Journal Quelle distrib pour une PME ?

Posté par .
Tags : aucun
0
7
fév.
2005
Hoy,

Je bosse dans une PME qui fait de l'info, et je dois choisir une distrib pour étudier une migration de certains postes de dev sous Linux.

J'aimerais avoir des retours d'expériences de personnes qui ont utilisé Linux en entreprise coté bureau. A priori ça sera plutot debian ou ubuntu, mais ça serait cool d'avoir plusieurs avis avant de faire un choix définitif...

Les gens sont des informaticiens, mais ils ne seront pas forcément ravis de changer, et ils n'ont pour la plupart jamais utilisé Linux sur un bureau... Il faut donc que la distrib soit simple à prendre en main, qu'on puisse développer en Java, et que Linux ne fasse pas perdre de temps par rapport à Windows...

En vous remerkiant.
  • # ubuntu ou suse...

    Posté par . Évalué à 4.

    Tout de suite, le défaut d'ubuntu : y'a pas de "panneau de configuration"
    C'est un manque énorme, mais on peut s'en passer (qui utilise ce genre de programme tous les jours) car il y a tout de même des assistants de configuration.
    Mais sinon, ubuntu est une très bonne distrib, agréable à utiliser, très simplifiée (merci gnome)

    L'autre distrib que je conseille : suse. Son système de configuration est superbe (Yast...), elle est plus orientée KDE, très professionnelle...
    Son défaut : peu de programmes disponibles sans utiliser APT4RPM qui n'est pas très performant (à mon goût). Mais c'est pas un problème pour une PME je crois !

    Pour vous décider, vous pouvez essayer des livecd...
    • [^] # Re: ubuntu ou suse ... mais Debian

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Salut, pour ce qui est de Debian, tu devras packager java pour faire propre, sinon tu peux toujours installer a partir des binaires Sun (mais bof). Sachant que le packaging est ultra simple (merci make-jpkg).

      Le gros avantage de Debian c'est la quantité de logiciel packagé, vraiment très apréciable (on ne reviendra pas sur sa stabilité blablabla) surtout pour des developpeurs.

      Je vois pas de quoi tu parle, en ce qui concerne le panneau de configuration, les utilisateurs n'ont pas besoin de configurer le materiel (et ne doivent pas avoir le droit) (enfin c'est mon avis).
      • [^] # Re: ubuntu ou suse ... mais Debian

        Posté par . Évalué à 2.

        Les livecd c'est une très bonne idée, ça permettra de voir si on a des problèmes de compatibilté matérielle ou pas...

        Sinon dans l'absolu je suis d'accord les utilisateurs ne devraient pas avoir le droit de modifier leurs configs, mais là c'est des informaticiens qui sont "maitre" de leur machine, si ils cassent tout c'est leur problème...

        Je ne veux pas qu'ils aient l'impression que Linux les limite, ou leur enlève des possibilités. Et je ne veux pas non plus avoir à leur expliquer qu'il faut taper des commandes de barbare sous bash pour avoir la même chose que sous Windows...
        • [^] # Re: ubuntu ou suse ... mais Debian

          Posté par . Évalué à 3.

          dans la premiere boite ou je bossais, nous etions tous sous redhat ; le choix s'etait oriente ainsi pour divers raison:

          les serveurs de prod (qui devaient gerer un traffic enorme, et tournait toujours a forte charge) etaient sous redhat pour des raisons de stabilite, support materiel et support offert par redhat.

          Il en resultait que les machines de dev etaient sous redhat pour des raisons de compatibilte : avoir le meme environnement que les serveurs, pour eviter des grosses coquilles sur les serveurs.

          apres, je pense qu'une autre distrib du type suse ou mandrake (serveur ou non) peut tres bien convenir.

          Pour moi, il faut prendre en compte differents points, tels que le support necessaire (si je veux un serveur qui tourne pendant plusieurs annees sans reboot, et sur lequel je peux faire de la maintenance sans l'arreter -du genre changer un processeur qui a claque -vecu--, ou une simple machine de bureau), le niveau de connaissance Unix des utilisateurs (sont ils plus console ou cliqueurs fous), le materiel utilise (si il s'agit de materiel recent ou non), le cout de deploiement envisage...

          Ou je bosse maintenant, nous sommes tous sous solaris, pour differentes raisons, historiques et de support (des qu'un seveur a un souci, mois de 4 heures plus tard sun debarque), mais ca coute tres cher... et les machines etant toutes configureespar les admins, l'utilisateur toto ne va rien casse.

          bref tout ca pour dire qu'il n'y a pas une mais des solutions, et au final, chaque distrib aura ses avantages et inconvenients...
    • [^] # Re: ubuntu ou suse...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      M'enfin, c'est la xième fois que j'entend l'argument du panneau de configuration.

      Pour moi, le principe même d'un panneau de configuration ne me semble pas utile et même pas très intuitif.

      Pour Ubuntu, tu as des outils pour règler ce que tu veux règler (tu veux règler le réseau ? Administration > Réseau. Ta résolution d'écran ? Administration -> Résolution )

      Ouais, en fait, en gros, le menu "administration" peut-être vu comme un panneau de configuration.

      Il y'a moyen d'installer et d'utiliser Ubuntu sans toucher à la ligne de commande, mais y'a peut-être des configs spéciales où les outils nécessaires n'existent pas encore.
      • [^] # Re: ubuntu ou suse...

        Posté par . Évalué à 2.

        On va prendre un truc tout con dans Yast : configurer xinerama.
        Y'a pas d'assistant pour ça !
        Un autre : partitionner un disque dur. Un autre : configurer le son (au niveau des modules, oss/alsa...). Un autre : les runlevel (tiens, lui il l'a peut être je sais plus). Encore un : configurer X tout simplement ! (souris, clavier, carte graphique...)
  • # Distrib pour PME / bureau

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Chez moi, on utilise la Mandrake coté client pour les developpeurs (JAVA / Python / C / C++ ) et quelques autres, et c'est très largement utilisable pour une installation 'standard' sans besoin spécifique.
    Il y a bien quelques petits soucis (pas plus que sur d'autres systèmes et bien moins que sur certains) par ci par là, mais rien d'insurmontable avec une bonne installation. Si tu fais la liste des paquets indispensables pour tes utilisateurs et que tu leur installe 'par défaut', tu ne devrait pas rencontrer trop de problème.

    Bref, malgré le fait que je n'installerais jamais une mandrake chez moi (je suis un slackeux indécrottable), je trouve que c'est un bon choix. dans l'optique de remplacer du Windows/Mac OS pour du code / bureautique.
  • # support ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Si on parle d'entreprise, perso je pencherait plutôt vers une mandrake (voir une version corporate), ou une red hat, ou qqch qui s'en rapproche.

    Non pas que les autres en rempliraient pas leur rôle, mais simplement qu'en cas de problème certaines offres donnent du support et des garantie, au contraire de debian, gentoo par exemple. Surtout si le but est de perdre peu de temps en cherchant soit-même les solutions aux problèmes qu'il pourrait arriver)

    enfin, c'est juste un avis comme ça ;-)
  • # Une que tu connais?

    Posté par . Évalué à 3.

    Si tu veux ne pas perdre de temps, je pense qu' un bon conseil est de t' orienter vers une distrib que tu as deja installee, et avec laqeulle tu saurra te depatouiller *tout seul* la plupart du temps.
    Apres, evidement, Mdk, Suse et redhat ont des tres bon support.
    Debian, est a eviter a mon avis, si tu n' as pas un peu de temps a y consacrer pour l' ajuster.
  • # Une SuSE professionnal

    Posté par . Évalué à 1.

    Personnellement, je pense que SuSE est la distribution la mieux adaptée comme ordinateur de bureau dans une PME. J'ai un ami qui a fait l'experience avec une Mandrake et c'était une demi réussite et avec la SuSE, il a remporté un maximum de satisfaction. (Personne ne connaissait linux dans sa PME).

    Cet avis ne concerne que moi, mais je pense que ce n'est pas du tout un mauvais choix.
  • # ubuntu

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Dans ma boite on est 2 à utiliser Ubuntu au quotidien. J'ai installé aussi 2 ubuntu dans une boite qui nous cotoie. Par contre on fait pas de java, il faut voir ce lien :
    http://www.ubuntulinux.org/wiki/Java(...)
  • # Debian, RedHat ou SuSe

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Mon brave,

    A mon avis, le seul avantage d'Ubuntu sur une Debian (Sarge ou Sid), c'est l'installation et la configuration initiale simplifiée. Une fois que c'est installé, ba finalement, Debian c'est mieux, parce qu'il y a plus de paquetages... Et je suis sûr que tu es capable d'installer et configurer un Debian correctement ;)

    Pour faire du Java, je trouve qu'Eclipse s'intègre mieux dans un environnement Gnome que KDE. Et, troll à part, je trouve Gnome plus professionnel qu'un KDE plutôt orienté tuning (enfin bon, manifestement ça ne dérange pas trop, l'interface fisher price bleue et verte des Windows récents, en milieu professionnel...).

    Après, oui, RedHat, SuSe, Mandrake voire Solaris sont peut-être plus orientés business, avec une entreprise derrière qui va bien, toussa. Et une interface de configuration plus complète, même si je ne vois pas trop l'intérêt (de toutes façons, les panneaux de config de KDE et Gnome sont toujours là).

    En tous cas, ici à la fac, tout a toujours tourné sous RedHat ou Fedora (ceux qui veulent installer une autre distrib sont libres de le faire), et ça passe parfaitement. L'installeur semble assez apprécié du responsable info (on boote sur le CD d'install, on clique sur "oui", on enlève le CD, on va manger, et on revient avec un PC tout propre).

    Au niveau du temps gagné, ba le fait de ne jamais rebooter ni le PC, ni Eclipse, sans le moindre impact sur les performances, ça me parait déjà sympa.
    • [^] # Re: Debian, RedHat ou SuSe

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Configurer sa petite debian aux petits oignons chez soi est une chose. Configurer plusieurs voire une ou deux dizaines de postes de travail dans une entreprise, c'est autre chose. Or là, Ubuntu convient bien mieux justement: elle s'installe, tout est prêt ou presque. C'est ce qu'on recherche avec Ubuntu, rien d'autre. Ubuntu peut disposer d'autant de paquets que n'en propose Debian, au travers des catégories "universe" et "multiverse".

      Pour ce qui est du Java, Ubuntu "hérite" de Debian les mêmes problèmes: ce n'est pas distribué par défaut. Qu'à cela ne tienne, il existe des sources non-officielles mais non moins officiellement conseillées si besoin.

      Quant à l'aspect "support", encore faut-il en avoir besoin. Après tout, le support sous Windows existe mais je connais peu de personnes prêtes à l'appeler pour 1500$/appel. En outre, à part Mandrake, le support sera rarement dans la langue de Molière... Canonical a prévu de faire du support autour de la distribution qu'elle sponsorise.
      À part le support, RedHat, par exemple, offre aussi un outil intéressant (je ne parle pas de MandrakeOnline parce que je ne le connais pas, ni de ce qu'il pourrait exister pour SuSE) avec le RHN. En effet, ça permet d'avoir une interface de gestion des postes de travail ainsi gérés. Mais attention, en ce qui concerne le support, le critère prix va jouer. Peu d'entreprises sont finalement prêtes à payer pour disposer de logiciels "gratuits" (je dis bien "gratuits" parce que c'est hélas cet aspect qui prime chez les profanes...).
      Au sein de mon groupe (pas une PME, environ 6000 personnes), il nous a fallu attendre 2 mois et demi avant de disposer de trois licences RHEL AS, pourtant requises par notre projet, parce que le service achats traînait les pieds...
      Pour ce qui concerne Debian/Ubuntu, Canonical ne fait pas encore de support mais ça ne saurait tarder et HP a une offre de support pour Debian, certes limitée à quelques gammes de serveurs, mais elle a le mérite d'exister.

      Pour finir, si ton choix se porte vers Debian/Ubuntu, je te conseillerais d'investir un peu de temps avec les projets FAI ou m23.
      Il s'agit d'outils permettant de gérer un parc d'hôtes sans forcément toujours être devant le poste en question. Attention, Ubuntu est jeune et ces projets sont surtout prévus pour Debian. Je gage cependant qu'ils devraient pouvoir s'y adapter.
      • [^] # Re: Debian, RedHat ou SuSe

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, mais quelque part en entreprise, les machines se ressemblent beaucoup et sont souvent exemptes de matériel exotique. La centralisation de l'administration me paraît donc réalisable (même si l'admin doit y passer quelques temps la première fois). C'est un peu comme le "stateless Linux" développé par RedHat et dont on parle dans les projets de Fedora Core.

        L'installation de Java dans Debian se révèle très simple via le paquetage officiel java-package, qui fournit l'utilitaire make-jpkg, qui génère un paquet Debian à partir du .bin de Sun.
        • [^] # Re: Debian, RedHat ou SuSe

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pas besoin de matériel exotique: il suffit d'un chipset dont le support passe par un firmware propriétaire (exemple: tigon3, assez répandu) et là, ta debian est perdue. Il ne reste plus qu'à préparer des images d'installation personnalisées...
  • # Et l'environnement de dev ??? ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Comprends pas trop la question ... ???
    Ne faut -il pas deja definir un environement pour ensuite choisir la distrib ? Quelle est la difference entre mandrake, suse, ou autres pour un utilisateur ?
    Meme s'il est dev il est avant tout utilisateur !!!
    • [^] # Re: Et l'environnement de dev ??? ...

      Posté par . Évalué à 1.

      bah l'environnement de dev on l'a déja (je nommerais pas la saloperie qu'on utilise ici...), on fait du java, on garde le même car la migration doit être la plus transparente possible. Le passage à eclipse ça sera une prochaine étape...

      sinon je pense que s'il n'y avait pas de différences entre les distribs, il n'y aurait tout simplement pas plusieurs distribs...

      j'hésite toujours entre suse pour la réputation de la stabilité, sarge pour apt-get et le nombre de paquets dispo, et ubuntu pour la facilité d'installation même s'il y a moins de paquets (a priori je leur expliquerai pas trop comment modifier les sources apt et tout ça parce que si ils cassent tout ça va se finir en "linux ça pue")

      à la maison j'utilise gentoo mais en entreprise j'y crois très moyennement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.