Les femmes dans l'informatique

57
8
mar.
2014
Communauté

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. Le rouge à lèvre cadeau-bonus du marchand de cosmétique, les cartes de crédit rosifiées du banquier (ou le fleurissement inopiné de blagues sexistes) n'ont pas vocation à faire partie des droits fondamentaux des femmes.

C'est l'occasion de faire un tour d'horizon de leur place dans le monde de l'informatique, notamment dans le logiciel libre. En effet, elles sont sous-représentées parmi les acteurs de l'informatique: étudiants, salariés, enseignants, etc. Si on écarte l'hypothèse qu'il existe une essence (masculine ou féminine) prédisposant les individus à choisir un domaine professionnel en fonction de leur sexe, on peut se demander pourquoi un tel déséquilibre existe, depuis quand, et quels sont ses effets au sein du milieu de travail et dans les relations professionnelles?

Journal Mathématiques du vote

16
12
fév.
2014

En novembre 2013 s'est tenue une conférence intitulée "Démocratie, dictature… et mathématiques" au Musée des Arts et Métiers.
Des coeurs de démocrates se sont brisés à l'issue de l'exposé lorsque les deux conférenciers ont révélé qu'il n'existait pas de bon système de vote.

Mais qu'est-ce qu'un bon système de vote?
On peut en avoir une idée ici en regardant une petite vidéo en flash avec un son horriblement compressé, ou en écoutant cette émission de RFI

L'exposé est très (...)

Journal Google Robotics

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
4
18
déc.
2013

C'est le matin et il me faut quelques heures pour émerger vraiment, aussi je n'ai pas l'ambition de rassembler, en une magnifique synthèse critique, toutes les idées politico-philosophiques que m'inspire cette nouvelle:
l'entreprise Google a révélé vendredi dernier qu'elle avait acheté plusieurs entreprises de robotiques, dont la fameuse Boston Dynamics où a été conçu le Big Dog (entre autres). (Cette dernière entreprise travaille principalement pour le DARPA, département de l'armée américaine).
Un article (en anglais, mais court et pas trop (...)