• # oui enfin bon

    Posté par . Évalué à 8.

    ca aurait pu être pire, Sun aurait pu racheter Amiga et se lancer dans les portables.

    "10 kilos, pas de poignée. mais c'est du solide."
  • # :'(

    Posté par . Évalué à -1.

    j'allais proposer une news.
    • [^] # Re: :'(

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ben si tu trouves de quoi remplir ne te genes pas :)
      • [^] # Re: :'(

        Posté par . Évalué à -1.

        Je vais y caser le nouveau macbook :o
        • [^] # Re: :'(

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il est si gros que ça le nouveau macbook qu'il va remplir une news?
          • [^] # Re: :'(

            Posté par . Évalué à 2.

            Entre deux liens, il passera bien
  • # 1 Milliard de sous

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    En tous cas, avec 1 000 000 000 de $USD, ca en fait des sous pour un projet que n'importe qui peut forker...
    Alors certes il y a la vente de licences proprio, mais bon...

    C'est quand même rigolo de voir valoriser à ce prix un soft GPL, qui montre tout ce qu'il fait, qui ne fait pas sa rente sur des brevets et de la propriété intelectuelle.
    Le (tout) début de la fin pour la propriété intelectuelle sur du code informatique?
    • [^] # Re: 1 Milliard de sous

      Posté par . Évalué à 4.

      Que n'importe qui peut forker, d'accord, mais que n'importe qui peut maintenir, faire évoluer et supporter, c'est autre chose.

      Le milieu corporète est content avec un support solide de MySQL qu'il paie pour, avec le nom et tout et tout. À côté, les pauvres gars qui feraient un fork YaSQLdb, sans le prestige de la marque et sans aucun support commercial, ça va pas intéresser les gens qui ont des soussous. Vendre du support, toussa... Tout le monde peut forker Red Hat aussi, ça n'a pas l'air de les entraver.
      • [^] # Re: 1 Milliard de sous

        Posté par . Évalué à 2.

        >Tout le monde peut forker Red Hat aussi, ça n'a pas l'air de les entraver.


        Oui, n'empeche que je suis curieux de savoir si le support de RHEL par Oracle a eu des impacts, ou pas [encore].
        • [^] # Re: 1 Milliard de sous

          Posté par . Évalué à 6.

          Apparemment ça n'a pas eu un grand impact. Oracle revendiquait avoir piqué Yahoo à RedHat, quelques jours après, Yahoo fait un communiqué ou ils disent utiliser les produits RedHat et Oracle (sans précision de quels produits) et c'est pareil pour de nombreux clients revendiqués par Oracle.
          http://linuxfr.org/2007/03/27/22282.html
          http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-red-hat-di(...)

          De plus, Oracle a réussi à se mettre à dos la communauté (notamment CentOS), la distro n'est pas documentés, idem pour les paquets (qui ne sont même pas marqué !), il est chiant de rajouter des paquets provenant d'un dépôt tiers (comme Entreprise Linux ou CentOS) etc ...
          http://linuxplanet.com/linuxplanet/reports/6328/1/

          Sans compter qu'Oracle ne supporte pas les autres produits de RH, qu'ils doivent tout recertifier (RH a gardé la moulinette de test en interne, c'est ballot), que les vendeurs d'Oracle refuse de discuter d'autre chose que de tarifs, un support déplorable. Oracle réussit l'exploit d'avoir un support aussi merdique que les autres distributions pour sa propre base de données.
          http://www.linux-watch.com/news/NS7753065928.html

          Bref, ça n'a pas empêché RH de gagner des gros contrats (Education Nationnal, Amazon EC2 etc...), et M. Suzlik affirme que ça n'a pas eu d'impact sur les renouvellements de contrats.
          Unbrakeable Linux a rencontré un succès très limité à première vue, on pourrait même dire un semi-échec. Même CentOS a plus d'impact sur le résultat de RedHat que UL.
          http://www.redhat.fr/news/?show_year=2007

          Le prochain défi du nouveau CEO de RedHat Jim Whitehurst sera de finaliser l'intégration de JBoss qui pose problème en interne, et de relancer la croissance avec le nouveau cheval de bataille de Raleigh: la virtualisation.
    • [^] # Re: 1 Milliard de sous

      Posté par . Évalué à 2.

      Sun n'achète pas les sources de MySQL, ils achètent la société MySQL SA c'est à dire les gens qui y travaillent, le nom MySQL et surtout les clients, ...
      • [^] # Re: 1 Milliard de sous

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Vi enfin Sun achète une société qui détient le copyright sur les sources de MySQL : Sun achète bien les sources de MySQL au passage.
      • [^] # Re: 1 Milliard de sous

        Posté par . Évalué à 4.

        Héhé, et le copyright des sources avec, du coup, j'imagine que si la société distribue une version proprio, la société doit posséder le copyright.
    • [^] # Re: 1 Milliard de sous

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Chiffre d'affaire 2006 (source wikipedia) : 40 millions de dollars.

      qui ne fait pas sa rente sur des brevets et de la propriété intelectuelle
      Sur les brevets, peut être pas. Sur la propriété intellectuelle, au contraire : tout le business model de MySQL AB repose sur le fait qu'ils détiennent le copyright des sources du produit MySQL (et le copyright c'est avant tout de la propriété intellectuelle) ce qui leur permet entre autre de vendre des, licences proprio.
      Le fait de détenir la marque MySQL (autre propriété intellectuelle) et le copyright du code leur assure également de maîtriser les évolutions de MySQL, et donc maîtriser le support, bref de vendre du service autour de MySQL.
      La GPL les aident en ce sens qu'elle assure à l'auteur de garder "la main" sur la plupart des sources de revenu qui peuvent découler de la propriété intellectuelle du code.

      Le (tout) début de la fin pour la propriété intelectuelle sur du code informatique?
      Adieu la GPL ?
    • [^] # Re: 1 Milliard de sous

      Posté par . Évalué à 1.

      Je trouve ça un peu de la folie pour un gestionnaire de base de donnée qui n'a de bien que sa popularité.
      Je n'ai jamais compris que le médiocre MySQL est une image si flatteuse.
      • [^] # Re: 1 Milliard de sous

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Je n'ai jamais compris que le médiocre MySQL est une image si flatteuse.

        Allez, je rentre dans le troll : tout simplement, il répond au besoin du client (au début de la vie de MySQL, le besoin était d'avoir une réponse très rapide à des requètes très simples, ce que les "concurents" ne savaient pas faire, ils ne savaient que faire moyennement rapide pour tout type de requète)
        MySQL a su répondre rapidement à ce que le client faisait comme Benchmark (pour de l'hébergement mutalisé par exemple), alors que les autres affichaient "pour une requète que vous ne faites 0.0001% du temps, voyez comment on est rapide face à MySQL, on le détruit trop...".

        Tout est dans l'art de répondre au besoin...
        • [^] # Re: 1 Milliard de sous

          Posté par . Évalué à 2.

          > le besoin était d'avoir une réponse très rapide à des requètes très simples, ce que les "concurents" ne savaient pas faire

          Postgresql c'est faire.

          > ils ne savaient que faire moyennement rapide pour tout type de requète

          Désolé, mais postgresql est définitivement plus rapide que mysql.

          > Benchmark

          Dans les benchs comparant Mysql et Postgresql, ce dernier gagne quasiment toujours. Le seul truc, c'est que si le serveur n'est pas chargé, Mysql est parfois plus rapide. Mais avoir une réponde en 0,01 s ou 0,02 s ne change rien. Par contre lorsqu'il est chargé, MySQL s'écroule. Et dans ce cas il y a une différence ontre 1 s et 4 s. En plus PostgreSQL n'est pas plus compliqué (les requêtes "select ..." etc se font de la même façon que Mysql si tu te limites aux fonctionnalité de Mysql), a une superbe doc, respecte la norme SQL, et répond présent s'il faut faire des trucs compliqué. PostgreSQL est même souvent plus simple (excellent gestion des types, il n'y a pas de problèmes avec les dates, etc).

          Que MySQL soit (ou était) populaire, je comprend. C'est fournit en standard par les hébergeur, ça existe depuis longtemps sous Windows, etc...

          Mais je parle de l'image de MySQL. MySQL est un petit SGBD. Sympatique OK. Un SGBD qui ne fait pas du transactionnel (je parle du "vrai" transactionnel sur plusieurs tables, avec plusieurs requêtes de suite, etc et pas une transaction pour une table), est un forcément un petit SGBD.
          • [^] # Re: 1 Milliard de sous

            Posté par . Évalué à 7.

            > > le besoin était d'avoir une réponse très rapide à des requètes très simples, ce que les "concurents" ne savaient pas faire

            > Postgresql c'est faire.

            > > ils ne savaient que faire moyennement rapide pour tout type de requète

            > Désolé, mais postgresql est définitivement plus rapide que mysql.

            on t'a expliqué un jour la différence entre le présent et le passé ?
          • [^] # Re: 1 Milliard de sous

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            tu oublie une chose : Mysql est quand même vachement plus simple à installer/configurer. Et pour un hébergeur, ça compte aussi.
            • [^] # Re: 1 Milliard de sous

              Posté par . Évalué à 1.

              Ca c'est très subjectif.. Depuis que je suis passé sous PostgreSQL, je le trouve bien plus simple que MySQL.
              C'est un peu comme dire que Windows est plus simple que Linux.. Le plus simple est celui dont tu as l'habitude généralement.
            • [^] # Re: 1 Milliard de sous

              Posté par . Évalué à 2.

              > Mysql est quand même vachement plus simple à installer/configurer

              Même moi j'ai réussi à configurer facilement postgres, je vois pas comment faire plus simple o_O
              Pour une fois je suis d'accord avec le fedora-fan boy. Postgres inspire la cohérence.
  • # MySQL dans OpenOffice

    Posté par . Évalué à 2.

    Une des possibilités c'est d'améliorer OpenOffice.org Base en intégrant les outils MySQL.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.