Journal Première photo d'une planète extrasolaire confirmée !

Posté par (page perso) .
1
2
mai
2005
Et oui il n'y a pas que le TCE dans la vie...Ce journal concerne une découverte astronomique qui fera date dans l'histoire de l'humanité !

Le contexte : pendant plusieurs millénaires on s'est demandé s'il existait d'autres planètes dans l'univers que celles qui existent dans notre système solaire (mercure, vénus, terre, mars, jupiter, saturne, uranus, neptune, pluton). En effet on ne peut voir que les soleils lointains (les étoiles) mais on ne sait absolument pas si ces étoiles ont également des planètes.
C'est très difficile de le savoir car les distances sont monstrueuses et l'éclat des soleils lointains noie complètement le faible reflet d'une planète éventuelle. Cette question est donc restée une énigme irritante et l'humanité était réduite à la spéculation...2500 ans de spéculation !

1995 première révolution : Michel Mayor et Didier Quéloz (2 suisses qui travaillaient en France à l'observatoire de Haute Provence) détectent pour la première fois une planète en dehors de notre système solaire (on nomme donc logiquement ces objets des "planètes extra-solaires" ou "exoplanètes"). C'est une découverte révolutionnaire et enthousiasmante qui apporte enfin du nouveau dans cette lancinante question...mais il y a un petit bémol. En effet cette planète n'est détectée qu'indirectement c'est à dire qu'on ne la voit pas (on ne la prend pas en photo) mais on déduit juste son existence. Très, très grossièrement la méthode est la suivante : on regarde précisément l'étoile qui est susceptible d'avoir une planète et si cette étoile "bouge" un peu de façon régulière dans une direction puis dans une autre alors on déduit qu'il doit exister une planète en orbite autour de l'étoile qui l'attire faiblement dans une direction puis dans une autre au cours de son orbite.
C'était un très grand pas en avant mais tout le monde attendait la première vraie "photo" d'une planète extra-solaire.

Mars 2004 l'espoir : l'ESO (l'observatoire austral européen) annonce qu'un groupe d'astronomes dirigé par le Français Gaël Chauvin vient de prendre une photo d'un "candidat planète". C'est un peu inattendu car les astronomes pensaient qu'il faudrait attendre au moins jusqu'en 2011 avec le télescope spatial de nouvelle génération pour avoir l'espoir d'atteindre le graal d'une photo de planète extra-solaire. Pourtant le VLT (very large telescope) et son instrument d'optique adaptative NACO (qui corrige les turbulences de l'atmosphère) viennent de prendre une photo très troublante : Une naine brune (sorte de petite étoile) semble accompagnée par un objet rouge qui pourrait bien être une grosse planète (5 fois la masse de jupiter). La nouvelle provoque un énorme intérêt mais aussi beaucoup de prudence, en effet ce n'est pas parceque deux objets sont apparemment proches dans le ciel qu'ils le sont réellement ! Il faut prendre en compte la troisième dimension c'est à dire la profondeur. L'objet rouge pourrait très bien être une étoile banale mais lointaine qui par hasard serait juste dans la ligne de visée à coté de la naine brune. Seul moyen de s'en assurer il faut attendre au moins un an et reprendre une photo : si les objets sont toujours l'un a coté de l'autre alors cela veut dire qu'ils sont en orbite l'un autour de l'autre et on pourra sabrer le champagne.

30 avril 2005 la victoire : le team d'astronomes dirigé par Gaël Chauvin reprend patiemment des photos en mars 2005 puis en avril 2005 : les deux objets sont toujours côte à côte et cela confirme donc que l'objet rouge est bien une exoplanète. La photo de 2004 était donc bien la première preuve directe de l'existence des planètes extra-solaires !

C'est un succès extraordinaire pour l'Europe et pour l'humanité en général : nous avons maintenant la preuve directe et indiscutable qu'il existe des planètes en dehors de notre système solaire. Une question vieille de 2500 ans est résolue.

Les prochaines étapes : La planète détectée est une grosse planète gazeuse comme Jupiter et pas une petite planète rocheuse comme la terre (planète tellurique). La prochaine étape sera donc la détection de ces petites planètes rocheuses puis, à plus long terme (25 ans) , l'analyse de l'atmosphère de ces planètes telluriques pour tenter de détecter les traces de l'existence de la vie (méthane, ozone…etc etc).


l'annonce de l'ESO
http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2005/pr-12-05-p2.html(...)

la photo
http://www.eso.org/outreach/press-rel/pr-2005/images/phot-14a-05-no(...)
  • # C'est pour quand le voyage ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Mince alors, ça va devenir rageant si des photos affluent et qu'il nous est toujours impossible de s'y rendre...

    C'est un peu du tourisme à l'envers : "venez voir les photos de là où je suis pas allé !"
    • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Enfin bon, comme destination touristique, une planete gazeuse geante autour d'une naine brune c'est assez moyen...

      A propos, pourquoi tant de questions autour de l'existance ou non de planete extra solaire? Statistiquement, leur existances est quasi obligatoire.

      Le vrai exploit serai la photo d'une planete tellurique, ce n'est effectivement pas pour demain! (un peu comme la sortie de la debian sarge ;-)
      • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        pourquoi tant de questions autour de l'existance ou non de planete extra solaire? Statistiquement, leur existances est quasi obligatoire.

        Tant qu'on en avait aucune preuve formelle, leur existance statistique obligatoire repose sur la théorie, qui peut s'avérer érronée.
        • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Statistiquement, leur existances est quasi obligatoire.
          Comme on dit en théorie des processus, la probabilité que ça n'existe pas existe mais est presque surement nulle....
        • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Et aussi (surtout?) ça doit permettre de mieux comprendre la formation des planètes. Tous les modèles décrivant l'évolution et la formation d'un système planétaire... ne reposent que sur l'observation de notre propre système (forcément...). Donc observer d'autres systèmes permet de voir si ces modèles sont bon (en retrouvant des systèmes conformes au notre) ou incomplet/inadéquats (en trouvant des systèmes que l'on n'arrive pas à expliquer avec le modèle actuel... ce qui est d'ailleurs le cas des premières exoplanètes détectées, mais leur mode de détection impliquait qu'elles soit assez exotiques (très grosses planètes très proches du soleil)).
      • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        >> Le vrai exploit serai la photo d'une planete tellurique, ce n'est effectivement pas pour demain!

        va y avoir deux missions spatiales qui ont l'espoir de détecter des exo-planètes telluriques : COROT en 2006 (mission française) et KEPLER en 2007 (mission US).
        la méthode est de pointer des étoiles et de tenter de voir le (très) petit affaiblissement lumineux qui se produit quand une planète passe devant l'étoile (ben oui car elle cache une partie du disque de l'étoile donc la luminosité baisse).
        On est d'accord que c'est pas une photo mais ce serait un bon début.
      • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        ben non. On ne dispose que d'un seul échantillon de système : le système solaire.

        Tu as un sac qui contient 1.000.000 de boules. Tu tires une boule, elle est noire. Peux-tu en déduire qu'il y a d'autres boules noires ? Pas du tout... Tu peux en déduire qu'il y a au moins une boule noire dans le million. Rien de plus.

        De plus, notre exemple avec le système solaire est encore plus fort car, en supposant qu'une planète soit nécessaire à l'apparition de la vie et en admettant qu'on est nous même des êtres vivant, il est forcé que la première boule qu'on tire soit noire !

        Imagine une fourmi tout en haut d'une pyramide, qui ne voit que le tout dernier bloc de la pyramide. Elle le voit jaune. Est-ce que toute la pyramide est jaune ? Ou bien juste le dernier bloc est-il jaune parce que justement c'est le dernier bloc ?


        Bon, maintenant, les observations tendent à montre que oui, la toute grande majorité des blocs sont jaunes ;-) mais on ne pouvait pas l'affirmer avant.
        • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

          Posté par . Évalué à 2.

          En fait le point de vue que propose Ploum pose un gros probleme philosophique
          Pourquoi serions nous l'exeption ?
          Certe il y a quelques siecle c'est la proposition inverse qui posait probleme .

          On peut certe envisager que nous ne sommes pas seul ca tient la route statistiquement mais ca ne prouve rien .

          Tu peux prendres des arguments plus rationnel
          un systeme planetaire est un bon moyen d'evacuer l'exces de moment cinetique ( c'est pour ca qu'il y a une majoritee d'etoile double )

          Apres on avait deja de bonne preuve indirecte , en particulier quelques exoplanette ont pu etre spectree ce qui vaut plus qu'une photo au moins du point de vue de la quantitee d'info apportee (il y a le risque (faible ) neamoins d'avoir spectre des fluctuation de bruit qui se comporterait comme ... )

          Je sais pas si la photo apporte vraiement quelque chose du point de vue purement scientifique. Par contre c'est un pas de Geant du point de vue communication scientifique ...
          • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Il est vrai qu'un spectre apporte beaucoups plus qu'une photo.

            Sinon, oui, il y a la théorie (qui par essence peut être remise en cause par l'observation) et la philosophie nous guide. Ce que je voulai dire, c'est qu'en observant les autres étoiles, on se rend compte que notre soleil est assez typique. Donc, dans la multitude de soleils similaire au notre, "statistiquement" on est quasiment obligé de "trouver" au moins une planete.
            Bien sur on peut élaborer une théorie l'interdisant, mais elle serai maintenant contredite par l'obervation!
          • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pourquoi serions nous l'exeption ?
            Certe il y a quelques siecle c'est la proposition inverse qui posait probleme .


            C'est une question vraiment intéressante, il y a eu un bouleversement des pensées au 17e siècle:
            on croyait alors notre monde clos, unique, au centre de tout, aimé de Dieu, bref en sécurité. Pascal, Galilée, et les autres sont passés par là et l'homme s'est retrouvé une anecdote de l'univers. Imaginez le choc mental!
            Alexandre Koyré a écrit un livre passionnant sur cette histoire là: "Du monde clos à l'univers infini" (Gallimard, collection de poche Tel)

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

            Posté par . Évalué à 1.

            concernant cette question, je vous invite à lire l'excellent ouvrage co-signé par Hubert Reeves, Nicolas Prantzos, Alfred Vidal-Madjar et Jean Heidmann, dont le titre est tout simplement "Sommes-nous seuls dans l'univers ??"

            Les différents points de vue sont confrontés, argumentés, dans un langage compréhensible par le commun des mortels...

            enfin bref, je m'égare.

            Une théorie toute simple, exposée dans ce livre, à tendance à montrer que oui: c'est la théorie de Enrico Fermi
            -> vu les échelles de temps dans notre univers, si d'autres civilisations extra-terrestres existaient, alors nous les aurions rencontrées, détectées, ou elles nous aurait contacté depuis longtemps....

            inutile de rappeler la fameuse démonstration de l'année convertie en temps univers:
            - le big-bang à 0h00 précise, le 1er janvier
            - formation des galaxies vers avril / mai
            - 13 septembre: mise en route de notre Soleil
            - 15 décembre, premiers être unicellulaires sur la terre
            - 26 décembre, les dinosaures
            - les humains (Lucy), apparaissent le 31 décembre, à 22h

            Tout ça pour dire que vu les durées mises en jeu, il était tout à fait possible que d'autres formes de vies émergent et se développent comme nous en quelques secondes (sur l'échelle de l'univers).

            Et si nous ne les voyions pas, c'est qu'il y a un problème....
            • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

              Posté par . Évalué à 3.

              - le big-bang à 0h00 précise, le 1er janvier
              - formation des galaxies vers avril / mai
              - 13 septembre: mise en route de notre Soleil
              - 15 décembre, premiers être unicellulaires sur la terre
              - 26 décembre, les dinosaures
              - les humains (Lucy), apparaissent le 31 décembre, à 22h


              Calcul très rapide...
              Le big bang (très grossierement) : 15 Gigaannées.
              soit (12/15) : 0,8 mois / 1 Gigaannée sur ton échelle.
              Les premiers unicellulaires sur terre (très grossièrement aussi) : 3,5 Gannées
              Soit 3,5*0.8=2,8 mois de la fin de l'année, soit début octobre et pas le 15 décembre !

              Tout ça pour dire que vu les durées mises en jeu, il était tout à fait possible que d'autres formes de vies émergent et se développent comme nous en quelques secondes (sur l'échelle de l'univers).


              Non, la vie ne s'est pas développée sur terre en quelques secondes, même à cette échelle...
              Il y a bien 3,5 milliards d'années qu'elle se développe !

              S'il est possible que d'autres formes de vie existent, il est difficile d'en dire plus, on multiplie une probabilité infime (possibilité que la vie se développe sur une planète, les conditions étant draconniennes...) par une quantité énorme de planètes potentielles (nombre inconnu aussi)... difficile de prédire un résultat.
              Quand à l'existence d'une forme de vie capable de communication, de technologie et d'envoyer un message jusqu'à nous (quand on connaît le temps de transfert d'un message quelconque sur une distance ridicule à l'échelle de l'univers), ça relève du fantasme !
              La vie telle qu'on la connait serait complètement différente si on recommençait l'évolution depuis 3 milliards d'années et il est plus qu'improbable qu'une quelconque forme de conscience apparaisse dans ce cas !

              Ceci dit, je n'ai pas lu le bouquin, mais ça ne saurait tarder, je suis impatient de voir ça !
              • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Calcul très rapide...
                Le big bang (très grossierement) : 15 Gigaannées.
                soit (12/15) : 0,8 mois / 1 Gigaannée sur ton échelle.
                Les premiers unicellulaires sur terre (très grossièrement aussi) : 3,5 Gannées
                Soit 3,5*0.8=2,8 mois de la fin de l'année, soit début octobre et pas le 15 décembre !


                J'ai sous les yeux le livre "The Dragons Of Eden : Speculations on the Evolution of Human Intelligence" de Carl Sagan. Son premier chapitre se consacre justement au calendrier cosmique. Il situe l'origine de la vie sur terre au 25 septembre.

                En passant, ce bouquin est excellent !!!
                • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  sur cette cette idée de réduire l'existence de l'univers à une année:
                  j'avais lu que, étant actuellement le 31 décembre, les speculateurs estimaient que, un jour plus tard (soit le 1er janvier de la nouvelle année au soir), nous aurons colonisé le système solaire, et une semaine plus tard, la galaxie...
                  ce qui explique le paradoxe de Fermi: à l'echelle d'une année, une semaine, c'est keud', donc, il n'y a pas de raison que quelqu'un ne nous ai devancé (ce qui n'est manifestement pas le cas). donc nous serions seul, ou en tout cas les premiers. mais ceci ne concerne que notre galaxie (comme toute la SF)...
                  Et de toute manière, autant on peut triper sur la conquète de l'espace, autant personne n'estime que l'on puisse dépasser la galaxie (mise à part trou de ver et cie, et encore), ce qui nous laisse VRAIMENT seuls...
            • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui enfin l'univers c'est grand. La vitesse, comme tu sais, y est limitée. Donc je ne vois rien de troublant dans le fait de ne toujours pas avoir contacté d'autres être vivants.
              D'autre part, ça fait pas très longtemps qu'on cherche à le faire - même pas 50 ans il me semble...

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Il y a aussi la considération qu'il faut que les autres civilisations en question aient une technologie suffisante (le mieux serait qu'elles soient plus avancées que nous : ça irait plus vite pour nous ;o). Ensuite, il faut que ces civilisations existent en même temps que nous.

                Certains ont avancé que la durée d'une civilisation avec la technologie de communication (ou de déplacement (rêvons un peu)) possèderait aussi la technologie de se faire sauter ou pourrait simplement disparaître pour tout un tas de raisons.

                Même si la durée de vie d'une telle civilisation est de dix mille ou cent mille ans, il faut que cette durée chevauche la nôtre. Et cent mille ans, c'est tout petit.

                Ajoutons à cela que l'univers est en expansion croissante, ce qui allonge les distances et diminue les chances de rencontre à mesure que le temps passe.

                C'est moins drôle que dans les bouquins de SF...

                ===

                Après, certains viendront nous raconter qu'ils viennent nous voir depuis des années mais qu'ils se cachent ou ont fait des accords avec certains gouvernements ou quelque groupe de « petits gars qui nous gouvernent secrètement ».

                Ben oui : imaginez que vous fassiez partie d'une civilisation qui peut faire des bonds de plusieurs années lumière dans l'espace, quel intérêt à ne pas vous poser ou à enlever des américains (statistiquement les plus nombreux à être «enlevés») ou à décortiquer des vaches ?
                • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  (le mieux serait qu'elles soient plus avancées que nous : ça irait plus vite pour nous ;o).

                  Ben en fait je suis pas tres chaud sur ce point. Une civilisation si eloignee qu'on ne la voit pas, et qui arrive a se rendre sur notre planete... J'ai un peu de mal a imaginer qu'ils vont nous considerer comme leurs egaux... mais plutot comme des animeaux (si ce concepte existe dans leur civilisation evidement).
                  • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je disais que ça irait plus vite pour nous, ceux qui vivent en ce moment, parce que s'il faut attendre que l'humanité soit capable de se déplacer suffisamment vite et loin dans l'univers, je crains que nous (les vivants de maintenant) ne survivions pas...

                    Pour les visiteurs avancés, il n'y a pas de problème : ils viendront nous voir très poliment, nous enverrons par millions vers leur toute petite planète, et l'un d'eux aura un livre dont le titre sera « Comment servir l'homme ».
                    (Selon, que vous connaissez la nouvelle de Daemon Knight ou l'épisode de la 4e dimension correspondant, ils seront petits et porcins ou grands et télépathes.)
      • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> "A propos, pourquoi tant de questions autour de l'existance ou non de planete extra solaire? Statistiquement, leur existances est quasi obligatoire."

        Le problème ce n'est pas que l'on a prouvé qu'il existe ou non des planètes extra solaire (d'aileur c'est plus une constatation). Jusqu'a maintenant on les detectait c'est tout (comme dit le journal).

        Maintenant, le bond en avant, c'est que l'on peut les voir (enfin une pour l'instant). Donc on percoit de la lumière. Et les astronomes sont champions pour deviner tout un tas de choses avec juste la lumière de l'objet (normale ils n'ont que ça).

        Voila un exemple de ce que l'on pourrait decouvrir. On voit une nouvelle planète. On regarde son spectre. Une information direct donner par un spectre c'est la composition chimique de l'objet (par les raies). Bien et maintenant, qu'est ce que l'on voit ??!! De la chlorophyle !! Une molécule complexe qui est très loing de se faire dans les étoiles.
        "Bon sang, des plantes ?".

        Voila un peu de S-F mais l'idée est là. Avec la lumière, l'objet peut enfin être vraiement étudié et c'est là que c'est cool :).
        • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

          Posté par . Évalué à 5.

          De la chlorophyle

          Bon sang, des plantes ?


          Mououahahahahahah !!!!

          Bon, alors, c'est très bien qu'on puisse observer d'autres planètes, c'est super que l'on puisse l'étudier à la lumière, on est d'accord qu'il ne s'agissait que d'un exemple, mais là, ce n'est même plus de la science fiction....
          Trouver sur une exoplanète une molécule aussi complexe que la chlorophylle, et qui plus est existante déjà sur la terre, comme nous dit Pooly, la probabilité que ça existe existe mais est presque surement nulle...

          Quant à imaginer des "exoplantes"... une petite taffe de mon "exojoint" ?
          • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

            Posté par . Évalué à 2.

            C'est sur que le meme exemple avec de l'ozone serait vachement plus credible...
            Ou alors avec toute trace de composant chimique ayant une tres petite duree de vie et donc necessitant une constante production (si possible uniquement par un mecanisme biologique et pas purement chimique).
            • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Il me semble que c'est effectivement sur une éventuelle détection de la signature de l'ozone que l'ESA et la NASA ont accepté comme recherche de possibilité de vie sur une exoplanète.
          • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Bon d'accord :). Je m'attendais pas a ce que ca fasse rire. J'accepte la critique me trouvant ridicule.

            Je retire cette exemple somme tout excessif.

            En effet ce n'était qu'un exemple. Je voulais surtout parler de molécule complexe, autre que CO2, S2O ou je ne sait quoi (les cours de chimie sont loing). C'est vrai que la chance de trouve de la chlorophyle est surement mince. Mais j'aimais bien le côté sensationnel de l'annonce à la télé (perso ca me ferai tripper sans "exojoint" :) ).

            Avant que l'on trouve des molécules complexe, c'est sur que il y aura (peut être) un sacré paquet de temps. Alors changeont d'exemple et imaginont ce que l'on pourra avoir dans les années a venir:

            - la composition de l'atmosphère
            - la température
            - la vitesse de rotation
            - l'âge
            - etc...

            Ce que ca permettera? je vois surtout d'abord une meileur compréhension sur la formation des planètes. Ca va là c plus... ... dans le réel ? ;-)

            Quoique (mais je garde ca pour moi) le premier exemple n'est pas a rejetté.
        • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          c'est peut-être pas des plantes mais une fabrique de dentifrice...
    • [^] # Re: C'est pour quand le voyage ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Mais, de toute façon ils vont y aller demain, c'est sûr ...

      Comment ?

      Ben grâce à la porte des Etoiles évidemment !!
      Suffit de mettre les bonnes coordonnées, on passe la porte, un petit tour dans le vortex, et on est de l'autre côté. Maintenant, pas sûr qu'ils ne tombent pas sur une horde de Jaffas enragés, mais ça ...

      Et que Jack O'Neill nous vienne en aide !

      ;-]
  • # complément..

    Posté par . Évalué à 2.

    Juste pour info:

    Je ne veux pas dire de bêtises parceque ca n'est vraiment pas mon domaine de pédilection mais il me semble que les spécialistes ne sont pas vraiment d'accord sur ce que l'on pourrait appeler une planète..

    Il me semble que les planètes telluriques font l'objet d'un certain débat dans la sphère scientifique. Par exemple, si Pluton était découverte aujourd'hui, elle ne serait pas forcemment désignée "planète". (Evidemment aujourd'hui personne ne pense réellement à remettre en cause le caractère "planétaire" de Pluton, decouverte en 1930 et considérée comme telle depuis. Un peu comme le calendrier grégorien qui serait en retard de quelques années..)

    Quelqu'un pour confirmer?
    • [^] # Re: complément..

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      y'a un débat "vers le bas" pour savoir quelle est la masse minimum pour être une planète avant de basculer dans la catégorie des gros astéroides : ce n'est pas tranché mais cela ne concerne pas cette annonce car ici c'est une grosse planète gazeuse.
      y'a aussi un débat "vers le haut" pour savoir quelle est la masse maximum des planètes avant de basculer dans la catégorie des petites étoiles : le critère est compliquée mais il correspond à une masse de 13.6 fois jupiter. Comme cette photo montre une photo d'une planète de masse égale à 5 fois jupiter c'est clairement une planète !
    • [^] # Re: complément..

      Posté par . Évalué à 1.

      Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pluton_%28plan%C3%A8te%29(...)

      En resumer
      Pluton est une planete double ( avec son sattelite Charon )
      Le probleme c'est que l'objet est tres petit et que sa classification comme planette est un peu abusive vu qu'il existe une categorie plus petite

      Comparaison simple

      Avant il y avait les camion et les velo
      On range la camionnette avec les camions
      Puis on invente a categorie voiture
      Range t'on la camionette chez les camion ou chez les voitures ??
      • [^] # Re: complément..

        Posté par . Évalué à 1.

        De la même manière, une planete faisant cinq fois la taille de jupiter est-elle encore une planete au sens ou nous l'entendont ou n'est-ce pas plutot un système double dont un des soleils est trop petit pour amorcer la fusion.
        J'ai entendu dire il y a quelques années que jupiter était déjà à la limite de la fusion (n'est-ce pas d'ailleur le thème du film L'ODYSSÉE DE L'ESPACE : 2010 ? je ne me rappelle plus)

        En tout cas une nouvelle classe de planete (planete super géante? planete quasi-stellaire?) devrai être définie (pas par moi en tout cas).
        • [^] # Re: complément..

          Posté par . Évalué à 2.

          2010 : l'année du premier contact

          J'ai pas vu le film mais dans le bouquin de Clarke, c'est effectivement ça qui se passe.
          • [^] # Re: complément..

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Oui, d'ailleurs à la fin du film on voit bien les deux soleils ...
            Mais ça me paraît quand même un peu irréaliste : si jupiter se transformait aujourd'hui en deuxième soleil, on se retrouverait donc entre deux soleils, la Terre se ferait littéralement vaporiser non ?
            • [^] # Re: complément..

              Posté par . Évalué à 6.

              La Terre est bien plus proche du Soleil que de Jupiter :
              Soleil-Terre = 1 unité astronomique
              Soleil-Jupiter = 5.2 unités astronomiques
              (données moyennées sur une révolution complète)

              Mes 2 centimes d'ordres de grandeurs physiques :)

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Jupiter_%28plan%C3%A8te%29(...)
              http://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9_astronomique(...)
              • [^] # Re: complément..

                Posté par . Évalué à 2.

                Je cite http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_solaire(...)
                On peut imaginer que nous serions dans un système à deux étoiles si Jupiter avait eu une masse un peu plus importante. Tout comme le soleil, elle se serait effondrée sur elle-même provoquant une deuxième étoile de 4,2 à 6,2 fois plus éloignée.


                Par ailleurs Jupiter fait environ 2.10^27 kg et le soleil 2.10^30 kg, soit une différence de 3 ordres de grandeur.

                J'en déduis avec naïveté que si Jupiter était une étoile, ca reviendrait à une augmentation de 0.5% de la puissance du soleil. Des conséquences, sans doute, surtout à cause de la fréquence différente entre l'année terrienne (une révolution) et la variation de la distance Terre-Jupiter, dont je n'ai pas idée, mais de là à vaporiser la Terre... certainement pas !
                • [^] # Re: complément..

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Mais ça n'aurait pas de grosse influence au niveau climatique ?
                  Au niveau des saisons ?
                  Au niveau de l'orbite de la Terre ?
                  Bref, est-ce que nous, petits humains sur notre caillou bleu, nous supporterions un tel changement ?
  • # Flou artistique

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ils auraient pu faire le point quand même...

    C'est tout flou!

    oui oui ---> [ ]
  • # Des journaux comme ça...

    Posté par . Évalué à 8.

    J'en voudrais plus souvent!
    C'est clair, enjoué et complet, et ça change des sujets habituels.

    Dommage qu'on ne puisse pas plusser les journaux.

    Je voudrais juste ajouter un truc: il existait une autre méthode pour détecter les exoplanètes avec des télescope terrestres "normaux" (c-à-d pas des bijoux comme le VLT), c'est la détection par "éclipse":
    On suit l'éclat d'une étoile, sa forme, et si son éclat change et/ou qu'on voit une forme passer devant, c'est qu'elle doit avoir une planète à graviter autour.
    L'intérêt, c'est que la planête n'as pas formément besoin d'être proche, mais là encore la planète doit faire plusieurs fois la taille de jupiter pour qu'on puisse la voir.
    • [^] # Re: Des journaux comme ça...

      Posté par . Évalué à 2.

      En plus, c'est très bien rédigé, très complet, très agréable à lire !
      Bravo à toi, continue de nous proposer des journaux aussi bons. Si ça n'était pas complètement HS, ça vaudrait le coup d'en faire une dépêche.
  • # Et les extra-terrestres ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Utilisent-ils des logiciels libres ? Et surtout, Debian, le Système d'Exploitation Universel

    En tout cas, vivement les prochains téléscopes spatiaux, seuls échappatoires possibles à la pollution grandissante de l'atmosphère.

    Quelqu'un sait si cette planète va bientôt être intégrée dans Celestia (http://www.shatters.net/celestia/)(...) ?
  • # Pas si hors sujet que celà.

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Les astronomes ne sont pas dingues, et il faut savoir que la majorité des grands télecsopes sont pilotés par des programmes qui tournent sur des plate-formes Unix (et de + en + souvent Linux). Vous imaginez un BSOD au moment où vous vous apprétez à 'capturer' la 1ère planète extra-solaire?
    Car si un astronome a la tête dans les étoiles, il a en revanche les pieds bien sur terre... Quand on a dépensé des millions d'euros à la construction d'un télescope comme le VLT on se moque royalement du TCO (et autres arguments markétoïdes) des quelques stations de travail et de pilotage. Tout ce que l'on veut c'est que ça marche! On est évidemment pas à quelques licenses près.

    http://www.eso.org/projects/vlt/sw-dev/(...)

    J'ajouterai au superbe journal de patrick que le VLT et les autres observatoires nous gratifient aussi de très belles images qui ne sont pas toutes floues. :)

    http://www.eso.org/outreach/epr/slides/(...)

    Mes meilleurs cieux à tous les astronomes de dlfp.
    • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

      Posté par . Évalué à 1.

      Vous imaginez un BSOD au moment où vous vous apprétez à 'capturer' la 1ère planète extra-solaire?

      C'est vrai, un kernel panic c'est tellement mieux !
      • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

        Posté par . Évalué à 3.

        Bon je suis en train de marcher dedans...

        Mais il faut bien reconnaitre que dans le milieu scientifique le sytème d'exploitation pour l'acquisition des données c'est d'abord un Unix (et de plus en plus Linux) et très très rarement autre chose.

        Depuis 50 ans qu'il existe, il n'y a jamais eu une seule expérience au CERN qui a utilisé autre chose qu'un Unix pour sa DAQ. Le cluster de calcul n'a jamais vu une seule fenêtre de sa vie (le pauvre, il est enfermé dans une salle, il a jamais vu la lumière du jour), etc...
        Bien sûr il y a du Windows au CERN, mais jamais il n'a été installé sur quelque chose de vraiment critique.
        • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

          Posté par . Évalué à 2.

          Le CERN est un exemple pour Unix, de meme il y a plein d'exemples de Windows sur systemes critiques, ca ne veut pas dire grand-chose.
          • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

            Posté par . Évalué à 2.

            Disons plutot que la recherche fondamentale en physique des particules est un exemple. Ce sera moins restrictif :) (Cela ne se limite pas au CERN: les FermiLab, Berkeley et autres BrookHaven ont eux aussi la même culture informatique).

            Parce que tous les labos dans lesquels je suis passé utilisent la même recette : un soupçon d'Unix par ci et une pincée de VMS par là et saupoudrer généreusement de Linux par dessus : c'est prêt.

            Je suppose que c'est historique : la physique des particules a tres tôt utilisé l'outil informatique à grande échelle pour la R&D, la simulation des détecteurs et l'exploitation des résultats (analyse des résultats et ainsi que pour la prise des données).

            Soit dit en passant, le CNES aussi a un long historique avec les Unix.

            de meme il y a plein d'exemples de Windows sur systemes critiques
            Pourrais-tu donner quelques uns de ces exemples ? (Juste pour information : je ne veux pas jouer à celui qui a la plus grosse/longue).
      • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

        Posté par . Évalué à 3.

        De plus, on me dit dans mon oreillette (doublehp) :

        que de toute facon la license de windows elle meme INTERDIT l installation de MS-Windows (NT4.0 95 98 NT5.0 NT5.1 ) dans des environnements critiques non tolerants a la panne ? Nucleaire, armement, recherche fondamentale , ou tout autre system mettant directement en jeu des vies humaines.

        Je n ai pas eu le loisir de lire les licenses NT5.2 pour verifier. Mais vu que tous les Windows incluent Java, et que c est java qui est responsable de cette clause, je pense que ca changera pas de si tot. Vu qu il faudrait au moins 8 ans pour developper un Java certifie ... from scratch, je pense pas que Ms va developper un tel produit juste pour les 0.1% de machines critiques.

        Quelqu'un sait sous quel system tournent les Root DNS ?

        --- Fin de citation de mon oreillette ---
        • [^] # Re: Pas si hors sujet que celà.

          Posté par . Évalué à 2.

          Il ne faut pas croire ce que l'oreillete te dit, la licence dit simplement que Windows(et Java) n'a pas ete concu(tout comme Linux et la plupart des Unix d'ailleurs) pour ca. Ensuite, si malgre l'avertissement tu decides de l'installer dans ta centrale, t'as le droit, mais t'as ete averti.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.