Journal Un super nouveau logiciel GNU ! (je crois)

Posté par . Licence CC by-sa
25
21
jan.
2015

Le 4 janvier dernier, était publiée la première version de nano-archimedes. Comme pour tout nouveau logiciel du projet GNU, j'ai voulu écrire une dépêche pour l'annoncer, mais deux semaines et demie plus tard (dont 5 jours de pause pour la dépêche debian 7.8) j'écris ce journal pour annoncer que je renonce, je ne comprends vraiment pas à quoi peut bien servir ce logiciel, faute de connaissances scientifiques 1. Alors pour ceux que ça intéresse, sachez que

nano-archimedes is the GNU package for the simulation of quantum systems by means of the signed particle formulation of quantum mechanics. It is equivalent to other formulations (such as Schroedinger and Wigner) but has the strong advantages to be intuitive, highly parallelizable and easy to extend to situations such as inelastic scattering, etc.

et si j'avais su traduire ceci, j'aurais écrit une dépêche indiquant également que nano-archimedes est basé sur GNU Archimedes qui

is a TCAD package for use by engineers to design and simulate submicron and mesoscopic semiconductor devices. Archimedes is free software and thus it can be copied, modified and redistributed under GPL. Archimedes uses the Ensemble Monte Carlo method and is able to simulate physics effects and transport for electrons and heavy holes in Silicon, Germanium, GaAs, InSb, AlSb, AlAs, AlxInxSb, AlxIn(1-x)Sb, AlP, AlSb, GaP, GaSb, InP and their compounds (III-V semiconductor materials), along with Silicon Oxide. Applied and/or self-consistent electrostatic and magnetic fields are handled with the Poisson and Faraday equations. 2

Dans le doute je vais dire que c'est génial, alors débrouillez-vous avec ça :)


  1. j'ai un bac éco et mes études supérieures étaient plus techniques que scientifiques 

  2. source : version anglophone de wikipedia, licences multiples dont CC-BY-SA, liste des auteurs 

  • # ARG !

    Posté par . Évalué à 3.

    5 jours de pause, pas de pose, ça doit être mon rêve inconscient de devenir mannequin qui s'exprime

    Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

    • [^] # Re: ARG !

      Posté par . Évalué à 2.

      Je pense qu'il a voulu dire :
      5 jours de prose :-D

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: ARG !

        Posté par . Évalué à 10.

        Schizophrénie mise à part, je pense qu'il sait ce qu'il a voulu dire ;)

        • [^] # Re: ARG !

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai failli me faire avoir aussi, surtout que l'emphase donne l'impression qu'il y a un jeu de mot caché quelque part.

        • [^] # Re: ARG !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          je pense qu'il sait ce qu'il a voulu dire

          moi je dit qu'il sait ce qu'il a pensé vouloir (ie, être mannequin)

      • [^] # Re: ARG !

        Posté par . Évalué à 3.

        Mais c'était un compliment pour dire que la dépêche sur Debian 7.8 était bien écrite !
        Pfff je suis un nain compris.

        kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: ARG !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Corrigé, merci.

  • # Ce que j'en comprends

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce n'est pas mon domaine mais de ce que j'en comprends, il s'agit d'un logiciel de simulation du déplacement d'électrons et des effets physique qui sont liés à ces mouvements. Cela semble avoir des conséquences importantes au niveau de la physique quantique des composants électroniques.

    • [^] # Re: Ce que j'en comprends

      Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 21/01/15 à 11:23.

      oui, un point d'entrée sur ce sujet peut être wikipedia :

      • le logiciel se qualifie de TCAD soit Technology Computer Aided Design
      • la page en anglais pour TCAD est beaucoup plus élaborée que celle en français (et il y a des schémas)
      • la page en français sur le sujet connexe de la CAO électronique peut aussi aider à avoir le contexte.

      J'imagine que les vidéos de résultats montre ce qu'il est possible de représenter avec nano-archimedes ;-) (ça a l'air joli).

    • [^] # Re: Ce que j'en comprends

      Posté par . Évalué à 10.

      Ils sont libres au moins, ces électrons ??

      • [^] # Re: Ce que j'en comprends

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ce logiciel va-t'il sortir plus vite que le Hurd?
        ---->[]

        • [^] # Re: Ce que j'en comprends

          Posté par . Évalué à 0.

          Hurd est disponible depuis presque un an et demi dans sa version 0.5. Il a même été utilisé pour crée une Debian GNU/Hurd en mai 2013.

          Sinon, pour rester sur le sujet, il me semble que le journal est très clair :

          Le 4 janvier dernier, était publiée la première version de nano-archimedes.

          En même temps, c'était difficile à trouver, il s'agit de la première phrase du journal.

          • [^] # Re: Ce que j'en comprends

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            J'ai entendu parler de Debian-GNU, mais je ne faisais pas référence à un noyau expérimental, sur un système qui l'est tout autant, sauf si quelqu'un utilise cette version en production ce que je serai ravi d'apprendre.

            • [^] # Re: Ce que j'en comprends

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              GNU/Linux est libre et en production. Pourquoi vouloir un Hurd en production de suite. Il y a très peu de ressources humaines sur ce projet, laisse les s'amuser dessus ou contribue !

              • [^] # Re: Ce que j'en comprends

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Parce que l'avenir est aux micro-noyaux?

                • [^] # Re: Ce que j'en comprends

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Comme dans Windows ?

                  Opera le fait depuis 10 ans.

                  • [^] # Re: Ce que j'en comprends

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Non comme dans le Hurd, les principes décrits par RMS étaient superbes, j'aurais sincèrement voulu les voir mis en oeuvre.

                    • [^] # Re: Ce que j'en comprends

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      La technologie évolue… Depuis 25 ans, la virtualisation a intégré un grand nombre de CPU. Avec les containers, avec Xen et KVM, pas mal d'API ont été mis en place pour dialoguer entre les couches de manière performantes. Ce n'est pas du micro noyau mais parfois, cela s'en rapproche. Voire par exemple Qubes : https://wiki.qubes-os.org/

                      Entre temps aussi, des langages comme Erlang très robuste sur l'aspect multi-tâche du fait de son aspect immutable sont aussi arrivés à maturation. Rust devrait aussi être bien plus robuste que le C la dessus.

                      Bref, je ne sais pas si le Hurd version 1 sera vraiment un jour autre chose qu'un laboratoire mais ce ne serait pas étonnant d'avoir un jour une version 2 qui reprenne un peu toutes les meilleures idées.

      • [^] # Re: Ce que j'en comprends

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 21/01/15 à 13:55.

        Ils sont forcément limités par la physique donc leurs libertés sont relatives à leur status d'électron.

      • [^] # Re: Ce que j'en comprends

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui, s'ils sont sur la bande de conduction ;-), non s'ils sont sur la bande de valence
        (vice et versa s'il s'agit de trous :-P)

  • # "signed particle formulation of quantum mechanics"??

    Posté par . Évalué à 2.

    "signed particle formulation of quantum mechanics" quelqu'un aurait-il plus d'information sur ce sujet?

    • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

      Posté par . Évalué à 0.

      Si on écoute les vidéos, il est expliqué qu'en fait la théorie accepte que des particules apparaissent "en creux", donc soient virtuellement négatives. Enfin, ce sont des physiciens, donc ils expliquent que vraiment, attention, c'est du virtuel, c'est un artifice de calcul, ça n'a rien de réel, hein, houlala…

      Personnellement, en tant que mathématicien, la distinction entre le réel et le virtuel m'échappe un peu. Et les gens qui prétendent en voir me gonflent… La frontière entre les bons chasseurs et les mauvais chasseurs, c'était bien drôle dans un sketch il y a quelques décennies maintenant.

      • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Le monde réel: Par convention, le côté de l'écran où il y a ta main.

      • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 22/01/15 à 13:18.

        Le logiciel repose sur la formulation de Wigner de la mécanique quantique (représentation dans l'espace des phases). Je vous rappelle quand mécanique quantique ont étudie la fonction d'onde des particules, et cette fonction d'onde dans une formulation standard (Schrodinger par exemple) nous donne accès à la probabilité de trouver une particule à une position donnée.
        Dans la formulation de Wigner (qui décrit aussi bien la mécanique que les autre formulations) on n'accède pas à une probabilité (o<=p<=1) mais à une quasi-probabilité (http://en.wikipedia.org/wiki/Wigner_quasiprobability_distribution). C'est une quantité qui se comporte comme une probabilité dans les cas sympathique mais qui peut devenir négative. A ce moment là il ne faut pas la considérer comme une probabilité, mais comme une manifestation du théorème d'incertitude d'Heisenberg. C'est parce que cette quasi-probabilité peut devenir négative qu'ils parlent de "signed particule formulation".

        J’espère que ça vous éclaire un peux.

        • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

          Posté par . Évalué à 3.

          Merci, tout ça est bien au dessus de ma tête, mais c'est intéressant.

        • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est parce que cette quasi-probabilité peut devenir négative qu'ils parlent de "signed particule formulation".

          En fait, c'est assez étrange, parce je n'ai jamais entendu parlé de "signed particle formulation of quantum mechanics". D'ailleurs, le site web du projet n'en fait pas (plus ?) mention, sauf dans le titre de la page, et j'ai pas trouvé d'article sur le sujet. Y a sans doute rien derrière, à part la fonction de Wigner. Bon, j'avoue que ça fait un peu peur, pour un code scientifique, d'avoir des mentions comme ça qui traînent.

          Sinon, toute la difficulté en mécanique quantique, c'est de simuler des systèmes à grand nombres de corps. La raison de ça, c'est que dans la formulation traditionnelle de la mécanique quantique (mais en fait, on retrouve la même difficulté dans les autres formulations), l'état du système est représenté un vecteur dans un espace mathématique abstrait, et la dimension de cet espace croit exponentiellement avec le nombre de corps.
          En fait, c'est tellement compliqué de simuler la physique quantique avec un grand nombre de corps, qu'un des jeux auxquels les physiciens se livrent, c'est de voir comment on peut simuler un système quantique donné avec un autre système quantique que l'on contrôle mieux (pour voir comment les choses bougent en variant les paramètres, par exemple).

          Après, y a un réel intérêt à savoir simuler efficacement des problèmes à N corps. En fait, avec la mécanique quantique et un grand nombre de corps, on peut faire émerger pas mal de propriétés rigolotes (typiquement, la superfluidité ou la supraconductivité, mais ce sont loin d'être les seules). Et en fait, on a en général des éléments de réponse sur le "comment ça marche", mais ça serait faux de dire qu'on comprend tout de chacun de ces phénomènes. Du coup, les simulations peuvent donner des pistes, d'où leur intérêt.

    • [^] # Re: "signed particle formulation of quantum mechanics"??

      Posté par . Évalué à 3.

      Bonjour,

      Je suis Jean Michel Sellier, le createur de nano-archimedes. Je m'excuse d'avance pour mon francais qui n'est pas tres bon (je ne parle plus francais depuis TRES longtemps).

      La "signed particle formulation of quantum mechanics" est une nouvelle formulation de la meccanique quantique basee sur des "signed particles". C'est une generalization (et une interpretation phisique) de la methode Wigner Monte Carlo qui va etre publiee' tres bientot. Comme le nom le dit, la formulation est basee' sur des particules Newtonienne qui ont un signe (positif ou negatif). Les particules evoluent comme des "field-less particles" mais creent des paires de "signed" particules due par la presence d'un potentiel. Tout cela ressemble de tres pres a' la formulation de Feynman, mais avec la presence d'un signe pour chaque particule ca permet de faire de la mecanique quantique en "time-dependent fashion".

      J'espere que cette mini-expliquation eclaircirat un peu les idees ;)

      Si vous avez d'autres questions sur le sujet, n'hesitez surtout pas a' me contacter.

      I hope this helps,

      JM

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.