Journal Let's make money - Documentaire

Posté par .
Tags : aucun
2
9
mai
2010
Bon, encouragé par le journal de notre ami TroyMclure sur le scandale agro-industriel, je me propose de vous présenter un documentaire vidéo hautement intéressant sur les causes et conséquences de la crise financière.

Réalisé par Erwin Wagenhofer qui est également à l'origine d'un documentaire sur les dérives de l'industrie alimentaire.
Alors oui, j'aurais pu commencer par celui-ci vu que c'est ce thème qui m'a mené à ce journal, mais je trouve que par logique, les dérives du libéralisme est à l'origine de tous ces problèmes.

Bon film(s)!

Le site officiel
Video sous-titrée sur Dailymotion
  • # Les dérives de quoi?

    Posté par . Évalué à 1.

    Le libéralisme blabla... Les humains blabla... Les humains sont méchants blabla... Enfin pas tous quand même blabla... Ma maman et ma voisine blabla...

    Bon, sans méchanceté, ça peut vouloir dire un peu tout et n'importe quoi le libéralisme. J'en prends à témoin la page wikipédia libéralisme Donc avant de crier au loup, demandons-nous de quel loup on parle. (Loup aussi, ça a plusieurs sens d'ailleurs, moi c'est de la bête féroce qui sème la terreur dans nos pays que je parle).
    • [^] # Re: Les dérives de quoi?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ben vu que c'est de la crise financière dont je parle... on peut supposer qu'il sagit du libéralisme économique, non? :)

      Mais je te donne acte!
      • [^] # Re: Les dérives de quoi?

        Posté par . Évalué à 1.

        Merci, j'ai l'air agressif, désolé, mais pour moi c'est vrai que ce mot est tellement mis à toutes les sauces pour dénoncer tout et n'importe quoi que parfois ça en devient fatigant.
    • [^] # Re: Les dérives de quoi?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je pense qu'il n'y a aucune ambiguité, on parle là des vautours qui profitent du système financier non-régulé (il est là le libéralisme) en faisant n'importe quoi à tel point qu'ils mettent le monde au bord du chaos, sont sauvés in-extremis à grand coup de centaines de milliards de brouzoufs et, en remerciement, s'attaquent à la pseudo-dette des pays affaiblis par le dit sauvetage en augmentant artificiellement les taux d'intérêt alors qu'eux se fournissent toujours à 1% auprès de la sacro-sainte BCE.
      • [^] # Re: Les dérives de quoi?

        Posté par . Évalué à 5.

        Je persiste et signe ;)

        Vous pointez sans doute les dérives du libéralisme économique néoclassique dixit wikipédia toujours:
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme_%C3%A9conomiqu(...)

        Mais quand même, d'une part, sans entrer dans les détails, intellectuellement, il reste difficilement isolable comme une position libérale qui n'a rien à voir avec les positions libérales. Tout le monde parle de liberté là-dedans, sans pour autant que tout le monde parle de la même chose, et les positions sont rarement à ce point antagonistes dans la défense de la liberté que l'on sache les isoler clairement, intellectuellement.

        Et ensuite, si je lis la position économique libérale la plus décriée, la néoclassique, je vois que les lois pour atteindre l'optimum sont loin d'être respectées, et que les économistes les plus libéraux dans ce sens sont rarement contre l'intervention de l'État (c'est The economist qui est contre l'intervention de l'État, pas les économistes en question), pour justement que les lois d'une concurrence économique saine selon leur définition puissent être respectées.

        Du coup, ce que moi je pense, c'est que vous mettez sous le terme libéralisme ce que moi je pourrais mettre sous le terme «corruption des institutions économiques et politiques et des systèmes d'assistance sociale par l'oligarchie économique à son profit», ce qui est loin, par définition, de favoriser la liberté, non? À mon sens, l'oligarchie qui se sert dans le plat sans souci grâce au pouvoir qu'elle a est loin d'être libérale, et c'est plutôt contre la corruption que contre le libéralisme en soi qu'il faut crier.

        Mes deux cents.
        • [^] # Re: Les dérives de quoi?

          Posté par . Évalué à 10.

          Pour résumer ta pensée, le vrai libéralisme (tm) d'après ses adeptes, c'est comme le vrai communisme (tm) d'après ses adeptes : c'est trop bien, c'est trop parfait, c'est trop de bonheur, c'est trop équilibré et trop respecteux de l'humain pour qu'il ait réellement existé une implémentation fidèle. Et évidemment tout ce qu'on appelle ou a appelé communisme ou libéralisme jusqu'à présent, c'est des erreurs de l'histoire parce qu'on est intellectuellement trop con pour comprendre, alors que toi, évidemment, intellectuellement, c'est pas pareil. J'ai juste, je veux dire intellectuellement ?

          « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

          • [^] # Re: Les dérives de quoi?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ta critique est juste en un sens. Ce qui peut m'amener à retirer ma critique, en arguant qu'ici c'était évidemment des dérives du libéralisme implémentée de manière concrète qu'on parlait, et que celles-ci ne sont pas sans rapport avec les défauts de base inhérents aux doctrines libérales économiques et philosophiques, de même que les défauts du communisme réel ne sont pas sans rapport avec les défauts du vrai communisme intellectuel (TM).

            Mais je peux aussi m'arc-bouter sur ma position, et déclarer que vu que le mot libéralisme, dans les discours politiques et partisans, est très connoté idéologiquement, et se réfère souvent à des doctrines éco-socio-philosophiques, lorsqu'on critique le libéralisme, on ne sait pas forcément sur quel pied danser vu la diversité intellectuelle (TM) de significations intellectuelles (TM) que peut avoir le terme, intellectuellement (TM) parlant bien sûr. Parce que les faits, on peut souvent leur faire dire n'importe quoi pour critiquer ou défendre n'importe quoi, même en science, et ce d'autant plus facilement qu'on a du mal à intellectuellement (TM) voir ce de quoi on parle. Mais je suis d'accord que je chicane et qu'en un sens je m'égare, il y avait un sens évident aux termes utilisés et qu'on se demande bien pourquoi aller chercher plus loin (encore un intello à la con).
            • [^] # Re: Les dérives de quoi?

              Posté par . Évalué à 8.

              Non mais on va pas caca-de-moucher plus longtemps : en général, quand on dit "le libéralisme", c'est pour désigner sa forme la plus visible généralement. C'est un peu comme quand on associe les femmes à la douceur ou la tendresse, on peut toujours sortir le contre exemple de Güdrun lanceuse de poids lourd pour contredire la véracité mathématique de cette association, mais il s'agit juste d'une généralité placée dans son contexte (culture, époque, ex et terra de jonhson).

              « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

              • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                Posté par . Évalué à 2.

                Désolé pour le caca nerveux sur le terme... Une explication si tu veux: dans ma fac je croise pas mal de sectes d'extrême-gauche pour qui la signification du terme a une connotation essentielle dans l'argumentation. Du coup j'ai tilté ici aussi, drôle de réflexe mais bon, tant pis.
                • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Haha je déteste troller en vrai dans la vie, sur internet c'est beaucoup plus drôle.

                  Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Té, type, on a besoin de toi là :
                  http://linuxfr.org/comments/1126759.html#1126759

                  C'est pour défendre une veuve ou un orphelin.

                  Dis moi, "sectes d'extrême-gauche" c'est pas un pléonasme ? Je veux dire on sait bien qui est pour la vraie liberté, main dans la main avec ceux qui la volent.
                  • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Dans les milieux universitaires, sectes d'extrême gauche, ça fut un pléonasme, je confirme. Il y eu une époque où on ne comptait plus les mouvances aux noms bizarres, du style anarcho-trotsktystes écologistes, stalino-libertaro-lavillieristes, etc... Mais cette époque là où les étudiants se prenaient au sérieux quand ils parlaient politique est bel et bien révolue. Maintenant ce sont surtout des clowns qui font la fête sous des prétextes humanitaires ou écolos douteux.

                    À présent, ce ne sont plus les débats idéologiques qui remportent la mise, mais les fêtes où on balance des chansons du type Wash My World (Laurent Wolf). Du coup, si personne ne sait pas vraiment où sont les libertés politiques, la liberté d'exprimer ses instincts les plus basiques, ça les étudiants de gauche connaissent.
                    • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ekzactement, c'est rien que des crétins qu'ils comprennent rien alors que c'est tellement d'avoir raison comme nous deux.
                      Bon, eux, ces clowns, ils croient comprendre des trucs mais c'est sûr que c'est pas vrai vu que nous deux, on est d'accords, hein ?
                      • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                        Posté par . Évalué à -4.

                        "Bon, eux, ces clowns, ils croient comprendre des trucs mais c'est sûr que c'est pas vrai "


                        Evidement : ce sont des ETUDIANTS, des adolescents quoi !


                        Qu'ils reviennent nous reparler à 30 ans, lorsque leur cervelle sera formée et qu'ils ne seront plus soumis à des poussés d'hormone de croissance !

                        Et plus ils auront un peu d'expériences, ca peut aider.
                      • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        En gros, c'est à peu près ce que j'ai dit. Tu as assez bien résumé mon opinion sur ces gens-là je pense.
                        • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Tu m'étonnes, un petit appel au racisme pour finir en grand ?
                          • [^] # Re: Les dérives de quoi?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Meuh non, je n'ai rien pour ou contre les gens en fonction de si leur peau est plus ou moins bronzée que la mienne. L'intolérance a des limites quand même, faut pas pousser..
        • [^] # Re: Les dérives de quoi?

          Posté par . Évalué à 5.

          On s'en fout, les hommes sensés n'ont pas d'idéologie, seulement du bon sens. Pas besoin de bla bla et de définitions pour dire de quoi il s'agit (je suis un peu péremptoire, mais quand même)

          Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

      • [^] # Re: Les dérives de quoi?

        Posté par . Évalué à -6.

        "Je pense qu'il n'y a aucune ambiguité, on parle là des vautours qui profitent du système financier non-régulé (il est là le libéralisme"


        Le système financier est régulé. Du reste la régulation venait juste d'être renforcé en 2007/2008. Ce qui ne change rien, tu as raison, puisque la finance est la VICTIME de la crise économique de 2007.

        Lorsqu'on parle de dérégulation des banques, on parle de la liberté de choisir leur horaire d'ouverture, la couleur de leur guichet, etc..
        Curieusement, des gens sans doute pas trés intelligents jouent de l'ambiguité des termes pour faire croire au gens que la finance serait un Far-West. Vous vous imaginez sérieusement que les banques se feraient confiance entre elles si c'était le cas ?


        Du reste, je remarque qu'après Bush, l'Amérique, les Juifs, les Bourgeois, les Francs-maçons, les Nobles, et les Aristos, la mode est aux Banques et aux Financiers.. Arf !
        Sans doute bientôt, le "Péril Jaune". Faut bien avoir des ennemis qui expliquent tout vos petits malheurs personnel, sinon faudrait se remettre en cause. Or réformer l'Etat, changer le Monde, la Vie, l'Histoire, se prendre pour Dieu, oui, mais se changer soi même, là, il n'y a plus personne..




        "sont sauvés in-extremis à grand coup de centaines de milliards de brouzoufs"

        Bof non. Chez nous ca n'a rien coûté. Aux USA si, et c'est normal puisque l'Etat avait fait des Lois pour OBLIGER les banque à prêter à des gens insolvable (Subprimes). Ce qui à conduit bien sur à un créer un bulle immobilière, etc..



        "et, en remerciement, s'attaquent à la pseudo-dette des pays affaiblis par le dit sauvetage"

        La Grèce est endetté, depuis longtemps -alors même qu'elle à touché prés de 300 milliards de subvention Européenne ! Par ailleurs, les banques préte l'argent de leur client -celui qui est sur ton compte bancaire. C'est normal qu'elles fassent un peu attention à qui elles prétent !
        En l'occurrence, elles ne "s'attaquent" à rien du tout : elles ne veulent plus préter à la gréce, qu'elles juge non solvable. Rien d'autre. Après tout, c'est au grecque à apprendre à vivre avec l'argent qu'ils produisent, et rien d'autre.



        Et pour être encore plus précis, ce ne sont pas "les banques" qui refusent de prêter, c'est LE MONDE ENTIER.


        Et effectivement, on ne voit pas pourquoi la femme de ménage américaine, l'artisans japonais, le pisciculteur norvégien, ou l'ouvrier chinois iraient placer leur économie pour leur vieux jours dans cette pétaudière.

        Apprend que l'Européen n'a pas un droit divin à être entretenu par le reste du monde, qui se fou totalement de ses "besoins" et autres "luttes sociales".



        Quand au remerciement, c'est une idée bonne pour un électeurs (Il m'achète avec un HLM, donc je vote pour lui). Mais les sociétés ne font pas d'idéologie. Comme toi, qui, je suppose, ne va pas vendre ton logement pour investir dans la société de ton employeur, le jour ou elle sera en faillite..




        "en augmentant artificiellement les taux d'intérêt alors qu'eux se fournissent toujours à 1% auprès de la sacro-sainte BCE."


        Le taux d'interet n'a rien d'artificiel, mais résulte de l'offre et de la demande.
        Je remarque du reste que ceux qui disent cela sont souvent en même temps contre les fonds de pensions, ou la bourse parce que "ca rapporte pas assez"/"c'est risqué". Offre et demande !



        Quand à cette histoire des 1%, elle est normal, puisque les banques ont l'obligation d'avoir un compte à la BCE, avec un montant gelé minimum -qui en plus augmente à chaque fois qu'elles prêtent. Ces 1% (sur un montant maximum autorisé, précisons. Après, à elles de se démerder) sont la contre parti de cette argent bloqué. Rien de scandaleux.
        C'est ca, justement, la régulation.





        "le vrai libéralisme (tm) d'après ses adeptes, c'est comme le vrai communisme (tm) d'après ses adeptes : c'est trop bien, c'est trop parfait, c'est trop de bonheur, c'est trop équilibré et trop respecteux de l'humain pour qu'il ait réellement existé une implémentation fidèle."

        Non ce n'est pas ca. L'économie est un science. Le libéralisme existe donc. Tout comme les étoiles existent, puisque l'astronomie existe.

        Simplement, l'économie répertorie les "bonnes pratiques" (celle qui enrichissent aux maximum) et donc les conseils aux Etats et aux individus.
        Libre après au gens de ne pas les suivre et de se cracher, comme personne n'est obligé de suivre Newton et à le droit de sauter de la Tour Eiffel.


        Il est par exemple prévu depuis longtemps par les économistes que l'endettement de pas mal d'Etat d'Europe, dont la France, va "mal finir".. Bien sur, personne n'a écouté. Certes, on ne savait pas que ca commencerait par la Grèce. Mais qu'est-ce que cela change au fond ?
        Le libéralisme n'a rien à voir la dedans, pas plus que le médecin ou la médecine n'est responsable si son patient continue de picoler malgré les avertissements et choppe une cyrose..

        Du reste, ce n'est pas pour faire jolie que dans les traité Européen ont limité les endettements et les déficits..

        Ca fait 15 ans que la France explique à Bruxelles que, promit juré, dans 3 ans il n'y a plus de déficit.. Délicat aprés d'aller engueuler la Grèce ou le Portugal qui font la même chose..




        Clairement, la situation actuelle est la suivante : l'Europe est en voit de tiermondisation. Son influence dans le monde est quasi nul (même pas invité lors de certaines réunions de Copenhague !) et son économie est en déclin rapide. Trop de social, de solidarité, de redistribution, d'impôts, de taxes, de dette, d'ISF, de réglementation, de fonctionnaires, de nuisibles, de diplômes sans valeurs, d'immigrés, de dépenses, de gaspillage, d'Etat, de découragement... Bref trop de socialisme (dites "valeurs de la république", pour faire bien dans vos soirée).


        L'avenir ressemble à un pays d'Amérique latine moyen. Le niveau de vie va baisser -ne serait-ce que pour rembourser l'argent dépensé en plaisirs (consommation démagogique) depuis 30 ans. Les inégalités vont exploser. Aucune illusion à avoir.

        La seule question, c'est si le pays arrivera à garder une parti de ses diplômés et gens dynamiques, ou s'ils fuiront la France comme les riches l'on déjà fait.

        Ca va être sportif comme politique ! Déjà 2,200,000 français diplômés, chef d'entreprise, etc, qui ont obtenu du fisc leur quitus..
        Sans parler des ceux qui partent illégalement (pour éviter le contrôle fiscal systématique s'ils retournent un jour vivre en France ).

        Cependant le solde migratoire est positif de 300.000 par ans. Clairement, la France se vide par le haut et se rempli par le bas..

        Moins de contribuable, plus de pauvres = encore plus de pauvres.



        Pas sur que les gens de gauche -et aussi de droite, en parti- y ait gagné, à "Lutter contre le capitalisme/libéralisme/économie" et "Pour l'Egalité"..
        Ce qui est fascinant, c'est que, comme pour le cas Lénine, on lutte, on lutte, mais il n'y a rien de prévu pour la suite ! C'est très étrange. C'est finalement une sorte de rage destructrice, une haine de soi, un suicide, un nihilisme.. Très intéressant.



        Comme on s'amuse, en France ! Un véritable asile psychiatrique !
        Blague en un mot ? Français, AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH !
        (Il vaut mieux en rire, oui..... sinon..)




        Voila. Si j'ai pu vous être utile...

        Bonne Journée.
        • [^] # Re: Les dérives de quoi?

          Posté par . Évalué à 4.

          > Aux USA si, et c'est normal puisque l'Etat avait fait des Lois pour OBLIGER les banque à prêter à des gens insolvable (Subprimes). Ce qui à conduit bien sur à un créer un bulle immobilière, etc..
          Non. La loi obligeant à avoir un taux minimum de crédits subprimes est au niveau fédéral, mais pas la bulle immobilière (par exemple, pas d’envolée des prix à Atlanta ou Dallas).
        • [^] # Re: Les dérives de quoi?

          Posté par . Évalué à 3.

          Du reste, je remarque qu'après Bush, l'Amérique, les Juifs, les Bourgeois, les Francs-maçons, les Nobles, et les Aristos, la mode est aux Banques et aux Financiers.. Arf !

          - Lehman Borthers est une firme islamo-chïte
          - Madoff un salaud de salafiste
          - L'armée iraquienne sévit dans les contrées nord-américaines
          - La palestine qui rogne sur les valées israéliennes
          - Le parti ouvrier qui veut étendre la retraite à 90ans
          - Le citoyen réclame la délocalisation de son travail

          Aux moins à l'époque, les empires avaient des couilles, ils disaient clairement:
          "c'est à nous, bouge de là!"
  • # Film libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Si je ne me trompe pas, le film ne semble pas libre, ni mis volontairement par son propriétaire sur Dailymotion.
    C'est donc une violation de licence....
    • [^] # Re: Film libre ?

      Posté par . Évalué à 1.

      « C'est donc une violation de licence.... »

      C'est pire que ça, vu qu'on l'a tous vu, c'est carrément une tournante :( Sinon tu sembles si affirmatif que tu peux poser ton cul où ta bouche prétend qu'il est : n'hésite pas à dénoncer l'auteur du journal pour complicité de diffusion d'une copie criminelle et terroriste d'une oeuvre protégée, dénonce-le aux admins de LinuxFr, à délimochon et à la gendarmerie la plus proche. C'est quasiment ton dévoir de citoyen honnête et propre sur lui, ne pas le faire, c'est te rendre complice !

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Film libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ça serait vraiment un journal qui dénonce !
      • [^] # Re: Film libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'avais oublié la mauvaise fois sur linuxfr :

        - quand c'est de la vente liée avec windows ou de la violation de gpl : tout le monde crie au scandale

        - quand c'est autre chose (un film qui mériterai qu'on attende la sortie DVD par exemple..) au nom de la liberté, on pille et on propose sans se poser de question.

        Donc on a plutôt affaire à des anarchistes qui s'entraident qu'a des défenseurs du libre et de la légalité...
        • [^] # Re: Film libre ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Bah, le film est sur dailymotion, personne ne t'empêche de le regarder si tu n'en veux pas. Tu n'as même pas besoin de passer par ce site pour cela, donc si quelqu'un poste un lien, ce n'est pas pour autant une incitation au viol d'une œuvre protégée. Tu peux le choisir ou non de regarder le film.

          Personnellement, j'ai regardé la première minute, et je me suis dit que ça valait plus le coup de le voir en DVD avec un meilleur son et une meilleure image, mais c'est déjà ça d'avoir vu un trailer (avec la planche à billet).

          Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

        • [^] # Re: Film libre ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Personnellement je l'avais vu sur Canal+.

          Mais je n'ai pas à me justifier, je ne l'ai pas mis sur Dailymotion.
        • [^] # Re: Film libre ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Donc on a plutôt affaire à des anarchistes qui s'entraident qu'a des défenseurs du libre et de la légalité...
          Je pense que tu parles de ce que tu ne connais pas -du tout.
        • [^] # Re: Film libre ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce monsieur a raison je trouve. La ligne éditoriale de linuxfr se perd avec des journaux pareils, où on poste un lien vers une vidéo en flash qui est celle d'un film même pas librement diffusable, ce qui signifie entorse au droit d'auteur pour le mettre sur daylimotion.
          • [^] # Re: Film libre ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Le principe des journaux, c’est précisément de ne pas avoir de ligne éditoriale…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.