Journal Lancement d'un Fab Lab à Cintegabelle

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
26
30
juil.
2014

Bonjour tout le monde,

Je m'était lancé il y a un peu plus d'un an dans la création d'un Fab Lab (pour essayer de couper court aux message me demandant ce qu'est un Fab lab : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fab_lab :) ) dans la région d'Auterive / Cintegabelle (sud de Toulouse), voir ici et .

Finalement, après maintes péripétie, l'association a été crée par neuf fondateurs, une imprimante 3D achetée et un local trouvé.

Nous aurons donc le plaisir de présenter le Fab Lab Sud31-Val d'Ariège lors du forum des associations ayant lieu le samedi 6 septembre, de 9h00 à 12h00. N'hésitez pas à passer nous voir, vous aurez également la possibilité d'adhérer pour une ouverture prévue mi-septembre ou début octobre.

Pour plus d'infos : http://www.fablab-sud31.fr/post/2014/07/30/forum-associations

Merci à toutes et à tous de votre attention

  • # Une bien belle aventure...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    … qu'il faut venir raconter au Capitole du Libre !

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Une bien belle aventure...

      Posté par . Évalué à 3.

      Ouaip !
      Il y aura un village associatif si ça t'intéresse d'y poser un stand, ou bien participer à l'animation print 3D, ou encore proposer une conf …
      à bientôt !

    • [^] # Re: Une bien belle aventure...

      Posté par . Évalué à 2.

      Ou au THSF?

    • [^] # Re: Une bien belle aventure...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Une réponse générale, plutôt que plusieurs individuelles :
      - Pour le Capitole du Libre, j'y avais pensé. Ensuite il faut voir au niveau de l'assoc qui a le temps de tenir le stand (et q'y présenter) sur un weekend. Mais c'est de l'idée à soumettre.
      - Pour le THSF, l'idée est aussi sympa. Le seul point qui me « gène » est que l'évènement me semble plus « roots » (comprendre moins grand public) et à mon avis déjà bien trusté par les grands fab labs de la région toulousaine.

      • [^] # Re: Une bien belle aventure...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        • Pour le THSF, l'idée est aussi sympa. Le seul point qui me « gène » est que l'évènement me semble plus « roots » (comprendre moins grand public)

        Bon, alors, là, je pense que tu as une vision à moitié fausse du THSF, et je vais te donner mon avis personnel : je me suis bien impliqué (à ma façon, hein :) dans l'organisation des THSFs, et pour moi, il a été toujours évident qu'il fallait faire du « root's » pour le grand public. Dans le cadre dans lequel se fait le THSF (un collectif d'artistes), il y a une immense diversitée de gens, et pour nous tous, faire un THSF, c'est l'évènement le plus déjanté, le plus important, le plus dur et le plus réjouissant de l'année.

        Nous y mettons tous beaucoup d'énergie, parce que nous voulons montrer au monde ce que nous faisont : que ce soit de l'art, de la culture ou de la technologie, nous aimons le pratiquer et nous sommes hexibitionistes : nous voulons que les gens viennent voir nos créations et nous interroger sur nos motivations.

        et à mon avis déjà bien trusté par les grands fab labs de la région toulousaine.

        Même pas vrai, on s'est fait carrément phagocité par les bretons.

        * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

        • [^] # Re: Une bien belle aventure...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bon, alors, là, je pense que tu as une vision à moitié fausse du THSF

          Possible, c'est pour ça que j'ai utilisé le terme « me semble » :-) Après, ce ressenti n'est pas gratuit. J'ai pu côtoyer ce petit monde (rien de négatif / péjoratif dans l'expression) quand je suis venu sur place juste avant le THSF 2014 pour m'occuper de la programmation des machines à bulles d'Annlor Codina (hop, un lien pour les curieux : http://annlor.codina.over-blog.com/2013/12/stochastic.html ). C'est juste que ça m'avait paru très haut pour du grand public. Après, n'ayant pas eu l'occasion d'assister au THSF même, je n'ai pas de vécu pour confirmer ou infirmer ce ressenti.

          et à mon avis déjà bien trusté par les grands fab labs de la région toulousaine.

          Même pas vrai, on s'est fait carrément phagocité par les bretons.

          Oh, c'est juste que quand je vois Tetalab et CampusFab, je me dis que ce ne sont de petits acteurs, et que pour le moment mon Fab Lab naissant va faire pâle figure :)

          • [^] # Re: Une bien belle aventure...

            Posté par . Évalué à 2.

            Par curiosité, j'aimerais savoir ce que tu veux dire par "très haut pour du grand public"? Est-ce que tu penses que les choses qui ont été présentées (j'ai jeté un oeil à la machine à bulle par exemple) sont inaccessibles? Qu'est-ce qui rendrait THSF plus grand public? (la question m'intéresse assez personnellement, bien que n'ayant jamais été à ce festival)
            Et aussi, quel devrait être, selon toi, l'ambition d'un FabLab (question que je me pose souvent et à laquelle je n'ai pas vraiment de réponse)?

            Oh, c'est juste que quand je vois Tetalab et CampusFab, je me dis que ce ne sont de petits acteurs, et que pour le moment mon Fab Lab naissant va faire pâle figure :)

            As-tu pris contact avec eux? Là où je suis, il existe des liens entre FabLab qui partagent les mêmes idées, et qui sont pas trop éloignés géographiquement (encore que…)

            Moi j'ai observé que le phénomène FabLab se divise grossièrement en deux courants: un tendance underground, sympathiquement anarchiste (je caricature un peu), avec visée "éducation populaire" et souvent sans beaucoup de sous, et l'autre tendance… truc numérique à la mode.

            • [^] # Re: Une bien belle aventure...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Par curiosité, j'aimerais savoir ce que tu veux dire par "très haut pour du grand public"? Est-ce que tu penses que les choses qui ont été présentées (j'ai jeté un oeil à la machine à bulle par exemple) sont inaccessibles? Qu'est-ce qui rendrait THSF plus grand public? (la question m'intéresse assez personnellement, bien que n'ayant jamais été à ce festival)

              Comme je le disais précédemment, c'est plus un ressenti qu'autre chose. Je n'arrive pas à mettre de mots dessus. La seule expérience que j'ai du THSF est le programme et l'avant-évènement, donc je peux complètement me foirer sans y avoir assisté directement. Dans le même genre, j'avais assisté à la Maker Faire Paris, en pensant que j'allais y trouver que du « geek-barbu », et que ma femme allait s'y emmerder (elle n'est pas du tout dans ce milieu là), et bien non : il y avait tout types de personnes (geeks, familles avec enfants, etc.) et ma femme a adoré. Comme quoi mes ressentis préliminaires peuvent être complètement à l'ouest :) Donc pour en revenir au THSF, avant d'y être exposant, il faudrait que je me fasse une première idée en tant que public.

              Et aussi, quel devrait être, selon toi, l'ambition d'un FabLab (question que je me pose souvent et à laquelle je n'ai pas vraiment de réponse)?

              Réponse de Normand : ça dépend (du fab lab). Dans le cadre de celui que j'ai lancée, l'idée première est d'apporter les outils de conception numérique dans un milieu principalement rural, sans devoir se taper 40 à 50 bornes de voiture pour accéder à ceux de Toulouse.

              As-tu pris contact avec eux? Là où je suis, il existe des liens entre FabLab qui partagent les mêmes idées, et qui sont pas trop éloignés géographiquement (encore que…)

              Pas encore : là on est en pleine phase de lancement. Il va d'abord falloir qu'on se rode avant de tisser plus de liens avec le monde extérieur : d'abord pour ne pas avoir à gérer trop de truc simultanément, ensuite pour essayer de se forger une identité propre.

              Moi j'ai observé que le phénomène FabLab se divise grossièrement en deux courants: un tendance underground, sympathiquement anarchiste (je caricature un peu), avec visée "éducation populaire" et souvent sans beaucoup de sous, et l'autre tendance… truc numérique à la mode.

              Le terme de Fab Lab est suffisamment générique pour autoriser tout et n'importe quoi. J'aurais tendance à dire que celui dont parle ce journal vise vers le premier terme (peut-être sans le côté underground et l'anarchique), mais comme je le dit : "vise". Seul le temps et la population le fréquentant pourra permettre de savoir ce qu'il en est.

            • [^] # Re: Une bien belle aventure...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Est-ce que tu penses que les choses qui ont été présentées (j'ai jeté un oeil à la machine à bulle par exemple) sont inaccessibles?

              Ah là non, ce n'est absolument pas inaccessible. Par exemple, Annlor explique très bien les concepts aussi bien philosophiques que techniques qui font que ces machines à bulles sont, en fait, bien des machines à bulles…

              Qu'est-ce qui rendrait THSF plus grand public?

              Nous n'avons pas l'intention de faire du THSF un évènement plus grand public, mais un évènement pour tous les publics, ce qui est très différent.

              le phénomène FabLab se divise grossièrement en deux courants: un tendance underground, sympathiquement anarchiste (je caricature un peu), avec visée "éducation populaire" et souvent sans beaucoup de sous, et l'autre tendance… truc numérique à la mode.

              Une fort belle analyse, et je me demande bien à qui tu penses avec « à la mode » :) Et clairement, le THSF, et ces trucs de hackers que l'on fait à Myrys, avec le Tetalab et Tetaneutral, c'est dans la première catégorie.

              * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

              • [^] # Re: Une bien belle aventure...

                Posté par . Évalué à 2.

                Ah là non, ce n'est absolument pas inaccessible. Par exemple, Annlor explique très bien les concepts aussi bien philosophiques que techniques qui font que ces machines à bulles sont, en fait, bien des machines à bulles…

                Oui… certes. Mais ce n'est pas évident. Pour moi il y a plusieurs questions: qui vient? pourquoi? comment expliquer sa démarche? Je me pose régulièrement la question, notamment lorsqu'il est question de la gratuité des musées, par exemple, pour "démocratiser" l'accès à la "culture". (Je mets ces termes entre guillemets car il est rare que l'on s'attache à définir précisément de quoi on parle.)
                Je pense que la gratuité est peut-être nécessaire à l'ouverture aux publics, mais sûrement pas suffisante, et qu'il faut donc aller plus loin si on a réellement l'ambition de toucher le plus de monde possible.

                Nous n'avons pas l'intention de faire du THSF un évènement plus grand public, mais un évènement pour tous les publics, ce qui est très différent.

                Est-ce que ça marche? Et comment faites-vous?

                Une fort belle analyse, et je me demande bien à qui tu penses avec « à la mode » :)

                Merci merci. C'est le fruit d'un travail sociologique approfondi.
                En écrivant "à la mode", je pensait à ce genre de chose:
                http://reflets.info/quand-fleur-pellerin-finance-le-plus-grand-fablab-fantome-de-paris/

                Quoiqu'il en soit, je vous souhaite beaucoup de succès!

            • [^] # Re: Une bien belle aventure...

              Posté par . Évalué à 3.

              Moi j'ai observé que le phénomène FabLab se divise grossièrement en deux courants: un tendance underground, sympathiquement anarchiste (je caricature un peu), avec visée "éducation populaire" et souvent sans beaucoup de sous, et l'autre tendance… truc numérique à la mode.

              Pour rebondir là dessus, je viens de rendre visite au FabLab de Montbéliard pour connaître les gars, parce je suis à proximité depuis peu. Arrivé sur les lieux, je cherche un signe FabLab ou similaire sur les bâtiments, rien. Je me renseigne donc auprès de deux personnes qui se tenaient à l'entrée d'une exposition et découvre qu'il faut prendre rendez-vous à l'accueil pour avoir un animateur. Après avoir rendu visite au Tetalab à Toulouse, ça fait un choc.

              Y a-t-il des moules à proximité avec lesquelles on peut discuter (électron|informat)ique devant une boisson fermentée ou des choses appartenant à l'écosystème du geek/nerd/hacker ?

              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Une bien belle aventure...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          nous sommes hexibitionistes

          tu aurais plutôt dix plus hexa-bi-sionnistes ? Ça doit faire 32… (+10 = 42, le compte est rond, le mot le plus long toussa).
          Bon, en fait, la vraie orthographe, c'est exhibitionniste ;-)

      • [^] # Re: Une bien belle aventure...

        Posté par . Évalué à 2.

        - Pour le Capitole du Libre, j'y avais pensé. Ensuite il faut voir au niveau de l'assoc qui a le temps de tenir le stand (et q'y présenter) sur un weekend. Mais c'est de l'idée à soumettre.
        

        Ok !
        pour info il y a en général plus de monde le samedi, mais comme cette année on va peut-être mettre quelques conférences aussi le dimanche je ne sais pas encore si ça va changer la donne.
        Si ça fait trop de contraintes pour vous, on peut envisager de faire des stands partagés, ou que vous ne veniez que sur une journée. Le samedi ça commence à 11h jusqu'à 18h-19h.

        Et sinon n'hésite pas à venir y faire un tour bien sûr !

        • [^] # Re: Une bien belle aventure...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Si ça fait trop de contraintes pour vous, on peut envisager de faire des stands partagés, ou que vous ne veniez que sur une journée. Le samedi ça commence à 11h jusqu'à 18h-19h.

          Cool, merci pour l'info.

          Et sinon n'hésite pas à venir y faire un tour bien sûr !

          Yep, pour cette année je peux éventuellement juste y faire un tour afin de « prendre la température » et voir comment organiser un stand l'année suivante.

  • # Cintegabelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Cintegabelle… impossible de prononcer le nom de la ville sans prendre l'accent…

  • # haha

    Posté par . Évalué à 3.

    Aujourd'hui j'ai appris que Cintegabelle s'écrivait Cintegabelle. À chaque fois que j'entendais ce nom, dans ma tête ça s'écrivait « Sainte-Gabelle » :)

    Ça doit venir de là d'ailleurs non ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.