Journal GTK/HTML5 & LibreOffice dans le Cloud

Posté par .
20
14
oct.
2011

La région Ile-de France va déployer pour ses collégiens et lycéens une version de Libre Office dans le nuage.

Concrètement, l'interface sera présentée en HTML 5. Ceci est possible grâce aux récents développements dans GTK3 qui offrent un backend HTML5. Si vous avez loupé l'information, vous pouvez jeter un oeil sur ce blog (dans l'ordre chronologique, donc le meilleur est la fin) :
- http://blogs.gnome.org/alexl/2010/11/23/gtk3-vs-html5/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/03/15/gtk-html-backend-update/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/04/07/broadway-update-2/
- http://blogs.gnome.org/alexl/2011/04/18/broadway-update-3/

Libre Office utilisant GTK, il profite donc presque automatiquement de ces évolutions.

On notera le nom du projet, bien adapté au public concerné : LooL (Libre Office On Line)

Vu ici : http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-libreoffice-en-version-cloud-pour-les-lyceens-franciliens-a-la-prochaine-rentree-23510.html

  • # A mon avis non

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je pense que tu as un peu extrapolé sur l'utilisation du module HTML5 de GTK...

    En effet, libreoffice comme firefox n'utilise GTK que pour dessiner dans ses widgets (on dessine dans un pixmap) du coup cela ne peut pas fonctionner vu que GTK n'est pas vraiment utilisé.

    • [^] # Re: A mon avis non

      Posté par . Évalué à 6.

      Je cite l'article d'origine :
      > Son interface est gérée avec GTK. Cet outil permet de gérer un affichage déporté en HTML 5 avec une optimisation des transits réseaux. La
      > version SaaS de LibreOffice a pu être développée grâce à cette fonctionnalité récente de GTK.

      Mais bon, j'ai peut être tord de faire confiance...

      • [^] # Re: A mon avis non

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je pense oui, parce que je ne retrouve cette info nulle part...

        Tout le monde parle d'une version web de libreoffice mais pas de l'utilisation de broadway...

    • [^] # Re: A mon avis non

      Posté par . Évalué à 10.

      En fait, il s'agit du nouveau backend du gdk, broadway. D'après ce que j'ai compris d'une lecture (très) rapide des sources:
      -Le rendu se fait dans un canvas.
      *Le GDK envoie du PNG, le canvas le trace
      -Les events sont capturés par du javascript
      -C'est une websocket qui se charge du transport tracé/events.

      Un peu comme si on avait un protocole qui permettrait d'envoyer des ordres de tracé et de récupérer de événements. De cette manière, une application pourrait tourner sur une machine et déporter l'affichage sur une autre, moins puissante, de manière totalement transparente. Et on pourrait appeler ça X, parce que c'est Xtra.

      • [^] # Re: A mon avis non

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Je sais très bien comment cela fonctionne mais comme je le dis, libreoffice n'utilise pas GTK donc je vois pas comment broadway pourrait fonctionner...

        • Pas d'évenement GTK
        • Beaucoup d'éléments non dessiner par gtk

        Et puis bon, réseaux-télécom, ce sont les mêmes qui disaient que y'avait une faille dans XP parce que le DVD de vista te permet de lire la partition sans mot de passe, alors bon...

      • [^] # Re: A mon avis non

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        C'est vrai ça, à quand un serveur X en HTML5 ?

        • [^] # Re: A mon avis non

          Posté par . Évalué à 4.

          Dès que emacs aura été porté en HTML5, ses sous modules seront de facto disponibles en HTML comme, par exemple, orgmode, xorg, firefox, linux, vrms.

      • [^] # Re: A mon avis non

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        • Le rendu se fait dans un canvas.
        • Le GDK envoie du PNG, le canvas le trace

        Ah d'accord. Moi qui croyais que c'était un truc qui utilisait des fonctionnalités géniales du HTML5, en fait pas du tout, ça s'apparente plutôt à de la transmission de capture d'écran. Beurk.

        • [^] # Re: A mon avis non

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Sur le blog libreoffice, on trouve un commentaire qui mentionne bien Broadway:

          LibreOffice Online Prototype: you can watch a demo video at the following address:
          http://people.gnome.org/~michael/data/2011-10-10-lool-demo.webm. LibreOffice Online is based on GTK+ framework and HTML5′s canvas, and has been developed by SUSE’s Michael Meeks, built on GTK+ broadway from RedHat’s Alex Laarson.

        • [^] # Re: A mon avis non

          Posté par . Évalué à 0.

          La critique est facile, l'art est difficile.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: A mon avis non

            Posté par . Évalué à 5.

            L'art de la critique est difficile, la critique de l'art de la critique est facile.

            • [^] # Re: A mon avis non

              Posté par . Évalué à 1.

              Défini « art ».

              Pour moi une critique de qualité c'est arriver à faire une critique constructive. Un « beurk » et une succession de commentaires pour dire que « de toute manière c'est du cloud donc c'est mauvais et moi j'ai raison » c'est pas ce que j’appelle une critique constructive. Une critique de qualité c'est tenter de réellement voir les points positifs et négatifs et faire ressortir chacun d'eux.

              Bref pour moi la première qualité d'une critique c'est l'humilité, quelque chose qui se perd de plus en plus.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: A mon avis non

                Posté par . Évalué à 4.

                Défini « art ».

                Forme est fond.

                • [^] # Re: A mon avis non

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Joli.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: A mon avis non

              Posté par . Évalué à 2.

              larder de critiques faciles n'est pas l'art de faciliter la critique.

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # but du cloud ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je suis curieux de connaître les motifs de l'utilisation du cloud

    • [^] # Re: but du cloud ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Ça sera moins cher que de leur filer un ordinateur à chacun tout en éliminant la contrainte sur l'étudiant de posséder un ordinateur sur lequel tourne LO.

      Du point de vue technique, avoir une version dans le nuage permet également de s'assurer que tout le monde utilise la même version, que le rendu est également le même (bon, là faut compter sur les couples navigateur+HTML5 et je suis pas sûr que ce soit couru d'avance), surtout si c'est un devoir à rendre à un professeur!

      En plus, si c'est développé par une boite française, ça relance l'économie!
      Ah, on me fait signe que non...

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ah, on me fait signe que non...

        Tu dis ça pour enfoncer le cloud.

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ça sera moins cher que de leur filer un ordinateur à chacun

        Gnéééé ? Il faut un ordinateur pour utiliser LibreOffice, en ligne ou pas en ligne, ça ne change rien !

        Du point de vue technique, avoir une version dans le nuage permet également de s'assurer que tout le monde utilise la même version, que le rendu est également le même (bon, là faut compter sur les couples navigateur+HTML5 et je suis pas sûr que ce soit couru d'avance), surtout si c'est un devoir à rendre à un professeur!

        Et donc de continuer de ne pas apprendre aux élèves à utiliser correctement un logiciel de bureautique, avec styles et structuration logique. Et pour un devoir à rendre : papier ou PDF, d'abord.

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour le prof, faire des retours sur un document LibreOffice me semble plus simple que sur un PDF.

          • [^] # Re: but du cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Bah, de toute façon le professeur en question il va falloir qu'il l'imprime pour le corriger avec un stylo rouge, donc…

            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Peut-être que l'Éducation Nationale payera à tous les profs une tablette graphique avec un stylus rouge… ?

            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par . Évalué à 7.

              Libre Office gère les annotations dans les documents, donc le problème ne se pose pas

              • [^] # Re: but du cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Tu imagines sérieusement de corriger les devoirs de toute une classe sur un écran d'ordinateur en faisant les annotations au clavier ? Bonne chance…

                • [^] # Re: but du cloud ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Et si cela se fait en collège...

                  C'est même le principe de gestion de devoir que l'on trouve dans SambaEdu et Scribe, avec retour de la copie annotée.

                  • [^] # Re: but du cloud ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Et est-ce que ça va plus vite, ou est-ce que ça fatigue moins le professeur ? Personnellement, pour corriger mes propres documents je dois les imprimer et les lire tranquillement, alors je ne vois pas comment corriger les copies d'une classe entière pourrait être plus efficace sur un écran d'ordinateur.

                    • [^] # Re: but du cloud ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Oui, mais tu sais, maintenant, le dernier truc à la mode c'est l'ISO 14001 ;)

                    • [^] # Re: but du cloud ?

                      Posté par . Évalué à 10.

                      Je dirais que l'avantage pour le professeur est qu'il n'a pas à déchifrer l'écriture manuscrite des élèves, et ça, ça doit être très très reposant

                      • [^] # Re: but du cloud ?

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Pareil pour l'élève et l'écriture du prof...

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: but du cloud ?

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Ca peut être une bonne application pour tablette.
                  Bon, je sais, dans ta grande mansuetude t'as decide que c'était possible qu'avec un stylo et du papier, mais bon, c'est comme les souris bluetooth ca.

                  If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Ça sera moins cher que de leur filer un ordinateur à chacun

          Gnéééé ? Il faut un ordinateur pour utiliser LibreOffice, en ligne ou pas en ligne, ça ne change rien !

          Au début je l'avais écrit autrement, mais je trouvais ça provoc', alors voilà où je veux en venir en plus clair:
          -Acheter un ordinateur à chaque élève, ça coûte super cher!
          -Exiger des élèves qu'ils aient un ordinateur sur lequel ils peuvent installer ou faire installer une version précise d'un logiciel, c'est discriminatoire au regard de l'équipement

          Là on ne leur achète pas de matériel, mais on peut hypocritement faire valoir à quel point c'est simple d'accéder à une version en ligne depuis n'importe quel ordinateur, tels que ceux de la bibiothèque de l'école: ils ont 8ans et il y en a 1 pour 200 élèves. Donc pas la peine de pleurnicher sur l'inégalité de la chose, na!

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Gnéééé ? Il faut un ordinateur pour utiliser LibreOffice, en ligne ou pas en ligne, ça ne change rien !

          Un bon iPhone smartphone fera l'affaire.

          ~~~~~>[]

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        Du point de vue technique, avoir une version dans le nuage permet également de s'assurer que tout le monde utilise la même version

        http://www.framakey.org/

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par . Évalué à 7.

          C'est quoi que tu n'as pas compris dans « tout le monde utilise la même version » ? Il y aussi plusieurs version de la framakey, qui évolue.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: but du cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Acheter des clefs USB, y mettre Framakey, les donner aux élèves. Tout le monde a la même version. Il ne s'agit pas de demander aux élèves de se faire eux-mêmes leur Framakey n'importe quand, évidemment !

            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par . Évalué à 10.

              Et si tu veux appliquer des corrections de bug ou de failles, voire des nouvelles fonctionnalités, il faut ajouter de la gestion de parc et ça ne se fait pas tout seul.

              L'avantage du Cloud est que le logiciel sera maintenu, et en plus d'être à la même version pour tout le monde.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: but du cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Oui et non. Le cloud a cette réputation de facilité de déploiement, mais ça ne serait vrai que si tout le monde utilise le même navigateur.
                http://paulirish.com/2011/browser-market-pollution-iex-is-the-new-ie6/

                • [^] # Re: but du cloud ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Non, non le déploiement est le même mis à part si tu t'amuse à balancer une version spécifique en fonction du user agent.

                  La compatibilité des navigateurs n'a rien à voir, c'est toujours la même version c'est juste qu'elle marche ou pas en fonction du navigateur. De la même manière que ce que tu as avec un logiciel natif.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: but du cloud ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    […] De la même manière que ce que tu as avec un logiciel natif.

                    Une manière bien compliquée de dire qu'en fait, on n'est pas bien plus avancés…

                    • [^] # Re: but du cloud ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Ben le problème de portabilité est peut être le même, mais le déploiement ne pose plus aucun problème.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: but du cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Si ce n'est que ça, autant configurer les postes des élèves en terminaux X.

                • [^] # Re: but du cloud ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'est pareil, ça demande de configurer les postes des élèves et une gestion de parc.

                  Alors qu'avec ce choix, n'importe quel poste avec un navigateur web moderne suffit.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: but du cloud ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Mwai, sauf que dans ce cas précis, y'a pas que libreoffice dans la vie...

                    Résultat, je peux te dire ce qui va se passer, y'aura des postes sous Windows avec Libreoffice mais les élèves devront se connecter sur l'ENT et utiliser la version de l'ENT...

                    J'ai déjà vu un conseil régional claquer 400 000€ dans une solution citrix ou il y' avait pour leur agents dans les lycées: 1 poste de travail sous Linux ou tu lançais un firefox pour se connecter via citrix sur un serveur Microsoft sur lequel tu pouvais lancer firefox et openoffice et imprimer...

                    Voilà, comment jeter l'argent par les fenêtre... Résultat, personne ne l'a utilisé, et les agents ont continuer à utiliser les postes sous XP dispos dans le lycée.

            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par . Évalué à 4.

              "Monsieur, j'ai perdu ma clé!"
              "Monsieur, j'ai mis une autre version de LO sur ma clé, c'est pas grave?"
              "Moi j'ai essayé de le remplacer par MS Office. A marche pu... :'("
              "Moi j'ai mis un porn à la place de tout ce bordel!"

              • [^] # Re: but du cloud ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Il faut :

                1. leur dire clairement qu'il ne faut pas modifier ces clefs parce que ce sont des outils de travail au même titre que leurs livres de classe ;
                2. s'ils les pourrissent, leur demander de rendre leur travail sur papier à la place et de passer voir l'informaticien quand ils auront le temps pour la réinitialiser, tant pis pour eux, c'est leur problème, de toute façon bosser sur papier c'est au moins aussi efficace¹.

                ¹ Avant, on bossait sur papier. Ça coûtait moins cher. Et vu l'évolution du niveau scolaire, c'était plus efficace.

                • [^] # Re: but du cloud ?

                  Posté par . Évalué à 9.

                  T'as jamais été lycéen ?

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: but du cloud ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Si, pourquoi ? J'avais des livres de classe, et il me semblait normal de ne pas les gribouiller, par exemple.

                    • [^] # Re: but du cloud ?

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Ben tout le monde n'est pas comme toi un élève modèle.

                      C'est bien beau d'édicter des règles strictes mais tous les élèves sont loin d'être responsables, alors reposer toute ta stratégie là-dessus est voué à l'échec.

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: but du cloud ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Pas de problème, les sanctions ça se fait aussi. Soit de façon explicite, soit simplement par la pénalisation naturelle pour l'élève qui a lui-même dégradé son outil de travail. Le tout est de bien l'expliquer à l'avance.

                        • [^] # Re: but du cloud ?

                          Posté par . Évalué à 6.

                          Donc, je resume.
                          Tu preconises de prendre une solution qui va par nature poser des problèmes aux étudiants, emmerder copieux les eleves qui ont une distro linux et veulent pas installer la version franco française de libreoffice, gâcher le temps de l'IT du bahut et potentiellement emmerder les profs, tout en ayant l'effet de bord d'avoir des eleves qui vont se taper des sales notes parce qu'ils ont fait une connerie avec leur cle.

                          Plutot que de prendre la solution qui elimine tout ça.

                          Rappelles moi, c'est quoi la raison de préférer un déploiement local a un cloud deja?
                          Parce que?

                          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                      • [^] # Re: but du cloud ?

                        Posté par . Évalué à 7.

                        Ben tout le monde n'est pas comme toi un élève modèle.

                        De mon temps (pas si lointain), être élève modèle demandait un peu plus que "ne pas gribouiller sur les livres". Je le sais : bien que non-gribouilleur averti, je n'ai jamais réussi à en être :)

                    • [^] # Re: but du cloud ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      t'as du t'éclater toi au lycée dis donc!

                      If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par . Évalué à 9.

        Du point de vue technique, avoir une version dans le nuage permet également de s'assurer que tout le monde utilise la même version,

        Une version en ligne suffit. Ce n'est pas nécessaire de perdre la gérance de son SI pour cela.

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Oui mais il faut un petit côté hype/fashion pour que la sauce prenne avec les élèves. "en ligne", n'importe quel marketeux se foutrait de ta gueule!
          Tout est dans le nuage (même s'il n'a qu'un seul nœud d'ailleurs...)

    • [^] # Re: but du cloud ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Dans l'Éducation Nationale, je ne pense pas qu'il faille chercher très loin : c'est un mot à la mode, ça fait moderne, comme les tableaux numériques ou des tablettes numériques pour les élèves, donc utile ou pas, on fonce et on réfléchira après, ou pas.

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par . Évalué à 4.

        De manière générale, il n'y a que la cour des comptes qui a posteriori dit "tel machin c'était de la merde". Le ministère concerné maintient toujours que l'idée-était-géniale-et-que-s'il-fallait-le refaire-ils-le-referaient-tout-pareil. Plutôt crever que de reconnaître qu'on s'est planté.

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Plutôt crever que de reconnaître qu'on s'est planté.

          Bah, à la limite, j'ai l'impression que le résultat, ils s'en moquent éperdument, au contraire. On s'est planté mais on s'en fout, on n'a pas fait ça pour réussir, on l'a juste fait pour le faire parce qu'il fallait le faire, vous comprenez, c'est moderne.

          • [^] # Re: but du cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            on l'a juste fait pour le faire parce qu'il fallait le faire

            Non, ils le font pour deux raisons:
            - Pour se persuadé qu'ils sont compétents
            - Et pour les petits cadeaux des prestataires, au hasard, les voyages payés par Dell pour remporter un marché...

    • [^] # Re: but du cloud ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça doit être moins cher. Le cloud c'est utiliser des datacenters un peu partout sur la planète, et surtout là où ça revient moins cher. Le cloud c'est un peu la délocalisation des données numériques, et bien sûr des jobs (spéciale dédicace) qui vont avec.

      Tu voudrais embaucher plus d'informaticiens fonctionnaires et lâcher une enveloppe pour acheter le matos nécessaire ? Ou héberger ça chez OVH ou Free ?

      Je me demande comment sont hébergé tous les autres services publiques, genre ameli.fr, *.gouv.fr, etc...

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Ça doit être moins cher.

        Il va falloir préciser par quel miracle, parce que franchement, je ne vois pas, là.

        • [^] # Re: but du cloud ?

          Posté par . Évalué à 0.

          La mutualisation du matériel permet d'optimiser les coûts par rapport aux systèmes conventionnels et de développer des applications partagées sans avoir besoin de posséder ou de louer chez un hébergeur ses propres machines dédiées au calcul. 20 à 25% d’économies pourraient être réalisées par les gouvernements sur leur budget informatique s’ils migraient vers le cloud computing[35]. Comme pour la virtualisation, l'informatique dans le nuage est plus économique grâce à son évolutivité. En effet, le coût est fonction de la durée de l'utilisation du service rendu et ne nécessite aucun investissement préalable (homme ou machine). Notons également que l'élasticité du nuage permet de fournir des services évolutifs et donc de supporter les montées de charges.

          from wikipedia

          Voir aussi ceci.

          • [^] # Re: but du cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Malheureusement, dans les faits c'est bien différent.
            Va chez OVH ou chez un fournisseur plus haut de gamme, un serveur dédié est moins cher que l'équivalent en cloud. Le ratio est actuellement d'environ 2.
            Payer le double, ce n'est pas moins cher.

            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par . Évalué à -4.

              Le concept du cloud, c'est que ça coute bien moins cher parce que t'as pas de matos a gérer, c'est le datacenter qui s'en occupe.
              Et surtout, ça permet de faire des choses qui sont juste impossibles a faire sans.
              Genre spawner un environnement complet en un click. Typiquement, lors d'un déploiement, plutôt que de repartir de l'environnement precedent, tu jettes tout et tu recrees ton environnement de scratch.

              Alors, oui, c'est sur que si tu fais du développement a la papa avec une charge constante, un bon vieux serveur fera l'affaire, le cloud est pas très malin.
              Si t'as une charge qui fluctue beaucoup, des besoins de creer/tuer des vms souvent ou autre choses somme toute assez courante, bon courage pour t'en sortir a un prix correct avec des machines physiques.

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

              • [^] # Re: but du cloud ?

                Posté par . Évalué à 2.

                On peut très bien louer un hébergement virtualisé dans un datacenter, la virtualisation permet justement de pouvoir suivre une montée en charge, mutualiser le matériel et ne pas s'en occuper soi-même, tout en conservant la gestion du système d'exploitation des hôtes invités et la maîtrise de ses données (où sont-elles hébergées physiquement). Ce n'est pas de l'informatique en nuage.

                Plus j'essaie de comprendre le concept de cloud computing plus j'ai l'impression que c'est surtout un modèle précis d'architecture informatique destiné à retirer tout contrôle aux utilisateurs au profit de grosses multi-nationales qui maîtriseront ainsi non seulement les ressources physiques (énergie, processeur, stockage, réseaux) mais aussi chaque bout de code de chaque application que les gens utiliseront. On laissera juste une fausse impression de contrôle à l'utilisateur au client en lui laissant quelques choix prédéfinis.

                Comme dit plus haut ici, et selon RMS aussi visiblement, ça ressemble bien à un piège marketing.

          • [^] # Re: but du cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            On parle de bureautique, là.

            • Avec une suite bureautique en local : un ordinateur allumé pour chaque personne en train de travailler, modèle le moins cher disponible sur le marché.
            • En mode hébergé : un ordinateur allumé pour chaque personne en train de travailler, modèle un peu plus puissant parce que pour avoir du HTML5 bourré de JavaScript réactif il faut un minimum de puissante, plus un serveur pour héberger tout ça.
            • [^] # Re: but du cloud ?

              Posté par . Évalué à 7.

              T'a oublié le plus important : une connexion Internet. Qui marche. Tout le temps. Et rapide (pas comme la 3G).

      • [^] # Re: but du cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ça doit être moins cher.

        Non, c'est surtout que le public, ce la pays du décideur pressé...

        Exemple: les ENT (Env Numérique de travail), le truc qui sert à rien parce que les gens travaillent déjà dans un env adapté aux cours: SCRIBE, SAMBAEDU, IACA, ...

  • # Android et iOS

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ils parlent aussi de version Android et iOS. Bha honnêtement bonne chance !

    Ils auraient beaucoup moins de mal à prendre Koffice qui doit déjà plus ou moins tourner dessus avec (avec le fork de Qt pour android, ou la 4.8 qui a un suport officiel/caché d'iOS).

    Concernant l'article en question, il raconte comme si tout était déjà finit, mais a mon avis des types ont lancé l'idée sans plus creuser (qui à la limite se finira avec un plugin qui installe libreoffice sur le poste :D).

    Après, je suis peut être seulement mauvaise langue... :)

    • [^] # Re: Android et iOS

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Je viens d'y penser, il est possible qu'il veulent faire des versions android et iOS se basant sur la version HTML5, ce qui paraîtrait plus fesable/logique, si on part du principe que LibreOffice HTML5 fonctionne.

    • [^] # Re: Android et iOS

      Posté par . Évalué à 3.

      Ils auraient beaucoup moins de mal à prendre Koffice qui doit déjà plus ou moins tourner dessus avec (avec le fork de Qt pour android, ou la 4.8 qui a un suport officiel/caché d'iOS).

      Ils auraient encore moins de mal à prendre Calligra, qui remplace Koffice, ce dernier n'étant donc plus vraiment existant.

      Mais dans l'absolu, je dirais qu'ils auraient du mal quand même, parce que Calligra est construit autour de KDE, et KDE autour de Qt. Donc dire "y'a qu'à" porter Calligra sur un fork de Qt, je crois que ça fait un peu de boulot quand même!

  • # Video de LooL

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

  • # Firefox sur Broadway

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Vivement qu'on ait une version de Firefox qui tourne avec le backend HTML5 de GTK. Ca permettra d'avoir LibreOffice qui tourne dans un Firefox qui tourne dans un Firefox qui tourne dans un Firefox. Ca en fait des couches de nuages, ça va vraiment être bien.

  • # m'énerve

    Posté par . Évalué à 7.

    Ça m'énerve que tout le monde parle de HTML5 alors que ce sont beaucoup de choses apportés par le javascript qui permettent de faire tout ça (et surtout que de nos jours, avec nos interpréteurs javascript et nos quadricœurs on ose faire pleins de choses en javascript qu'on osait pas faire avant car ça prenait trop de temps).

    Le javascript c'est presque l'assembleur du ⅩⅪéme siècle.

    207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

    • [^] # Re: m'énerve

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Le javascript c'est presque l'assembleur du ⅩⅪéme siècle.

      En 12.000 fois plus consommateur de CPU.

    • [^] # Re: m'énerve

      Posté par . Évalué à 2.

      Le javascript c'est presque l'assembleur du ⅩⅪéme siècle.

      Presque, sauf que c'est lent et de haut niveau. Sans intention de troller, je dirais que c'est le C++ du XXIème siècle.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: m'énerve

      Posté par . Évalué à 4.

      Le javascript c'est presque l'assembleur du ⅩⅪéme siècle.

      Tu ne crois pas si bien dire : http://emscripten.org/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.