Journal Imprimer ses cartes IGN

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
26
12
juil.
2015

Ma chère et tendre et moi-même sommes amateurs de courses en montagnes. En tout genres. Et en tous lieux, ce qui suppose un fond de cartes important. Certes il est possible d'en emprunter à la bibliothèque de notre section du CAF mais comme nous disposons d'une imprimante laser couleur nous nous contentons parfois de capturer la zone qui va bien sur Internet pour l'imprimer en A4.

Tout d'abord pour une course en montagne il est exclu d'utiliser autre chose qu'une carte IGN (pour la France) ou SwissTopo (pour la Suisse). Si vous aviez la moindre tentation d'utiliser autre chose nous vous invitons à lire l'avertissement situé sur le site (par ailleurs excellent) de FranceTopo.fr. Les sites qui reproduisent des itinéraires sur googlemap et autres simulacres de cartes topographiques devraient être mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui.

Mais revenons donc à nos impressions : il y a tout d'abord un site qui fait tout ça très bien, ou presque : JGN (notez le J à la plage du I). On sélectionne une échelle, un format, on centre la carte et roule ma poule. Le seul défaut est qu'il n'intègre pas le carroyage UTM et que son développeur a, selon ses propres dires, d'autres chats à fouetter. On n'en a pas forcement besoin mais c'est bien pratique si l'on dispose d'un GPS. Et comme on est là pour s'amuser apprendre on va utiliser une autre solution.

À ma connaissance le seul site qui permette de rajouter une couche carroyage UTM est openrunner. Il faut créer un compte mais si vous y êtes allergique vous pouvez utiliser une adresse jetable. Détail important : il faut l'ouvrir avec Firefox, nous verrons pourquoi plus loin.

Une fois connecté sur le site cliquez sur le bouton "Planifier un parcours". La seule chose qui nous intéresse pour le moment est la carte. Positionnez-vous où bon vous semble, choisissez "Topo IGN France" dans le menu des cartes (en haut à droite), amenez à l'échelle qui va bien (indicateur 200m en bas à droite) et activez le carroyage UTM 1km (barre d'outil de gauche.

Titre de l'image

Bon c'est pas mal mais la fenêtre est ridiculement petite. Il y a certes un bouton plein écran mais sauf avoir une résolution de malade ça restera insuffisant. Jusqu'à présent je me faisais patiemment mon petit montage de captures d'écran avec GIMP, façon puzzle, mais Antistress m'a appris ici une fonction très intéressante de Firefox : la possibilité de faire des screenshots via la barre de développement. Et des screenshots de la page entière, plus exactement de la fenêtre entière, et pas simplement de la partie visible à l'écran ce qui serait le cas avec les outils de capture ordinaires. Nous y reviendrons tout à l'heure.

Sous Linux rien ne s'oppose à ce que la fenêtre soit beaucoup plus grande que l'écran, par exemple 3000x2000 dans un écran de 1440x900 (avant cela la fenêtre ne doit pas être maximisée). Pour la manœuvrer il suffit de maintenir la touche alt de gauche enfoncée et de de déplacer la souris avec le bouton gauche. Par acquit de conscience j'ai essayé de faire la même chose sous Windows mais je n'y suis pas parvenu (il faut dire que mes connaissances de cet OS sont franchement limitées).

Bien sûr il est possible d'obtenir ce résultat à la main, en tirant sur les coins de la fenêtre, mais c'est long et fastidieux. Et comme souvent il y a un petit outils qui va bien pour automatiser tout ça, c'est wmctrl (dans community sous Archlinux, universe sous Ubuntu).

  • pour agrandir ⇒ wmctrl -r Firefox -e "0,0,0,3500,2500"
  • pour revenir à une taille"normale" ⇒ wmctrl -r Firefox -e "0,0,35,1500,800"

man wmctrl pour plus de précision. Le "35" pour revenir en taille normale c'est pour tenir compte de ma barre des tâches qui est positionnée en haut de l'écran. À adapter en fonction de votre configuration.

Pour un confort optimal il suffit d'affecter un raccourci clavier à chacune de ces commandes (selon votre gestionnaire de bureau).

Retournons maintenant à la capture de la fenêtre : l'astuce consiste à lancer la console réservée aux développeurs, appelée « barre de développement » dans Firefox, qui est accessible soit par le menu, soit par le raccourci clavier Maj+F2. La console est positionnée au bas de la fenêtre, elle bénéficie de l'auto-complétion avec la touche tab et du rappel des dernières commandes avec la flèche du haut.

Saisissez alors la commande « screenshot votreFichier.png --fullpage » puis validez : la capture est alors sauvegardée directement dans le dossier des téléchargements.

Pour obtenir une carte au 1/25.000 il suffit maintenant de redimensionner l'image (par ex. avec gimp) et de l'imprimer en 180 DPI (points par pouce en français). La taille maximale dépendra des marges de votre imprimante. Pour ma HP CP1515 les dimensions maximales sont 2014 x 1412 pixels. Vérifiez le résultat : le carroyage UTM de 1km doit être de 4cm pour respecter l’échelle. Jouez sur la résolution d'impression si ce n'est pas le cas.

Titre de l'image

N.B. J'ai testé ceci sous Archlinux et Openbox mais je ne vois aucune raison pour que cela ne fonctionne pas sous tout autre environnement.

  • # Tipiak

    Posté par . Évalué à 10.

    Hélas, j'ai bien peur que les cartes IGN ne soient pas du tout libres de droit. Elles sont disponibles sous forme électronique sur Geoportail mais les termes d'utilisation sont très clairs quant aux restrictions concernant leur exploitation et leur rediffusion. Bref, les liens que tu proposes ne sont que de vulgaires outils de piratage de contenu sous copyright.

    Certes, on peut se demander si ces cartes produites par un organisme para-public et créées essentiellement avec les données du cadastre fournies par les mairies ne devraient pas logiquement être dans le domaine public, mais il se trouve que ce n'est pas le cas.

    • [^] # Re: Tipiak

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      créées essentiellement avec les données du cadastre fournies par les mairies

      Hum, ça serait à vérifier, à mon avis il y a aussi un gros boulot d'enrichissement derrière (satellite, terrain…).

      Ceci dit, ça serait un plus que l'IGN mette ses données en accès libre, moyennant compensation par l'état pour remplacer le manque à gagner. Ça permettrais le développement d'activités, éventuellement commerciales, autour de la cartographie par des petites boites ou des individus… bref du développement économique grâce à la mise à disposition de données publiques.

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Tipiak

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le fond de carte initial, à ma connaissance, était constitué des cartes d'état-major.

      • [^] # Re: Tipiak

        Posté par . Évalué à 10.

        moyennant compensation par l'état pour remplacer le manque à gagner.

        Ahaha elle est bonne cella là : l'état subventionne et paie IGN pour la consitution de ces cartes (entre autres pour ses besoins militaires), et il devrait en plus compenser des "pertes" alors qu'ils n'ont pas mis d'argent ?

        Ca me fait penser au "SHON" (l'IGN pour les cartes marines).
        Il touche des subventions pour mettre en place les cartes, et les fait payer sous prétexte que les mises à jour en cours d'années doivent être remboursé… Bon petit problème, si tu prend une carte électronique, tu n'a pas le droit de ne pas l'acheter sans mise à jour (mais elles sont bien drmisé, ah ça il y a du monde …)

        La NOAA (américaine) et l'USGS mettent leurs cartes en libre accès, et leurs façon de procéder sont les mêmes que les autres.

        Pour la petite histoire, primar, qui vend les cartes de SHOM et des autres organismes océanographique … fait payer les cartes de la NOAA drmisé (au même tarif que toutes les autres)… Sisi tu dois payer pour quelquechose qui est en réalité gratuit.

        Il y a une belle mafia qui profite du puits de donnée payé par les états.

        Encore le paiement des cartes papiers (impression, …) je pourrais comprendre (mais pas à ce tarif), mais faire payer aux même personne (les particuliers) qui ont déjà payé (le contribuable) , on croirait avoir affaire à une SS2I

        • [^] # Re: Tipiak

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          La NOAA (américaine) et l'USGS mettent leurs cartes en libre accès, et leurs façon de procéder sont les mêmes que les autres.

          Oui, il est assez amusant de voir que le pays "de méchants capitalistes" est plus "social" (offert à tout le monde) que le pays "social".

          (de la même manière, j'ai travaillé pour des institutions américaines et celles-ci étaient très à cheval sur se rapprocher le plus possible d'une licence "domaine public", et ça je ne l'ai encore jamais vu en France, même si mon expérience n'est pas assez grande pour généraliser il me semble qu'il n'y a pas vraiment de contre-exemple)

          • [^] # Re: Tipiak

            Posté par . Évalué à 10.

            Une anecdote :

            J'ai eu l'occasion de travailler dans une société française sur un modèle de houle globale : WaveWatch III. Le forçage de ce modèle utilisait des prévisions (forecasts) ou des observations (hindcasts) d'un champ de vent, à l'échelle globale également.

            D'où provenaient les forecasts et les hindcasts ? D'un organisme français ? Européen ? Que nenni, de la NOAA qui les distribuait gratuitement, sans restrictions, via le protocole ftp. De par son statut d'organisme public américain, les données collectées ou calculées avec des fonds publics doivent revenir gratuitement dans le public.

            Du coté français ou europếen, pour avoir des données équivalentes produites par des organismes 100% public, financés à 100% par vos impôts (les données des capteurs du satellite Envisat par exemple), il fallait montrer patte blanche, sortir le carnet de chèque, et présenté son derrière.

            Chercher l'erreur :-)

    • [^] # Re: Tipiak

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je n'en fait pas commerce, c'est uniquement pour un usage personnel. Si IGN fait des sites pour consulter ses cartes (http://www.geoportail.gouv.fr et http://m.geoportail.fr/) et des api pour les utiliser, c'est bien à priori pour que le public en profite.

      Comme tous ici je préférerais que les données soient libres, mais je ne pense pas contrevenir à quelque licence que ce soit. Tout ce que j'ai trouvé à ce sujet est dans la faq

      • [^] # Re: Tipiak

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'en fait pas commerce,

        Ce n'est pas le sujet.
        Les sites dont tu parles (JGN…) ont-ils le droit de diffuser comme il le fait (notamment permettre plus d'1 million de pixels affichés, et permettre l'impression), oui/non. Si c'est non, tu fais du recel, même si tu ne fais pas commerce. Je ne vois rien sur la partie "légale" à ce sujet "c'est gratuit" me parait bien léger.

        Si IGN fait des sites pour consulter ses cartes (http://www.geoportail.gouv.fr et http://m.geoportail.fr/) et des api pour les utiliser, c'est bien à priori pour que le public en profite.

        Oui, quand tu payes…

        Tout ce que j'ai trouvé à ce sujet est dans la faq

        qui parle de copie d'écran, et ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit. Donc à moins que tu me montres le texte sur l'impression que je n'ai pas trouvée, ça me semble contrevenir à la licence.

        Dans la FAQ, ça dit aussi "max 1 million de pixels", toi tu fais du par exemple 3000x2000 soit plus que 1 million de pixels (et de toutes façons tu es sensé utiliser des outils qui ne permettent pas le stockage local, donc un outil qui fait une capture d'écran semble violer la licence, à moins d'avoir un intermédiaire que a eu l'autorisation de t'autoriser à imprimer).

        Comme tous ici je préférerais que les données soient libres,

        Perso, ce n'est pas une question de préférence, c'est juste qu'avec le libre je sais que j'ai un minimum de droits. Et par exemple, avec ton journal, tu ne me démontres pas vraiment que tu as le droit.

        mais je ne pense pas

        penser n'est pas suffisant, il faut en être sûr.


        J'ai peut-être loupé un épisode, et je demande donc à ce que tu me démontres que tu as le droit.
        A ma connaissance, par défaut tu as le droit à rien dans le droit d'auteur donc c'est à toi de nous prouver que tu as le droit de faire ce dont tu nous parles…

        Je peux très bien m'être trompé et avoir zappé la partie licence, je suis preneur de toute démonstration de la où je me suis planté pour pouvoir imprimer les cartes IGN.

        • [^] # Re: Tipiak

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          J'ai peut-être loupé un épisode, et je demande donc à ce que tu me démontres que tu as le droit.

          Ouf… je crois que le bouchon va un peu loin. Prouver que j'ai le droit de visiter un site internet et de faire une copie d'écran ? T'abuses pas un peu ?

          Oh man, non seulement je n'en fait pas commerce mais je ne les mets pas non plus à disposition du public. La limite que tu indique (1 million de pixel) c'est pour copie sur un site internet, c'est pas mon cas. La seule chose que je partage avec vous c'est la méthode que j'utilise pour en tirer le meilleur parti.

          • [^] # Re: Tipiak

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            T'abuses pas un peu ?

            Ben désolé, mais je lis les conditions d’utilisations :
            http://www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales
            "L’accès des internautes au site et aux contenus du Géoportail est gratuit et illimité pour tous les usages privés comme professionnels, dès lors que :
            cet accès se fait par les seuls outils et interfaces du site geoportail.gouv.fr
            cet accès ne permet pas le stockage local des données au-delà de la session ni la réutilisation des contenus sans autorisation du contributeur du contenu concerné"

            D'ailleurs, c'est bizarre, ils ont un bouton "imprimer", alors qu'imprimer est une forme de stockage donc n'est pas autorisé. Disons que la bonne foi pourrait être ici utilisée car le fournisseur propose le bouton dans le cadre d'utilisation normale du navigateur, mais comme tu sembles, si j'ai bien suivi, utiliser d'une manière non conventionnelle le navigateur, je doute que la bonne foi puisse alors servir.

            comment peux-tu dire que ce que tu fais est légal avec ça? Il faut vachement bien connaitre le droit, pour pouvoir démontrer que la clause est trop restrictive y compris quand on bidouille.

            non seulement je n'en fait pas commerce

            Encore une fois, ce n'est pas le sujet. Si je partage le prochain Star Wars pour la gloire et non pas pour le commerce, Disney me tombera quand même dessus car le non commercial permet d'adoucir la peine mais n'enlève pas l'interdit.

            je ne les mets pas non plus à disposition du public

            Quand je fume ma barrette, je ne l'a met pas à disposition, mais n’empêche que si les flics me chopent avec je peut prendre sévère (ça suivant l'humeur du flic). Pareil, pas le sujet.

            Prouver que j'ai le droit de visiter un site internet et de faire une copie d'écran ?

            Tu ne fais pas de copie d'écran, tu fais des bidouilles pour faire des copies plus grosses, du coup c'est plus délicat sur le droit. Je ne dis pas que je suis sûr que tu n'as pas le droit, je demande juste à ce que tu m'expliques comment tu penses avoir le droit à la vue des mentions légales.


            Oui, j'abuse, mais c'est pour montrer que le libre n'est pas une préférence, juste un besoin, et que la tu ne sais pas vraiment ce qui est autorisé de ce qui ne l'est pas, tu es dans une zone grise. Et si un jour on a envie de d’embêter… Tu fais comme plein de monde et te fou de la légalité tant que tu arrives à faire ce que tu veux, mais ça ne veut pas dire que c'est légal (surtout quand les condition d'utilisation disent le contraire et que du coup il faut prouver que la clause n'est pas vraiment valable).

            Ca me rappelle les lien vers un site explicitement interdits dans les conditions, est-ce légal de le faire malgré tout? Pas sûr, même si tout le monde le fait.

            Bref, c'était surtout pour montrer qu'il faut faire attention avec le non-libre, et on ne sait pas toujours ce qui est légal, même si "on s'en fout" peut être une autre réponse. Je faisais surtout remarquer que tu t'avances pas mal sur le sujet.

            PS : que ça ne t’empêche pas de le faire, je tique que sur la phrase "je pense que c'est légal", pas sur le fait que tu le fais et dis comment le faire.

            • [^] # Re: Tipiak

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 12/07/15 à 23:01.

              Quand je fume ma barrette

              Un drogué qui joue les donneurs de leçons zélé avec les autres, haha. :-D

              Plus sérieusement, et pour rebondir sur (plus haut) :

              qui parle de copie d'écran, et ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit

              Je trouve intéressant que le droit d'auteur fonctionne à l'exact opposé de la loi, en France, dont le principe est, si je ne me trompe pas, que tout ce qui n'est pas interdit est autorisé.

              • [^] # Re: Tipiak

                Posté par . Évalué à 4.

                pas tout à fait, c'est le pénal qui est d'interprétation stricte.

                D'autres droits sont plus fout, ou non impératif (par exemple les contrats de mariages, les status par défaut des contrats, …)

                Mais cela n'empêche pas le fait qu'il y a des exceptions au droit d'auteur, et que l'article 122-5 du CPI est très clair dessus :

                Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :
                […]
                2° Les copies ou reproductions réalisées à partir d'une source licite et strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, à l'exception des copies des oeuvres d'art destinées à être utilisées pour des fins identiques à celles pour lesquelles l'oeuvre originale a été créée et des copies d'un logiciel autres que la copie de sauvegarde établie dans les conditions prévues au II de l'article L. 122-6-1 ainsi que des copies ou des reproductions d'une base de données électronique ;

                A moins considéré qu'une carte papier est une base de donnée électronique, cela me semble rentrer bien dans les clous.*

                (cela n'autorise pas pour autant la réutilisation par d'autres sites, soyons d'accord.

                *: mais si la justice considère le fond de carte comme base de donnée électronique, alors un autre paragraphe s'applique, et limite la portée au contrat. (j'aime les exceptions dans le droit … vive les lobbys)

            • [^] # Re: Tipiak

              Posté par . Évalué à 6.

              D'ailleurs, c'est bizarre, ils ont un bouton "imprimer", alors qu'imprimer est une forme de stockage donc n'est pas autorisé.

              Si tu lisais jusqu'au bout :

              impression pour un usage ne procurant pas d’avantage économique direct ou indirect, dans la limite du format A4 et d’une résolution de 150 dpi (soit environ 1230*1750 pixels).

              Pour un fois qu'un site a des informations claire sur ce qu'on a le droit de faire ou ne pas faire ;) Évidemment la consultation seule d'un site non protégé par mot de passe est autorisé, mais faire ce qu'on veut avec le contenu, c'est une autre paire de manche, le droit (ou monopole) d'auteur, et très restrictif dans sa version de base.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Tipiak

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                1230*1750, ça semble donc plié pour la légalité du moins directe (hors "exception" qui dit que la clause est illégale) de ce qui est décrit dans le journal :).

                • [^] # Re: Tipiak

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  Ils peuvent écrire tout ce qu’ils veulent dans leurs conditions générales, FAQ, licences, dans ce cas précis, ça n’a pas vraiment d’importance puisque l’auteur du journal évoque une méthode lui permettant de réaliser une copie papier qui entre parfaitement dans le cadre de la copie privée dans qu’il effectue la copie, et l’impression lui même et que l’utilisation du bout de papier est confinée à son cercle amical.

                  Il faudrait cependant s’assurer que le site JGN qui lui met à disposition des données issues de l’IGN respecte bien la licence (ce qui pourrait en cas de non respect entraîner un recel de contrefaçon). Deux indices semblent cependant aller dans le sens de la légalité :

                  • Les restrictions de la taille d’impression sur le site semblent correspondre au restrictions énoncées par l’IGN. Ils tentent donc au moins dans l’utilisation prévue de leur site de respecter la licence à priori.
                  • Le site n’est pas fermé, ce qui vu comment l’IGN défend ardemment ses droits donne une bonne indication…

                  Dernier point qui pourrait être reproché à l’auteur : fourniture d’une méthode de contournement DRM, mais vu la trivialité des manipulations et la non divulgation d’outils ou de matériel mettant à mal une quelconque solution cryptographique, la violation devrait être difficile à défendre.

        • [^] # Re: Tipiak

          Posté par . Évalué à 3.

          et ce qui n'est pas explicitement autorisé est interdit

          Euh non.

          Et la copie d'écran rentre tout à fait dans les exceptions prévue par la loi "pour l'usage privée"

          • [^] # Re: Tipiak

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Euh non.

            Si je pompe toute la base mais juste pour mon usage privé, tu crois que je n'aurai aucun problème légal?

            Es-tu prêt à signer un papier comme quoi tu t'engages à payer toute amende que j'aurai pour l'avoir fait?

            Et la copie d'écran

            Il ne fait pas une copie d'écran, c'est bien le sujet. Si tu me réponds, réponds dans le sujet s'il te plait, et le sujet est le journal (une bidouille pour faire plus qu'une copie d'écran).

            • [^] # Re: Tipiak

              Posté par . Évalué à 4.

              Il ne fait pas une copie d'écran, c'est bien le sujet. Si tu me réponds, réponds dans le sujet s'il te plait, et le sujet est le journal (une bidouille pour faire plus qu'une copie d'écran).

              C’est bien une capture d’écran qu’il fait. Seulement il s’arrange pour que la fenêtre de son navigateur soit plus grande que son écran pour avoir une plus grande résolution et la fait via non pas son système mais son navigateur.
              Il aurait le même résultat avec un écran avec une plus grande résolution, et cela sans cette bidouille.

              GPG fingerprint : 7C5E 1E77 299C 38ED B375 A35A 3AEB C4EE FF16 8EA3

            • [^] # Re: Tipiak

              Posté par . Évalué à 2.

              Si je pompe toute la base mais juste pour mon usage privé, tu crois que je n'aurai aucun problème légal?

              Si. Mais ce n'est pas le sujet. On parle ici d'une voire quelques impressions. Comme une photocop' (qui le tue le livre), en fait.

              Es-tu prêt à signer un papier comme quoi tu t'engages à payer toute amende que j'aurai pour l'avoir fait?

              C'est illégal.

              • [^] # Re: Tipiak

                Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 14/07/15 à 15:00.

                C'est illégal.

                OK. Merci de me définir la limite (nombre de pixels etc…) vu que tu dis qu'il y a des choses légales et pas d'autres mais je n'arrive pas à comprendre la règle que tu veux appliquer.
                Un fois le limite indiquée, merci de me démontrer aussi ( partir des conditions d’utilisation et de la loi) comment tu y arrives, parce que personne je n'ai aucune idée de comment tu arrives à dire que ce qu'il y a dans le journal est légal et pas ce que je dis (je ne fais qu'étendre au max l'idée du journal, aucune différence de mon point de vue, mais je suis toutes ouïes pour comprendre la différence légale que tu as trouvée).

                • [^] # Re: Tipiak

                  Posté par . Évalué à 4.

                  OK. Merci de me définir la limite (nombre de pixels etc…) vu que tu dis qu'il y a des choses légales et pas d'autres mais je n'arrive pas à comprendre la règle que tu veux appliquer.

                  T'es lourd. Et tu pars dans tous les sens.
                  Ton commentaire pointait deux sujets :
                  - la copie privée à l'usage du copiste
                  - la signature d'une assurance pour le paiement des amendes

                  Sur le premier point, il y a en droit français une exception de copie privée qui te permet de recopier pour ton usage personnel et/ou dans un but de démonstrations (pratique pour les thèses) quelques morceaux (cherches pas ce n'est pas défini dans le code pénal) et ce même si l'auteur de l'ouvrage n'est pas d'accord (cela dit depuis la LCEN ou DADVSI, comme il est interdit de contourner les MTP, ça marche moins bien). Ca tient un peu avec des bouts de ficelles (genre https://fr.wikipedia.org/wiki/Copillage).

                  Je suis incapable de dire si une page c'est bien deux pages c'est pas bien. C'est à l'appréciation de M. (ou Mme) Le Juge, qui est en charge de déterminer si c'est de la copie privée ou de la contrefaçon éhontée. Et je dirais même qu'on a le code pénal qu'on mérite. Cela dit, tout ça, tu le sais parfaitement. Donc je ne sais pas où tu veux en venir.

                  Sur le second point, à ma connaissance, il est clairement interdit de signer un contrat dont le but est de payer des amendes. Tout comme de lancer un appel aux dons quand on s'est pété les dents à un procès (eg. Dieudonné) - facile : Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse - Article 40.

  • # Apport du carroyage UTM

    Posté par . Évalué à 4.

    Salut,
    J'ai du mal à voir l'apport du carroyage UTM par rapport à ce que te donne ton GPS, peux tu détailler ?

    • [^] # Re: Apport du carroyage UTM

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Bien sûr. Je n'utilise pas le GPS avec un fond de carte, en montagne ce n'est pas assez précis. Je lui demande seulement de me donner ma position, dans le même système que celui utilisé par la carte, et je la reporte sur celle-ci. C'est assez bien expliqué sur cette page.

  • # mise en danger de la vie d'autrui

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les sites qui reproduisent des itinéraires sur googlemap et autres simulacres de cartes topographiques devraient être mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui.

    Ou alors, on peut se dire que c'est IGN qui devrait être mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui en rendant payant ce genre d'information. L'IGN est un établissement public, ses données devraient être en open data (surtout quand ces données sont utile pour "la vie").

    Bref, question de point de vue…

    • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

      Posté par . Évalué à 2.

      Ça pourrait être une bonne idée en effet, mais je pense qu'il faudrait alors clairement en définir les limites d'exploitation (usage personnel, non commercial sauf si redevance, etc.) de sorte que comme d'habitude, ce ne soit pas certains géants américains tels que Google qui en profitent pour se faire un max de pognon avec les investissements publics.

      Parce que bon, le boulot de topographie que fait l'IGN, c'est justement celui qui nécessite un travail considérable, sur le terrain, et c'est ce dernier qui représente une véritable valeur ajoutée, et un intérêt conséquent, pour ne pas dire vital et stratégiquement indispensable.

      Ça me ferait légèrement mal au fondement qu'une boîte étrangère qui pratique l'optimisation fiscale à outrance et l'évasion fiscale se rince gratuitement, comme c'est le cas dans pas mal de domaines déjà.

      D'autant que l'IGN fourni déjà un travail de coopération important, en ayant cartographié et topographié les pays d'Afrique et d'Outre-Mer, et en les aidant à mettre en place leurs services, et mettre à jour les données. Mais aussi en participant à la Base Adresse Nationale avec OpenStreetMap etc.

      • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Ça pourrait être une bonne idée en effet, mais je pense qu'il faudrait alors clairement en définir les limites d'exploitation (usage personnel, non commercial sauf si redevance, etc.) de sorte que comme d'habitude, ce ne soit pas certains géants américains tels que Google qui en profitent pour se faire un max de pognon avec les investissements publics.

        Euh… On est sur un site libriste la?
        Non, parce que le libre, c'est quand même faire attention à ne pas faire de différence entre un truc non commercial, et Google.

        Parce que bon, le boulot de topographie que fait l'IGN, c'est justement celui qui nécessite un travail considérable, sur le terrain, et c'est ce dernier qui représente une véritable valeur ajoutée, et un intérêt conséquent, pour ne pas dire vital et stratégiquement indispensable.

        Linux est vital pour des sujets, n'empèche Google verse en libre et on laisse Google faire.
        Va falloir faire ton coming out : le libre, ça pue!

        Plus sérieusement : sérieux, faut pas gober les excuses des gens qui ont juste pou but de limiter la diffusion de données (genre SNCF tiens…). Google a les mêmes droits que les autres, si ils savent faire mieux avec les données ben c'est ta faute, pourquoi essayer de limite Google plutôt que de proposer mieux?

        Mais aussi en participant à la Base Adresse Nationale avec OpenStreetMap etc.

        Avec quelques petites surprises.
        Et on n'aurait pas eu besoin de demander si ça avait été diffusé sous une licence plus libre.

        Ça me ferait légèrement mal au fondement qu'une boîte étrangère qui pratique l'optimisation fiscale à outrance et l'évasion fiscale se rince gratuitement, comme c'est le cas dans pas mal de domaines déjà.

        Si l'optimisation fiscale te dérange, tape sur l'optimisation fiscale, pas la peine de chercher des trucs à côté qui n'a absolument rien à voir. Lier 2 choses n'ont absolument rien à voir est à moitié avouer qu'on ne sait pas trop convaincre sur le sujet lié.


        Va falloir m'argumenter plus que des critères subjectifs à la tête du client pour me convaincre qu'il faut ne pas libérer les données.

        • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

          Posté par . Évalué à 8.

          Surtout que les boites françaises sont bien contentes de pouvoir profiter de tout ce que le gouvernement et les institutions publiques US mettent chaque année dans le domaine public à disposition du monde entier.

          splash!

        • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 13/07/15 à 00:12.

          Google a les mêmes droits que les autres, si ils savent faire mieux avec les données ben c'est ta faute, pourquoi essayer de limite Google plutôt que de proposer mieux?

          Si l'optimisation fiscale te dérange, tape sur l'optimisation fiscale, pas la peine de chercher des trucs à côté qui n'a absolument rien à voir. Lier 2 choses n'ont absolument rien à voir est à moitié avouer qu'on ne sait pas trop convaincre sur le sujet lié.

          Avoue que ce peut être tout de même plus dur de faire aussi bien, ou mieux, pour une boîte qui, par responsabilité sociétale, décide de payer « normalement » ses impôts.

          Sur le fond de ton propos je suis d’accord avec toi. Néanmoins une simple capture d’écran (oui là c’est plus que ça…) qu’on imprimerait pour utiliser lors d’une sortie je me demande si ce ne peux pas être considéré comme un « usage normal » (il doit y avoir un terme légal plus précis) qui ferait qu’invoquer une « copie locale » interdite par la licence, ne pourrait donc pas être invoqué devant un tribunal dans ce cas.

          • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

            Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 13/07/15 à 01:10.

            Avoue que ce peut être tout de même plus dur de faire aussi bien, ou mieux, pour une boîte qui, par responsabilité sociétale, décide de payer « normalement » ses impôts.

            C'est exactement ça.

            Quand on voit dans le lien que je donne plus bas que Google avait déclaré un chiffre d'affaire 2012 de 192,9 millions d'euros, et un bénéfice net de 8,3 millions d'euros, tout en ayant payé 6,5 millions d'euros d'impôts sur l'exercice, alors qu'en réalité, Google aurait réalisé en France un chiffre d'affaires compris entre 1,25 et 1,4 milliard d'euros pour la seule année 2011, et que le patron de Google Eric Schmidt avait défendu cette fraude fiscale comme étant « un devoir envers les actionnaires », on comprend bien que la gratuité que réclame ici Zenitram, c'est celle qui va surtout vider les poches de contribuables pour remplir celles des actionnaires des grosses multinationales.

            Et comment n'importe quelle boîte française, de l'artisan à la PME en passant par la TPE, peut-elle rivaliser avec Google, alors que pour plus de 1,4 milliards de CA en 2011, elle ne déclare fiscalement que 192 millions et ne paye que 6,5 millions d'impôts ? Purée, je sais qu'il ne faut pas confondre CA et bénéfices, mais quand même là, Google ne paye que 0,46% de son CA en France en impôts, et on compare avec les bénéfices de 2011, probablement moins élevés ! C'est probablement moins que ne payent une très grande partie des PME françaises, qui elles n'ont pas d'autre choix que de respecter les règles.

          • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

            Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 13/07/15 à 08:07.

            Avoue que ce peut être tout de même plus dur de faire aussi bien, ou mieux, pour une boîte qui, par responsabilité sociétale, décide de payer « normalement » ses impôts.

            J'avoue rien du tout : si c'est intéressant de faire de la responsabilité sociétale, ben tu fais mieux (tu files un concurrent qui fait de la responsabilité sociétale).
            Maintenant, le tout est de savoir si c'est un truc mieux (et pas de ton point de vue, mais de tes clients), sinon ça serait juste que tu veux forcer tes idées contre la démocratie.
            - Soit le peuple décide que c'est obligatoire pour tout le monde de faire x et on condamne Google de ne pas faire x
            - Soit le peuple décide que c'est légal de faire x et que tu ne fasse pas x est alors un truc "mieux" que tu vas vendre aux clients.
            en aucun cas il y a une relation avec le droit de faire x ou y, ça serait une concurrence faussée en ta faveur.

            La concurrence non faussée, ce n'est pas les autres n'ont pas le droit de faire x mais moi si car y qui n'a rien à voir, et ça marche dans les 2 sens (un truc que tu aimes ou un truc que tu n'aimes pas).

            Au passage, le libre interdit d'interdire ce genre de choses.
            Sérieusement, j'ai l'impression de me retrouver sur un site de gens qui n'aiment pas le libre, car ce genre d'argument se retrouve généralement chez les détracteurs du libre… Le libre, c'est que quand ça vous plait sinon le libre c'est nul?

            qu’on imprimerait pour utiliser lors d’une sortie je me demande si ce ne peux pas être considéré comme un « usage normal »

            Tu as oublié la bidouille faite pour imprimer plus grand que ce que propose un "usage normal". J'ai déjà parlé de ce dont tu parles, donc il vaut mieux contre-argumenter sur ma réponse (par exemple expliquer que passer par une bidouille est un usage normal, mais ça va être chaud pour me convaincre, je vais imaginer qu'utiliser un décompilateur est un usage normal alors que je sais que c'est interdit dans beaucoup de cas même "non commercial")

        • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 13/07/15 à 00:36.

          Euh… On est sur un site libriste la?
          Non, parce que le libre, c'est quand même faire attention à ne pas faire de différence entre un truc non commercial, et Google.

          Je vois plusieurs manières d'aborder le problème.

          Tout d'abord, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce qu'un service public ne soit pas gratuit, surtout quand pour bien fonctionner, il nécessite des maintenances ou des mises à jour qui coûtent cher. De toute façon, gratuit ou pas, c'est payé par les impôts et les taxes, et éventuellement également les clients.

          Et rien n'est plus équitable que de faire davantage payer les gros consommateurs d'un service non indispensable/vital, et faire de la randonnée, cela ne concerne qu'une infime partie de la population, et ce n'est pas un besoin vital, et les services publics permettent d'apporter de la sécurité à condition d'acheter une carte topographiée pour quelques euros. Les véritables besoins de cartographie/topographie se situent surtout au niveau des services de l'État, et il est là le service public de l'IGN : fournir aux services de l'État des données indispensables pour eux.

          Pour prendre un autre exemple, France Telecom aussi était un service public, et a tiré les lignes cuivrées sur tout le territoire, il n'empêche que ni l'abonnement, ni la consommation téléphonique n'étaient gratuits. Le service public était là encore ailleurs, au niveau de la mise en place du réseau et de son entretien, et de son évolution.

          Ce qu'il faut empêcher, par contre, c'est que le service public en question ne devienne un rente pour l'État, et donc s'assurer que les bénéfices qu'il dégage servent bien uniquement à entretenir et se développer.

          Maintenant, je ne suis pas opposé au fait qu'un travail financé avec l'argent public soit offert gratuitement au public qui l'a donc payé, en tout cas dans la majorité des cas ça me semblerait plutôt bénéfique.

          Il existe par contre des cas de figure pour lesquels je suis opposé à la gratuité, notamment vis-à-vis des étrangers.

          Je pense par exemple à la gratuité des autoroutes, qui auraient du rester dans le giron de l'État, et dont la question de la gratuité s'était posée. Autant j'étais partisan de la gratuité pour les Français, car elles rendent un service indispensable, autant j'étais opposé à la gratuité pour les étrangers, qui usent les routes sans participer en rien à leur construction ou entretien, d'autant que la France est un peu la plaque tournante de l'Europe et connaît un trafic automobile très important.

          Et bien là, c'est un peu pareil. Les données cartographiques et topographiques prennent énormément de temps et coûtent très cher à mettre en place, et sont un service public car elles sont indispensables à d'autres services publics. Autant je verrais d'un bon œil qu'un citoyen français ou une entreprise française puisse y accéder gratuitement, autant je suis opposé à ce qu'une entreprise étrangère vienne en faire son beurre gratuitement, et ce, a fortiori quand cette entreprise a un comportement de racaille fiscale.

          Plus sérieusement : sérieux, faut pas gober les excuses des gens qui ont juste pou but de limiter la diffusion de données (genre SNCF tiens…). Google a les mêmes droits que les autres, si ils savent faire mieux avec les données ben c'est ta faute, pourquoi essayer de limite Google plutôt que de proposer mieux?

          Tu n'arrives vraiment pas à voir comment une multinationale de la taille de Google est néfaste pour l'innovation et la concurrence ? Même dans les cas où Google ne sait pas mieux faire, Google a une telle emprise sur le marché qu'elle est en mesure de rendre non rentable la quasi-totalité des alternatives potentielles.

          Et contrairement aux apparences, Google n'est pas gratuit, il y a un coût à utiliser ses services, et il est loin d'être le moins négligeable, mais comme c'est un coût caché, c'est une charge qui crée une distorsion de concurrence (concurrence qui ne peut ni proposer ses produits gratuitement, ni obtenir autant de financements publicitaires), et cela trompe la très grande majorité des utilisateurs qui n'ont pas conscience de cela.

          Si l'optimisation fiscale te dérange, tape sur l'optimisation fiscale, pas la peine de chercher des trucs à côté qui n'a absolument rien à voir. Lier 2 choses n'ont absolument rien à voir est à moitié avouer qu'on ne sait pas trop convaincre sur le sujet lié.

          Non, je tape sur les boîtes qui cherchent justement à ne pas à respecter les règles ni l'esprit des règles, et à justement tout faire pour ne surtout pas y être soumises, surtout celles qui se drapent de vertu alors que sous le masque, elles s'avèrent être ce qu'il y a de pire pour notre avenir.

          Et puis tu éludes carrément la moitié de ma phrase, comme si Google ne faisait que de l'optimisation fiscale, et certainement pas de l'évasion. Ce fric détourné, ces impôts et taxes non payées, c'est autant d'argent pris dans la poche des contribuables sur lesquels Google fait son beurre.

          Va falloir m'argumenter plus que des critères subjectifs à la tête du client pour me convaincre qu'il faut ne pas libérer les données.

          Google est libre d'aller faire de la topographie, si ça lui chante. M'est avis que ça ne les intéressera pas, car l'investissement sera sans commune mesure avec les maigres bénéfices qu'ils pourront en tirer.

          • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Pour prendre un autre exemple, France Telecom aussi était un service public, et a tiré les lignes cuivrées sur tout le territoire, il n'empêche que ni l'abonnement, ni la consommation téléphonique n'étaient gratuits. Le service public était là encore ailleurs, au niveau de la mise en place du réseau et de son entretien, et de son évolution.

            La contre-argumentation se tient, sauf la : je fais la différence entre un service physique et un service numérique (coût de copie nul).

            Autant j'étais partisan de la gratuité pour les Français, car elles rendent un service indispensable, autant j'étais opposé à la gratuité pour les étrangers,

            Pourquoi français? autant faire régional, voir départemental ou communal.
            Tu n'aimes pas l'Union Européenne? Parce que l'UE interdit ce genre de différence à la tête de l'adresse de l'usage (l'Allemagne a essayé, et s'est fait tapé sur les doigts, du coup elle a diminué les taxes annuelles sur les proprios de voiture plutôt, la on peut faire par pays).

            La désolé, je ne peux te suivre, soit c'est payant pour tout, soit pour personne, mais faire en fonction d'étranger/pas étranger, c'est pas très logique en plus d'être stigmatisant.

            Autant je verrais d'un bon œil qu'un citoyen français ou une entreprise française puisse y accéder gratuitement, autant je suis opposé à ce qu'une entreprise étrangère vienne en faire son beurre gratuitement,

            Même réaction.
            Désolé, je suis libriste…

            a fortiori quand cette entreprise a un comportement de racaille fiscale.

            Insulter n'aide pas au débat.

            encore une fois, c'est inacceptable de mélanger deux choses qui n'ont rien à voir.
            Soit Google fait de l'illégalité et est condamné pour ça, soit il n'en fait pas et tu n'as pas à mettre un comportement x que toi tu décides mal dans la balance.

            Note toujours que le libre est le contraire complet de ce que tu aimes, étant donné qu'il interdit d'interdire aux "entreprises pas bien de mon point de vue".

            comme si Google ne faisait que de l'optimisation fiscale, et certainement pas de l'évasion.

            Condamnation pour ce qu'il fait, pas en passant par autre chose.
            Je ne tronque pas ta phrase, je te dis que lier deux choses qui n'ont rien à voir n'est pas acceptable, du moins pour moi car j'ai le principe de ne pas condamner à la tête du client : si Google fait quelque chose de mal, qu'il soit condamné pour ça, point.

            La tu dis surtout que le libre ça pue… ben oui, il permet aux "méchants" d'utiliser le code!
            Le libre est à l'opposé de ce genre d'idées… Donc toi qui parle d'esprit, je suis surpris que tu violes l'esprit du libre comme ça.

          • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis d'accord avec toi sauf sur un point :
            "Sauf accord de réciprocité".
            Je ne parle pas des entreprises qui sont un cas à part (l'exemple de google et son usage mondial est bien représentatif des dérives possibles), mais je ne vois pas de problème pour que les ressortissant d'un pays puisse avoir accès aux données si il nous donne accès aux même données de leur coté.

            • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

              Posté par . Évalué à 2.

              je ne vois pas de problème pour que les ressortissant d'un pays puisse avoir accès aux données si il nous donne accès aux même données de leur coté.

              Tout à fait, je pensais que cela transpirait suffisamment de mon commentaire, vu que je précisais « les étrangers (…) qui usent (…) sans participer en rien à leur construction ou entretien ». Bien évidemment, s'il y a des accords de réciprocité, la question ne se pose plus, et il y a tout à gagner à simplifier la chose.

              C'est pour cela que lorsque Zenitram dit juste au-dessus « Pourquoi français? autant faire régional, voir départemental ou communal. Tu n'aimes pas l'Union Européenne? », il se trompe : la France est la nation, tout sur son territoire y est géré de la même façon, tout le monde finance de la même manière, et tout le monde a accès aux mêmes services, il n'y a donc aucun besoin de faire de la microgestion locale, ce serait même contreproductif dans la plupart des cas. Par contre, je suis beaucoup moins sûr que cela fonctionne pareil à l'échelle européenne que cela ne fonctionne à l'échelle de la France.

              Par exemple, je vois bien la très industrialisée et exportatrice Allemagne profiter largement des infrastructures étrangères pour diffuser ses produits, mais je n'ai pas vraiment l'impression qu'elle finance l'entretien des infrastuctures des autres pays au prorata des coûts que sa balance commerciale largement créditaire leur impose. En clair, pour cet exemple, l'Union Européenne profite grandement à l'Allemagne, beaucoup moins aux autres pays.

      • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

        Posté par . Évalué à 4.

        D'autant que l'IGN fourni déjà un travail de coopération important, en ayant cartographié et topographié les pays d'Afrique et d'Outre-Mer, et en les aidant à mettre en place leurs services, et mettre à jour les données. Mais aussi en participant à la Base Adresse Nationale avec OpenStreetMap etc.

        En interne, la CGT de l'IGN est (a été ?) vent debout contre la collaboration avec OpenStreetMap. Par exemple, voici un billet de la représentante CGT du personnel et qui siège à ce titre au conseil d'administration de l'IGN :
        https://cgtgeo.wordpress.com/2014/09/25/la-base-adresse-de-lign-en-danger/
        La lecture des commentaires en réponse est également intéressante pour comprendre un peu mieux l'histoire.

        Ou encore :
        https://cgtgeo.wordpress.com/2014/10/23/la-cgt-de-lign-demande-audience-au-premier-ministre-sur-la-ban/

        Un des billets sur OpenStreetMap.fr :
        https://openstreetmap.fr/blogs/cquest/BAN-a-cote-de-la-plaque

      • [^] # Re: mise en danger de la vie d'autrui

        Posté par . Évalué à 1.

        les pays d'Afrique et d'Outre-Mer

        Tu parles des départements d'Outre-Mer qui (pour l'instant) ne sont que des "morceaux de France" éparpillés dans l'océan ? Parce que la Continuité territoriale impose qu'ils soient traités comme les autres départements et ça comprend le même niveau de cartographie / topographie surtout venant d'un établissement public.

  • # Carte Papier

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 12/07/15 à 20:52.

    Pourquoi ne pas acheter les cartes papier 1:25000 de tes zones plutôt que de les imprimer ? Tu utilises des zooms plus importants ?

    12€ la grande carte format A0 qui couvre 600 km² c'est raisonnable. :)

    • [^] # Re: Carte Papier

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      avec un GPS, c'est moins facile d'utilisaition…

      • [^] # Re: Carte Papier

        Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 12/07/15 à 21:28.

        Quel genre d'aventurier ne voudrait pas goûter au plaisir de se perdre ? À bas les GPS. Vive l'orientation avec les astres.

  • # Topographie

    Posté par . Évalué à 9.

    Les sites qui reproduisent des itinéraires sur googlemap et autres simulacres de cartes topographiques devraient être mis en examen pour mise en danger de la vie d'autrui.

    C'est une carte, pas le guide intergalactique ! Une carte peut être griffonnée sur un morceau de papier, avec comme seuls repères des points caractéristiques. Il y a des hommes qui ont traversé des pays et des océans avec des dessins à faire hurler de rire un enfant de 6 ans.

    Ce qu'il faut se rappeler, c'est qu'il y a des cartes précises et des cartes moins précises, qu'il y a des cartes fausses et des cartes moins fausses. Si la personne qui tient la carte met ses pieds n'importe où, ça ne sera sûrement pas la faute à la carte. Pour info, j'ai pratiqué avec la 1:5000 et avec la "dessiner, c'est gagner".

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Topographie

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 12/07/15 à 23:34.

      Ce qu'il faut se rappeler, c'est qu'il y a des cartes précises et des cartes moins précises, qu'il y a des cartes fausses et des cartes moins fausses. Si la personne qui tient la carte met ses pieds n'importe où, ça ne sera sûrement pas la faute à la carte.

      À l’époque ou les cartes Apple sont sorties il y a quand même eu des organismes officiels pour recommander de ne pas les utiliser car cela pouvait mettre en danger la vie des utilisateurs.

      Une carte fausse ça peut être objectivement assez dangereux même pour ceux qui savent lire une carte, je suis plutôt d’accord avec le commentaire auquel tu réponds.

      Bon, pour ceux qui ne savent pas lire une carte on ne peux malheureusement par faire grand chose mais imagine le mec en randonnée qui demande de l’aide à quelqu’un d’autre pour lire la carte erronée qu’il a en sa possession…

      Et sinon, on dit : « la faute de la carte » ;)

      • [^] # Re: Topographie

        Posté par . Évalué à 3.

        Et sinon, on dit : « la faute de la carte » ;)

        Si tu ne peux pas choisir la faute, c'est pas à la carte…
        Donc c'est pas faux… enfin je m'comprends et je sors ->[]

      • [^] # Re: Topographie

        Posté par . Évalué à 2.

        il y a quand même eu des organismes officiels pour recommander de ne pas les utiliser car cela pouvait mettre en danger la vie des utilisateurs.

        Il y a des gens prêts à faire demi-tour sur une voie d'autoroute parce que le GPS indique qu'il faut aller dans l'autre sens alors pas étonnant qu'on prenne des mesures préventives.

        Et sinon, on dit : « la faute de la carte »

        La carte est un lieu-dit où beaucoup de personnes se perdent car il faut prendre un chemin à l'est de la carte, mais ce chemin est situé au nord de la carte. Foutue signalisation à la carte !

        Bon, heureusement que je le dis. :)

        The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Topographie

      Posté par . Évalué à 2.

      Quel serait le souci d'utiliser francetopo.fr d'ailleurs? Le disclaimer n'indique pas vraiment si c'est un problème de précision (dans toutes les directions ou seulement verticale?), ou s'il manque des sentiers?
      Quel est le chemin qui reste à accomplir par OSM (ou les données topo) pour pouvoir l'utiliser pour de la rando?

  • # Vue adaptative

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pour la partie capture il existe une solution beaucoup plus simple qui m'a été signalé en commentaire sur mon blog (merci Mathieu, merci Viale). En plus elle devrait fonctionner sous tous les OS
    - Menu outils → Développement web → Vue adaptative
    - Mettre (par exemple) 4000x3000 comme résolution (largeur x hauteur)
    - Cliquer sur l'appareil photo à droite (Capture d'écran)
    en plus il y a des ascenseurs pour naviguer :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.