Journal elementary OS 0.4 Loki, l'autre Linux pour êtres humains

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
4
18
sept.
2016

elementary OS est une distribution Linux destinée au grand public, sur le même créneau qu'Ubuntu et Linux Mint, avec une interface taillée sur mesure et une suite d'applis faites maison. Après un peu plus d'un an de développement, la dernière version stable vient de sortir.

Capture d'écran du bureau Pantheon et du lanceur

Ne pouvant pas tester cette distro, je ne puis écrire ici plus qu'un journal-bouquemarque, d'autant plus que les notes de sortie ne diront pas grand-chose à ceux qui n'utilisaient pas déjà la distro, et que les reviews de cette version sont malheureusement encore très rares. Je vous propose donc cette petite traduction d'un post Reddit de Daniel Foré, cofondateur du projet elementary (l'emphase est de moi) :

Je voudrais juste rappeler qu'elementary OS est actuellement développé par 2 employés et des volontaires, ainsi qu'un 3e employé à mi-temps pour gérer notre site web. (…) Ceci dit, nous n'avons obtenu que 990 paiements pour Loki. Cela correspond à environ 2% de visiteurs qui choisissent de payer quelque chose en échange de leur téléchargement. Alors, si vous avez téléchargé une copie de Loki et que vous l’appréciez, nous aimerions vraiment beaucoup que vous nous aidiez à sortir les nouvelles versions et, dans l'idéal, à embaucher plus de monde pour rendre ces nouvelles version encore plus fantastiques. Si nous pouvions avoir juste 1$ pour chaque téléchargement, nous aurions de quoi engager quasiment 20 personnes au salaire moyen pratiqué dans le secteur (indice: nous ne touchons pas le salaire moyen). Si vous pouvez faire une place pour nous dans votre budget mensuel, les abonnements sur Patron et PayPal (même de toutes petites sommes) nous aident vraiment énormément!

  • # se baser sur les téléchargements !

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    2%, je trouve cela déjà énorme
    Comment peut-il faire un calcul sur les téléchargements ? la majorité ne dépassera pas le live iso ou une semaine d'installation.
    Je comprends qu'il désire en vivre, mais vouloir absolument de l'argent d'un produit qui n'est pas fini(voire inutilisable) est utopique.

    • [^] # Re: se baser sur les téléchargements !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Comment peut-il faire un calcul sur les téléchargements ?

      J'imagine qu'il a fait une rapide soustraction : dans son post complet, Daniel Foré parle de "35 000 téléchargements depuis [leur] site web".

      D'ailleurs, je suis une nouille : le post Google+ est en réalité un post Reddit, que j'ai oublié de linker dans le journal. Un modérateur pourrait-il corriger ma bévue ?

  • # Mouais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 18/09/16 à 19:28.

    elementary OS est une distribution Linux destinée au grand public, sur le même créneau qu'Ubuntu et Linux Mint,

    Donc de la compétition, et en libre. Quels sont les avantages par rapport aux autres?
    Ca aurait été bien de le dire.

    Ne pouvant pas tester cette distro,

    euh… une distro c'est facile à tester de nos jours (une VM et c'est parti)

    Si nous pouvions avoir juste 1$ pour chaque téléchargement, nous aurions de quoi engager quasiment 20 personnes

    Et moi je serai milliardaire et trollerai entouré de 10 servants dans 300 m2 à Montmartre. Et?
    Quand on commence à mélanger "les gens téléchargent gratos" et "si on pouvait les faire payer en gardant le même nombre de personnes", c'est mal barré pour le business model (ça ne rend vraiment pas crédible).

    2% qui payent? C'est déjà énorme, ils ont pas mal de fans, ils peuvent être contents.

    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 18/09/16 à 19:40.

      Donc de la compétition, et en libre. Quels sont les avantages par rapport aux autres?

      Les choix en matière d'UX, principalement. Ce n'est ni Unity, ni Cinnamon ; l'environnement Pantheon (et les applis qui vont avec) sont plus influencés par macOS et GNOME 3. C'est pour ça que je pense qu'il faut tester pour mieux apprécier : on ne peut pas déterminer avec certitude si une interface est plus agréable à utiliser qu'une autre juste en regardant les screenshots.

      euh… une distro c'est facile à tester de nos jours (une VM et c'est parti)

      Très honnêtement, je n'ai jamais utilisé de VM de ma vie et je n'ai pas trouvé le temps de me documenter à ce sujet (sans quoi, j'aurai sans doute proposé une dépêche plutôt que rédigé ce journal à la hâte). J'espérais aussi que d'autres reviews tombent sur le Net, ça m'aurait permis de proposer une petite revue de presse. Mais je n'ai trouvé que celle-là qui m'a parue pas très bien rédigée.

      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par . Évalué à 4.

        Télécharge virtualbox, c'est comme un ordinateur virtuel, tu y places l'iso et c'est parti…

      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Pingue moi que je te parle de GNOME Machines. :)

  • # autre système de financement

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    ils devraient peut-être penser à un autre mode de financement :
    Demander aux utilisateurs (et non aux téléchargeurs ;) ) de financer ce qu'ils désirent
    krita le fait très bien

    • [^] # Re: autre système de financement

      Posté par . Évalué à 4.

      Exactement, c'est un fonctionnement logique.

      Je n'ai jamais compris pourquoi les distributions comme les applications n’intégraient pas une icône ou un module de "Dons" carrément dans les menus. Tout le monde à le droit d'être rémunéré pour le fruit de son travail encore faut-il montrer que l'on souhaite l'être et que la procédure soit accessible rapidement et facile pour tous les utilisateurs.

      Une icône dans un menu c'est finalement pas super invasif. Perso, ça ne me gênerait pas et je serais bien plus enclin à donner si c'est visible et qu'on m'explique pourquoi depuis mon bureau.

      • [^] # Re: autre système de financement

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Exactement, c'est un fonctionnement logique.

        Bof, ils arrivent à peine à 40 k€, même pas de quoi payer un développeur à plein temps en France (ne parlons pas de développeur US), ça reste vraiment peu pour une logiciel de cette trempe.

        Je n'ai jamais compris pourquoi les distributions comme les applications n’intégraient pas une icône ou un module de "Dons" carrément dans les menus

        Parce que la rentabilité est médiocre (à la louche je dirai 0.1% voire 0.01%).
        Ils en sont à 2% avec leur méthode, largement mieux.

        Tout le monde à le droit d'être rémunéré pour le fruit de son travail

        Non.
        En fait tout le monde à le droit de ne pas donner (encore heureux je dirais), et tout le monde a le droit de demander à être rémunéré mais c'est tout. Sinon tout le monde creuserait un trou et le reboucherait (et ça forcerait les gens à donner).
        Pour être rémunéré, il faut intéresser les gens (qui ont beaucoup de sollicitations et ont d'autres priorités)

        Faut arrêter le fantasme "rémunéré pour le fruit de son travail", non tu es rémunéré pour arriver à vendre ton travail (et c'est normal).

        Une icône dans un menu c'est finalement pas super invasif. Perso, ça ne me gênerait pas et je serais bien plus enclin à donner si c'est visible et qu'on m'explique pourquoi depuis mon bureau.

        Des gens considèrent la chose comme invasif (si si, j'ai des mails de râleurs qui n'ont rien payé pour mon logiciel mais disent que c'est chiant la "pub" avec le bouton de don toujours visible) et appellent ça un "nagware", et le disent sur les forums.

        • [^] # Re: autre système de financement

          Posté par . Évalué à 3.

          Parce que la rentabilité est médiocre (à la louche je dirai 0.1% voire 0.01%).
          Ils en sont à 2% avec leur méthode, largement mieux.

          Sauf qu'actuellement, c'est très mal pris de la part de la communauté en question.

          Tout le monde à le droit d'être rémunéré pour le fruit de son travail

          C'est une phrase toute faites: Si tu veux être payé tu as le droit d'oser en faire la demande mais évidemment rien ne te garantit des rentrées, ok.

          Des gens considèrent la chose comme invasif (si si, j'ai des mails de râleurs qui n'ont rien payé pour mon logiciel mais disent que c'est chiant la "pub" avec le bouton de don toujours visible) et appellent ça un "nagware", et le disent sur les forums.

          Merci, j'ai découvert le terme "nagware". La question est: "Si tu l'enlevais continueraient-ils à râler?"

          • [^] # Re: autre système de financement

            Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 18/09/16 à 22:57.

            Sauf qu'actuellement, c'est très mal pris de la part de la communauté en question.

            Quand on change du gratuit sans rien comme demande à quelque chose de plus viable, il y aura toujours des gens pour se plaindre (et ne rien filer, bien évidement : culture du tout gratuit). Si il n'y a pas de contre-proposition, ces personnes ne valent pas forcément le coup à être gardées.
            Bref, "c'est mal pris par" est trop général, il faut voir combien en %, et surtout combien en % qui amènent de l'argent (car oui l'argent est le nerf de la guerre tant que les gens se plaignant de la chose ne travaillent pas gratos, et comme par hasard ce n'est pas le cas).

            Tout le monde à le droit d'être rémunéré pour le fruit de son travail

            C'est une phrase toute faites

            Le problème est qu'avec cette phrase il y a vraiment des gens qui pensent que tout le monde à le droit d'être rémunéré pour le fruit de son travail, et tu trouveras plein de gens se plaindre de ne pas "gagner assez de leur travail" sans remettre en question… Leur travail.
            C'est une phrase tout faite à éviter (comme 99% des phrases toute faites).

            Merci, j'ai découvert le terme "nagware". La question est: "Si tu l'enlevais continueraient-ils à râler?"

            Les râleurs trouvent toujours une raison pour râler (et la je sens que je vais m'en prendre personnellement avec cette phrase :), même si la plupart du temps je ne fais que des constats).
            Perso j'ai testé avec même des logos enlevables à vie à $1 (en dessous c'est quand même plus de frais qu'autre chose) et ça râle quand même donc pour le moment enlevé car j'ai les sous d'ailleurs, mais quand ce "ailleurs" ne sera plus là il faudra bien que je retrouve une source de financement pour payer les gens (et non, un bouton "faites un don" ne suffit pas) et je sais que quoi que je fasse ça sera "c'est très mal pris de la part de la communauté en question" (=celle qui sait faire du bruit surtout).

        • [^] # Re: autre système de financement

          Posté par . Évalué à 4.

          Faut arrêter le fantasme "rémunéré pour le fruit de son travail", non tu es rémunéré pour arriver à vendre ton travail (et c'est normal).

          Je suis d'accord qu'il faut arrêter avec ce fantasme ! Mais c'pas si simple. Dans une économie marchande, la rémunération passe certes par la vente de biens ou services, mais c'est pas forcément la même personne qui code, fait le graphisme, administre les serveurs ou que sais-je. On peut pas demander à ce que chacune de ses personnes vende en permanence son travail pour avoir droit à rémunération.

          De plus on a tout un pan de l'économie qui est non marchande, avec des fonctionnaires, des salariés de droit privé ou des libéraux, dont les ressources sont assurées par l'impôt et la cotisation sociale. Mettre en place une cotisation sociale pour rémunérer les dév de logiciel libre par exemple pourrait être intéressant.

          • [^] # Re: autre système de financement

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            On peut pas demander à ce que chacune de ses personnes vende en permanence son travail pour avoir droit à rémunération.

            Je n'ai pas dit de virer le travail salarié.
            Si tu es salarié, on t'as demandé un taf à long terme et on te paye pour.
            Ma critique va vers les gens qui travaillent avant de trouver une personne pour payer puis ensuite disent "j'ai travaillé donc ça mérite salaire" (non, donc).

            De plus on a tout un pan de l'économie qui est non marchande, avec des fonctionnaires, des salariés de droit privé ou des libéraux, dont les ressources sont assurées par l'impôt et la cotisation sociale

            Leur travail est demandé donc ils ont un contrat et sont payés pour faire ce taf. Ici je parle de gens n'ayant aucun contrat mais disant (souvent, vraiment) "j'ai travaillé donc ça mérite salaire" (non, donc).
            (Oui je sais copier/coller)

            Mettre en place une cotisation sociale pour rémunérer les dév de logiciel libre par exemple pourrait être intéressant.

            Non (sélection en fonction de critère non objectif comme "c'est libre donc mieux") et hors sujet.
            Pareil que plus haut, si ça a un intérêt le développeur (libre ou pas) trouvera un payeur, pas besoin d'inventer je ne sais quoi pour compenser que son travail qu'il voudrait faire dans son coin ne sert à rien (du point de vue des autres).

            • [^] # Re: autre système de financement

              Posté par . Évalué à 4.

              Non (sélection en fonction de critère non objectif comme "c'est libre donc mieux") et hors sujet.

              Le critère est objectif : on peut affirmer avec certitude si un logiciel est libre ou non, mais c'est secondaire. Le critère est surtout politique : on peut considérer qu'il est dans l'intérêt général que chacun ait droit à étudier/développer/distribuer les ressources logicielles auxquelles il a accès.

              Pareil que plus haut, si ça a un intérêt le développeur (libre ou pas) trouvera un payeur, pas besoin d'inventer je ne sais quoi pour compenser que son travail qu'il voudrait faire dans son coin ne sert à rien (du point de vue des autres).

              Bah le truc c'est que globalement, le pognon il est vachement concentré et une énorme partie de la production de logiciel libre dépend très directement de la publicité en particulier ou du capital en général. Du coup, on est assez mal barré pour avoir par exemple des systèmes d'exploitation libre aussi aguicheurs que les machins de Google. Donc il s'agit pas d'inventer grand chose, il s'agit d'avoir un payeur qui ait les reins assez solides pour ne pas laisser le grand capital décider seul de la production informatique.

              • [^] # Re: autre système de financement

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                on peut considérer qu'il est dans l'intérêt général que chacun ait droit à étudier/développer/distribuer les ressources logicielles auxquelles il a accès.

                Se limiter à ça comme critère est ridicule. C'est un critère parmi d'autre (par exemple, un turc dont j'ai besoin 1 fois coûte 1 en proprio et 100 en libre, tu vas vouloir dépenser 100 alors que je vais dépenser 1 pour le même besoin d'utiliser une fois)

                Du coup, on est assez mal barré pour avoir par exemple des systèmes d'exploitation libre aussi aguicheurs que les machins de Google.

                Tu veux dire que tu sais pertinemment que le libre ne peut pas être un but et n'est pas toujours rentable?

                le grand capital

                Les grands mots avec connotation (pour toi) négative pour ne pas débattre.
                Tu montres que tu n'as pas d'arguments auxquels tu crois (tu as besoin de partir dans l’émotionnel, le populisme)

                PS : tu n'as pas argumenté sur pourquoi "Mettre en place une cotisation sociale pour rémunérer les dév de logiciel libre par exemple pourrait être intéressant." serait intéressant. Après, je sais que ce n'est pas facile (puisqu'il n'y a aucune raison pour le faire).

                PPS : le pire est que c'est une personne qui fait du libre son métier qui doit faire comprendre que le libre est un moyen et pas un but. C'est grave quand même cette manie de mettre le libre comme un Dieu auquel il faudrait faire des dons forcés. Perso, j'en conclue que ceux qui veulent ce genre de truc imposé pensent que le libre n'est pas bon (pas besoin d'imposer quand on sait qu'on est mieux que le proprio).

        • [^] # Re: autre système de financement

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En fait tout le monde à le droit de ne pas donner (encore heureux je dirais)

          Sauf que si personne ne paye pour ce genre de logiciels libres (qui sont quand même assez appréciés et utilisés), ces logiciels libres ne seront plus développés, et un logiciel propriétaire prendra le dessus à la place.

          Par exemple pas mal de monde a l'air d'apprécier Sublime Text (et de payer pour), mais les gens devraient se souvenir que c'est un logiciel propriétaire, et qu'il y a des éditeurs de texte libres qui acceptent les donations.

          Le marché du desktop vise principalement le grand public (les entreprises aussi, pour ça il y a Red Hat et SUSE par exemple qui ont aussi des offres pour le desktop). Ce que je veux dire par là est que la plupart des applications desktop, ou le desktop lui-même, sont destinés au grand public, pour un usage personnel. Donc si très peu d'utilisateurs payent pour ces logiciels libres, le logiciel propriétaire prendra le dessus (ou plutôt, le logiciel libre ne prendra pas les devants).

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: autre système de financement

            Posté par (page perso) . Évalué à -4. Dernière modification le 22/09/16 à 19:45.

            Sauf que

            Non, aucun sauf : obliger à payer, c'est mafieux (ou étatique ;-), mais il y a une raison derrière et pas "c'est libre" qui n'est pas une raison, et il y a eu une décision du peuple pour le peuple), c'est tout.

            si personne ne paye pour ce genre de logiciels libres (qui sont quand même assez appréciés et utilisés), ces logiciels libres ne seront plus développés

            C'est un résultat possible. Mais ça veut juste dire que tu as mal bossé.
            Donc : et?

            et un logiciel propriétaire prendra le dessus à la place.

            Si le logiciel propriétaire marche mieux, autant utiliser ce modèle!
            Donc : et?

            Par exemple pas mal de monde a l'air d'apprécier Sublime Text (et de payer pour), mais les gens devraient se souvenir que c'est un logiciel propriétaire,

            Et?

            et qu'il y a des éditeurs de texte libres qui acceptent les donations.

            Et?

            Donc si très peu d'utilisateurs payent pour ces logiciels libres,

            Donc un choix fait par les utilisateurs. c'est mal?

            le logiciel propriétaire prendra le dessus

            Et?

            (ou plutôt, le logiciel libre ne prendra pas les devants).

            Et?


            J'ai l'impression que tu vois le libre comme un but (tes phrases seraient cohérentes si on a dans la tête "le proprio c'est mal", ce qui n'est pas terrible à avoir dans la tête à par si on est intégriste du libre qui a oublié d'être sur Terre), mais c'est seulement un moyen (le peuple peut parfois mieux avoir en libre, parfois le proprio est plus rentable). Si tu ne sais pas faire du libre rentable, je ne vois pas de quel droit tu peut t'amener avec un pistolet sur ma tempe et dire "paye moi". Non, si tu veux que je paye, donne moi envie de payer (en libre ou pas, on s'en fout, le libre n'est pas un but).

            "Sauf", c'est très "Je suis Charlie sauf", "je suis contre la peine de mort sauf"… Ca veut surtout dire que tu veux l'inverse (ici : que je sois obligé de te payer pour un travail que personne ne t'a demandé mais comme tu as décidé de le faire tu le penses légitime).
            Désolé, je ne prend pas de "sauf".

          • [^] # Re: autre système de financement

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Par exemple pas mal de monde a l'air d'apprécier Sublime Text (et de payer pour), mais les gens devraient se souvenir que c'est un logiciel propriétaire, et qu'il y a des éditeurs de texte libres qui acceptent les donations.

            Ta phrase fait penser que tu penses que faire payer un logiciel et faire du logiciel libre sont incompatibles.
            Pour info ce n'est pas le cas (et quelques projets vivent de la vente de leur logiciel, exemple avec GCompris).

  • # arrogance crasse

    Posté par . Évalué à 4.

    "L'autre Linux pour être humains"

    J'aurais proposé Debian et Gnome 3 - que j'utilise - mais apparemment ce n'est pas pour les humains. Alors soit, ils me surestiment soit ils me dénigrent.

    Et puis comme dit Zenitram, ils devraient s'estimer heureux d'avoir 2% de retour financier, et j'ajouterai, pour un linux avec une skin.

    Sinon, il y a déjà un GNU/Linux qui règle la question à ce sujet là et bien plus:
    http://www.ubuntu.com/desktop/features

    Et il y a tout ce qu'il faut sur OMGubuntu, audience qui se rapproche le plus de la cible d'Elementary OS - des utilisateurs de Windows et MacOS.

    Non? Et bien bonne chance pour vivre d'un projet à zero valeurs fonctionnelles ajoutées avec 2_ modders_ , 0,5 bootstrapperWweb developpeur et 0 partenaire commerciaux.

    Mais putain!!! À part le menu dans une fenêtre plutôt qu'en "overlay" et la barre princaple "translucide", le dock en mode toujours visible, le thème, c'est identique à Gnome Shell et c'est reproduisible sous le dit Gnome Shell en quelques clicks.

    • [^] # Re: arrogance crasse

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 18/09/16 à 20:52.

      Et puis comme dit Zenitram, ils devraient s'estimer heureux d'avoir 2% de retour financier, et j'ajouterai, pour un linux avec une skin.

      Derrière y'a quand même du dev hein! Des logiciels écrits en Vala et spécialement conçus pour l'OS. Après ce sont de mon point de vue, des logiciels mauvais et bugués.

    • [^] # Re: arrogance crasse

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Non? Et bien bonne chance pour vivre d'un projet à zero valeurs fonctionnelles ajoutées avec 2_ modders_ , 0,5 bootstrapperWweb developpeur et 0 partenaire commerciaux.

      Mais putain!!! À part le menu dans une fenêtre plutôt qu'en "overlay" et la barre princaple "translucide", le dock en mode toujours visible, le thème, c'est identique à Gnome Shell et c'est reproduisible sous le dit Gnome Shell en quelques clicks.

      Il n'y a pas que l'apparence "Mac" dont ils s'inspirent, mais l'UX au complet (donc en plus de l'apparence, d'autres choses plus floues mais capitales comme l'ergonomie) avec du développement derrière, il faut pas s'arrêter aux captures d'écran du bureau vide. Bon évidemment à deux ça avance pas forcément aussi vite qu'il faudrait.

      • [^] # Re: arrogance crasse

        Posté par (page perso) . Évalué à -8.

        Il n'y a pas que l'apparence "Mac" dont ils s'inspirent, mais l'UX au complet

        Quitte à prendre, ça ne va pas aller loin car autant prendre l'original (ce que font en fait pas mal de libristes, parce que l'original n'a pas que 2 développeurs et est bien en avance).
        Sérieusement, les libristes sont tellement nuls qu'ils ne peuvent que pomper sur les autres et pas proposer quelque chose d'original? Ca en dit long sur l'estime qu'on a du libre…

        Le titre du journal aurait donc plutôt dû être "elementary OS 0.4 Loki, l'OS avec 10 (ou 5, choisissez) ans de retard sur MacOS mais libre" non?

        J'espère que c'est ta version seulement et pas la leur, sinon ça craint pour eux d'avoir besoin de copier sans rien proposer de mieux.

        • [^] # Re: arrogance crasse

          Posté par (page perso) . Évalué à -9.

          Ça va tu te sens mieux après avoir posé ta pêche ? D'expérience ça vaut bien un cran de ceinture en moins, en plus suivant où on est sur l'échelle du développement freudien le processus peut même procurer un plaisir sexuel, le panard.

          • [^] # Re: arrogance crasse

            Posté par . Évalué à 2.

            Zenitram est très souvent désagréable (et ne comprendra jamais que ça nuit à la réception de son propos)

            Mais ta réponse c'est vraiment de la merde. Pas étonnant, la psychanalyse et Freud aussi, c'est de la merde.

            • [^] # Re: arrogance crasse

              Posté par (page perso) . Évalué à -5.

              Je vais tenter de mettre un ou deux arguments plus développés mais bon c'est dur de surnager dans la fosse septique DLFP.

              En gros (si on suppose que Z était honnête et voulais pas juste chier dessus comme sur strictement tout ce qui n'émane pas de sa personne), c'est nul parce que ça s'inspire d'Apple ; sauf que si tout ce qui a vaguement less is more comme moto partiel est nul parce que ça copie Apple on est mal barré parce qu'on est réduit aux UX guidelines de Xerox IBM avec des écrans KDE incompréhensibles montrant toutes les options possibles et imaginables avec un bouton annuler quand on a osé y toucher et donc foutre la merde.

              Ce que j'ai essayé d'exprimer par l'UX d'Apple, pas seulement l'apparence c'est, pour ceux qui savent faire la différence entre UI et UX évidemment, la différence qu'un cours d'UX ou Wikipédia vous apprendront de toute façon mieux que moi. On peut partir des même principes d'ergonomie qu'Apple (qui vont bien plus loin que la Computer Science), et en avoir un rendu final différent, ou avoir le même mais en plus proposer une liberté supplémentaire via la licence, ou que sais-je comme avantage. Sa réponse c'est un peu comme si pour le problème du voyageur Apple proposait une solution polynomiale et le Libre proposait une solution polynomiale libre, ah ouais mais LOLOL Apple a déjà fait, le Libre ça pue, oui sauf que là on a une solution qu'on a le droit d'adapter sans se manger un procès à 1G$ au cul.

              Ou on peut moinsser ce qui d'une quelconque façon outrepasse les Xerox Guidelines de 1970. Faites vous plaisir, dans maximum 30 ans, vous aurez disparu grâce à la biologie qui fera le sale travail.

              • [^] # Re: arrogance crasse

                Posté par . Évalué à 6.

                Tu n'as donc pas testé Gnome Shell - que tu omets de manière assez grossière, avec Unity d'ailleurs - parce que justement d'un point de vue expérience utilisateur, Gnome Shell est ce qui se rapproche le plus de Mac OS et il a le mérite de ne pas bêtement copier le thème et la disposition, comprendre l'interface utilisateur, d'Apple ad nauseam.

                Liste de points communs entre MacOS et Gnome
                - Minimalisme
                - Bureaux dynamiques
                - Un dock (dans son fonctionnement: ajout de raccourcis, minimaliste comparé à un dock gnome 2/XFCE)
                - Une seule instance d'app par défaut
                - Centre de notification
                - Mission Control™/Overview
                - Launchpad™/Overview
                - Spotlight™/Tracker
                - La fenêtre settings
                - Les outils de monitoring graphiques

                Je cite des fonctionnalités ou applications mais c'est aussi dans leur UX qu'ils se rapprochent de ce que propose Mac OS.

                Il manque une gestion avancée des "gestures", mais là aussi il est certains qu'ElementaryOS pêche.

                Donc, techniquement, Gnome Shell est le plus approprié à un Windowsiens et OSXiens - les cibles d'elementary - car il a une UI/UX soignée sans être un pur copié/collé d'OSX.

                À la limite, même si ces sempiternelles déclinaisons m'agacent avec des arguments falacieux (léger, facile), Endless OS et Solus tentent au moins des trucs différents.

    • [^] # Re: arrogance crasse

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 18/09/16 à 22:41.

      J'aurais proposé Debian et Gnome 3 - que j'utilise - mais apparemment ce n'est pas pour les humains. Alors soit, ils me surestiment soit ils me dénigrent.

      Que ce soit bien clair, l'expression n'émane pas d'eux, c'est moi qui ai titré le journal comme ça. Je voulais faire un clin d’œil au vieux slogan d'Ubuntu, "Linux for human beings" - puisque dans le fond, elementary se présente de la même façon que se présentait Ubuntu à ses débuts, comme "alternative libre à Windows", dixit leur page d'accueil.

      (j'avoue être un peu décontenancé par le ton acerbe des commentaires. À vous entendre, ce serait vraiment de la daubasse cette distro… faudra que je la teste pour de vrai un jour)

      • [^] # Re: arrogance crasse

        Posté par (page perso) . Évalué à -5. Dernière modification le 18/09/16 à 23:06.

        À vous entendre, ce serait vraiment de la daubasse cette distro

        Personne n'a dit ça : c'est juste que tu ne l'as pas décrite, tu ne l'as pas testée, boum ça tombe comme ça, ça fait un peu spam de mon point de vue.
        Et ensuite, quand on nous la décrie, franchement un "ouais c'est MacOS en moins bien", ça ne donne pas vraiment envie (et les gens aimant MacOS sont… Sous MacOS, sans raison de changer vu la différence qu'on suppose avec 2 gus, le libre étant un moyen et pas un but attention ça va troller).

        Je voulais faire un clin d’œil au vieux slogan d'Ubuntu, "Linux for human beings" - puisque dans le fond, elementary se présente de la même façon que se présentait Ubuntu à ses débuts, comme "alternative libre à Windows", dixit leur page d'accueil.

        Ubuntu n'a jamais proposé une copie de Windows, mais a proposé sa propre vision de bureau. Sans doute la différence dans la réaction.

        etperso aussi surtout que tu traduises sans réagir sur les telechargements, n'était ce pas ridicule avec le recul?

        • [^] # Re: arrogance crasse

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 19/09/16 à 00:48.

          Personne n'a dit ça (…)

          Certes mais c'est pas très loin : papajoke parle d'« un produit qui n'est pas fini(voire inutilisable) », mouette de « logiciels mauvais et bugués » et Le Gab d'« un projet à zero valeurs fonctionnelles ajoutées avec 2 modders , 0,5 developpeur et 0 partenaire commerciaux » (ce qui est ptet un peu exagéré, je vois 224 participants sur leur page Bountysource). Effectivement ma présentation est très laconique, mais c'est pas le premier journal-bookmark que l'on fait sur une distro ici, non ? J'ai partagé celle-ci parce que je la trouvais cool sur le papier, que les versions précédentes avaient beaucoup fait parler d'elles (sur OMG Ubuntu notamment) et que j'étais curieux de savoir ce que les gens d'ici en pensaient. Loin de moi l'idée de faire du spam ; désolé si le ton employé y fait penser.

          Ubuntu n'a jamais proposé une copie de Windows, mais a proposé sa propre vision de bureau.

          Je ne dis pas le contraire. Mais j'utilisais Ubuntu en 2005, et je me rappelle bien du fameux bug numéro 1 qui illustrait l'ambition de Canonical à cette époque. C'était, du moins dans mon entourage, la première fois que je voyais des gens parler de cette distro et dire "ça peut remplacer Windows".

          etperso aussi surtout que tu traduises sans réagir sur les telechargements, n'était ce pas ridicule avec le recul?

          Je sais que l'argument du "si tout le monde payait pour mon projet libre" est un peu éculé, mais dans le fond, en disant cela, Foré est-il tellement à côté de la plaque ? Il a le droit de demander à ses fans (parce que c'est surtout ça qu'il y a sur le Reddit) de faire preuve de générosité, je ne trouve pas ça ridicule perso.

  • # Les mangeurs de pommes et leur passages en douceur à GNU/Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Elementary OS est une bonne étape dans le passage au monde du Libre pour certains utilisateurs, notamment provenant du système d’exploitation OSX (ou Mac OS maintenant…). En ce qui concerne le côté applicatif par défaut, il n’est pas dénoué de sens mais ne me plaît pas (chacun ses goûts je suppose), le design est néanmoins réussi.

    L’interface utilisateur est clairement dans la ligné des interfaces utilisatrices Mac OS, ce qui pour ceux-ci ne les dépayse pas.

    Pour preuve, quand je fais de nouvelles installations d’ordinateurs pour des personnes ce laissant tenter par le libre, j’installe toujours plusieurs interfaces bureautiques (Mint, KDE, ElementaryOS, XFCE), et je laisse l’utilisateur tester différentes interfaces pendant 1 mois ou 2.
    Lorsque je reviens sur l’ordinateur, il me donne son choix. Les 3/4 du temps, l’utilisateur venant de Mac OS choisi ElementaryOS. (je nettoie donc les autres interfaces bureautiques et adapte la machine à ElementaryOS)

    Je conclurai donc en disant que de mon expérience personnel, Elementary OS a un réel intérêt dans les interfaces bureautique GNU/Linux.

    Seulement, Je rejoins les posts plus haut, 2 % de donations par rapport au nombre total de téléchargement, je trouve cela déjà correct. Bien sûr on espère au projet de récolter plus de donations pour améliorer toujours l’interface, mais peut-être est-ce le moment de revenir sur le "Pay What You Want" de votre site que je trouve quelque peu trompeur ?

    • [^] # Re: Les mangeurs de pommes et leur passages en douceur à GNU/Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 18/09/16 à 21:24.

      Elementary OS est une bonne étape dans le passage au monde du Libre pour certains utilisateurs, notamment provenant du système d’exploitation OSX (ou Mac OS maintenant…).

      tu connais des libristes (oui je provoque : je dis pas "des gens") ayant quitté MacOS pour Linux? Perso je ne connais que le contraire, et aucun de ceux que je connais iraient sous Linux parce qu'une distro aurait repris l'interface avec 2 gus (ce qu'ils demandent "ça marche" nécessite beaucoup plus, et oui ils sont libristes car ce qu'ils codent eux sont souvent tout libre et apporte une plus value, ils font bien plus pour le libre qu'une n-ième distro "à la Mac").

      PS : qu'on ne se méprenne pas, si ils y arrivent c'est tant mieux pour eux, mais voila il ne faut pas venir se plaindre de "pas avoir beaucoup de sous" (surtout que pour le moment vu le nombre de téléchargement je dirai qu'ils devraient être très heureux des sous qu'ils ont).

      • [^] # Re: Les mangeurs de pommes et leur passages en douceur à GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 18/09/16 à 22:14.

        J'en connais. En fait pas mal. En fait peut être tout les users de Mac que je connaisse. Alors ils ne font pas exactement ce que tu dis (verbe quitter), ceux que je connais font dans le double usage : Mac à la maison, ultrabook linux en portable : très courant. Ou bien un petit serveur à la maison en complément du macbook, par exemple pour les sauvegardes ou encore un centre multimédia. En fait je ne connais qu'un seul "full apple", qui a le mac de bureau, le macbook, le time machine, la apple tivi et l'iphone. C'est bien plus souvent des usages mixtes, et les maqueux semblent préférer en usage complémentaire linux à windows. En tout cas dans mon entourage de gens pas riches mais qui apprécient les belles et bonnes choses.

      • [^] # Re: Les mangeurs de pommes et leur passages en douceur à GNU/Linux

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 20/09/16 à 12:55.

        Oui, ma compagne. Qui n'est pas informaticienne !

        Elle a par son boulot un MacBook Pro de fonction. Au bout de quelques semaines, elle m'a demandé de lui installer une distribution Linux :

        • Parce qu'elle ne supportait plus de ne pas pouvoir faire de couper/coller de fichiers pour déplacer des fichiers dans le Finder.

        • Parce qu'elle a énormément de fichiers sur des disques durs externes NTFS, et sur MacOS c'est lecture seule…

        • Parce qu'accéder à son smartphone Android est une vraie galère.

        Et parce que de toute façon les seules applications qu'elle utilise c'est Chrome, LibreOffice et un lecteur vidéo, donc la migration était simple.

        Je lui ai installé Linux Mint et au niveau matériel, aucun problème…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.