Journal Auto-entreprise

Posté par .
Tags : aucun
21
13
déc.
2008
Cher journal,

J-19. 19 jours avant le 1er janvier. 19 jours avant la plus grosse gueule de bois de l'année. 1er Janvier, jour de l'application de la loi de modernisation de l'économie. En particulier cette loi permet la création d'auto-entreprises ou micro-entreprises. Qu'est ce? Petite explication.

Une auto-entreprise est une entreprise dont je suis l'unique salarié. En bref, je suis tout seul. J'ai ma boite donc. Qu'est ce qui change? Tout ! Avant, quand je montais ma boite, c'était une PME (ou autre..) et j'étais forfaitaire des impôts. Il me fallait réaliser un petit chiffre d'affaire au moins pour ne pas être en déficit budgétaire. Désormais, plus de forfait, plus d'emmerde, plus de paperasse. Si le chiffre d'affaire de mon entreprise ne dépasse pas les 32'000 euro (80'000 pour les commerces) je monte mon auto-entreprise. En gros : Si je ne fais aucun chiffre d'affaire, je ne paye pas d'impôt. La paperasse à disparu. Une simple inscription sur le site de l'auto-entrepreneur suffit. C'est l'occasion de donner à chacun la chance de monter son projet. La loi s'applique à tout le monde : étudiants et fonctionnaires en particulier. En effet, ses derniers ne pouvaient jusqu'alors pas avoir d'autre activité professionnelle. Désormais ils pourront s'improviser entrepreneur.

N'est ce pas une bonne occasion de monter un projet, un entreprise qui fait de l'Open Source? Vous avez un projet qui vous occupe une grande partie de votre temps, mais officiellement vous n'avez pas le droit d'avoir de rémunération? Montez votre auto-entreprise ! L'Open Source est un véritable modèle économique. C'est peut être l'occasion de tester se modèle : faire de l'assistance, de la formation ou du développement en se faisant rémunérer.

Pour ma part je vais tenter le coup. (Plus d'info sur ma page perso. Allez ! Hop un coup de pub !) Je suis étudiant et j'ai des capacités, des connaissances et un peu d'expérience dans la création de site web simple. Bien sur le domaine est banal mais ça ne me coûte rien. Et si je dois me faire payer pour développer un petit site web, autant que ce soit dans la légalité.

Les socialistes critiquent évidement. (C'est leur devoir en même temps). Ils pensent qu'une telle loi va tuer l'artisanat. Peut être. J'avoue avoir du mal à visualiser les inconvénients étant donné que ce projet s'accorde parfaitement avec mes désirs.

Pour allez plus loin :
- http://www.auto-entrepreneur.fr/
- http://www.dailymotion.com/relevance/search/auto-entrepreneu(...)
- http://blog.auto-entrepreneur.cci.fr/
  • # Micro entreprise

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Y a t-il une différence fondamentale avec les micro-entreprises ?
    • [^] # Re: Micro entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      la qualité du lubrifiant.
    • [^] # Re: Micro entreprise

      Posté par . Évalué à 10.

      Marrant que les gens pensent que c'est les impots qui coutent le plus cher...
      Les impots c'est ridicule, car indexé sur le bénéfice.
      Le jour ou tu verras les cotisations sociales, là tu comprendras que c'est pas si simple.

      Encourager les entrepreneurs individuels, c'est bien:
      - ce sont les plus taxés
      - quand ils ralent ils ont le moins de poids, car impossible à se coordonner et peuvent pas faire miroiter 1000x suppressions d'emploi
      - aucune aide (d'envergure des grosses)

      Bref, l'état à tout à y gagner.
      Pendant ce temps, les grosses boites s'arrangent tjs pour payer moins les employés, ne pas faire de bénéfice, et ramasser le maximum d'aides.
      • [^] # Re: Micro entreprise

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Encourager les entrepreneurs individuels, c'est bien:
        - ce sont les plus taxés


        C'est faux : avec les régimes de micro entreprise, d'EI et compagnie, on a moins de charges qu'un salarié (qui en plus paye l'assurance chômage).

        Les charges sont importantes autant en individuel qu'en salarié.
        Maintenant, je les acceptent personnellement, c'est le prix à payer pour avoir une sécu pas mal (malgré ce qu'on peut en dire. Allez voir ailleurs pour vous en persuader) et des routes et tout ça.
        Mon reproche est surtout sur la complexité de la chose (que n'enlève pas l'auto-entreprise, car ce rajoute au bordel existant tout en gardant le RSI et ses multiples branches) qui ajoute de la charge (temps et fric pour comptable) pour rien.
  • # Effet d'annonce

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La méthode Sarko, ça marche...
    Ou comment faire du neuf avec du vieux.

    Rien ne change, avant ça s'appelait... Entreprise individuelle (EI). Plein de monde le fait déjà.
    Voir http://www.apce.com/index.php?pid=1628

    Les seules choses différentes que je vois, c'est qu'il n'y a plus le forfait minimum quand tu as un CA de 0€, mais bon quand tu montes une entreprise c'est au moins pour faire 1000€/mois de CA non? Donc l'entreprise individuelle revient au même dans ce cas la. l'impôt sur le revenu n'est plus basé sur ton revenu mais ton CA, pourquoi pas... Faut voir suivant tes données perso ce qui sera le mieux.

    C'est un effet d'annonce qui ne changera en rien la donne : même inconvénients (pas de personne morale à part, donc ton patrimoine est mélangé avec tous les risques juridiques qui en découlent) que l'EI, beau sur le papier mais ensuite plein de paperasse (le RSI, que du bonheur à gérer, EI ou auto-entrepreneur tu y as droit).

    Si tu attendais ça pour te lancer, ne part pas : ton business-plan est merdique à 100%.

    Conclusion : ça brasse l'air, rien de plus, ou alors je n'ai pas compris, expliquez moi la différence extraordinaire qui fait que celui qui n'était pas prêt à se lancer en EI va pouvoir se lancer en auto-entrepreneur.
    Quand les entrepreneur demandent de simplifier car il y a trop de systèmes (EI, EURL, SARL, SAS, SA, Iimpots sur le revenu ou sur la société, TVA ou pas TVA, régime mini ou réel et j'en passe), hop on complexifie encore plus et il faut un comptable pour nous dire quel est la meilleure solution pour nous. Encore un casse-tête de plus pour choisir le mode de création, c'était pas assez compliqué avant. La seul chose que ça va faire est d'augmenter le nombre de conseillers fiscalistes. Pas sûr que ce soit rentable au final.

    Un entrepreneur qui s'est pris la tête il y a peu dans les méandres de la fiscalité et du RSI quand il a monté sa boite uni-personnelle.
    • [^] # Re: Effet d'annonce

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      mais bon quand tu montes une entreprise c'est au moins pour faire 1000€/mois de CA non?

      Dans l'absolue oui, mais dans la réalité il est souvent difficile de savoir quand tu atteindras ton seuil de rentabilité, et devoir payer des charges trimestrielle que tu as 0 de CA est un stress supplémentaire et inutile.
      Il n'y a qu'à voir le succès du portage salarial (qui n'est en rien une solution à 100% légale) pour être convaincu de l'intérêt de ce nouveau statut.
      Certes il n'est sans doute pas parfait, mais combien sont parti en Angleterre pour justement leur souplesse administrative et leur charge très faible ?

      Perso je trouve ça très bien d'avoir une solution qui permette à des *salariés* de monter une structure leur permettant de démarrer sans stress, quitte à basculer en SARL au bout de 3 ans.
      • [^] # Re: Effet d'annonce

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        devoir payer des charges trimestrielle que tu as 0 de CA est un stress supplémentaire et inutile.

        Non connaissance de l'existant : la première année, tu payes dans les 300€/trimestre de charges, basé sur un revenu (et pas CA) de 6000€ environ. A peine plus la deuxième année.
        L'année suivante, on te les rembourse si tu n'as pas de revenu. 100€/mois de trésorerie, c'est pas la mer à boire, si ton business plan dépend de cet argent, ton business plan est merdique.

        Il n'y a qu'à voir le succès du portage salarial

        En quoi l'auto-entreprise va-t-elle diminuer l'intérêt du portage salarial? Ceux qui font du portage ne voulaient pas de l'EI, je ne vois pas ce qui va les faire changer pour l'auto-entreprise. Sérieusement, j'aimerai connaitre le "plus" de l'auto-entreprise qui fait que ceux qui ne prenait pas l'EI mais le portage vont maintenant prendre l'auto-entreprise.

        Perso je trouve ça très bien d'avoir une solution qui permette à des *salariés* de monter une structure leur permettant de démarrer sans stress

        Justement, j'aimerai savoir quel est le stress en moins : quand tu est *salarié*, tu te déclares EI et tu payes 0€/mois de charges sociales (car comme tu payes en tant que salarié au régime des salariés, pas besoin de RSI). Pas de stress de ce côté. Quand tu es salarié, tu t'inscrit en EI et renvoi un papier au RSI disant "je suis salarié", ou est le stress côté imposition?

        Je vois toujours un effet d'annonce pour ceux qui croient que ça n'existe déjà pas, mais ça existe déjà! http://apce.com est ton ami.
        • [^] # Re: Effet d'annonce

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Non connaissance de l'existant : la première année, tu payes dans les 300€/trimestre de charges, basé sur un revenu (et pas CA) de 6000€ environ. A peine plus la deuxième année.
          L'année suivante, on te les rembourse si tu n'as pas de revenu. 100€/mois de trésorerie, c'est pas la mer à boire, si ton business plan dépend de cet argent, ton business plan est merdique.


          Déjà le terme de business plan est complètement hors sujet vis à vis de ce statut. Il ne s'agit pas ici de faire un BP histoire de convaincre une banque de te prêter de l'argent (but principal du BP) mais de démarrer une activité bien souvent *complémentaire* à ton activité principale, et qui n'a pas pour but de générer beaucoup de revenu ( < 32K/an).
          Donc oui prévoir une trésorerie de 100€/mois est déjà trop pour la plupart des gens qui n'ont pas pour but de créer un concurrent à Google, mais de voir s'il peuvent générer un peu de revenu complémentaire sans prise de tête.
          • [^] # Re: Effet d'annonce

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            mais de démarrer une activité bien souvent *complémentaire* à ton activité principale

            Je te recopie ce que j'ai écrit dans le commentaire auquel tu réponds :
            quand tu es *salarié*, tu te déclares EI et tu payes 0€/mois de charges sociales

            Quand c'est complémentaire, les 100€/mois ne s'appliquent déjà pas. Les cas sus-cités ont déjà leur solution.
            • [^] # Re: Effet d'annonce

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il reste donc de l'intérêt pour les non-salariés (étudiants, chômeurs) :)
              De plus contrairement à l'EI tu n'es pas obligé de t'immatriculer, ce qui économise d'autant des frais que de l'administratif.
              Mais bon a vu de nez il y a encore trop peu d'intérêts face à la création de son entreprise au Luxembourg ou en UK ...
              • [^] # Re: Effet d'annonce

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                De plus contrairement à l'EI tu n'es pas obligé de t'immatriculer, ce qui économise d'autant des frais que de l'administratif.

                Effectivement, tu gagnes dans les 150€ (CFE + tribunal). Sans doute dans les mêmes frais pour résilier.
                Et pour les étudiants, cela va limiter les frais pour des petits boulots, je le conçois. Mais pour les petits boulots, il y a des déja les CES (Chèque emploi Service) ou tout simplement une fiche de paye classique, ou... Le Black pour les services rendus à la voisine. Ne pas oublier que même pour eux, ça les fera cotiser au RSI, régime différent du salariat normal, avec les merdes qui vont avec. Mieux que le CES?

                Mais pour les chômeurs... C'est donc leur seule source de revenu, et donc il faut qu'il ai un minimum pour vivre de ça, il va leur falloir regarder si ce régime est plus intéressant que d'autres (EI simple, EURL avec ou sans TVA etc...), ça va leur complexifier le choix plus qu'autre chose (pas sûr que l'auto-entreprenariat soit mieux fiscalement que ce qui existe déjà). Comme je disais juste avant : ça complexifie alors que les entrepreneurs demandent un allègement du nombre de choix.

                Est-ce que ça va faire que les gens vont se lancer plus facilement? Les faire sortir du travail au noir? Je ne vois pas le super-mega-truc qui fera déclencher chez le gens le passage à ça par rapport à ce qu'ils faisaient avant. Les aider à se lancer? Les gens se lançaient déjà en recevant sans aucun système, sur leur compte perso, les revenus de Adsense, ebay et compagnie. Ce système ne fera que leur réduire leur revenu de charges sociales qu'ils oubliaient de payer.

                Il y a sans doutes de la belle théorie derrière, mais en pratique j'ai du mal à voir par rapport à l'existant (black, EI classique...)

                face à la création de son entreprise au Luxembourg ou en UK ...

                Euh... La, on ne joue pas dans la même cours. Créer à l'étranger a un coût certain, qui n'a plus rien à voir avec les "petits boulots". Il faut gagner un minimum de sous, bien au dessus des montant dont on parle, pour que ce soit intéressant.
              • [^] # Re: Effet d'annonce

                Posté par . Évalué à 5.

                Exactement. Je suis étudiant. Et ce n'est pas par manque de motivation mais par manque de temps que je n'ai pas monté d'entreprise individuel. J'ai pas le temps de faire de la paperasse. Là, je m'inscris sur un site web, et hop ! me voilà patron. Je me pointe au impôt de temps en temps avec un petit cahier ou j'ai fait une colonne "dépense" et une colonne "recette". Et c'est réglé !
                • [^] # Re: Effet d'annonce

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Si j'ai bien comrpis, ta colonne "dépenses" on s'en fout dans ce cas-là. Tout est calculé sur les recettes, ce qui est l'une des limites de ce statut.

                  Je pense qu'il est très bien pour du service, bcp moins pour de la revente de matériel...
                  • [^] # Re: Effet d'annonce

                    Posté par . Évalué à 1.

                    pourquoi? Tu achètes 100. Tu vends 150. -> bénéfice : 50 euro - 23% d'impôts. Le tour est joué.
                  • [^] # Re: Effet d'annonce

                    Posté par . Évalué à 3.

                    dans la plupart des boites ou je passé, lors de mon depart je proposais gentiment mes services si ils en avaient besoin sur le lieu de mon nouveau domicile. a chaque fois c'etais oui mais il faudrait etre une société, je recois de temps en temps des appel me demandant si j'ai creer une société car ils ont un besoin ponctuel a cette endroit, a chaque fois je refuse la mort dans l'ame !

                    je suis deja salarié et pour en gros 3 000 euros par an (de contrat) je ne peut pas me permetre de creer une boite. par contre avec leur nouveau truc pas de souci :) enfin j'espere. je m'apprete deja a rappeler mes anciennes boite \o/
    • [^] # Re: Effet d'annonce

      Posté par . Évalué à 5.

      mais bon quand tu montes une entreprise c'est au moins pour faire 1000€/mois de CA non?

      pas forcément, cela peut être une manière de faire un complément de revenus (étudiant, fonctionnaire, femme au foyer etc...)

      Cela me semble plus simple à gérer que l'entreprise individuelle. Peut-être aussi que c'est une manière pour l'État de récupérer plus d'impôts par rapport aux activités de certains travailleurs occasionnels (dépannage info, couture) non déclarées, les gens peuvent ainsi obtenir un status légal plus facilement, obtenir plus de reconnaissance, d'opportunités, de travail et de revenus de par ce status légal, et avoir un impôt en conséquence (après s'il reste de la fraude, c'est leur problème, mais là n'est pas la question).

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Effet d'annonce

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce nouveau système permet surtout de grappiller facilement quelques euros de certaines activités comme la vente sur ebay qui échappait au fisc auparavant.
      • [^] # Re: Effet d'annonce

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Effectivement, je le sens bien comme ça : l'EI et autres répondent déjà pour monter une activité soit complète soit en marge d'un travail salarié sans trop de contraintes de paperasse, mais le "bilan" est annuel, le je vois qu'il est mensuel (ou trimestriel), dans le but sans doute que les gens n'oublient pas (sic) de déclarer en mai 2009 ce qu'ils ont vendu par ebay en Janvier 2008.

        Maintenant, les gens vont avoir le choix entre le "black" et la déclaration officielle qui leur fait perdre de l'argent, pas sûr que les individus en soient gagnant et que ça augmente leur pouvoir d'achat, au contraire. Et pas sûr qu'ils y adhèrent d'eux-même ;-).
        Mais ce ne sera pas la première loi qui sous couvert d'une chose promise, fait l'inverse.
        • [^] # Re: Effet d'annonce

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Le black ca marche auprès de particuliers, mais si ton activité s'adresse à des PME je doute que le black fonctionne souvent.
          • [^] # Re: Effet d'annonce

            Posté par . Évalué à 3.

            tu sais les "cadeaux", les "couts" que l'on met dans d'autres presta, etc... ca existe aussi.
            Ce n'est plus le même black, mais la fraude ca existe partout.
        • [^] # Re: Effet d'annonce

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Maintenant, les gens vont avoir le choix entre le "black" et la déclaration officielle qui leur fait perdre de l'argent, pas sûr que les individus en soient gagnant et que ça augmente leur pouvoir d'achat, au contraire. Et pas sûr qu'ils y adhèrent d'eux-même ;-).

          Sur ebay c'est cool on peut évaluer les personnes, ce qui permet de vite repérer les vendeurs qui sont honnêtes…

          Le fisc peut aussi utiliser ce système pour repérer les gros vendeurs et faire diminuer leur pouvoir d'achat.
        • [^] # Re: Effet d'annonce

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si tu compare au black, d'office que tu y perd mais c'est normal puisqu'il n'y a aucune taxe dessus. Si tu fais quelque chose au black, tu ne vas le régulariser d'un coup pour que ça te coûte plus cher. Une formule légale ne te coûtera pas rien.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Effet d'annonce

      Posté par . Évalué à 3.

      Si tu attendais ça pour te lancer, ne part pas : ton business-plan est merdique à 100%.

      Cimer pour l'encouragement... ;-)
      • [^] # Re: Effet d'annonce

        Posté par . Évalué à 1.

        Surtout que... Je ne pense pas que l'idée soit à jeter à la poubelle avant même d'avoir essayer. Mon père compte monter aussi son auto-entreprise : de la photographie de mariage. Ils sont recherchés, et le plan initial est de proposer un pack "photos + site web". [Mode parle pas la France ON] Les sites web pour les mariages sont en vogues. C'est un new concept qui fait décalé par rapport à l'image has been du mariage. Les gens kiff être décalé. [OFF]

        Je pense que par le biais des photos de mariage, proposer une galerie avec une page ou deux incluant un livre d'or et des informations sur les horaires et lieu de la cérémonie (pourquoi pas aussi des vidéos?) peut être intéressant.
        • [^] # Re: Effet d'annonce

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Si ton business-plan est limité par 1 journée de paperasse à passer pour monter une EI, c'est que ton business-plan n'est pas bon.

          Tu vois la paperasse de l'EI comme contraignante, et l'auto-entreprise comme la solution.
          Sauf que l'auto-entreprise est une EI, avec un peu moins de paperasse mais tu vas en avoir quand même. le plus facile est enlevé (la journée à passer et l'argent initial), reste la gestion avec le RSI etc...

          tu veux monter un truc? Vas-y! Mais n'espère pas que l'auto-entreprise va changer la donne : si ton projet est non viable sans l'auto-entreprise, il est non viable avec.
          Tu penses que l'auto-entreprise est le truc qui va te faire changer dans le "je pars ou pas?" Arrête toi tout de suite, tu vas dans le mur.

          Certes, ce n'est pas en encouragement. Mais je n'ai pas envie de t'encourager à aller dans le mur. Tu peux commencer tranquille, sans rien officialiser, tu ajoutes juste ton revenu à ta déclaration annuelle. Ca marche? Tu crée un EI ou auto-entreprise, et c'est parti.
          Toi, tu vois un truc "paperasse en moins, je vais donc gagner des soues", alors que la paperasse est une chose très chiante, mais ce n'est pas sa disparition qui va te faire la rentrée d'argent.
          • [^] # Re: Effet d'annonce

            Posté par . Évalué à 1.

            Le problème c'est que justement je n'ai pas de revenu. Donc impossible de le faire passer "en douce". C'est ça ou le black.
            • [^] # Re: Effet d'annonce

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Tu as ta sécu étudiante donc tu es assuré, cool.
              Tu déclares à la fin de l'année ton revenu si tu as fais du bénef (à la place de marquer 0 sur la déclaration, tu mettras un truc cette fois :) ), donc pas black.
              Si jamais tu dépasses un certain montant, tu créé une EI pour être plus sécurisé et c'est parti, sinon tu laisses tomber.

              Ou est le problème?
              Tu t'inventes des problèmes qui n'en sont pas : la sécu et compagnie s'en foutent de ceux qui essayent un truc "pour voir" sans grand bénéfice, il vont pas te faire chier pour récupérer des miettes.
              En fait, l'auto-entreprise "officialise" un truc et t'en fait payer le prix (x% de ton CA), mais rien de plus.

              Encore une fois : si c'est la seule chose "qui te bloque", c'est que c'est foireux ton truc. Il faut être plus motivé que ça pour partir dans une aventure.
              • [^] # Re: Effet d'annonce

                Posté par . Évalué à 2.

                Je ne sais pas si ça déjà été dit mais se farcir la compta, rien que ça faut être sacrément motivé :) Heureusement c'est déjà bien moins contraignant qu'en SARL ;)
  • # Enthousiaste

    Posté par . Évalué à 6.

    Je suis également très séduit par cette mesure et je pense qu'elle va toucher beaucoup de monde : salarié, retraité, étudiant ...
    En ce qui me concerne je suis salarié d'une moyenne entreprise. J'ai plein de projets en tête, mais marié avec enfant je n'ai pas envie de prendre de risques.

    Cette mesure va me permettre de mettre en place une projet et de voir si j'arrive à gagner de l'argent avec. Si j'arrive pas à en gagner du tout alors c'est pas grave, j'ai toujours mon emploi salarié et j'aurai une expérience en plus. Si j'en gagne un peu alors j'augmente mon pouvoir d'achat en restant dans la légalité. Si j'en gagne assez alors je quitte ma boite et je crée ma propre entreprise.

    Les modalités sont ultra simples, et les contraintes sont vraiment minimes.
    Je ne vois pas trop ce qu'il y a redire, en toute bonne fois !
    • [^] # Re: Enthousiaste

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Attention selon http://www.lautoentrepreneur.fr/images/Guide.pdf :

      "En optant pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu, vous exonérez totalement votre entreprise des cotisations de taxe professionnelle pendant trois ans."

      mais

      "Option pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu.
      Cette option supplémentaire vous est offerte à condition que le revenu global de référence de votre foyer fiscal de 2007 ne dépasse pas 25 195 € par part de quotient familial."
    • [^] # Re: Enthousiaste

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Cette mesure va me permettre de mettre en place une projet et de voir si j'arrive à gagner de l'argent avec.

      Personnellement, j'ai commencé mon projet à côté de mon emploi salarié, et l'argent que je gagnais à ce moment la était déclaré sur ma déclaration de revenu.
      Certes ce n'est pas "légal" au sens paperasse, mais accepté par le fisc (qui te fait payer les impôts sur le sujet car tu le déclare) et la sécu car petit montant. Quand j'ai vu que c'était viable, j'ai créé l'entreprise (tu n'es pas obligé de le dire à ton employeur).

      Tu as plein d'idées? Si tu ne les a pas déjà mis en œuvre, ce n'est pas ce nouveau statut qui va changer en pratique ta motivation. Légalité par rapport à la sécu sociale? elle s'en fou des petits montants. Si tu n'était pas motivé avant, tu ne le seras pas plus en réalité avec ce statut. Si tu as des idées, tu peux déjà commencer petit sans paperasse (juste ajouter tes revenus dans ta déclaration annuelle de revenus pour être dans la légalité)
      • [^] # Re: Enthousiaste

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        (tu n'es pas obligé de le dire à ton employeur).
        Pas sûr, surtout si ton emploie est dans le même secteur d'activité que ton entreprise. Par exemple je suis informaticien et je monte une entreprise de service informatique. Mon employeur peut croire que je me m'occupe de mon entreprise pendant mon temps de travail. C'est pour cette raison que tu dois obligatoirement informer ton employeur de ton autre activité et il peut s'y opposer. Si tu est dans ce cas tu dois choisir, ton emploie ou ton entreprise. J'ai eu cette information par un expert comptable et un conseillé juridique.

        Pour un de mes projets j'ai retourné la solution dans tout les sens mais actuellement il n'existe aucun statu qui te permet de concilier activité salarial et création d'entreprise. La solution que j'ai retenue est de faire ma sauce dans mon coin, de me verser aucun revenue et attendre que le projet soit rentable pour me lancer. Après tout dépend du projet.

        Born to Kill EndUser !

        • [^] # Re: Enthousiaste

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est pour cette raison que tu dois obligatoirement informer ton employeur de ton autre activité et il peut s'y opposer.

          C'était vrai il y a 3 ans.
          Ce n'est plus le cas depuis.

          J'ai eu cette information par un expert comptable et un conseillé juridique.

          Soit tu n'es pas à jour, soit eux ne le sont pas ;-).

          Au final, les seules contraintes que tu as est de ne pas bosser pour toi au travail, et effectivement ne pas entrer en concurrence avec ton employeur, et c'est là où ça à l'air de coincer pour ton cas.

          Mais depuis peu, tu n'as plus à le dire à ton employeur, et il ne peut plus s'y opposer si il en prend connaissance (et que tu ne fais rien d'illégal comme lui rentrer en concurrence)
          • [^] # Re: Enthousiaste

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et si tu as signé il y a plus de 3 ans ?
            Ces clauses sont dans la plupart des contrats de travail dits « types ».
            Cela étant, vu les termes, elles sont limites abusives et peuvent sans doute être rendues caduq mais je n'irais pas faire l'expérience.
            • [^] # Re: Enthousiaste

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Et si tu as signé il y a plus de 3 ans ?

              Ca marche pour tout, quel que soit l'age de ton contrat (ce qui compte est la loi à l'instant t dans ce cas)

              Cela étant, vu les termes, elles sont limites abusives et peuvent sans doute être rendues caduq mais je n'irais pas faire l'expérience.

              La loi passe avant ton contrat, donc on s'en fout du contrat :)
              (sauf si tu as un contrat secret défense :) )
              • [^] # Re: Enthousiaste

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Dites vous auriez un lien vers le ou les articles de loi, car tout celà m'intéresse drôlement, et j'ai la fameuse clause de non-concurrence + pas le droit à une seconde activité professionnelle dans mon contrat.

                Merci d'avance
                • [^] # Re: Enthousiaste

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je l'avais lu sur http://www.apce.com/ , le site de "référence" pour la création d'entreprise.
                  Par contre, niveau index c'est un peu merdique, je n'arrive pas à le retrouver rapidement :(.
                  A chercher sur le site (et plus, pour la création d'entreprise, genre le RSI à ne pas payer et tout ça quand on a déja une activité salariée... Il y a plein d'info sur le site, mais faut le lire longtemps, très longtemps)
                  • [^] # Re: Enthousiaste

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    http://www.apce.com/cid30098/creer-une-entreprise-en-poursui(...)

                    Un salarié peut-il créer sa propre entreprise, tout en conservant son emploi ?

                    Oui, une même personne peut exercer simultanément deux ou plusieurs activités professionnelles, salariées ou non salariées, sous réserve que cette situation ne soit pas interdite par son contrat de travail ou qu'il n'y ait pas d'incompatibilités résultant d'un statut professionnel réglementé (avocats, notaires, fonctionnaires.....). Cette situation est même encouragée par la Loi 2003-721 du 01/08/2003 pour l'initiative économique qui comprend plusieurs mesures visant à faciliter la « bi-activité » :
                    - l'inopposabilité des clauses d'exclusivité au salarié-créateur pendant sa première année d'activité,
                    - le travail à temps partiel pour création d'entreprise,
                    - et la mesure d'exonération de cotisations sociales au profit des salariés-créateurs.


                    ***

                    Donc la où j'ai dit une connerie, c'est que la clause dans ton contrat marche toujours après un an (ça te laisse le temps de voir, et ensuite tu pars en congé pour création d'entreprise, deux fois 1 an), donc tu ne peux pas en effet faire une double activité permanente (ce dont on parlait, j'en conviens!)

                    Pour la loi entière :
                    http://www.droit.org/jo/20030805/ECOX0200174L.html
                    Qui part néanmoins du principe que ton objectif est de partir de ta boite, et pas une double activité à long terme.
      • [^] # Re: Enthousiaste

        Posté par . Évalué à 8.

        > Personnellement, j'ai commencé mon projet à côté de mon
        > emploi salarié, et l'argent que je gagnais à ce moment la était
        > déclaré sur ma déclaration de revenu.

        Il faut le répéter : C'est illégal en France.

        Même si le fisc s'accomode de voir quelques milliers d'euros déclarés en BNC (= sur ta déclaration d'impôt), les cotisations URSAAF & co ne sont pas optionnelles, et ton client pourrait se voir redressé du montant des cotisations non réglées !

        Certes, sur des petits montants cela importe peu, mais aujourd'hui, pour avoir le droit de facturer ne serait-ce qu'1 € à quelqu'un, il faut posséder un numéro SIRET, ce qui oblige
        - soit à monter une entreprise, quelque soit sont statut
        - soit à exploiter un "filon" prévu pour une activité spécifique (emploi service, maison des artistes, AGESSA etc)

        Et c'est bien pour cela que ce statut d'auto-entrepreneur devrait permettre de faciliter les choses, n'en déplaise aux esprits chagrins qui dénigrent cette initiative : Il sera désormais possible de facturer LEGALEMENT et SIMPLEMENT des petites interventions (conseil, assistance) sans en faire son activité première et sans se prendre la tête avec l'URSAAF pendant 5 ans.
  • # Et question responsabilité ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je n'ai rien lu des documents que l'auteur de ce journal propose. Il se trouve que, sachant faire pas mal de choses dans un certain éventail de domaines, moi aussi je me pose la question du que faire ? dans le cas où je ne trouverais plus de travail comme salarié. Mon idée jusqu'ici était de monter une EURL avec des statuts et un domaine d'activité qui vont bien. Le tout dans une relative sécurité : dans une SARL ou une EURL la responsabilité est limitée au capital de l'entreprise.

    Les gens, souvent artisans qui se mettent à leur compte en leur nom propre exposent tous leurs biens en cas de faillite. C'est pourquoi assez souvent ils sont mariés avec un contrat pour éviter d'exposer le domicile familial, par exemple. Ils sont alors à la merci de leur conjoint en cas de divorce. Entre l'arbre et l'écorce !

    Qu'en est-il à ce sujet des dispositions de cette nouvelle possibilité ?
    • [^] # Re: Et question responsabilité ?

      Posté par . Évalué à -1.

      Je ne pense pas à la faillite. Nous ne somme pas dans se genre de cas. Une auto-entreprise n'est pas une start-up. Tu l'empreinte pas. Je pense que étant donnée la limite imposé les risques de te retrouver dans une situation extrême est très faible.
      • [^] # Re: Et question responsabilité ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tu l'empreinte pas

        empreintes digitales? ;-)
        Bon, j'imagine que tu voulait parler d'emprunt.

        Ca n'empêche pas que tu peux être dans une grosse grosse merde avec l'EI (ou auto-entrepreneur).

        Cas d'école : l'affaire Wizzgo.
        http://maitre-eolas.fr/2008/11/26/1221-rip-wizzgo

        2 personnes ont monté un SARL.
        Attaque en justice, la SARL doit 400 000 € de dommage et interets.
        C'est une SARL, la SARL est en faillite, les proprios gardent leur maison.

        Ils auraient été en EI (ou auto-entrepreneur), bye bye maison, epargne tout ça, ils auraient dû payer de leur argent perso (ceux de la femme, ceux prévu pour l'épargne des enfants etc...)

        Je pense que étant donnée la limite imposé les risques de te retrouver dans une situation extrême est très faible

        Justement, il n'y a une limite dans le positif, mais absolument pas dans le négatif. Tu peux te retrouver en faillite personnelle même si au départ du avait prévu de te faire 100€/mois d'argent de poche.
        l'EI, l'auto-entreprise, ce sont des formes d'entreprenariat pouvant être dangereux pour votre patrimoine personnel, à bon entendeur...
        • [^] # Re: Et question responsabilité ?

          Posté par . Évalué à 1.

          mouais... Effectivement le cas du procès est pertinent. Mais dans tout les autres cas, si je commence à avoir des problèmes, il me suffit d'arrêter tout avant de passer la ligne rouge. Point bar. non? Et puis de toute façon j'ai rien a donner. Je suis étudiant, j'ai pas de maison, pas d'argent, pas de biens... Ca règle le problème !
          • [^] # Re: Et question responsabilité ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            il me suffit d'arrêter tout avant de passer la ligne rouge.

            Le problème de la ligne rouge, c'est que tu l'as voit après l'avoir passée.

            je suis étudiant, j'ai pas de maison, pas d'argent, pas de biens... Ca règle le problème !

            Tu montes ton truc, le lendemain tu tombes sur la fille de tes rêves qui a un peu d'argent (disons 20 000€ qu'elle a économisé depuis 5 ans), 1 mois plus tard tu te maries sans faire attention au régime marital (régime de la communauté des biens par défaut), le lendemain tu as un procès, que tu perds en référé et tu dois 100 000 € de dommage et intérêts tout de suite.
            en 2 mois, la femme de tes rêves passe de par exemple 20 000€ d'épargne à -80 000€. Toute l'épargne des 5 dernières années de ta femme partis en fumée en 2 mois, faillite personnelle pour vous deux, plus de chéquier, plus rien.

            Tu en rigoles? Cet exemple est tiré de faits réels. Un acte "professionnel" n'est pas si anodin que ça, et vaut mieux réfléchir aux conséquences.
            Je te donnes des exemples extrêmes (il y a des EI en France, plein, et toutes n'ont pas un procès, mais regardes Wizzgo : qui aurait imaginé le montant des dommage et intérêt pour juste un magnéto?), pour juste te dire : non, ce n'est pas aussi simple, partir tête baissée sans réfléchir c'est foncer dans un mur en béton à 100 km/h. Réfléchi, regarde touts les conséquences à terme que cela peut entrainer, avant de partir. Auto-entreprise ou pas, c'est du détail.
            • [^] # Re: Et question responsabilité ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Il me semble que dans le régime de la communauté des biens par défaut, seuls sont pris en compte les acquits après le mariage. La fille de ses rêves conserverait donc l'argent qu'elle possédait avant le mariage, ouf !
              • [^] # Re: Et question responsabilité ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Arghhh, ma démo tombe à l'au, c'est vrai par défaut c'est réduit aux acquêts. Madame a plein de dettes avec son mariage, mais garde ses 20 000.

                Le principe reste toutefois entier : parfois, on ne vois pas les conséquences de nos actes tout de suite, et ça peut faire mal.

                La prochaine fois je fais la démo avec madame qui gagne au loto (qu'elle avait joué avant de connaitre Mr mais qu'elle reçoit après le mariage, délais tout ça...) le lendemain du mariage :).
    • [^] # Re: Et question responsabilité ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      L'auto-entreprise n'est qu'une EI avec quelques simplifications (pas d'immatriculation, impôts sur le CA et pas sur le revenu), mais reste une EI, avec tous les dangers de l'EI, dont la fusion des patrimoines pro+perso. Tout comme l'EI, tu peux protéger chez le notaire (donc sous à dépenser) ton habitation principale.

      Bref, pas grand chose de neuf.

      on idée jusqu'ici était de monter une EURL avec des statuts et un domaine d'activité qui vont bien.

      C'est ce que j'ai personnellement fait, pour diverses raisons dont la protection financière et juridique (on ne sais jamais).
      Ca a néanmoins des coûts, dont la paperasse (j'ai craqué pour une partie de cette paperasse, j'ai pris un comptable pour, compter dans les 100€/mois pour lui, mais c'est trop compliqué à faire tout seul, quand je vous dit que ce qui est demandé c'est une simplification de l'existant, pas un ajout de statut...)
      Une seule chose à dire : bon courage dans les méandres de la paperasse (CFE, RSI etc...)
      • [^] # Re: Et question responsabilité ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci de ta réponse. En effet, prendre un comptable me semble le minimum minimorum quand on monte une SARL ou une EURL.

        Sans être indiscret et sans détails précis, dans quelle genre d'activité t'es-tu lancé ?
        • [^] # Re: Et question responsabilité ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Sans être indiscret et sans détails précis, dans quelle genre d'activité t'es-tu lancé ?

          Je ne le cache pas.
          Services professionnels autour de MediaInfo (intégration chez le client, demandes d'évolution payées), et pub du site MediaInfo (voir ma page perso), et je travaille sur un site plus complet autour de MediaInfo (sa teneur est par contre encore secrète)
          Oui, c'est du libre (GPL/LGPL) :), mais ça ne paye pas encore suffisamment pour bien manger, mais j'y crois.
  • # Auto-entreprise : oui, mais en complément d'autre chose

    Posté par . Évalué à 4.

    Je vois l'auto-entreprise comme le truc parfait pour déclarer une petite activité. Ma mère fait pas mal de couture, par exemple des costumes de danse (style pour le spectacle de fin d'année de l'école de danse du coin). Là, elle peut réellement facturer, pour un truc qui doit tourner à qques centaines d'€ par an. Pas la peine de penser à une EI, elle croulerait sous les charges, pour cotiser pour rien en plus : mes parents sont retraités.

    Idem pour moi, je m'imagine bien monter une petite activité sans quitter mon salaire. Je veux essayer de monter un site web, et le but est clairement de faire du benef : donc auto-entreprise, et si ça marche bien, je me casse de mon boulot. Mais avant, j'hésite trop, et notamment à cause des charges fixes : si c'est un bide, je veux pas perdre qques milliers d'€ dans l'histoire.

    Les entreprises "réelles" (style EI, SARL...) se doivent d'assurer un chiffre mini, et du coup rechignent à faire du "petit commerce". Un paysagiste va pas se déplacer pour tondre une pelouse, à moins de la facturer 200€. Un auto-entrepreneur peut faire ça le dimanche pour 50€, c'est dans sa poche, il refilera 10 ou 20€ à l'état en charge et c'est plié !

    Par contre, penser faire une entreprise et en vivre, et prendre le régime d'auto-entreprise, je pense que c'est pas un bon truc, ne serait-ce que par la non prise en compte (si j'ai bien compris) des charges. Là, l'EI est dans 90% du cas le truc le plus simple à monter.
    • [^] # Re: Auto-entreprise : oui, mais en complément d'autre chose

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pas la peine de penser à une EI, elle croulerait sous les charges, pour cotiser pour rien en plus : mes parents sont retraités

      Pour eux, OK, les charges fixes (~100/an) sont chiants.

      Idem pour moi, je m'imagine bien monter une petite activité sans quitter mon salaire.

      Pour toi, moins : EI avec déclaration d'un salaire à côté, le RSI ne t'emmerde pas, pas de charges fixes. Donc "ca existait déjà" (à 150€ d'investissement près pour créer l'EI)

      et du coup rechignent à faire du "petit commerce".

      Bof, c'est surtout que tu auras la flemme de te déplacer (ça coûte du temps) pour si peu. EI ou pas, ça changera pas grand chose. les charges sont proportionnels au revenu!

      Là, l'EI est dans 90% du cas le truc le plus simple à monter

      Et oui... C'est surtout ma critique : ce n'est pas ça qui va "relancer" l'économie, ce n'est pas le super-méga-truc qui va aider tout le monde : ça va aider quelques personnes très précises (comme tes grands parents) qui n'ont pas envie de faire un truc au black (vu la tendance des français sur la loi : rare :-D ). Pas un truc général qui va remplacer le reste car mieux. C'est mieux dans de rares cas. Simplifier l'existant (l'EI) aurait été mieux, mais bon...
      • [^] # Re: Auto-entreprise : oui, mais en complément d'autre chose

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour tout dire je savais pas qu'il existait un statut "EI avec salaire à côté"... Je vais y jeter un oeil...

        Du coup, en effet c'est pas forcément une révolution ce truc...
        • [^] # Re: Auto-entreprise : oui, mais en complément d'autre chose

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui, regarde.
          Je corrige une connerie que j'avais dit quand même : les cotisations sociales ne sont pas à payer "que" la première année.
          Donc les années suivantes il y a un minimum à payer (~100€/mois), et il se peut que si tu as un CA vraiment faible l'auto-entreprise soit plus intéressante dans ton cas (et seulement dans ton cas, ou pas dans ton cas, le truc n'est pas simplifié mais complexifié, il faut que tu te fasses un planning avec le CA et revenu estimé pour savoir si tu vas dépasser ou pas certains montants, dans certains cas l'EI normale est plus intéressante, d'autres l'auto-entreprise)

          Et... L'auto-entreprise n'est qu'une variant de l'EI, l'auto-entreprise n'apporte pas grand chose de neuf, juste une option en plus de l'existant. L'existant existait déjà avant ;-).
          Ce n'est pas une révolution, ça permet surtout au ebayeurs et compagnie d'avoir un truc plus officiel à moindre frais (mais plus cher qu'avant où ils ne déclaraient rien ;-) )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.