Journal EDVIGE le retour

Posté par .
Tags : aucun
16
1
déc.
2009
Cher journal ,

La plèbe DLFPienne se souviendra de la mobilisation contre la fameuses base de données EDVIGE , et bien celui ci est de retour , sous une autre forme mais avec des intentions toujours identiques . Comme l'analyse le syndicat de la magistrature :



"Ainsi, il est une nouvelle fois prévu de ficher les enfants (à partir de 13 ou 16 ans) et de viser les activités politiques, religieuses, philosophiques ou syndicales.

Quant à la mention de « l’origine géographique », elle porte en germe une stigmatisation de certains quartiers et ne constitue qu’une manière détournée d’intégrer l’origine ethnique, réelle ou supposée.

La méthode retenue est par ailleurs très significative. Le Syndicat des avocats de France et le Syndicat de la magistrature ont toujours considéré que le débat sur les fichiers devait être assumé par la représentation nationale. En décidant, une fois de plus, de procéder par décret, le ministre de l’Intérieur montre clairement son mépris - ou sa peur ?- du débat démocratique.

Le Syndicat des avocats de France et le Syndicat de la magistrature s’associeront, dans le cadre du collectif « Non à EDVIGE », à toutes les actions publiques et judiciaires qui pourront être entreprises."
http://www.syndicat-magistrature.org/spip.php?article979


En outre participer à une simple manifestation sera une raison suffisante pour être fiché ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Exploitation_documentaire_et_va(...) ) .
.

La raison pour laquelle j'en parle maintenant c'est parce qu'il y a une récolte de signature a la pétition contre ces nouveaux décrets . La newsletter d'IRIS en parlait en ces terme aujourd'hui :
"

Contre les nouveaux décrets "EDVIGE" publiés le 18 octobre dernier, le Collectif « Non à EDVIGE » appelle les citoyens et les organisations à se remobiliser. Première action proposée: signez la nouvelle pétition lancée par le Collectif (texte ci-dessous).


===========
Contre les nouveaux fichiers « EDVIGE », je signe toujours !
Pétition du Collectif « Non à EDVIGE » - Lancée le 30 novembre 2009

Deux décrets sont parus au journal officiel le 18 octobre 2009 pour remplacer le défunt décret « EDVIGE 1.0 », retiré par le gouvernement en novembre 2008 suite à la mobilisation citoyenne. Contrairement à ce qu’il avait annoncé au plus fort de cette mobilisation, le gouvernement a choisi d’éviter une fois de plus le débat parlementaire en créant des fichiers de police par décret. Le vote des députés UMP en Commission des lois le 24 novembre 2009 des « amendements BENISTI » à la proposition de loi de simplification du droit, qui autorisent la création de fichiers par simple arrêté gouvernemental, confirme la volonté de la majorité présidentielle d'enterrer définitivement la promesse de faire passer par la loi la création de tout nouveau fichier de police Le Collectif « Non à EDVIGE » dénonce et condamne un tel choix.

Le Collectif « Non à EDVIGE » constate que la mobilisation sans précédent contre le premier décret « EDVIGE 1.0 » a permis :
- La disparition des données sensibles se rapportant à la vie sexuelle et à l’état de santé.
- La limitation de certains délais de conservation des données et une meilleure traçabilité de l’accès à ces données.
- Une certaine dissociation, à travers deux décrets, des finalités complètement différentes d’enquête administrative d’une part et de prévention des atteintes à la sécurité publique d’autre part.

Le Collectif « Non à EDVIGE » constate cependant que bon nombre de ses précédentes critiques s’appliquent toujours aux nouveaux décrets :
- Comme avec le fichier « EDVIGE 1.0 », pour ce qui concerne les atteintes à la sécurité publique, il s’agit de ficher des personnes avant même tout passage à l’acte, au mépris du principe de la présomption d’innocence.
- Comme avec le fichier « EDVIGE 1.0 », les mineurs pourront être fichés dès 13 ans.
- Comme avec le fichier « EDVIGE 1.0 », et de manière plus inquiétante encore, les personnes pourront être fichées à partir du simple fait qu’elles habitent une certaine zone géographique, ou qu’elles en proviennent.
- Comme avec le fichier « EDVIGE 1.0 », on constate un mélange des finalités puisque, pour les enquêtes administratives, les agents pourront accéder à des données qui ne devraient relever que de la seule prévention des atteintes à la sécurité publique.
- Pire qu’avec le fichier « EDVIGE 1.0 », l’appartenance syndicale, mais aussi les opinions politiques, religieuses ou philosophiques pourront justifier en elles-mêmes qu’une personne ne puisse pas accéder à certains emplois, ce qui limite gravement l’exercice de droits constitutionnels démocratiques.

Pour toutes ces raisons, le Collectif « Non à EDVIGE », dont des membres déposeront des recours en annulation des décrets incriminés devant le Conseil d’Etat, demande :
- Le retrait des deux décrets du 18 octobre 2009.
- La soumission au débat parlementaire de toute nouvelle création de fichier de police.
- L’abandon du fichage des mineurs dans tout fichier fondé sur la seule présomption.
- L’abandon du fichage de l’origine ethnique, même déguisée sous une autre appellation.
- La préservation des droits syndicaux et politiques, de la liberté de pensée et d’expression, y compris pour les personnes exerçant dans un cadre professionnel « sensible ».

L’importance des problèmes identifiés justifie une mobilisation citoyenne et des actions de même ampleur que celles qui ont permis le retrait du précédent décret « EDVIGE 1.0 ». Le Collectif « Non à EDVIGE » appelle donc les citoyens et les organisations à se remobiliser et à manifester leur soutien à ces actions en signant cette pétition.



Cette pétition est en ligne à: http://www.nonaedvige.sgdg.org/spip.php?article1114
Premières signatures individuelles: http://nonaedvige.sgdg.org/petitions/?petition=3&pour_voir=o(...)
Premières signatures d'élu(s): http://nonaedvige.sgdg.org/spip.php?article1119
Premières signatures d'organisations: http://nonaedvige.sgdg.org/spip.php?article1118
(en cours de mise à jour)

Modalités de collecte des signatures :
- Les signatures individuelles sont recueillies en ligne sur le site http://www.nonaedvige.sgdg.org.
- Les collectifs, associations, syndicat et partis peuvent apporter leur soutien et leur signature en écrivant à contact@nonaedvige.sgdg.org.
- En cas de recueil de signatures sur support papier, vous pouvez utiliser le document ci-joint et le renvoyer avec la liste des signatures ainsi collectées à :
Non à EDVIGE !
C/o Ligues des Droits de l’Homme
138 rue Marcadet
75018 Paris

Notez les changements d'adresse Internet:
- Site du Collectif Non à EDVIGE: http://www.nonaedvige.sgdg.org
- Contact pour le Collectif Non à EDVIGE: contact@nonaedvige.sgdg.org

"

A vos signature :)
  • # Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

    Posté par . Évalué à 8.

    A quoi vous attendiez-vous en déposant votre bulletin dans l'urne ?
    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

      Posté par . Évalué à 3.

      Puisque tu en parles , DLFP m'a rappeler : Un livre censuré fait le bilan de l'action de Nicolas Sarkozy :

      Livre en pdf sous CC :
      http://linuxfr.org/~Montaigne/24231.html
      http://montaigne2001.free.fr/Serge.Portelli.Ruptures.FRENCH.(...)
    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

      Posté par . Évalué à 3.

      Bienvenue dans la France d'apres de Vichy
    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

      Posté par . Évalué à 8.

      J'espère que tu te rends compte que tu ne t'adresses qu'à 29% de la population française ?
      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu veux dire que c'est même pas la dictature de la majorité ?
        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

          Posté par . Évalué à 2.

          Si, c'est la dictature d'une minorité que les hommes de l'état ont nommée "majorité".

          Et de toutes façons, une dictature, de la majorité ou de la minorité, reste inacceptable.
      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Rectification : 73% grosso modo (100% de la population moins ceux étant allé voté contre Sarko, à défaut de voter pour l'autre candidat, au deuxième tour).
        Ceux ne s'étant pas déplacé ayant acté le résultat.

        Oui, je sais, les abstentionnistes s'amusent à penser pour leur bien-être que ce n'est pas leur faute si Sarko est au pouvoir, mais les faits sont chiants, ils montrent que si ils étaient allé voter contre Sarko, ce dernier ne serait peut-être pas au pouvoir, c'est con mais jouer les abstentionnistes a aussi des conséquences...
        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

          Posté par . Évalué à 6.

          Relis bien le premier message:


          A quoi vous attendiez-vous en déposant votre bulletin dans l'urne ?

          La réponse du monsieur est bien exacte puisque à de très rares exceptions les abstentionnistes n'ont pas déposé de bulletin dans l'urne.

          Maintenant je n'ai pas refait les calculs.
          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

            Posté par . Évalué à 6.

            Tu oublies encore tous ceux qui ne peuvent pas voter : les enfants, les fous, les détenus et ceux à qui la justice a retiré les droits civiques, les étrangers,en bref les gens les plus intéressants de notre pays.
          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

            Posté par . Évalué à 3.

            l'esprit et la lettre...
            ça ne change rien à l'esprit : ils ont responsable aussi.

            j'espere que la prochaine fois ils se bougeront.
            • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

              Posté par . Évalué à 9.

              NON : les abstentionnistes ne sont _PAS_ responsables de la situation. Ils n'ont pas forcément eu envie de voter contre sarkozy en déposant un bulletin pour Royal. Si Royal était passée, on aurait pu leur reprocher la situation également.
              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Donc personne n'est responsable. C'est parfait.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                les abstentionnistes ne sont _PAS_ responsables de la situation.

                Tu rentres pile poil dans ce que je faisais remarquer : la bonne conscience des abstentionnistes "c'est pas ma faute". Faut surtout pas avoir mauvaise conscience, faut surtout accuser les autres, c'est plus facile pour son petit bonheur.
                Si, ça l'est, un abstentionniste donne son accord pour que le choix fait par les autres soit le sien, qu'il dise autre chose après l'élection ou non, c'est le résultat, factuel.
                C'est quand même joli cette bonne conscience des abstentionnistes, ne surtout pas penser qu'on aurait pu changer quelque chose.

                Si Royal était passée, on aurait pu leur reprocher la situation également.

                Exactement : l'abstentionniste "vote" pour le gagnant de l'élection.
                Si X passe et qu'il ne vote pas, c'est comme si il avait voté pour X.
                A l'abstentionniste d'assumer son choix, son choix étant de laisser les autres choisir, les autres choisissent et il acquiesce.

                Dans le cas présent, les autres ont choisit Sarko, donc il a choisit Sarko en n'allant pas voter.
                Si il était allé voté et que Royal était élue, il aurait pu dire qu'il a voté contre Sarko, pour le "moins pire", qu'il a fait son devoir. Mais non, un abstentionniste ne fait pas ça, il valide le choix fait par les autres, c'est tout.
                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Oui mais en l'occurrence, tu essaies de faire dériver le post initial en culpabilisant les abstentionnistes, tout en espérant dédouaner ceux qui ont voté pour lui. Leur choix a eux n'était pas complice mais bien explicite. Et c'est bien à eux que s'adressait ce message.

                  Y'a pas à revenir dessus, les premiers à assumer, ce sont eux et malheureusement je crois qu'ils l'assument plutôt bien.

                  Le truc qui me fait le plus marrer, en fait c'est ta constance.
                  Tu es le premier à critiquer le régime présidentiel pour la démagogie qu'il sous-entend et le coté binaire des décisions prises aux antipodes du compromis.
                  Mais ca ne t'empêche pas de critiquer les abstentionnistes qui ne se retrouvent dans aucun des choix.

                  Avant que tu ne dévies, je précise que je suis allé voté.
                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Et n'étant pas abstentionnistes, je reprend le post en toute bonne conscience


                    A quoi vous attendiez-vous en déposant votre bulletin dans l'urne ?
                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Oui mais en l'occurrence, tu essaies de faire dériver le post initial en culpabilisant les abstentionnistes

                    Oui, car en pratique, la réalité, est la même : ceux qui ne sont pas allé voté on mis un bulletin "Sarkozy" dans l'urne ("Sarkozy" pouvant être remplacé suivant l'élection par le nom du gagnant).
                    Il n'y a aucune différence pratique entre celui qui est allé voter "Sarkozy" ou celui qui n'est pas allé voté. "A quoi vous attendiez-vous en déposant votre bulletin dans l'urne" peut être pris de façon imagé, en parlant du résultat, et les abstentionnistes sont dedans.

                    Leur choix a eux n'était pas complice mais bien explicite. Et c'est bien à eux que s'adressait ce message.

                    Le choix des abstentionnistes est tout autant explicite. On peut "réduire" leur responsabilité en "faites ce que vous voulez" si tu veux, il n'en reste pas moins que leur actes (ou non-actes) a une conséquence. Le message leur va très bien aussi.

                    Y'a pas à revenir dessus, les premiers à assumer, ce sont eux et malheureusement je crois qu'ils l'assument plutôt bien

                    Pas forcement : il y a beaucoup qui se cachent et n'ose pas avouer quand même.
                    Même si ils sont plus nombreux à râler dans les abstentionnistes (alors qu'ils n'ont pas à râler non plus, ils pouvaient changer les choses)

                    Tu es le premier à critiquer le régime présidentiel pour la démagogie qu'il sous-entend et le coté binaire des décisions prises aux antipodes du compromis.
                    Mais ca ne t'empêche pas de critiquer les abstentionnistes qui ne se retrouvent dans aucun des choix.


                    Je ne vois pas le rapport : d'un côté je critique le système mis en place, oui, ce système est pourri.
                    De l'autre, je constate qu'il y a un système, décidé démocratiquement, et qu'il faut vivre avec. Et surtout avec ses conséquences.
                    Et quelque soit le système mis en place, l'abstentionniste fera toujours la même chose : voter pour le gagnant (que ce soit la personne ou les idées).
                    Il ne s'y retrouve pas dans les 2 choix? Miracle, il peut proposer d'autres choix, le sien même. Mais c'est dur, il faut convaincre. C'est aussi ça la démocratie : il faut convaincre son voisin qu'on est capable de proposer un truc qui soit plus dans ses idées ET qui soit acceptable par plus de monde.

                    L'abstentionniste a sa part de responsabilité, c'est trop facile de dire "c'est pas ma faute" ou "je ne me retrouve pas dans les choix" (ce n'est pas la question posée, qui est "entre les deux, lequel préférez vous? Le pré-choix était avant, vos idées n'ont pas rencontré assez de monde"). C'est jamais sa faute comme par hasard...
                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                      Posté par . Évalué à 7.

                      Si on pose le débat, je me demande si les votes nuls ne devraient pas être comptabilisés et permettre de bloquer une élection en cas de vote majoritaire.

                      - Ca éviterait les critiques que tu adresses pour ceux qui ne sont pas satisfaits des choix qui s'offrent à eux.
                      - La venue d'un concurrent nouveau, le vote majoritaire nul motiverait certainement plus d"électeurs de part et d'autres.
                      - Dans le meilleur des cas, ca inciterait les partis à proposer des candidats plus crédibles et fédérateurs que les traditionnels putchistes.
                      - Dans le pire des cas, ca provoquerait une crise institutionnelle telle qu'elle remettrait en cause le régime présidentiel.

                      Mais qu'on se rassure, il ne nous sera jamais offert un tel cadeau !
                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        ah oui l'idée de prendre en compte le vote blanc...
                        Mais c'est con, personne ne le fait, pour une simple raison : chaque être sur terre étant différent, chaque être voterai blanc tant que son vote ne serait pas pour ses idées précises. Donc 60 Millions de cas en France.
                        Car comme le blanc serait pris en compte, chaque individu se dira qu'il peut voter blanc tant que le voisin ne votera pas pour ses idées, il n'y aura jamais personne qui pourra sortir du lot.

                        La théorie est belle, en pratique il y a un jour où il faut choisir. Mais c'est tellement plus simple de sortir des solution irréalisables.

                        Note : avant, le vote blanc à compter me paraissait tout autant logique, mais à force de discuter, j'ai compris l'infaisabilité pratique de la chose. La pratique serait loin de la théorie, et la pratique n'apporterai rien d'autres qu'un blocage permanent, une société figée, qui mourra à cause de ça.
                        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Ah !
                          Les démocraties parlementaires organisées en fédération n'existent pas ?

                          Un certains nombre d'élus à la proportionnelle par circonscription ne reflètent pas mieux un compromis qu'un suffrage majoritaire à 2 tours.
                          Quitte à ce que ces élus nomment l'exécutif.

                          Je suis étonné de ta réponse.
                          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Parce que tu veux tout mélanger : ici, je parle d'un système en place, et de la responsabilité de chacun dans le résultat en fonction de ce qu'il fait 'ou pas).

                            C'est aussi un grand classique de vouloir mélanger la volonté de modification d'un système quand on veut se donner bonne conscience en ne choisissant pas (j'ai noté que tu es allé voté, mais comme tu donnes des arguments abstentionnistes...)

                            Je n'ai pas dit que le système en place était le meilleur (loin de la, je n'aime pas le système présidentiel à la française). Mais j'ose affirmer que vu le système en place, dont on connait les conséquences suivant le vote de chacun, il y a une responsabilité finale des abstentionnistes sur le résultat, même si il ne la veule pas, leur choix de ne pas aller voter, répondre à la question parce que la question ne leur plait pas, a un impact.
                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                        Posté par . Évalué à 7.

                        Il faut bien faire la différence entre le vote « nul » et le vote « blanc ».
                        Un vote « nul » : je sais pas voter (2 bulletins, …)
                        Un vote « blanc » : aucun des choix ne me convient, et je souhaite que ce soit acté.
                        Le problème vient des médias qui font le mélange, allant presque a mettre les abstentions dans le même panier. Bref, tout ça, c’est la faute aux médias.
                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Oui mais non !

                      Je suis dans la catégorie des abstentionnistes justement. J'ai voté Bayrou au premier tour, et au 2e, pour moi, on avait le choix entre la peste et le choléra. A choisir je préfèrerai aucun des deux. C'est pour ça, entre autres, que je n'ai pas souhaité voter au second tour.

                      Maintenant je l'assume et je me console sur le fait qu'au moins le bilan de Sarkozy n'est pas aussi noir que celui auquel je m'attendais.

                      Par rapport au liberté et à la démocratie par contre, j'ai eu droit à ce à quoi je m'attendais, malheureusement...

                      Sinon, l'argument qui consiste à dire "il peut proposer d'autres choix", je ne le comprends pas bien... Tu veux dire qu'au 2e tour il y avait une autre solution que Sarkozy - Royal - voter blanc ?

                      <humour>
                      Tiens au passage, si on prends les couleurs des partis ça fait bleu - rouge - blanc : est-ce que l'abstentionnisme ferait partie de nos fondements, au même titre que l'alternance bipolaire du gouvernement ?...
                      </humour>
                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Sinon, l'argument qui consiste à dire "il peut proposer d'autres choix", je ne le comprends pas bien... Tu veux dire qu'au 2e tour il y avait une autre solution que Sarkozy - Royal - voter blanc ?

                        Le choix, tu l'as eu dans les votes internes des partis.
                        Ensuite au 1er tour.
                        Ensuite au deuxième tour, on te demande de faire un choix entre les deux qui sont les plus demandé.
                        Tu ne votes pas au deuxième tour car les deux choix ne te conviennent pas? C'est pas la question qui t'es demandée, la question étant celui que tu préfère (le moins pire si tu veux) entre les deux, la sélection a été faire avant.

                        Un grand classique de ne pas répondre à la question posée, mais à une autre...

                        Tu as préféré Sarkozy à Royal (en t'abstenant, tu as fait comme voter pour le gagnant), c'est ton choix. Tant que tu assumes et que tu penses que Royal n'aurait pas été mieux (ce qui n'est as idiot à penser ;-) )
                        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Tu as préféré Sarkozy à Royal (en t'abstenant, tu as fait comme voter pour le gagnant)
                          C'est là ou tu as tort.
                          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            Tu peux te complaire à penser que j'ai tord, mais les faits sont la, je n'y peux pas grand chose.
                            J'imagine donc, que tu t'es abstenu (si tu as voté Sarkozy, tu as indiqué préférer Sarkozy à Royal, si tu as voté Royal, tu as indiqué préférer Royal à Sarkozy).
                            En t'abstenant, tu as "répondu" à la question "prenez celui qui vous plait, il me conviendra, votre décision sera la mienne", le peuple a choisi Sarkozy, il te convient donc.

                            C'est trop facile de se cacher derrière l'abstention "j'ai voulu aucun des deux", la question était de choisir entre les deux, en t'abstenant tu as laissé les autres décider à ta place qui tu préférais à l'autre.

                            "C'est pas moi", ou la dé-responsabilisation volontaire, désolé, je ne l'accepte pas, on est responsable des ses actes (ou non-actes), avec ses conséquences. C'est la charge qui t'es donné en échange du droit de vote. Le seul cas où tu pourrais dire que tu n'as pas choisi Sarkozy en n'allant voter est si tu ne peux pas voter (trop jeune, droit suspendu...), mais dès que tu as le droit de vote, tu as aussi les responsabilités qui vont avec.
                            • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                              Posté par . Évalué à 7.

                              C’est l’interprétation que vous avez de l’abstention. Ça n’était pas mon intention ni d’un certain nombre d’abstentionniste. Lorsque que je m’abstiens de voter c’est parce que le choix ne me plaît pas et que je ne veux pas donner une quelconque légitimité à l’un ou l’autre. Et je ne suis certainement pas minoritaire. Un minimum serait de ne pas imposer une définition de l’abstention ad hoc mais de s’intéresser aux intentions réelles de ceux qui ont voté.
                              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                Posté par . Évalué à 3.

                                En tout cas, le résultat est que ton intention a permis à Sarkozy et à sa clique de gagner l'élection.
                                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Ou de ne pas permettre à Ségo de…

                                  Par contre la question de la légitimité c’est une question que les politiciens se posent sérieusement même s’ils font semblant du contraire… (cf. la « victoire écrasante » aux européennes).
                                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  le résultat est que ton intention a permis à Sarkozy et à sa clique de gagner l'élection.
                                  Non.
                                  Si ils étaient allé voté, ils auraient voté blanc, donc n'aurait rien changé à l'élection.

                                  Il y a qu'UN seul type de personne qui a permis a sarko de gagner, c'est ceux qui ont VOTE POUR LUI.

                                  Et vouloir faire porter le chapeau a qui que ce soit d'autre est totalement absurde.
                                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Je resterai à jamais étonné par cette capacité à rejeter la faute sur les autres sans se poser la moindre question sur sa propre responsabilité... Très impressionnant.

                                    (ce n'est pas faire "porter le chapeau", c'est faire prendre conscience que tout (non-)acte a des conséquences. Refuser de "porter le chapeau", ah ah ah... Quelle belle manière de ne pas prendre la moindre responsabilité pour soit.)
                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                      Posté par . Évalué à 1.

                      ce n'est pas la question posée, qui est "entre les deux, lequel préférez vous?
                      Et qui appelle 3 réponses.
                      L'un , l'autre ou aucun des deux.

                      Le vote blanc est permis.
                      Si l'on vote blanc, ça signifie qu'aucun des compromis n'est satisfaisant et je ne vois pas au nom de quoi l'abstentionniste votant aurait moins de légitimité pour critiquer les politiques en vigueur après le vote qu'avant le vote tout comme chaque électeur.

                      Après, à partir du moment où ils ne sont pas différenciés de ceux qui ne se déplacent pas parce qu'ils s'en foutent, que ca ne rapporte rien, ca donne pas envie de se déplacer.
                      Du coup, tu as la partie facile pour les accuser de ne pas jouer le jeu démocratique.


                      Il ne s'y retrouve pas dans les 2 choix? Miracle, il peut proposer d'autres choix, le sien même.

                      Oui, si on se lance tous dans la politique, l'économie va avancer.
                      Ou alors, on n'a qu'à m'interroger sur tous les sujets et que je puisse donner mon avis alors. Ah non, ca, ca va pas te plaire.

                      Désolé c'était trop tentant.
              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Désolé mais ils sont aussi responsables que les autres. S'ils ne voulaient pas voter ni pour royal ni pour sarkozy, il fallait se mobiliser au premier tour. Je peux parfaitement comprendre le vote blanc, mais on ne peut pas être abstentionniste et dire « c'est pas ma faute, c'est les autres ».
                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ils ne voulaient pas voter ni pour royal ni pour sarkozy, il fallait se mobiliser au premier tour.

                  En résumé, ils sont responsables du fait que le candidat qu'ils soutenaient au premier tour n'a pas été au 2e.
                  Donc qu'ils ne viennent pas se plaindre que ce soit un autre, il fallait voter pour l'autre d'en face au 2e.
                  Et qu'il ne viennent pas se plaindre du candidat d'en face s'il avait gagné, il fallait voter pour le premier.

                  Très convainquant.
                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    En résumé, ils sont responsables du fait que le candidat qu'ils soutenaient au premier tour n'a pas été au 2e.

                    C'est sa faute si il n'a pas su, avec le reste de la population, trouver un meilleur candidat qui rassemble. Un candidat lui ressemblait plus peut-être, mais c'était à sa charge de voter pour un candidat qui représente aussi le meilleur compromis avec les autres. La démocratie, quelle qu'elle soit, sanctionne ceux n'arrivant pas à trouver des compromis.

                    Donc qu'ils ne viennent pas se plaindre que ce soit un autre, il fallait voter pour l'autre d'en face au 2e.

                    Si il ne va pas voter, il acte le résultat, oui : il dit préférer le gagnant au perdant du 2ème tour (la question posée n'est plus sur son candidat, le peuple a rejeté son champion, fallait alors répondre à la question : entre les deux finalistes, lequel préférez-vous?).

                    Toujours trop facile de venir pleurer ensuite "bouh mon candidat il est pas président", vivre en démocratie c'est aussi trouver des compromis qui satisfassent des gens, pas que soit-même dans son coin. Si il n'a pas su trouver un compromis avec d'autres alors que d'autres ont trouvé un compromis, c'est sa faute, oui.
                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Si il ne va pas voter, il acte le résultat, oui : il dit préférer le gagnant au perdant du 2ème tour (la question posée n'est plus sur son candidat, le peuple a rejeté son champion, fallait alors répondre à la question : entre les deux finalistes, lequel préférez-vous?).

                      Non, il ne vote pas : il ne dit _RIEN_ et il n'acte _RIEN_. Et l'abtentionniste, il répond à la question par "personne". Le résultat, certes, est qu'il ne choisit pas, mais on ne peut le rendre responsable d'un choix qu'il n'a pas fait..
                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Je crois que je resterai toujours étonné par la capacité de certains à fuir leur responsabilité... Ne surtout pas se sentir fautif, ça serait trop dur à supporter.

                        Fait attention, pour information puisque tu a l'air de penser que ne rien faire c'est ne rien acter, ne _RIEN_ faire peut parfois te mener en prison, pas pour ne pas voter, on en est pas encore la (quoique, en théorie, ne rien faire en Belgique côté vote est puni), mais pour non assistance à personne en danger par exemple. Ben oui, ne _RIEN_ faire a des conséquences, si si, c'est con mais c'est comme ça.

                        Ne rien dire, c'est acter, acquiescer, le choix des autres, que tu le veuilles ou non, que tu le rejettes ou non pour ta bonne conscience, ça fait partie du package qu'on a avec le droit de vote, tu n'as pas l'un sans l'autre.
                        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Je suis surtout étonné de la capacité de certains (enfin, un en particulier) à vouloir rejeter le résultat d'une élection sur une poignée d'abstentionnistes. A te lire, on croirait même qu'ils sont plus coupables que les électeurs de Sarkozy eux mêmes.

                          Pour ce qui est des responsables, il y a Sarkozy lui-même, l'UMP, les militants qui l'ont "élu" présidentiable (il faut dire qu'ils n'avaient pas trop le choix), les médias qui l'ont soutenu, ses électeurs...

                          Alors oui c'est sûr, par extension on peut aussi mettre ça sur le dos des abstentionnistes, des militants PS aussi, puisqu'ils ont élu Royal en face de lui, tout ceux qui au premier tour ont voté pour des petits candidats plutôt que Bayrou, ou encore tous les Français qui ont quitté le pays dans les 40 dernières années en perdant leur nationalité pour ne plus voter ici... mais ça va chercher un peu loin.

                          Il faut vraiment que les abstentionnistes se culpabilisent autant, et s'empêchent de dormir en se repentant d'être les gros méchants responsables de Sarkozy à l'Elysée pour que tu sois content ?
                          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Il faut vraiment que les abstentionnistes se culpabilisent autant, et s'empêchent de dormir en se repentant d'être les gros méchants responsables de Sarkozy à l'Elysée pour que tu sois content ?

                            Désolé, ça me fait bondir ce "c'est pas ma faute".
                            Oui, beaucoup de monde est responsable, les abstentionnistes y compris.
                            Je ne demande pas qu'ils s'empêchent de dormir et se fouettent, je leur demande d'assumer leur (non-)actes, et leurs conséquences (s'abstenir ayant quasiment la même conséquence sur l'élection de la personne, c'est con, mais c'est comme ça, c'est la règle du jeu, connue en avance, s'abstenir est équivalent à donner une demi-voix à chacun, donc c'est une demi-voix pour Sarkozy, donc plus que 0 voix pour Sarko), qu'ils assument leur part de responsabilité, de la même manière que tous les autres que tu as cité. Après, qu'il dorment ou pas, c'est leur problème, je réagis surtout sur leur manière de s'enlever toute culpabilité.

                            La société va vers un "c'est pas ma faute" déculpabilisant tellement facile... Et surtout, c'est toujours l'autre le responsable.
                            Je peux même aller vers le point Godwin directement : "c'est pas ma faute" a été la réponse de ~99% des allemands en 1945 (ils avaient le droit de vote bien avant... Avec ses responsabilités), et encore aujourd'hui lorsqu'il y a des procès sur les actes commis avant 1945.
                            • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Tu as une vision bien trop binaire des choses. Je n'irai pas plus loin. Les abstentionnistes se sont abstenu, la seule raison que je vois et le seul message que j'en retire c'est "Les candidats proposés ne me conviennent pas". Ou est le "C'est pas ma faute" dedans ? Ce n'est que ton interprétation.
                              La société va vers un "c'est pas ma faute" déculpabilisant tellement facile... Et surtout, c'est toujours l'autre le responsable.
                              Non, là tu ne peux pas considérer les abstentionnistes comme responsable, même si leur non-abstention aurait pu faire pencher la balance dans l'autre sens, Et d'abord t n'en sais rien. Avant out les responsables de l'arrivée au pouvoir de sarkozy sont ceux qui ont voté pour lui, ou ceux qui auraient voulu l'autre candidat, et qui ne se sont pas déplacés pour voter.
                            • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Et si les abstentionnistes auraient voté Sarkozy s'ils y avaient été, c'est aussi de leur faute ?

                              On peut aussi considérer que si les électeurs d'Hitler s'étaient abstenus, il n'aurait pas été élu.
                              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Surtout ne rien changer : c'est la faute des autres avec leur mauvais vote, surtout pas soit-même avec ce qu'on a fait (ou pas fait)...
                                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Joli détournement de sujet pour éviter de répondre sur mes exemples. Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait rien changer et ne surtout pas voter, il est clair qu'y aller c'est déjà contribuer (un peu) à faire bouger les choses.
                                  Visiblement tu sais mieux que les abstentionnistes (ou que moi d'ailleurs, qui n'en suit pas) ce qu'ils pensent. Alors que non, tu ne peux pas savoir leurs intentions, leurs motivations ou leurs opinions politiques. C'est juste pour le plaisir de pointer du doigt des gens qui ont le malheur de ne pas correspondre à ta conception étriquée de la politique.
                                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Visiblement tu sais mieux que les abstentionnistes (ou que moi d'ailleurs, qui n'en suit pas) ce qu'ils pensent.

                                    Mais je m'en fou de ce qu'ils pensent.
                                    Je veux juste qu'ils soient conscient de la conséquence de leur non-actes.

                                    C'est juste pour le plaisir de pointer du doigt des gens qui ont le malheur de ne pas correspondre à ta conception étriquée de la politique.

                                    Ce qui m'intéresse est qu'ils soient conscient des conséquences de ce qu'ils font. Qu'ils ne se cachent pas derrière une excuse.

                                    Tu parles toujours de ce qu'ils pensent, moi je parle toujours des conséquences de leurs (non-)actes, sans supputer quoi que ce soit sur ce qu'ils pensent.
                                    Ce qu'ils pensent, ça les regarde. Mais qu'ils ne viennent pas me dire qu'ils sont contre Sarko à fond lorsqu'il ont donné une demi-voix à cette personne (s'abstenir, c'est donne une demi-vois à chaque candidat, c'est comme ça, c'est la joie du droit de vote qu'on utilise pas) quand ont leur a demandé qui ils préféraient.

                                    Les actes, rien que les actes, c'est ce qui montre les réelles pensées, et pas ce qu'ils disent. Et qu'ils arrêtent de se cacher derrière un "moi j'ai pas voté pour lui".

                                    Mais prend juste un calcul tout bête en poussant les chiffres aux extrèmes : si Sarko vote pour lui-même, et que tous les autres s'abstiennent "car en face c'est pas bien", Sarko gagne l'élection quand même, car la peuple aura dit "je préfère Sarko à l'autre personne", même si le peuple a décidé à une voix près.

                                    Et à grande échelle, c'est exactement ce qu'il s'est passé lors de la question fatidique. Quoiqu'ils pensent, les faits, rien que les faits, ont montré que Sarko ne les dérangeait pas plus que ça.

                                    Mais encore une fois, posez-vous la question : que vous fassiez l'autruche sur votre responsabilité changera-t-il le vote la prochaine fois? J'ai la réponse : non.
                                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      Les actes, rien que les actes, c'est ce qui montre les réelles pensées, et pas ce qu'ils disent.

                                      Là en l'occurence, y'a pas d'acte. C'est dur de dire les pensées derrières comme ça. Quelqu'un qui ne mange pas 100% bio, ça montre qu'il est à fond pour péter la nature à coup de pesticides ?

                                      Mais prend juste un calcul tout bête en poussant les chiffres aux extrèmes : si Sarko vote pour lui-même, et que tous les autres s'abstiennent "car en face c'est pas bien", Sarko gagne l'élection quand même, car la peuple aura dit "je préfère Sarko à l'autre personne", même si le peuple a décidé à une voix près.

                                      Non, le peuple ne sait pas qui sortira gagnant de l'élection, il ne peut pas dire "je préfère Sarko à l'autre". Il faudrait que les abstentionnistes aillent voter pour celui qui a à priori le moins de chances de gagner pour pouvoir se donner bonne conscience ? Ca la foutrait mal si celui-là passait, du coup on pourrait encore les montrer du doigt : "c'est votre faute !". Sauf que là, ça serait vrai.

                                      Quoiqu'ils pensent, les faits, rien que les faits, ont montré que Sarko ne les dérangeait pas plus que ça.

                                      Oui bien sûr, tout comme en 2002, j'ai voté comme beaucoup pour Chirac, preuve qu'il ne me dérange pas, et qu'en plus, je le soutiens à mort. Désolé mais des "faits" ne peuvent pas prouver ce que pense une personne.

                                      Mais encore une fois, posez-vous la question : que vous fassiez l'autruche sur votre responsabilité changera-t-il le vote la prochaine fois? J'ai la réponse : non.

                                      Je ne sais pas si ce "vous" est destiné à m'inclure dedans puisque comme je l'ai dit plus haut, je ne suis pas abstentionniste.

                                      Ta logique est totalement binaire. Si on raisonne comme ça, on pourrait aussi dire que Chirac est responsable de la guerre en Irak, puisqu'il s'est abstenu d'aller combattre aux côté de Saddam.

                                      C'est pas en disant aux abstentionnistes qu'ils sont des méchants et en rejetant la faute sur eux que tu vas les convaincre de quoique ce soit.
                                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Là en l'occurence, y'a pas d'acte.

                                        J'avais la flemme de toujours mettre "(non-)" devant.
                                        Ca ne change rien au fond.

                                        Ta logique est totalement binaire.

                                        On parle d'une élection binaire : "le peuple ayant choisit 2 finalistes, préférez X ou Y?".
                                        La réponse ne peut que être binaire (X ou Y), mais avec 3 possibilités de vote :
                                        - X
                                        - Y
                                        - Je laisse les autres décider si X ou Y est mon choix, les deux me vont autant l'un que l'autre (quoique la personne pense, c'est ce qui est exprimé).

                                        rejetant la faute sur eux que tu vas les convaincre de quoique ce soit.

                                        Et hop, on va vers moi, pour ne surtout toujours pas se remettre en cause : je ne rejette pas la faute sur les autres, j'ai ma part de responsabilité (pas d'engagement politique, pas convaincu mon voisin etc... J'ai une part de responsabilité dans l'élection de Sarko). Par contre, je sais un fait : l'abstentionniste a laissé celui qui vote "Sarko" intentionnellement plus de poids, abstentionniste a aidé Sarko a être président. Je veux pas convaincre, j'exprime un fait, point : abstentionniste a sa part de responsabilité aussi.

                                        Quand à convaincre de quoi que ce soit, si déjà abstentionniste n'a pas compris qu'un simple déplacement pour aller voter a déjà un impact, même si la personne en face ne correspond pas à son idéal, pas la peine d'aller plus loin, c'est une cause perdue. C'est d'ailleurs une des choses sur laquelle se battent les politiques : ils savent très bien que les fidèles à la droite / extrême droite vont plus voter, le moyen de gagner est de motiver les abstentionnistes à voter.

                                        Sur ce , je m'arrête de discuter, ça me gonfle la politique de l'autruche "c'est la faute des autres".
                                        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          - Je laisse les autres décider si X ou Y est mon choix, les deux me vont autant l'un que l'autre (quoique la personne pense, c'est ce qui est exprimé).

                                          Ca c'est ton interprétation. Dans la réalité il y a pas mal de raisons, bonnes ou mauvaises (j'en veux aucun des deux, je suis contre le système de vote, j'avais piscine...), mais rarement "ils sont bons tous les deux, prenez qui vous voulez". Tu es contradictoire. Tu dis t'en foutre de ce que pensent les abstentionnistes, et ensuite tu déduis ce qu'ils auraient selon toi pensé.

                                          Et hop, on va vers moi, pour ne surtout toujours pas se remettre en cause : je ne rejette pas la faute sur les autres, j'ai ma part de responsabilité (pas d'engagement politique, pas convaincu mon voisin etc... J'ai une part de responsabilité dans l'élection de Sarko

                                          Ah oui c'est sûr, là ça peut aller très loin en responsabilité si on voit comme ça. Toute personne n'ayant pas fait activement campagne pour Royal est responsable de la situation actuelle. Et même ceux qui l'ont fait sont responsable, après tout ils auraient pu faire plus. On aurait aussi pu assassiner Sarko, puisque personne ne l'a fait, c'est de notre faute à tous. Même le sans-papier qui n'a pas le droit de vote est responsable, s'il était resté dans son pays, ça aurait donné moins de poids à sa campagne sur l'immigration. On peut facilement rendre responsable n'importe qui de n'importe quoi avec un raisonnement aussi tordu. C'est totalement ridicule...
                                          • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Tu es contradictoire. Tu dis t'en foutre de ce que pensent les abstentionnistes, et ensuite tu déduis ce qu'ils auraient selon toi pensé.

                                            Mais bordel, il faut le dire comment?
                                            J'en déduis rien. Je dis ce qu'ils ont dit, c'est tout.
                                            Rien à faire de ce qu'ils ont pensé, de ce qu'ils ont pensé dire, je regarde les fait, la réponse qu'ils ont donné à une question à laquelle ils ont répondu (s'abstenir étant une réponse).
                                            Ca fait longtemps que j'ai arrêté d'écouter ce que les politiques disent, pour voir leur actes, souvent à l'opposé de ce qu'ils disent. Et les politiques ne sont que ce qu'on voit le plus, les votants/abstentionnistes font la même chose : leur pensée réelle est mieux vu par leurs actes, pas par "ce qu'ils pensent".

                                            Ah oui c'est sûr, là ça peut aller très loin en responsabilité si on voit comme ça. Toute personne n'ayant pas fait activement campagne pour Royal est responsable de la situation actuelle.

                                            Oui, beaucoup de monde est responsable, ça a l'air de te déranger...
                                            Comme je disais plus haut : on est aujourd'hui dans un monde où personne n'est responsable de rien (faut dire, c'est plus facile de vivre avec, forcement....)

                                            C'est totalement ridicule...

                                            ...Ou la réalité de la vie, au choix.
                                            Surtout, surtout, éviter toute prise de responsabilité, même minime, hein... La faute des autres, c'est plus simple.

                                            En attendant, Sarko sera réélu en 2012, car les non-responsables le laisseront motiver ses troupes, et ses troupes, responsables elles, et contentes de l'être, voteront pour lui.

                                            Et zut, j'ai encore répondu à l'autruche, mais c'est tellement énorme cette déresponsabilisation que ça me fait réagir...
                                            • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              J'en déduis rien. Je dis ce qu'ils ont dit, c'est tout.

                                              Tu dis juste TON interprétation à TOI. Parce que visiblement TU sais mieux que les autres ce qu'ils pensent, quelle modestie !

                                              Oui, beaucoup de monde est responsable, ça a l'air de te déranger...
                                              Comme je disais plus haut : on est aujourd'hui dans un monde où personne n'est responsable de rien (faut dire, c'est plus facile de vivre avec, forcement....)


                                              Oui c'est plus simple le monde vu par toi : tous responsable. La faim dans le monde ? La pollution ? Les meurtres de Fourniret ? Les mauvaises notes de Kévin, 12 ans ? Tous responsables, depuis le bébé qui vient de naître jusqu'à la tribu d'Amazonie. C'est même pas une vision binaire en fait, c'est pire que ça.

                                              On devrait donc tous culpabiliser pour tout ce qui va mal dans le monde parce qu'on est tous responsables ? C'est du délire complet.
                                              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Parce que visiblement TU sais mieux que les autres ce qu'ils pensent, quelle modestie !

                                                Combien de fois devrais-je le répéter : je parle de ce qu'ils disent.
                                                Après, si leurs paroles, leur actes, leurs non-actes ne correspondent pas à ce qu'ils pensent penser, c'est leur problème. Je vois juste ce qu'ils ont dit, le message qu'ils ont fait passer pendant qu'on leur posait une question, et ses conséquences.

                                                On devrait donc tous culpabiliser pour tout ce qui va mal dans le monde parce qu'on est tous responsables ? C'est du délire complet.

                                                Parce que être responsable de rien est moins un délire?
                                                Oui, je l'affirme : chacun a une part de responsabilité dans beaucoup de choses.
                                                Le nier? OK. S'abstenir? OK. Mais alors qu'ils ne viennent pas râler ensuite en disant que ce qui se passe n'est pas bien, il avait le pouvoir de dire que c'était pas bien, que sa voix soit entendue, à un autre moment, il faut savoir répondre à la question quand on al pose, pas après.

                                                En attendant, les autres, qui ont une vision différente et que ce qui se passe aujourd'hui convient, se marrent : la "gauche" anti-Sarko n'arrive même pas à vivre entre elle, ensemble, elle se déchire, et eux continuent leur chemin et font ce qu'ils veulent, car eux ont compris qu'être un groupe, quitte à faire des concessions, ça permet plus de choses. Eux avancent, alors que les râleurs râlent et ne se bougent pas "car c'est pas leur faute". Les pro-Sarko doivent bien se marrer.
                                                • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  Combien de fois devrais-je le répéter : je parle de ce qu'ils disent.

                                                  Parce qu'ils disent qu'ils n'aiment pas la politique de Sarko ? Et s'ils n'avaient pas aimé celle de Royal aussi ? C'est impossible de n'aimer ni l'un ni l'autre pareillement ?

                                                  Parce que être responsable de rien est moins un délire?

                                                  Encore une fois, binaire : soit on est responsable de tout, soit de rien. Ou est-ce que j'ai dit qu'on pouvait n'être responsable de rien du tout ? Nulle part. Juste là sur ce point, non, quand on ne vote pas pour Sarko, on ne peut pas être compté au nombre de ses soutiens. Enfin oui, c'est sûr, tout comme un battement d'ailes de papillon peut déclencher un ouragan à l'autre bout du monde, tout est lié, si on cherche assez loin on peut toujours trouver un rapport de cause à effet, mais c'est vraiment vouloir dénicher la petite bête, et ça n'a strictement aucun intérêt.

                                                  Le nier? OK. S'abstenir? OK. Mais alors qu'ils ne viennent pas râler ensuite en disant que ce qui se passe n'est pas bien, il avait le pouvoir de dire que c'était pas bien, que sa voix soit entendue, à un autre moment, il faut savoir répondre à la question quand on al pose, pas après.

                                                  J'adore cette vision de la démocratie : mets ton bulletin dans l'urne une fois tous les 5 ans, et après ferme ta gueule. Et après on s'étonne que certains puissent ne pas se reconnaître là dedans.
                                                  Le plus tordu je crois, c'est que même quand on vote pour l'autre candidat, tu considères qu'on est responsable quand même. Il faut faire quoi pour ne pas l'être ? Se tirer une balle ?

                                                  En attendant, les autres, qui ont une vision différente et que ce qui se passe aujourd'hui convient, se marrent : la "gauche" anti-Sarko n'arrive même pas à vivre entre elle, ensemble, elle se déchire, et eux continuent leur chemin et font ce qu'ils veulent, car eux ont compris qu'être un groupe, quitte à faire des concessions, ça permet plus de choses. Eux avancent, alors que les râleurs râlent et ne se bougent pas "car c'est pas leur faute". Les pro-Sarko doivent bien se marrer.

                                                  Ca n'a pas grand rapport. Tu sais aussi qu'on peut être abstentionniste et se bouger quand même ? Militer dans une association par exemple, aller manifester contre l'expulsion de sans-papiers, etc... C'est même plus respectable et surtout plus efficace à mon avis que de dire "moi au moins j'ai voté" sans rien derrière.
                                                  • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    Et s'ils n'avaient pas aimé celle de Royal aussi ? C'est impossible de n'aimer ni l'un ni l'autre pareillement ?

                                                    C'est aussi possible d'aimer personne d'autre que soit, super avec ça on avance.
                                                    OK, tu peux aimer ou ne pas aimer pareillement les deux, sauf que le choix est la car tu n'as pas su proposer et/ou motiver tes voisins sur un choix qui te contente tout en contentant plus de monde.
                                                    Les deux propositions étaient assez différentes pour faire ton choix, si tu ne priorises aucun des deux et les mets sur le même niveau j'en conclue qu'il n'y a aucun espoir avec toi : tu ne sera jamais content de ce qu'on proposera, tu diras toujours non à tout le monde sauf toi. Je sais, il faut vivre avec les grincheux qui disent que tout est pourri.

                                                    encore une fois, binaire : soit on est responsable de tout, soit de rien.

                                                    Qui est binaire? Tu refuses toute prise de responsabilité sur Sarko, je te parle que chacun en a une part. Le binaire est plutôt d'un autre côté...

                                                    C'est même plus respectable et surtout plus efficace à mon avis que de dire "moi au moins j'ai voté" sans rien derrière

                                                    Bof : d'une, de mon point de vue, prévenir est plus utile que guérir, et de deux on peut faire les deux en même temps (une manif bouffe plus de temps qu'un vote!), alors aucune raison de se priver. Quand à l'efficacité des manifs... Ca me fais doucement rigoler celui qui dit prendre du temps pour aller à une manif mais qui ne va pas exercer son droit de vote : est-il prêt à vivre en communauté?
                                                    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                                      Posté par . Évalué à 3.

                                                      OK, tu peux aimer ou ne pas aimer pareillement les deux, sauf que le choix est la car tu n'as pas su proposer et/ou motiver tes voisins sur un choix qui te contente tout en contentant plus de monde.

                                                      Je ne serais pas contre qu'on se lance tous en politique et qu'on monte tous notre parti, du moins tout ceux qui ne se reconnaissent pas dans ceux existants, et ils sont nombreux. Mais ça poserait quand même quelques petits problèmes. Un abstentionniste peut donc tenter de motiver les gens pour un autre candidat voir tenter de se présenter lui même. Il a de fortes chances pour que ça foire, quand bien même il se donnerait tout le mal du monde, puisqu'un appareil politique ça ne se sort pas en claquant des doigts. Donc s'il rate son entrée en politique, c'est uniquement de sa faute, il n'a plus qu'à fermer sa gueule, après tout si Sarko est là il est aussi responsable. C'est bien ça ?

                                                      C'est marrant, ça me rappelle un autre troll ou tu soutenais mordicus que si on aimait pas son boulot, c'était simple, il suffisait de lancer sa boîte dans l'informatique, ça ne coûtait qu'un euro. C'est juste complètement à côté de la réalité...

                                                      Qui est binaire? Tu refuses toute prise de responsabilité sur Sarko, je te parle que chacun en a une part. Le binaire est plutôt d'un autre côté...

                                                      Oui non c'est vrai, tu fais dans le unaire : on est tous responsables, point, fermons tous notre gueule. Quoiqu'on fasse, quoiqu'on dise, puisque Sarko se retrouve réélu, c'est que dans le fond on l'a tous voulu.

                                                      Bof : d'une, de mon point de vue, prévenir est plus utile que guérir, et de deux on peut faire les deux en même temps (une manif bouffe plus de temps qu'un vote!), alors aucune raison de se priver.

                                                      C'est sûr, ça mange pas de pain d'aller en plus voter, j'ai pas dit le contraire.

                                                      Sur ce , je m'arrête de discuter, ça me gonfle la politique de l'autruche "c'est la faute des autres".

                                                      C'est pour illustrer la différence entre les paroles et les actes, c'est ça ? Tu sais, j'étais déjà au courant hein...
                                              • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                C'est du délire complet.

                                                Au fait : surtout, ne change rien dans ta façon de n'être responsable de rien, on voit que ça marche, le monde va dans ton sens, c'est génial.
                                                (oui, c'est ironique...)
                      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Il n’acte rien, donc il accepte et ne se plaint pas.

                        Si il est responsable de ne pas vouloir choisir, et c’est un choix. Qu’il assume celui-là au moins en acceptent que son non-choix il accepte tacitement le résultat, et accepte donc la politique du candidat.

                        Je rappelle mon point de vu :
                        Abstention : ça ne m’intéresse pas.
                        Nul : j’ai fait une erreur de vote.
                        Blanc : aucun candidat ne me convient.
                        Candidat : celui-là je l’aime, ou c’est à mon avis le moins pire.

                        Arrêtons de dire « je » ne suis pas responsable, nous le sommes tous, tous ceux qui ont voté. Tous ceux qui n’ont pas voté. Tous ceux qui n’ont pas fait l’effort de s’inscrire. Les seuls qui ne sont pas responsables, se sont ceux qui avaient moins de 18 ans le jour du premier tour.

                        Stop les excuses regardez vous un peu dans le miroir et dites je suis responsable, mais capable ou pas de changer ça la prochaine fois.
        • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

          Posté par . Évalué à 3.

          Les abstentionnistes qui ne voulaient pas de Sarkozy n'auraient pas eu la responsabilité des actions de l'autre candidat. Dire que les abstentionnistes sont responsables de l'arrivée de Sarkozy, ce n'est pas vrai.
      • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui.
    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

      Posté par . Évalué à 6.

      Hmm, je suis pas sur que reprocher aux gens leur vote soit une très bonne technique pour les convaincre de voter autre chose ...
    • [^] # Re: Vous l'avez voulu, vous l'avez eu ....

      Posté par . Évalué à 6.

      « Nicolas Sarkozy a été ministre de l’Intérieur pendant quatre ans. Son bilan est là, il suffit de l’étudier. Ses propositions sont là, il suffit de les lire. »
      C’est ainsi que débutait Ruptures, un ouvrage dans lequel Serge Portelli réfutait la plupart des fausses évidences fondant la politique de sécurité. La présentation se terminait par : « ce livre est là pour qu’on ne puisse pas dire, après, qu’on ne savait pas. »
      http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1959
      Le livre de Portelli publié en 2007
      http://montaigne2001.free.fr/Serge.Portelli.Ruptures.FRENCH.(...)

      "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

  • # Et pendant ce temps là sur facebook...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Les gens partagent joyeusement le moindre soubresaut de leur vie privée. \o/
    • [^] # Re: Et pendant ce temps là sur facebook...

      Posté par . Évalué à 10.

      Il y a quand même des distinctions entre facebook et EDVIGE ...

      Je ne défend absolument pas Facebook , mais il est a constater que :

      Facebook n'est pas l'émanation du ministère de l'intérieur ...

      Facebook , on y met ce qu'on veut , et on est sensé partager au personne qu'on veut (ce qui peu inclure tout internet ou un cercle plus restreint) , EDVIGE on collecte les données qui ne sont pas destiné à faire bien en soirée ... Mais un veritable traitement discriminant par les autorités et ce sans control judiciaire indépendant derriere et qui n'est pas dans le cadre d'enquete ..

      Moi ce qui me fait plus tiquer c'est : "l’appartenance syndicale, mais aussi les opinions politiques, religieuses ou philosophiques pourront justifier en elles-mêmes qu’une personne ne puisse pas accéder à certains emplois, ce qui limite gravement l’exercice de droits constitutionnels démocratiques."

      Au temps d'EDVIGE 1.0 , certains avait soulevé aussi l'argument Facebook , du genre vous le faite quand meme cela sur Facebook , alors bon c'est pas grave un truc de plus ou moin ...

      Vive la joyeuse confusion, si ca continue tu vas te retrouver en prison et on va te dire que t'es a l'hotel , c'est du pareil au meme quoi ...
  • # Et pour remplir leur fichier...

    Posté par . Évalué à 7.

    ...ils vont commencer par prendre la liste de tous les signataires de la pétition !

    Je déconne, mais en même temps, regarder qui signe une pétition est un moyen encore plus efficace que tenter de voir qui participe à une manif pour connaître l'opinion des gens.
    • [^] # Re: Et pour remplir leur fichier...

      Posté par . Évalué à 4.

      Raison de plus , sinon on pourra plus signer de pétitions sur n'importe quoi (meme les trucs sur les logiciels libres ) de peur de se faire fichié

      En outre , ils n'ont pas le droit de remplir leur fiche de cette manière ,cela fera un grief en plus a exposer Conseil d’Etat et ou au Conseil constitutionnel
      • [^] # Re: Et pour remplir leur fichier...

        Posté par . Évalué à 8.

        En outre , ils n'ont pas le droit de remplir leur fiche de cette manière ,cela fera un grief en plus a exposer Conseil d'Etat et ou au Conseil constitutionnel

        Et tu crois que ça les arrêtes... Tu fermes la porte, ils reviennent par la fenêtre. Une controverse est lancée sur je ne sais quel abus de pouvoir et une réforme, un fait divers ou je ne sais quelle controverse fait son apparition. C'est une vrai course à l'échalote à laquelle se livre ce gouvernement.

        Et le pire est que tous les députés de droite chient dans leur froc de peur de ne pas être sur les listes aux prochaines élections et ferment leur gueules en public pour dire en privée que ce n'est pas bien, qu'ils sont contre mais qu'ils ont voté pour, etc...

        Et vu que l'opposition n'arrive pas à faire un front commun, c'est une voie royale à toujours plus d'abus de pouvoir, de clientélisme, de gaspillage, d'inéquité.

        Ça me fait vomir!

        Voilà! C'était ma minute coup de gueule.
        • [^] # Re: Et pour remplir leur fichier...

          Posté par . Évalué à 3.

          Bah, à ce petit jeu, le jour ou la cou en aura marre du Prince, ils le laisseront tomber. Il ne pet pas aller trop loin à ce petit jeu : les députés ont besoin de lui, mais il a autant besoin des députés.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.