Journal Campagne de financement pour PulseAudio

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
31
4
nov.
2016

Un des mainteneurs de PulseAudio, Tanu Kaskinen, a lancé une campagne de financement sur Patreon. Voir aussi les informations sur son nouveau blog.

PulseAudio est généralement le serveur de son installé par défaut avec la plupart des distributions Linux pour desktop/laptop. Ce qui veut dire que PulseAudio est sans doute utilisé par plusieurs millions de personnes, voir plusieurs dizaines de millions (je ne sais pas quelles sont les dernières estimations).

Toujours faut-il que les utilisateurs soient au courant de la campagne de financement, d'où ce journal.

Tanu Kaskinen est le deuxième plus gros contributeur, en terme du nombre de commits, de PulseAudio. Le premier contributeur étant maintenant occupé avec systemd depuis plusieurs années.

$ git shortlog -sn | head -5
  3822  Lennart Poettering
   678  Tanu Kaskinen
   488  Arun Raghavan
   438  Pierre Ossman
   339  Colin Guthrie

Ce type de logiciel ne s'écrit pas tout seul, il y a toujours du travail de maintenance à faire et d'autres fonctionnalités à développer. Il ne faut pas prendre ces logiciels pour acquis.

Si PulseAudio avait au départ une mauvaise réputation, c'était principalement dû à des bugs plus bas niveau (dans les pilotes matériel) et à une mauvaise intégration dans certaines distributions (Ubuntu). Voir cet article (plus ou moins récent) pour plus de détails.

  • # Chocking

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 04/11/16 à 16:01.

    C'est pas une équipe entière chez Red Hat qui "maintient" Pulse? Oo

    PS - Petit truc au passage avec PA, quand il se met en kzrrrrrrrzzzzz chien, le relancer avec pulseaudio -k.

    • [^] # Re: Chocking

      Posté par . Évalué à -10.

      moi je veux bien donner 500 € à un financement participatif pour RETIRER pulseaudio de toutes les distributions !

      • [^] # Re: Chocking

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Peux-tu expliquer en détail pourquoi ? Est-ce que tu t'y connais suffisamment techniquement pour avoir de bons arguments ?

        Chez moi PulseAudio fonctionne très bien, je n'ai rien à lui reprocher.

        « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 7.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par . Évalué à 10.

            Tout au contraire, pulseaudio a été créé pour le pékin moyen, pour rendre la gestion du son plus aisée. Donc, des arguments non-techniques devraient suffire. Si cela ne fonctionne pas out-of-the-box, bah, c'est un problème.

            Oui effectivement, chez moi ça marche tout seul

            Personnellement, j'ai (et ai eu) énormément de problème avec pulseaudio (grésillement, décalage du son, casque bluetooth qui fonctionnait avec alsa, …) et systemd (Système qui ne boot pas, share nfs qui ne se monte pas, lenteur de boot, …). Ce sont quasi les seuls problèmes que j'ai rencontré durant les dernières années sur mes distrib. linux (récentes et à jour). Et la plupart du temps rien dans les logs, peu d'information sur le problème éventuel, … Je ne sais même pas comment faire un bug report ou une entrée forum correcte avec le peu d'information que j'arrive à glaner.

            Chez moi, c'est l'inverse, jamais eu de problèmes avec pulseaudio ou systemd. J'ai eu des problèmes de driver graphiques, mais jamais sur ces composants. Au contraire, j'apprécie grandement systemd pour sa facilité à gérer le démarrage de mes services et PA pour gérer le volume selon mes applications.

            Bref, tout ça pour dire que l'argument « chez moi, ça marche (pas) © » ne marche pas vraiment. Il y en a pour qui ça marche, et d'autre non, de la même façon qu'avec alsa et sysV. Seulement, vu l'adoption de PA puis de systemd, on peut se dire que le ratio de satisfait a dû s'améliorer avec ces nouvelles solutions.

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par . Évalué à 10.

            Cela ne lui donne toujours pas de solution à son problème.

            Supprimer pulseaudio non plus, tu noteras.
            Quand les linuxiens auront compris que c'est pas en repartant de 0 qu'on corrige les 5 derniers pourcents de bug/polish d'un bout de soft aussi énorme qu'un serveur de son, on aura fait un grand pas en avant.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci pour ce message qui résume bien ma pensée.

            Je pense que tous les musiciens qui doivent subir pulseaudio n'ont pas vraiment besoin de se justifier du ressentiment qu'ils peuvent avoir vis à vis de cet "apport".

            De plus, s'il est facile de le désinstaller, le fait qu'il soit mis par défaut dans les distributions fait que beaucoup de paquets en dépendent ou sont compilés avec, et parfois il n'est malheureusement pas envisageable de s'en passer, même si c'est pour se retrouver avec du son qui grésille de façon aléatoire ou des bugs bizarres.

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par . Évalué à 8.

            Quand s'est-on arrêté sur ce site de demander :

            Quand les gens se sont arrêtés de dire qu'ils avaient des problèmes pour se contenter de dire qu'ils aiment pas ?

            Si tu veux être un peu plus constructif que simplement te plaindre essaie d'avoir un point de vue un minimum objectif. Une analyse manichéenne comme la tienne avec d'un côté le pauvre utilisateur et de l'autre la horde communauté qui lui roule dessus n'est pas pas très intéressante (populiste oui, intéressante non). Elle n'amène pas de solution réellement accessible.

            Essai de regarder les choses avec un peu plus de recul plutôt qu'en ressortant des trolls. Des nouveautés il y en a pleins et elles ne sont pas toutes liées à LP (KDE4, KDE5, Gnome 3, Wayland, dbus, xcb, le renommage des périphériques réseau, il est sensé y avoir un remplaçant à iptables depuis pas mal de temps, les commandes ip et ss,…). Certains sont des réussites d'autres non (ils n'ont pas pu vraiment aboutir et/ou les gens se plaignent).

            Le fait de tenter une analyse globale à partir de 2 exemples n'est pas particulièrement intéressant. Surtout que les critiques de l'un et de l'autre sont très différentes : PA avait pleins de bugs et system on critique surtout ces choix (je dis pas qu'il n'a pas de bug, mais que ce n'est pas l'essentiel de la critique).

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Au contraire

              Posté par . Évalué à 10.

              PA avait pleins de bugs et system on critique surtout ces choix (je dis pas qu'il n'a pas de bug, mais que ce n'est pas l'essentiel de la critique).

              C’est bizarre, je dirais exactement l’inverse.

              En ce qui concerne systemd, son architecture me semble bien vue, mais j’ai essuyé beaucoup de plâtres… À la limite, c’est plutôt au niveau du choix de remplacer d’autres éléments du système par des trucs qui ne font que la moitié du boulot (l’automontage…) que le choix me paraît beaucoup plus discutable.

              Concernant PulseAudio, par contre, je pense au contraire que le choix d’architecture est mauvais à la base : ajouter une usine à gaz à la pile sonore (plutôt que d’en remplacer un élément), qui tourne sans priorité spécifique (même si c’était heureux quant PA se mettait à prendre 100 % du temps CPU…), alors que le son est l’exemple typique de ce qui doit absolument fonctionner en temps réel (une vidéo, ce n’est pas continu à la base, si c’est un peu plus saccadé, c’est juste un peu désagréable, alors que pour un son, c’est tout de suite très pénible).

              Évidemment, quand on veut sortir sur une machine distante plus de sons simultanés que sa carte son ne gère de canaux, et pas échantillonnés dans la même fréquence, on ne peut pas éviter un certain nombre de traitements. Mais quand on joue un bête son unique sur la carte son locale, ça devrait passer aussi directement que possible.

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Au contraire

                Posté par . Évalué à 0.

                C’est bizarre, je dirais exactement l’inverse.

                Et tu te trompe. Regarde simplement les dépêches qu'on a eu sur systemd par exemple : systemd : l’init martyrisé, l’init bafoué, mais l’init libéré ! (tu as aussi les discussions de Debian lors du choix d'utiliser systemd par défaut). Pour PA, j'ai pas le temps d'aller déterrer les trolls de l'époque.

                Concernant PulseAudio, par contre, je pense au contraire que le choix d’architecture est mauvais à la base

                Je n'ai pas dis qu'il n'y avait pas de critique sur le design, je dis qu'il y en avait beaucoup moins.

                ajouter une usine à gaz à la pile sonore (plutôt que d’en remplacer un élément), qui tourne sans priorité spécifique (même si c’était heureux quant PA se mettait à prendre 100 % du temps CPU…)

                Le son a toujours était une usine à gaz et on a même vu ressortir OSS pour contrer PA. Ce qui est certain, c'est que tu ne peux pas fournir les fonctionnalités de PA en étant kernel-land. Il faut fournir à minima un tas d'API pour le contrôler pour que l'utilisateur ai accès à toutes ces fonctionnalités. Le découpage qu'est-ce qu'on met d'un coté ou de l'autre est trop pointu pour ce que j'en comprends, mais je conçois très bien que laisser alsa coté noyau et PA en espace utilisateur soit pas particulièrement déconnant.

                alors que le son est l’exemple typique de ce qui doit absolument fonctionner en temps réel (une vidéo, ce n’est pas continu à la base, si c’est un peu plus saccadé, c’est juste un peu désagréable, alors que pour un son, c’est tout de suite très pénible)

                C'est très subjectif ça. J'ai pas de problème à avoir de petits soucis sur la musique (et la plupart des gens écoutant la FM ou qui passent des appels téléphonique doivent avoir l'habitude) alors qu'au premier lag d'une vidéo je l'arrête immédiatement et je passe à autre chose. Quand j'écoute, j'occupe mes autres sens avec d'autres choses donc s'il y a un petit souci sur l'audio tant pis, alors que lorsque je regarde une vidéo, ma concentration se porte uniquement sur la vidéo donc si elle lag ça me débecte.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Si tu ne sais pas comment fournir plus d'informations, le mieux est de rapporter un bug dans le bug tracker de sa distrib, en demandant comment fournir plus d'informations. Celui qui a créé le paquet de PulseAudio s'y connait surement mieux que toi et pourra te demander l'output de certaines commandes, ou de tester certaines choses. Dans beaucoup de cas, un rapport de bug n'est initialement pas rapporté pour le bon module, le bug se trouve en fait ailleurs.

            De manière générale, c'est mieux de rapporter un bug chez sa distrib plutôt que directement en amont, pcq le bug peut venir d'une mauvaise intégration dans la distrib, ou d'un patch. Aussi, le packageur peut déjà faire un premier diagnostic, comme ça quand un bug est rapporté en amont, il y a déjà plus d'informations utiles (et rapporté au bon endroit).

            Ou alors inscrit-toi à une mailing list où tu sais qu'il y a des gens qui s'y connaissent bien en PulseAudio. Râler sur LinuxFr ne fera pas avancer les choses (sauf dans certains cas où quelqu'un s'y connait vraiment bien dans un domaine).

            « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Chocking

        Posté par . Évalué à 4.

        je veux bien te donner 500€ si tu écris un truc au moins aussi bien.

        • [^] # Re: Chocking

          Posté par . Évalué à 6.

          alsa peut fonctionner sans pulseaudio. Le problème c'est que de plus en plus de logiciels considèrent que pulseaudio DOIT être présent, et refusent de fonctionner sans.

          • [^] # Re: Chocking

            Posté par . Évalué à 3.

            alsa peut fonctionner sans pulseaudio.

            Non, pas pour moi. Avec Alsa je ne sais pas choisir le périphérique de sortie par application par exemple.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Chocking

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Chez moi ça marche®.

        Je me souviens il y a longtemps que j'avais des problèmes avec PA sur FreeBSD, qui était installé à cause de GNOME IIRC.

        Mais là, tout marche (sur Linux en tout cas), je peux mettre un casque bluetooth depuis GNOME, passer en HDMI, changer le son pour une application et aucun bug.

        En plus grâce à PA, j'ai différents volumes entre mon casque et les haut parleurs de mon PC. Ce qui par exemple, me laisse possible de mettre le son des hauts parleurs assez bas pour éviter de gêner les gens autour de moi si je débranche mon casque par mégarde.

        svn is the IE6 of version control

    • [^] # Re: Chocking

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Red Hat fait effectivement énormément de choses pour le desktop. (Bien plus que Canonical).

      Deux exemples récents :

      • libinput, voir cet article :

        I would also like to point out that the vast majority of commits were done by Red Hat employees […]

      • Un meilleur support des systèmes dual-GPU, voir cet article.

      Mais Red Hat ne fait pas tout le boulot, d'autres entreprises et des particuliers contribuent aussi à un meilleur desktop sous Linux.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 07/11/16 à 23:27.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Chocking

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Malgré tout, pour une compagnie qui a moins de budget, ils aiment le dépenser dans des activité à faible valeur ajoutée directe et dont une alternative était déjà en développement (Snap au lieu de Flatpak, Mir au lieu de Wayland, etc.).

          Choses qu'ils auraient pu investir dans des projets plus pertinents, comme finir Unity 8 ou Ubuntu Touch encore.

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 07/11/16 à 23:43.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Chocking

              Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 08/11/16 à 14:20.

              Pourtant un petit étudiant Finlandais a développé un clone de unix, une activité à faible valeur ajoutée à l'époque et dont plusieurs alternatives étaient déjà développées (BSD, minix, …).

              Sauf que tu oublies deux choses dans cette histoire :

              • Torvalds était étudiant, outre le fait que Linux lui servait d'apprendre, il n'a pas dépensé de l'argent spécifiquement pour le développement du noyau à l'origine. Ubuntu a développé ces projets en investissant de l'argent et en espérant en tirer un bénéfice.
              • Tu oublies le contexte de l'époque, Minix n'était pas libre (ce qui embêtait Linus qui devait galérer pour patcher Minix pour avoir des trucs intéressant), *BSD était dans une grande incertitude juridique à l'époque et HURD n'était pas là et trop générique pour son besoin. Bref, aucune alternative potable dont il pouvait facilement contribuer.

              On peut dire la même chose de pulse, de systemd, aucun des 2 étaient les premiers.

              systemd et PulseAudio sont des changements majeurs dans l'approche de leur domaine d'activité. systemd ce n'est pas juste upstart en légèrement mieux, pareil pour PA avec Alsa. D'ailleurs Red-Hat a beaucoup investi dans Alsa et upstart, mais quand il était devenu évident que ces solutions étaient trop limitées avec un changement d'architecture nécessaire, ces solutions sont nées. Cela me paraît normal.

              Snap et Mir sont nés peu après Flatpak et Wayland, des technologies très similaires et ces alternatives sont nées alors que tout était ouvert pour discuter sur le résultat qu'on souhaitait obtenir. Canonical avait largement moyen d'influer les choix de ces solutions et de contribuer conjointement plutôt que de faire une solution maison dès le départ qui peinent à voir le jour concrètement.

              Après voilà, le LL c'est aussi la liberté de refaire soi même aussi. Je n'ai pas de soucis avec ça. Mais après Canonical va se plaindre que la communauté ne les suit pas, qu'ils investissent des sous dans un trou noir sans rentabilité derrière, etc. (en fait, ils l'ont déjà fait).
              Du coup je trouve leur stratégie douteuse. Ils ont les ressources (financières et techniques) de faire de belles choses et je suis convaincu de l'intérêt de ubuntu, Ubuntu Touch et de Unity par exemple. Je suis du coup très dubitatif sur ce qu'ils font en dehors comme Mir et Snap plutôt que de contribuer aux solutions plus universelles.

              C'est tout, et je le répète, ils font ce qu'ils veulent, cela ne regardent qu'eux. Après faudra pas venir se plaindre si ces alternatives ne décollent pas.

              EDIT : notons qu'à la base, on parlait de la différence de budgets pour expliquer la différence de contributions de Canonical et de Red-Hat ce qui est vrai. Mais là où je voulais en venir, c'est que si tu ne peux pas rivaliser avec Red-Hat sur ce terrain, tu n'investis pas tes deniers pour concurrencer Red-Hat sur tous les fronts. Cela en sert à rien. De même que Red-Hat ne sort pas une console de jeu pour lutter contre la Xbox de Microsoft.

  • # Ubuntu a bon dos

    Posté par . Évalué à 10.

    Si PulseAudio avait au départ une mauvaise réputation, c'était principalement dû à des bugs plus bas niveau (dans les pilotes matériel) et à une mauvaise intégration dans certaines distributions (Ubuntu).

    Ubuntu a bon dos (et je dis ça alors que je n’en suis pas tellement fan) ; en vrai, PulseAudio était calamiteux aussi sous Fedora.

    Par moments, il se mettait à prendre 100 % du CPU, sans forcément réussir à jour du son, parfois sans même qu’on en ait envoyé.

    Il y avait aussi son comportement en condition de stress mémoire.
    Quand la machine swappait trop, il pouvait arriver qu’il soit bloqué (jusque là, ce n’est pas de sa faute, si ce n’est qu’en envoyant le son en direct sur Alsa, ça tient mieux parce que ça demande nettement moins de ressources).
    À partir de là, deux comportements raisonnables étaient possibles :
    – reprendre le son là où ça en était (avantage : on ne perd rien, inconvénient : risque de perte de synchro) ;
    – jeter la partie de son correspondant à l’intervalle de blocage (inconvénient : on perd du son, avantage : pas de perte de synchro).
    Ce que PulseAudio faisait, c’était de jouer le son en retard en compressé sur à peu près une seconde ! Il n’y avait que Lennart pour trouver une solution aussi « géniale ». Ça donnait des bruits atroces !

    Je confirme l’expérience d’alenvers : la réponse typique était « oui, mais tu n’as pas la dernière Fedora, il n’y a plus de problèmes ». En vrai, quand je passais à la dernière Fedora (bah non, à l’époque la mise à jour de la Fedora n’était pas trop fiable et je ne réinstallais pas tous les six mois)… j’avais toujours les mêmes problèmes.

    Alors ça s’est arrangé pour moi :
    – plus de mémoire sur ma machine du boulot, sur laquelle j’utilise en fait le son assez rarement ;
    – une distribution qui me permet de ne pas mettre PulseAudio sur mon portable personnel (de toute façon, la consommation de CPU, c’est autant d’autonomie en moins, autant ne pas en gâcher avec un truc dont les fonctionnalités ne me sont pas utiles).

    Je suppose que PulseAudio s’est quand même amélioré globalement, parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu prendre 100 % du temps CPU (sur ma machine du boulot), alors que ça lui arrivait sans même jouer de son.

    Pour le reste, je serais curieux de voir ce que ça donne en conditions de stress mémoire, mais pas assez jusqu’à maintenant pour prendre le temps de recréer de telles conditions et de faire le test.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Ubuntu a bon dos

      Posté par . Évalué à 8.

      Bien que je rencontre toujours des problèmes avec PulseAudio, la situation s'est quand même améliorée depuis les débuts. Parmi les trucs étranges qui se produisent sur mon portable : pas de son lorsque PA est installé, et virer PA me fait retrouver le son …

      Côté mémoire, je trouve qu'il est encore un peu trop gourmand parfois, mais globalement ça tient. J'avais d'ailleurs commencé il y a a peu près 6 mois à l'utiliser sur un raspberry pi pour récupérer le son de mon téléphone via bluetooth (l'objectif étant de le mettre dans la voiture mais j'ai laissé tomber par manque de temps) et Pulseaudio s'est pas trop mal comporté. Enfin, un petit bémol quand même : c'est tombé en marche une ou deux fois, avec un peu de grésillement, mais le pb n'est pas la stabilité technique de PA, mais plutôt le mode de développement de PA (et il n'y a malhereusement pas que PA qui est à blamer de ce côté) : plein de changements avaient été introduits dans PA, sans forcément être bien documentés, et j'ai passé beaucoup de temps à décoder les divers exemples fournis cà et là sur le net et à tenter de deviner ce qui était encore valable ou non, puisque bien sr, comme tout logiciel libre qui se respecte, PA ne fournit pas une doc digne de ce nom pour pouvoir l'utiliser correctement.

    • [^] # Re: Ubuntu a bon dos

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Peut-être que PulseAudio a été intégré trop tôt dans les distributions (en tout cas par défaut). Fedora est réputée pour être bleeding-edge, donc c'est le genre de bugs auxquels on peut s'attendre quand un nouveau logiciel assez complexe est intégré dans la distrib. Fedora est généralement une des premières distrib à intégrer ce genre de nouveautés, justement pour tester les choses « en grandeur nature ». Les développeurs s'attendent à recevoir des rapports de bugs s'il y a des problèmes, sinon si chez eux tout fonctionne bien, ces problèmes ne seront jamais corrigés.

      Je serais intéressé de savoir si PulseAudio avait aussi pas mal de problèmes avec la première version de Red Hat Enterprise Linux/CentOS qui utilisait PulseAudio par défaut. Ou SUSE.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Ubuntu a bon dos

      Posté par . Évalué à 7.

      Ubuntu a bon dos ?

      C'est pas vraiment le problème.
      Avec Ubuntu il faut que ça marche "out of the box", c'est attendu par ses utilisateurs.
      Il y a eu les même problèmes avec Fedora ?
      Admettons, mais le propos de Fedora n'est pas d'être rocksolid, mais de proposer les dernières technologies du logiciel libre qui feront l'avenir du logiciel libre (et aussi mettre à maturation des technologies pour RHEL qui n'ont pas encore trouvées leur place dans la "communauté" du logiciel libre). Ça ne veut pas dire que Fedora accepte n'importe quoi, mais il y a un compromis entre le risque de prendre les dernières technos et un système qui continue de rendre service à ses utilisateurs. Donc on tolère plus que ça "casse" avec Fedora. Ubuntu n'est pas sur ce compromis. Il y a des compromis pour Ubuntu, évidement, mais il n'y a pas ce compromis.

      Le problème est que Pulseaudio a eu une mauvaise image notamment à cause d'Ubuntu. Quand je dis ça, je ne dis pas qu'Ubuntu a fait des conneries avec Pulseaudio, j'en sais rien et ça ne m'intéresse pas vraiment. S'il y avait des problèmes sur Fedora et Ubuntu, alors Ubuntu ne devait pas intégrer Pulseaudio, Ubuntu devrait attendre. Que ce soit un problème de Pulseaudio ou Alsa ne change pas ce constat.

      Je suis un utilisateur de Fedora depuis FC1, je n'ai jamais eu de problème avec Pulseaudio, en tout cas suffisamment anecdotique pour que je n'en ai pas un souvenir précis.

  • # Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

    Posté par . Évalué à 5.

    D'après les sources la campagne n'est pas pour pulseaudio mais pour lui, en effet il indique avoir arrêté de bosser en 2015 pour pouvoir se consacrer pleinement aux logiciels libres.

    • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est à peu près le but de Patreon : financer un créateur (artiste, journaliste, programmeur…) collaborativement pour lui permettre de vivre de son "art".

      • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

        Posté par . Évalué à 6.

        Du coup le titre de cet article n'est pas valide et ça fait une énorme différence.

        • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pas si énorme que ça dans ce genre de cas où c'est "soit j'arrive à vivre en maintenant PA soit je devrai trouver un autre job et démerdez-vous".

          • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 07/11/16 à 13:45.

            On est pas chez BFMTV ici.
            Il n'est pas LE mainteneur de pulseaudio ni même le responsable du projet.
            S'il abandonne, il restera toujours du monde et au pire RedHat peut très bien recruter quelqu'un d'autre.
            De plus il dit clairement dans son post de blog et son Patreon que l'argent est pour financer son travail, pas pour Pulseaudio.

            • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Sauf que toute sa campagne semble tourner autour de PulseAudio, qu'il cite un certain nombre de fois. On peut donc imaginer qu'il concentrera ses efforts sur ce projet en particulier, même si rien ne l'empêchera de contribuer à d'autres projets.

              De mon point de vue, plus il y a de contributeurs payés à temps pour travailler sur des projets libres, plus ces mêmes projets ont des chances de bien se porter et d'avancer bien plus vite, ce qui bénéficiera toujours à l'ensemble de la communauté. Et franchement, je trouve ça triste de constater qu'après plusieurs jours, le nombre de patrons n'a pas bougé d'un pouce, et que la somme récoltée soit toujours aussi insignifiante. Et ce n'est malheureusement pas un cas isolé. Que ce soit ZeMarmot ou tout autre projet libre qui souhaiterait pouvoir en vivre, tous semblent faire des bides monumentaux.

            • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              On est pas chez BFMTV ici.

              Je vois pas le rapport et je t'emmerde pour la comparaison.

              Il n'est pas LE mainteneur de pulseaudio ni même le responsable du projet.

              Sauf que d'après le journal, étant donné que Lennart n'y touche plus, bah ça en a un peu l'air, si.

              S'il abandonne, il restera toujours du monde et au pire RedHat peut très bien recruter quelqu'un d'autre.

              Vu que le gars demande 300 balles par mois pour vivre, je sais pas pourquoi, j'ai l'impression que ça colle pas avec "Redhat le remplacera", ou alors il est vraiment employé Redhat et ça paie moins bien que je pensais.


              Bon on a bien compris que tu l'as classé "gros profiteur qui veut se la couler douce sur le dos de la société". Je suis peut-être BFMTV mais visiblement je cause à Valeurs Actuelles.

              • [^] # Re: Campagne pour lui, pas pour pulseaudio

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/11/16 à 09:22.

                Je vois pas le rapport et je t'emmerde pour la comparaison.

                Tu es l'auteur de l'article ? Non. Alors pourquoi te sentir visé ?

                La comparaison est que le mec lance une campagne pour vivre de son travail, ce qui est plutôt légitime, et on tourne ça en troll sur Pulseaudio qui mendie des sous. C'est limite du putaclick.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.