• # Excellent

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Merci pour l'image !

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Excellent

      Posté par . Évalué à 1.

      J'avais pas lu en postant l'article, mais il y a aussi un commentaire intéressant qui reprend un peu la même idée.
      • [^] # Re: Excellent

        Posté par . Évalué à 2.

        Le commentaire qui le suit montre en quoi tu es à la ramasse.
        • [^] # Re: Excellent

          Posté par . Évalué à 2.

          explique-toiu STP ?

          Pour faire simple, je ne suis pas du tout favorable à la copie non autorisée, mais force est de constater que les DRM ne sont pas fait pour inciter les gens à ne pas copier.

          Autrement dit, avec ou sans DRM, on arrive toujours à trouver une copie illégale de fichiers à diffusion restreinte. Alors pourquoi y mettre des DRM qui ne font que gêner ce qui achètent légalement les contenus ? Ce n'est nullement un pladoyer de la copie non autorisée, juste un constat : les DRM ne servent à rien.
          • [^] # Re: Excellent

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            "J'avais pas lu en postant l'article, mais il y a aussi un commentaire intéressant..." Et le commentaire suivant ce commentaire "intéressant" dit que le dessin en question est le premier lien de l'article lui-même. Bref, on peut simplifier "j'avais pas lu l'article avant de poster le lien".
            • [^] # Re: Excellent

              Posté par . Évalué à 3.

              Disons que je n'avais pas cliquer sur tous les liens de l'article en question ...
              Posté un peu vite effectivement, mais ça n'enlève rien à l'intéret de l'article original.
  • # Ça ne sert à rien ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    L'humanité a beaucoup de mal à agir mais beaucoup de facilité à réagir.
    Les DRMs auront été (et sont encore) une bonne raison de réagir...

    La liberté progresse, merci au procès SCO, aux DRMs et tant d'autres.
    Même si sur le coup, c'est vraiment pénible.
  • # Encore une fois

    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

    Il y a moins d’un mois, on partageait un visuel (depuis adapté en français) présentant les différences de confort entre la vision d’un DVD légal et celle d’un DVD piraté.
    Et encore une fois on se cherche des excuses à la con pour justifier l'échange illégal massif d'œuvre protégée par des licences privatrice.

    Respectez les licences bordel ! On ne veut pas que vous lisiez le livre/écoutiez la musique/regardiez le film/utilisiez votre OS, ne le faites pas.

    Quand les gens feront ça on aura gagné et le libre ferra 90% de parts de marché !
    • [^] # Re: Encore une fois

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le but n'est pas de justifier l'échange illégal et massif d'œuvres protégées par des licences privatrices, mais d'injustifier la présence de DRM dans les dites œuvres. Globalement, la morale c'est : si tu veux être honnête, t'es emmerdé, alors que si tu télécharges illégalement l'œuvre, non.

      Quel est l'intérêt des DRM si ils ne font chier que les personnes honnêtes ?
      • [^] # Re: Encore une fois

        Posté par . Évalué à 4.

        Les gens honnêtes et riches.

        Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

        • [^] # Re: Encore une fois

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Non, le DRM ça coûte cher, il faut du hardware/software adapté pour les interpréter et payer les fous développeurs qui ont vendu leur âme au diable pour avoir créé et implémenté la technologie partout. :o
          Les gens honnêtes, les riches comme les pauvres.

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Encore une fois

      Posté par . Évalué à 5.

      Mais arrêtez de vous la jouer comme Sarko, UMP et DarkPolo !!!!
      Ce n'est pas parce qu'on n'aime pas les DRM qu'on est des maichants pirates qui passent leur temps à repomper les DVD, etc .....


      Je tiens juste à vous faire remarquer que les DRM ne'ennuient que ceux qui achètent légalement leurs oeuvres, et surtout les libristes.

      Quand on parle DRM, DADVSI, HADOPI a des personnes qui ont l'habitude de pirater, elles en ont rien à faire en général. La seule réponse que j'ai de leur part c'est simplement qu'on trouvera un moyen de contourner ces trucs pourris.

      Moi, je ne veux pas avoir à contourner ces mesures de protection débiles. Je veux juste pouvoir jouir d'une oeuvre que j'ai achetée légalement sans avoir à subir les débilités qu'on m'impose. Et pour ma part, si c'est trop contraignant, je n'achète pas (mais je ne repompe pas non plus).
      • [^] # Re: Encore une fois

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        D'autant que les DRM ne visent à empêcher qu'un chose : la copie privée. Pas la contrefaçon.

        La contrefaçon, c'est distribuer une copie d'une œuvre sans l'accord des ayant-droits. Les DRM ne peuvent rien contre ça, au contraire ils empêchent qu'on effectue la copie, et au moment où on veut la faire, c'est une copie privée.

        Fait-il le rappeler, cette copie privée était garantie par le code de la propriété intellectuelle et on paie une taxe pour cela. Depuis, on a considéré ce droit comme une exception qu'on peut nous interdire techniquement, et on nous a interdit de contourner ces techniques. Et des sociétés touchent toujours cette taxe injuste en interdisant à leurs clients d'effectuer cette copie privée qu'elle est censée financer.

        Notez que je n'ai rien contre cette taxe, enfin, pas trop. Mais ceux qui mettent des DRM dans leurs œuvres ne devraient pas la percevoir, elle ne devrait être répartie qu'entre les autres.
  • # Pourquoi j'aime bien les carottes rapées.

    Posté par (page perso) . Évalué à -7.

    Le visuel dit pourquoi *une* solution à base de DRM ne marche pas.
    Les DRMs de mon DVD marchent très bien : j'achète mon film sur Amazon, ou je le loue chez Tsutaya, je le mets dans mon lecteur DVD, et je regarde mon film, youpi. Même si c'est long à démarrer comme chacun sait. Enfin, les pubs au cinéma, on peut pas les zapper non plus, hein !

    De plus, il ne dit *pas* que les DRM ne servent à rien.
    Par contre, il dit qu'il est infoutu d'aller à la bibliothèque municipale, de commander une version papier chez l'éditeur, et qu'il se comporte comme un enfant gâté qui veut tout, tout de suite (parce que ça lui est dû, sans doute).


    Pour ma part, je pense que les DRM peuvent être utiles, mais qu'ils ne conviennent pas aux produits auxquels on les accole aujourd'hui : des produits de consommation quotidienne pour des "activités" indépendantes du matériel.

    Je ne vois aucun inconvénient à ce qu'on mette des DRM sur des données à usage restreint (sans alternative), comme, disons, le firmware de ma télé qui sera inutile pour mon lecteur mp3.
    Les DRMs sont pour certaines entreprises ce que GPG est pour l'email d'autres : un moyen de garder certaines informations privées entre deux partis concernés (le fabriquant et sa télé). L'utilisateur, lui, n'est qu'un intermédiaire.

    Suivant cette logique, je suis opposé aux DRM pour la culture, car c'est *moi* qui consomme le contenu caché, et non pas la machine qui est alors l'intermédiaire.


    Bref, le visuel est pas mauvais, mais est beaucoup trop ambigu, et sujet à beaucoup d'interprétations, que je ne défend pas toutes. Tiens par exemple, si j'ai le temps, je ferai une image « pourquoi la justice ne sert à rien, » qui se conclura par une vignette où l'on apprend qu'il est plus simple et efficace de se faire justice soit même !
    • [^] # Re: Pourquoi j'aime bien les carottes rapées.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Par contre, il dit qu'il est infoutu d'aller à la bibliothèque municipale, de commander une version papier chez l'éditeur

      Et s'il est aveugle ?
    • [^] # Re: Pourquoi j'aime bien les carottes rapées.

      Posté par . Évalué à 4.

      De plus, il ne dit *pas* que les DRM ne servent à rien.

      Bah si, puisqu'il parvient plus facilement à ''pirater'' le contenu qu'il cherche, qu'à l'acheter légalement. Pourquoi mettre des DRM dans du contenu en vente en ligne, alors qu'on trouve facilement le même sans DRM ? C'est bien connu, les DRM n'emmerdent que les consommateurs honnêtes et font rire les ''vilain pirates''. Bref ils ne servent à rien, ou alors pas au but annoncé.

      Les DRM tentent de réintroduire le principe de ''rareté'' des contenus en tentant de rendre la copie difficile. Remarquons que c'est à contre courant de la technologie qui au contraire rend cette copie quasi gratuite.

      L'application au firmware d'appareils électroniques est un autre contexte, et je ne sais pas si on peut parler de DRM ici, vu qu'il s'agit généralement d'un binaire signé. Si tu récupérer une mise à jour sur Internet du dit firmware tu peux le copier autant de fois que tu veux.
    • [^] # Re: Pourquoi j'aime bien les carottes rapées.

      Posté par . Évalué à 5.

      Par contre, il dit qu'il est infoutu d'aller à la bibliothèque municipale, de commander une version papier chez l'éditeur, et qu'il se comporte comme un enfant gâté qui veut tout, tout de suite (parce que ça lui est dû, sans doute).


      Ben, s'il a payé je pense qu'il peut légitimement s'attendre à disposer de ce qu'il a payé sans galérer comme il le fait non ?

      Toujours est-il que pour ma part je n'aime pas les livres électronques en général, non pas pour les livres en eux même, mais surtout en raison de ce genre de limitation artificielle introduite ar les DRM. Donc pour ma part, je ne les achète pas. JE garde le bon vieux format papier.
  • # Même Sarkozy le dit !

    Posté par . Évalué à 7.

    Il y a quelques minutes, au salon de l'agriculture, il a déclaré (de mémoire) : « quand un commerçant commence à taper sur ses clients, c'est que quelque chose ne tourne pas rond ».

    La présidence avec nous !

    La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.