Journal Coup de gueule pour une chanson...

Posté par .
Tags : aucun
0
17
juil.
2006
Quelle ne fut pas ma surprise, ce matin, en lisant quelques nouvelles sur le monde qui m'entoure...

Les faits : lors de leur fête de fin d'année scolaire, des enfants ont chanté " Adieu monsieur le professeur", d'Hugues Aufray, pour le départ de 3 professeurs. Et la SACEM réclame 75 ¤ à l'école, au titre des droits d'auteurs...

Quelle honte... faire payer des enfants (75¤ de moins dans le budget d'une école c'est autant d'activités en moins pour les enfants) pour avoir voulu faire plaisir à leurs professeurs...

Et moi, quand je chante sous ma douche et que j'en fait profiter mes voisins, faudrait-il que je paie aussi ? Pareil quand dans un parc je chante pour mon fils, et que les badauds en profitent ?

S'ils veulent la mort de la culture, ils sont sur la bonne voie, les Sacem et consorts...

Les grands débats d'hier, d'aujourd'hui et de demain au sujet du droit d'auteur n'ont pas fini de faire couler de l'encre... et les larmes !

Quel monde de merde.
  • # Sources

    Posté par . Évalué à 10.

  • # Représentation publique...

    Posté par . Évalué à 6.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d'auteur#Droit_patrimonia(...)
    Le droit de représentation : par ce droit, l'auteur peut donner son autorisation à la représentation ou à l'exécution publique de son ½uvre. Insistons sur le caractère public.


    Pas de problème sous ta douche (sauf si tu as des pratiques "étranges" (non communes, plutôt))
    • [^] # Re: Représentation publique...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Juste une question, la douche d'un camping est-elle ou non un lieu public ?


      Attention dans ce cas, a ce quoi vous chanté dans les douches des campings :D
      • [^] # Re: Représentation publique...

        Posté par . Évalué à 3.

        Attention dans ce cas, a ce quoi vous chanté dans les douches des campings :D
        Il suffit de modifier quelques paroles, et hop => droit à la parodie :)
        • [^] # Re: Représentation publique...

          Posté par . Évalué à 4.

          Le droit à la parodie ne dispense pas du paiement de la redevance, exactement comme dans le cas d'une interprétation fidèle à l'original.

          Vive la culture libre.
    • [^] # Re: Représentation publique...

      Posté par . Évalué à 9.

      Et quand on prend sa douche à la piscine ? Faut-il craindre un agent de la SACEN caché dans un vestiaire prêt à bondir sur le premier facheux venu ?

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Représentation publique...

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Justement, je rebondis sur ta citation :
      Ne s'agissait-il pas là d'un événement privé (et non commercial). Une fête, un pot de départ dont l'accès est restreint aux seules personnes invitées dans un cercle familial (celui des enfants de l'école).

      Si je fais une grande fête *privée* dans une salle communale que je loue avec famille et amis et que l'on se met à entonner des chansons connues pour fêter l'anniversaire, le mariage ou tout autre événement, il faut payer la SACEM ?

      C'est une vrai question, sans ironie aucune.
      • [^] # Re: Représentation publique...

        Posté par . Évalué à 9.

        De mémoire, la fete privée en famille c'est la seule exception.

        Maintenant, si on regarde de plus près les anomalies, un commerce qui diffuse de la radio est tenu de payer la sacem... Or il ne fait qu'agrandir l'auditoire d'une 10aine de personnes d'une radio qui en compte plusieurs millions et qui paie aussi pour cela ! Et si la radio est bien un grande radio, ses titres sont numérisés, donc sur disque dur et paie donc encore une fois une autre taxe...
        • [^] # Re: Représentation publique...

          Posté par . Évalué à 3.

          De mémoire, la fete privée en famille c'est la seule exception.

          ALors quand tu invites tes copines et copains de classe pour faire une boum, tu doit payer?

          Eh bien, je vais de ce pas payer les droits que j'ai involontairement volé tout au long de mon enfance...

          PS : je comprends pas que de telles abérations soient encore d'actualités. Dans ce cas, on leur fait de la pub en faisant connaitre l'artiste. Que demandent-t-ils de plus?
          • [^] # Re: Représentation publique...

            Posté par . Évalué à 4.

            ALors quand tu invites tes copines et copains de classe pour faire une boum, tu doit payer?

            Je ne sais pas si c'est que pour le droit d'auteur ou si c'est en général, mais la définition juridique de "famille" est élargie aux cercle d'amis, et encore, pas forcément proche si j'ai bien compris. Bref "famille" = "tout sauf les inconnus".

            On pourra noter la très mauvaise manie des juriste a poser des définitions qui s'écartent du sens commun. Bon en même temps, moi on les comprend, plus il est indispensable de les consulter.
          • [^] # Re: Représentation publique...

            Posté par . Évalué à 8.

            >Que demandent-t-ils de plus?

            75 euros
    • [^] # Re: Représentation publique...

      Posté par . Évalué à 7.

      Et la fète de fin d'année d'une école, est-ce réellement publique ?

      T'as les enfants avec leurs parents et les profs. C'est limite du privé.... reste à définir ce qui est appelé publique ou privé.


      Enfin quoi qu'il en soit, c'est totalement ridicule d'en arriver à des bassaisses de ce genre. Les gens de la SACEM sont-ils complètement inhumain ?? Ils emplois des droïdes dans cette boite ??

      Monde de merde !!
      • [^] # Re: Représentation publique...

        Posté par . Évalué à 8.

        C'est ce qui se passe quand on confie des droits exceptionnels à une "société", car c'est bien une "société" de recouvrement, et qui n'hésitera donc pas à agir comme telle.

        Il y aurait pu avoir un organisme en charge, mais la société à été choisie...
      • [^] # Re: Représentation publique...

        Posté par . Évalué à 7.

        On écrit "bassesses", parce que là, ça pique vraiment teès fort les yeux quand même...

        Et tant que j'y suis, je vais (presque) tout corriger :
        l1 et l2 : publique -> public
        l4 : inhumain -> inhumains
        l4 : emplois -> emploient

        Maître Ythello.

        PS : pour rester dans le sujet un tout petit peu, mon avis strictement personnel c'est : "Bandes de fils de chamelles malades ! Que la SACEM rôtisse dans les feux de l'enfer pour l'éternité et au delà."
        • [^] # Re: Représentation publique...

          Posté par . Évalué à 3.

          ahah :)

          teès -> très
          Bandes -> Bande
          enfer -> Enfer
          au delà -> au-delà

          /me retourne se cacher ;-)
          • [^] # Re: Représentation publique...

            Posté par . Évalué à 0.

            teès -> très => C'est évidemment une coquille, une faute de frappe...

            Bandes -> Bande => Pourquoi ? Ma phrase se voulait suffisamment générale pour inclure largement plusieurs bandes... Ca contribue à son aspect "généralisation bête et méchante sans réflexion", qui la rend un peu légère.

            enfer -> Enfer => Chipotage !

            au delà -> au-delà => Hmm, en cherchant bien, en effet tu as raison, mais on trouve même des dictionnaires en ligne qui semblent dire que les deux façon d'écrire sont identiques, avec citations à l'appuis et de Victor Hugo, Flaubert, Proust, enfin des gens qui savent écrire... Ca mérite enquête, voire si vraiment dans le texte original le trait est ou non présent, et le cas échéant contacter le site pour leur expliquer leur énorme erreur.
            Va voir là par exemple :
            http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/fastshowart.exe?23%7DD(...)
            En tout cas, là j'ai appris quelque chose aujourd'hui.
            Pour les règles sur le trait d'union allez voir ici :
            http://www.montefiore.ulg.ac.be/~geuzaine/BRONNE/WWW/pivot/t(...)


            Yth.
    • [^] # Re: Représentation publique...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      bah si justement "commune" avec d'autres personnes...
  • # euh...

    Posté par . Évalué à 8.

    LA SACEM veut trainer l'éducation national devant les tribunaux pour 75 ¤ ?

    Je ne sais pas mais cela me parait délirant...

    Cela me rappelle une histoire similaire au états unis ou des scouts devait payer un droit pour chanter leur chanson autour d'un feu de camp.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: euh...

      Posté par . Évalué à 3.

      qui te parle de trainer devant les tribunaux qui que ce soit?

      pour l'instant, ca en est juste a la procedure standard : on sait que vous avez utilise un titre, on envoye automatiquement une lettre de relance (ou plutot de lance dans ce cas :-P).
      L'ecole est rentree dans la phase "contestation", attends de voir ce que ca va donner avant de pousser des grands cris.
      • [^] # Re: euh...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Hugues Aufray étant toujours en vie, il serait bon qu'il dise ce qu'il pense de tels abus ( à mon sens il s'agit d'un abus même si, malheureusement, je crois que la SACEM est dans son bon droit ). Si tant est, bien évidement, que cela le choque.

        Si les artistes veulent être rémunérés pour leurs oeuvres, ce qui en soit est tout à fait normal, je pense sincérement que la plupart d'entre serait néanmoins choqué par les pratiques du machin. Bien évidement, je n'attend rien de tous ces abrutis pour qui la Chine est le summum des droits des internautes, mais j'espére encore que la plupart des artistes travaille par amour de leur art et pas seulement pour se gaver de pognon.
        • [^] # Re: euh...

          Posté par . Évalué à 6.

          il serait bon qu'il dise ce qu'il pense de tels abus

          Peut-être va-t-il donner sa réponse sur le sujet qui a été entamé sur le forum de don site officiel ? (cf http://www.hugues-aufray.com/Forum/viewtopic.php?t=231 )

          M'enfin perso, ça m'étonnerai qu'il prenne position et qu'il dise qu'il ne faut pas payer. Mais si au moins ça pouvait le faire réfléchir (voir à réagir !) au système qu'il contribue à mettre en place. Ca serait déjà bien.
        • [^] # Re: euh...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Tout Hugues Aufray qu'il est, s'il est inscrit à la SACEM, il n'a aucun droit sur ses oeuvres (de ce que j'ai retenu). Il peut donner son avis, mais si ça a pour but de faire arrêter les démarches de la SACEM, autant pisser dans un violon...
          • [^] # Re: euh...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Au moins ça dissuadera peut etre des artistes de s'inscrire à la SACEM.
            • [^] # Re: euh...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              ça me fait penser à une interview de joy star que j'ai lu dans le 20 minutes ou une feuille de choux du genre, où il expliquait que s'il n'avais pas repris de titre de ntm dans son dernier album "my playlist", c'est parceque dans leur contrat de l'époque il y avais un clause qui stipulais que les titres ne pouvais être remixé, même pas les membres de NTM.

              Je ne suis pas fan de NTM ou de joey star, mais l'anecdote reste interessante... (quand à pourquoi j'ai lu cet article, bah faut bien s'occuper dans le tram...).
          • [^] # Re: euh...

            Posté par . Évalué à 3.

            Le fait qu'il n'a "aucun droit" n'implique pas nécessairement qu'il n'a aucun avis sur la question...
            • [^] # Re: euh...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Et passer pour un héros si il se range du côté de l'école ? C'est quand même lui qui s'est inscrit à la SACEM...
              • [^] # Re: euh...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Et c'était quand même son droit. Et ça ne l'empêche pas d'être exactement sur la même longueur d'onde que la SACEM, il peut aussi être en désaccord sur certains points.
              • [^] # Re: euh...

                Posté par . Évalué à 2.

                Il peut se désinscrire, ou ne plus déposer ses oeuvres là bas, ou que sais-je, enfin, changer d'avis pour la suite. Ou même ecrire à Libération, pour lancer un débat sur DLFP.
                • [^] # Re: euh...

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je ne suis pas sure mais il me semble qu'on ne peut justement pas "désinscrire ses oeuvre" de chez la SACEM
                  • [^] # Re: euh...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je parle des oeuvres futures... m'étonnerais qu'un contrat ne comportant pas de date de fin soit légal, donc il peut ne rien créer jusqu'à la fin du contrat, et ensuite publier "hors SACEM". M'enfin, peut-être qu'il est d'accord, peut-être qu'il n'est pas d'accord, c'est pour cela que ça peut être intéressant d'avoir son avis (de jeunes artiste pourraient voir qu'il est "coincé" par son contrat", ou autre chose)
          • [^] # Re: euh...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pire, il a même volontairement donné ses droits à la SACEM connaissant les restrictions et les exceptions sur les redevances demandées par ce groupement.
            C'est tout de même lui le responsable à la base hein.
      • [^] # Re: euh...

        Posté par . Évalué à 5.

        "pour l'instant, ca en est juste a..." , "attends de voir ce que ca va donner avant de pousser des grands cris."

        J'en profite pour pousser un coup de gueule contre ceux qui ne poussent pas de coup de gueule.
        Je trouve ça un peu naïf, et potentiellement dangereux, cette façon de penser "tant qu'il n'est pas trop tard, il ne sert à rien de s'inquiéter".

        Peu m'importe d'être sûr de gagner un procès si on m'attaque sur un motif futile: c'est le principe même d'être accusé qui me choque.
        Premièrement, du côté de l'accusé: ça va impliquer une certaine dépense d'énergie simplement pour faire valoir le sens commun et son bon droit, et potentiellement, si ce genre de piqûre de moustique se répete, on risque de se lasser et simplement payer l'amende rapidement pour être laissé tranquile. C'est par exemple une technique d'arnaque: si quelqu'un de peu scrupuleux vous facture 1 euros de trop sur un total de 1000, est-ce que vous allez faire l'effort de le récupérer ? S'il fait ça à tout le monde ?
        Deuxièment, du côté de l'accuseur: Eh bien c'est décevant, c'est tout. Oui, il faut les engueuler pour qu'ils se décident à agir comme des gens respectables et pas comme des gros boulets. Et l'engueulade doit être plus que proportionnelle à l'incivilité commise, pour contrecarrer le 1er point, sinon ils ne s'arreteront pas.

        Alors dans ce cas, oui ça n'est qu'une lettre de relance standard. Mais je ne veux pas qu'on puisse se cacher derrière "la procédure bureaucratique automatique".

        C'est vrai que plus le temps passe, plus je m'emporte à râler au moindre truc. Probablement parceque j'ai fini par voir qu'on est cernés par les emmerdeurs, et qu'il ne faut jamais leur accorder le bénéfice du doute. D'un autre côté tu as peut-être raison: ce serait meilleur pour mon coeur et mon ulcère de rester cool; après-tout ça a toujours été comme ça depuis l'aube de l'humanité, on n'y peut rien et on est toujours là :)
  • # Plus généralement

    Posté par . Évalué à 2.

    Les enfants [...] sont montés sur scène pour chanter, danser

    Apparement, ils avaient déjà chanté (ce qui est fréquent dans les spectacles de fin d'année des écoles).
    Alors qu'en est-ils des autres chansons ?
    Ils ont fait des textes eux-mêmes ?
    Pourquoi alors cette chanson n'est pas comprise dans le tarifs des autres chansons ?
    Là, il y au un truc que je ne comprends pas trop, les écoles organises régulièrement ce genre de manifestation, je pense qu'ils sont au fait des coûts de la sacem.
    • [^] # Re: Plus généralement

      Posté par . Évalué à 4.

      D'après ce que j'ai pu en déduire, ce sont les enfants qui ont fait la surprise aux professeurs, à priori l'école n'était pas au courant... et n'a donc pas pu faire les démarches nécessaires auprès de la SACEM...

      Ceci demande confirmation, il s'agit d'une simple supposition.
      • [^] # Re: Plus généralement

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Même si ce n'était pas le cas, c'est une attitude pitoyable de la part de la SACEM que de faire payer les écoles pour autoriser des enfants à chanter lors d'une fête de fin d'année.
        Cela doit également être agréable pour cette institutrice qui partait à la retraite avec un beau cadeau et qui se retrouve maintenant être la cause d'un problème pour l'école où elle enseignait.
      • [^] # Re: Plus généralement

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Où est le problème? Dans ce cas, il suffit de faire payer les enfants! (vous pensez qu'ils oseraient?)

        Peut-être qu'interdire de chanter ou siffloter une musique au sein de l'établissement, sans s'être acquitté des droits de la SACEM, leur ferait mauvaise pub?
      • [^] # Re: Plus généralement

        Posté par . Évalué à 5.

        Je ne défendais pas la sacem rien de là, juste que l'affaire ne me semble quand même pas très claire.

        ce sont les enfants qui ont fait la surprise aux professeurs, à priori l'école n'était pas au courant...


        Vous y croyez vraiment ? Vous penser qu'a l'heure actuelle, des enfants vont se dire comme ça, tient, on va faire une surprise à nos professeur en chantant une chanson qu'il n'avait probablement jamais entendu parler ?
        Ça n'empêche pas que c'est quand même quelque chose de magnifique pour les professeurs, mais l'école était forcément au courant.
        J'ai connu ça personnellement en quittant le primaire, pour le départ du directeur, tout le monde à chanter adieu monsieur le directeur (et bien c'était la première fois que j'ai vu ledit principal pleurer d'émotion). Et bien je peux dire que cela avait bien était répété (dans son dos évidemment).
        Voilà, cela n'excuse en rien la connerie de la sacem qui a une attitude vraiment minable, mais je trouve malgré tout l'affaire pas très claire.
    • [^] # Re: Plus généralement

      Posté par . Évalué à 1.

      Citation de l'article :
      C'est en épluchant la presse locale que la Sacem a relevé « la faute ».

      Typiquement, dans les nouvelles locales, « une initiative bien sympathique blah blah », ils avaient le titre, l'auteur et une preuve écrite, boum. Pour le reste, ils ne doivent pas avoir moyen de retrouver simplement le nombre de titres ni les auteurs concernés.
  • # La mort de quoi?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.


    Et moi, quand je chante sous ma douche et que j'en fait profiter mes voisins, faudrait-il que je paie aussi ? Pareil quand dans un parc je chante pour mon fils, et que les badauds en profitent ?

    Faut voir si tu arrives à assimiler ça dans le cadre d'une représentation privée. Sous la douche, je dirais que tu as pas de risque qu'on t'embête, dans le parc, s'il est public, alors c'est une représentation public, donc sacem. Enfin moi je te conseil dans ce cas de chanter publiés sous une licence qui te le permet.

    Petit escargot s'endort, lorsqu'il fait très beau dehors....
  • # Tentons un débat constructif

    Posté par . Évalué à 8.

    Quelle bande de cons...
  • # Et en plus ils ont photocopié les paroles !!!

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est l'école qui nous a formés à cette immonde chose qu'est le piratage !? Chansons de fin d'année, photocopies de brochures, copie des cassettes de cours d'anglais, copie des VHS de documentaires,... j'ai donc été corrompu dès ma plus tendre enfance sans m'en rendre compte ?!?!

    Il faut absolument interdire l'école, ouvrir des instituts où l'on apprendra par coeur le sacro-saint code de la propriété intellectuelle en le répétant indéfiniment, tout cela pour former des moutons gens à l'esprit Saint. Dans ces instituts, la moitié du salaire des parents servira à payer chaque artiste et leurs représentants comme ils le méritent... l'autre moitié (quoi, c'est pas assez ?) servira a alimenter un fond de lutte contre le piratage, de contrôle de l'information culturelle à but lucratif, et de lobbying pour supprimer cette abberation qu'est la limitation dans le temps du droit d'auteur. Ainsi les parents s'assureront-ils de la bonne éducation de leur progéniture, mais surtout qu'aucune poursuite judiciaire ne sera lancée contre eux au cas où leur enfant viendrait à fredonner le moindre air de musique.

    ...

    Un investisseur pour mettre en place cette secte institut ?
  • # ce sera pire demain

    Posté par . Évalué à 3.

    Une bonne occasion pour remémorer à ceux qui l'auraient oublié les actuels travaux de l'U.E. sur la directive IPRED2, inspirée par la députée Janelli Fourtou (femme du Mr Fourtou de Vivendi et députée européen UDF) qui vise à criminaliser les atteintes à la propriété intellectuelle, parmi lesquelles celles-ci.

    http://en.wikipedia.org/wiki/EU_Directive_on_Criminal_Measur(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.