Journal Papy fait de la résistance

Posté par . Licence CC by-sa
29
3
nov.
2012

Louis Pouzin est considéré comme l’un des pères de l’Internet. Le réseau Cyclades, dont il est le créateur, a été le premier réseau à mettre en œuvre les concepts de datagramme et de commutation de paquets. Ces concepts ont été repris par Vinton Cerf lors de la conception de TCP/IP.

Dans une interview vidéo, il prend clairement position contre le monopole de l’ICANN (l’organisme chargé de l’attribution des noms de domaines au niveau mondial) et fait la promotion d’un projet Open Root de racine alternative pour le DNS. Sa position est résumée dans un article de silicon.fr.

Est‐ce que tu y crois, journal, à l’émergence de cette racine alternative ? Personnellement, même si je suis assez d’accord sur le constat fait par Louis Pouzin, j’ai un peu de mal à voir comment ça pourrait marcher, sans que ça soit le bazar. Puis, a priori, c’est pas la première fois qu’on tente le coup, et ça n’a jamais vraiment pris. L’ICANN semble indéracinable.

P.‐S. : le site d’Open Root semble un peu par terre à l’heure où j’écris ce journal.

P.‐P.‐S. : J’adore le passage de l’interview ou Louis Pouzin raconte que les Américains ont tout copié, mais de travers, pour faire ARPAnet. Pfff, ils sont incorrigibles ces Yankees.

  • # zéro chance

    Posté par . Évalué à  5 .

    zéro chance que ca prenne au niveau du grand public. Par contre, il FAUT que la solution existe, juste au cas ou…

  • # Papy got it

    Posté par . Évalué à  -10 . Dernière modification : le 03/11/12 à 18:17

    Hmmm… les américains d'Arpanet ont copié Cyclades, le travail français, en introduisant des erreurs… Intéressant.

    Quand je considère le logo, je pense à la floraison de la vie en France…

    Ouvrons les racines !

    Titre de l'image

    FUCK NWO ! FUCK ICANN !

  • # Comme d’habitude…

    Posté par . Évalué à  10 .

    Extrait de Wikipédia :

    Selon Maurice Allègre, délégué à l'informatique du Plan Calcul :
    « Louis Pouzin, polytechnicien et chercheur de très grand talent, [était à l'époque] venu proposer un projet de réseau maillé d'ordinateurs basé sur quelque chose de totalement nouveau : la commutation de paquets. Très vite, les recherches ont connu un plein succès, au point que j'ai déployé de grands efforts pour faire adopter le projet par la direction générale des télécommunications comme base pour leur futur réseau de transmissions de données, poursuivait M. Allègre. Je me suis malheureusement heurté à un mur. […] Nous aurions pu être parmi les pionniers du monde Internet […], concluait le courrier de l'ancien haut fonctionnaire. Nous n'en sommes que des utilisateurs, fort distants des lieux où s'élabore le futur. »

    Comme à l’accoutumée, nos dirigeants ont été très clairvoyants…

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Comme d’habitude…

      Posté par . Évalué à  10 .

      Si tu écoute l'interview de Louis Pouzin, il parle très clairement d'une décision politique pour écarter thomson tsf de l'informatique … en arrêtant le projet dans lequel thomson participait.

  • # Obligatoire

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    L'interview est très intéressante et devrait être regardé pour toute l'armé d'ingé encore à l'école qui ne connaissent même pas la genèse de leur réseau !

    Born to Kill EndUser !

  • # interview video

    Posté par . Évalué à  1 .

    Bonsoir

    C'est ma mageia 2 qui déraille ou bien est ce la vidéo qui n'existe plus ?
    Impossible de lire la vidéo …

    C'est du flash ?

  • # Le site d'Open Root est en ligne

    Posté par . Évalué à  2 .

    Il est retombé en marche on dirait. http://www.open-root.eu/

    La FAQ explique assez clairement leur démarche. Enfin, cela me laisse assez dubitatif. Si l'utilisation de multiples racines se généralise, comment être sur qu'une url pointe bien sur ce quoi elle doit pointer ? Il faudrait une racine des racines pour décrire dans l'url sur quelle racine ça se trouve sinon, une url n'est plus universelle. Mais bon, rien ne l'empêche et c'est déjà le cas.

    V'la qu'il va falloir gérer des univers parallèles maintenant, manquait plus que ça. C'est dérootant.

  • # cela pourrait marcher

    Posté par . Évalué à  3 .

    Il faudrait juste que les dns racine soit lister les uns les autres comme peut le faire le fichier localhost, pour localiser les machines définissant les .com, .fr, .plop et .bidule.

    si l'icann ne joue pas le jeu, il peut être possible de passer par un autre root qui définit tous les chemins y compris les officiels.

    "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

    • [^] # Re: cela pourrait marcher

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      il peut être possible de passer par un autre root qui définit tous les chemins y compris les officiels.

      Et comment tu sais que le résultat qui vient de l'ICANN est invalide alors que celui d'OpenRoot l'est, par exemple ?

      • [^] # Re: cela pourrait marcher

        Posté par . Évalué à  3 .

        si openroot définit .open, il gère .open et renvois le .com .org et autre à l'ICANN.

        Idem si TartenpionRoot gère .tart, et renvoit pour .com et .open.

        "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

        • [^] # Re: cela pourrait marcher

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Il me semble que c'est finalement ce que font les racines : définir qui gère .com, qui gère .fr et autres TLD (ou plus exactement, dire qui gère ces TLD)
          Donc ton idée revient à choisir une racine plutôt qu'une autre, voire à se créer sa propre racine pour son propre usage ?

          Et la confiance se déplace un niveau au-dessus (et qui existe déjà aujourd'hui d'ailleurs) : pourquoi l'AFNIC gérerait le .fr et pas quelqu'un d'autre ?

          • [^] # Re: cela pourrait marcher

            Posté par . Évalué à  2 .

            premier arrivé premier servis, et cela nécessite un bonne entente entre racine, mais cela limite beaucoup le pouvoir de l’élément centralisateur.

            "La liberté de tout dire, n'a d'ennemis, que ceux qui veulent se réserver, le droit de tout faire"

            • [^] # Re: cela pourrait marcher

              Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 02/12/12 à 04:18

              bonjour Nicolas,
              (ça me fait bizarre de reprendre un de tes commentaires, mais c est plus de " l enc. de mouches" qu autre chose, on dira, bref..)
              C' est simplement pour reprendre ce raccourci souvent lu "le dns est un modèle centralisé", qui n est pas exact et véhicule une image négatif du dns. Pas exact essentiellement pour deux raisons :

              _ avant l existence des dns, il fallait déclarer toute nouvelle machine (à la terre) à un organisme et un seul… puis le fichiers hosts mis à jour se propogeait. Ça c était le modèle centralisé. La délégation de confiance pratiquée dans le modèle dns en fait un modèle partagé.
              _ la gestion politique des dns est centralisée, et il manque des dns root en afrique par exemple. mais il vaut mieux éviter de confondre gestion politique et aspect technique.

              Voilà, "l élément centralisateur" ne peut avoir comme définition que celle politique, et non technique. La délégation de confiance réciproque n'est techniquement pas un modèle centralisé, lorsqu un nouveau .fr apparaît, c est l afnic qui se trouve en position intermédiaire : elle a notre confiance pour la création de cette nouvelle référence, et a la confiance des autres pour sa replication ailleurs (la fameuse "propagation des dns" qui n est qu une appellation capilotractée, mais c est un autre sujet). "Décentralisé" n'est pas le terme, pas plus que "centralisé" : parlons plus justement de "délégué" et de "mailles de délégation".

              Le modèle dns ne devrait pas subir ce raccourci "centralisé" à cause d'une question politique mélangée avec l'image populaire mais imprécise. d'une pyramide.

  • # WIRED reconnait (enfin) Louis Pouzin

    Posté par . Évalué à  1 .

    Désolée pour le timing, nous avons mis en ligne la nouvelle version du site le 3 novembre, en direct de l'IGFde Baku et ce fut folklo…
    Sinon, oui, nous faisons cette expérience de TLD personnalisé en Racine Ouverte depuis maintenant plus de 4 ans (voir les exemples sur le site dans "Etude de cas" et si on veut être crédible il faut passer par l'industrialisation.
    Notre 1er client est un individu, certes un geek, mais notre coeur de cible ce sont tous les pays émergents et les autres, à la traîne, (dont la France;=)) qui n'ont pu ou pas voulu participer à la pantalonnade des Nouvelles Extensions de l'ICANN (voir nos tarifs qui sont avec une marge calculée et raisonnable).
    Pourquoi Louis qui a déjà inventé Internet, les commandes Shell et d'autres trucs inconnus ne pourrait pas encore une fois bouleverser nos univers digitaux?
    La dernière ITW dans Wired revient sur le passé, celle de Silicon recadre le sujet: oui, il est toujours opérationnel, plein d'énergie et c'est vraiment super de lancer une aventure pareille avec lui!
    D'ailleurs les ricains ne s'y trompent pas, les chercheurs les plus en pointe sur la recherche internet on nommé leur réseau… La Pouzin Society!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.