Journal Polycode : Moteur 2D/3D open-source

41
17
nov.
2013

Hello,

J'aimerai vous parler d'un "nouveau" moteur de jeu (2D/3D) sur lequel je suis tombé: Polycode.

Développé par un seul gars depuis près de 7 ans (chapeau l'artiste !), il est publique depuis fin 2011 et sa première version stable est pour bientôt.
Activement développé, il est possible de suivre sa progression sur son Tumblr (le choix est discutable…).

Le moteur en lui même se compose d'une librairie et de plusieurs modules (interface, réseau, …) pour être utilisé en C++, ainsi que d'un IDE/debugger/binding pour LUA (le tout développé en C++ avec ce même moteur (chapeau encore).

La liste des fonctionnalités supportées est impressionnante, les seuls inconvénients que j'ai pu trouver pour le moment sont son manque de stabilité (pas de version stable mais comme dit plus haut ça viendra) et le manque de documentation/tutoriels (il gagne à être connu).
Il a d'ailleurs été utilisé pour générer les projections dans un clip du groupe Depede Moche Depeche Mode.

Je suis moi-même en train de m'en servir pour un de mes projets persos, et je me suis dit que c'était l'occasion de vous en faire profiter (j'ai cru remarquer que certains ici sont intéressés par le développement de jeux). :)
Au fur et à mesure de mon apprentissage/avancement, je vais essayer de rédiger des tutos simples pour aider les gens à faire leurs premiers pas.

Si vous avez déjà testé (ou êtes en train de le faire), vos retours sont plus que bienvenus.
N'hésitez pas à le faire connaître, je pense vraiment qu'il à du potentiel !

  • # [:good]

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le travail de l'auteur est impressionnant! Est-ce que le projet se compile facilement avec debian?

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: [:good]

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui je n'ai eu aucun problème en suivant le BUILD.md présent dans le git. Par contre il faut mettre à jour les Makefile des exemples fournis pour pouvoir les compiler (le chemin où il essaye de chercher les librairies n'est pas le bon, il ne linke pas toutes les dépendances, toussa).
      Une fois mon Makefile propre terminé, je le posterai.

    • [^] # Re: [:good]

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a du travail, c'est certain. Et même la galerie est impressionnante. Maintenant, ça manque un peu de documentation. Même dans le doxygen, il manque par exemple la hiérarchie des classes. Les tutos sont assez basiques et ne couvrent pas toutes les fonctionnalités. Et je trouve le site difficile à naviguer. À surveiller pour plus tard.

    • [^] # Re: [:good]

      Posté par . Évalué à 5.

      La base de code est impressionnante et voilà un bel exemple de projet réalisé, distribué* et promu.

      Je n'ai eu aucuns soucis de compilation sous Ubuntu et en fait ça n'a que peu d'importance vu que Polycode se charge de télécharger les biblios nécessaires et les compile statiquement. Il faut juste la biblio SDL et Python PLY.
      Je n'ai pas eu à faire ce que dit Viish, pour les exemples j'ai juste dû mettre -lX11 en dernier paramètre du LDFLAGS dans le makefile et roulez jeunesse.
      Par contre pour l'IDE, oui, il faut créer des liens symboliques vers les exécutables polybuild, polyimport, PolycodePlayer ou alors j'ai manqué une étape, peut-être qu'il y a moyen de renseigner autrement ces exécutables.

      Je sens que je vais y passer mes longues nuits d'hivers (si madame le permet quand même).

      Quant au journal

      il est possible de suivre sa progression sur son Tumblr (le choix est discutable…)

      Non, le choix ne l'est pas. Quand on a un logiciel libre de cette qualité avec une telle finition, qu'il décide d'utiliser Tumblr ou Blogpost, on s'en tartine le…

      *(pas un lâcher brutal de source incompilable pour un projet de cette taille et sans doc)

  • # Licence

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Et le tout sous licence MIT, alors la c'est vraiment beau comme projet :)

    l'azerty est ce que subversion est aux SCMs

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.