• # Intérêt toujours aussi limité

    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 07/03/14 à 11:42.

    Dropped packages
    Replaced mate-doc-utils with yelp-tools
    Replaced libmatekeyring and mate-keyring with libsecret and gnome-keyring
    Replaced libmatewnck with libwnck
    Replaced mucharmap with gucharmap
    Replaced mate-bluetooth with blueman

    C'est bien, bientôt ils utiliseront tous les packages GNOME. Je cherche encore l'intérêt de leur approche initiale "on s'en bat la race, on forke tout".

    • [^] # Re: Intérêt toujours aussi limité

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est peut-être juste le temps que la pilule passe et que gnome 3 s'améliore.

    • [^] # Re: Intérêt toujours aussi limité

      Posté par . Évalué à 10.

      En même temps, le but du fork était de conserver GNOME avec une interface classique. Ce n'est pas choquant de réutiliser les bibliothèques et outils texte s'ils font strictement la même chose.

      C'est au contraire plus pérenne, ils peuvent se concentrer sur les applications graphiques et être plus facilement intégrés dans les distributions.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Intérêt toujours aussi limité

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/03/14 à 14:02.

        Je n'ai jamais dit le contraire. Je veux juste dire que c'est une question qu'il aurait fallu se poser avant de forker ces composants, pas après.

        • [^] # Re: Intérêt toujours aussi limité

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Eh bien ça dépend. Si ces composant n'avaient pas les fonctionnalités attendues au début, ça a du sens.

        • [^] # Re: Intérêt toujours aussi limité

          Posté par . Évalué à 10.

          Peut-être par esprit d'indépendance ? Vu les gros changements lors de l'arrivée de GNOME 3, le fork a dû leur paraître la seule solution pour être sûr de l'évolution de ces composants.

          Il me semble que Bluman et libsecret sont aussi utilisés par KDE, ça doit peut-être rassurer les devs Mate qu'ils ne sont pas dédiés à GNOME et reviennent aux composants originels.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Window Snapping

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour.
    Comment fonctionne le "window snapping" ?
    S’agit-il de la fonctionnalité permettant de faire glisser une fenêtre sur un côté de l’écran pour qu’elle prenne la moitié de l’écran ?

    J’ai trouvé ici qu’on peut utiliser Shift en déplaçant la fenêtre, mais ça ne fonctionne pas comme ça.
    Ça semble plutôt permettre l’alignement aux autres fenêtres.
    Et parfois la fenêtre sort de l’écran…
    Je suis en dual screen, alors peut-être que ça cause problème…

    En tous cas, y a-t-il de la documentation sur cette fonctionnalité quelque part ?
    Merci d’avance pour votre aide.

  • # Moche

    Posté par . Évalué à 6.

    Ils pourraient faire un effort au niveau du thème par défaut. C'est complètement moche, ça ne donne pas envie

  • # Encore du sexisme dans le monde de l'informatique

    Posté par . Évalué à -10.

    Et voila, en cette Journée internationale du droit des femmes , on trouve encore des gros lourds barbus pour appeler leur bureau "Mate" (à prononcer maté d'après leur site).

    En plus de rappeler le passe-temps préféré des jeunes pubères de banlieue dans les lieux publics pendant leur oisiveté, cela fait aussi le parallèle entre mater son bureau et mater une femme. Et ce n'est pas le pseudo dédouanement sur l'origine du mot mate en bas de leur page d'accueil qui nous fera oublier l'évidence :

    The name "MATE", pronounced Ma-Tay, comes from yerba maté, a species of holly native to subtropical South America. Its leaves contain caffeine and are used to make infusions and a beverage called mate.

    Sur ce, avec une journée de retard, je m'en vais par la fenêtre…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.