Journal Les téléphones portables cancérigènes ?

Posté par . Licence CC by-sa
11
1
juin
2011

Après avoir entendu tout et son contraire à ce sujet (parfois ici-même), la position des experts semblent passer de « on ne peut pas conclure sur les risques » à « les éléments semblent indiquer que c'est cancérigène, même s'il faut continuer à travailler sur la question. »

http://www.enviscope.com/index.php?option=com_content&view=article&id=11448:le-telephone-mobile-peut-etre-cancerigene&catid=64:sante&Itemid=75
http://www.boursier.com/actualites/economie/les-mobiles-peut-etre-cancerigenes-selon-l-oms-8903.html?sitemap

Pensez à utiliser votre oreillette, si ne le faites pas déjà…

Je m'interroge quand même sur la place accordée à la toxicologie, dans une société où les découvertes techniques s'enchaînent de plus en plus vite. Le progrès c'est important, pouvoir en profiter en bonne santé aussi, non ?

En attendant, les constructeurs et opérateurs de téléphonie mobile nous remercient pour notre participation à leur enquête sanitaire grandeur nature.

  • # Point de vue

    Posté par . Évalué à -2.

    L’avis intéressant de David Servan-Schreiber,
    sur lemonde.fr.

  • # Ca va pas aider Nokia :-)

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    extrait de
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0201410132669-nokia-chute-en-bourse-apres-une-alerte-sur-ses-resultats-170818.php

    "Car le partenaire choisi par Nokia pour l'aider à remonter la pente dans les smartphones n'est pas non plus en grande forme : il a vendu un peu moins de Windows Phone équipés de la nouvelle version de son système d'exploitation maison au premier trimestre 2011 qu'à la même période l'an passé, alors que le marché des smartphones a, lui, doublé."

    Action Nokia
    hier - 16,7%
    aujourd'hui à mi-journée - 8,77%

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # C'est des conneries

    Posté par . Évalué à 7.

    Ça fait pas mal d'années que j'utilise mon GSM et je n'ai jamais eu de probl..argh

    • [^] # Re: C'est des conneries

      Posté par . Évalué à 10.

      oué comm ien a i dize ke sa bousiye le servo mé sé pah vré moa sa va

      • [^] # Re: C'est des conneries

        Posté par . Évalué à 1.

        sa a suremen rien a voir mai D foi G kan jecri jai le pouce ki se blo

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: C'est des conneries

      Posté par . Évalué à 1.

      ça fait 18 ans que je fume, et je suis toujours en vie. :)

      Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

  • # Oreillette oui, mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    ...pas bluetooth.

    Quand je vois ces types qui se promènent avec un bluetooth accroché à leur oreille en permanence, je me dis qu'il vaut mieux y coller son téléphone quelques minutes plutôt qu'avoir cette source de radiation en permanence.

    • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

      Posté par . Évalué à 1.

      En même temps c'est certainement pas bien fort le bluetooth (de l'ordre du milliwatt je suppose), alors qu'un téléphone en émission doit aller deux à trois ordres de grandeur au dessus.
      J'aurais tendance à pense que c'est bien pire.
      (On est exposé en continu à des faibles émissions comme celles de notre réseau sans fil, et cela ne semble pas poser de problème)

    • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'exemple même du commentaire mal informé qui pullule sur internet. La puissance du bluetooth est négligeable par rapport à la puissance d'un GSM.

      L'effet potentiellement cancérigène du téléphone portable est déjà extrêmement faible et difficile à mesurer, alors celui du bluetooth...

      • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        C'est un peu comme tout. La nuisance est fonction de la quantité. A faible dose c'est sans doute négligeable. Mais en permanence, et surtout collé contre le crâne, je ne dirais pas que c'est sans effets.

        • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          je ne dirais pas que c'est sans effets.

          Et tu le dis comme ça, à la louche, sans rien connaître du sujet, ce qui ne t'empêche pas de proclamer haut et fort ton opinion non informée sur internet et ailleurs.

      • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        L'exemple même du commentaire mal informé

        Dommage que tu ne donnes pas d'information à part "c'est pas vrai, tu mens".

        Un téléphone portable est sensé émettre au maximum à 250 mW.
        Pour le Bluetooth c'est 2,5 mW pour la plupart des matériels. Les trucs made in pas cher font nettement plus (je crois dans les 15 mW, à vérifier) avec une forme d'onde dégueulasse.

        Les fréquences n'étant pas du tout les mêmes, il est possible que 2,5 mW Bluetooth soit plus nocif que 250 mW GSM. Par exemple la centaine de watts qui passent dans les murs de ma maison sont supposés non problématiques (ceci n'est pas un appel à troll).

        • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Il me semble que ce serait au commentaire auquel je réponds de donner des arguments.

          Avant de propager des rumeurs, la moindre des choses serait de s'y connaître un peu!

    • [^] # Re: Oreillette oui, mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'avais lu quelque part que l'oreillette filaire pouvait être dangereuse aussi car agir comme une antenne (et, si je me souviens bien, amplifier le signal)

  • # Toxicologie

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    L'étude dont il est question ici est fort heureusement une étude épidémiologique, c'est à dire que les données étudiées sont d'origine humaine.

    La plupart des études de toxicologiques sont effectués sur un "modèle" animal. C'est à dire que l'expérimentateur choisi l'espèce (et la lignée) des cobayes sur lesquels il va faire ses tests.

    Le choix de l'espèce peut mener à des résultats tout à fait différents. En étant un peu paranoïaque (mais pas tant que ça), on peut même imaginer que l'espèce est choisie en fonction du résultat voulu. Les entreprises du tabac par exemple ont financé moult expérimentations sur l'animal pour prouver que leur produit n'était pas dangereux (avec un certain succès pendant des années).

    Ceci mène à une situation où l'on a beaucoup d'études contradictoires, noyant dans la masse des études plus pertinentes (basées sur d'autres méthodes).

    Aujourd'hui, malheureusement, l'expérimentation animale tient le haut du pavé et profite de beaucoup de financement alors que le développement des méthodes alternatives fonctionne au ralenti. Les intoxiqueurs ont de beaux jours devant eux.

  • # hmm

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    L'étude porte sur des sujets ayant utilisé le téléphone portable dans les années 1995-2004.
    Donc à l'époque ou les combinés était plus puissant.

    La conclusion de l'étude est une augmentation des cancers du gliome de 30% chez les utilisateurs utilisant énormément leurs portable.

    Mais quelle est la fréquence du cancer du gliome dans la population ?
    D'après wikipédia, ce cancers est relativement rare puisqu'on évalue sa fréquence à 10 cas pour 200 000 personne. Une augmentation de 30% fera donc passer les cancers du gliome à ... 13 cas pour 200 000 personnes.

    Vite un moratoire sur les téléphones !

    • [^] # Re: hmm

      Posté par . Évalué à 1.

      Juste une petite correction: on parle de gliome tout court, désignant une tumeur généralement bénigne développée à partir des cellules gliales, et non de cancer du gliome.

      Par ailleurs la remarque sur la prévalence est très vraie, et de plus je pense que les biais de confusion de telles études épidémiologiques sont énormes au vu du peu de connaissance que nous avons de la genèse de ces tumeurs. Les facteurs possiblement en cause sont à mon avis nombreux et méconnus.

      Pour l'exemple il serait facile de montrer une association statistique entre la consommation d'alcool et le cancer du poumon par une étude épidémiologique. Simplement le biais de confusion énorme serait qu'une forte consommation d'alcool est le plus fréquemment associée à une intoxication tabagique...

    • [^] # Re: hmm

      Posté par . Évalué à 4.

      Je te conseille la lecture du lien donné par Docteur Fas. L'article date de 2008 mais ce qu'il dit est très pertinent.

      1 Français sur 4 mourra d'un cancer. Aujourd'hui, 1 Français sur 4 est atteint d'allergie. En 2050, ce sera un Français sur deux.

      Après on peut continuer à se mettre la tête dans le sable. Ou commencer à se poser des questions sur ce qui cloche dans notre environnement (maison, boulot, ville, etc). Chaque facteur est peut-être mineur pris indépendemment, mais leur conjonction donne une explosion des cancers et maladies auto-immunes.

      • [^] # Re: hmm

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        En 2050, ce sera un Français sur deux.

        Il ne peut en rester qu'un !

        Après on peut continuer à se mettre la tête dans le sable.

        Les plus forts survivront et l'humanité n'en sera que renforcée... c'est ça l'évolution !

        ====>[_o/]

        • [^] # Re: hmm

          Posté par . Évalué à 4.

          Oui, enfin, si la finalité de l'évolution c'est une humanité qui survit à mettre la tête dans le sable, c'était beaucoup d'effort pour pas grand chose.

        • [^] # Re: hmm

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les plus forts survivront et l'humanité n'en sera que renforcée... c'est ça l'évolution !

          L'évolution humaine est de moins en moins basé sur la génétique "positive".

          A notre époque on meure du cancer et d'allergie après avoir fait des enfants. Donc question évolution c'est zéro. C'est même éventuellement favorable à ces problèmes puisque par exemple l'héritage de la maison arrive plus vite aux enfants lorsqu'on est malade (exemple pourri, il y a également des facteurs défavorables).
          De même que les personnes "saines et intelligentes" ont tendance à avoir de meilleurs revenus, donc financent les malades alors qu'eux-même se reproduisent moins.

          Est-ce cela qui fait que nous serons 1 sur 2 "sain" en 2050 ?
          A quelle hauteur cela contribue-t'il ? 0%, 20%, 95 ?
          Le débat sur l'eugénisme est ancien. Et giga-trollifère :-)

      • [^] # Re: hmm

        Posté par . Évalué à 4.

        J'ai lu l'article qui est extrêmement vague et ma parle au total assez peu.

        Il y a un amalgame de tout les cancers qui me parait difficilement acceptable.
        D'une part les cancers courants, poumon prostate sein colon, qui ont tous des facteurs de risque bien décrits, génétiques et environnementaux, que quand on fume on fait son cancer du poumon, c'est moche et c'est évident.
        D'autre part des cancers rares, difficiles à étudier, à propos desquels faire une étude épidémiologique sérieuse sur des facteurs de risque faible est extrêmement difficile vu le peu de cas et la faiblesse de la différence à mettre en évidence entre exposés et non exposés. Sur ces derniers sont avancés bien des causes, le plus souvent sans aucune preuve plus sérieuse que l'imagination de leurs auteurs.

        Par ailleurs :
        > Car chez les enfants et adolescents, les chiffres progressent aussi : de 1 à 1,5 % >annuellement depuis les années 1970. Et il s'agit de cancers que l'on ne dépiste pas.
        J'aimerais savoir d'où sortent ces chiffres. Mettre dans un sac tout les cancers de l'enfant (qui ont évidemment des prévalences et incidences sans rapport aucun entre eux) et balancer un chiffre comme ça ça me parait difficile...
        Par ailleurs si quelqu'un a une stratégie de santé publique finançable pour dépister des cancers ayant une prévalence de 1/100000....

        Enfin:
        > En négligeant d'investir dans les recherches et les programmes préventifs qui >découlent de ces faits scientifiques établis, en refusant même d'en discuter, nous >créons un sentiment d'impuissance vis-à-vis du cancer. La plupart des gens continuent >de voir le cancer comme une sorte de roulette russe génétique, alors qu'il n'en est >rien. Face au cancer, nous devons certes éviter de donner de faux espoir, mais nous >devons lutter encore plus énergiquement contre le faux désespoir.

        Il est temps de pousser notre société, et chacun d'entre nous, à affronter dès >aujourd'hui les causes de cette épidémie moderne.

        C'est quand même culotté ça, qui croit encore que le cancer ne dépend que de facteur génétique aujourd'hui? Et qui croit qu'il n'y a pas de recherche épidémiologique sur les cancers? Moi ça me parait pas crédible, mais j'ai peut être une vision faussée...

        Enfin dans son ensemble l'article me laisse plus le gout d'un petit troll poilu qu'autre chose... Comme la majorité des articles de santé paraissant dans la presse grand public malheureusement.

        Une rapide recherche google http://www.guerir.org/Members/david_servan_schreiber/anticancer-1 ne m'a pas donné envie d'en voir plus...

        • [^] # Re: hmm

          Posté par . Évalué à 4.

          « Et qui croit qu'il n'y a pas de recherche épidémiologique sur les cancers? Moi ça me parait pas crédible, mais j'ai peut être une vision faussée... »

          Il me semble que parfois la recherche est parfois… orientée, malheureusement, les intérêts économiques sont trop fort. On s'aperçoit des années après-coup que c'était une connerie (cf aspartame, OGM, bisphénol, effets électromagnétique…).

          De plus, on arrive à un point où les générations qui ont 25/30 ans n'ont connu que des environnements du type plastiques, bois traité, légumes traité, etc. Or tout ce mode de vie implique une augmentation des cancers (cf le film « Notre poison quotidien »), surtout si on est confronté depuis l'enfance.

          Pour « blaguer » mon père dit toujours : « De toute façon ne nous inquiétons pas pour les retraites, les cancers et autres problèmes de santé dûs à notre mode de vie occidental va s'en occuper. »

          • [^] # Re: hmm

            Posté par . Évalué à 3.

            Bien sur que la recherche est orientée... Par ceux qui payent.. et vu le cout d'une étude épidémio sérieusement menée, les candidats ne sont pas très nombreux..

            Par ailleurs je trouve qu'on diabolise le "chimique" a tort et à travers... Le plastique va tous nous tuer? Pourtant ça m'étonnerait qu'il rattrape notre bon vieux couple tabac/alcool.

            Le traitement du bois et des légumes nous menacent? Certainement pas tant que l'augmentation galopante de l'obésité et du diabète, pourtant c'est que du naturel, 1/2 kilos de viande par jour et 2 baguettes, mais c'est pas du mac do ma bonne dame! Que du bon!

            Pour faire le lien avec le sujet du départ, le gliome c'est 5/100 000 personne par an, soit 3250 personne atteintes d'une tumeur généralement bénigne. Les maladies cardiovasculaires tuent 146000 par an, les tumeurs des voies aériennes supérieures (corrélées au tabac +++++ et à l'alcool pour tout ce qui est au dessus du larynx) 30000 personnes /an.

            Que le téléphone portable augmente peut être le nombre de gliome de 30%, ce qui en valeur absolu reste très faible vu la prévalence de la chose, m'apparait plus comme un sujet racoleur pour journal grand public que problème de santé public.

            Notre poison quotidien c'est nos consommations excessives, bouffe, alcool, tabac.. Et c'est ça qui tuera la majorité d'entre nous...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.