Journal Disponibilité du député avant une loi Sécurité

Posté par . Licence CC by-sa
20
8
avr.
2015

Bonjour à tous,

un petit billet rapide pour l'histoire (j'ai failli mettre une majuscule… )

Vous n'êtes pas sans savoir que ce lundi va être discuté à l'Assemblée Nationale le projet de loi relatif au Renseignement.

Vous savez également qu'une opposition à ce projet regroupe des associations, des techniciens voire le Défenseur des droits (Jacques Toubon).

Le tout est largement retrouvable sur le web (la quadrature du net, reflets, nextinpact, les généralistes : lepoint, l'express, slate)

Cette fois, j'ai suivi la procédure du site http://sous-surveillance.fr/#/ et appelé mon député.

Pour l'Histoire (j'ai fini par la mettre, cette majuscule), je retranscris ici les étapes (elles seront mises à jour en fonction des retours éventuels)

Mardi 7 avril - 14 heures

Appel à sa permanence locale. Une dame fort courtoise m'indique que le député est à Paris.
Elle demande l'objet de mon appel ; je lui explique que j'aimerais avoir une explication de la part de mon député sur une loi, dont je lis beaucoup de mal dans la presse.

Mes questions sont notées, et devraient être transmises dans la journée. Je donne mon numéro de téléphone pour obtenir la réponse.

Mercredi 8 - 10 heures

N'ayant pas eu de réponse, j'appelle à nouveau.
Autre intervenant, il n'est pas au courant de ma démarche, que j'explique à nouveau.
La réponse obtenue est "je ne sais pas si le député a été informé de votre demande, mais il travaille tard dans la nuit et il ne reviendra que vendredi"

J'insiste pour savoir si ma demande lui a été transmise. Mon interlocuteur doit se renseigner auprès de sa collègue de la veille…
Mais promis, il va me rappeler…

Et vous, quels retours avez-vous avec vos députés sur cette loi (restons courtois, le web n'oublie rien) ?

Cordialement,

  • # Scrongneuneu de rogntudju

    Posté par (page perso) . Évalué à -6. Dernière modification le 08/04/15 à 11:53.

    Non, je n’activerai pas Javascript pour accéder à ton site de merde, toi le développeur web (on ne dit plus webmaster paraît-il) qui se moque de l’accessibilité comme de sa première chaussette !

    Et c’est la Quadrature du net qui est derrière ça, bon sang, ce serait la première « web agency » venue à la limite je pourrais comprendre, mais là…

    Je sais, je sais, post inutile, vous pouvez moinsser mais ça soulage.

    • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

      Posté par . Évalué à 4.

      on ne dit plus webmaster paraît-il)

      Effectivement, il faut parler de maitre sith, et c'est encore plus vrai lorsque les sites en questions se moquent de l'accessibilité.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

      Posté par . Évalué à 7.

      On peut faire des sites accessibles avec javascript, il n'y a rien qui s'y oppose.
      Quelqu'un qui ne fait pas attention à l'accessibilité peut aussi facilement faire un site pas accessible en HTML pur qu'en HTML+JS.

      • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        On peut faire des sites accessibles avec javascript, il n'y a rien qui s'y oppose.

        On peut, oui. Ça s’appelle la graceful degradation. Le principe de base est que l’information essentielle du site doit être disponible sans Javascript. Si le Javascript est utilisé par-dessus pour enrichir la navigation, je n’y vois aucun problème.

        En revanche, lorsque rien n’est consultable sans Javascript, ce qui est le cas du site mentionné, là ça me pose problème.

        • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 08/04/15 à 12:46.

          Ah, on ne parle pas de la même chose. L'accessibilité, c'est l'adaptation aux handicaps pour moi.
          Et le refus d'activer javascript n'est pas considéré comme un handicap :)

          • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

            Posté par . Évalué à 2.

            L’accessibilité c'est le fait que le site soit… suspense… accessible. À tous les périphériques, petits, grands, format portrait ou paysage, gestion des css ou non, du js ou non, avec peu de polices d'installés, affichant en braille, vocaux et même pour les noirs, petits et moches pour qui c'est très dur.

            • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 08/04/15 à 20:44.

              À tous les périphériques, petits, grands, format portrait ou paysage,

              Ca c'est bon.

              gestion des css ou non

              Donc faudrait faire un fallback aussi en texte, au cas où HTML est non supporté.
              Ca n'a rien à voir.

              du js ou non

              idem.

              affichant en braille, vocaux

              La, c'est intéressant. As-tu essayé avec un lecteur braille ou vocal moderne? Pour pouvoir dire qu'il y a un bug.
              Sinon, ben ça revient à dire que LinuxFr doit pouvoir être lisible par IE6 (voire IE1) : non, ce n'est pas ça l'accessibilité, ça c'est la volonté d'utiliser des outils inadaptés et/ou une volonté de désactiver un composant pour le plaisir.

              Ne pas confondre accessibilité et petit caprice personnel de valide.

              PS : après, c'est juste pour t’embêter, car je ne pense pas que ce soit une demande si horrible que d'être accessible si pas de CSS ni JS, je te l'accorde, car HTML a été conçu dans cette idée : le plus de choses optionnelles. Mais faisons attention à ne pas parler d'accessibilité n'importe quand.

              • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ca n'a rien à voir.

                Euh, si, l’accessibilité demande de ne pas faire n’importe quoi avec CSS. Par exemple, ne pas essayer de cacher un paragraphe en le « poussant à l’extérieur » de l’écran, ou ne pas mettre d’informations importantes seulement dans du contenu généré par CSS (propriétés content)…

        • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

          Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 08/04/15 à 14:41.

          Hum faux et archifaux, la graceful degradation c'est so 2010's, ça date de quand les navigateurs pour aveugles ne savaient pas trop interpréter le JS. Maintenant, le JS, c'est accessible.

          Je te conseille: https://www.google.com/search?q=accessibilit%C3%A9+javascript&ie=utf-8&oe=utf-8

          Bon, on est tous d'accord le JS est plus souvent là pour nous pomper l'air que de faire des merveilles (pubs & popups & co) mais dans la vraie vie, il sert aussi pour des vraies fonctionnalités (AJAX, que ce soit pour dynamiser ou pour les performances, carto, notifications, etc…). Même si ça embête les anti-system D, c'est aujourd'hui incontournable.

          Utilise des clients riches si tu ne veux pas de JS.

          D'ailleurs: https://developer.mozilla.org/fr/docs/Accessibilit%C3%A9/ARIA

          • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            (Je ne connais pas de « navigateur pour aveugles » mais je vais poster quand même.)

            Ça fait maintenant quelques années que je suis sur la liste debian-accessibility@, et de ce que j'ai pu constater les outils en mode texte restent privilégiés par un grand nombre d'utilisateurs. Côté web, j'ai noté links et w3m. Le premier ne restitue que « Projet de loi relatif au Renseignement : agissons contre la surveillance de masse ! | Sous-Surveillance.fr ». Le second me semble donner les infos disponibles sur la page.

            L'accessibilité des navigateurs graphiques eux-mêmes n'a pas toujours été géniale, même des versions de 2013-2014 sont déconseillées sur certaines documentations. Pour fixer les idées, il faut savoir que des choses aussi simples que l'édition d'un tableau dans LibreOffice peut se retrouver non accessible d'une version à l'autre (vu il y a quelques semaines), et que le même genre de choses est déjà arrivé dans les navigateurs.

            Ensuite, la résistance au changement (notamment vis-à-vis d'un outil aussi indispensable qu'un navigateur web) me semble plus importante lorsque l'on est en situation de handicap : il est très aisé de ne pas trouver le bon bouton ou le bon menu, en fonction des technologies mises en œuvre, de leurs interactions, et de leurs limitations respectives. La réponse « t'as qu'à utiliser autre chose » me semble plus difficilement acceptable.

            Je vais terminer par : ne me croyez surtout pas sur parole. Lancez une session avec synthèse vocale et fermez les yeux. Il vous restera de toute façon un avantage, vous aurez déjà des repères visuels et les habitudes correspondantes.

            Debian Consultant @ DEBAMAX

    • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Rholala quel vieux réac', raison de plus pour aller parler à ton député, au pire active toi le JavaScript sur un navigateur jetable, comme un chrome à côté par exemple.

    • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

      Posté par . Évalué à 6.

      Il existe une version no-script sur : https://sous-surveillance.fr/noscript.php

      • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et je vois que la page principale redirige maintenant automatiquement vers celle-ci en absence de Javascript (ce n’était pas le cas ce matin). Merci !

        (C’est malin, et contre quoi je vais rouspéter moi maintenant ?

        Ah oui, je sais : les boutons de partage Facebook/Twitter/Google+… zut, non même pas, ce sont des boutons inactifs, qui ne font rien tant qu’on ne clique pas dessus ! Cette fois je suis fait !)

        • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          (C’est malin, et contre quoi je vais rouspéter moi maintenant ?)

          que ce n'est pas la même URL que le site "normal".
          Perso, je trouve anormal de ne pas avoir une URL unique pour le même contenu (je pense aussi aux site mobiles en m.example.com), tu veux filer le lien? tu files ton no-script au passage à des gens n'ayant rien demandé (pareil pour les sites mobiles en général).
          On peut faire avec la même URL.

          • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

            Posté par . Évalué à 1.

            Ouai par exemple on peut faire un petit script javascript qui vérifie que javascript est activé et s'il ne l'est pas redirige vers une page noscript.

            • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              redirige

              Tu as lu le commentaire auquel tu réponds?

              • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

                Posté par . Évalué à 1.

                Je pense qu'il voulait dire une redirection javascript sur la page noscript (qui redirige vers la page classique). Ainsi, si tu files ton lien noscript, le navigateur utilisant javascript sera redirigé vers la page classique.

                Je l'ai déjà vu pour des sites mobiles (redirigent vers le site normal si le user agent n'est pas un mobile).

                • [^] # Re: Scrongneuneu de rogntudju

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  La bonne conception voudrait qu'il n'y ait pas de redirections mais qu'une page s'adapte à son client automatiquement. C'est possible et de mémoire c'est même le signe que le site a été bien conçu si ça fonctionne correctement.

  • # 2 emails, aucun retour

    Posté par . Évalué à 7.

    J'ai envoyé un email à deux députés pour leur dire que la loi est particulièrement mauvaise en évoquant quelques raisons pour argumenter un minimum. J'en ai pas fait des tonnes, il y a des gros morceaux bien sales qui suffisent. Bien entendu, je suis resté poli, histoire de pas passer pour un gros lourd. Cela fait maintenant une semaine, aucune nouvelle.

    Je n'aime pas passer un appel. Je me demande si je ne devrais pas m'y mettre, histoire de ne pas pouvoir être mis de côté facilement. Tant pis, s'il faut passer pour un emmerdeur pour être écouté, autant le faire et bien.

    • [^] # Re: 2 emails, aucun retour

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Même si tu n'as pas de réponse, cela reste utile : plus il y a aura de monde qui se plaint, plus ça fera réfléchir ton député (en tout cas, on peut l’espérer)

      • [^] # Re: 2 emails, aucun retour

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 08/04/15 à 22:57.

        J'ai aussi contacté mes deux députés (par courriel).

        L'un m'a "gentiment" répondu de ne pas m'inquiéter en me resservant les explications du gouvernement (j'avais rédigé un message très "soft").
        Lorsque j'ai répondu en y ajoutant mes arguments et surtout ceux des divers intervenants (Quadrature du Net, Syndicat de la Magistrature, Ordre des Avocats, Ligue des droits de l'Homme,…), plus personne…

        L'autre députée ne s'est pas donné la peine de répondre…

        Il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers

  • # Perdu d'avance

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai encore entendu Raffarin ce matin à la radio. Cette loi est déjà votée, et à l'exception d'une partie de la population, qui se fera traiter de "bobos qui savent rien de la vraie vie", tout le monde s'en fout.
    Les hommes politiques sont contents ils ont enfin leur outil de contrôle. Les journalistes s'en tapent : on leur a offert des garanties (LOL). Dans notre république démocratique le peuple ne vaut rien.

    L'excuse entendu ces derniers jours, même de la bouche d'un juge anti-terroriste, est la suivante : "On le faisait déjà avant alors autant légaliser".

    Comment une loi d'exception peut-être votée hors d'un référendum ?! On se le demandera peut-être dans quelques années (ou pas).

    Je me rappelle de l'époque bénie où on se foutait de la gueule des américains.

  • # Arrêtez de jouer avec la peur des gens

    Posté par . Évalué à 4.

    Merci aux propos de Eric Ciotti qui m'ont bien faire rire ce matin

    • [^] # Re: Arrêtez de jouer avec la peur des gens

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La menace, elle est dans cette guerre qui a été déclarée aux démocraties.

      Non, elle est dans cette guerre qui a été déclarée aux vérues véreux politiques qui ont peur du peuple et de la liberté d’échanger leurs idées.. Printemps arabe, têtes supprimées, dégage dégage dégage, bientôt chez nous, etc… Hé oui faut une loi internet et vite

      Tout le monde a un cerveau. Mais peu de gens le savent.

  • # Dates ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je pense que tu t'es planté dans les dates, puisqu'aujourd'hui c'est mercredi 8 avril.

    Le lundi de Pâques ne fait pas parti du week-end ;)

  • # donne des noms ...

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est intéressant pour les prochaines élections. Peut-être que nosdeputes.fr pourrait mettre en place un suivi spécifique pour cette loi.

  • # Direct "live" : la suite... mardi !

    Posté par . Évalué à 6.

    L'assistant parlementaire vient de m'appeler… il avait pu s'entretenir avec le député (PS) qui, en raison d'un emploi du temps chargé, doit rester sur Paris.

    Cependant, j'ai décroché un rendez-vous mardi 14 avril matin avec l'assistant parlementaire.
    Celui-ci s'est proposé de faire, à partir de mes arguments, une note de synthèse qu'il enverra ensuite au député.

    Lorsque j'ai fait remarqué que la discussion commençait la veille à l'Assemblée, il m'a répondu que le travail se faisait aussi en commission et que le projet n'était pas encore fini.

    Bon, maintenant, je vais devoir organiser les arguments de manière rationnelle et convaincante… si vous avez des pistes, ou l'expérience de ce genre de confrontation, je suis preneur de tout conseil (vous pouvez éventuellement me contacter en privé) !

    • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 08/04/15 à 17:01.

      ah et j'oubliais, elle peut se faire retoquer au conseil constitutionnel

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        et donc qu'il s'agit d'une mauvaise évaluation du risque, pas des moyens mis en place,

        Il y a eu aussi un manque de moyen financier et humain, pas législatif.
        Car avec plus de personnels et de sous, tu peux surveiller plus de personnes. Il n'en faut pas trop non plus mais on éviterait la surveillance généralisée tout en poursuivant des suspects plausibles.

      • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

        Posté par . Évalué à 3.

        ah et j'oubliais, elle peut se faire retoquer au conseil constitutionnel

        Ca ça ne marche que s'il y a un recours devant le CC par un nombre suffisant de parlementaires. Sur ce genre de textes, d'habitude ce n'est pas le cas. Du coup faudra attendre la première mise en examen pour voir la première QPC.

    • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

      Posté par . Évalué à 5.

      Je trouve tout ca plutot rassurant :

      • Le député bosse.
      • Tu as quand meme pu faire entendre ta voix.
      • On t'organise meme un rendez-vous

      Après, le fait que tu aies eu une première personne qui ne t'a pas rappelé en temps et en heure… Soit c'est normal (il avait pas eu le député : il attendait de l'avoir pour te rappeler), soit c'est juste un loupé. Ca arrive.

      PS : maintenant t'es dans la merde va falloir que tu bosses pour convaincre plutot que de gueuler…
      Je suis content que le système marche, mais je suis pas sur de vouloir ta place ^

      • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le député bosse.

        Il a dit qu'il bosse, on ne sait pas si il le fait.

        On t'organise meme un rendez-vous

        Classique pour mieux enterrer, ça ne veut rien dire.
        (je le sais, j'ai participé à une commission, en sachant qu'elle était la que pour faire plaisir aux opposant, la conclusion du rapport n'a pas pris en compte les remarques, évidement).

        donc pour le moment, on ne sait pas, faudra voir si un truc est bien remonté, après.

        • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

          Posté par . Évalué à 2.

          Classique pour mieux enterrer, ça ne veut rien dire.

          Non pour enterrer sur un truc comme ça, on fait le dos rond et on laisse mourir.

          (je le sais, j'ai participé à une commission, en sachant qu'elle était la que pour faire plaisir aux opposant, la conclusion du rapport n'a pas pris en compte les remarques, évidement).

          Contre-sens. Tu mélanges "une commission" (effectivement le bon moyen pour enterrer un sujet) et le travail en commission, qui dans le cadre de l'élaboration de la loi a un sens particulier.
          Avant d'être examiné en séance, un texte passe (selon quel critère ?) en commission pour en discuter et proposer des amendements qui deviennent une base de travail pour le travail en séance dans l'hémicycle. Il y a 8 commissions permanentes spécialisées chacune sur un sujet spécifique. Les députés qui y participent ont souvent un intérêt, du coup c'est en commission qu'est fait le travail de fond sur les textes parlementaires.
          Le travail est plutôt de bonne qualité par rapport au cirque de l'hémicycle et c'est diffusé en semaine à 9h30 sur LCPAN.

          Le cheminement du PJL en question est la : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/renseignement.asp .

    • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 08/04/15 à 17:11.

      • Qu'il ne peut y avoir de vrai garanti sans sanction en cas de manquement (genre l'obligation d'effacer des bases de donnés sans sanction si rien n'est fait)
      • Que cela sera inefficace. (les vrais terroristes n'utilisent plus internet)
      • Quelle garanti est offert pour les journalistes, le secret médical, et les avocats ? Qu'est-ce qui se passe en cas d'écoute abusive ?
      • Dans une vrai démocratie, la sanction est donné par la justice, qui est un pouvoir séparé de l’exécutif (la police)

      • Si on a rien à cacher, est-ce qu'il laisse la porte ouverte aux toilettes ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        les vrais terroristes n'utilisent plus internet

        Il y aura toujours moyen d'utiliser du cryptage fort avec des vpn à l'étranger.

        Ou au pire, faire comme la résistance pendant la seconde guerre mondiale : écrire en message codé.

        • "Paul est sorti de la maison"
        • "la bicyclette est bleu"
        • "Systemd remplace trés avantageusement ce vieux sysinit"
        • "cat /etc/password | grep toto"
        • "Mon chat est très malade".
        • "Un troll se cache dans ces messages"
        • "Mon clavier se bl…"
        • "Bernard a été bronsonisé"
        • "Il est triste son avis sur Firefox"
    • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

      Posté par . Évalué à 4.

      j'ajouterai

      • obligation de déchiffrement pour les entreprises (donc MIM au niveau du proxy, suffit qu'un pirate plante sa sonde pour récupérer plein d'infos sensible, ou que le certificat utilisé par l'entreprise se fasse copier pour créer des sites dit de confiance, ou pire que le proxy de l'entreprise masque les certificats non valide (puisque remplacé par son MIM).

      • pas de contrôle d'un juge

      • pas de garantie sur la finalité des données interceptés

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

      Posté par . Évalué à 4.

      Puisqu'on parle souvent des méta-données, il faudrait porter à l'attention que c'est beaucoup plus révélateur qu'on voudrait le faire croire. J'aime beaucoup ce transparent de l'EFF: https://twitter.com/Alserweiss/status/585755433035558912 .

      Un autre angle d'attaque qui pourrait être intéressant. La loi met en place un système qui peut être facilement détourné par un système autoritaire. Que penserait ton député si le FN arrivait au pouvoir et avait à sa disposition un tel outil de surveillance de la population ?

      • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

        Posté par . Évalué à 3.

        Un autre angle d'attaque qui pourrait être intéressant. La loi met en place un système qui peut être facilement détourné par un système autoritaire. Que penserait ton député si le FN arrivait au pouvoir et avait à sa disposition un tel outil de surveillance de la population ?

        Ben il te répondra qu'avec des "si" on mettrait Paris en bouteille, et que si l'on part du principe qu'un truc peut être utilisé à de mauvaises fins ne doit jamais être déployé, on devrait dissoudre toutes nos armées et fondre les équipements, que les outils en question sont déjà déployés et utilisés sans cadre légal pour lutter contre le tairrorisme et les loups solitaires, et que si t'es contre c'est que tu es un nazi anarchiste parisien déconnecté de la réalité dans laquelle on vit et qu'elle est très méchante.

        Ou quelque chose du genre.

        • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

          Posté par . Évalué à 1.

          Des gouvernants qui ont abusé des système de surveillance c'est pas des « si « en même temps :

        • [^] # Re: Direct "live" : la suite... mardi !

          Posté par . Évalué à 5.

          Il n'y a pas besoin du FN, vu que tout reste sous l'autorité d'un ministre, il est assez facile pour un gouvernement d'opposition d'obtnir toutes les infos qu'il veut sur un candidat de parti d'opposition, un journaliste qui dévoile des affaires dérangeantes, etc … pas besoin d'un état totalitaire. Ils sont en train de donner le bâton pour se faire battre.

          Autre point, les élus sont en général outrés lorsqu'on leur sort le discours "tous pourris" : ils nous font la même chose en nous déclarant "tous terroristes". On pourrait transposer une loi similaire à l'encontre des élus : vu qu'il ne se passe pas une journée sans qu'un élu soit mis en cause dans des affaires de malversation, il faudrait mettre en place une surveillance généralisée des élus, de leur patrimoine et des flux financiers qui transitent sur leur compte ou sur les comptes de leurs amis/proches. Cette surveilance serait dans les mains d'une commission citoyenne (pas des élus mni des ex-élus mais des membres de la société civile). Demande-lui ce qu'il pense d'une telle loi. Ensuite dis-lui que c'est exactement ce qu'il nous fait.

          Enfin, ne pas dire que tu es contre les écoutes et la surveillance, mais bien préciser que c'est la surveillance de masse, et l'éviction de l'autorité judiciaire qui est le problème. S'il te dit que la justice est trop lente, lui rétorquer que c'est de sa faute, à lui et à ses collègues (en moins direct par contre), qu'ils n'ont qu'à donner plus de moyen à la justice et à la police.

          Il faudrait aussi que tu fasses le ratio entre le nombre d'attentats déjoués ces X dernières années avec les moyens l&gislatifs actuuels par rapport aux attentats réussis ces derniers temps.

  • # Une vingtaine de mails.

    Posté par . Évalué à 1.

    Et aucune réponse, même pas de courtoisie.

    • [^] # Re: Une vingtaine de mails.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Des mails, ça s'automatise, les parlementaires reçoivent des "templates" en permanence.
      La personne qui écrit le journal a… Téléphoné et demandé un rendez-vous. C'est plus chiant, mais ça montre que tu t’intéresses au point d'y consacrer du temps.

      • [^] # Re: Une vingtaine de mails.

        Posté par . Évalué à 4.

        Mes courriers sont tous très personnalisés. M'étant adressé aux députés de ma région, j'en avais déjà rencontrés certains, aussi ai-je pu évoquer la culture commune et même proposer des discussions de vive voix.

        Que les mails s'automatisent, soit, cela ôte au message une partie de sa personnification, mais ils ne devraient pas être ignorés pour autant.

        Cependant, je n'ai pas abandonné pour autant. M'étant aperçu de l'absence de réponse, j'ai écrit plusieurs lettres à la main, que j'ai envoyées en recommandé hier. Je compte en appeler quelques uns dans la journée, mais je suis si peu à l'aise à l'oral que j'ai peur de ne pas être à la hauteur des arguments entêtés qu'ils abattent.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.