Journal Merci Scribus v1.5 pour l'import MS-Publisher

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
68
14
oct.
2013

Sommaire

MS-Publisher c'est mal

Dans le cadre de son travail, ma femme a proposé de réaliser un livret d'aide pour les sinistrés de son groupe d'assurance.

Son projet a été validé, mais le coût demandé par l'agence de com. était trop élevé. Désireuse d'aller jusqu'au bout du projet, elle commence à le réaliser sous MS-Word, mais ce n'était pas pratique et ses collègue lui suggèrent d'utiliser MS-Publisher.

Second problème : son service informatique refuse de lui installer MS-Publisher car c'est trop cher.

Chouette, c'est l’occasion d'introduire du libre dans son entreprise. Je la briffe pour convaincre son service informatique de lui installer Scribus proposé par Framasoft comme alternative à MS-Publisher.disponible en téléchargement

Mais c'était sans compter sans ses collègues qui lui ont prêté un ordinateur portable avec un MS-Publisher piraté ! Et le document commence à être rédigé avec MS-Publisher.

Cependant le rendu ne fait pas très professionnel (images pixelisées, styles différents selon les paragraphes, difficulté à aligner les textes…). Et pire, sa collègue part en vacances pendant trois semaines et récupère son portable personnel !

Et la même question revient : Pourquoi enfermer son patrimoine numérique dans un format de fichier fermé géré par une entreprise dont les actionnaires ne veulent qu'une chose : augmenter les dividendes, donc faire payer toujours plus des clients menottés ?

Scribus c'est dur dur

Je me voyais déjà devoir aller du côté obscur : Pirater. C'est ce que de nombreux utilisateurs sous MS-Windows ont l'habitude de faire. Dans mon cas c'est installer des versions piratées de MS-Windows et MS-Publisher (sur une machine virtuelle).

Heureusement, Christoph Schäfer a annoncé que Scribus 1.5.0svn importe les fichiers PUB.

Mais, seulement sur le svn…

Qu'à cela ne tienne, je svn checkout le tronc et après pas mal de apt-get install cmake-qt-gui libglu1-mesa-dev qt5-qmake qtbase5-dev qtbase5-dev-tools libjpeg-dev libjpeg-turbo8-dev libjpeg8-dev libqt5opengl5-dev libjpeg-dev libjpeg-turbo8-dev libjpeg8-dev libqt5opengl5-dev libjbig-dev liblzma-dev libtiff5-dev libpython-all-dev krb5-multidev libcups2-dev libkrb5-dev libp11-kit-dev libtasn1-3-dev liblcms1-dev liblcms2-dev qttools5-dev-tools libboost-dev libicu-dev libwpd-dev libwpg-dev je réussi la compilation avec une touche personnelle: CFLAGS="-march=native -O2" CXXFLAGS="${CFLAGS}"

Bon, je recommence l'opération car je n'avais pas pris le temps de bien lire les explications de Christoph pour activer l'importation des fichiers PUB et je compile aussi libmspub (la version 0.0.6 car le master ne compilait pas).

L'import fonctionne un peu près avec des zones de texte un peu décalées. Attention, à bien sélectionner les polices de caractères en remplacement des polices non-libres du fichier PUB. Merci à Fridrich Štrba, Brennan Vincent, David Tardon, Franz Schmid et à toute l'équipe libmspub qui permet d'oublier la procédure d'import PUB de Scribus 1.4.

Par contre, l'interface de Scribus est déconcertante pour les habitués des suites bureautiques classiques (LibreOffice et MS-Office).

Scribus c'est finalement très bien

Au bout d'une heure, on devient à l'aise avec la façon de travailler de Scribus : d'abord on définit les styles (Édition > Styles ou F3), puis utilisation de ces styles via l'étrange fenêtre Propriétés (F2).

Ma femme a pu continuer son travail au bureau avec notre ordinateur portable sous GNU/Linux. Ses collègues ont été épatés de la voir maîtriser Scribus, dans une version non officielle, stable et en Français de surcroît ! Une vraie geekette O_o !!!

Scribus prévient quand la résolution des images est trop faible (comme les photos allaient être petites sur la brochure, ma femme pensait qu'il fallait insérer des photos au format vignette). Scribus donne aussi d'autres avertissements tout aussi pertinents.

De plus, la façon de travailler de Scribus force à utiliser les mêmes styles partout, d'où une meilleure cohérence et tous les textes alignés sans effort.

L'export PDF présente plein d'options intéressantes. Mais les premiers essais d'export donnaient des brochures sans texte visible sous MS-Windows. Au bout, de multiples essais, le coupable était trouvé : l'absence des polices sous MS-Windows. Et hop, Scribus vectorise les polices dans le fichier PDF.

Merci Scribus

Aujourd'hui, les livrets ont été publiés et sont prêts à être acheminés en cas d'inondation à tous les clients concernés. Grâce à Scribus, ces sinistrés pourront mieux faire valoir leurs droits et mieux se faire rembourser par l'assureur.

Merci à Franz Schmid (encore), Christoph Schäfer, Peter Linnell, Craig Bradney, Petr Vaněk, Riku Leino, Craig Ringer, Andreas Vox, Jean Ghali, Oleksandr Moskalenko, Pierre Marchand, Hermann Kraus, Jain Basil Aliyas et tous les autres contributeurs de Scribus :-D

Merci aux concepteurs des belles polices de caractères libres. Merci aux contributeurs GNU et X11. Et aussi à ceux du kernel Linux. Mais aussi à tous ceux qui ont permis la réalisation de ma distribution GNU/Linux. Merci à RMS d'avoir lancé et soutenu le mouvement du logiciel libre. Merci à nous tous d'avoir un jour contribué. Merci merci merci à tous :)

Quelques points à améliorer

  • Montrer au service informatique que les logiciels libres sont professionnels et permettent un déploiement libéré de la gestion des licences
  • En profiter pour sensibiliser ses collègues aux logiciels libres
  • Expliquer le droit d'auteur et les licences d'utilisation (aucune indication n'est donné pour les photos utilisées dans la brochure)
  • Mettre le livret sous licence libre
  • Remonter des rapports de bugs aux équipes de développement
  • Leur envoyer un message de remerciement/encouragement au lieu de l'écrire sur un forum extérieur à leur projet
  • Faire un don pour les économies réalisées et pour pérenniser ces projets
  • # bravo pour la ténacité

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    marrant/normal que l'agence de comm demandait une fortune. Pour faire un document sous MS-Publisher ?

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: bravo pour la ténacité

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Pas mal le lien entre le coût de l'agence de comm et la licence MS-Publisher jugés trop chers tous les deux ;)

      Pour info, l'agence de comm devait produire un document compatible avec le service impression (le plus souvent du PDF). L'agence peut donc utiliser en interne l'outil de leur choix. Mais avec la publicité faite aux logiciels non-libres, et la flegme le manque de temps des dirigeants à chercher des outils alternatifs, ce sont surtout des logiciels chers de PAO qui sont utilisés : faut bien payer la pub (*.PUB) et les dividendes des actionnaires.

      Si l'agence de comm n'a pas été retenue, c'est surtout que le budget de ce projet était trop faible. Mais le projet a coûté tout aussi cher à l'entreprise : au lieu que le coût apparaisse dans une facture de prestation extérieure, ce sont des nombreux jours de travail qui ont peut être été affectés en partie à un autre projet plus vague (voir coût d’opportunité et coût caché : sans moyens, les salariés contournent les obstacles et ralentissent/affaiblissent les autres projets).

      Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

  • # Briffer

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Hahaha, je ne connaissais pas le verbe briffer. Et maintenant que je sais ce que ça veut dire, je pense qu'il est illégal de briffer un être humain.

  • # .

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Montrer au service informatique que les logiciels libres sont professionnels

    Oué enfin c'est quand même oublier le point suivant :

    Qu'à cela ne tienne, je svn checkout le tronc et après pas mal de apt-get install […] je réussi la compilation

    Bon, je recommence l'opération car je n'avais pas pris le temps de bien lire les explications de Christoph pour activer l'importation des fichiers PUB et je compile aussi libmspub (la version 0.0.6 car le master ne compilait pas).

    Franchement, je serais dans un service informatique il y a assez peu de chance pour que ça rentre. Le soft peut être bien, c'est juste pas possible.

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En même temps, c'est aussi une préversion. J'imagine qu'en présentant l'histoire "on a réussi à collaborer avec les gens et à obtenir une préversion exclusive du logiciel pour Linux", ça rentre déjà plus dans les concepts qu'un windowsien typique va comprendre.

      Quand à devenir professionnel, je pense qu'il suffirait juste de mettre une version libre et une version pro cote à cote sans rien rajouter à la version pro, mais juste en mettant un truc pour pouvoir l'acheter ( qui donne sur rien ), pour que les gens se disent "ç'est cher, donc ça a de la valeur, mais je suis fauché, je vais prendre la version libre".

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 6.

      Le coup de compiler le bousin était nécessaire pour avoir l'import de fichier publisher, autrement il suffit de prendre l'installateur windows et roulez jeunesse.

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 10.

      Bof, c'est pas beaucoup plus pire que l'installation de SAP ou d'Oracle…

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est beau l'époque moderne où les services informatiques ont l'interdiction de faire ce qui en ressemblerait vaguement. Ça sera encore plus beau lorsque ils ne pourront plus que cliquer dans un seul "Store" (bon éventuellement 3, mais radicalement liés à la souris qu'ils utilisent pour cliquer…)

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 3.

        En fait ce sera moins beau surtout quand on pourra installer tout et n'importe quoi discrètement via Firefox

        ("Un doublé de barta-trolls!", avé l'acceint)

        ----------> [ ]

  • # Import LibreOffice?

    Posté par . Évalué à 2.

    Au lieu de compiler pour pouvoir importer le fichier Publisher,
    il pouvait l'ouvrir avec LO puis l'enregistrer dans un format utilisable dans Scribus, non?
    Vu que LO les ouvre.

    • [^] # Re: Import LibreOffice?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Salut Shunesburg69

      Merci, je n'avais pas vu cette possibilité. Je vois que tu t'y connais bien. As-tu le courage de mettre à jour le wiki de Scribus, au moins juste cette page :
      http://wiki.scribus.net/canvas/Import_Publisher_to_Scribus

      Dans tous les cas, il a probablement moins de perte d’information lors de la conversion directe PUB->Scribus, que dans une double conversion PUB->LO + LO->Scribus.

      A++
      Oliver

      Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

      • [^] # Re: Import LibreOffice?

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 17/10/13 à 01:31.

        Salut,
        non je ne mis connais pas tant que ça, c'est juste que je suis beaucoup l'évolution de LO.
        Pour la conversion Pub->LO elle est plutôt bonne mais faudrait tester la différence
        entre l'import Pub->Scribus et l'import Pub->LO->Scribus.

        PS: Ce serait pas mal s'ils fusionnaient les projets pour rajouter Scribus à LO, ça ferait une suite plus complète
        et ils pourraient ainsi s'entraider. Avec en plus le projet LibreProject ils auraient une suite tout aussi bonne que MSO.

        • [^] # Re: Import LibreOffice?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Scribus est peut être trop différent des autres logiciels de LibreOffice pour y être facilement intégré :

          • les deux codes source n'ont pas grand chose à voir ;
          • les deux interfaces utilisateur sont complètement différentes (est-ce que les utilisateurs Scribus sont d'accord pour qu'on leur change leurs habitudes ?) ;
          • les outils et scripts pour le développement ne sont pas interchangeables ;
          • les habitudes de travail de chaque équipe sont bien différentes (risque de résistance au changement)
          • et le budget d'un seul projet réunissant ces deux équipes risquerait d'être plus faible.

          Bref, seuls les deux équipes Scribus et LibreOffice peuvent décider de se rapprocher, et cette forte volonté devrait provenir simultanément des deux équipes.

          De plus ce travail requiert beaucoup d'effort. Et avec les autres priorités de chacun de ces deux projets, l'intégration de l'un dans l'autre ne devrait pas voir le jour dans les prochaines années…

          Surtout que garder deux projets séparés ne change rien pour les utilisateurs actuels qui vraisemblablement sont satisfaits de chacun de ces logiciels (les utilisateurs respectifs souhaiteraient plutôt qu'on leur apporte telle ou telle fonctionnalité).

          Mais c'est vrai que cela serait plaisant d'avoir un Scribus dans LibreOffice :-) Et cela arrivera peut être dans quelques années :-) …

          Commentaire sous licence Creative Commons Zero CC0 1.0 Universal (Public Domain Dedication)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.