Journal POVray 3.7 est dehors

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
31
12
nov.
2013

Ce qui ne va rajeunir personne, mais effectivement le raytraceur gratuit et multiplateforme le plus connu a été mis-à-jour.

Gratuit et multi-plateforme? Voudrait-ce dire que c'est un logiciel privateur? Hé bien oui, ou en tous cas ça l'était. Car depuis cette nouvelle version 3.7, POVray est désormais sous AGPL.

C'est ici que ça se passe : http://www.povray.org/

  • # Oh !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Oh ! Une nouvelle comme celle-là mérite une dépêche de première page (ça existe encore ?) ! Plus que la montée de version et probablement de nouvelles fonctionnalités croustillantes, c'est de voir un logiciel aussi vieux réussir le tour de force de résoudre tous les problèmes légaux pour relicencier qui est un exploit à saluer, en plus de cette libération. POV-Ray doit avoir entre 20 ou 30 ans, bien plus ancien que la GPL !

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Oh !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 12/11/13 à 21:16.

      tous les problèmes légaux pour relicencier

      Quels problèmes dans ce (licence non libre avant) cas?
      En non libre, généralement le détenteur des droits est unique (ici : "(c) Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd."), relicencier ne pose aucun problème (juste une volonté).
      Et même en libre, si tu fais attention (demander un CLA aux contributeurs), c'est facile (toujours un seul détenteur des droits, pratique).
      Relicencier est problèmatique uniquement dans de rares cas (celui où tout le monde a gardé son copyright dans le truc assemblé), par exemple ça avait un peu complexe pour VLC qui n'avait jamais demandé de CLA aux contributeurs (et hop, comment devoir passer du temps sur un truc chiant faute d'y avoir pensé au début).

      A noter que tout n'est pas libre (faut pas déconner, le non libre est difficile à lâcher ;-) ) : la documentation est en NC.

      • [^] # Re: Oh !

        Posté par . Évalué à 2.

        Et POVray sans sa doc, c'est un peu austère ;)

        Bon, d'ici que des motivés se la refassent…

      • [^] # Re: Oh !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        En fait c'est plus compliqué que ça (comme souvent…) : si je me souviens bien, povray est sorti avant que les licences libres existent. Pour autant, lors de l'écriture, il avait été pensé pour en faire quelque chose d'ouvert. Résultat le code est resté la propriété des différents contributeurs, et ceux-ci ont disparus dans la nature.

        Après vérification, c'est grosso modo ce que dit wikipedia.

        • [^] # Re: Oh !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 12/11/13 à 22:11.

          Wikipedia manque de sources…
          Perso, j'ai regardé la licence (datant de 2004 d'après le texte) de la version précédente :
          http://www.povray.org/ftp/pub/povray/Old-Versions/Official-3.62/distribution-license.txt
          This is a binding legal agreement between you, the "Distributor" and
          Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd. ACN 105 891 870 ("POV"), a
          company incorporated in the state of Victoria, Australia, for the
          product known as the "Persistence of Vision Raytracer(tm)", also
          referred to herein as "POV-Ray(tm)".

          Perso, je préfère regarder les faits que les "on dit".
          bon, après, ton explications est aussi dans la version d'il y a 10 ans :
          http://www.povray.org/ftp/pub/povray/Old-Versions/Official-3.5/povlegal.txt
          Sans doute qu'ils ont mis 10 ans à passer de "plein de monde" à l'entreprise (mais j'avoue ne pas comprendre l'attente entre 2004 et 2013 puisque le copyright semble assigné à la boite dès 2004, tu as une explication? ca cloche quelque part cette histoire de volonté d'aller vers le libre, surtout ça semble limite vu que la licence parle de la 3.5 mais la 3.5 a une autre version de la licence)

          Ca n'enlève pas l'idée que ne pas y penser avant (à accepter de contributions sans assignation de copyright) bouffe du temps (du coup, ça semble un bon exemple de perte de temps), après vu les dates le copyright était moins sujet de discussion à l'époque donc ne pas faire attention à ça à l'époque est compréhensible, juste qu'on ne peut pas généraliser "tous les problèmes légaux pour relicencier qui est un exploit à saluer" car : ça dépend. c'est souvent simple.

          Moralité : CLA qui fait grincer des dents ;-), c'est parfois utile (avec des inconvénients à la Canonical, certes :), tout n'est pas parfait).

          • [^] # Re: Oh !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 12/11/13 à 23:10.

            après vu les dates le copyright était moins sujet de discussion à l'époque

            À l'époque dont tu parles (2004), POV-Ray avait déjà 13 ans… Il n'y a qu'à voir les premiers povlegal.doc, qui n'avaient même pas d'année de copyright et n'étaient gérés par aucune entité juridique. :-)

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 8.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Oh !

            Posté par (page perso) . Évalué à -7.

            (ici : "(c) Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd."), relicencier ne pose aucun problème (juste une volonté).

            Cela serait bien que zenitram< vérifie un peu avant de balancer des inepties.

            Excuse moi d'avoir regardé la licence de la version précédente.
            Et un petit raté sur le détail n'enlève rien au commentaire en général sur la problématique générale des copyrights (et de la partie non libre oubliée, j'ai vérifié dusr le Github directement).

            Mais je t'en prie donc, puisqu'on est dans les détails, explique moi pourquoi en 2004 tout était déjà propriété de Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd. (d'après le lien) et que ça posait encore problème, et pourquoi une volonté affichée de libre se transforme en documentation non libre, je souhaite aprendre.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 12/11/13 à 22:35.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Oh !

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd. (petite entreprise fondée par un des principaux auteurs de POV-Ray dans le but de mieux défendre les droits de ses auteurs) n'était pas propriétaire des tous les copyrights, seulement de ceux des parties développées dans les versions récentes. Les versions précédentes (pour ne citer que certaines des majeures : la version 3.5, la version 3.1, la version 2.2, version 1.0) créditent une nébuleuse POV-Team (qui n'a eu son ™ qu'à partir de la 3.0).

      • [^] # Re: Oh !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        En non libre, généralement le détenteur des droits est unique (ici : "(c) Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd."), relicencier ne pose aucun problème (juste une volonté).

        Oui enfin « non libre », c'est pas Blender non plus, on ne parle pas ici d'un logiciel commercial vendu à la communauté ; POV-Ray a toujours été ouvert, gratuit et assez libre. Pendant des années, quand les images de synthèse étaient très à la mode, ses (nombreux) auteurs ne voulaient pas que leur travail servent à créer des logiciels propriétaires, mais ça ne leur posait pas de problème que des variantes de POV-Ray soient créées (et il y en a eu). Le changement de licence était contraint par son passé flou, ses nombreuses contributions initiales mal tracées (on remonte aux années 80 là), la difficulté à retrouver tout le monde ou réécrire le code source concerné tout en restant parfaitement compatible. L'attribution à « Persistence of Vision Raytracer Pty. Ltd. » est relativement récente. Auparavant c'était un Persistence of Vision Team sans grand fondement juridique. Le changement de licence n'a certainement pu se faire qu'après un travail de fourmi, sur plus d'une décennie ! Le copyright actuel est le résultat de ce travail, qui a ensuite permis de changer la licence.

        en libre, si tu fais attention (demander un CLA aux contributeurs), c'est facile (toujours un seul détenteur des droits, pratique)

        POV-Ray date d'avant ces bonnes pratiques. Avant VLC. Avant Linux. Avant la GPL.

    • [^] # paléontologie du libre

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour te contreparaphraser, je dirais : plus que pour son passage en agpl, c'est pour ses nouvelles fonctionnalités croustifondantes que je pense aussi que cette nouvelle mérite une dépêche en première page (enfin le support SMP ;) )
      Maintenant, pour nourrir le troll, et recadrer certains commentaires, il me semble pertinent de citer cet extrait de la doc (non libre d'après ce que je lis sur cette page).

      Voici comment POV-Ray a vu le jour, selon David Buck

      de retour vers 1986… J'avais un Amiga, un ami qui en avait un aussi avait téléchargé le code C d'un raytracer pour Unix sur internet et me l'avait ramené. Comme je l'ai trouvé intéressant, je l'ai porté pour l'Amiga et j'ai écrit les pilotes pour l'afficher via le chipset graphique. Le programme savait juste faire du rendu de sphères sans texture avec une surface plane en noir et blanc, mais déjà ça m'impressionnait. Je me suis un peu amusé en ajoutant le support de la couleur, mais finalement j'ai pensé que je pouvais mieux faire en recodant complètement un Raytracer, alors j'ai laissé tomber cette appli pour faire la mienne. Ainsi naquit DKBTrace.

      J'ai décidé de commencer avec des surfaces quadratiques, parce qu'elles pouvaient représenter des sphères, des ellipses, des cylindres, des surfaces planes, et plus. Pour la structure du programme, j'ai choisi d'utiliser un style orienté objet parce que j'avais appris Smalltalk à la fac et qu'il était bien adapté. Pour rendre le rendu plus souple, j'ai implémenté la géométrie de construction de solides (CSG) et les texture procédurales. Au final, mon petit raytracer était intéressant, et j'ai choisi de le libérer car je devais commencer un master et que je n'aurais pas eu le temps de développer un produit commercialisable : il y avait déjà des raytracers sur le marché qui intégraient un modeleur (le mien n'interprétait que des fichiers textes), je ne pensais pas pouvoir vendre le mien. Je l'ai appelé DKBTrace et l'ai diffusé sur les BBS et sur l'internet.
      […] puis mon code a été porté sur dos/i386, et amélioré […]
      Le nom DKBTrace était, évidemment, basé sur mes initiales : David Kirk Buck (cela doit vous sembler bien futile). Pour ce nouveau code, collaboratif, ce nom était devenu inapproprié. J'avais aussi commencé à délaisser ce projet et ne voulais pas laisser penser que j'étais indéfiniment à la tête de cette équipe. On a proposé le nom de "persistance rétinienne" que j'ai raccourci en POV.

      Toutes mes excuses pour les fautes de traduction, je voulais surtout retranscrire la pensée du développeur et couper court aux inepties que j'ai pu lire. J'ai beaucoup utilisé POV à une époque, et je suis ravi que ce projet vive encore.
      En 1986, pas de GPL, pas de creative commons, juste l'envie de partager son code pour l'améliorer (sinon pourquoi donner les sources ?) et la crainte de se le faire voler par un produit commercial (sinon pourquoi un copyright ?).
      Blender est une vraie success story et j'en suis heureux, mais je me souviens qu'avant son rachat par la communauté, POV était la seule alternative libre ('free' as in 'free speech') pour produire de l'image ou de l'animation de synthèse. D'ailleurs Blender sait exporter vers Pov ;)
      Merci à toi et à Larry Cow pour ce post :)

  • # Code source

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A noter que le code source est très bien documenté, dommage que la plupart des projets libres ne documentent pas aussi précisément leur fonctions et surtout ce qu'elle font dans leur globalité (plutôt que de trop paraphraser le code).

  • # Vieux de la vieille

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    J'ai joué avec POVray en 1990-1991. Il savait parfaitement gérer les reflets, les mappings, et autres trucs allucinants pour l'époque. J'utilisais ça sous DR-DOS.
    Pour sortir une image est 1024x768 il fallait des jours de calculs.

    Il fait donc partie des rares logiciels un peu complexes ET vraiment ancien.
    Il y a quoi comme autres exemples ? Je n'en ai pas qui me viennent à l'esprit.

    /me est vieux /o\

    • [^] # Re: Vieux de la vieille

      Posté par . Évalué à 3.

      Il fait donc partie des rares logiciels un peu complexes ET vraiment ancien.
      Il y a quoi comme autres exemples ? Je n'en ai pas qui me viennent à l'esprit.

      Ben,.. Linux, si tu prends 1990-1991

      Sinon il y a toujours les vénérables TeX et roff qui commencent à ne plus être jeunes.

      Je pense aussi que certains compilos doivent avoir pas mal de bouteille.

      Emacs date de 1976,…

      Et ce bon vieux Xfree**86** qui nous a rendu quelques menus services

      Le Hurd

      Je continue?

      • [^] # Re: Vieux de la vieille

        Posté par . Évalué à 4.

        Dans le domaine du dessin, il y a gnuplot. Le site parle de 1986 pour le développement actif. Il devait donc exister même avant !
        Je me rappelle aussi de xfig. Mais lui, il a un moins bien vieilli.

    • [^] # Re: Vieux de la vieille

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Du coup, ça m'a donné envie de regarder les trucs qui ont été faits il y a quelques années, genre comme ça ou ça
      Pas mal pour l'époque :)

    • [^] # Re: Vieux de la vieille

      Posté par . Évalué à 1.

      Blender remonte à 1998, si l'on peut appeler ça ancien.
      Son histoire est aussi une success story du libre.

    • [^] # Re: Vieux de la vieille

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 13/11/13 à 14:57.

      Il fait donc partie des rares logiciels un peu complexes ET vraiment ancien.
      Il y a quoi comme autres exemples ?

      Microsoft Windows ?

      ---------> []

  • # École d'archi

    Posté par . Évalué à 3.

    Je garde un souvenir ému de mon utilisation de POV-Ray à l'école d'archi de Marseille-Luminy. En 95 si je me souviens bien, et sous Mac. J'avais trouvé ce soft magique, on pouvait réaliser des choses extra avec quelques lignes de code (en fait avec pas mal de lignes). Je ne sais pas s'il est toujours utilisé dans cette école aujourd'hui, cela m'étonnerais…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.