Journal Slackware a vingt ans

39
17
juil.
2013

Après l'avoir annoncé le 11, c'est en effet le 16 juillet 1993 (le 17, en GMT+2) que Patrick Volkerding a mis à disposition la première version de la (dernière vraie) distribution Linux sur le FTP de l'université de Moorhead (Minnesota). Treize disquettes 3.5", avec un noyau même pas en version 1.0, XFree 1.3, une libc qui n'était pas encore de chez GNU… bref, une époque barbare, qui était celle des pionniers linuxiens et où elle était qualifiée de bloated (HA! HA! HA!).

Joyeux anniversaire, petite. Continue à tailler ta route sans écouter ceux qui te reprochent de ne pas être emballée à la mode du jour, parce que c'est comme ça qu'on t'aime!

Votre fille a vingt ans que le temps passe vite
Madame hier encore elle était si petite
Et ses premiers tourments sont vos premières rides
Madame
Et vos premiers soucis

  • # émotion

    Posté par . Évalué à 4.

    ma première distro avec linux Kheops :-)

    • [^] # Re: émotion

      Posté par . Évalué à 10.

      pareil… c'est comme si c'était hier.
      Une semaine pour avoir un X fonctionnel, et 2 jours pour configurer la souris, le bon vieux temps quoi !

      • [^] # Re: émotion

        Posté par . Évalué à -10.

        Je comprends pas trop pourquoi tu appelles ça le "bon vieux temps"…
        Un système c'est pour être utilisé donc la bidouille inutile, ça sert pas à grand chose.

        Et si tu veux passer du temps à bidouiller (ce qui permet d'apprendre des trucs, je le conçoit), t'as juste à tester hurd!

        Ou même à acheter du matériel non supporté par linux ou pas parfaitement et à te faire plaisir (il parait qu'il y a du taff sur les drivers de cartes graphiques).

        Et y'a surement plein d'autres trucs à intégrer…

        Suffit juste de contribuer, donc!

        • [^] # Re: émotion

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je comprends pas trop pourquoi tu appelles ça le "bon vieux temps"…

          Parce que c'était sa jeunesse : maintenant il (et moi aussi) est devenu un dino !

        • [^] # Re: émotion

          Posté par . Évalué à 10.

          Pfff, tu n'as jamais utilisé fips, chercher la foutu disquette A13 tombée derrière le bureau, recommencer le programme d'assistant de configuration de X parce que tu t'es gouré dans un nom de device, ni chercher dans un tas de machines la carte réseau compatible avec la version de kernel utilisée.

          On a galéré, maintenant nous sommes des hommes dinos.

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

          • [^] # Re: émotion

            Posté par . Évalué à 7.

            Et croiser les doigts chaque fois que ton moniteur fait "Chtongues" pour qu'il montre finalement cet écran gris avec la croix comme pointeur de souris, indiquant que ton XF86Config est finalement bon.
            Disclaimer : je n'ai commencé qu'en 1998, de plus anciens pourraient se la jouer http://xkcd.com/378/ ou http://www.youtube.com/watch?v=-5i1cJIwE7M

            Tom

        • [^] # Re: émotion

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Merci, Capitaine premier degré !

      • [^] # Re: émotion

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        L'époque des conflits d'IRQ… un bonheur !

        • [^] # Re: émotion

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Les conflits d'IRQ ne concernent que le matériel. C'était fréquent dans le bus ISA, jusqu'à ce que le PCI permette le changement automatique et le partage d'IRQ. Pour ma part, Linux ne m'a pas embêté aveec, probablement parce j'utilisais un double boot avec Windows 95 à l'époque : il était bien plus sensible au problème des partages d'IRQ sur Linux.

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: émotion

      Posté par . Évalué à 5.

      ;-)
      idem sniff … ça fait un bail mais que de souvenirs

  • # La dernière vraie distribution Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Jusqu’au jour où peut-être, à la première larme…

    • [^] # Re: La dernière vraie distribution Linux

      Posté par . Évalué à -2.

      Je ne comprends pas ce qu'il veut dire par "dernière vraie distribution Linux" ? Sans GNU ? Je ne saisis pas…:/

    • [^] # Re: La dernière vraie distribution Linux

      Posté par . Évalué à 1.

      Le problème pour poursuivre l'analogie avec la chanson, c'est que ça va lui être dur de trouver un sourire entendu pour lui dire qu'une autre est passée par là avant elle.

      Somebody told you 'cause you got to know
      That all you ever gonna have to count on
      Or gonna wanna lean on
      It's gonna feel just like those raindrops do
      When they're falling down, honey, all around you.
      Oh, I know you're unhappy.

      Oh sit there, ah go on, go on
      And count your fingers.
      I don't know what else, what else
      Honey have you got to do.

      À la limite… :)

  • # Happy Birthday Slack

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    La distro avec laquelle j'ai vraiment compris la philosophie Unix/Linux après une phase de découverte sur Red Hat puis Mandrake.

    Merci Patrick !

  • # ça reste une distrib de référence pour moi

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 17/07/13 à 22:29.

    Je suis un utilisateur récent de GNU/Linux (5 ans), je n'ai pas connu l'époque des dinos ^ mais j'ai une slack sur mon homeserver et il y a pas à dire ça c'est hyper stable et kiss au possible!

  • # Re: Journal— Slackwarea vingt ans

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    une libc qui n'était pas encore de chez GNU…

    D'où venait-elle ?

    • [^] # Re: Journal— Slackwarea vingt ans

      Posté par . Évalué à 3.

      C'était la Linux lib… saperlipopette! en fait un fork de la glibc 1.x. Cf. 'man 7 libc':

      Linux libc

      In the early to mid 1990s, there was for a while Linux libc, a fork of glibc 1.x created by Linux developers who felt that glibc development at the time was not sufficing for the needs of Linux. Often, this library was referred to (ambiguously) as just "libc". Linux libc released major versions 2, 3, 4, and 5 (as well as many minor versions of those releases). For a while, Linux libc was the standard C library in many Linux distributions. However, notwithstanding the original motivations of the Linux libc effort, by the time glibc 2.0 was released, it was clearly superior to Linux libc, and all major Linux distributions that had been using Linux libc soon switched back to glibc. (Since this switch occurred over a decade ago, man-pages no longer takes care to document Linux libc details. Nevertheless, the history is visible in vestiges of information about Linux libc that remain in some manual pages, in particular, references to libc4 and libc5.)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.