Journal Un liseuse dans mon navigateur

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
23
fév.
2010
Cher journal,

ne nous cachons pas, tu es en fait un appel à contribution de gentils libristes pour essayer de développer une nouvelle interface de lecture de texte pour interface numérique. Et je n’ai pas d’argent à proposer sinon un troc massage (je suis kiné) contre développement.

Une petite introduction pour dire que je suit d’assez prês le développement de la littérature contemporaine, en particulier sur internet et que mes réflexions m’amène à discuter assez souvent avec les responsables de la coopérative d’édition publie.net¹ fondée par François Bon. À lire de nombreux textes sur le net (sur des sites et blogs, ou sur la liseuse de l’immateriel.net⁸), je reste souvent frustré lors de lecture « dense » de la qualité de lecture qu’on peut obtenir sur les différentes plateformes et j’ai fini par concevoir une idée de ce que pourrait être la liseuse idéal (à défaut d’être parfaite…).

Cette interface à deux objectifs :

= Interface très propre et simple =
Je pense ici aux logiciels d’écriture comme pyroom⁹ et autres darkroom ou Q10¹⁰. Rien d’autre que le texte et un repère de l’avancé dans celui-ci. Pour autant ça ne veut pas dire aucuns réglages, au contraire.
Compte tenu de la diversité des écrans à l’heure actuelle (téléphones, tablette, écrans larges, écran pivotants), on ne peut pas imaginer une seule mise en page pour un texte. Il me semble donc important qu’une interface de lecture permette des réglages fin de choses comme police, taille de police, interligne, retrait première ligne, couleur du fond, de la page, largeur et hauteur de la page, marges haute. Mais, aussi, comme c’est le cas dans pyroom (pas testé les autres), propose des réglages par défaut fondés sur une détection automatique de l’appareil, ainsi que la possibilité d’enregistrer ses propres réglages.

= Ergonomie du défilement =
L’autre question qui m’intéresse est la façon dont on affiche un texte sur un écran et celle dont on navigue en son sein. Je ne vais pas faire trop long mais à l’heure actuelle c’est assez triste. Le pire étant les plugins flash, avec vrai-fausse page qui tourne et bruit de la page. On attend l’odeur d’incunable diffusé par l’ordi. Notons que c’est ce qui a été repris (avec étagère virtuelle en bois, excusez du peu) dans l’ipad™ de M. Pomme, roi de l’ergonomie, c’est bien connu. Il y a mieux, comme la liseuse de l’immatériel.net², le plugin epub³ pour firefox, ou fbreader⁴.
Or je crois qu’il faut qu’on se sépare de l’idée de « page » en tant qu’entité unique contenant un nombre fini de caractères. Puisque je veux pouvoir changer la taille de mes caractères et la largeur de mon texte, que par ailleurs chaque écran est de taille fixe, la quantité affichée à l’écran est variable, il faut donc que me déplace dans cette page. Différentes solutions :

* une page d’une taille choisie par le lecteur mais qui entre forcément totalement dans l’écran (je ne fais _rien_ défiler), et il faut que je passe d’une page à l’autre : on passe d’une page à l’autre en appuyant sur une touche, ou cliquant, un geste… La page suivante vient remplacer la précédente, avec la possibilité de reprendre en haut de cette nouvelle page n lignes du bas de la précédente (proposé par fbreader). Si il doit y avoir animation, plutôt qu’une page qui tourne, je verrais plutôt un carrousel horizontal, comme le passage d’une page d’appli à l’autre dans l’iphone (et pas un « cover flow »). Mais surtout pas de défilement vertical d’une page à l’autre (cf. lecteurs de pdf) ; ça n’a aucun intérêt puisqu’on a déjà lu la page, aucun intérêt de la voir défiler. Il faut minimiser au maximum le temps que prend le passage d’une page à l’autre.

* une très grande page (sans rupture), de la taille du texte entier, ou du chapitre, selon, il faut que je la fasse défiler verticalement. Plusieurs solutions :
— défilement « web » classique, à la molette ou au doigt pour les écran tactiles, valable que pour de courts textes, c’est fatiguant pour le doigt et on s’y perd vite ;
— défilement automatique à la firefox : on clique n’importe où dans la page et en restant cliqué, plus on s’éloigne du point de départ, plus on défile vite. Fatiguant pour les doigts et pour les yeux ;
— un défilement automatique « vrai » (essayer dans empathy⁵) ; comme ci dessus, mais on ne touche à rien, c’est un mode « prompteur » plutôt très confort, mais la vitesse linéaire est un peu fatiguant à la longue.

* une solution intermédiaire assez séduisante, le mode « never ending page », développé pour un lecteur⁶ sur pda. Allez voir les animations, c’est en gros un mode page par page mais avec un défilement automatique qui remplace la page au fur et à mesure qu’on la lit, une fois en bas de la page, on remonte dans la même page… c’est la suite du texte !

Là encore, je ne crois pas que le choix doive être imposé, tout dépend du type de texte (je voudrais lire « la nuit juste avant les forêts » B-M. Koltès comme une seule longue page), de l’appareil sur lequel il est lu, par qui (facultés visuelles) et dans quelles circonstances (métro, maison, sur scène…)

Reste la question de comment se repérer dans le texte s’il n’y a plus de page. La solution que je voie est assez simple : c’est le mot qui devient la référence, et plus la page. On place donc un signet sur un mot ou un groupe de mots et on dit à quelqu’un « va lire à 2 kilo-mots ». On peut aussi imaginer utiliser les %, mais c’est moins précis.

Ce journal est déjà trop long, mais il faudrait bien entendu parler des fonctions de signets, notes recherche et historique.

= le tout, dans le navigateur ! =
Pour remplir les objectifs d’une telle interface, me semble que le navigateur est un très bon candidat :
— il est présent sur de nombreuses plateformes (toutes sauf le livre numérique, en fait) ;
— il est en évolution et amélioration permanente et de plus en plus capable d’un point de vue de la typo (ligatures, polices otf, utf8, etc.) ;
— il intègre un moteur de css qui sait déjà lire le html + css et donc le xml + css (epub) ;
— les textes numériques que nous lisons proviennent du net, il me semble logique que le navigateur soit celui qui les ouvres. Imaginez par exemple un simple bouton en bas d’un billet de blog(ue) qui serait disponible dans les CMS et qui m’ouvrirait le billet courant dans ma liseuse, dans un nouvel onglet. Je, lecteur, suis débarrassé de toutes ces applettes qui encombrent les colonnes et, corolaire, cela permet aussi à l’auteur du blog de ne pas cantonner son site à un blanc ou un noir uni, justement pour permettre la lecture : le texte dense est lu dans une interface qui lui est dédiée, la navigation se fait dans le site, mais on reste dans le navigateur ;
— les navigateurs savent maintenant stocker du contenu pour utilisation hors-ligne ;
— les navigateurs savent synchroniser ce qu’ils contiennent ;
— d’éventuels liens sont ouvert dans ce même navigateur ;
— les navigateurs gèrent déjà les images, le son et la vidéo ;
— ouvrir un dictionnaire devient très facile ;
— technologies libre ;
— tout ceci n’est pas très « DRM-compliant », mais je m’en moque. Je crois que les DRM du livre sauterons comme ceux de la musique et espère bien pour finir une sortes de licence globale et des appareils tout le temps connectés.

Voici donc l’état de mes réflexions, et en quelques sortes le « cahier des charges ». En fait, mes compétences ne me permettent pas de savoir si c’est réalisable ou pas (enfin un partie, si c’est certain, ce sont les histoires de défilement qui sont sans doute plus compliqués), mais quand je vois ce que Paul Rouger⁷ qui officie chez mozilla arrive à faire en html5, je me dis qu’il y a de l’espoir. D’ailleurs s’il me lit, ou si vous pouviez lui transmettre ce message… Si nous arrivons à faire quelque chose, j’ai bon espoir qu’il y ai rapidement quelques textes sur publie.net qui soient utilisés comme test sur toile réelle.

Voici pour finir trois « mockup » de ce à quoi pourrait ressembler cette interface :
— [http://dl.dropbox.com/u/241043/Div/Page_num%C3%A9rique/lecte(...)] en mode « lecture » ;
— [http://dl.dropbox.com/u/241043/Div/Page_num%C3%A9rique/lecte(...)] en mode « réglage » ;
— [http://dl.dropbox.com/u/241043/Div/Page_num%C3%A9rique/lecte(...)] détails de la navigation ;

Voilà, encore un beau TLDR, mais si vous êtes motivés pour essayer de faire quelque chose, merci de me contacter dans les commentaires ou par courriel : nemolivier_ad_gmail.com

Olivier.

[1] [http://publie.net]
[2] [http://publie.net/tnc/spip.php?rubrique124] fonction des textes un mode « livre virtuel » ou défilement vertical de pages
[3] [http://www.epubread.com/en/]
[4] [http://www.fbreader.org/]
[5] [http://live.gnome.org/Evince/]
[6] [http://maksee.narod.ru/palm/rta/]
[7] Si vous ne l’avez pas encore fait, allez tester sa démo d’un éditeur d’images en ligne et en html5 : [http://hacks.mozilla.org/2010/02/an-html5-offline-image-edit(...)]
[8] [http://www.immateriel.fr/]
[9] [http://pyroom.org/]
[10] [http://www.baara.com/q10/]
  • # Première coquilles

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il s’agit d’evince et pas d’empathy, qui possède un mode autoscroll « prompteur ».
    Et bien entendu, si vous connaissez quelque chose qui fait déjà ce que je cherche… faites signe !
  • # oui

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le navigateur est exactement ce qu'il faut. Une bonne feuille CSS, un peu de javascript pour quelques raccourcis clavier et roule ma poule.

    Il y aurait moyen de faire ca.

    On pourrait utiliser xulrunner pour en faire une appli standalone, mais hélas, à ma connaissance. Ce n'est plus packagé.
    • [^] # Re: oui

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On pourrait utiliser xulrunner pour en faire une appli standalone, mais hélas, à ma connaissance. Ce n'est plus packagé.

      Je ne sais pas d'où tu as cette info, peux-tu expliquer un peu ? Les distributions (peut-être pas toutes, mais Debian en tout cas) fournissent bien un paquetage xulrunner à part qui est utilisé notamment par Firefox et Thunderbird. Est-ce que c'est Mozilla qui ne fournit plus de paquetage [1] xulrunner ? Je viens de parcourir le site de xulrunner et effectivement Mozilla recommande d'embarquer xulrunner dans chaque appli plutôt que de l'empaqueter séparément. Cependant Mozilla semble bien fournir ses propres paquetages de xulrunner [2] ?


      [1] Ici paquetage est à comprendre au sens large, sous Linux ce sont généralement les distributions qui s'en chargent, mais Mozilla fournit des versions compilées Windows et Mac faciles à installer.

      [2] https://developer.mozilla.org/en/XULRunner_1.9.1_Release_Not(...)
  • # Readability

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Dans un premier temps tu peux essayer l'extension Readability pour Firefox qui reformatte les pages pour les rendre plus lisibles, avec quelques réglages possibles (mais pas autant que dans l'appli que tu as imaginée).

    Moi ça a déjà changé ma vie!

    Tu peux aussi l'essayer sans l'installer en utilisant leur bookmarklet : http://lab.arc90.com/experiments/readability/


    Il y a TidyRead qui fait la même chose, je n'ai pas essayé.
    • [^] # Re: Readability

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ça a l’air intéressant, merci. Dommage que je ne puisse pas éditer le journal pour l’y ajouter.
      (et dommage qu’en tant qu’utilisateur de vimpérator je n’ai pas de barre de signets !

      J’avais aussi imaginer un système, comme dans firebug, on clic sur un bouton, on sélectionne un cadre contenant du texte
    • [^] # Re: Readability

      Posté par . Évalué à 2.

      Dommage tout de même que readability ne permet pas d'afficher en multicolonnes. Avec les écrans wide que l'on a maintenant, ce serait beaucoup plus adapté. J'ai moyennement envie de tourner mon laptop comme un bouquin :-)
      • [^] # Re: Readability

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Les deux extensions permettent de régler la largeur du texte. Ce n’est pas du multi-colonne mais au moins on a pas des lignes à rallonge.
    • [^] # Re: Readability

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      >>> Dans un premier temps tu peux essayer l'extension Readability pour Firefox qui reformatte les pages pour les rendre plus lisibles

      Excellente cette extension ! Merci beaucoup.
    • [^] # Re: Readability

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci pour ce journal et cette réponse.
      Je n'avais jamais pensé à ce genre d'extensions dont je ne soupçonnais même pas l'existence.
      Un membre de ma famille étant mal-voyant, ce type d'extension qui enlève le superflu et qui permet facilement de modifier le rendu (comme augmenter la taille des lettres, inverser les couleurs etc) va lui être extrêmement utile pour consulter le web au quotidien.
      Après quelques tests perso, je pense mon choix sera plus TidyRead que Readability, enfin à voir après tests par la personne directement concerné.
  • # Et après, on se plaint…

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    Et après, on se plaint que le navigateur est une usine à gaz. Son rôle est d'afficher des sites web, pas des livres électroniques.
    • [^] # Re: Et après, on se plaint…

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ha… du troll !
      Je ne parle pas uniquement d’afficher un livre électronique.
      Ou places-tu la différence entre un long article sur un site et un livre électronique ? À partir de combien de signe l’auteur doit-il me fournir un… heu… epub ? (si je veux avoir de la souplesse de lecture).

      Et puis il faut arrêter, le web s’enrichit, oui, de vidéos, de sons, (de 3D ai-je crus voir). Autant penser les choses pour que l’ergonomie soit la mieux possible. Or avoir une appli à part, c’est compliqué. Il faut une version pour les différents systèmes d’exploitation d’ordi, de téléphone, de tablette… Le navigateur est une plateforme commune intéressante, et la mozilla fondation pousse beaucoup dans ce sens là.
      • [^] # Re: Et après, on se plaint…

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le navigateur est une plateforme commune intéressante, et la mozilla fondation pousse beaucoup dans ce sens là.

        Et ils ont partiellement raison. Le web est une bonne plate-forme commune pour publir des informations. Mais pour développer des logiciels, non. Ensuite on se retrouve avec des kludges pour faire avec des choses pour lequel il n'a pas été conçu, style messagerie instantanée.

        Pour publier des livres, oui, c'est intéressant. Mais ce n'est pas généralisable.
        • [^] # Re: Et après, on se plaint…

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          On est bien d’accord c’est compliqué. Et peut-être un tel outil ne serait qu’une transition. Il n’empêche qu’en attendant, je teste les deux extensions sus-nommées. Hé bien c’est super. Ça change tout dans le rapport au texte. Mais il est dommage que ce soit moi qui doive faire la démarche en installant l’extension, et que l’auteur du site ne puisse pas facilement me proposer ce moyen d’accéder à son texte dans des conditions qui me conviennent.

          Je peux me tromper mais je pense que bien des usagers de netbook, téléphones mobiles et autres seraient très content de pouvoir profiter d’un tel outil.

          Ensuite le texte est le média _principal_ du net. Et beaucoup de ce que je lis provient du net. Je n’ai pas l’impression que ce que je propose soit une super usine à gaz, il s’agit simplement d’afficher du texte et de pouvoir modifier son affichage. On a des modules WYSIWYG pour les CMS, mais rien pour lire un texte dans de bonnes conditions, je trouve ça dommage.
          • [^] # Re: Et après, on se plaint…

            Posté par . Évalué à 2.

            Mais il est dommage que ce soit moi qui doive faire la démarche en installant l’extension, et que l’auteur du site ne puisse pas facilement me proposer ce moyen d’accéder à son texte dans des conditions qui me conviennent.

            juste un lien vers le site de readability, et on peut afficher le texte sans extension. Mieux, faire un css adapté à la lecture confortable sur écran (dans le cas où on souhaite proposer une lecture conforable à ses lecteurs)

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: Et après, on se plaint…

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui, oui, il y a des solutions, et je suis heureux d’en découvrir de nouvelles.
              Le css adapté à la lecture confortable, en gros, c’est précisément ce que je demande, hein.
          • [^] # Re: Et après, on se plaint…

            Posté par . Évalué à 2.

            Mais il est dommage que ce soit moi qui doive faire la démarche en installant l’extension, et que l’auteur du site ne puisse pas facilement me proposer ce moyen d’accéder à son texte dans des conditions qui me conviennent.
            moi qui doive faire la démarche, me proposer ce moyen d’accéder à son texte dans des conditions qui me conviennent.
            moi qui doive, son texte, me conviennent.

            Il devine comment les conditions qui te conviennent?

            Depending on the time of day, the French go either way.

            • [^] # Re: Et après, on se plaint…

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il devine comment les conditions qui te conviennent?
              Il ne les devines pas :) il utilise ce dont je parle dans le journal et qui propose des pré-réglages mais aussi d’enregistrer mes réglages persos.
              Pour le moment faut que je vois si je peux mettre un bouton dans un billet qui reverrait la page actuelle dans readability.
              Le commentaire ci-dessus semble indiquer que c’est possible.
  • # Pour le mode lecture

    Posté par . Évalué à 1.

    Genre la liseuse de http://www.digibidi.com cela serait dans le genre?
    • [^] # Re: Pour le mode lecture

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sauf que là la lisseuse se contente d’afficher une image. Là il faut afficher du texte, et c’est compliqué, à cause de la typo. Mais les moteurs des navigateurs progressent et sont poussés par de grosses firmes avec des capacités de développement.
      • [^] # Re: Pour le mode lecture

        Posté par . Évalué à 1.

        Ma question était plus orienté -même si je le reconnais je ne l'ai pas dit clairement- sur le système de navigation en js pour parcourir des pages (outre que comme tu dis ce sont des images et pas du texte brute)
  • # un boulot pour svg

    Posté par . Évalué à 3.

    Ne serait-ce pas un boulot pour svg ?

    Un peu dans la même veine que readability mentionné plus haut, mais qui aurait l'avantage de pouvoir aisémment afficher des articles en mode multicolonne et zoomable à la manière du nytimes reader qui utilisait autrefois silverlight et qui est maintenant basé sur adobe AIR.

    https://timesreader.nytimes.com/webapp/wcs/stores/servlet/Ti(...)

    Pour ceux qui ne connaissent pas times reader, voici une présentation (youtube désolé) de l'outil :
    http://www.youtube.com/watch?v=J72xV7o1RbU

    J'avais à l'époque testé la version 1 sur un pc windows qui m'avait été prêté et c'était tout bonnement excellent pour de la lecture d'articles. Etant pendulaire, je synchronisait les news à la maison et lisait le new york times dans le train.

    Dommage que :
    -ce soit proprio
    -dédié à un journal en particulier. Il existe par exemple la même chose pour le Boston Globe mais même si c'est le même soft, il faut le lancer une deuxième fois.

    Je rêve d'un lecteur rss qui me téléchargerait des articles de divers sites et me les présenterait sous forme de svg multicolonne avec les mêmes possibilités de navigation avec les flêches que le times reader.
  • # navigation dans le texte

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    J'ai lu avec très grand intérêt ton journal, je partage tout à fait ta réflexion et même l'étend.
    Puisque les lecteurs de DLFP sont sensibilisé à l'aspect fécond d'une œuvre, j'espère être pertinent.

    Je ne pense pas que le repérage par n*mots soit une bonne idée, puisque tout l'intérêt d'une version numérique est de pouvoir travailler avec, pour ne pas seulement lire, mais aussi citer, commenter, traduire… Il faut pouvoir non seulement se repérer pour reprendre une lecture en cours, mais aussi pour travailler ce texte.

    Exemple simple : comment faire une étude comparée du même texte dans deux langues différentes, si la référence est au nombre de mots ? Comme cela [http://www.judeopedia.org/Hagiographes_Cantique%20des%20cant(...)] mais avec n'importe quelle œuvre.

    Il faut un découpage intelligent et assez fin, comme exemples de référence je prends deux œuvres très lues et surtout travaillées : la bible et le catéchisme de l'Église catholique.
    La bible a été découpé au fur et à mesure des siècles finement en livre/chapitre/verset.
    Le catéchisme lui a été découpé dès la conception en paragraphe (en plus des découpes hiérarchiques classiques). Quelque soient les convictions de chacuns concernant le contenu, ce sont de très bons exemples puisque ces œuvres ne sont pas seulement conçues pour être lues, mais aussi êtres vécues.

    Prenons par exemple l'article 3 (La liberté de l'homme) dans le premier chapitre (la dignité humaine) dans la première section de la troisième partie du catéchisme de l'Église catholique, soit le paragraphe 1730 : [http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P5G.HTM]

    1730 Dieu a créé l’homme raisonnable en lui conférant la dignité d’une personne douée de l’initiative et de la maîtrise de ses actes. " Dieu a ‘laissé l’homme à son propre conseil’ (Si 15, 14) pour qu’il puisse de lui-même chercher son Créateur et, en adhérant librement à Lui, parvenir à la pleine et bienheureuse perfection " (GS 17) :

    L’homme est raisonnable, et par là semblable à Dieu, créé libre et maître de ses actes (S. Irénée, hær. 4, 4, 3).


    Il est fait référence au verset 14 du chapitre 15 du livre de l'Écclésiastique (Siracide) [http://fr.wikisource.org/wiki/Ecclésiastique_-_Crampon#Chapitre_14], au paragraphe 17 de la constitution Gaudium et Spes (elle même découpée soigneusement) [http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_counc(...)] et termine par une référence au Traité contre les hérésies de Saint Irénée de Lyon (livre 4, 4ème partie, 3) [http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/StIrenee/livre4.htm(...)].

    Il faudrait faire comme ces textes, découper soigneusement, mais en faisant mieux que ces sites, en mettant des étiquettes propres !

    Ainsi, ce découpage soigneux serait utile aux lecteurs, mais aussi à ceux qui étudient ! Imaginez-vous lire un livre qui fait référence à un autre livre, vous survolez la référence et s'affiche en infobulle le paragraphe référencé !
    Évidemment cela demande un travail assez conséquent, faire une nomenclature des œuvres avec des mots clés, des langues, conserver un découpage de référence…

    Après dans ton cas précis rien n'empêche le logiciel de lecture d'affiner la référence en ajoutant le nombre de mot suivant le début de la référence standardisée (paragraphe 43897 + 2 mots), mais c'est une information qui peut être perdue sans grande conséquence.

    Sans ce travail de découpagele livre numérique n'a pas d'avantage, ce n'est que perdre le confort du livre papier sans aucune autre plus-value. Ce n'est que reproduire tant bien que mal la fonction « se déplacer dans le texte » et « garder une trace de l'avancement de la lecture ».
    Pour l'instant un projet comme Wikisource pâtit de cela en ne restant par sa conception qu'à la fonction de banque de texte, ce qui est déjà tout à son honneur. Il n'est pas utilisable pour être lu (les problèmes d'ergonomies cités par ton journal s'y appliquent) et n'est pas conçu pour être travaillé (ne propose aucune facilité d'étude de texte de plus qu'une version papier).

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: navigation dans le texte

      Posté par . Évalué à 1.

      Si je vais rechercher rapidement dans mes souvenirs sur le travail que j'ai effectué par le passé dans le domaine des bibliothèques numériques, on référencait au plus fin le paragraphe d'une part et l'image d'autre part (une image pouvant être liée à un paragraphe).

      Cela sert à pas grand chose d'affiner au mot. (on le faisait aussi mais pour un cas spéciale, affichage de la version image du texte -scan de la page- avec mise en surbrillance des mots recherchés dans la page -on avait donc la référence des localisation de mots dans la page, par rapport à une version haute résolution de l'image, pour référence-). Mais c'est un cas particulier.

      On pouvait rajouter en plus du paragraphe, la gestion de cas spéciaux comme une référence incluse dans un paragraphe par exemple.
    • [^] # Re: navigation dans le texte

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Réflexions très intéressantes. J’aime beaucoup. J’y vois deux compléments :
      — ce n’est pas portable partout. Certains textes ne sont pas adaptés à une telle découpe, il y a même des textes sans phrases ni points ;
      — ça ne donne pas une idée de la quantité. Les « bouts » n’était pas de taille égale d’un texte à l’autre (et même au sein d’un même texte), cette unité ne permet pas de juger d’un quantité entre deux livre ou au sein d’un même livre.

      En revanche pour le repérage, oui, très bonne idée. Et quel boulot (et querelles d’experts en perspective) si on doit « étiqueter » comme ça les textes existants.

      C’est la raison pour laquelle, je trouvais que le mot était un dénominateur très commun sans devoir aller jusqu’au niveau du caractère.
  • # TL;DR

    Posté par . Évalué à 2.

    Mais, en fait ce que tu veux c'est ca: http://www.barnesandnoble.com/ebooks/download-reader.asp?dlt(...)
    Et sinon:http://epubzengarden.com

    Depending on the time of day, the French go either way.

  • # CSS

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Fais toi un CSS custom qui va bien, et sors le sur les sites où tu lis.

    Voici par exemple une extension pour FF:
    https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/2108
    • [^] # Re: CSS

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Certes, il y a des « bidouilles de geek » mais l’idée est de proposer un système simple et intégrable dans de nombreux sites. Les extensions ou css adaptés me paraissent plus intéressantes.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.