Journal De Ubuntu Virtual Box à CentOs 5.5 Xen :)

Posté par .
9
8
oct.
2010
Cher journal,
Voici un petit retour d'expérience qui pourra en intéresser certain.

Séduit par l'apparente facilité qu'offre Virtual Box pour la virtualisation et adepte Ubuntu. J'ai entrepris , il y a un an de monter un serveur Ubuntu destiné a héberger des serveurs invités Linux et Windows : Jaunty Jackalope 9.04 x86_64 + Virtual Box 3.0.12 version propriétaire.
On a monté rapidement deux serveurs en production dessus:
- Un linux Apache + Mysql + GLPI pour la maintenance.
- Serveur MS 2003 + MS SQL Serveur 2008 + Sage

J'ai été rapidement confronté à un bug que je n'ai jamais su résoudre. Au bout d'un temps indéterminé et d'un trafic indéterminé(genre plusieurs Gb), la machine invité (Linux ou Windows) se trouve comme déconnectée du réseau.
J'ai essayé plusieurs configuration et j'ai toujours été confronté au même problème.

Celui-ci m'obligeait à redémarrer les machines virtuelles via script à la fois sur l'invité et sur l'hôte pour éviter que la coupure se produise dans la journée et malgré çà en cas de fort trafic une coupure pouvait survenir m'obligeant à redémarrer.

Sous la pression de mon collègue apprenti, il m'a convaincu d'essayer une CentOs 5.5 x86_64 +Xen (sceptique car si je l'écoutais , je changerais toutes les semaines de distribution en passant aussi par BSD et Mac :) ... ).

L'occasion d'un nouveau serveur se présente, on monte une CentOs 5.5 et Xen.
Et là, on s'aperçoit que Xen et son "virt-manager" n'a vraiment rien à envier à VirtualBox. L'interface est simple, claire et puissante.

Virt-manager est un petit bijou:
- On peut voir en un coup d'oeil. L'ensemble des ressources consommées par les machines virtueles.
- L'ajout de périphérique (disque dur, carte réseau) se font à coup de clique accessible pendant le fonctionnement de la VM contrairement à VirtualBox ou on peut accéder à ces éléments uniquement lors de l'arrêt de la VM.

Les seuls difficultés un peu technique:
- La création de /dev/loop supplémentaire (modification modprobe.conf)
- La création de bridge supplémentaire pour bénéficier des cartes réseaux disponible sur la machine, l'ajout de guest directement dans des VLANs. (un script à modifier /etc/xen)

Et là rien à dire , toutes les réponses aux problèmes rencontrés se trouvent avec Google et sans trop chercher.

Happy Friday Troll.
  • # Précisions supplémentaires

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est VirtualBox made in sun/oracle ou VirtualBox packagé par ubuntu ?

    Quand tu dis J'ai essayé plusieurs configuration et j'ai toujours été confronté au même problème., ça veut dire que tu as essayé d'autres distros? Du genre, le bug est propre à VirtualBox ou propre à Ubuntu?

    Tu as fait des recherches, ce problème existe ailleurs que chez toi?
    • [^] # Re: Précisions supplémentaires

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Etant donné que
      Virtual Box 3.0.12 version propriétaire.
      Surement la version sun/oracle

      Note : j'ai également eu ce genre de problème sur mon serveur (qui fait tourner en général 4 vm) : le réseau était perdu, sans savoir pourquoi. Si je ne me trompe pas, ce problème était lié au type de carte réseau que j'utilisais.
      Donc la question est la suivante : quelle carte réseau est émulée par VBox, et qu'elle l'est pas Xen ?
      Et pour aller plus loin : les tests xen / vbox sont-ils fait sur le même matos ? avec version similaire de noyal ? Si tu met tes vm et vbox sur la centos cela fonctionne ou non ? Si oui, le problème est peut-être pas dans VBox...

      Note 2 : VBox pour du serveur ?? Je l'utilise tous les jours sur mon poste client, mais pour du serveur ... rien que pour des problèmes de migration c'est galère (alors qu'un xen / kvm sur lvm c'est tellement mieux pour un serveur - bien qu'on utilise intensivement des vmware ESX par chez nous...)
      • [^] # Re: Précisions supplémentaires

        Posté par . Évalué à 3.

        Dans l'ouverture de bug que j'avais fait sur Bugzilla, je n'ai pas eu ce genre de question et je n'ai même jamais eu de réponse.

        - Xen n'a pas été installé sur le même matos. Il tourne sur un Dell.
        Linux localhost.localdomain 2.6.18-194.8.1.el5xen #1 SMP Thu Jul 1 19:41:05 EDT 2010 x86_64 x86_64 x86_64 GNU/Linux
        4 fois : 01:00.0 Ethernet controller: Broadcom Corporation NetXtreme II BCM5709 Gigabit Ethernet (rev 20)

        - Mon serveur Ubuntu Virtual Box, c'est une machine assemblé carte Asus , je crois.
        Mon serveur Virtual Box utilisait:
        06:00.0 Ethernet controller: Realtek Semiconductor Co., Ltd. RTL8111/8168B PCI Express Gigabit Ethernet controller (rev 02)
        Linux vbox2 2.6.28-18-server #60-Ubuntu SMP Fri Mar 12 05:11:07 UTC 2010 x86_64 GNU/Linux

        Je ne pense pas que cela vienne d'un problème de driver de carte réseau. J'ai essayé plusieurs configuration réseau et sans succès.
        Pour la dernière qui tenait un peu plus longtemps, les VM se retrouvaient dans un réseau Internet au noyau via un bridge mais non-connecté directement à une carte réseau.
        Les VM était accessible via Iptable avec du SNAT et du DNAT pour limiter et contrôler de manière fine le trafic entrant et sortant.
        • [^] # Re: Précisions supplémentaires

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je ne pense pas que cela vienne d'un problème de driver de carte réseau. J'ai essayé plusieurs configuration réseau et sans succès.

          Je ne serais pas si convaincu que toi. J'ai aussi un chipset Realtek (en vrai) et j'ai régulièrement des coupures du réseau après un fort débit. Le problème est peut-être lié.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Précisions supplémentaires

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je confirme. Cela me rappelle un problème avec des drivers d'une carte réseau exotique 'ip1000' qui plantait au bout d'un certain temps sous la charge et qui ne fonctionnait pas avec xen car le pilote n'implémenter le changement d'adresse MAC. (2 problèmes différents mais qui venait tous deux du module/chipset)
  • # libvirt

    Posté par . Évalué à 3.

    libvirt et ses amis (libvirt-bin, libvirtd, virt-manager) est vraiment géniale.

    Il faut noter quelle supporte aussi qemu, qemu-kvm et lxc, entre autres. http://libvirt.org/

    Et en plus, l'interface est en pygtk HIG :)
    • [^] # Re: libvirt

      Posté par . Évalué à 2.

      Et en plus, l'interface est en pygtk HIG :)

      Ca c'est pas un point positif pour un adepte, comme moi, de Qt4 :)
  • # Et KVM ?

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est bête, dans peu de temps tu va encore migrer.
    Vers KVM.

    Vu que tout le monde y va, RedHat en tête, et CentOS étant une recompile RedHat...
    • [^] # Re: Et KVM ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Cela dit, tout le monde n'a pas des archi avec virtualisation hardware, et on ne renouvelle pas un parc de serveurs qui fonctionnent très bien pour la simple raison que RedHat investit dans KVM.

      Lorsque survient une grave catastrophe et que c'est trop la crise, je sais que je peux remonter les services avec le premier pc que je trouve sous la main, même un p4 qui a 6 ans.
      Un liveCD Xen/debian, une sauvegarde, et hop xen create machine…

      Xen permet de paravirtualiser le processeur, et dans ce domaine KVM n'est pas un concurrent.

      Si on peut transposer vers Xen des scénarios basés sur KVM, l'inverse n'est pas toujours vrai.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Et KVM ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Il me semble qu'il parlait d'un Windows 2003 à virtualiser ?
        Je ne sais pas comment tu fais avec Xen, sans support de la virtualisation au niveau processeur.

        Sur des vielles machines, avec que du Linux, rien ne vaut les conteneurs (OpenVZ, vserver, et très bientôt LXC).

        Pour moi Xen n'est plus l'avenir. Et depuis le rachat par Citrix, ça me convainc encore moins.
      • [^] # Re: Et KVM ?

        Posté par . Évalué à 1.

        on ne renouvelle pas un parc de serveurs qui fonctionnent très bien pour la simple raison que RedHat investit dans KVM.

        S'il n'y avait que Red Hat...
        Mais il y a Intel, AMD, Microsoft, etc.
        Bref, la grande majorité.

        Lorsque survient une grave catastrophe et que c'est trop la crise, je sais que je peux remonter les services avec le premier pc que je trouve sous la main, même un p4 qui a 6 ans.

        Je garde aussi des 8086. On ne sait jamais, ça peut être utile.
        • [^] # Re: Et KVM ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Bref, la grande majorité.

          Ce n'est pas ça qui va changer le parc existant avec lequel KVM n'est pas forcément compatible.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.