Journal Big Brother, c'est du petit (café au) lait...

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
15
2
mar.
2011

J'ai un peu honte, je me permets d'écrire un journal sans rapport avec le libre, mais comme ça cause d'internet et de ces répercutions dans le monde réel, ça peut vous interesser.

http://eco.rue89.com/2011/03/01/chez-nespresso-un-avis-negatif-sur-twitter-peut-vous-faire-virer-192979

c'est tout bête, je vais résumer rapidement. Un mec s'assoit dans un bar d'une boite qui fait des capsules de café non standard puis commande un café. Passé un long moment, il trouve qu'il attend un peu trop. Alors, il décide de faire un tweet à la maison mère, qui se trouve à l'autre bout du monde, pour dire que bon, quand même, faut pas déconner, georges clooney est servit plus vite que ça dans la pub.

La maison mère à apparemment vite redescendu l'information sur le pauvre péquin responsable de l'attente du georges clooney wanabe. Le serveur risque son poste, pour un pauvre tweet.

Si je me permets ce journal sans rapport avec le libre, c'est que je suis sur le cul des habitudes de mes contemporins. Parce que quand même, tweeter à la maison mère d'une chaine de café qu'on attend son café, c'est un peu fort de café, alors qu'il suffit de se lever et d'exprimer son mécontentement. C'est aussi fort de la part de la maison mère de ne pas chercher plus loin et blâmer direct l'employé.

Je savais déjà que le monde virtuel n'existait pas, mais visiblement, le fait de rester connecté et de tweeter ou foursquarer (tweeter, je connaissais vaguement, mais foursquare, pas du tout...) à longueur de journée fait croire à certains que le réel n'existe plus...

  • # elle est ou la maison mere du president de la republique

    Posté par . Évalué à 10.

    j'ai envie de twitter un avis négatif

  • # et le déambulateur ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce qui me reste de l'article, c'est que Normand n'a même pas bougé son cul en 30min pour aller parler directement à un serveur.

    Bravo l'handicapé du smartphone ...

    • [^] # Re: et le déambulateur ?

      Posté par . Évalué à 4.

      "Bon, j'essaie d'interpeler une personne mais on ne me répond pas."

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: et le déambulateur ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Mon but est : boire un café. Problème : le serveur a oublié.

        Là on se demande : quelle est la solution au problème ? Héler un serveur, aller au comptoir, voire menacer de faire une réclamation... ça contribue à résoudre le problème.

        En quoi envoyer un tweet allait contribuer à résoudre quoi que ce soit ? Quel était l'effet escompté ? À part qu'on sait maintenant que c'est un extraverti qui a l'impression que « j'attends mon café » est une information assez intéressante pour la partager avec le monde entier.

        • [^] # Re: et le déambulateur ?

          Posté par . Évalué à 9.

          Je ne crois pas que le but du tweet était de résoudre quoi que ce soit. Les médias sociaux sont quasiment devenus une extension du cerveau et de la manière, donc dès qu'on a une pensée qui sort de notre cadre habituel on a envie de la poster.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: et le déambulateur ?

          Posté par . Évalué à 5.

          D'accord sur la faute du client qui aurait du aller voir un serveur avant de tweeter. Maintenant, si c'est quelqu'un habitué aux réseaux sociaux, ce n'est pas étonnant qu'il est posté en se plaignant. Je crois que les accrocs passent leur temps à ça.

          Par contre j'ai un avis plus nuancé sur les conséquences (en admettant que l'histoire soit vraie). Le client est roi, si dans un café avec peu de personnes, les serveurs ne surveillent pas de temps en temps si un client n'a rien sur sa table c'est je pense une faute commerciale.

          En effet, il me paraît raisonnable de se dire qu'ils doivent veiller à ce que le client se sente bien chez eux et veuille revenir. D'autant plus que ce client n'avait qu'un verre d'eau. Passer près de la table et demander rapidement un "tout va bien ? | vous vous avez été servi ?" quand on voit qu'un client n'a qu'un verre d'eau, montre qu'on fait attention à lui (tout en évitant de le harceler toutes les 5 min). En ce sens les serveurs n'ont pas fait leur boulot pour moi.

          Cependant je trouve aussi trop dur la sanction d'un licenciement pour le serveur ayant oublié le café. De plus, ils sont un peu tous responsable de ne pas avoir vu que le client n'avait qu'un verre d'eau.

          Dans mon métier, quand on répond en retard à certaines demande du client, on a des pénalité et ça peut vite faire mal.. Enfin, un client mécontent peut faire perdre beaucoup d'autres clients potentiels, plus que ce qu'il pourrait faire gagner comme clients en étant content du service. Ça compte aussi.

      • [^] # Re: et le déambulateur ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Franchement, essayer d'interpeller, ça ne veut pas dire grand chose. Soit il veux interpeller et il le fait de manière visible (en se levant et en allant au comptoir), soit ils ne se montre pas, et qu'il ne s'étonne pas de ne pas être vu.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: et le déambulateur ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Quand on a les prétentions de luxe et d'excellence de Nespresso on ne peut pas se permettre de ne pas être tout à fait attentif à ses clients. Le type n'était pas au café-tabac du coin tout de même !

          A ce niveau de gamme, c'est déjà inadmissible d'oublier un client. Ça l'est encore plus de ne pas répondre à ses sollicitations.

          BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: et le déambulateur ?

            Posté par . Évalué à 4.

            En même temps, ce n'est pas parce que tu payes que les serveurs sont à ta botte et doivent veiller que tu ne manques de rien. Il y a des limites, tout de même.

            Ce n'est déjà pas un boulot gratifiant, si en plus c'est une histoire véridique, je pleins les serveurs qui ont leur hierarchie sur leur dos en permanence (en plus des clients qui estiment que c'est leur droit parce qu'ils payent).

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: et le déambulateur ?

              Posté par . Évalué à 4.

              "En même temps, ce n'est pas parce que tu payes que les serveurs sont à ta botte" Non, en effet. "et doivent veiller que tu ne manques de rien." Bah si, c'est le boulot d'un serveur que de s'assurer que les clients soient servis !

          • [^] # Re: et le déambulateur ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            "Luxe et excellence", le positionnement marketing ça marche...

            Parce que servir un café industriel ultra standardisé et que de très nombreux cerveaux ayant décidément du temps disponible possède déjà à la maison, c'est certainement beaucoup de choses comme par exemple un joli gaspillage de ressources, une démarche antiécologique, un piège économique, une uniformisation du goût mais pas du luxe et encore moins de l'excellence. Tout au plus un certaine "qualité".

            Et si demain les Gauloises sont vendues 5 fois plus chères, que par internet dans un joli emballage qui brille ça sera aussi du luxe et de l'excellence ?

            Je suppose que tout ça c'était du second degré.

            • [^] # Re: et le déambulateur ?

              Posté par . Évalué à 8.

              Je suis prêt à parier que le gars a twitté sur son AÏe fone

            • [^] # Re: et le déambulateur ?

              Posté par . Évalué à -1.

              Luxe est peut-être exagéré, mais Nespresso se positionne sur le haut de gamme du café grand-public. Oui c'est un positionnement marketing et c'est concret en plus.

              Le positionnement va au-delà de la qualité intrinsèque du produit (il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître qu'il est difficile de se faire un café aussi bon avec un équipement domestique) c'est tout le service qui va avec qui est haut de gamme (accueil et service dans les boutiques Nespresso par exemple).

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

              • [^] # Re: et ledéambulateur?

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Le mercredi 02 mars 2011 à 16:55 +0100, dinomasque a écrit :

                (il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître qu'il est difficile de se faire un café aussi bon avec un équipement domestique)

                Avec un bon perco (bien sur c'est cher, mais les capsules aussi) tu
                obtient un résultat bien meilleur.

              • [^] # Re: et le déambulateur ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Luxe est peut-être exagéré, mais Nespresso se positionne sur le haut de gamme du café grand-public. Oui c'est un positionnement marketing et c'est concret en plus.

                Je trouve que Nespresso est plus positionné sur l'élitisme que sur le luxe.

                Pour acheter du café nespresso le seul moyen c'est d'être membre du club. Tu n'es pas un client, non non, tu es un membre d'un club qui boit du vrai café, pas comme les prolos qui boivent du café à la cafetière. Parce que oui, la nespresso ce n'est pas une cafetière mais une machine à café. Après il y a tout une dimension sociale où tu peux inviter tes amis pour être membre du club, en gros spammer tes potes avec des bons de réduction pour une cafetière contre du café gratuit pour toi mais c'est dit avec plus de classe. Bref nespresso pousse à fond la dimension sociale.

                Alors que moi qui je suis idiot. Si je veux du bon café je vais dans une brulerie…

                • [^] # Re: et le déambulateur ?

                  Posté par . Évalué à 9.

                  Nespresso c'est l'Apple du café. C'est un peu mieux que le reste, surtout beaucoup plus cher, enterré sous les brevets, ça te donne l'impression d'appartenir à une élite, mais ça reste moyen par rapport à la qualité que tu peux avoir en faisant quelques efforts.

                  • [^] # Re: et le déambulateur ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    C'est un peu mieux que le reste

                    En tant qu'amateur de café… bof. Au moins parce que tu ne peux pas choisir ton café. C'est un peu comme si tu te limitais à 16 vins ! Ça me paraît complètement absurde.

                    Comme l'on fait remarquer d'autres, une machine avec percolateur te donnera un meilleur résultat (sans être compliquée à entretenir), un choix tout simplement infini, tout en étant moins chère sur la durée. Du coup, à part le prix initial, il n'y a vraiment aucune raison rationnelle de choisir ce système.

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                • [^] # Re: et le déambulateur ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Pour acheter du café nespresso le seul moyen c'est d'être membre du club. Tu n'es pas un client, non non, tu es un membre d'un club qui boit du vrai café, pas comme les prolos qui boivent du café à la cafetière.

                  Mais, c'est aussi le seul marchand de café par correspondance avec lequel tu paye à la réception, ça fait aussi jouer la relation de confiance.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: et le déambulateur ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    J'ai cherché deux minutes et le site "chaque plouc son kawa . fr" propose un paiement à crédit ou 3 fois sans frais à partir d'un certain montant (élevé pour du café, mais on fait partie de l'élite ou on en fit pas partie).

          • [^] # Re: et le déambulateur ?

            Posté par . Évalué à 7.

            Le type n'était pas au café-tabac du coin tout de même !

            Ben, justement, il aurait du pour au moins deux très bonnes raisons:

            • Il y aurait bu un vrai café
            • Il y aurait fait de vraies rencontres, de type sociales
            • [^] # Re: et le déambulateur ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Au café-tabac du coin à Rome ou à Lisbonne oui.
              A Paris c'est la loterie. On trouve d'excellents cafés, mais surtout une immense majorité de cafés ignobles. C'est à croire que les bistrotiers ignorent qu'il faut nettoyer la machine plus qu'une fois par an ...

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: et le déambulateur ?

      Posté par . Évalué à 9.

      il doit surement avoir une application pour ca!

  • # http://xkcd.com/285/

    Posté par . Évalué à 10.

    Je pense que c'est un fake, enfin tout du moins un énorme coup de publicité de la part de Normand Boulanger, l'auteur de l'article.

    Je ne crois pas à cette histoire de "je twitte le compte US pour dire que le magasin de Montréal est pourri et la suisse téléphone dans les 10 minutes". Aucune vérification n'a été faite, l'avis de Nespresso n'a pas été demandé. On a juste la belle histoire d'un homme, qui a tout intérêt à faire son buzz sur une histoire ridicule. En effet, son profil Linkedin annonce "Conseiller en médias sociaux". Il paraît qu'il recherche un emploi. Quoi de mieux pour faire parler de lui (et au passage, de souligner l'importance de gens comme lui, tant les réseaux sociaux ont du "pouvoir") que cette histoire d'une personne potentiellement virée pour un simple Tweet ? J'aurai apprécié un peu plus d'efforts de vérification de la part de Rue89 avant de lancer cette "belle histoire" à la curée.

    Quelle que soit la véracité de la fin de l'histoire, le Tweet pour un café pas servi est par contre dans tous les cas assez ridicule.

    • [^] # Re: http://xkcd.com/285/

      Posté par . Évalué à 5.

      J'ai cherché un peu avant de poster le journal. Je ne voulais pas faire de pub au premier blog qui parle de laffaire, parce que je trouve que le type à l'air d'un putain de gros con et je pèse mes mots (mais je me trompe peu être, je dis bien qu'à travert cette histoire et sur les messages de son blog, il a l'air d'un cliché du parisien débile (et je suis parisien)).

      Bref, après un peu de recherche, je n'ai pas trouvé de communiqué de nesspresso et l'affaire date du 22/02 apparement.

      Voici le blog du monsieur, cliquer doucement, il pourrait se faire des revenues par la pub.

    • [^] # Re: http://xkcd.com/285/

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      quoiqu'il en soit, ce bloggeur se fait bien admonester par ses visiteurs. ou comment lui rappeler le bon sens du client oublié à sa table.

      T'as le bonjour de JavaScript !

    • [^] # Re: http://xkcd.com/285/

      Posté par . Évalué à 3.

      J'espère aussi au fake. Notamment parce que la réaction de Nespresso me paraît justement contre productive (et anti publicitaire).
      Non, une belle réaction de Nespresso aurait pu être un autre tweet "tenez, le voilà, et on vous l'offre bien sûr" (avec le coup de fil qui va bien pour s'assurer de l'immédiateté de la chose). Mais soit-disant risquer de virer qqu'un parce qu'un client a attendu...

  • # Glazou twitter cdkey

    Posté par . Évalué à 2.

    Si je me permets ce journal sans rapport avec le libre, c'est que je suis sur le cul des habitudes de mes contemporins. Parce que quand même, tweeter à la maison mère d'une chaine de café qu'on attend son café, c'est un peu fort de café, alors qu'il suffit de se lever et d'exprimer son mécontentement.

    Tiens, ça me rappelle une histoire récente avec glazou< qui a fait un long étalage sur son blog et sur son espace d'expression Twitter d'un manque de respect inconsidéré, d'une offense sans précédent à l'encontre de ce pionnier du web, de la part de LDLC :

    http://www.glazman.org/weblog/dotclear/index.php?post/2011/01/07/LDLCcom

    http://www.glazman.org/weblog/dotclear/index.php?post/2011/01/11/LDLC-decidement-il-y-a-quelque-chose-qui-ne-va-pas-ou-plus

    • [^] # Re: Glazou twitter cdkey

      Posté par . Évalué à 0.

      Tu mélanges tout. Il se plaignait d'avoir son adresse son adresse blacklistée parce qu'il avait passé trop de temps à choisir des articles sur le site, ce qui avait suffi pour le faire passer pour un méchant pirate. Ça me semble parfaitement légitime. Ce qui me semble nettement moins légitime, c'est que tu te permettes une attaque ad hominem à partir d'une vague analogie.

  • # Nespresso...

    Posté par . Évalué à 5.

    D'après l'auteur de l'article :

    les réseaux sociaux sont parfois plus forts qu'on peut le croire ; même un petit commentaire anodin sur un service, dans un milieu pas vraiment actif sur les médias sociaux, peut avoir une influence sur votre vie.

    Justement, Nespresso est très actif sur les médias sociaux (cf. les problèmes sans fin avec Wikipedia). Soit le mec ne sait pas de quoi/qui il parle, soit il essaye de faire accoucher une montagne d'une souris.

    • [^] # Re: Nespresso...

      Posté par . Évalué à 4.

      Soit les réseaux sociaux, dont le but (après faire du blé) est de connecer les gens, deshumanisent la société !

  • # Justice

    Posté par . Évalué à 3.

    Fake ou pas, il se fait pourrir commme il le mérite dans les commentaires.

  • # Temps de réponse du serveur

    Posté par . Évalué à 10.

    Ah, les problèmes de temps de réponse des serveurs... La machine à café doit sûrement tourner sous Java.

  • # Un tweet = un licenciement ? Vraiment ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Ce qui est inquietant, ce n'est pas seulement l'attitude du consommateur (qui aurait pu aller voir le serveur au lieu de twitter la direction), mais celle de Nestle, qui a pris le tweet pour argent comptant. Si jamais le serveur perdait son poste, est-ce que ca veut dire qu'un message anonyme peut suffire a faire virer quelqu'un ? Ca me rappelle l'affaire Renault ca.

  • # coupable non responsable

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Ne nous trompons tout de même pas de problème. chacun a le droit d'exprimer son mécontentement.

    Le problème ici c'est qu'une maison mère à des milliers de kilomètres arrive à mettre assez de pression pour que la boutique locale puisse envisager de virer un employé fusible pour un malheureux café oublié. C'est fou qu'on arrive à en faire porter la responsabilité à l'auteur d'un malheureux tweet qui n'est pas faux factuellement.

    Ce n'est pas à chacun de retenir tout ce qu'il pense parce que peut être un imbécile prendra des décisions disproportionnées. A l'inverse, l'idée serait peut être de signaler par ce même média qu'en tant que consommateurs on apprécie encore moins ces décisions radicales et excessives.

    • [^] # Re: coupable non responsable

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Le problème ici c'est qu'une maison mère à des milliers de kilomètres arrive à mettre assez de pression pour que la boutique locale

      Encore heureux, comment faire un bon café sans pression suffisante ?

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: coupable non responsable

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui mais très franchement, ça sent le fake...

      Donc si j'envoie un tweet maintenant disant que la boutique Nespresso de Tombouctou est dégueulace, ils vont virer le directeur? Même dans un système très bureaucratique, ça passerait pas.

      Et je ne sais pas pour le Canada, mais en France, c'est un billet simple pour les Prud'hommes:
      "Alors, expliquez-nous exactement sur quel critère vous avez estimé que l'employé a commis une faute?
      - Ben y'avait un tweet qui disait que...
      - Merci. Pas d'autre question."

      • [^] # Re: coupable non responsable

        Posté par . Évalué à 2.

        Apparement, le mec avait utilisé squarefour juste avant, un truc pour dire "hey, je suis la !"...

        ça a du jouer je pense.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.