ?

      Posté par . Évalué à -1.

      isabelle est bien morte non ?
      oups c'etait une rumeur du temps de l'avant internet
      bref un journaliste peu lancé une rumeur sans cités ses sources ou une source proche de l'enquete, une source de la famille et la presse est assez friante de rumeur
      montiel c'est le type viré de video gag suite a une interview

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.