Journal Méthodo localisation / Actu Mandriva

Posté par .
Tags :
3
17
déc.
2008
/!\ Journal Dable Effect

J'ai récemment commencé à bosser sur la localisation de 2 logiciels libres afin de pouvoir les mettre à disposition en interne, les différences méthodologiques sont assez frappantes :

- d'un côté un responsable des traductions qui fait l'interface entre les traducteurs et le svn, l'interface se traduit via un .ts (équivalent du .po) avec Qt Linguist tandis que la doc se compose d'une série de ficher latex. La prise en main se fait rapidement pour l'interface (Linguist est vraiment bien fait) mais, à l'instar d'un wiki, le travail sur la doc exige un minimum de connaissances techniques de la part du contributeur pour ne pas modifier une balise par inadvertance. Les échanges se font par courriel sur les listes. Il ne m'a fallu que quelques heures pour commencer et voir mes modifications appliquées.

- de l'autre des groupes de travail par langue avec un responsable qui assigne les divers chapitres via un site web2.0 certified collaboratif et coloré, la traduction de l'interface se fait dans un format exotique et la doc depuis des pdfs hébergés sur un portail plone. Les échanges se font via un forum limité au groupe de traduction ou par mail. Il aura fallu 8 mois pour que l'infrastructure se mette en place, que le responsable de groupe soit affecté, que le groupe soit créé et que les tâches soit réparties. Excès d'Administratium à mon sens.

Avez-vous des exemples de projets qui ont su éviter ces écueils ? A savoir avoir une chaîne technique qui poutre tout en ne faisant pas fuir le contributeur non-spécialiste sous un poids trop important de détails à absorber ?

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

http://blog.mandriva.com/2008/12/17/mandriva-community-steer(...)

La Mandriva Spring est prévue pour avril 2009

La Mandriva Enterprise Server 5 (adieu Coporate!) devrait sortir dansle courant du premier trimestre

Une autre annonce est le lancement d’ici janvier 2009 d’un "comité de pilotage mondial de la communauté Mandriva"

Plus de détail devrait arriver d'ici là mais je crains que la tâche ne soit ardue surtout pour atteindre les anglophones après le départ d'Adam. Mandriva est une boîte qui n'a pas un bon passif au niveau de la communication ou de l'ouverture dirigée vers la communauté d'utilisateurs et je me demande si ils seront capables d'assurer sur la durée ou si ça va revenir à la normale après quelques mois, avec simplement en plus un machin qui n'aura aucun droit de regard sur la distrib.
  • # Mandriva Enterprise Server

    Posté par . Évalué à 8.

    Une superproduction de projet, avec:
    Chef de Projet: Kirk
    Directeur Technique: Spock

    Ne manquez pas cet épisode avec un duel inédit entre l'Enterprise Mandriva et le nouveau vaisseau de guerre Klingon Vista!

    PS: Désolé...
  • # Tout le monde ne peut pas être traducteur

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    À priori, il n'y a pas de traduction sans efforts... il faut tout de même un minimum d'investissement technique de la part des traducteurs.

    Je te conseille de regarder ce qui se fait au niveau des mémoires de traduction :OmegaT loKalize, Sun a mis à dispo des outils aussi mais je n'ai plus leurs noms.

    Dans un autre ordre d'idées, et par incompatible avec les précédents exemples, il existe Pootle ; une interface Web pour gérer la traduction de fichiers PO. On n'a mis ça en ligne avec le projet SpringLobby : http://translations.springlobby.info/projects/springlobby/

    Cela permet d'abstraire les traductions de leur format et de les réutiliser. Ça permet aussi de travailler en équipe. Enfin, c'est très pratique.

    /moi qui travaille sur la traduction de la doc SELinux avec un autre traducteur en utilisant OmegaT et SVN.
  • # BabelZilla

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je connais un site vraiment sympa, qui permet de traduire les extensions XUL (pour firefox ou d'autres logiciels en XUL) : http://babelzilla.org/

    Pour traduire, c'est très simple, suffit de s'inscrire et il y a une interface très simple pour traduire toutes les chaînes d'une extension. En gros, un simple formulaire avec un champs pour chaque chaîne. Bref, ça requiert des connaissances techniques peu poussées.

    http://www.babelzilla.org/content/view/1/1/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.