Journal l’ipad et l’epub

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
10
29
jan.
2010
Cher journal,

je parlais, hier, de l’epub sur l’ipad dans le journal concernant la tablette : http://linuxfr.org/~chrisix/29316.html

J’étais tout de même un peu heureux (et surpris) du choix de ce format ouvert par M. Pomme.

Des nouvelles ce jour¹. En fait ce sera de l’epub à la sauce apple™. Autrement dit y sera ajouté (comme le format epub le permet) un DRM propriétaire de la firme qui interdira la lecture dudit fichier sur autre chose que la liseuse dédiée créée par apple.
Le rédacteur du blog Aldus espère que l’IPDF réagisse. Mais je ne vois pas ce qu’ils pourraient faire.


[1] http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2010/01/apple-epub-pr(...)étaires-pour-lipad.html
  • # Si on mélange les 2...

    Posté par . Évalué à 4.

    ... ça donne l'EPAD.
    • [^] # Re: Si on mélange les 2...

      Posté par . Évalué à 9.

      et si on mélange autrement cela donne l'iPud.

      Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment tout ce tapage médiatique pour un truc pas révolutionnaire et qui n'en vaut absolument pas la peine, cela me tape sur le système.

      Pour le format, les concepteurs ont prévu de rajouter des DRM, et même si cela le rend illisible ailleurs, cela popularise au moins ce format libre (lorsqu'il est sans drm). Et tant pis pour ceux qui auront acheté du contenu avec DRM. Avec les milliers de titres dans le domaine public que l'on peut obtenir gratuitement, je ne risque pas de manquer de lecture (mais sans doute pas sur un iPuad)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Si on mélange les 2...

        Posté par . Évalué à 1.

        Et tant pis pour ceux qui auront acheté du contenu avec DRM.
        Esperons que la contrainte vienne des maisons d'edition, et pas d'apple.
        Si c'est le cas, on peut toujours penser qu'apple arrivera a faire plier l'industrie et retirera les drm une fois la masse critique atteinte.
        Si c'est pas le cas, c'est moche.

        Autant pour la musique, ca faisait pas l'ombre d'un doute que les majors avaient impose leurs conditions, autant pour les livre, je sais pas quoi en penser.
        • [^] # Re: Si on mélange les 2...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Et la contrainte des DRM sur les logiciels pour iPhone, elle vient des maisons d'édition, aussi ? Non, pas la peine de croire les conneries de Steve Jobs, les DRM, ce sont eux qui les imposent librement et volontairement, et personne d'autre.
          • [^] # Re: Si on mélange les 2...

            Posté par . Évalué à 3.

            oui, la contrainte sur les applis vient d'apple, et c'est pour ca qu'elle ne sautera probablement jamais.

            Par contre, tu peux dire ce que tu veux, apple n'a jamais ete tres chaud pour les drms sur la musique, ca leur a ete impose.

            J'en veux pour preuve l'itms maintenant depourvu de drm, et le super algorithme initial de l'itms qui consistait a appliquer le drm cote client, apres telechargement.
            Un simple script python suffisait a telecharger le contenu, et permettait de zapper l'encryption.
            Et vu comment apple a ete prompt a resoudre le probleme (qq semaines quand meme), t'es libre de toujours croire qu'ils ont decide de leur plein gre, mais a part dire que c'est comme ca parce que tu l'as decide, t'as encore jamais fourni un pouilleme d'argument qui va dans ton sens.
      • [^] # Re: Si on mélange les 2...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment tout ce tapage médiatique pour un truc pas révolutionnaire et qui n'en vaut absolument pas la peine, cela me tape sur le système.
        Les journalistes sont, généralement, des Apple fanboys. Apple peut sortir un lecteur de carte perforée, ils appelleraient ça une "révolution informatique".

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Si on mélange les 2...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Certaines mauvaises langues affirment que c'est parce que les magazines voient dans l'iPad un nouveau débouché de revenue qu'il est aussi bien accueillit.

          Personnellement, ca me semble un peu gros; Ton hypothèse selon laquelle les journalistes sont des gros noobs me convient tout à fait.
          • [^] # Re: Si on mélange les 2...

            Posté par . Évalué à 4.

            pour un appareil bridé qui servira de support à autant de contenu payant, je pense qu'ils auraient pu le rendre gratuit, un peu comme le minitel qui en son temps avait été prêté gracieusement par l'opérateur qui voyait là un moyen de se faire un maximum d'argent.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Si on mélange les 2...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je poste une définition de wikipédia:
        on appelle révolution (renversement, étymologiquement) tout changement ou innovation qui bouleverse l'ordre établi de façon radicale dans un domaine quelconque

        Alors à mon sens la sortie du *premier* ordinateur qui cumule ultra mobililité, tactile multipoints, OS réellement adapté à ce support est tout à fait révolutionnaire.

        Cela n'engage ni les qualités ni les défauts du produit.
        Si on étend le terme "révolution" aux qualités du produits, je pense qu'il est un peu tôt. A mon avis, les applications feront de ce produit un flop ou un top.
        • [^] # Re: Si on mélange les 2...

          Posté par . Évalué à 6.

          1er ?? Des tablettes avec windows ou linux, cela existe déjà. Android supporte le multipoint, mais Apple a des brevets dessus ce qui en a limité la diffusion dans les systèmes aux USA. Les révolutionnaires me semblent plutôt être de vils oppresseurs plutôt que des libérateurs.

          En plus un "ordinateur", qui en a besoin d'un autre à côté (mac ou windows) pour fonctionner, et de toute façon sur lequel on ne peut pas installer les logiciels que l'on souhaite, je n'appelle pas cela un ordinateur mais un périphérique.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Je l'achèterais sûrement pas

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    je repostes ici un lien vers un de mes commentaires (de manière très égocentrique :) ) pour éduquer les jeunesses linuxfériennes et pour éviter encore de lire ici des contres-vérités :

    http://linuxfr.org/~chrisix/29316.html#1102194

    Voilà, 3 fois le même message dans trois journaux différents mais ça m'a un peu calmé !

    Un vieux dinosaure
  • # Merci Apple

    Posté par . Évalué à -2.

    C'est tout bon pour ceux qui en lisent. Y'aura juste à casser les DRM et on aura de beau livres électroniques sans avoir à se farcir une conversion aléatoire à partir d'un format étrange.

    En plus de contribuer à l'utilisation des standards sur web en ne proposant pas le Flash, Apple contribue à la diffusion de la culture en facilitant le piratage.

    (on est vendredi, j'ai le droit)
  • # en attendant...

    Posté par . Évalué à 4.

    ... il y'a rien d'adapté aux tablettes sous Linux.

    Pas de clavier virtuel "intelligent", donc on est obligé de s'en tapper un en permanence sur l'écran, ou d'avoir un systray. (et j'en passe, comme les overlay de gtksudo ou aucun clavier virtuels ne fonctionnent avec).

    Donc globalement, si on veux une tablette utilisable, c'est soit Windows, soit iPad OS. J'ai également testé Android est c'est encore pas vraiment adapté aux "gros" écrans des tablettes.

    Ensuite, malheureusement, je pense que jamais Linux n'arrivera a la simplicité de l'iPad. Ma mère (qui n'arrive même pas a appuyer sur entrée) arrive a faire fonctionner un iPhone sans problèmes. Et ce sera la même chose sur l'iPad.

    Donc ok, nous les geeks on peut critiquer l'iPad car elle ne nous convient pas, mais pour de nombreux noobs, l'iPad est exactement ce qui leur faut.

    Ce que je trouve assez marrant c'est que beaucoup personnes qui en général gueulent sur Flash gueulent le fait que l'iPad n'ai pas de Flash.

    Frappez moi, maintenant. :)
    • [^] # Re: en attendant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      je pense que jamais Linux n'arrivera a la simplicité de l'iPad.
      J'aurais tendance à dire "heureusement". L'iPad est "plus simple" parce qu'il a moins de fonctionnalités qu'un ordinateur, il est mono-tâche et n'a pas de clavier ni de souris. Un ipad est juste bon à lire du contenu en tapotant sur un écran, tu ne pourras jamais rien créer de sérieux avec. Rien que pour du traitement de texte, c'est juste pas adapté.

      nous les geeks on peut critiquer l'iPad car elle ne nous convient pas, mais pour de nombreux noobs, l'iPad est exactement ce qui leur faut.
      Je propose aux noobs de continuer à utiliser des machins genre iPad, et à nous les geeks de continuer à utiliser des ordinateurs. Et si des libristes ont envie de perdre leur temps à développer un OS pour ce genre de truc pour manchots, qu'ils le fassent, après tout c'est aussi ça l'intérêt du logiciel libre.
      • [^] # Re: en attendant...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        >>> tu ne pourras jamais rien créer de sérieux avec.

        640ko is enough for everyone.
        Les Mac, c'est nul, il n'y a qu'un bouton sur la souris.

        Tu reprendras bien un autre pastis ?
      • [^] # Re: en attendant...

        Posté par . Évalué à 4.

        Un ipad est juste bon à lire du contenu en tapotant sur un écran, tu ne pourras jamais rien créer de sérieux avec.
        Ca tombe, c'est precisement ce pour quoi il a ete concu!
        T'as quand meme pas cru que c'etait fait pour remplacer un ordinateur?
    • [^] # Re: en attendant...

      Posté par . Évalué à 2.


      .. il y'a rien d'adapté aux tablettes sous Linux.

      Pas de clavier virtuel "intelligent",


      et ça c'est quoi ?

      http://www.blogeee.net/2010/01/une-tablette-arm-chez-viewson(...)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: en attendant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      jamais Linux n'arrivera a la simplicité de l'iPad

      Jamais les livres écrits n'arriveront à la simplicité des livres dessinés pour petits enfants.
    • [^] # Re: en attendant...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce journal ne critique pas l’appareil (il y en a d’autres pour ça).
      Les produits Apple ne sont pas le rêve que certain décrivent (mais ce rêve ne peut de toute façon pas être atteint). Mais on aurait bien tort de ne pas leur reconnaitre des qualités. Dont une certaine forme d’ergonomie, oui, qui est parfaite pour ce qu’on lui demande.

      Le but de ce journal est d’appuyer, une fois encore (mais nous ne nous lasserons pas), là où ça fait mal, à savoir la politique commerciale et privatrice d’Apple™ c’est tout. Et c’est déjà suffisant pour qu’on n’oublie pas de le dire et le répéter aux fan de la pomme qui se voilent la face sur les défauts de la politique derrière l’appareil.
  • # Même Adobe critique ce choix

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Même Adobe critique les drm sur l'epub. Il faut dire que ça leur sert dans leur argumentation sur l'absence de Flash mais c'est toujours ça de pris.

    http://www.pcinpact.com/actu/news/55176-apple-ipad-absence-f(...)

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est l'hôpital qui se fout de la charité !

      Adobe fait sa pleureuse car Apple n'a pas retenu sa solution epub + drm, et voit donc un juteux marché lui échapper.

      Mais il ne faut pas se faire d'illusions : Adobe est à 100 % derrière les DRM.
      • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est surtout le consommateur qui y perd. Ca veut dire que que les epubs achetés sur la plateforme d'apple ne seront pas lisible sur les autres ereaders, et vice-versa... c'est déjà le bordel avec des ereaders qui lisent soit du prc, soit de l'epub, soit du pdf (avec drm), soit au mieux une combinaison de 2 formats.
        Bref, les drms, cest une véritable invitation au piratage.
        • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

          Posté par . Évalué à 4.

          Pourquoi pirater lorsque tu as des milliers de livres disponibles gratuitement et legalement. Profitons en avant que le domaine publique disparaisse sous la pression des editeurs (ca va etre coton de retrouver les heritiers de platon...).

          Par principe je n'acheterai JAMAIS un seul livre avec des DRM vu que un livre (meme electronique) c'est fait pour etre perenne et les DRM c'est tout sauf cela.
          • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

            Posté par . Évalué à 2.

            Dailleurs il me semblait (pas sur, j'achète pas de musique en ligne) que les drms sur la musique avaient sauté, si les artistes/vendeurs/producteurs/majors avaient compris cela, pourquoi les remettre sur les bouquins ?
            • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je pense pas qu'ils l'aient compris. Juste qu'ils n'ont pas eu le choix. Je ne sais pas comment Amazon a négocié mais ils ont vendu sans DRM longtemps avant Apple et prenaient des part de marché sur Apple qui a donc négocier son catalogue sans. Mais si on leur avait laissé le choix, les DRM seraient toujours là.

              Pour les livres, ça ne m'étonneraient pas que ça arrange Apple aussi vu qu'ils ne sont pas vraiment en avance sur l(e semblant d)'ebook.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

                Posté par . Évalué à 2.

                Ben ca ne reporte que ma question: amazon fait sauté les drms sur la musique mais les laisse sur les ebooks ? C'est surement les maisons d'édition qui leur impose, mais elles même ont bien du voir l'expérience de la musique.
          • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Tu n’as pas forcément envie de lire les livres qui sont dans le domaine public…
            Pour trouver de la littérature contemporaine sans DRM, c’est par là : http://publie.net (oui, je fais de la pub pour les copains).
            • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

              Posté par . Évalué à 2.

              bonne idee de faire la pub pour des epub drm en effet. Je n'en connaissait pas je regarderais le catalogue. Pour le moment je me lis quelques classique c'est pas mal aussi et c'est pas comme si je l'avais fait depuis la fin du lycee :)
          • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

            Posté par . Évalué à 2.

            ca va etre coton de retrouver les heritiers de platon.

            j'ai toujours cru que c'était BHL, on m'aurait menti ?

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Même Adobe critique ce choix

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui et pis surtout, c'est pas comme s'ils n'étaient pas dépositaires des brevets sur le PDF qui comme chacun sait ne propose pas les DRMs

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.