Journal Cinema - Skyfall

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
25
31
oct.
2012

Résumé

Skyfall est le 23e film consacré à l'agent secret James Bond. Celui-ci est incarné, pour la troisième fois, par l'acteur Daniel Craig, après Casino Royale et Quantum of Solace. Le film est réalisé par Sam Mendes, connu pour des films comme American Beauty ou Les sentiers de la perdition.

L'arrivée de Daniel Craig dans le rôle de James Bond avait été l'occasion de renouveler la franchise, en repartant sur le début de carrière du célèbre agent 007. Dans Skyfall, le scénario, portant sur le vol d'un fichier listant le nom d'agents infiltrés du MI6 après l'échec d'une mission de Bond, permet d'en découvrir encore un peu plus sur les origines de Bond. L'intrigue permet aussi d'explorer les relations entre M et ses agents.

Le bon

Sam Mendes réussit à trouver un juste équilibre au niveau du rythme, là où le précédent film, Quantum of Solace, s'entêtait à enchainer les scènes d'actions de plus en plus impressionnantes.

Un autre bon point est la prestation de Javier Barden dans le rôle du méchant. Affublé d'une superbe coloration capillaire, celui-ci campe un personnage déjanté, prêt à tout pour détruire le MI6 et sa directrice, M, jouée par Julie Dench, avec laquelle il semble avoir une relation particulière.

Les scènes d'actions sont bien filmées (très bonne course poursuite à moto). Même dans les passages caméra à l'épaule, on arrive à comprendre ce qu'il se passe.

Enfin, le film dispose d'une très belle photographie, grâce au travail de Roger Deakins.

Le moins bon

Pour marquer le 50e anniversaire de la franchise, Sam Mendes a rempli le film de clins d’œil aux autres opus de la série. J'ai trouvé que ces clins d’œil manquaient de subtilité et nous faisaient un peu sortir du film.

Le film n'évite pas les côtés énervants de tous les précédents films : Bond plaît à toutes les femmes qu'il rencontre et saute sur tout ce qui bouge (la scène de la douche, c'est juste n'importe quoi (n'essayez pas de le faire avec votre voisine si vous ne voulez pas avoir de problèmes avec la
justice)) ou encore, Bond a toujours un seul gadget, qui va forcément lui servir dans le film.

La scène de décryptage du disque dur n'est pas crédible. Bon, pour le coup, j'admets qu'il est difficile de rendre ça cinématographique, sans passer par ce genre de mise en scène.

Enfin, la scène finale manque de panache et fait passer James Bond pour MacGyver.

Conclusion

Sam Mendes s'en sort donc plutôt bien et réussit à faire oublier Quantum of Solace, le Bond le plus faible depuis que Daniel Craig est arrivé. Les Bond 24 et 25 sont déjà sur les rails, toujours avec Daniel Craig dans le rôle principal.

  • # dépêche

    Posté par . Évalué à  10 .

    Ce journal mériterait d'être promu en dépêche

  • # Plutôt d'accord mais

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Sam Mendes s'en sort donc plutôt bien et réussi à faire oublier Quantum of Solace

    C'est vrai que bon, Quantum of Solace, hein, on va pas s'étendre là-dessus.

    J'ai trouvé que ces clins d’œil manquaient de subtilité

    Oui mais… c'est tellement bon ! Nostalgie, toussa…

    La scène de décryptage du disque dur n'est pas crédible

    C'est vrai. Mais y a-t'il un seul film au monde qui est crédible informatiquement parlant ? J'ai bien dit film, pas documentaire.

    Bond a toujours un seul gadget, qui va forcément lui servir dans le film

    Ceci dit, c'est LE gadget qu'il aurait pu emporter dans tous les films de la série. Il est plutôt générique, donc oui, ça lui sert. Un des aspects agréables du reboot de James Bond, c'est qu'on a quand même moins de gadgets, ça tournait un peu à la surenchère quand même.

    Bond plaît à toutes les femmes qu'il rencontre et saute sur tout ce qui bouge

    C'est normal Papi, tu peux pas test, c'est James Bond quand même :D

    It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

    • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

      Posté par . Évalué à  10 .

      C'est vrai. Mais y a-t'il un seul film au monde qui est crédible informatiquement parlant ? J'ai bien dit film, pas documentaire.

      Dans Matrix, Trinity utilise nmap ^

      http://nmap.org/movies/matrix/Nmap_Matrix_Screen_Huge.jpg

    • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

      Posté par . Évalué à  2 .

      "l'homme qui n'aimait pas les femmes" est très pointu justement sur le piratage.

      "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

      • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

        Posté par . Évalué à  10 .

        La scène de décryptage du disque dur n'est pas crédible

        C'est vrai. Mais y a-t'il un seul film au monde qui est crédible informatiquement parlant ? J'ai bien dit film, pas documentaire.

        Personnellement la scène ne m'a pas trop dérangée. Par contre Bond qui lit de l’hexadécimal et le spécialiste en informatique qui commence par brancher le PC du méchant sur le réseau du MI6 c'est risible.

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

        • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

          Posté par . Évalué à  9 .

          le spécialiste en informatique qui commence par brancher le PC du méchant sur le réseau du MI6 c'est risible.

          Oui mais ça c'est logique, comme le dit Bond c'est encore un boutonneux, et il a été propulsé responsable, ce qui explique

          • le réseau avec les information sensible est accessible depuis le net
          • la domotique est sur le même réseau
          • les cuisinières a gaz également
          • ils ont du gaz de ville inodore, parce que des fois que quelqu'un puisse sentir le doux parfum du gaz…

          Sinon j'admire la ponctualité du métro londonien pour son passage sur les voie de garage… Non vraiment très doué!

          Et je ne parle pas de l'usage de lampe en pleine nuit histoire de bien se faire repérer…

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

            Posté par . Évalué à  4 .

            Ca reste James Bond, il y a plein de trucs "gros". Pas que en informatique.

            J'ai notamment noté:
            - Étouffer quelqu'un sous l'eau fallait y penser.
            - Le méchant doit-il toujours avoir un accent russe ou allemand même lorsqu'il s'appelle Rodriguez?? (j'ai trouvé les doublages en général pas très bon).

            A part ça c'est un très bon cru :)

            • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

              Posté par . Évalué à  2 .

              Ca reste James Bond

              C'est plutôt le genre qui veux ça. Tu as le même genre de trucs dans mission impossible, jason bourn et autre Expert.

              /!\ SPOILE /!\

              Sinon dans le trucs gros, au MI6 personne ne cherche M quand elle disparaît c'est même le moment où tout le monde par tôt histoire de profiter de sa soirée.

              Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

              • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

                Posté par . Évalué à  2 .

                c'est même le moment où tout le monde par tôt histoire de profiter de sa soirée.

                Parce que eux aussi ils sont aux 35 h.

                Du coup, c'est l'heure du WE. ;)

          • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

            Posté par . Évalué à  3 .

            Et je ne parle pas de l'usage de lampe en pleine nuit histoire de bien se faire repérer…

            En plus, il y a un feu énorme qui éclaire suffisamment !

        • [^] # Re: Plutôt d'accord mais

          Posté par . Évalué à  10 .

          Par contre Bond qui lit de l’hexadécimal

          Oui enfin, de l'hexadécimal avec des G…

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # James Bond, réactionnaire ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

    Une critique originale du film mettant en valeur l'aspect plus simple, moins technologiquement assisté, bref plus traditionnel du héros.

    «_Au fond, James Bond trouve toujours son public parce que l’homme moderne rêve à travers lui de redevenir un homme au sens des philosophes grecs, du chevalier ou de l’honnête homme du XVIIème siècle. En clair, un homme alliant une maîtrise corporelle et morale, maniant aussi bien la force physique que la force de l’esprit et qui trouve dans la connaissance du passé la force de vivre le présent et d’affronter l’avenir._»

    • [^] # Re: James Bond, réactionnaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Retour à l’enfance, aux racines du passé permettant seules de s’ancrer durablement dans l’avenir

      Il assume clairement sa virilité à l’inverse de la promotion inquiétante et actuelle de la fiottasserie androgyne

      Ce vieux chasseur qui défend sa terre ne correspond absolument pas à l’obsession moderne pour le déracinement et l’abolissement des frontières.

      un homme alliant une maîtrise corporelle et morale, maniant aussi bien la force physique que la force de l’esprit et qui trouve dans la connaissance du passé la force de vivre le présent et d’affronter l’avenir.

      Tout le contraire de la sensiblerie actuelle aboutissant à transformer l’homme contemporain en une demi-femme ne respectant ni les valeurs du passé, qui sont nécessairement réactionnaires, ni son corps, à travers l’apologie de l’androgynie, ni son esprit, le désir et sa satisfaction immédiate ayant remplacé tout effort de lecture et d’apprentissage du monde qui l’entoure.

      Originale… tu plaisantes ? c'est classiquement réac, un discours traditionnel et éculé de vieux facho nostalgique de l'age d'or du chef de famille…

      \Ö<

      • [^] # Re: James Bond, réactionnaire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

        C'est original dans le sens où la vision traditionnelle, seule durable et saine à long terme, détone dans l'univers de bobo frivole et dévirilisé dans lequel on patauge.

        • [^] # Re: James Bond, réactionnaire ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          mais bien sur… l'original, c'est le traditionnel? et puis la guerre c'est la paix, c'est ça ?

          \Ö<

          • [^] # Re: James Bond, réactionnaire ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  -10 . Dernière modification : le 01/11/12 à 14:29

            « La guerre, c'est la paix » c'est les modernes bobos atlantistes qui justement le prétendent ou qui le gobent avec la naïveté qui les caractérise (guerre humanitaire, guerre préventive, etc.). Georges Orwell, l'auteur de "1984" était fondamentalement conservateur sur le plan des valeurs, un anarchiste "tory" comme l'écrit Jean-Claude Michéa.
            Tu as vraiment mal choisi ton exemple !

  • # Mon complément

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    La scène finale m'a fait penser à « Maman j'ai raté l'avion » et pas du tout à MacGyver.

    Les clins d'œil aux anciens Bond m'ont beaucoup plus pour ma part. Le spectateur sort un peu de l'intrigue mais ce n'est pas à un moment particulièrement clé du film et ce sont de bons clins d'œil.

    C'est le premier Bond avec Daniel Craig que j'apprécie. Les deux autres donnant vraiment l'impression que Bond est juste un Terminator avec une libido, sans aucune subtilité.

    • [^] # Re: Mon complément

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ça me rassure, je suis pas le seul à avoir attendu les casseur-flotteurs à l'entrée de Skyfall.

  • # Javier Bardem

    Posté par . Évalué à  10 .

    J'ai oublié de dire que c'est la deuxième fois que je trouve Javier Bardem convaincant dans le rôle du méchant. La première fois c'était dans No country for old men, où il était encore une fois affublé d'une coupe de cheveux remarquable.

    Coïncidence ? Je ne crois pas.

  • # Méchant

    Posté par . Évalué à  2 .

    Un autre bon point est la prestation de Javier Barden dans le rôle du méchant. Affublé d'une superbe coloration capillaire, celui-ci campe un personnage déjanté, prêt à tout pour détruire le MI6 et sa directrice, M, jouée par Julie Dench, avec laquelle il semble avoir une relation particulière.

    Je dois vraiment être le seul à ne pas avoir aimé ce personnage. Il est méchant, il est sociopathe et voila on explique pas vraiment son but, il en change en court de route sans raison. De toute manière tout s'explique, il est sociopathe. S'il voulait détruire le MI6 et/ou tuer M, il l'aurait fait presque dès le départ. Pour moi c'est presque comme dans le dernier transformer où le grand méchant refuse l'arme ultra-puissante qu'Optimus Prime lui avait proposé (sinon le méchant aurait gagné et il n'y aurait pas eu de suspens).

    Je dois probablement être aigri.

    Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Méchant

      Posté par . Évalué à  5 .

      J'ai personnellement trouvé qu'il lui manquait un peu le côté "super-méchant" traditionnel aux James Bond. Ok il rêve de tuer une personne avec une bande de mercenaires, mais ne fait pas dans la démesure mégalomane des Goldfinger, Drax et autres Blofeld. Bref un méchant standard de film, dans un opus qui a totalement perdu l'identité de la série.

      • [^] # Re: Méchant

        Posté par . Évalué à  1 .

        C'est vrai qu'en principe la première partie (avant le générique) est là pour te montrer combien il est juste que James Bond tue le méchant sans que ce dernier ne passe devant un procès.

        Ça me fait penser, j'aime bien Adele et j'ai bien aimé la musique du générique.

        Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

        • [^] # Re: Méchant

          Posté par . Évalué à  2 .

          James Bond est un agent secret et t'envoie pas un agent secret en mission là où tu peux envoyer les flics et un procureur ou l'ONU normalement…

          • [^] # Re: Méchant

            Posté par . Évalué à  4 .

            Non, tu le ramène en vie parce qu'il a probablement un tas d'informations très importantes sur la manière qu'il a employé pour contourner la sécurité, la liste des personnes avec qui il a agit (qui sont ses sbire, qui l'as aidé, etc), mais en plus tu peut le refourguer à des puissances amies avec qui il n'a pas était tendre en échange de service. Un cadavre ça ne parle pas.

            Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

            • [^] # Re: Méchant

              Posté par . Évalué à  1 .

              Comme souvent ce genre de mission n'est pas assumée par le gouvernement t'es plutôt content que les cadavres ne parlent pas.

              • [^] # Re: Méchant

                Posté par . Évalué à  2 .

                Si ce genre d'agences sont connu pour leur méthodes de renseignement musclées ce n'est pas pour rien. Rien oblige que tout ça se passe sur le territoire du pays commanditaire. Un agent sur place trouve la cible l'enlève, le fait parler et le tue ensuite si son pays considère qu'il n'a plus rien a apporter. Dans le sens inverse, on se retrouve avec des hommes entrainés et armés dans la nature, des ennemis éventuels qui restent inconnu. Tuer se fait en dernier recours (pas nécessairement pour des raisons de justices). Par contre dans celui-ci il avait une vrai raison de tuer.

                Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                • [^] # Re: Méchant

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Dans le sens inverse, on se retrouve avec des hommes entrainés et armés dans la nature, des ennemis éventuels qui restent inconnu.

                  Encore faudrait-il que ces hommes ne soient pas terrifiés à l'idée d'affronter James Bond !

      • [^] # Re: Méchant

        Posté par . Évalué à  4 .

        dans un opus qui a totalement perdu l'identité de la série.

        Complètement d'accord.
        Je dirais même dans 3 opus qui ont totalement perdu l'identité de la série.

        [joke]Depuis quand le grand athlète blond (russe, est-allemand) est le héro dans James Bond ?[/joke]

        • [^] # Re: Méchant

          Posté par . Évalué à  2 .

          Justement, c'est un peu le but d'un reboot.

          Mais à mon avis ce troisième épisode termine le reboot et on va pouvoir revenir à des épisodes plus classiques (c'est en tout cas l'impression que m'a laissé la scène finale).

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Méchant

      Posté par . Évalué à  7 .

      Moi non plus j'ai pas trop accroché, il m'a fait penser à une pâle copie du Joker de The Dark Knight, en plus sage et en moins drôle.

      [SPOILER]
      Mais je retiens quand même que c'est le premier méchant qui propose un plan homo à James Bond :-)
      [/SPOILER]

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Soupe aux navets

    Posté par . Évalué à  6 .

    Il n'y a que moi qui trouve que les James Bond sont juste de la soupe ignoble ? Du nanar qui coûte cher, mais du nanar quand même ? Enfin non, pas nanar. Navet. Ce n'est que mon avis personnel.
    J'ai dû en voir 3 ou 4, et pas récents (je les trouve nuls, je ne vais pas insister). Et probablement pas entier vu que ça m'a méga-gonflé.
    En plus les superbes femmes qu'ils mettent en avant… ben je n'accroche pas non plus. Je ne les trouve pas superbes. Je suis un aigri blasé depuis tout jeune déjà.

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par (page perso) . Évalué à  -10 .

      +1

      • [^] # ATTENTION SPOILER TOTAL

        Posté par . Évalué à  10 .

        [merci de moinser ce message, même si ce système de notation est complétement injuste]

        Bon alors, oui, on ne se fait pas chier pendant le film, mais bon le scénario est quand même complètement débile.

        Au début, on a quand même Bond qui tombe de 300m dans l'eau avec deux balles dans le corps qui survit, mais on ne sait pas comment, apparemment c'est tellement trivial que on ne prend pas la peine de détailler. D'ailleurs il a sa radio et il sait que l'autre pute va tirer. Pourquoi il se met pas à terre tout simplement ?

        Après le méchant qui veut tuer la gentille, il fait exprès de tout faire péter le MI6 quand elle est pas là pour mettre en place un plan machiavélique pour mieux la tuer après. J'ai raté un truc ou le mec c'est un putain de débile ?

        Bond rate ses tests pour re-rentrer au MI6… quand on voit les cascades du début, doit on en déduire que l'employé moyen sait faire beaucoup mieux ?

        Puis le tueur à gage il met lui aussi en place un super plan machiavélique pour tuer un type en allant dans le building d'en face en tuant avant tous les gardes, mais bon vu qu'il est de mèche avec les deux types et la fille qui accompagne sa victime, il aurait pu trouver plus simple franchement…

        On passe sur le méchant qui sait tout faire, tout ça juste pour tuer son ancienne patronne.

        Et puis après le mec il se fait capturer pour se faire amener dans les locaux du MI6 pour aller tuer la vieille… sauf que la vieille elle est à l'autre bout de la ville et que donc le gars il doit d'abord mettre en place un super plan pour s'échapper en achetant la moitié des flics de la ville. Je ne vois plus trop l'intérêt de se faire capturer mais bon.

        Le petit moment du métro qui tombe du plafond est très bon, là on voit que le mec il est quand même très fort pour avoir prévu que Bond aller le chopper pile à cet endroit juste 10s avant que le métro arrive… très fort, surtout pour un abruti congénital (voir plus haut).

        Et finalement quand il va vraiment tuer la vieille, il choisi le moment où elle est en pleine audition avec un ministre et donc 150 keufs autour. Ah bah, non, en fait il y avait juste 3 flics donc forcement c'est assez simple comme plan, on se demande comment il a pu louper.

        Et là, Bond il a quand même une super idée, pour protéger la vieille, il va se réfugier dans une ruine gardée par un gros débris (qui n'oublie pas d'allumer sa lampe de poche quand il se fait courser dans la nuit). Pendant que le méchant arrive avec une armée de gars et un hélico de combat. Super plan, en gros c'est la grande réunion des débiles profonds. Oui, oui, je sais, c'est pour faire découvrir la jeunesse de Bond, etc.. etc… etc… mais il y avait peut être des moyens moins tiré par les cheveux.

        J'aime beaucoup aussi le coup des bombonnes de gaz qui explosent, qui envoient des pierres sur l'hélico, qui donc s'écrase sur la maison. Moi j'aurais plutôt fait s'écraser l'hélico sur la voiture en enclenchant la marche avant, qui va s'écraser dans la maison. Ça revient au même, mais c'est quand même mieux.

        On passe sur le coup du mec qui se fait étrangler sous l'eau déjà dit plus haut.

        Par contre, il faut rendre hommage au combat final qui dure que 0,5 s, là où en général on a droit à 25 mn de kungfu entre le méchant et le gentil. Merci. Franchement.

        Quand on voit que tous les critiques ont trouvé le film génial, on peut comprendre que personne ne va payer pour des médias pareil et qu'il faut aller racketter Google.

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par . Évalué à  4 .

      En plus les superbes femmes qu'ils mettent en avant… ben je n'accroche pas non plus. Je ne les trouve pas superbes.

      Avec au minimum 3 "bond girls" par film (sauf dans les récents, mais tu as précisé les vieux), tu ne trouves pas ton bonheur ?

      http://en.wikipedia.org/wiki/Bond_girl#Eon_Productions_films

      • [^] # Re: Soupe aux navets

        Posté par . Évalué à  10 .

        Il n'aime que MoneyPenny, c'est pour ça qu'il est triste.

        • [^] # Re: Soupe aux navets

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          La femme de Bond est morte assassinée, c'est pour ça qu'il est triste.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par . Évalué à  3 .

      Il n'y a que moi qui trouve que les James Bond sont juste de la soupe ignoble ? Du nanar qui coûte cher, mais du nanar quand même ? Enfin non, pas nanar. Navet. Ce n'est que mon avis personnel.

      Actuellement, je trouve que dans le genre James Bond se fait de loin devancer par d'autres films. Jason Bourn est bien plus sympas. Je pense que les films jouent beaucoup sur la licence et la nostalgie des anciens, mais il est loin d'être du niveau de production actuelle (et ce n'est pas une question de coût vu le prix de ces films). Peut être que 50 c'est suffisant ?

      En plus les superbes femmes qu'ils mettent en avant… ben je n'accroche pas non plus. Je ne les trouve pas superbes. Je suis un aigri blasé depuis tout jeune déjà.

      Là tu es quand même difficile à moins que ta copine soit à coté de toi et regarde ce que tu poste sur linuxfr si c'est le cas on te comprend tout à fait :)

      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par . Évalué à  4 .

      Nanar? OK, plutôt d'accord.
      Pour les James-bond girl, si tu trouvait que leur rôles ne les met pas en avant je comprendrai, mais que tu ne les trouves pas belle: Ursula Andress, Diana Rigg, Carole Bouquet, Halle Berry.. là je trouve ça curieux!

      • [^] # Re: Soupe aux navets

        Posté par . Évalué à  5 .

        Par ce commentaire, il laisse peut-être sous entendre (avec raison) que ces films ne visent plutôt pas le public des hommes non attirés par les femmes.

      • [^] # Re: Soupe aux navets

        Posté par . Évalué à  2 .

        Et Maryam d'Abo !

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Soupe aux navets

          Posté par . Évalué à  2 .

          Je viens de regarder sur Google image : elle ne correspond pas du tout à mon style.
          Je ne dis pas qu'elle est moche. Mais j'en préfère d'autres 1000 fois plus.

          • [^] # Re: Soupe aux navets

            Posté par . Évalué à  4 .

            Évidemment, il vaut peut-être mieux voir des photos de l'époque que des photos actuelles…

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Soupe aux navets

        Posté par . Évalué à  -2 .

        Ben non désolé. Je ne les trouve pas canons.
        Sans maquillage il y a un tas de femmes qu'on croise chaque jour qui sont tout aussi belles. Bon non, pas un tas, mais ce n'est pas rare du tout.

        Parmi les femmes très connues, je suis plutôt du genre : http://imstars.aufeminin.com/stars/fan/sophie-marceau/sophie-marceau-20050218-26456.jpg
        En plus elle a des hanches et un popotin, mazette !

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par . Évalué à  7 .

      Avec Disney qui rachète Lucasfilms, t'as pas fini d'être blasé…

    • [^] # Re: Soupe aux navets

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Il n'y a que moi qui trouve que les James Bond sont juste de la soupe ignoble ? Du nanar qui coûte cher, mais du nanar quand même ?

      Dans les films de James Bond le spectacle et l'aventure priment sur tout le reste, notamment la cŕedibilité. (Du scénario, des évènements…) Donc oui, tout l'intérêt du film réside uniquement dans les courses poursuites en voiture, dans l'air ou sous la terre, les sauts en parachute et toutes les situations périlleuses qui les ponctuent… Et puis c'est le 23 ième, donc pas d'embrouille sur la marchandise!

      Perso j'ai regardé distraitement avant-hier Quantum of Solace en ponçant une table que j'ai sauvée de la rue… Mais regarder «vraiment» le film est tout de même au dessus de mes forces. :)

  • # His name is Bond

    Posté par . Évalué à  2 .

    Le film n'évite pas les côtés énervants de tous les précédents films : Bond plaît à toutes les femmes qu'il rencontre et saute sur tout ce qui bouge (la scène de la douche c'est juste n'importe quoi (n'essayez pas de le faire avec votre voisine si vous ne voulez pas avoir de problèmes avec la
    justice)) ou encore, Bond a toujours un seul gadget, qui va forcément lui servir dans le film.

    Certes, mais c'est ÇA James Bond. Et encore je ne fais référence qu'aux films, parce que dans les bouquins il est carrément plus macho.
    Si tu n'aime pas ça, je ne comprend pas comment tu peux regarder un James Bond en entier.
    Surtout les anciens, parce qu'avec les 3 bouses que viens de nous faire Mendes t'y trouve peut-être encore ton compte au niveau action.

    Saints Connery et Moore priez pour nous pauvres spectateurs.

    • [^] # Re: His name is Bond

      Posté par . Évalué à  3 .

      Moi, je n'aime pas les films pornographique : on y voit des gens tout nu. Ça a beau être normal pour ce genre, c'est une bonne raison pour ne pas les regarder.
      Pareil avec les Bonds, un héros comme ça en 2012, je n'apprécie pas. Je n'aime donc pas le genre Bond, je me permet de crititiquer les films qui sortent.

      Où est le problème ?

      • [^] # Re: His name is Bond

        Posté par . Évalué à  0 . Dernière modification : le 31/10/12 à 17:03

        Aucun problème, je comprend parfaitement qu'on puisse ne pas aimer un genre de film ou juste une saga ou encore une partie de saga.

        Mais je suis complètement contre le fait de modifier ce qu'est un James Bond pour en faire les 3 merdes qu'a fait Mendes, simplement pour le mettre au goût du jour.
        Mais bon ça doit être mon côté réac' ou vieux con ;-)

    • [^] # Re: His name is Bond

      Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 31/10/12 à 17:08

      les 3 bouses que viens de nous faire Mendes

      Les 3 derniers James Bond ont été faits par 3 réalisateurs différents.

      Si tu n'aime pas ça, je ne comprend pas comment tu peux regarder un James Bond en entier.

      Il y a quand même autre chose que des femmes et des gadgets dans ces films (y'a des voitures par ex. :)).

      • [^] # Re: His name is Bond

        Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 31/10/12 à 17:24

        Il y a quand même autre chose que des femmes et des gadgets dans ces films (y'a des voitures par ex. :)).

        Et Requin !

      • [^] # Re: His name is Bond

        Posté par . Évalué à  1 .

        Les 3 derniers James Bond ont été faits par 3 réalisateurs différents.

        Oui j'ai fais un amalgame.
        Comme j'ai trouvé les 3 semblables (très mauvais) j'ai cru que c'était du à la même personne.

        • [^] # Re: His name is Bond

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Ton avis m'étonne, la presse dans sa globalité n'a pas accueilli du tout les trois derniers bonds de la même façon et Quantum Of Solace s'était même fait pas mal défoncer.

          Chippeur, arrête de chipper !

          • [^] # Re: His name is Bond

            Posté par . Évalué à  4 .

            En fait j'ai été déçu par Casino Royale qui devait-être le retour d'un de mes amour cinématographique de jeunesse.
            Ensuite il y a eu Quantum of salace …no comment…
            Et c'est tout parce que j'ai décidé de boycotter ce nouvel opus après avoir lu un peu tout ce qui traînait.

            Déjà je n'arrive pas à concevoir qu'en tant que réalisateur on s'arroge le droit de faire ce qu'on veut d'une licence.
            Virer la partie de générique avec James Bond en ombre qui tire sur les spectateurs et ainsi de suite c'est comme cracher ou ch**r sur l’œuvre.

            Tout comme le réalisateur du prochain Die Hard qui dit qu'il veut rompre avec l'humour des précédents opus, mais mais what the fuck !?!?
            Pourquoi il touche à ça ?

            Pourquoi Bruce Wayne va se baigner dans une fontaine en plein milieu d'une soirée avec 2 ou 3 pouffes ????
            Pourquoi Batman conduit un char d'assaut plutôt qu'une batmobile bien classe ?

            Et ainsi de suite…

            Ça doit-être le syndrome vieux con… ;-(

            • [^] # Re: His name is Bond

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Virer la partie de générique avec James Bond en ombre qui tire sur les spectateurs et ainsi de suite c'est comme cracher ou ch**r sur l’œuvre.

              Parce que ton idée de l'œuvre est qu'elle doit immuablement respecter certains codes présents dans l'œuvre initiale. Ce que je ne partage pas.
              L'essence de James Bond, ça n'est pas forcément le Gun Barrel tel qu'il a été présenté dans Doctor No.
              J'aime au contraire quand un réalisateur s'approprie une licence et la manipule à sa sauce, bouge un peu les lignes et les codes, tant qu'au final on a un bon film.
              Et ça rejoint exactement le débat sur les adaptations de livres au cinéma. Je me fiche qu'un film ne soit pas la version visuelle d'un livre, je me fiche que Gandalf ne réagisse pas exactement de la même façon dans la trilogie de Peter Jackson que dans les bouquins de Tolkien. Je veux voir un bon film, point barre.

              Chippeur, arrête de chipper !

              • [^] # Re: His name is Bond

                Posté par . Évalué à  3 .

                L'essence de James Bond, ça n'est pas forcément le Gun Barrel tel qu'il a été présenté dans Doctor No.

                Dans James Bond 007 conter docteur No et tout les suivants à l'exception du dernier.
                C'est pas tout à fait pareil.

                J'aime au contraire quand un réalisateur s'approprie une licence et la manipule à sa sauce, bouge un peu les lignes et les codes, tant qu'au final on a un bon film.

                Au final, si le film n'a plus rien a voir avec ses prédécesseurs pourquoi garder le même nom autrement que pour faire du fric ?
                Parce que c'est clair que ce film serait sorti sous un autre nom il ne ferais pas autant d'entrées.
                D'une certaine manière, il y a tromperie sur la marchandise.

                Et ça rejoint exactement le débat sur les adaptations de livres au cinéma. Je me fiche qu'un film ne soit pas la version visuelle d'un livre, je me fiche que Gandalf ne réagisse pas exactement de la même façon dans la trilogie de Peter Jackson que dans les bouquins de Tolkien.

                Y a un juste milieu quand même.
                Aujourd'hui faire un Indiana Jones sans Harisson Ford, sans chapeau, sans fouet, ça serait pas Indiana Jones.
                On a sans doute y venir, d'ailleurs.

                • [^] # Re: His name is Bond

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  L'essence de James Bond, ça n'est pas forcément le Gun Barrel tel qu'il a été présenté dans Doctor No.

                  Dans James Bond 007 conter docteur No et tout les suivants à l'exception du dernier.
                  C'est pas tout à fait pareil.

                  Précisément : il le fait mais à la fin, quand tout est en place (Moneypenny, tout ça). Faut pas oublier que c'est un reboot, et il y a bel et bien la continuité avec les autres films.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: His name is Bond

                    Posté par . Évalué à  5 .

                    Et cette manie de faire des reboots…
                    La cinéma tourne sans doute possible sous windows.

            • [^] # Re: His name is Bond

              Posté par . Évalué à  3 .

              Pourquoi Batman conduit un char d'assaut plutôt qu'une batmobile bien classe ?

              C'est pas la première fois que je lis ça sur le "char" de Batman dans la trilogie Nolan. Donc, ci-dessous, la Batmobile dans le comics The dark knight returns de Frank Miller.

              Batmobile

              Déjà je n'arrive pas à concevoir qu'en tant que réalisateur on s'arroge le droit de faire ce qu'on veut d'une licence.

              Je pense qu'au bout du 23e opus et après 50 ans d'existence, on est en droit d'attendre quelques innovations dans la franchise.

              • [^] # Re: His name is Bond

                Posté par . Évalué à  2 .

                Après c'est une question de goût.
                Je pense (et c'est un avis tout personnel) qu'il sera difficile de faire mieux que les Batman de Tim Burton.
                Pour moi c'est l'archétype de se que représente Batman, fidèle au comics d'origine (donc pas Miller plutôt Kane et encore).

                • [^] # Re: His name is Bond

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  • [^] # Re: His name is Bond

                    Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 31/10/12 à 22:07

                    « Au fond de moi, je sais déjà que je vais aller voir chaque mauvais “Star Wars” de merde que Disney sortira […] et je me déteste rien que d’y penser. »

                    C'est tellement vrai…

                    Après, faut voir que les meilleurs Star Wars sont justement ceux qui n'ont pas été réalisés par Georges Lucas. Il y a donc toujours de l'espoir…

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: His name is Bond

                      Posté par . Évalué à  3 .

                      Ce dont j'ai le plus peur concernant Star Wars, c'est que Disney se dise à une moment : "Les épisodes 4, 5 et 6 ne sont plus à la hauteur des autres opus. On va les refaire intégralement."

                      Déjà qu'au vue de la diarrhée de reboot que nous sert le cinéma ces deniers temps, je m'étais dit qu'on verrais arriver un reboot de Star Wars d'ici 10 ans max.
                      Mais au moins j'avais espoir que ça reste dans les mains de Lucas, ce qui serait un moindre mal.

                      Mais là, l'épisode 4 avec Justin Bieber, ça va juste pas être possible, va falloir faire qq chose.

                • [^] # Re: His name is Bond

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Le Batman de l'âge d'or c'est bien beau, mais la société n'est plus tout à fait la même ; il est normal que Batman évolue pour continuer à en faire partie intégrante et ne pas devenir anachronique voire caricatural. J'apprécie justement les films de Nolan pour la manière dont ils sont ancrés dans notre réalité.

                  Après, rien n'empêche de continuer à apprécier les anciens films, je ne m'en prive pas (en tout cas bien je les trouve bien meilleurs que les derniers Burton) et puis Michelle Pfeiffer est juste excellente en Catwoman.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: His name is Bond

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Le Batman de l'âge d'or c'est bien beau, mais la société n'est plus tout à fait la même

                    Je suis d'accord, mais ce n'est pas obligatoire de reprendre l'existant et de faire un fork juste parce qu'on a changé de décennie.

                    Prends Iron-Man par exemple, ben à ma connaissance la licence n'avait jamais été exploitée au cinéma et le résultat est, ma foi, pas si mal.
                    Alors certes, le Tony Stark incarné par Robert Downey Jr. n'a pas tout à fait le même tempérament que celui des comics d'origines, mais perso ça ne m'a pas autant choqué que Bruce Wayne avec des putes dans une fontaine.
                    Et SURTOUT comme il n'y avait pas eu d'Iron Man au ciné, ça ne donne pas envie de vomir.

                    • [^] # Re: His name is Bond

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Alors certes, le Tony Stark incarné par Robert Downey Jr. n'a pas tout à fait le même tempérament que celui des comics d'origines, mais perso ça ne m'a pas autant choqué que Bruce Wayne avec des putes dans une fontaine.

                      Probablement parce que tu n'es pas fan d'Iron Man autant que de Batman.

                      Personnellement, je trouve que les comics sont un terrain d’expérimentation incessant (que ce soit en comics, en film ou en dessin animé). L'iron man de 1963 n'existe plus, tu ne trouve plus aucune histoire qui s'y rattache de même pour le bat-man de 1939.

                      Quand tu dis :

                      Pour moi c'est l'archétype de se que représente Batman, fidèle au comics d'origine (donc pas Miller plutôt Kane et encore).

                      Kane est le créateur de Batman. Ça deviens compliquer d'être plus puriste que le créateur. Je présume que tu as apprécier l'une des déclinaisons de batman (comme quoi ça a du bon de tenter des choses).

                      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                      • [^] # Re: His name is Bond

                        Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 02/11/12 à 09:49

                        Probablement parce que tu n'es pas fan d'Iron Man autant que de Batman.

                        Je pense pas, non. Au contraire même.
                        D'ailleurs en y repensant bien, finalement les films sur Iron-Man au niveau scénar…
                        Mais ça reste moins destructif.

                        L'iron man de 1963 n'existe plus, tu ne trouve plus aucune histoire qui s'y rattache de même pour le bat-man de 1939.

                        Ce n'est que mon avis, mais le Burton de 89 et 91 sont, je trouve, assez fidèle alors qu'ils ont 40 ans (sur 55/60 pour les nouveaux) d'écart avec le début du comics.

                        Kane est le créateur de Batman. Ça deviens compliquer d'être plus puriste que le créateur.

                        C'est pas mon but. Comme tu le dis, c'est Kane qui a crée Batman, c'est lui qui m'a montré ce qu'est Batman.
                        Tout comme je n'ai pas envie que Luke Skylwalker/Leie Organa/Han Solo deviennent des weshwesh, je ne souhaitais pas que Bruce Wayne devienne ce qu'il est devenu.

                        Je présume que tu as apprécier l'une des déclinaisons de batman

                        Ouais, mais celle là est morte. Des millions de personnes viennent de lui mettre un gros coup de pelle dessus.
                        Le même genre de coup de pelle que va mettre Mickey sur les anciens Star Wars…

                        • [^] # Re: His name is Bond

                          Posté par . Évalué à  3 .

                          […] je ne souhaitais pas que Bruce Wayne devienne ce qu'il est devenu.

                          En tant que fan inconditionnel de Batman, je trouve que c'est tout le principe de ce qu'est devenu batman. C'est une légende, que derrière le masque il y ai Bruce Wayne, Thomas Wayne ou Dick Grayson. Tout les batmans travaillent la symbolique (c'est la formation de Ra's al Ghul qui fait ça). Batman a toujours tout fais pour faire peur pour que tout délinquants aient peur de lui. Bruce explique souvent que ce qui est important ce n'est pas lui même mais l'image de batman. Ce que fait Bruce n'a pas de rapport.

                          Ouais, mais celle là est morte. Des millions de personnes viennent de lui mettre un gros coup de pelle dessus.

                          Non, c'est DC. Ils ont toujours fais de la même façon. Ils changent régulièrement de scénaristes et leur laissent une grande liberté.

                          Le même genre de coup de pelle que va mettre Mickey sur les anciens Star Wars…

                          Alors ça. C'est juste rigolo de voir tout le monde s’offusquer. Quoi qu'il arrive les fans trouvent que ce qui sort sur Star Wars est nul, que ce soit fait par Lucas, Disney, Pixar ou autre n'y changeras rien. C'est une forme de snobisme vers ce qui est neuf et de syndrome dis du « c'était mieux à vent ».

                          Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                          • [^] # Re: His name is Bond

                            Posté par . Évalué à  1 .

                            Alors ça. C'est juste rigolo de voir tout le monde s’offusquer. Quoi qu'il arrive les fans trouvent que ce qui sort sur Star Wars est nul, que ce soit fait par Lucas, Disney, Pixar ou autre n'y changeras rien. C'est une forme de snobisme vers ce qui est neuf et de syndrome dis du « c'était mieux à vent ».

                            Je suis bien d'accord. Ce que je vois, c'est que la nouvelle trilogie a permis d'apporter de nouveaux passionnés à Star Wars. Je peux prendre l'exemple de mon petit frère de 11 ans ; je ne suis pas sûr qu'il serait aussi fan de cet univers s'il l'avait directement découvert avec la trilogie originale qui il faut bien le reconnaître a vieilli et peut être perçue comme kitch. Notons qu'il l'apprécie tout autant et je pense que c'est le cas de beaucoup.

                            Je me souviens aussi du documentaire Suck my Geek où l'un des interviewés disait que si lui détestait Jar Jar Binks, il savait que dans vingt ans il serait aussi culte que C3PO l'est aujourd'hui, parce qu'une génération de gamins auront grandi avec Star Wars et avec lui.

                            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                            • [^] # Re: His name is Bond

                              Posté par . Évalué à  6 .

                              Ah non je regrette Jar Jar est un clown, alors C3PO est un intello miraculé à qui on a envie de foutre des claques, mais qui a des réplique, ou même des échanges très bon. Dans l'empire contre attaque où il souffle le chaud comme le froid sur la planète glaciale Hoth (ah qu'elle est bonne), où il dit, en substance que R2 ne détecte pas Luc, puis que les senseurs de R2 sont limité, puis que Luc est Très résistant - pour un humain…

                              Ses commentaire incessants et justement la possibilité de l'éteindre… Bref C3PO avec son acolyte R2D2 forme un duo bien réussi, là ou Jar Jar est seul à faire le clown sans réplique. Et je ne parle pas du passage sur Endor, où il trouve que ce ne serait pas bien de se laisser prendre pour un Dieu.

                              Messieurs, les chance que ce commentaire soit moinssé sont de 1 sur pchioum

                              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                              • [^] # Re: His name is Bond

                                Posté par . Évalué à  4 .

                                C'est vrai que C3PO reste un personage intéressant, malgré son côté très agaçant par moments.

                                N'empêche que j'aurais aussi bien pu parler des Ewoks. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment une armée impériale galactique (c'est quand même pas rien) arrive à se prendre une branlée par une bande de bisounours :-/

                                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                            • [^] # Re: His name is Bond

                              Posté par . Évalué à  2 .

                              J'entends très souvent aussi des dénigrements sur la seconde saga, et même si je pense qu'elle n'a pas la même saveur que la 1ère, honnêtement j'ai apprécié.
                              Mon passage préféré : Quand Owen Lars se tiens au dessus du patio de la ferme avec Luc dans ses bras en regardant le couché de soleils à la toute fin du 3. J'en aurais versé une larme. Cette micro scène tisse sublimement le lien entre les 2 trilogies.

                              Par contre, pense tu sincèrement que le 1er Pirates des Caraïbes est de la même qualité que le 4ème ?
                              Et là il n'y a quasiment pas de grand écart enter les tournage ou les technologie (y a bien la 3D, mais ça mettons de côté).

                              L'exemple est facile et éloquent, j'ai vraiment beaucoup aimé le 1er Pirate des Caraïbes et pas seulement du fait du super jeu d'acteur de M.Depp. Mais à partir du 2ème ça deviens doucement mais clairement de la pompe à fric. J'ai pas ce sentiment avec Star Wars épisode 6…

                              • [^] # Re: His name is Bond

                                Posté par . Évalué à  2 .

                                J'entends très souvent aussi des dénigrements sur la seconde saga, et même si je pense qu'elle n'a pas la même saveur que la 1ère, honnêtement j'ai apprécié.
                                Mon passage préféré : Quand Owen Lars se tiens au dessus du patio de la ferme avec Luc dans ses bras en regardant le couché de soleils à la toute fin du 3. J'en aurais versé une larme. Cette micro scène tisse sublimement le lien entre les 2 trilogies.

                                Pareil, j'ai globalement bien aimé la seconde saga, et je trouve que l'épisode 3 est plutôt bon, compte tenu du fait qu'on connaissait l'histoire à l'avance et que Lucas a dû arrondir les angles pour faire le lien entre les sagas. Je trouve juste que la fin a clairement été trop rapidement bouclée, et mon préféré reste de loin l'épisode 2.

                                Reste que si la nouvelle saga est entièrement en 3D et perd le charme des originaux, il faut bien reconnaître que ça reste ce qui se fait de mieux sur ce terrain-là. Je ne me souviens pas en avoir autant pris plein la vue en effets visuels (il n'y a peut-être que Pixar qui peut prétendre faire aussi bien).

                                Par contre, pense tu sincèrement que le 1er Pirates des Caraïbes est de la même qualité que le 4ème ?
                                Et là il n'y a quasiment pas de grand écart enter les tournage ou les technologie (y a bien la 3D, mais ça mettons de côté).
                                L'exemple est facile et éloquent, j'ai vraiment beaucoup aimé le 1er Pirate des Caraïbes et pas seulement du fait du super jeu d'acteur de M.Depp. Mais à partir du 2ème ça deviens doucement mais clairement de la pompe à fric.

                                Je n'ai pas vu le 4ème donc je ne saurais pas juger, mais je n'en ai eu que des echos négatifs. J'avais bien aimé les trois premiers, mais c'est vrai que passée la surprise du premier, c'est un peu répétitif. Bon, Johnny Depp joue quand même vraiment bien (mais on le savait déjà).

                                J'ai pas ce sentiment avec Star Wars épisode 6…

                                Non, ça ne se ressent pas dans les films, en effet. Mais je ne l'ai pas ressenti non plus pour la nouvelle saga.

                                Note que ça n'a pas empêché Lucas de s'en mettre énormément dans les poches avec les produits dérivés de la première saga, c'était même parodié dans Spaceballs, où le Yaourt (parodie de Yoda), présente dans le film les jouets qui sortiront après le film :-)

                                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                                • [^] # Re: His name is Bond

                                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                                  Bon, Johnny Depp joue quand même vraiment bien (mais on le savait déjà).

                                  Sauf qu'on commence à bien le connaître son personnage de pirate loufoque, perso, maintenant il me fait bailler.

                                  Chippeur, arrête de chipper !

                                • [^] # Re: His name is Bond

                                  Posté par . Évalué à  1 .

                                  Peut-on vraiment reprocher à Lucas d'avoir saboté Star Wars (au travers de la 2ème saga) pour le fric ? Je suis peut-être naïf, mais j'aurais tendance à dire : non.
                                  Maintenant qu'il fasse son beur avec des produits dérivés… ça me choque pas.
                                  Autant quand l'épisode 1 est sorti j'avais vraiment très envie (qui a dit "besoin" ? ;-) ) de le voir, autant je me sens pas obligé d'avoir un exemplaire de chaque objet dérivé.

                                  Par contre, Lucas est très stricte quant aux romans (notamment) qui traitent de l'univers Star Wars.
                                  Pour en avoir lu ~80% je peux te dire qu'il n'y a pas de fausses notes et que les auteurs DOIVENT s'accorder entre eux.
                                  Les auteurs reçoivent même de l'aide de la part de la fondation lors de la préparation de leurs romans.
                                  Par exemple : la saga du nouvel ordre jedi s’appuie sur un précédent roman de Greg Bear (Planète Rebelle) qui n'a pas du tout participé à cette nouvelle saga.

            • [^] # Re: His name is Bond

              Posté par . Évalué à  5 . Dernière modification : le 01/11/12 à 21:44

              Pourquoi Bruce Wayne va se baigner dans une fontaine en plein milieu d'une soirée avec 2 ou 3 pouffes ????

              Ça me fait penser que tu n'es pas le seul à désapprouver ça, Alfred s'est également opposé à ce genre de comportement et lui a demandé de ne pas salir le peu qu'il reste de ses parents, leur nom. Mais on sait que c'est voulu et que c'est un rôle, il est très clair que la véritable identité de l'homme n'est pas Bruce Wayne mais bien Batman, le premier n'est qu'un personnage de façade pour donner le change. Et il le regrette lui-même puisqu'il sait qu'il blesse ceux qui lui sont chers, mais il n'a pas le choix.

              Personnellement, je trouve ce Batman plus intéressant que celui d'origine, il représente un idéal et il est prêt à tout sacrifier, non pas pour lui, pour se venger ou y gagner quelque chose comme la gloire, mais pour montrer aux autres la voie à suivre. Il sacrifie jusqu'à sa vie, car même s'il ne meurt pas, il abandonne tout ce qu'il aime derrière lui et change de vie, et même après ça il lègue ses biens pour en faire un orphelinat. Alors que l'ancien Batman n'est que violence et vengeance et se morfond au nom de la mort de ses parents.

              Je suppose que tu sais qu'au tout début, les comics de Kane montraient Batman tuer ses ennemis de sang froid ; or ce que nous montre l'actuel est que ce n'est pas du tout son rôle : il prend celui de bras armé, il enquête et chasse, mais se refuse à se substituer à la justice. Il n'y a pas de vengeance mais une volonté de bien faire, d'améliorer les choses. Cette différence me paraît capitale.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: His name is Bond

                Posté par . Évalué à  1 .

                Ça me fait penser que tu n'es pas le seul à désapprouver ça, Alfred s'est également opposé à ce genre de comportement et lui a demandé de ne pas salir le peu qu'il reste de ses parents, leur nom. Mais on sait que c'est voulu et que c'est un rôle, il est très clair que la véritable identité de l'homme n'est pas Bruce Wayne mais bien Batman, le premier n'est qu'un personnage de façade pour donner le change. Et il le regrette lui-même puisqu'il sait qu'il blesse ceux qui lui sont chers, mais il n'a pas le choix.

                Du point du vue de l'histoire tu as raison, j'ai bien interprété comme toi.
                Mais c'est le scénario qui pousse la logique dans ce sens, ce qui démontre encore une fois la volonté du scénariste du détruire l'existant pour recréer quelque chose par dessus.
                Et quelque chose de forcement mieux dans l'esprit du scénariste sinon on peut imaginer qu'il ne le ferais pas.
                C'est là que, tout comme Alfred et Cabrel, je trouve que c'était mieux avant, quand pour faire pointer tout dur le kiki des ados on mettait Kim Basinger ou Michelle Pfeiffer plutôt que 2 pouffes sans nom et une Lamborghini (question d'époque je présume). J'ai du mal à imaginer Michael Keaton faire la même chose…
                Pour moi c'était le bon temps avec Jack Nickolson dans le rôle du joker (même si le nouveau est pas mal) et Christopher Walken (qui joue un très bon méchant dans A View to a Kill/Dangereusement vôtre).

                il abandonne tout ce qu'il aime derrière lui et change de vie

                Ça c'est l'apanage même de Barman pas spécifiquement celui-ci.
                Batman décide de ne pas avoir de vie afin de rendre la justice.

                l'ancien Batman n'est que violence et vengeance et se morfond au nom de la mort de ses parents.

                Ça ce n'est qu'une partie de l'histoire et les 2 commencent de la même façon.
                Sauf qu'il y en a un qui va apprendre à se battre en montagne au Népal et avec des stupéfiants… WTF !
                L'autre apprend tout seul à se battre dans sa cave ce qui n'est pas beaucoup plus réaliste tu vas me dire, certes, mais ça a le mérite d'être un peu moins délirant.

                Ce que j'ai relativement bien apprécié dans le nouveau scénario, c'est qu'il donne une explication concernant la source de l'armement de Batman (Avec Morgan Freeman ce qui fait au moins 1 bon acteur).

                Kane montraient Batman tuer ses ennemis de sang froid

                Dans une Gotham City pourrie pas le mal et où la police complètement corrompue n'agit que dans son propre intérêt.
                Il faut remettre le contexte sinon effectivement on peut ne pas comprendre.
                D'ailleurs le 2ème nouveau opus (je crois) montre une version assez intéressante du Gotham en proie à la dévastation.

                • [^] # Re: His name is Bond

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Et quelque chose de forcement mieux dans l'esprit du scénariste sinon on peut imaginer qu'il ne le ferais pas.

                  Non différente. C'est pas pareil.

                  Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                  • [^] # Re: His name is Bond

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Non différente. C'est pas pareil.

                    Un bon moyen pour faire qq chose de différent ça serait de se sortir les doigts et faire qq chose de nouveau.
                    Parce qu'à force de faire différent, il ne va plus rester grand chose de "Batman" et du coup pourquoi garder le nom autrement que pour la notoriété et donc pour le fric ?
                    Je reproche exactement la même chose aux actuels James Bond.
                    Les 3 derniers James Bond et Batman n'auraient pas fait le même nombre d'entrées s'ils n'avaient pas exploités ces noms là.
                    Si derrière l'affiche d'un énième James Bond je te passe un Johnny English, tu râlerais pas ? Je te répondrais que c'est différent…

                    Message aux cinéastes : Arrêtez le massacre et innovez au lieu de piler.

                    • [^] # Re: His name is Bond

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Parce qu'à force de faire différent, il ne va plus rester grand chose de "Batman" et du coup pourquoi garder le nom autrement que pour la notoriété et donc pour le fric ?

                      Tu viens de comprendre comment fonctionnent DC et Marvel. Ils ont créé des personnages il y a 70 ans qu'ils arrivent toujours à fructifier, ils auraient tord de se gêner. Mais ils ne se cachent pas, ils ont un mode fonctionnement comme cela depuis le début. C'est les fans qui se créent de « esprit Batman » et autres.

                      Si derrière l'affiche d'un énième James Bond je te passe un Johnny English, tu râlerais pas ? Je te répondrais que c'est différent…

                      J'ai juste répondu à ce que tu disais au sujet de l'intention du cinéaste. C'est pas parce qu'il fait quelque chose de différent qu'ils pensent que c'est mieux que les autres, il veut juste faire quelque chose de différents, d'original.

                      Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

                      • [^] # Re: His name is Bond

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        C'est les fans qui se créent de « esprit Batman » et autres

                        Ça me fait penser à un vieux sketch des Guignols où Lescure et De Greef expliquaient « qu'on s'en fout de l'esprit Canal, c'est une connerie de journaliste » :-)

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                    • [^] # Re: His name is Bond

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Si derrière l'affiche d'un énième James Bond je te passe un Johnny English, tu râlerais pas ? Je te répondrais que c'est différent…

                      Et pourtant, c'est ce qui s'est passé avec OSS 117 : à la base, les films OSS 117 des années 60-70 devaient être des James Bond à la française, et le nom est ressorti il y a quelques années sous forme de comédie avec le succès que l'on connaît.

                      Comme quoi, on peut renouveller complètement une licence sans que ça soit foncièrement mauvais.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: His name is Bond

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Je sais pas, faudrait demander aux gens qui ont vu les OSS de l'époque au ciné.
                        Typiquement, ici on est dans le rôle des "gamins" qui n'ont pas connu la série original. ;-)

                        De plus, je n'ai pas regardé Le Caire Nid D'Espion en me disant "chouette un nouvel opus de la saga OSS", puisque je ne connaissais pas.
                        Il aurait pu aussi bien s'appeler Tartempion, ça ne m'aurait pas dérangé.
                        En plus c'est carrément bullshit puisque l'OSS normalement c'est pas français (Office of Strategic Services).

                        Par contre, si les nouveaux Batman ou les nouveaux James Bond avaient changé de nom… aurait-ils fait le même nombre d'entrées ?
                        Je parierais que non.

    • [^] # Re: His name is Bond

      Posté par . Évalué à  6 .

      Il faut aussi un peu connaître le personnage pour comprendre : James Bond s'est marié une seule fois, mais sa femme s'est faite tuer devant ses yeux juste après le mariage, ce qui l'a durement affecté (dans Au service secret de sa majesté). S'il est macho depuis, c'est surtout une manière de se protéger en se refusant à s'attacher à une autre femme.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: His name is Bond

        Posté par . Évalué à  4 .

        Oui et même sans le savoir James est comme ça, on aime ou on aime pas.
        Dans les années 80 le personnage était jugé bien moins sévèrement.
        Maintenant on essaye de faire un peu plus du politiquement correct.

        • [^] # Re: His name is Bond

          Posté par . Évalué à  3 .

          Dans les années 80 le personnage était jugé bien moins sévèrement.

          Disons que depuis il y a eu mai 68… euh…

          Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

          • [^] # Re: His name is Bond

            Posté par . Évalué à  2 .

            Les mœurs se "débrident" mais on fait beaucoup plus attention au politiquement correct, paradoxal non ?

          • [^] # Re: His name is Bond

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            C’est pas 68, année de la jeunesse, c’est pas comme ça que ça se passe. C’est le vrai monde dehors et le vrai monde il va chez le coiffeur.

            Ah non, c'est pas James Bond, ça, je confonds /o\

  • # "Reboot"

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    J'ai lu une grande partie des commentaires, plein de gens parlent de ce James Bond (ou de Casino Royal le premier avec Craig, je suis pas sûr), comme d'un "reboot".
    Je ne comprends pas ce qu'il entendent par là et d'où ils tiennent cette information?

    En quoi ce James Bond est-il un reboot? Dans ce cas quels sont les autres James Bond qui en sont? (c'est pas la première fois qu'on change de Bond, de M ou de Q…)

    Merci de m'éclairer.

    • [^] # Re: "Reboot"

      Posté par . Évalué à  1 .

      Dans les premières minutes du film (il me semble) il y a un gros flashback qui montre James en mission pour obtenir son matricule double 0.

      D'ailleurs, il me semble qu'il est choisi pour la mission contre le Chiffre parce qu'il est le meilleur au poker de l'agence et non pas parce que c'est un bon agent (pas encore).
      Ce premier opus raconte également son mariage et divers éléments qui se sont déjà déroulés dans le passé des précédents James Bond.

      De plus le titre "Casino Royale" a déjà été utilisé pour un James Bond (1967 avec David Niven dans le rôle de James) avec un scénario similaire.

      • [^] # Re: "Reboot"

        Posté par . Évalué à  2 .

        De plus le titre "Casino Royale" a déjà été utilisé pour un James Bond (1967 avec David Niven dans le rôle de James) avec un scénario similaire.

        En effet, sauf que ce premier film ne fait pas partie de la saga, et surtout qu'il présente un James Bond à la retraite qui doit reprendre du service. C'est plutôt l'inverse d'un reboot :-)

        J'ajouterai comme dit plus haut que la scène finale de Skyfall termine clairement le reboot et assure la continuité avec le reste la saga (même si c'est un peu bizarre puisqu'on revoie des gadgets déjà utilisés dans d'autres films).

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: "Reboot"

          Posté par . Évalué à  1 .

          J'ajouterai aussi que le premier Casino Royale m'a beaucoup plus plu que le deuxième…

  • # Morceaux

    Posté par . Évalué à  2 .

    Sommaire

    J'ai passé un bon moment en voyant ce James Bond (sans m'attendre non plus à un grand film, ce n'est pas mon genre de toute façon). J'ai surtout apprécié les images que j'ai trouvé très belles (en particulier le passage à Shanghai) et le changement d'idée permis par une scène de poursuite. Il y a quelques bonnes trouvailles et quelques choses improbables ou incohérentes, mais j'ai surtout été interpellé par certains aspects du film.

    Les personnages féminins sont décevants

    Le personnage est macho et couche avec tout ce qui bouge, c'est une évidence sur laquelle il n'y a à mon avis pas grand chose à dire : certains trouvent ça normal et faisant partie du personnage, moi je ne suis pas fan mais en effet c'est attendu quand on va voir un James Bond.

    Par contre indépendamment des coucheries, j'ai été frappé par le fait que tous les personnages féminins sont décevants ou au moins ambivalents :

    • M pourrait être la "femme forte" de l'épisode, mais à partir du milieu du film est prend le statut au contraire de personnage vulnérable à protéger; ça fait partie du scénario, mais je ne comprends pas pourquoi sa vulnérabilité est accentuée ("je n'ai jamais su tirer", ça serait à mon avis autant plus marrant qu'elle sache vraiment tirer)

    • l'agent qui aide James Bond au début de l'épisode se débrouille délicieusement bien sur le terrain, mais finit secrétaire. Cette partie du scénario est vraiment ambiguë à mon avis, oscillant entre "promotion vers un poste à responsabilités" (la façon dont j'avais envie de comprendre) et "t'es une ratée qui sait pas tirer, donc tu t'auto-censures en choisissant la vie de bureau". Dans les deux cas c'est décevant et personnellement je me serais bien passé du côté "référence arrière finale" pour une vraie agent de terrain qui s'éclate dans son rôle et qui retourne au boulot.

    • le non-personnage à qui James Bond fait l'amour une demi-seconde avant d'aller se bourrer la gueule dans un bar sur une plage turque. Est-ce la personne qui a sauvé James Bond d'une mort attendue ? Comment s'appelle-t-elle ?

    • la copine du méchant, qui commence dans un rôle actif et égal à James Bond (on ne la voit rien faire vraiment, mais dans le début de leur dialogue commun il et elle sont sur un pied d'égalité en démasquant les armes de l'autre) mais bascule rapidement dans un rôle de femme terrifiée que James Bond manipule pour son but propre et est vaguement déçu de voir tuer rapidement (même s'il pouvait difficilement avoir prévu autre chose)

    Le personnage de James Bond est remis en question dans cet épisode, son statut de surhomme mis à mal par la vieillesse ou la fatigue. Si on se permet cette (agréable) remise en question du personnage, je pense qu'il est aussi temps de penser à des personnages féminins qui pètent, qu'ils soient gentils ou méchants, meurent à la fin ou non. Pourquoi pas une complice qui s'en sort mieux que lui pour une fois, ou une grande méchante, pour le prochain film ?

    Le MI6 est son propre ennemi

    Il y a un pseudo-discours politique dans le film, oscillant entre "maintenant les ennemis sont les terroristes et on est désemparés" et "le gouvernement nous casse vraiment les pieds", auquel à mon avis il ne faut pas attacher trop d'importance car je ne pense pas que ce soit le but du film. Un point intéressant qui n'est en fait pas du tout traité dans le film est que la menace dont il est question ici a été entièrement créée par le MI6: c'est un ex-agent qui attaque la maison mère. Donc autant le film montre le MI6 comme ayant un rôle véritable et utile à jouer dans l'ombre de la vie publique, autant la cause même de la violence et de l'insécurité dans ce film est provoquée par cette mécanique même, ce qui la remet en question au moins aussi sérieusement à mon avis que la demande de transparence et démocratie évoquée dans le film.

    La vision de l'informatique est intéressante

    Les gens des milieux techniques qui commentent James Bond ont fait des remarques en passant sur le traitement grotesque de l'informatique, et en particulier la sécurité, dans le film. Il y a une remarque effectivement qui m'a fait bien rire du style (je paraphrase) "le mail est protégé par un algorithme asymétrique… donc il se duplique en copies actives sur plein de serveurs dans le monde", et la scène où ils déchiffrent des données protégées est évidemment irréaliste. Ceci dit il y a plusieurs points qui m'ont semblé intéressants dans le traitement de l'informatique dans le film :

    • Le pirate attaque le MI6 en ayant prévu qu'ils brancheraient son ordinateur à leur réseau pour l'analyser; c'est stupide vous me direz, quand on a une machine à priori hostile, de la brancher à un réseau sensible. Mais dans la vraie vie ce genre de problèmes (machines sensible branchée au réseau) arrive régulièrement, et cette stupidité peut vite être commise par des gens qui devraient savoir les problèmes que ça pose ("mais ça arrive aux autres, pas à moi").

    • Le beurre du grand méchant est l'attaque de systèmes informatiques vulnérables. Tous les méfaits qu'il cite ont été accomplis avec l'informatique. On oscille entre du FUD sur la cyber-guerre et le terrorisme informatique et une mention réaliste d'un monde sur-connecté qui présente de nouvelles vulnérabilités. "Changer le résultat d'un vote électronique en Ouganda, en faveur du plus offrant ? Facile.". À méditer.

    • Dans un contexte moins technique "ouech gros pro de la crypto", internet est bien présent dans ce film. C'est là que le pirate formule son attaque personnelle contre M. Quand il commence à divulger les noms de la liste d'agents infiltrés, ce n'est pas en les envoyant aux grands journaux, mais en postant des vidéos Youtube. L'informatique telle qu'elle est perçue par le grand public est bien présente dans ce film, et même un point clé du scénario, et ça je trouve que c'est très intéressant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.