Journal "Pale Blue Dot" vingt ans après

Posté par (page perso) .
38
14
fév.
2010

Il y a exactement vingt ans, le 14 février 1990, la sonde Voyager 1, après un extraordinaire voyage de six milliards de kilomètres commencé en 1977, se tournait vers le soleil pour tenter de photographier les minuscules planètes de notre système solaire.

Parmi les soixante photos qui ont été renvoyées par la sonde l'une d'entre elle est devenue une véritable icône. Peut-être la plus belle photo scientifique de tous les temps.
Pale blue dot

Suspendu dans un rayon de soleil imaginaire, créé par une réflexion lumineuse dans le système optique de l'imageur, on distingue un minuscule point bleu. La Terre.

En ce vingtième anniversaire de nombreux articles commémoratifs paraissent sur le web pour célébrer l'évènement...Mais comment mieux résumer l'émotion presque insoutenable qui se dégage de cette image qu'en citant les mots de Carl Sagan tiré de son livre "Pale blue dot" ?

« Regardez encore ce petit point. C'est ici. C'est notre foyer. C'est nous. Sur lui se trouve tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui aient jamais vécu. Toute la somme de nos joies et de nos souffrances, des milliers de religions aux convictions assurées, d'idéologies et de doctrines économiques, tous les chasseurs et cueilleurs, tous les héros et tous les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations, tous les rois et tous les paysans, tous les jeunes couples d'amoureux, tous les pères et mères, tous les enfants plein d'espoir, les inventeurs et les explorateurs, tous les professeurs de morale, tous les politiciens corrompus, toutes les "superstars", tous les "guides suprêmes", tous les saints et pêcheurs de l'histoire de notre espèce ont vécu ici, sur ce grain de poussière suspendu dans un rayon de soleil.

La Terre est une scène minuscule dans une vaste arène cosmique. Pensez aux rivières de sang versées par tous ces généraux et empereurs afin que, glorieux et triomphants, ils puissent devenir les maîtres éphémères d'un petit morceau d'un point. Pensez aux cruautés sans fin exercées par les habitants d'un coin de ce pixel sur les habitants, à peine discernables, d'un autre coin, combien de fois ils ne se sont pas compris, combien ils sont prompts à s'entretuer, combien sont tenaces leurs haines.

Nos gesticulations, l'importance imaginaire que nous nous donnons à nous-mêmes, l'illusion que nous occupons une place privilégiée dans l'univers, sont mises à mal par ce point ténu de lumière. Notre planète est une poussière solitaire dans la grande obscurité cosmique qui l'entoure. Dans cette obscurité, dans toute cette immensité, rien ne nous laisse croire que de l'aide viendra d'ailleurs pour nous sauver de nous-mêmes.

La Terre reste le seul monde que nous connaissions qui abrite la vie. Il n'y a aucun endroit, au moins dans un futur proche, où notre espèce pourrait émigrer. Explorer, oui. S'installer, pas encore. Que nous le voulions ou non, pour l'instant nous n'avons que la Terre.

Il a été dit que l'astronomie est une expérience qui conduit à l'humilité et forge le caractère. Il n'y a peut être pas de meilleure démonstration de la folie des idées humaines que cette lointaine image de notre monde minuscule. Pour moi, cela souligne notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir ce point bleu pâle, la seule maison que nous ayons jamais connue ».

  • # Encore un

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Tu viens d'ajouter un livre à ma liste (longue) de bouquins à lire.
  • # On est bien peu de chose (Et mon amie la rose)

    Posté par . Évalué à  5 .

    Merci pour la traduction de ce passage.
    Cela fait du bien de prendre un peu de recul de temps en temps.
  • # remixed

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

  • # On vit sur un pixel.

    Posté par . Évalué à  5 .

    Dommage que l'Homme n'est plus autant la volonté d'aller sur les pixels d'à côté.
  • # Cosmos

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Du même auteur, je conseille l'excellente série télévisée de vulgarisation « Cosmos ». Ça date de 1980 mais ça n'a pas pris une ride (même si de dispensables mises à jour datant des années 90 sont disponibles dans l'édition DVD).
    Carl Sagan était un scientifique d'un rare humanisme qui a su transmettre son savoir de la meilleur façon et a dû créer bien des vocations.
    • [^] # Re: Cosmos

      Posté par . Évalué à  2 .

      Cosmos 1999 ? que la saison 1 alors, faut pas déconner non plus :p
    • [^] # Re: Cosmos

      Posté par . Évalué à  1 .

      pas prit une ride...
      c'est tres cheesy, notamment les scenes dans son espece de vaisseau spatiale, avec le flou style feu de l'amour :)
      bon, la serie reste interessante malgre tout, mais ca a prit un coup de vieux quand meme.
  • # La terre, ce petit point bleu qui file dans l'espace.

    Posté par . Évalué à  6 .

    J'ai pris conscience du caractère microscopique de notre planète grâce à des logiciels comme celestia et orbiter[1].

    Je me rappellerai toujours ce moment de solitude lorsque, aux commande de mon glider, je quitta de Mars pour aller sur Terre sans avoir RTFM comme un malade. Mouarf, lost in space. Puis, une fois ce minuscule point bleu repéré, je tentais de le rattraper sans avoir calculé une course d'interception afin de, le croyais-je bêtement, gagner du temps

    Ne me prenez jamais comme pilote dans un vaisseau spatial sauf si vous avez envie de voir la planète où vous voulez atterrir suivre normalement la course de son orbite en vous ayant à ses trousses pendant plusieurs millions de kilomètres.

    [1] : http://orbiter.dansteph.com/index.php?lang=fr&disp=d

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.