Journal [HADOPI] Les questions sans réponse

Posté par .
Tags : aucun
6
12
mar.
2009
Les ayant-droits vont donc mandater des personnes assermentées pour collecter des IP en leur nom. Ses IP seront ensuite transmises à HADOPI pour avertissement/sanction. Vu les volumes, le traitement au niveau d'HADOPI sera automatique.

Pour faire appel, il faudra passer par la voie judiciaire avec comme
seul recourt l'utilisation conseillée d'un mouchard automatique.

J'ai relevé un certain nombre de problème :

* Comment attraper les échanges de clef usb dans les cours de récréation ? (16Go/jour peut faire une bonne bande passante)

* Que faire contre les transferts directs, comme les téléchargement depuis un site web ? Est-ce que cela implique un espionnage des communications au niveau des FAI ? Est-ce que cela implique d'interdire tout cryptage pour rendre possible l'espionnage des correspondances ?

* l'IP est une preuve fragile (déjà refusé par des tribunaux). Il est facile de trafiquer une preuve, il sera donc facile de faire fermer une connexion internet.

* Le nombre de faux positif sera élevés. En effet, les ayant droit font confiance aux trackers pirate pour faire leur relevé d'IP ! Or ceux-ci ont promis d'y rajouter des IP aléatoires.

* La sécurisation total d'un acces wifi ou même de sa propre machine n'est pas simple. Or c'est bien le possesseur de l'adresse IP trouvé sur un site pirate qui sera puni, pas le fautif.

* On peut imaginer un ver internet qui sera un relais P2P, il sera très dur pour la personne victime de le prouver.

* On peut aussi imaginer des mails de phishing utilisant le vocabulaire des email d'avertissement d'HADOPI pour récupérer des numéros de carte bleu, par exemple, pour payer, soi-disant, une petite amende en ligne.

* Quel preuve a-t-on de la relation baisse des ventes avec la copie illégales ? (vivendi music fait 15% de marge, 2008 a été une année record pour le cinéma, les chti ont été très téléchargé mais aussi très vu au ciné)

* Pourquoi vouloir utiliser une liste blanche pour les hotspot wifi ? Cela interdira de se connecter aux services de son entreprise (webmail), par exemple. C'est une prime de "trafic" au plus gros site, on entame la neutralité du réseau.

* Comment accepter que l'on compare ces liste blanches pour les point d'accès wifi au contrôl parental, les français sont donc tous à considérer comme des enfants irresponsables ?

* Le mouchard semble être le seul moyen de prouver sa bonne fois. On est donc présumé coupable.

* Un mouchard efficace devra enregistrer toutes informations utiles qui devront ensuite être envoyé un a tier (par internet) pour éviter toutes falsification ultérieur (nom de fichier téléchargé, url de site web, nom des processus, adresse IP connecté, etc... ). Le tier aura donc une gigantesque base de données privés.

* Un mouchard ne peut pas être un coupe-feu à l'envers. Sinon, il faudrait couper aussi le port 80 qui est celui du web.

* Un mouchard ne pourrait connaitre l'existence d'une deuxième machine situé sur le même réseau personnel, ayant une même adresse IP vu d'internet (technique courante du NAT)

* Le mouchard est incompatible avec le logiciel libre. Il sera en effet simple de l'emballer dans cocon logiciel pour lui laisser voir ce que l'on veut. Il doit être protégé par l'OS comme l'était les DRM.

* Dans le cas de technique de transfert impliquant un rebond ("onion routing"), l'IP récolté sera celui du relais et non le responsable de l'échange. Est-ce que la fourniture de moyen d'anonymisation et de sécurité sur internet devient interdits ? (proxy, freenet)

* Pourquoi refuser, pour des raisons techniques, la licence global alors qu'un système de répartition existe déjà pour la radio et la taxe de compensation à la copie privé ? (utilisation de sondage ou même choix volontaire des personnes)

* Quel sera le coût d'une personne mandatée ? Est-ce réellement à la porté des petits éditeurs. N'est-ce pas une distorsion de concurrence qui poussera à les pirater eux plutôt que les majors ?

* Pourquoi créer une juridiction administrative d'exception pour un délit aussi mineur que la contrefaçon ?

* Est-ce souhaitable pour l'état que les technologies d'anonymisation et de cryptographie forte se diffuse aux non-technophiles ? N'est-ce pas un risque d'aider le crime organisé ?

* Pourquoi répéter que l'on cherche à diminuer les sanctions, alors que l'on ne fait que rajouter un autre type, les précédentes restant en place ?

* Pourquoi faire croire au débat contradictoire parmi les 3 magistrats quand ils devront prendre des milliers de décisions par jour ? (cf les promesses d'envois de 10000 email/jour)

Il existe également un grand nombre de faux problèmes :)

* Même avec 90% de baisse du trafic, on pourra toujours trouver des copies chez les connaissances technophiles. Comme à l'époque, où l'on échangeait les K7 audio ou les CD.

* Cela ne couterai pas 20 ou 70 millions au FAI, mais à l'État, c'est une règle constitutionnelle.

* Internet n'a jamais été une zone de non droit. Le droit français s'y applique comme partout sur le territoire.

* Techniquement, il semble impossible de faire un mouchard efficace.

* Les mouchard seront contournés comme les DRM l'ont été.

* DADvsi n'a rien donné, il n'y a pas de raisons que cela change, la loi est inapplicable.

* Certains petits éditeurs ont peur du P2P et pourtant ils rêvent de passer gratuitement à la radio ou à la télévision.

* Streaming ou téléchargement, la seul différence est que la visualisation est immédiate en streaming.



Les débats:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2008-2009/20090189.(...)
  • # Faut pas déconner non plus

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    * Est-ce souhaitable pour l'état que les technologies d'anonymisation et de cryptographie forte se diffuse aux non-technophiles ? N'est-ce pas un risque d'aider le crime organisé ?
    Je vois pas ou est le risque d'aider le crime organisé qui :
    - n'est pas à ça prêt
    - a largement les capacités de chercher/utiliser les méthodes déjà existantes.
    • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

      Posté par . Évalué à 9.

      Je ne retrouve plus lien. J'ai dû voir cela sur standblog.

      Les criminels peuvent déjà utiliser la crypto mais rien que voir passer un mail crypté est déjà une information. Si il est noyé dans un flut de mail crypté, ce n'en est plus une.

      Cela devient aussi plus facile pour des criminels de moindre envergure et donc augmente la difficulté du travail de la police.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

        Posté par . Évalué à 6.

        J'envoie un courriel chiffré à ma mère pour lui dire que je lui rapporte une baguette de pain ce soir et j'aide les criminels ?
        • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est un peu comme freenet, en hébergeant un noeud tu aide les pédophiles, les terroristes, tout comme tu aide les chinois à communiquer entre eux librement.
          • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

            Posté par . Évalué à 3.

            Freenet est un réseau d'ami à ami, tu ne te connectes qu'à des personnes de confiance et donc pas directement à tes amis pédophiles que tu auras pris soin d'éviter. Le problème est qu'au lieu de créer des réseaux entre personnes de confiance, on fait un gros réseau en acceptant n'importe qui.

            Pour des réseaux comme Tor, je suis beaucoup plus sceptique sur le contenu des "hidden service".
      • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

        Posté par . Évalué à 3.

        Je crois que l'arguement est le suivant

        Aujourd'hui tu as tor/freenet c'est pas illégal en soit mais un indice (Disons que si l'on retrouve des armes dans ta cave, le fait que freenet soit installé sur ta machine ne plaidera pas en ta faveur) de même je ne sais pas dans quelle mesure la DCRI (ex RG+DST) n'a pas des honorables correspondant chez les FAI qui lui signalent les gens qui se connectent de manière sécuriée à des service genre freenet (Méthode illégale mais c'est la définition des services secrets / Bref si on trouve chez un anarcho-islamo-nazy réputé une cnx freenet/tor ça ira sur sa fiche R.G.)

        Si freenet/tor se généralise ce ne sera plus un indice de rien, d'un autre coté ce n'est pas une raison de s'opposer à la généralisation de ces produits.
        Mais est-ce dans l'intérèt d'un gouvernement qui fait de la politique sécuritaire une priorité que de pousser à la généralisation de ses outils ?
    • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

      Posté par . Évalué à 1.

      Si tout le monde fait tourner un draknet (comme freenet) qui etablit avec ses amis des flux chiffres. Ce support permettant de faire transiter mail, page web, forum, download de maniere completement anonyme et securise (au vrai sens du terme, c'est a dire non interceptable, non tracable, non alterable). Que tout le monde genere du traffic de ce type, alors le darknet du crime organise sera noye dans la masse et impossible a differencier voir meme a observer (ben, oui, la mafia aussi va se mettre a pirate des divx).

      Mais heureusement tout le monde aura son logiciel de surveillance^Wsecurisation, donc pas de souci, il n'y aura pas de darknet.
      • [^] # Re: Faut pas déconner non plus

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Si tout le monde fait tourner un draknet

        Et voilà, demain dans sa grande compétence Riester va annoncer que Mandriva est une dangereuse organisation terroriste. Tu utilises Ubuntu toi...

        PS : il est 23h56 mais mon horloge avance de 10min, dans mon espace temps c'est donc vendredi :-)
  • # En substance

    Posté par . Évalué à 5.

    Quelques grandes familles d'arguments (astuce : pour voir comment les défenseurs de cette loi vont les considérer, remplacer "téléchargement" par "brevet logiciel") :

    * le piratage continuera malgré ça/il existe des parades/ça ne pourra pas attraper tout le monde.

    Oui, mais depuis quand c'est une raison pour ne rien faire face à un problème? Après, on peut axer le débat sur "il n'y a pas de problème" (ni de cuillère), mais ça n'est pas vraiment ce qui a été fait pour le moment.

    * TPB a promis de biaiser les résultats, ça va accuser plein de gens pour rien.

    C'est un demi-bon argument, pour moi. La perspective d'avoir des innocents accusés à tort est solide et assez vendeuse, on peut s'appuyer dessus (l'injustice, ça arrive assez généralement à secouer les gens). Par contre, le principe même de ne pas adopter une loi à cause d'une menace (qui plus est d'un groupe à la légalité discutée) c'est pas vraiment l'idée que je me fais de la démocratie. Après, est-ce qu'on peut utiliser des moyens anti-démocratiques pour défendre la démocratie, c'est un tout autre débat qui aurait certainement sa place au bac de philo. Mais ça me semble assez risqué d'appuyer la communication anti-HADOPI sur ce genre de choses.

    * et qu'est ce qui se passe si je laisse des gens utiliser ma connexion (via tor, des proxy classiques, etc.)?

    De ce qu'il semble, la loi en question te rend responsable de ce qui sort/entre de chez toi. Donc à priori, tu es marron. L'ennui, c'est que c'est pas évident à démonter. Exiger le droit de pouvoir faciliter une opération potentiellement illégale, ça demande quelques précautions. Un des axes possibles ici (mais à travailler largement avant d'utiliser "en prod"), c'est la solidarité avec les pays soumis à une "vraie" censure de l'internet. Après tout, c'est un peu ce pour quoi Tor avait été créé, il me semble. Par contre, ça peut valoir le coup de ne pas trop multiplier les comparaisons "france/chine" : là-bas, si on te pince à faire des choses pas autorisées, c'est pas une coupure d'internet que tu risques (sauf si tu as nommé l'un de tes membres ainsi, à la rigueur).

    * un mouchard efficace est impossible _techniquement_

    Ici on a probablement l'argument le plus solide : ça pourrait même se démontrer formellement. Sauf que les personnes concernées sont probablement incapables d'en saisir la preuve.

    Ça me semble le point le plus important de ce dossier : les décisionnaires dans cette affaire sont manifestement conseillés techniquement par des gens qui ne sont pas à la fois compétents et honnêtes (je laisse au lecteur le choix de la combinaison logique qui valide ce critère).

    * ça ne supprime pas les sanctions précédentes

    Ici aussi, on a quelque-chose d'assez solide (même si une analyse juridique bien fondée serait un plus, si ça existe je suis preneur).

    * si mouchard il y a, il faudra lui donner les pleins pouvoirs sur le système

    Ici, on a peut-être un angle d'attaque. J'ai la nette impression que, pour plein de gens, ça ne pose aucun souci. Et c'est assez logique : la plupart des utilisateurs ne maîtrisent pas du tout le fonctionnement de leur machine, alors un peu plus un peu moins... Il faudrait trouver un moyen de bien faire comprendre cet aspect des choses (qui est le plus gênant pour un utilisateur de LL).

    Attention toutefois, la riposte est relativement aisée (et à mon avis prévue) : les gens qui ont un niveau technique suffisant pour s'insurger contre le mouchard sont aussi ceux qui savent sécuriser un réseau et donc peuvent se passer de la protection juridique accordée par celui-ci. C'est tordu, mais ça me semble coïncider parfaitement avec les objectifs annoncés. Ça semble attaquable en retour, mais reste à trouver comment.

    Bon, on verra la suite plus tard, mais ça fait déjà trop lourd pour mon vieux navigateur ;)
    • [^] # Re: En substance

      Posté par . Évalué à 9.

      Attention toutefois, la riposte est relativement aisée (et à mon avis prévue) : les gens qui ont un niveau technique suffisant pour s'insurger contre le mouchard sont aussi ceux qui savent sécuriser un réseau et donc peuvent se passer de la protection juridique accordée par celui-ci. C'est tordu, mais ça me semble coïncider parfaitement avec les objectifs annoncés. Ça semble attaquable en retour, mais reste à trouver comment.

      tu as beau sécuriser ton réseau comme tu veux, tu n'es pas à l'abri du fait que ton adresse puisse être générée aléatoiremet dans un tracker.
      • [^] # Re: En substance

        Posté par . Évalué à 3.

        Très juste, j'avais oublié le caractère incertain de l'adresse IP. C'est effectivement un bon point, d'autant qu'il paraîtrait qu'un tribunal français a prononcé un jugement dans le "bon" sens récemment.

        Après, ça revient à ma remarque sur les déclarations de TPB : ce n'est pas parce qu'ils menacent de faire accuser des innocents qu'on doit s'abstenir de légiférer. Par contre, le fait qu'il soit très simple de faire accuser des innocents est peut-être plus défendable. Quoique. Il reste très facile de faire dénoncer abusivement quelqu'un au fisc, et pour autant la loi n'a pas sensiblement évolué pour protéger de ces abus. Et l'affaire d'Outreau a également montré que la protection des innocents n'est pas toujours le centre des préoccupations.
        • [^] # Re: En substance

          Posté par . Évalué à 3.

          Non, mais c'est parce que leurs menaces peuvent être mis en oeuvre que cette loi ne doit pas passer. Et quand on parle de menaces, ils ne veulent tuer personne, juste souligner en toute légalité (c'est pas illégal de générer des IPs pour les mettre sur des trackers ?) le fait que l'ip d'une personne ne prouve rien. Leur menace a autant de poids que ce scientifique qui a réussi à faire accuser son imprimante par la RIAA.
        • [^] # Re: En substance

          Posté par . Évalué à 2.

          Après, ça revient à ma remarque sur les déclarations de TPB : ce n'est pas parce qu'ils menacent de faire accuser des innocents qu'on doit s'abstenir de légiférer.
          Peut être cependant il faut en tenir compte dans la manière de légiférer. Si une loi permet de punir trop d'innocents, il ne faut pas la voter. Ici il faut prendre en compte la facilité avec laquelle il est possible de faire condamner des innocents.

          Par contre, le fait qu'il soit très simple de faire accuser des innocents est peut-être plus défendable.
          Tout a fait d'accord et c'est là dessus qu'il faut jouer.
          Quoique. Il reste très facile de faire dénoncer abusivement quelqu'un au fisc, et pour autant la loi n'a pas sensiblement évolué pour protéger de ces abus.
          La différence est que la sanction n'est pas automatique (ou automatisée). Une dénonciation au FISC déclenchera une enquête, et c'est le résultat de celle-ci qui déclenchera les sanctions. Dans le cas d'HADOPI, on te sanctionne et éventuellement on enquête si on a le temps ...
          Et l'affaire d'Outreau a également montré que la protection des innocents n'est pas toujours le centre des préoccupations.
          Tout à fait, et c'est aussi là dessus qu'il faut insister : dans un cadre juridiquement bien plus sé curisé que HADOPI, il y a des abus : des innocents n'ont certes pas été condamnés mais ils sont restés en prison bien trop longtemps. HADOPI risque de faire couper des abonnements pendant des années pour rien ... En gros, entre le moment ou tu contestes et le moment ou la suspension est déclarée abusive il risque de se passer deux ans (et tu récupères automatiquement le bénéfice de ta ligne).

          Il faudrait des sanctions contre HADOPI et des dédomagements aux personnes qui auraient été suspendues abusivement.
      • [^] # Re: En substance

        Posté par . Évalué à 3.

        Tout dépend de la solution utilisée. S'ils ne font que lire le tracker, il y a des risques d'accuser un peu n'importe qui. Par ailleurs il n'est pas bien difficile de tester les peers qui répondent sur le protocole bittorent (comme le font les clients BT qui reçoivent le tracket bruité), voir plus comme vérifier qu'ils peuvent envoyer des portions du fichier sollicité (histoire de ne pas accuser un internaute utilisant BT pour autre chose). Je ne connais pas trop en détail les specs de BT, il faudrait étudier ça un peu mieux, mais je dirais qu'il devrait y avoir moyen de réduire une bonne partie du bruit. Après le coût n'est clairement pas le même.
        Je ne sais pas si en l'état des choses, sans connaître en détail les spécifications de leur système il soit si simple de l'attaquer sous cet angle.
        • [^] # Re: En substance

          Posté par . Évalué à 2.

          En fait ils ont un probleme, si ils valident les IP, ils s'exposent a des contre-mesures de type peergardian (blacklist des IP utilisées par l'HADOPI).
    • [^] # Re: En substance

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour tes premiers points, tu oublis un concept de base dans la création des lois : une loi inapplicable ou inefficace est une mauvaise loi car elle ridiculise en quelques sortes l'état. Il vaut mieux pas de loi qu'une mauvaise.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: En substance

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce n'est pas tout à fait exact dans l'absolu (dans certains domaines, chaque petite victoire compte), mais c'est tout à fait pertinent dans ce cas particulier. Par contre, pour leur faire comprendre qu'ils sont ridicules et vont l'être encore davantage...

        D'ailleurs, si ce "concept de base" était pris en compte dans nos sociétés modernes, les bibliothèques des juristes seraient bien plus légères...
    • [^] # Re: En substance

      Posté par . Évalué à 4.

      Par contre, le principe même de ne pas adopter une loi à cause d'une menace (qui plus est d'un groupe à la légalité discutée) c'est pas vraiment l'idée que je me fais de la démocratie. Après, est-ce qu'on peut utiliser des moyens anti-démocratiques pour défendre la démocratie, c'est un tout autre débat qui aurait certainement sa place au bac de philo. Mais ça me semble assez risqué d'appuyer la communication anti-HADOPI sur ce genre de choses.

      Je vois pas bien ce qu'il y a d'anti-democratique. La methode de l'ip récuperée sur le tracker n'est absolument pas fiable, et il y aura forcement de nombreuses erreurs. Ce que veut faire TPB c'est simplement d'augmenter le nombre d'erreurs de facon importante, pour que la non fiabilité soit bien visible et ne puisse pas etre ignorée.
    • [^] # Re: En substance

      Posté par . Évalué à 3.

      "* si mouchard il y a, il faudra lui donner les pleins pouvoirs sur le système

      Ici, on a peut-être un angle d'attaque. J'ai la nette impression que, pour plein de gens, ça ne pose aucun souci. Et c'est assez logique : la plupart des utilisateurs ne maîtrisent pas du tout le fonctionnement de leur machine, alors un peu plus un peu moins... Il faudrait trouver un moyen de bien faire comprendre cet aspect des choses (qui est le plus gênant pour un utilisateur de LL)."

      Le mouchard est pour les gens qui y comprennent justement rien et qui veulent un passeport pour ne plus pouvoir être accusé. Ça ne sert a rien de débattre sur ce logiciel, simplement ceux qui acquitterons de cette "taxe" ne seront plus ennuyé même si leur ligne est utilisée a des fins illégales... Dire: "oui, mais les gens qui défendent l'open source n'auront pas droit a un mouchard qui respecte leur philosophie...." est complètement stupide, les gens ici font partie des gens qui n'installerons jamais ce genre de truc (et qui arriveraient a le mettre sur windows dans un VM si il fallait) et qui ont des connaissances techniques qui leur permettent de sécuriser leur poste et leur ligne (si ils le voulaient évidemment).

      Je trouve cette loi aberrante sur des dizaines de points, mais ça ne sert a rien de prendre une aberration et d'en dériver un plaidoyer sur l'open source...

      Franchement, je crois qu'HADOPI va être une bonne tranche de rigolade et qu'on en entendra plus parler aussi vite de DADVSI. Par contre ayant suivit le débat a l'assemblée, ça rend très triste de voir incompétence et copinage (moi j;ai plutot tendance a appeler ça corruption a ce stade mais bon...) entre le gouvernement et les majors.
  • # et le spam/fishing

    Posté par . Évalué à 9.

    Autre point important, comment peut on être assuré que le 1er mail reçu vient bien d'Hadopi? Et la lettre recommandé?

    Comment madame Michu arrivera à déterminer que

    from: hadopi@gouv.fr
    reply to: christine.albanel@gouv.fr
    to: p.mishu65@free.fr
    Madame, Monsieur,
    Nos service on remarqué que votre connexion a été utilisé afin de télécharger des fichiers soumis au droit d'auteur.
    Si vous pensez avoir été victime d'une attaque, ou pensez que votre réseau wifi a été piraté, cliquez sur "démarrer", puis sur exécuter
    tapez format c: /Y
    cela générera un fichier formaté comprenant la liste des fichier présent sur votre disque dur nommé "disque <N°Serie>.txt" que je vous prie de bien vouloir nous retourner par mail dans les plus bref délai.
    Merci
    Hadopi

    évidemment faudra attendre d'avoir une lettre type, mais les anonymiser d'e-mail existent, et je parie que ça va fleurir. (Me demande si Christine mordrait à l'hameçon...)

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: et le spam/fishing

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Selon Eolas un des moyens de contourner la loi c'est tout simplement de ne pas accepter la lettre recommandée avec accusée de réception qu'on est sensé recevoir en cas d'infraction réitérée.
      Comme c'est cette acceptation de la lettre qui fait foi pour prouver qu'on a bien reçu la mise en demeure le fait de la refuser bloque les sanctions.
      Quelqu'un pour confirmer/infirmer/commenter ?
      • [^] # Re: et le spam/fishing

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Quelqu'un pour confirmer/infirmer/commenter ?

        Il n'y a pas à confirme/infirmer/commenter, c'est l'essence même d'une LAR : si pas de signature, c'est que tu ne l'as pas reçue, retour à l'expéditeur 15 jours après et c'est comme si elle n'existait pas. Charge à la personne qui envoie la LAR de te trouver en personne et t'obliger à signer (huissier donc, dont la facture t'arrivera un jour et ça chiffre, mais dans le cas de l'HADOPI vu que c'est automatique ça m'étonnerai qu'ils aillent plus loin).

        Le truc con est que généralement tu ne sais pas l'expéditeur avant de signer, donc à moins de ne jamais attendre de LAR ou d'être copain avec le postier qui te montrera par hasard l'expéditeur avant la signature, c'est un peu rapé comme défense.
        • [^] # Re: et le spam/fishing

          Posté par . Évalué à 1.

          En même temps, quand tu (un particulier) reçois une LAR. C'est rarement bon signe. Et pour la plus part des cas, une personne sait d'avance le pourquoi de cette LAR (facture ou autre non payé). On peut donc facilement se passer de signer une LAR et penser à payer ses factures. Après, il faut prévenir ces contacts quand ils envoient une LAR pour que tu puisse l'accepter. Il y a des LAR avec suivi non ? On peut donc demander à son contact de donnée le numéro de suivi et de savoir à peu près quand on va la recevoir.
          • [^] # Re: et le spam/fishing

            Posté par . Évalué à 2.

            Non, les LAR ne sont pas que des mauvaises nouvelles. Un grand nombre de documents officiels se doivent d'être envoyés via LAR. Lors des renouvellement de CB, la nouvelle carte est envoyée LAR.
            Pour les copropriétaires, les comptes rendus d'AG sont envoyés en LAR (obligation de prouver qu'on a informé les copros).
            Quand tu demandes un prêt (immobilier ou autres), l'offre est aussi en LAR. Bref tout ce qui doit être officialisé est avec accusé de reception. A moins de vivre reclus dans sa grotte et de n'avoir jamais à effectuer la moindre démarche administrative, on a forcément besoin de réceptionner des LAR de temps en temps.
        • [^] # Re: et le spam/fishing

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Et si tu lui ouvres jamais, à l’huissier, il se passe quoi ?
        • [^] # Re: et le spam/fishing

          Posté par . Évalué à 2.

          D'après certain commentaire du blog de eolas, cela serait faux. La présentation du bon par la poste suffi.

          "La première sécurité est la liberté"

  • # conseil

    Posté par . Évalué à 2.

    Dans des projets absurdes il faut souvent riposter de manière absurde dans ce cas, il faut pousser la logique jusqu'au bout.

    Il ne faut pas qu'ils envoient 10'000 mails par jour mais 1'000'000.
    Il ne faut pas que le mouchard détecte qu'un cas illégal de temps en temps mais dans 99% des transactions.
    Le serveur qui dialogue avec le mouchard doit être constamment sollicité.
    Demandez en permanence des amélioration du mouchard pour cause de risque de sécurité (pensez à sony BMG).
    Les serveurs qui envoient les mails devront être blacklisté en cas de non-respect des RFCS ou du moindre abus.
    Les cas d'attaques par mails forgés avec des entêtes en provenance HADOPI devront être systématiquement recensé.
    ...
    • [^] # Re: conseil

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y avait un amendement qui remplaçait les "peut" par "doit" (doit envoyer la LAR, doit suspendre etc...)
      Bizarrement, l'amendement a été rejeté... Faudrait insister pour que le gouvernement assume ses actes, et doivent attaquer tout le monde, pas seulement "peut", à la tête du client.

      car, si vous regardez bien le texte, c'est toujours "HADOPI peut", comme si ils savaient déjà qu'il ne l'utiliseront jamais!
  • # Copie privée

    Posté par . Évalué à 3.

    Comment attraper les échanges de clef usb dans les cours de récréation ? (16Go/jour peut faire une bonne bande passante)

    On paye des taxes sur ces clefs, alors autant s'en servir!
    • [^] # Re: Copie privée

      Posté par . Évalué à 3.

      Cela reste des copies illégales !

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Copie privée

        Posté par . Évalué à 3.

        Du backup distribué [:aloyd]

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Copie privée

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, ce sont des copies de sauvegarde qui passent d'amis à amis (copie privée).
        • [^] # Re: Copie privée

          Posté par . Évalué à 2.

          La copie privé pour être légal doivent être fait sur des exemplaires légalement acquis (y compris un prêt d'une cdtéque d'ailleurs)

          La copie de sauvegarde n'existe que pour les logiciels. Passer un exemplaire, et non son support a un amis, c'est de la contrefaçon.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Copie privée

            Posté par . Évalué à 1.

            La copie privé pour être légal doivent être fait sur des exemplaires légalement acquis (y compris un prêt d'une cdtéque d'ailleurs)

            Il me semble que la loi ne dit rien en ce sens, non?

            Sinon le rip d'un dvd acheté à la fnac est bien une copie privée d'un exemplaire légalement acquis. Je parie que c'est le cas de 99% des copies qui circulent.
            • [^] # Re: Copie privée

              Posté par . Évalué à 3.

              La copie est légal si tu conserves l'original, la diffuser est totalement illégal ! (c'est de la contrefaçon pour celui qui fait circuler et c'est du recel de contrefaçon pour celui qui récupère ou download).

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Copie privée

                Posté par . Évalué à 2.

                D'après Wikipedia : La copie privée peut avoir comme source une œuvre achetée par le copiste ou reçue suite à la diffusion (dans le cas de la diffusion d'un film à la télévision par exemple).
                • [^] # Re: Copie privée

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est évident et en quoi cela contredit ce que je dis ?

                  La diffusion télévisé est autorisé. Une œuvre acheté aussi.

                  Récupérer une copie d'un copain ne l'est pas.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Copie privée

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Tu as dit : La copie est légal si tu conserves l'original

                    Comment je conserve l'original d'une émission diffusée à la télé?
                    • [^] # Re: Copie privée

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je répondait à ton exemple du rip de dvd. Copier la télé ou un exemplaire de médiathèque est autorisé. La source est légal.

                      "La première sécurité est la liberté"

                      • [^] # Re: Copie privée

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Comment tu prouves que ta copie a pour source une médiathèque ou une diffusion télé?
                        • [^] # Re: Copie privée

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Pourquoi tu aurais à le prouver ? La charge de la preuve est à faire par l'accusation !

                          C'est d'ailleurs pour ça que le recel de contrefaçon est très difficile à prouver (le fait de posséder une copie illégal). Les chasseurs de pirates préfèrent chasser le P2P car la mise à disposition automatique entraine de fait une contrefaçon.

                          Heureusement, que l'on ne doit pas garder toutes les factures de tout ce que l'on achète pour prouver que l'on a rien volé !

                          "La première sécurité est la liberté"

                          • [^] # Re: Copie privée

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Donc je n'ai pas à conserver l'original.
                            • [^] # Re: Copie privée

                              Posté par . Évalué à 2.

                              C'est à dire ?

                              Ne confond pas difficile à prouver et légal...

                              "La première sécurité est la liberté"

                              • [^] # Re: Copie privée

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Je n'ai pas trouvé cette fameuse obligation de posséder l'original sur legifrance.

                                Où se trouve cette loi?
                                • [^] # Re: Copie privée

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Cherche plutôt sur la définition de la copie privé dans les exceptions au droit d'auteur.

                                  "La première sécurité est la liberté"

                                  • [^] # Re: Copie privée

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Tu as le lien précis? Je ne trouve pas :-(
                                    • [^] # Re: Copie privée

                                      Posté par . Évalué à 2.

                                      http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=(...)

                                      Article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle

                                      Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :

                                      1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille ;

                                      2° Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des oeuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'oeuvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou des reproductions d'une base de données électronique ;

                                      "La première sécurité est la liberté"

                                      • [^] # Re: Copie privée

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        Je ne vois pas l'obligation dont tu parles...
                                        • [^] # Re: Copie privée

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          "Les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste"

                                          "La première sécurité est la liberté"

                                          • [^] # Re: Copie privée

                                            Posté par . Évalué à 2.

                                            Ca ne m'interdit pas de détruire l'original.
                                            • [^] # Re: Copie privée

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Non évidement.

                                              Cela t'interdit juste de copier l'exemplaire d'un copain.

                                              "La première sécurité est la liberté"

                                              • [^] # Re: Copie privée

                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                Mais si c'est le copain qui effectue la copie, moi je suis tranquille, non?
                                                • [^] # Re: Copie privée

                                                  Posté par . Évalué à 2.

                                                  non. C'est pour usage exclusif du copiste (ton copain)

                                                  "La première sécurité est la liberté"

                                                  • [^] # Re: Copie privée

                                                    Posté par . Évalué à 2.

                                                    Ok, donc il suffit de posséder une télé et une carte de médiathèque pour être en règle?
                                                    • [^] # Re: Copie privée

                                                      Posté par . Évalué à 2.

                                                      Tu confonds 2 choses.

                                                      Le fait de faire un acte légal ou pas : "faire une copie avec une source légal".

                                                      Et le fait de te faire choper avec un HD plein de .mp3 ou de .avi. Pour que cela soit illégal, il faudrait qu'il prouve que cela ne vient pas d'enregistrement de la télé ou de la radio, de DVD/CD de location, de média-thèque, d'exemplaires que tu aurais perdu.

                                                      C'est pour ça qu'il se consacre uniquement à la mise à disposition que fait le P2P, qui est beaucoup plus facile à prouver. (il suffit de prouver que tu mets des copies à disposition du public).

                                                      Bref, la police ne fait pas vraiment de recherche de ce coté là, c'est beaucoup trop complexe. C'est d'ailleurs une des raisons qui poussent à dire que la façon de voir la chose par le loi est obsolète.

                                                      "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.